SLIDER

Voyage
Affichage des articles dont le libellé est Voyage. Afficher tous les articles

Deux journées à Paris entre amies

4 juil. 2019

Librairie dans la galerie Vivienne à Paris

On en parlait depuis longtemps.
Un week-end à Paris ensemble. Entre BFF. À partager l'une de nos passions communes : MANGER.

Et l'occasion ne pouvait être plus belle : celle de ses tout premiers essayages de robes de mariée.

Alors jeudi dernier, on a pris le train.

Direction Paris pour deux jours entre filles ; comme un week-end en pleine semaine pour discuter plus que jamais, arpenter nos quartiers préférés de Paris, déguster de très bonnes choses, rire sans se priver, prendre en photo ces petits passages parisiens qui nous plaisent tant, imaginer la plus belle des robes de mariée, et s'offrir une petite session shopping avant de prendre le train du retour.

Vue depuis un bâtiment parisien

LuggageHero


À l'arrivée comme au moment de partir, il y a toujours ce petit moment de flottement.
Où l'on se retrouve chargé de bagages autant que de choses à voir.

L'année dernière, à Copenhague, on s'est était coincé avec le bûcheron.

Impossible de laisser nos valises dans notre logement, et encore une bonne journée sur place avant de reprendre l'avion. Et les consignes de gare ne nous arrangeaient pas plus.

Alors on a testé un service de dépose bagages mis en place un peu partout en ville : LuggageHero. Des établissements gardent les sacs et valises dans leur réserve, pour plusieurs heures. Ils sont scellés et identifiés par un numéro pour des questions de sécurité. Et on paie à l'heure avec un tarif plafonné à 8€/8£/8$ la journée, en déclenchant nous-mêmes le compteur.
Bref, on a utilisé ce service à Copenhague l'été dernier.
Puis à Londres au printemps.

Et si je vous en parle aujourd'hui, c'est que LuggageHero vient d'arriver à Paris, et que c'est définitivement un bon plan pour ne pas se surcharger inutilement dans une ville où l'on marche tant !

Sur le quai de la gare de Lyon à Paris

Oui, je trouve que Paris est une ville où l'on marche beaucoup, parce qu'on a bien souvent tout intérêt à MARCHER.
Ce qui me va bien puisque c'est ainsi que j'aime (re)découvrir une ville.
Souvent, les temps en transport en commun pour de courts trajets sont équivalents à ceux à pieds. 

Alors autant en profiter pour regarder le paysage !

Promenade dans les rues de Paris
Terrasse d'un café parisien
Visiter les jolis quartiers de Paris

Et emprunter ces jolis passages couverts qui recèlent de merveille (et garantissent un peu d'ombre en plein été).

La galerie Vivienne étant sans doute ma préférée.

Librairie de la galerie Vivienne à Paris

L'Office


Premier stop gourmand de ce séjour (et sans aucun doute l'un de mes gros coups de cœur de ces deux jours) : le restaurant L'Office.

Pas très grand mais définitivement très élégant.
Avec ses banquettes bien confortables, son grand miroir au fond pour prolonger la salle, son comptoir paré de petits carreaux blancs, et ses tables en bois.

La salle est belle et accueillante.
Et le menu a su mettre mes papilles en joie.

En entrée, de la fraîcheur et des saveurs : langoustines, eau de tomates en gelée, salicorne et radis.
Pour le plat, la spécialité de l'établissement : filet de bœuf Wellington (saignant à cœur, comme il se doit), salade de céréales, ail des ours et jus de veau.
Et pour le dessert, par pure gourmandise et partagé à deux (le bœuf Wellington est servi généreusement) : fraises gariguette, gavotte et anis.

Beaucoup de saveurs dans chaque assiette.
Et une présentation soignée pour parfaire les plats.
Ce fut une très belle découverte !
L'Office
3 rue Richer, 75009 PARIS

Site internet : office-resto.com
Restaurant L'Office à Paris
Entrée au restaurant L'Office à Paris
Dessert au restaurant L'Office à Paris

Hoct&Loca


J'aime le bon chocolat.
Noir. Avec de l'acidité en bouche et des notes de fruits rouges.

Tout ce que j'ai retrouvé dans... une GLACE !
Chez Hoct&Loca, un établissement qui propose des expériences culinaires autour du chocolat, comme ils le disent si bien.

Même si je suis une adepte des boissons chaudes par tous les temps, la chaleur de ces jours de canicule m'a fait délaisser le chocolat chaud pour une glace.
Une glace à la vanille plongée dans du chocolat chaud.
Un plaisir pour les yeux et un régal pour la bouche.

Plusieurs grands crus de chocolat au menu, dont l'excellent Madagascar64 qui rappelle le Manjari de chez Valrhona. 64% de chocolat. Acidité et notes de fruits rouges. 

En bonus ?
L'intérieur du cornet recouvert de chocolat. Au choix également.
Hoct&Loca
99 rue de la Verrerie, 75004 Paris

Site internet : hoctloca.com
Glace enrobée de chocolat fondu chez Hoct & Loca à Paris

Est-ce qu'il m'arrive de monter à Paris sans passer par les Tuileries et ses quartiers environnants ?
Je ne crois pas.

Le palais du Louvre est si beau que je ne me lasse pas d'y faire un crochet, et de voir le jardin des Tuileries évoluer au fil des saisons.

Vue depuis le jardin des Tuileries à Paris
Le quartier du Louvre à Paris
Le quartier du Louvre et sa pyramide en verre à Paris
Les colonnes de Buren à Paris

Neni Paris


Clairement, discuter ouvre l'appétit.
Et c'est ainsi que l'on s'est retrouvé, une fois de plus, autour d'une table, à papoter sans discontinuer. Sautant d'un sujet à l'autre comme seules deux amies savent le faire.

Quelques mezze israéliens à partager : falafels, houmous, poireaux grillés et crevettes. Bons mais parfois un peu trop épicés pour mon palais un peu sensible.

Et des cocktails à des prix plutôt raisonnables pour une adresse parisienne.
Un peu trop fruités et longs à mon goût (je préfère les cocktails secs), mais très accessibles pour ceux préfèrent des cocktails aux alcools forts moins prononcés.

Le cadre est absolument délicieux. Comme un air de boudoir, avec ambiance feutrée, parfaite pour finir la journée.
Neni Paris
au 25 hours Hotel Terminus Nord, 12 boulevard de Denain, 75010 Paris

Site internet : neniparis.fr
Restaurant israélien Neni Paris
Mezze au restaurant israélien Neni Paris
Restaurant israélien Neni Paris

À cet instant, c'est le caractéristique "tam tam ta tam" de la marche nuptiale de Wagner que ma tête ne peut s'empêcher de jouer en boucle.

Le bruit de la soie qui glisse sur le parquet, la dentelle de Chantilly touchée du bout des doigts, des dizaines de robes aux nuances de blanc et de crème qui ne se ressemblent pas, des regards complices échangés avec Marie, la future mariée de l'hiver, des coups de cœur et une entrée fracassante avec une robe à la Beyoncé...

Trois rendez-vous plus tard, les contours de sa robe se dessinent et muent au fur et à mesure des essayages et des échanges avec des personnes adorables qui vouent une véritable passion pour les robes de mariée.

Une belle idée de virée pour prendre le pouls de ce qu'il se fait et de ce qu'il est possible d'imaginer !
Essayages chez Le Dressing ClubElise Martimort et Maria Luisa
Essayage de robes de mariée à Paris
Essayage de robes de mariée à Paris
Essayage de robes de mariée à Paris
Essayage de robes de mariée à Paris

BBP Canal


Pour une pause déjeuner en toute simplicité ou un brunch en pleine semaine !

À deux pas du canal Saint Martin, l'établissement propose une carte atypique faite d'une impressionnante sélection de BIÈRES... qu'avec la chaleur, j'ai préféré troquer contre un jus délicieux : fraise, goyave et violette.

Dans l'assiette, je me suis régalée avec le Sailor de Nordzee : saumon mi-cuit (avec une cuisson absolument parfaite) sur rösti de pommes de terre avec crevettes grises, œuf parfait frit, guacamole, salade de jeunes pousses et tomates cerises.

À refaire pour déguster au moins l'une des nombreuses bières créées à Bruxelles (une quarantaine de recettes par an !), parfois en collaboration avec des brasseurs du monde entier.
BBP Canal
47 rue Bichat, 75010 Paris

Site internet : beerproject.be
Restaurant BBP Canal à Paris
Restaurant Brussels Beer Project Canal à Paris

Pink Mamma


L'une de ces adresses qui a fait le tour d'Instagram 758 fois, et dont on raconte qu'il faut faire la queue pour y entrer.
Ce qui est vrai.
Bien que l'attente n'ait duré qu'une dizaine de minutes puisque nous sommes arrivées devant le restaurant cinq minutes après son ouverture.

J'étais curieuse, et il nous restait encore quelques heures avant de prendre le train du retour.
Quelques heures, et une faim à combler par un repas meilleur que celui proposé au bar restaurant du TGV.

Alors on a terminé le séjour en beauté.
Avec un Spritz revisité avec du thym, excellent.
Et sans doute l'un des meilleurs plats de pâtes que j'aie jamais mangé : mafalde, truffe aestivum, mascarpone et petits champignons (la truffe et moi, une grande histoire d'amour).

Une adresse instagramable que je ne regrette pas d'avoir fait, bien au contraire.
J'avoue être de ceux qui ont peur d'être déçus quand quelque chose connait un trop grand engouement... et parfois, je me jette à l'eau... et j'ai envie d'y retourner !
Pink Mamma
20 bis rue de Douai, 75009 Paris

Site internet : bigmammagroup.com
Restaurant Pink Mamma à Paris
Plat de pâtes à la truffe au restaurant Pink Mamma à Paris
Restaurant Pink Mamma à Paris

Deux petites journées passées bien vite.
Il était déjà temps de rentrer... avant de partir pour de nouvelles aventures !

* * *


Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

En partenariat avec LuggageHero

Un week-end prolongé à Londres

19 juin 2019


À la fin de l'été, cela fera un an que mes voyages se concentrent au Royaume-Uni.
Hormis une petite escapade au Maroc, nous aurons mangé beaucoup de pie et de fish and chips. 

À l'automne dernier, dans les Cotswolds.
L'été prochain, en Écosse.
Et au printemps, nous avons passé quelques jours à Londres

Nous cherchions une destination relativement proche. Accessible en train. Et bien que je commence un peu à connaître la ville, j'avais très envie d'y retourner avec le bûcheron. Pour prendre le temps. Moins visiter mais plus FLÂNER. Re-découvrir les différents quartiers (et avoir désespérément envie d'emménager dans l'un d'eux).

Bref, début mai, nous avons passé quelques jours à Londres. À se régaler. Chiner. Faire des réserves de thé. Et à attendre le royal baby, né pile le dernier jour de notre séjour ! (J'avoue, surtout moi. Je trouvais l'idée qu'il naisse quand nous y étions bien trop amusante.)

Quelques jours dans le sud, du côté de Montpellier

24 mai 2019

Les jolies rues de Montpellier

Je vis dans le sud est de la France, et jusqu'à ce que je déménage à Lyon, j'ai toujours plus ou moins pensé vivre au sud.

Mais j'ai vite découvert que "le sud" était une notion très relative.
Lyon, pour notre entourage qui vit aux alentours de Valence, c'est déjà le nord. 

Et la semaine dernière, c'est en lyonnaise qui pense vivre pile au milieu, ni au nord ni au sud, que j'ai pris la route du sud.
De Montpellier.

Cette ville dont j'ai toujours entendu parler, parce que ce n'est pas très loin finalement, mais où je n'avais jamais mis les pieds.

Cette ville d'où l'on peut partir sillonner les VIGNOBLES à la recherche d'air pur et de verdure.
Ou aller retrouver la MER, le sable fin, les coquillages et les crustacés.

Un week-end royal à Versailles

2 mai 2019

Visite du château de Versailles

Je crois que Versailles fait partie de ces châteaux que l'on connait tous un peu.
Beaucoup.

Un symbole de cette monarchie absolue que l'on a étudiée dans nos livres d'histoire sur les bancs de l'école.
Le roi soleil. Molière. Marie-Antoinette.
Le film de Sofia Coppola et les nombreuses émissions de Stéphane Bern.

Mais lorsque l'on arrive face à la grille, la grille dorée que l'on a mille fois vu, on oublie tout.
On se laisse juste submerger par la DÉMESURE du château.
Les dorures, le clinquant, la taille impressionnante des bâtiments, le volte-face entre la façade côté jardin et côté cour de marbre...

Bref, j'ai découvert Versailles.
Mais pas seulement le château d'ailleurs. La ville et ses antiquaires, le domaine de Trianon, le potager du roi... un beau week-end prolongé au début du printemps !

Séjour au Maroc - la beauté du Haut Atlas et un aperçu de Marrakech

19 mars 2019

Séjour à Imlil, dans le Haut Atlas, au Maroc

Tout a commencé par un magazine de vélo que lisait le bûcheron.
Et un article sur une course de VTT en plein désert marocain.
Des paysages de folie pour une course tout aussi dingue.

L'idée a fait son chemin, tranquillement, et pour ses trente ans, j'ai décidé d'embarquer nos amis dans cette aventure : partir tous ensemble au Maroc.

Le désert étant un peu trop loin pour un séjour de 4 jours, on a mis le cap sur le Haut Atlas.
Aux alentours de Imlil.
Un coin reculé connu pour être un bon point de départ pour la RANDONNÉE.
Et les balades en vélo.

C'était fin novembre. Et on se préparait à un multiple choc de températures.
La fraîcheur de la France. La chaleur à l'aéroport de Marrakech. Puis la douceur de Imlil... et les froides nuits au coin du feu, dans un tout petit village où les animaux se promènent encore en liberté.

Mes bonnes adresses à Copenhague

6 mars 2019

Roulé cannelle / chocolat à Copenhague

Est-ce que j'étais déjà un peu obsédée par les SMØRREBRØD avant de partir à Copenhague ?
Oui.

Et est-ce que j'en suis revenue avec une envie d'en manger bien plus souvent, et une quête perpétuelle du pain parfait pour les faire à la maison ?
Re-oui.

Alors pour clore cette série d'articles sur Copenhague et ses alentours, j'avais envie de vous parler des (nombreuses) adresses où nous nous sommes régalés pendant tout le séjour. 

Autour de smørrebrød ; une obsession, je vous avais prévenu !
De délicieuses pâtisseries à la cannelle.
De boissons chaudes aussi, parce que c'est hyggelig. Et que se réchauffer en tenant sa tasse entre ses mains, même en plein mois d'août, c'est parfois nécessaire...

Escapade de château en château au nord de Copenhague

12 févr. 2019

Château de Frederiksborg au Danemark

Changement de décor !
Après les paysages sauvages du Danemark du côté des falaises de Møn, nous avons passé une nouvelle journée dans Copenhague avant de reprendre la voiture, direction le nord cette fois-ci.

Cap sur le château de Hamlet !
Ou du moins, celui que Shakespeare a choisi comme théâtre de sa tragédie.

Autant dire que, férue de théâtre comme je suis, il m'était impossible de passer à côté. D'autant que chaque été, la pièce y est jouée par des comédiens qui entraînent les visiteurs de salle en salle ; donnant ainsi vie aux personnages et aux appartements du château.

Voiture louée pour 8h30, nous avions donc une journée complète devant nous.
Pour monter à Helsingør où se trouve le château de Kronborg.
Mais aussi pour faire un arrêt par les deux autres châteaux, repérés sur notre trajet.

Une journée les pieds dans la neige au Pilat ​

29 janv. 2019

Promenade hivernale dans le Pilat enneigé

Le bruit de la neige qui craque sous nos pas.
Les bottes de l'espace plus confortables que des chaussons.
Et la perspective de dévaler une pente, pour la première fois, les fesses vissées à une luge...

Samedi matin, après m'être réveillée trop tôt d'une nuit trop courte, ce fut la seule pensée qui m'extirpa du confort de mon lit : on allait passer la journée à la neige.

Trois thermos de thé plus tard - un pour le bûcheron, et deux avec un nuage de lait pour moi, dont un serait descendu sur le trajet... - on mettait les voiles pour Le Bessat, ce petit village du massif du Pilat à une heure, environ, de Lyon.

C'est l'avantage d'avoir un bûcheron qui écume les routes en vélo, toute l'année.
Connaître des endroits parfaits pour profiter de la NATURE en toute saison.

Sans canon à neige ni forfait à payer ni skieurs tout schuss
Une autre ambiance, avec tous les bienfaits d'une sortie "à la neige" et du grand air vivifiant qui donne le rose aux joues.

Au Pilat, pour nous. Mais il y a plein d'endroits comme celui-là, à découvrir en France. Des "espaces nordiques". Des coins avec de la forêt, des champs, pas beaucoup d'habitations, suffisamment hauts pour que la neige s'y fasse un nid pour l'hiver... 

Et très peu de réseau.
La nature, et internet en berne sur le smartphone.
Tout ce qu'il faut pour profiter d'une vraie journée de DÉCONNEXION.

Forêt enneigée dans le Pilat
Promenade en forêt dans le Pilat enneigé

Faire de la luge


Parce que ce n'est pas que pour les enfants.
Et que ce fut même ma première fois à... 30 ans.

Nous sommes arrivés au col de la Croix de Chaubouret vers 10h. Il restait encore quelques places sur le parking juste en face de cette belle montée vers laquelle toutes les luges se dirigeaient, traînant le long de leur corde sur le sol enneigé.

Alors on a suivi le mouvement.
Le stress commençait à monter. Parce que, je vous rappelle, première fois, toussa toussa.

Et puis on a bifurqué. Légèrement.
Tout l'avantage de ne pas être en station, c'est d'avoir de la place. De pouvoir s'éloigner de quelques centaines de mètres et de se retrouver presque seul au monde, sans risquer de foncer dans une luge voisine.

Le brouillard était encore très bas. Très épais. Et honnêtement, on n'y voyait pas à plus de 500 m.
Cela donnait un côté mystérieux au paysage. C'était peut-être un peu plus effrayant, aussi, pour commencer mes descentes en luge (bien que les premières se soient terminées la tête dans la neige après 200 m de glissade seulement).

Un petit CONSEIL avant de se lancer en luge : vérifier le chemin à pied, en amont. Notamment pour éviter de foncer dans une pierre ou un trou. 

Forêt enneigée dans le Pilat en hiver
Promenade hivernale dans le Pilat enneigé

Se promener en forêt


Il y avait cette route, toujours au niveau du col de la Croix de Chaubouret, qui nous plaisait bien. Bordée de sapins enneigés. Avec un petit chemin qui partait sur le côté.

J'ai troqué ma combinaison de ski (bien utile avec mes nombreuses chutes en luge !) pour une tenue plus confortable pour marcher (jean souple et Moon Boots - je les ai achetées l'année dernière et je ne suis que joie quand je les enfile ; encore plus confortables que des chaussons !), et on a tranquillement suivi ce chemin.

Sans bifurquer.
Sans s'éloigner du sentier bien tracé.

Pour pouvoir retrouver facilement notre route, au retour, et rester sur un sentier facilement praticable. C'est l'avantage de ne pas être en haute montagne : on peut se PROMENER en forêt, faire du "hors piste" puisque aucune piste véritable n'est tracée, mais en restant en sécurité.

Promenade hivernale dans le Pilat enneigé

Bonnet (similaire) | Veste sans manches en fausse fourrure (similaire)
Pull en mailles | Jean | Moon boots



Forêt enneigée dans le Pilat en hiver
Promenade hivernale dans le Pilat enneigé

Déjeuner à l'auberge


Quand on habite en Ardèche du nord, on connait tous plus ou moins l'auberge de la Jasserie. De nom. Parce qu'elle est reconnue pour ses bons produits locaux. Et qu'il est parfois difficile d'avoir une place sans réserver.

On a quand même tenté le coup.
Arrivés à 13h15 pour un dernier service à 13h45 ; on était encore dans les temps.
Et une table pour deux était disponible.

Une marmite de bolets et une planche de charcuterie plus tard, on se laissait tenter par la spécialité de la maison bien que la faim s'était envolée depuis longtemps : de la tarte aux myrtilles. Un régal.
Auberge de la Jasserie
La Jasserie, 42660 Le Bessat

Site internet : lajasserie.com
Tarte aux myrtilles au restaurant La Jasserie

Il y a de nombreux chemins de randonnée qui partent de la Jasserie, et il est possible de louer des RAQUETTES à plusieurs endroits dans le Pilat, notamment au col de la Croix de Chaubouret.

Mais de notre côté, après avoir bien profité de notre matinée luge et promenade, on a repris la voiture pour se diriger du côté du Crêt de l'Œillon où il y a un superbe panorama sur la région. Des parkings s'improvisent un peu partout, alors on a fait comme tout le monde. On s'est garé, et on a continué à pied.

Une fois à la table d'orientation, il a bien fallu se faire une raison : les nuages étaient beaucoup trop bas, comme on dit, et si on a profité de la balade, le point de vue serait pour une prochaine fois !

Table d'orientation dans le Pilat enneigé
Point de vue dans le Pilat sous la neige

On est alors retourné se mettre au chaud dans la voiture où nos thermos de thé encore chaud nous attendaient... avant de rentrer chez nous. Avec, pour ma part, ma dose de (bonne) fatigue après avoir tant de fois remonté la pente en traînant la luge derrière moi !


Petit lien pratique si vous n'êtes pas véhiculé et que vous habitez à Lyon / Saint Etienne / Vienne : pilat-tourisme.fr/pratique/comment-venir/pilat-sans-voiture

Excursion aux falaises de l'île de Møn depuis Copenhague

18 janv. 2019

Randonnée aux falaises de l'île de Møn au Danemark

Partir sur les routes islandaises m'a donné des envies d'évasion.
De découvertes de beaux paysages. De nature aussi.

Alors quand nous avons préparé nos vacances à Copenhague, nous nous sommes réservés quelques jours hors de la ville.
Le temps d'une journée.
Une voiture louée. 
Rentrant au port le soir venu.

En commençant par une escale sur l'île de Møn, avec pour destination Møns Klint.
Les FALAISES de craie, abruptes, impressionnantes.
Sa plage, en contrebas.
Et puis ce grand bout d'histoire qu'elles renferment.

Deux jours de parenthèse blanche à La Plagne

9 janv. 2019

Un court séjour dans la station de La Plagne en hiver

C'est assez récent, finalement.
Quelques années, tout au plus.

Mais depuis, chaque hiver, j'ai envie de voir la NEIGE. La montagne enneigée. De me prendre un grand bol d'air bien pur, que je tente vainement de conserver dans mes poumons jusqu'à mon retour à Lyon.

Cela peut paraître cliché, "le bol d'air pur" de la montagne.
Mais quand on y est, qu'on prend le temps d'inspirer profondément, on le ressent. Cet air différent. Frais et vivifiant aussi. Mais surtout bien moins chargé que celui de la ville. Plus léger. Plus respirable. Bref, moins pollué.

Alors fin décembre, j'ai empaqueté gants, bonnets, bottes fourrées, pantalon de ski, manteau en laine et... pull de Noël, pour deux petits jours à La Plagne, à l'occasion de l'ouverture d'un nouvel hostel : le Ho36. 

Séjour au hostel Ho36 à La Plagne

Un nuit au Ho36


Ici, pas d'écran plat 58 pouces au-dessus du bar, pas de sachets de cacahuètes à 50 € dans le mini-bar de la chambre.

L'hostel, c'est un peu un slow hôtel.
Une auberge de jeunesse en mieux.

Avec une grande pièce à vivre où "VIVRE", est le mot clef.
Des canapés sur lesquels on resterait bien tout l'après-midi.
La vue sur la montagne, avec son grand ciel bleu qui fait rêver les skieurs, ou ses nuages noirs, plus menaçants, qui me donnent envie de commander une tasse de thé et d'ouvrir un bon bouquin.
Et les jeux de société, aussi, autour de la cheminée. Pour les soirées d'hiver, après une journée passée sur les pistes...

Séjourner à l'hostel Ho36 à La Plagne
Petit-déjeuner à l'hostel Ho36 de La Plagne

Je m'y suis sentie bien.
Et c'est absolument tout ce que je recherche, peu importe où je pars.

Que ce soit dans un grand hôtel, un logement type airbnb, ou un hostel.
Être à l'aise.
Comme chez soi.

Dans la chambre, mais aussi dans le reste de l'établissement...
En fin de journée, avant de passer à table, je suis descendue m'installer dans un des canapés. 
Comme chez moi.

Salle commune à l'hostel Ho36 à La Plagne
Salle commune à l'hostel Ho36 de La Plagne

Et puis nous sommes passés à table. 
Plusieurs fois en deux jours, histoire de goûter une bonne partie de la carte. 

Des spécialités SAVOYARDES absolument délicieuses comme la potée, mais aussi l'assiette de raclette sur pomme de terre. J'avoue, je me suis aussi laissée tenter par le fish'n'chips, parce que j'adore ça (c'est déjà une bonne raison), et parce que je me devais de goûter au moins un plat hors spécialités locales puisque la carte en propose (ça, c'est une fausse raison, on est d'accord). Tout aussi bon que le reste, et fait maison comme l'ensemble des plats à la carte.

Le seul petit bémol côté cuisine, c'est le petit-déjeuner.
Très simple, avec quelques viennoiseries, un peu de jambon, de fromage et du pain.
Il manquerait juste un appareil pour se préparer des œufs à la coque et peut-être un cake fait maison pour la gourmandise.

Repas au Ho36 à La Plagne
Salle de restauration à l'hostel Ho36 à La Plagne
Salle de restaurant de l'hostel Ho36 à La Plagne

Ho36 La Plagne
D221 La Plagne centre, 73210 Mâcot-la-Plagne

Chambres individuelles, familiales et chambres partagées jusqu'à 14 personnes
Réservations sur booking.com

Séjour à l'hostel Ho36 de La Plagne

Promenade en raquettes


Bien installés à l'hôtel, nous avons enfilé les bonnets pour une petite excursion sur le domaine skiable de La Plagne.

Les skieurs, skis aux pieds.
Et moi, armées de mes raquettes, prête à randonner sur la neige.

C'était ma troisième fois.
Et j'étais ravie.

C'est une activité que j'ai découvert il n'y a pas si longtemps.
En 2015.
Le temps passe bien plus vite que ce que je pensais déjà...
Mais c'est une activité que j'aime beaucoup.

Pour son environnement, bien sûr. La neige, les paysages de montagne, l'air pur cliché qui remplit nos poumons... mais aussi son caractère indéniablement SLOW.

On ne fait pas de sprint, en raquettes.
Ce n'est pas le but.

On marche, on avance bien, on peut faire de belles et longues randonnées. Mais on prend le temps de faire chaque pas, de décoller sa raquette de la neige, de se positionner sur ses appuis en descente... et on regarde ce qui nous entoure. On tend l'oreille. On aiguise son œil pour repérer des traces de lièvre dans la neige...

Séjour dans la station de La Plagne en hiver
Randonnée en raquettes dans la station de La Plage en hiver
Randonnée en raquettes dans la station de La Plage en hiver

Idéalement, on part avec un guide comme Philippe, qui nous fait partager ses anecdotes tout au long du chemin. Et qui nous apprend à (presque) bondir sur nos raquettes en appréhendant des descentes que l'on n'aurait pas osé affronter, seuls. 

S'enfoncer dans la poudreuse.
Rebondir sur ses deux pieds.
Commencer à se sentir à l'aise et amorcer un début de course pour dévaler la pente... un bonheur.

Et surtout, on opte pour la SÉCURITÉ.
J'ai fait des raquettes sans guide, en Auvergne. Mais à La Plagne, on est en haute montagne. Le temps change véritablement très vite (et on s'en est rendu compte quelques heures plus tard). Partir seul pourrait s'avérer très dangereux.

Espaces montagnes
Réservation de randonnées en raquettes

Site internet : espacesmontagnes.fr

Montagnes enneigées à la Plagne en hiver
Montagnes enneigées à la Plagne en hiver

Sur le chemin du retour, on a même eu la chance de croiser des chiens de traîneaux, impatients de partir courir sur les pistes.

Tellement adorables, j'en aurais bien ramené un à l'hôtel !

Chiens de traîneau dans la montagne enneigée à La Plagne
Chiens de traîneau dans la montagne enneigée à La Plagne
Chiens de traîneau dans la montagne enneigée à La Plagne

Escape game en montagne


Le soir venu, nous avons troqué les bonnets contre un casque de chantier.
Et une cagoule aussi.

90% de la population mondiale avait disparu à cause d'un virus meurtrier, et on venait de trouver un signal provenant d'un BUNKER dans lequel on espérait trouver une communauté de survivants.

Et puis, tout a dérapé.
On s'est retrouvé enfermés, et nous n'avions qu'une heure pour nous enfuir.

Un scénario catastrophe dans lequel on s'est volontairement plongé puisqu'il y a un établissement d'Escape game sur la station de La Plagne Tarentaise.

Ils ont actuellement deux salles, donc deux scénarios.
Celui que j'ai testé, sombre, plus angoissant et tellement bien ficelé (j'ai adoré), et un second, plus mignon, dont l'histoire se passe dans un chalet.

Escape 2 Rooms
Galerie commerciale, Plagne Bellecôte, 73210 La Plagne Tarentaise

Site internet : escape2rooms.fr

Escape game "Escape 2 rooms" dans la station de La Plagne
Escape game "Escape 2 rooms" dans la station de La Plagne

Après deux jours face à la montagne, il était temps de rentrer.
Avec une belle neige épaisse se déversant sur le paysage en guise d'au revoir...

Un grand merci à l'agence 14 septembre et au Ho36 pour cette belle invitation à la neige.
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007