SLIDER

Pancakes rustiques pomme / cannelle

29 sept. 2020


Il pleuvait et les températures avaient bien chuté.
J'avais une envie irrépressible de sucré, et j'avais faim. Faim de comfort food mais à l'heure du goûter.

Le four était en panne, et une cagette de pommes était posée sur la table.
Impossible de faire un crumble ou une apple pie, et pour être honnête, je n'aurais pas eu la patience de les faire cuire. Il était déjà 17h, il me fallait une recette rapide à me mettre sous la dent.

Alors j'ai fait des pancakes à la pomme et à la cannelle.

J'aurais aimé qu'ils soient plus beaux.
Plus photogéniques.

Il aurait peut-être fallu que je les cuise moins. À peine dorés, ils n'auraient pas été suffisamment cuits pour être mangés, mais ils auraient sans doute été plus présentables en photo.

Sauf que la réalité, c'est celle-ci. 

Des pancakes ni lisses ni parfaitement ronds. Un peu sombres aussi.
Mais terriblement gourmands.
Réconfortants.
Un petit morceau d'automne au creux de l'assiette.
La pomme qui fond sur la langue, et la cannelle qui enveloppe le palais, saveur cocooning par excellence.

À déguster encore tièdes avec une pleine théière de thé noir épicé.

 

J'ai cherché des bases de recettes sur Pinterest et je suis tombée sur ces pancakes à la pomme qui m'ont beaucoup plu. Quelques petits arrangements plus tard, la pâte était dans la poêle, prête à chauffer !

Pour les pommes, j'ai opté pour un mélange de deux variétés : une plus acide, et une sucrée. 


Ingrédients


- 2 grosses pommes
- 200 g de farine
- 100 g de crème de soja
- 40 g de beurre (+ du beurre pour la cuisson)
- 20 cl de lait
- 1 œuf de gros calibre
- 1 c. à soupe de sucre en poudre
- 1 c. à café de bicarbonate de soude
- 1 pincée de sel




Recette


1.
Couper les pommes en quatre, retirer les pépins et râper avec les gros trous de la râpe. Je n'ai pas épluché mes pommes (qui provenaient du jardin et n'étaient pas traitées) mais c'est une possibilité.

2. Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel. Puis ajouter le bicarbonate.

3. Dans un second récipient, fouetter l'oeuf et la crème de soja jusqu'à ce que le mélange épaississe légèrement. Ajouter ensuite les pommes râpées, le beurre préalablement fondu et le lait. 

4. Ajouter la farine et bien mélanger, puis laisser reposer une vingtaine de minutes.

Pour la cuisson :

5. Déposer un morceau de beurre dans une petite poêle à feu moyen.

6. Lorsque le beurre devient mousseux, verser une louche de pâte et faire cuire à couvert quelques minutes. Retourner et laisser cuire encore une bonne minute avant de servir.

Ma sélection de mugs pour l'automne

23 sept. 2020


J'ai une grande faiblesse dans la vie : les TASSES. Les MUGS. Les petits pichets de lait...
Et globalement, toute la vaisselle qui tourne autour du tea time.

Je fais les brocantes pour trouver de belles tasses à thé avec leur petite soucoupe assortie. Et je cherche toujours LA parfaite pince à sucre.

Pour tout vous dire, j'ai déjà prévu d'avoir une (ou plusieurs) étagères dédiées à cette jolie vaisselle lorsque nous aurons notre maison. Cela nous permettra d'avoir un petit service d'assiettes à dessert, vintage et dépareillé, pour servir les parts de cake, à l'heure du goûter, à nos invités du week-end !

Bref... c'est ma faiblesse.

Même si je consomme de moins en moins, même si je privilégie de plus en plus les belles marques et même l'artisanat quand j'en ai l'occasion, je reste une mordue de tasses en tout genre. Le faire de boire 3 à 4 thés par jour y est sans doute pour quelque chose !

Alors pour m'éviter de trop craquer, je me fais une petite thérapie en mettant à jour, chaque année, cette sélection de mugs pour l'automne.


Séjour dans les Hautes-Alpes entre les massifs du Queyras et des Écrins

16 sept. 2020


Cet été, on avait décidé de partir en France.
Avant même le déclenchement de cette crise sanitaire.

Cela faisait longtemps, plusieurs années, que nous partions à l'étranger... et c'était toujours un immense plaisir. On prenait le soin de choisir des destinations plus fraîches (voire carrément froides, quand on repense à l'Islande) ce qui est absolument parfait quand on supporte mal la chaleur comme moi.

Mais à Noël, j'ai offert un cadeau un peu particulier au chéri.
Une nuit dans un observatoire astronomique sur les hauteurs de Saint-Véran, ce qui impliquait forcément des vacances à proximité.

On a trouvé un logement parfaitement situé, un petit chalet très cosy, entre le massif du Queyras et le massif des Écrins. L'endroit idéal pour se déplacer facilement dans la région, visiter quelques petits villages, et passer du temps sur les chemins de randonnée.

Alors oui, on a eu chaud.
La doudoune n'était pas de mise, et les shorts étaient les bienvenus.
Et même si j'ai hâte de retrouver l’Écosse, découvrir le sud de l'Angleterre, entamer ce road trip au Pays-Bas que l'on devait faire au printemps dernier... j'ai aussi pris beaucoup de plaisir à découvrir les Hautes-Alpes.

Vivre mes premières véritables vacances à la montagne.
Faire de longues randonnées qui fatiguent les pieds mais reposent l'esprit.
Et admirer ces paysages fabuleux dont on ne saurait se lasser.


Mes madeleines nappage chocolat blanc, miel et pistache pour le thé

1 sept. 2020

Recette de madeleines nature et glaçage chocolat blanc, miel et pistache
 
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé les madeleines.
Dodues.
Avec leur bon goût de beurre.
Trempées dans un chocolat chaud.
 
Il y avait toujours des morceaux qui m'échappaient et tombaient au fond de la tasse. J'essayais de les attraper avec une cuillère, souvent en vain. Et je faisais la grimace quand j'atteignais les dernières gorgées de chocolat remplies des vestiges de mes madeleines noyées.

Je n'aime pas trouver des miettes au fond de ma tasse.
Encore aujourd'hui.
Mais c'est dans mon thé que j'aime désormais les tremper.
En pensant à Proust et à cette description de la madeleine de sa tante Léonie ; un passage à lire, absolument, si vous n'en avez jamais eu l'occasion. Il est magnifique !

Bref, fin juillet ou début août peut-être, j'ai pris une envie soudaine de madeleine.
Malgré la canicule et la perspectives de nombreuses minutes passées devant le four chaud que j'allais devoir ouvrir et fermer une bonne dizaine de fois.
Peut-être même plus.

J'étais certaine que ma recette n'était pas vraiment exacte, en terme de quantité.
Et c'était le cas.
J'ai doublé tous mes ingrédients, pensant arriver à faire une bonne quarantaine de madeleines.

...
J'en ai pratiquement fait 100.

L'avantage, c'est que nous avons pu en faire profiter une bonne partie de la famille et en avoir encore suffisamment pour tous les goûters de la semaine. D'ailleurs, les madeleines avec le nappage se conservent particulièrement bien.

Donc... place à la recette !

Recette de madeleines nappage chocolat blanc, miel et pistache

Ingrédients


Pour 18 madeleines environ :

- 100 g de farine
- 3 g de levure chimique
- 100 g de beurre
- 1/4 de citron non traité (facultatif)
- 2 gros œufs
- 120 g de sucre en poudre

Pour le glaçage :

- 100 g de chocolat blanc
- 2 c. à café de miel
- pistaches non salées
 Recette et conseils pour des madeleines qui forment la bosse

Recette


1. Dans une casserole, faire fondre le beurre puis le transvaser dans un bol pour le laisser refroidir.
 
2. Mélanger la farine et levure dans un saladier ; zester le quart de citron par-dessus (facultatif ; je le conseille plutôt pour des madeleines sans le glaçage chocolat / miel / pistache).

3. Dans un second saladier, casser les œufs, ajouter le sucre, et fouetter pendant cinq minutes jusqu'à ce que le mélange devienne bien mousseux. Verser ensuite progressivement le mélange farine/levure sans cesser de battre, puis ajouter le beurre de la même façon.

4. Laisser reposer la pâte au frigo pendant minimum 1h (il est même possible de préparer la pâte la veille au soir).

5. Préchauffer le four à 220° C.
 
6. Beurrer légèrement la plaque à madeleine puis remplir aux 3/4. Ne pas hésiter à faire des fournées d'essai pour le remplissage : trop ou pas assez remplie, la madeleine ne montera pas suffisamment.

7. Enfourner 4 minutes à 200°C (jusqu'à ce que la bosse commence à se former) puis baisser le four à 180°C et laisser dorer 2 minutes (bien surveiller la cuisson ; en fonction du four, on peut ajouter 30 secondes à 1 minute sur chaque étape).

8. Démouler les madeleines encore tièdes, et les laisser refroidir sur une plaque côté bosse, ou debout dans une boîte à œufs (petite astuce découverte par manque de plat).

Astuces et conseils pour réussir ses madeleines

Pour le nappage...

9. Concasser les pistaches à l'aide d'un pilon.

10. Faire fondre le chocolat au bain-marie puis ajouter le miel.
 
11. Tremper les madeleines dans le chocolat encore chaud, saupoudrer de morceaux de pistache, et laisser refroidir avant de déguster !

Recette de madeleine nappées de chocolat blanc, miel et pistache
 

Matériel


J'ai toujours eu un moule en silicone.
Et avec ce moule, mes madeleines étaient déjà dotées d'une belle petite bosse.

Mais, riche de cette pâte à madeleine qui n'en finissait plus, j'ai tenté l'expérience du moule en métal.
Je n'étais pas certaine que mes temps de cuisson seraient les mêmes mais je pouvais me permettre une fournée ratée ; il y en aurait 50 autres pour rattraper l'échec.

Résultat ?
Je n'ai plus lâché le moule en métal !

Ce que l'on dit est vrai : la bosse se forme encore mieux dans ce type de moule, et les madeleines se démoulent plus facilement et plus nettement. Pas de petit résidu qui reste collé au fond du plastique.

Donc, si vous avez un moule en silicone, vous n'aurez pas des madeleines raplapla, la recette fonctionne aussi. Mais si vous aimez faire régulièrement des madeleines, je vous recommande sans hésiter de vous équiper d'un moule en métal ; elles n'en seront que plus belles et aérées.

Recette de madeleines
Recette de madeleines nature et glaçage chocolat blanc, miel et pistache

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007