SLIDER

Ma routine de soins pour l'hiver

12 févr. 2020


Je suis toujours heureuse de vous retrouver pour ce petit rendez-vous bien-être, quatre fois par an.

C'est assez peu, une seule fois par saison, mais c'est le rythme qui me correspond.
Parce qu'à chaque changement de saison, les besoins de ma peau évoluent.
Et parce que j'ai besoin de tester tous ces soins sur la durée pour être certaine de pouvoir vous les recommander.

Alors je vous parle rarement de soins pour la peau, bien que j'adore ça.
Chaque matin et chaque soir, je prends du temps juste pour moi. Pour chouchouter ma peau. Lui donner ce dont elle a besoin. Découvrir de nouveaux soins et me réjouir quand je tombe enfin sur la pépite qui m'accompagnera les quatre prochains mois (voire plus... !).

Cet hiver, le froid s'est fait plus discontinu.
Plus soudain, aussi, ce qui m'a donné un peu du fil à retordre avec ma routine. 

Résultat, j'ai jonglé entre deux crèmes de nuit : une, pour les courtes périodes véritablement plus froides, et une pour le reste du temps. Ce qui ne m'a pas empêché de faire de très belles découvertes chez des marques qui mettent des ingrédients naturels au cœur de leurs compositions !


Fresh
DEEP HYDRATATION TONER


J'ai toujours une certaine réticence vis-à-vis des produits qui sentent la rose car c'est un parfum que je trouve souvent trop entêtant et peu naturel. Mais l'odeur de cette lotion ? Une merveille. Douce et rafraîchissante !

Je l'applique : matin et soir, sur l'ensemble de mon visage si ma peau a besoin de plus d'hydratation, sinon, sur les joues et le cou afin de réserver ma zone T pour le tonique purifiant dont je vous parle juste après.

J'aime : l'hydratation apportée à ma peau, la présence d'acide hyaluronique qui est un ingrédient que j'apprécie particulièrement pour sa contribution à conserver l'élasticité de la peau, et son parfum de rose très agréable.

Petit bémol : il devient légèrement difficile de récupérer le produit, à la fin du flacon, car les pétales de rose bouchent la sortie.

Lotion tonique hydratante à la rose, Fresh

Typology

TONIQUE PURIFIANT


Sur la zone T de mon visage, malgré la trentaine passée, je continue à être sujette aux imperfections. Et l'acide salicylique s'est avéré être un atout de taille pour ralentir leur apparition, et même pour les aider à disparaître (le fluide anti-imperfections de Lavera et le soin double correction de Vichy font des merveilles sur moi). J'ai donc ajouté, à ma routine, un tonique purifiant à l'acide salicylique !

Je l'applique : sur ma zone T uniquement car l'action purifiante est parfaite pour cette partie de mon visage, mais trop asséchante pour le reste qui a besoin d'hydratation en cette période de l'année.

J'aime : son effet purifiant, sa pénétration instantanée dans l'épiderme et sa composition à 95% d'origine naturelle.

Petit bémol : c'est un tonique extra fluide qui a tendance à sortir en trop grande quantité du flacon si on n'y prend pas garde.

Tonique purifiant à l'acide salicylique, Typology

Marilou

SERUM YEUX ÉCLAT 


Impossible de me passer d'un soin pour le contour de l’œil, et c'est pourtant l'un des produits que j'ai le plus de difficulté à adopter ; c'est une zone si fragile que, bien souvent, ma peau réagit par l'apparition de plaques d'eczéma ; très souvent avec les produits bio qui contiennent des huiles essentielles (qui sont vraiment déconseillées avec une peau atopique). Mais cette fois-ci, c'est un test réussi !

J'applique : 1/2 pompematin et soir, sur le contour de l’œil.

J'aime : sa texture fluide rapidement absorbée par la peau, sa composition bio et très naturelle à base d'huile d'argan, de beurre de karité et d'eau florale de bleuet pour hydrater et décongestionner la zone.

Sérum yeux à l'huile d'argan, Marilou

Fresh
DEEP HYDRATATION CREAM


Mon second coup de cœur de la marque Fresh, toujours avec une odeur de rose absolument délicieuse. Cette crème est l'association parfaite entre un gel frais qui ne laisse aucun fini gras sur l'épiderme, et une crème riche qui enveloppe parfaitement la peau.

Je l'applique : sur l'ensemble du visage et du cou, tous les matins.

J'aime : sa texture de gel qui pénètre très rapidement dans l'épiderme (sur laquelle on peut rapidement se maquiller), l'hydratation et la protection apportée à ma peau tout au long de la journée, et la présence d'acide hyaluronique dans sa composition.

Crème gel hydratante à la rose, Fresh

Fresh
SUGAR LIP TREATMENT


Il y a quelques années déjà, j'avais découvert (dans la Little Box si je me souviens bien) le baume à lèvres teinté rosé de cette marque, et ce fut un coup de cœur. Ayant les lèvres très sensibles et constamment en manque d'hydratation, c'était le compromis parfait pour hydrater mes lèvres tout en leur donnant une jolie coloration discrète. Et cette année, j'ai découvert avec plaisir que la gamme s'est étendue avec de très belles couleurs !

J'applique : les baumes teintés quand je veux habiller mes lèvres tout en les protégeant du froid, et le transparent (sugar advanced therapy) pour apporter une bonne dose d'hydratation à mes lèvres.

J'aime : absolument toutes les couleurs en ma possession (rosé, coral, pétal, tulip et punch) qui sont, en dehors de la teinte "rosé", étonnement très pigmentées pour des baumes ; la composition à base de sucre et d'huile de pépins de raisins pour préserver l'hydratation des lèvres ; et la protection solaire SPF15 qu'ils contiennent.

Petit bémol : ces baumes sont sensibles à la chaleur ; à ne pas conserver dans un sac à main en été (le mien avait pas mal fondu).

Baumes teintés et baume réparateur pour les lèvres, Fresh

RoyeR
EXFOLIANT VISAGE


J'avais déjà testé plusieurs produits de cette marque qui a pour spécialité de proposer des soins à base de bave d'escargot, réputée pour ses propriétés régénérantes / réparatrices, dont le masque et la crème pour le visage. Alors j'ai remis ça, toujours avec la même maison car ils garantissent une méthode d'extraction de la bave respectueuse de l'animal (un procédé qui chatouille l'escargot pour récupérer les sécrétions de façon naturelle).

Je l'applique : une fois par semaine pour exfolier ma peau en douceur, avant d'appliquer un masque.

J'aime : la finesse des grains de riz et d'abricot qui n'agressent pas l'épiderme, son origine 100% française et sa composition bio.

Exfoliant visage à la bave d'escargot, RoyeR

Youth to the people
SUPERFOOD FACE MASK


Même si je ne vous présente, dans mes articles beauté, que des produits que j'aime particulièrement, je crois bien que ce masque est mon plus gros coup de cœur. C'est bien simple : je prends toujours un plaisir immense à l'appliquer tellement j'aime son odeur naturelle qui me transporte dans un univers d'apothicaire botaniste.

Je l'applique : sur l'ensemble de mon visage, une fois par semaine, en le laissant poser 10 à 15 minutes.

J'aime : son odeur parfaitement apaisante, sa texture enveloppante, son action qui rend ma peau visiblement plus hydratée / lumineuse / tonifiée, et sa composition à base d'acide hyaluronique (oui, c'est un peu une obsession chez moi !).

Masque visage à base de spiruline, chou kale et épinard, Youth to the people

Bybi
STRAWBERRY BOOSTER


S'il n'a pas fait extrêmement froid cet hiver, ma peau a tout de même souffert de la chute des températures et m'a gratifiée d'une période compliquée (visage qui tiraille, plaques, et compagnie). Et cette huile est tombée à point nommé puisqu'elle complétait juste parfaitement ma routine de soins hydratants (et j'en parle au passé car je l'ai tellement utilisée que je l'ai déjà terminée).

J'applique : deux gouttes pour l'ensemble de mon visage après mon tonique, matin et soir lorsque ma peau a un grand besoin d'hydration, sinon seulement le soir.

J'aime : son action hydratante et nourrissante qui a rapidement permis à ma peau de surmonter le retour de l'hiver, et sa composition 100% naturelle sans huile essentielle.

Huile pour le visage aux pépins de fraise, Bybi

Jade Roller
ROULEAU EN QUARTZ ROSE


Cela faisait un moment que je voyais ces rouleaux un peu partout, et je commençais à être intriguée. Puis, j'ai découvert le massage lymphatique lors d'un soin visage en institut où l'on m'a recommandé ce type d'accessoire pour pouvoir le reproduire correctement à la maison. Mais avec toutes les marques présentes sur le marché, je ne savais pas trop vers laquelle me tourner, jusqu'à ce que je reçoive un paquet surprise avec le modèle de Jade Roller... dont je suis plus que ravie !

Je l'utilise : matin et soir après application d'une huile ou d'un sérum, en allant de l'intérieur du visage vers l'extérieur avec le grand rouleau ; je passe le petit rouleau au niveau du contour de l’œil et autour des lèvres.

J'aime : la fraîcheur de la pierre sur mon visage qui permet de s'offrir, au quotidien, un petit massage relaxant ; son action manuelle permettant de stimuler la production de collagène pour conserver l'élasticité de la peau tout en faisant un drainage lymphatique pour la détoxifier.

Comment choisir son rouleau : il y en a partout sur internet, à tous les prix. Je vous déconseillerais de vous tourner vers les moins chers qui risquent de couiner pendant le massage (pas très relaxant) et de rouiller très rapidement. Pour ma part, je suis vraiment conquise par ce modèle, avec une très bonne prise en main ; et j'aime particulièrement le fait qu'il possède deux rouleaux de taille différente. Et pour la pierre, si vous accordez une importance aux énergies qu'elles dégagent, sachez qu'il existe aussi des rouleaux en jade ou en améthyste.

Rouleau en quartz rose, Jade Roller

Youth to the people
SUPERFOOD MOISTURE CREAM


Un second produit de cette marque, également fabriqué à base chou kale, d'épinard et d'acide hyaluronique, qui m'a immédiatement conquit et a rapidement trouvé sa place dans ma routine de soins !

Je l'applique : le soir, sur l'ensemble du visage et du cou.

J'aime : sa texture de crème / gel très agréable sur la peau, son odeur dans la même veine que le masque, l'hydratation apportée à ma peau et son action rééquilibrante pour ma peau mixte.

Petit bémol : ce n'est pas la crème la plus hydratante et nourrissante pour l'hiver, mais avec ma peau mixte, la combinaison avec l'huile de pépins de fraise est parfaite pour ne pas sur-hydrater ma zone T.

Crème hydratante à base de chou kale, épinard et thé vert, Youth to the people

Jowaé
CRÈME MASQUE RÉCUPÉRATRICE


Je vous disais, en début d'article, que j'avais donc jonglé entre deux crèmes de nuit. Lorsque le froid se fait plus ressentir sur ma peau (ou que j'ai passé plus de temps dehors, dans la journée), je me tourne donc vers une crème plus riche que la précédente.

Je l'applique : le soir, sur l'ensemble du visage et du cou.

J'aime : sa très forte action hydratante lorsque ma peau est en difficulté, sa composition à 96% d'origine naturelle et la possibilité de l'utiliser en masque pour une cure d'hydratation encore plus intense.

Crème masque hydratante récupératrice de nuit, Jowaé

La Rosée
CRÈME CORPS HYDRATANTE


C'est au fond de mon placard que j'ai redécouvert ce produit que je n'avais encore jamais ouvert, et je dois dire que ce fut une très belle surprise. J'ai toujours beaucoup de difficulté à trouver des crèmes pour le corps qui me plaisent vraiment car je les trouve systématiquement trop longues à pénétrer dans l'épiderme. Mais celle-ci se défend bien !

Je l'applique : matin et soir, sur l'ensemble de mon corps, sans avoir à patienter plus de 2/3 minutes avant de pouvoir m'habiller.

J'aime : l'absence de film gras laissé sur la peau, son odeur très douce et agréable, la très bonne hydratation qu'elle procure et sa fabrication française.


RoyeR
CRÈME PIEDS


Je suis une très mauvaise élève, quand il s'agit de prendre soin de mes pieds : parce que de ce côté-là, difficile d'échapper aux soins très riches qui nécessitent de patienter un peu avant d'enfiler une paire de chaussettes ou de se glisser dans le lit. Mais je tente d'y remédier !

Je l'applique : essentiellement le soir avant de me coucher.

J'aime : son action hydratante visible, car même sans être très assidue, je vois les bienfaits apportés à ma peau.

Petit bémol :  c'est une crème très riche donc il faut patienter quelques bonnes minutes pour qu'elle pénètre bien dans l'épiderme.

Crème pieds à la bave d'escargot, RoyeR


Cake à la marmelade d'orange pour le goûter

5 févr. 2020

Recette de cake à la marmelade à l'orange

Je crois qu'on peut le dire : je voue une véritable passion pour les cakes.

Parce qu'ils sont toujours relativement rapides à préparer, et ne demandent pas une patience énorme avant de pouvoir les déguster.
Parce que je sais que je peux toujours sauter sur l'une de ces recettes 100 fois éprouvées sitôt qu'une envie gourmande me prend.

Mais surtout parce qu'ils se conservent plusieurs jours.
Bien sagement sous la cloche.
Une tranche après l'autre, on égraine les jours.
Au petit-déjeuner, à l'heure du goûter, avec la verveine du soir...
Un petit plaisir qui nous accompagne toute la semaine, avant de passer au suivant.

Le petit nouveau, dont j'avais déjà testé / goûté / approuvé la recette l'année dernière, je le prépare avec une marmelade à l'orange (et au whisky) que je fais aussi moi-même ; une petite fierté de tout faire maison, ou presque !

Recette anglaise de cake à l'orange

Ingrédients


J'ai remplacé le "light brown sugar" de la recette originale (issue du livre British Baking que je ne vous présente plus) par du sucre complet de canne, faute d'avoir trouvé le premier, ce qui apporte un goût très intéressant au gâteau !

Quant au glaçage, je vous propose une alternative avec de l'arôme de vanille (en attendant de retourner acheter quelques gousses !)

Pour le gâteau - 8 à 10 parts, moule de 25 x 11 x 6 cm

- 150 g de beurre doux
- 100 g de sucre en poudre
- 100 g de sucre complet de canne
- le zeste de deux oranges
- le jus d'1/2 orange
- 3 gros œufs
- 1/4 tsp de sel
- 75 g de marmelade à l'orange
- 175 g de "self raising flour"

La self-raising flour est une farine toute prête qui contient déjà le nécessaire pour la faire lever. Je ne sais pas si on peut en trouver en France, donc voici la recette pour en préparer 200 g : 

- 1 cup + 1/3 cup de farine
- 2 tsp de levure chimique
- 1/4 tsp de sel

Pour le glaçage :

- le jus et le zeste d'1/2 orange
- 1/4 tsp d'arôme de vanille ou les graines d'1/2 gousse de vanille
- 100 à 150 g de sucre glace

Et pour faire sa marmelade maison, rendez-vous sur mon article "Afternoon tea à la maison".
Recette britannique de cake à la marmelade d'orange

Recette


1. Battre le beurre avec le sucre en poudre et le sucre complet de canne jusqu'à obtenir une texture bien onctueuse. Ajouter le zeste d'orange et bien mélanger.

2. Dans un second récipient, battre les œufs avec une fourchette puis les incorporer lentement au mélange beurre / sucre. Ajouter le jus d'orange, le sel et la marmelade. Battre l'ensemble.

3. Tamiser la farine au-dessus du mélange et fouetter juste le temps de combiner les ingrédients, pas plus. Racler le fond du saladier avec une spatule pour récupérer d'éventuels résidus de beurre et donner un dernier petit coup de fouet.

4. Beurrer un moule à cake puis verser la préparation à l'intérieur. Lisser avec une spatule, et enfourner 40 à 50 minutes à 180°C. Une lame de couteau insérée en son centre doit ressortir propre en fin de cuisson. Laisser refroidir 10-15 minutes avant de démouler.

Lorsque le cake a complètement refroidi, préparer le glaçage à l'orange. 

5. Dans un saladier, battre ensemble le jus d'orange, le zeste et le sucre glace jusqu'à obtenir un mélange légèrement épais. La quantité exacte de sucre glace dépendra de la taille de l'orange qui a fourni le jus.

6. Glacer le cake en laissant couler le glaçage le long du gâteau. Et déguster lorsqu'il a durci !

Recette de cake à la marmelade avec glaçage à l'orange



Road trip en Écosse - Waterstein head et les fairy pools sur l'île de Skye

29 janv. 2020

Road trip sur l'île de Skye en Ecosse

J'aurais souhaité pouvoir arrêter le temps.
Mettre en pause tous ces moments vécus sur l'île de Skye pour ne pas les laisser me filer entre les doigts.

C'était comme vivre pleinement chaque minute sans réussir à les retenir. Les ralentir.

Les journées s'enchaînaient déjà bien trop vite.
On avait tout juste atterri à Glasgow qu'il était presque temps de passer notre dernière journée sur l'île avant de lui faire nos adieux.


Mes yaourts maison - natures, aromatisés, sans lactose...

20 janv. 2020

Recette de yaourts maison sans lactose avec une yaourtière

L'année dernière, je me suis lancée.
J'ai emprunté la (très vieille) yaourtière des beaux-parents pour faire quelques fournées de yaourts maison. Voir si je trouvais un rythme. Si ce n'était pas trop contraignant. Si j'appréciais le goût.
Et surtout, si cela fonctionnait avec du lait sans lactose.

C'était ma motivation n°1. Les yaourts au lait de vache, sans lactose, sont (très) difficiles à trouver dans le commerce, en France. Et malgré tous mes essais, je ne prends pas suffisamment de plaisir avec des yaourts au soja / amande ou encore à la noix de coco (à quelques rares exceptions près).

Bref, un an plus tard, je continue à faire mes yaourts (mais avec ma propre yaourtière), et ça me plait beaucoup. Parce que je peux les aromatiser, les faire sans lactose, en préparer dès que nous n'en avons plus, et que l'on réduit aussi considérablement nos déchets en supprimant tous les pots de yaourts en plastique du commerce.

Alors chose promise, chose due, je vous écris enfin un article à ce sujet !
Avec des réponses à toutes les questions que vous m'avez posées sur Instagram. 

Recette de yaourts maison natures et aromatisés avec une yaourtière

Ingrédients et recette


Pour une première fournée de 8 yaourts natures :

- 1,1 L de lait
- 1 sachet de ferments lactiques

Deux conseils au sujet du lait : 

- Utiliser du lait laissé à température ambiante pour assurer une meilleure fermentation.

- Préférer une bouteille de lait qui vient juste d'être ouverte. On a remarqué que les yaourts prenaient moins bien si le lait avait été ouvert 4-5 jours auparavant.

Pas-à-pas

1. Dans un récipient, verser quelques ml de lait ainsi que les ferments lactiques. Mélanger bien puis ajouter progressivement le reste du lait. Cela assurera une bonne répartition des ferments dans l'ensemble de la préparation. (Il faut toutefois veiller à ne pas battre le mélange trop fort pour éviter qu'il se mette à mousser.)

2. Remplir les yaourts en laissant un petit centimètre de marge. (Il est possible de ne pas faire autant de yaourt que la machine le permet en bouchant simplement les trous restants avec les couvercles des pots.)

3. Laisser fermenter 8h à 12h selon la fermeté et l'acidité des yaourts souhaitées. Chez nous, 9h est un bon compromis.

4. Lorsque le processus est terminé, soulever délicatement le couvercle de la yaourtière pour ne pas faire couler la condensation dans les pots de yaourts. (C'est du vécu !)

Les fournées suivantes peuvent être faites en "repiquant" les yaourts. C'est-à-dire que l'on met un demi yaourt maison dans la préparation, à la place des ferments lactiques. Pour que cela fonctionne bien, il faut que le yaourt n'ait pas plus de 8 à 10 jours. Et on refait une fournée avec des ferments lactiques lorsque la texture des yaourts devient moins ferme.

Deux choses à prendre en compte durant toute l'étape de fermentation : 

- éviter les courants d'air et changements de température près de la yaourtière (on l'éloigne des fenêtres ouvertes et du four en marche),

- ne pas bouger la yaourtière (et limiter au maximum les vibrations de la surface sur laquelle elle se trouve).

Recette de yaourts maison sans lactose, natures et aromatisés

Yaourts sucrés 


Personnellement, quand je mange un yaourt nature du commerce, je le sucre toujours.
Donc j'ai bien sûr essayé de sucrer ma préparation pour obtenir des yaourts sucrés... ce que je ne recommande pas !

L'avantage : pas besoin de les sucrer au moment de les manger, donc on évite de leur faire perdre  leur fermeté en les mélangeant. Mais ils se conservent moins longtemps.

* * *


Yaourts aromatisés


On a opté pour deux recettes très simple :

- ajouter deux gouttes d'huiles essentielles à la préparation (citron, orange, lavande... il faut juste veiller à bien utiliser des huiles essentielles alimentaires),

- ou déposer deux cuillères à café de confiture au fond du pot.

Les yaourts avec un fond de confiture sont très gourmands, mais comme les yaourts sucrés, ils se conservent moins longtemps. Donc nous n'en faisons que 2 ou 3 par fournée de douze, et ce sont les premiers que nous mangeons !

* * *


Yaourts sans lactose


Contrairement à ce que j'ai lu sur certains sites de yaourtière, le lait de vache sans lactose fonctionne très bien. On obtient une belle texture de yaourt brassé avec nos 9h de fermentation, et ils sont encore un peu plus fermes si on pousse jusqu'à 12h.

Au moment de mélanger les ferments lactiques avec le lait, il faut cependant veiller à ne pas battre le lait trop vigoureusement. J'ai remarqué que le lait sans lactose mousse beaucoup plus, et que cette mousse n'a pas tendance à redescendre, ce qui empêche les yaourts de prendre.

Un autre petit inconvénient à prendre en compte : les yaourts au lait de vache sans lactose se conservent quelques jours de moins que ceux avec un lait traditionnel.

* * *


Lait entier / demi-écrémé / végétal


Si on n'a pas d'intolérance au lactose, l'idéal est de choisir un lait entier qui permettra d'obtenir des yaourts avec une texture plus ferme qu'avec du lait demi-écrémé. Et si, en plus, on peut se procurer du lait de ferme, le goût n'en sera que meilleur.

Les laits végétaux, en revanche, ne semblent pas vraiment fonctionner en yaourtière.

* * *


Ferments lactiques


On en trouve sous plusieurs formes, en boutiques bio comme en grandes surfaces.

À la maison, nous avions commencé avec des ferments lactiques bio pour yaourts brassés de la marque Natali ; le résultat était parfait. Mais ils contenaient de la poudre de lait. La quantité est très faible, donc pas de souci pour une petite intolérance, mais dans mon cas, j'ai dû me résigner à changer.

En attendant de trouver une alternative bio, on a opté pour les ferments "mon yaourt maison" de la marque Alsa qui fonctionnent tout aussi bien. On utilise un sachet pour 8 yaourts, et on peut facilement faire 4 à 5 fournées avec la même base de ferment.

* * *


Conservation


Nous faisons une fournée tous les 8 à 10 jours environ.
Les yaourts au lait de vache sans lactose ont cependant tendance à se conserver quelques jours de moins.

* * *


Yaourtière


La nôtre est le modèle Multi-Délices Express 12 pots SEB, qui m'a été offert par la marque.
J'en suis très contente car elle permet de faire 12 yaourts à la fois, et qu'elle a plusieurs programmes très intéressants :

- "yaourts express" en 4h qui fonctionne très bien quand on est pressé, mais les yaourts sont moins fermes et manquent un peu d'acidité pour les amateurs de yaourts natures,

- le programme classique est réglable ; on peut choisir le temps de fermentation entre 8h et 12h en fonction de ses goûts,

- "faisselles", "desserts lactés" et "desserts moelleux" dont je n'ai encore testé que le dernier avec une recette qui n'a pas été un grand succès, mais j'ai bien envie de faire d'autres expérimentations, notamment pour tenter des flans ou des crèmes desserts.

Concernant le choix de la machine, on m'a demandé si cela valait la peine de choisir une bonne marque. Personnellement, je pense que oui.

La yaourtière des beaux-parents avait été achetée dans les années 80 ! Aujourd'hui, elle fonctionne encore parfaitement. C'était sans doute l'un des premiers modèles de la marque SEB, qui était très simple (un bouton marche / arrêt seulement, pas de minuteur). Autant dire qu'on espère la même espérance de vie pour la nôtre !



J'ai essayé de répondre à toutes les questions que vous m'avez posées, mais s'il vous en reste n'hésitez pas à les poser dans les commentaires ! 
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007