SLIDER

Tarte aux mûres sauvages d'Ardèche

9 sept. 2019


Chaque année, c'est le petit rituel gourmand de la fin d'été : partir à la recherche de mûres sauvages en Ardèche. En goûter quelques unes directement sur le buisson, et remplir un petit panier aux perspectives alléchantes.

À la cuillère, avec une bonne crème chantilly maison.
Dans un cake bien moelleux pour accompagner une tasse de thé Earl Grey.

Ou alors, en tarte. Pour changer.
Cela faisait des années que je voulais faire une tarte avec un quadrillage de pâte sablée sur le dessus. Une touche un peu RÉTRO qui apporte sont lot de "croquant / croustillant" à la tarte. 

Bref, on s'est régalé.
Et je compte bien refaire la même avec tous les fruits qui me tomberont sous la main !


Ingrédients


Adataption d'une recette de tarte à la rhubarbe publiée dans le livre British Baking - Peyton and Byrne.

Pour la pâte :

- 440 g de farine semi-complète
- 200 g de beurre doux
- 7 tbsp d'eau froide
- une pincée de sel

Pour la garniture :

- 600 g de mûres sauvages
- 120 g de sucre en poudre
- 2 tbsp de maïzena
- une pincée de sel

Pour la dorure :

- 1 œuf
- quelques gouttes de lait


Recette


Préparer la pâte sablée.

1. Couper le beurre en petits cubes.

2. Dans un saladier, verser la farine et le sel. Ajouter le beurre. Mélanger au robot ou frotter les morceaux de beurre avec la farine afin de sabler la pâte.

3. Puis verser l'eau et rassembler la pâte afin de former une boule. Conserver au moins 30 minutes au réfrigérateur avant de l'étaler.


Préparer ensuite la garniture et assembler la tarte.

4. Préchauffer le four à 180°C.

5. Déposer les mûres dans un saladier avec le sucre en poudre, la maïzena et le sel. Puis mélanger afin d'enrober les mûres.

6. Beurrer le plat puis diviser la pâte en deux. Étaler une première partie pour faire le fond de tarte et réserver au réfrigérateur.

7. Étaler ce qu'il en reste pour faire des bandes de 1/2 cm de largeur.

8. Garnir la tarte avec le mélange mûres, farine et sucre. Déposer ensuite les bandes sur la tarte dans le sens de la hauteur.

9. Dans un bol, fouetter l’œuf et le lait. Puis en badigeonner les bandes déjà en place.

10. Disposer les autres bandes, dans le sens de la largeur et utiliser les dernières pour faire la bordure de la tarte. Et badigeonner enfin les bandes qui ne l'ont pas encore été.

11. Enfourner la tarte pendant 35-40 minutes avant de se régaler !



Découvrir et pratiquer les bains de forêt

4 sept. 2019


J'ai toujours, me semble-t-il, eu un esprit très cartésien.
J'aime les données scientifiques et les expériences qui viennent appuyer une théorie. Cela me parait plus concret, plus tangible. 

C'est ce qui m'a fait entrer dans le shinrin yoku ; le bain de forêt en français.
Parce que ce sont des centaines d'années de ressenti, et même de connaissances pour certaines cultures dans le monde, qui sont aujourd'hui validés par la science.

Le constat est simple : passer du temps dans la nature est bon pour la santé.

Et plus je passe du temps à son contact, plus je m'en rends compte. Jardiner est, à l'heure actuelle, la meilleure activité que je connaisse pour complètement déconnecter (d'internet, mais aussi des petits tracas quotidiens ou des émotions négatives que l'on ressent parfois). Et une promenade en forêt n'a pas son pareil pour me DÉTENDRE.

Je vais régulièrement en forêt, en Ardèche. Notamment à l'automne pour ramasser des châtaignes (pas une année ne passe sans une ou deux excursions... minimum !). Mais, en juin dernier, j'ai expérimenté une véritable initiation à la sylvothérapie.
Deux heures de re-découverte, de retour à la pleine conscience, d'ouverture des sens...
C'était bon. Apaisant. Relaxant.

De quoi me faire complètement plonger dans ce livre qui m'attendait sagement dans ma bibliothèque, Shinrin Yoku, l'art et la science du bain de forêt du Dr Qing Li... et me donner envie de partager mon expérience, et cette lecture, avec vous.



Le Shinrin Yoku


Si l'idée de la sylvothérapie est simplement de se reconnecter à la nature et de profiter des bienfaits de la forêt, ce n'est pas si simple de démarrer.

Parce que cela suppose d'être complètement au présent.
De marcher en forêt sans faire une activité précise, mais plutôt de rester à l'écoute de ce qui nous entoure.

On peut commencer en douceur, un sens après l'autre :

- Apprécier les nuances de vert dans les arbres : les pousses plus jeunes, d'un vert tendre, et les plus anciennes, au vert plus foncé. Ou ma petite lubie d'amatrice de fougères : regarder les spores, de différentes couleurs, au dos de leurs feuilles.

- Tendre l'oreille pour écouter le vent dans les feuilles. Les oiseaux qui piaillent. Une bogue de châtaigne qui s'écrase au sol.

- Toucher la mousse du bout des doigts pour sentir sa fraîcheur. Puis frotter dans ses mains les aiguilles d'un conifère...

- Et sentir l'odeur accrochée à nos mains. Respirer à pleins poumons l'air de la forêt. Plus pur, plus agréable, que l'air de nos villes.

- Si l'on est accompagné d'une personne qui connaît les arbres (uniquement !), on peut terminer par goûter la forêt. Poser sous la langue des aiguilles de pin, ou les faire infuser dans une eau bien chaude pour se préparer une petite infusion.

C'est ce que j'ai expérimenté lors de cette initiation à la sylvothérapie, en Alsace.
Tous mes sens ont été stimulés durant ces deux heures de promenade dans la forêt.
Et sans crier gare, alors que nous échangions notre ressenti autour d'une infusion, je me suis soudainement rendue compte à quel point j'étais bien. Détendue. Comme après un bon massage.

On nous a proposé de terminer par le fameux câlin aux arbres.
Absolument pas obligatoire pour profiter du shinrin yoku, et surtout à ne pas faire en commençant ; cela pourrait être trop brusque, je pense.

L'idée était de poser le front contre un arbre qui nous plaisait bien.
Ou les mains.
Ou même de s'appuyer le dos contre le tronc, tout simplement.

J'avoue, j'ai hésité à me lancer. Mais c'était l'occasion.
J'ai tout essayé : le front, les mains, puis le dos.
Et quand je suis arrivée à poser mon dos contre l'arbre, et à simplement profiter du moment, quelques minutes seulement, je me suis rendue que je n'avais sans doute jamais été autant en pleine conscience. Que cela aurait pu être le démarrage parfait pour une séance de MÉDITATION !

Et depuis deux ans, j'affectionne particulièrement les journées à la rivière.
Entourée d'arbres, dans l'eau avec un livre.
Un bain de forêt au sens le plus littéral !


Ses bienfaits


Cela fait très très très longtemps que l'homme a l'intuition qu'être entouré de nature est bon pour lui.
Mais ce n'est qu'en 2004 que les premières études scientifiques ont commencé à être menées.

De vraies études scientifiques, avec des mesures de pression artérielle, des prises de sang pour confirmer la diminution des taux de cortisol et d'adrénaline, ou encore des électro-encéphalogrammes pour comprendre comment réagit notre cerveau en présence d'arbres.

Bref, tout ce qu'il faut pour mettre mes neurones de fille cartésienne en joie.
Et de quoi me convaincre encore plus, si c'est possible, que notre future maison devra être entourée d'arbres.

Ce que font les arbres, plus concrètement, c'est qu'ils PURIFIENT l'air que nous respirons ; autant dire qu'avec la pollution actuelle, cela ne peut qu'être bénéfique pour l'organisme ! Mais les arbres libèrent également une substance aroma-thérapeutique naturelle : les phytoncides. C'est une substance qui permet aux arbres de combattre les bactéries, se protéger des insectes mais aussi des champignons.

Et quand nous marchons en forêt ?
On les respire.
Ils sentent bons.
Ils nous apaisent.
Et ils stimulent le système immunitaire.

Le pouvoir des arbres est assez dingue, et clairement, j'aurais envie de vous citer toutes les expériences qui ont été faites (le rétablissement des patients en milieu hospitalier, l'accroissement des protéines anti-cancer dans le sang, le nombre d'heures de sommeil...) mais cet article n'en finirait jamais.

Alors, en résumé, une marche de deux heures en forêt, permet de :

- diminuer le stress, l'anxiété ou encore la colère,
- augmenter le temps et la qualité du sommeil,
- renforcer le système immunitaire,
- se sentir à l'aise et détendu,
- améliorer l'humeur.

Et ces effets durent dans le temps !
Après une marche en forêt, l'activité des cellules tueuses de notre corps (celles qui vont attaquer les virus ou les cellules cancéreuses par exemple) est bien plus élevée, et ce pendant 30 JOURS !


Pratiquer à la maison


Je vais très bientôt me renseigner pour acquérir un diffuseur d'huiles essentielles.

Quand on vit en appartement, qui plus est en ville, on n'a pas toujours des arbres à portée de main. Cela dit, marcher dans un parc, ou s'asseoir au pied d'un arbre dans un petit square, permet déjà de profiter des bienfaits du shinrin yoku ; une alternative citadine aux véritables bains de forêts.

Mais on peut aussi amener une partie de la forêt chez nous, notamment grâce aux huiles essentielles de conifères, cèdres, épicéas ou encore de pins (dans lesquelles on retrouve les phytoncides !).

S'entourer de PLANTES vertes, à la maison, permet également de purifier l'air de son intérieur, et même de garder un bon taux d'oxygène dans la chambre si on choisit des plantes grasses, ou des orchidées, qui rejettent de l'oxygène la nuit (la plupart des plantes le font la journée, mais libèrent du dioxyde de carbone la nuit, ce qui n'est pas conseillé pour une pièce où l'on va dormir).

La NASA a publié une liste des 10 espèces au plus fort pouvoir purificateur d'air :

- Azalée
- Chrysanthème
- Dragonnier de Madagascar
- Gerbera
- Langue de belle-mère
- Lierre anglais
- Lis de la paix
- Palme de bambou
- Plante araignée
- Scindapsus doré


Pratiquer au travail


Des petites astuces qui marchent aussi chez soi, mais que l'on peut assez facilement mettre en pratique au travail (surtout si on a un métier derrière un bureau) pour gagner en bien-être.

Dans le meilleur des mondes, tout le monde aurait une fenêtre donnant sur un coin de nature à travers laquelle on peut observer les arbres, les oiseaux et les écureuils. Et il y aurait des plantes vertes un peu partout dans les bureaux.

Mais à défaut, on peut se faire une petite pause nature en écoutant des SONS tels que la pluie, le vent, ou le chant des oiseaux. Je vous avais déjà parlé de l'application Relax Sounds pour apporter un peu de hygge au bureau mais il y a aussi plein de vidéos YouTube du même type.

Et puis... regarder des photos de nature pour prendre un bain de forêt virtuel si la vue depuis la fenêtre n'est pas adéquat, parce que même en photo, la couleur verte permet de se relaxer et d'améliorer nos performances cognitives.

Comme je passe beaucoup de temps sur les écrans, je les ai habillés de photos de forêts.
Une petite dose de vert à chaque fois que j'attrape mon smartphone, ça ne peut faire que du bien !

Bref, j'ai été fascinée par cette lecture du Shinrin Yoku, l'art et la science du bain de forêt car on apprend énormément de choses sur notre organisme, les vertus d'une reconnexion à la nature mais également le coût de la pollution sur notre santé et dans le porte-monnaie des gouvernements... donc si vous voulez approfondir le sujet, c'est vraiment un ouvrage que je vous recommande. (Bonus : il est illustré de nombreuses photos de forêts pour s'octroyer un petit bain au fil des pages.)




Pour des bains de forêt virtuels, j'ai créé un tableau Pinterest Forest Bathing que j'alimente régulièrement !

Trois jours à Nîmes entre histoire et gastronomie

7 août 2019

Visiter la ville de Nîmes - la Maison Carrée

J'ai souvent entendu parler de Nîmes.
Mes parents poussant ma poussette dans ses rues alors que j'étais bien trop petite pour m'en souvenir.
Et puis ses arènes. La Maison Carrée. Son accent du sud.

Et c'est à peu près tout.
Tout ce que je savais de cette ville.
Avant d'embarquer dans un train pour passer trois jours dans la région.

À peine une heure et demie de trajet depuis Lyon. Je voyais Nîmes plus loin, mais soyons honnête, le TGV fait des merveilles. Rapproche les villes. Les gens. La mer et la montagne. 

Bref, pas le temps de terminer ma lecture ; nous étions déjà arrivés.

Les cigales nous ont accueilli au pied de la gare. Littéralement.
Elles chantaient si fort, et elles étaient sans doute si nombreuses, que j'ai mis quelques secondes avant de réaliser que c'étaient elles, les cigales, hauts perchées dans les arbres, qui se faisaient entendre !


Séjourner à Nîmes

Promenade dans la ville


En douceur.
Au rythme cliché des gens du sud, c'est ainsi que nous avons commencé notre séjour.
Au hasard des petites rues du centre historique, dans "l’écusson". À regarder les façades et se faire la remarque qu'elles sont belles. Accueillantes. Propres aussi.

Je l'avoue, j'ai toujours ce préjugé sur les villes du sud qui me paraissent toujours plus sales que les villes des pays nordiques. Mais pas ici. Pas à Nîmes.

D'ailleurs, quelques heures plus tard, durant la visite guidée de la ville (très intéressante), on nous a informé que la municipalité avait une véritable politique à ce sujet. Les façades sont régulièrement nettoyées, et ça se voit : la ville paraît si lumineuse !

Visiter la ville de Nîmes
Les belles façades de la ville de Nîmes
Un week-end à Nîmes

Est-ce que la maison carrée ne parait pas trop rectangulaire pour son nom ?
Si. Mais à l'époque où son surnom a été donné, le mot carré englobait tout ce qui avait 4 côtés et 4 angles droits !

Et une deuxième petite anecdote à son sujet : le nombre de marches pour monter au temple.
Impair. Pour pouvoir commencer à les gravir avec le pied droit, et arriver en haut toujours avec le pied droit, car le côté gauche était connu pour porter malheur dans la civilisation romaine.

Visiter la ville de Nîmes - la Maison Carrée
Découvrir la ville de Nîmes - la Maison Carrée
Découvrir la ville de Nîmes - la Maison Carrée


Les arènes de Nîmes


... que l'on appelle "arènes" par abus de langage puisque l'arène est la partie ensablée qui se trouve au centre des amphithéâtres romains; là où les gladiateurs venaient se battre pendant quelques minutes - et non plusieurs heures comme l'a fantasmé le cinéma hollywoodien.

C'est le genre d'anecdote que j'adore.
Cette histoire d'arènes de Nîmes que l'on devrait appeler amphithéâtre de Nîmes.
Et la réalité historique derrière tout ce que nous avons pu imaginer pendant des siècles avant de se pencher scientifiquement sur la question.

Durant la visite, on découvre d'ailleurs des reproductions de ce que devaient être certains costumes des gladiateurs.
Très lourds. Encombrants. Absolument pas taillés pour des combats de plusieurs heures.
Ou parfois très légers. Parce qu'il était plus intéressant, pour le spectacle, de mettre face à face un gladiateur armé pour se défendre mais peu efficace en attaque, contre un gladiateur peu équipé pour se protéger, mais plus libre de ses mouvements pour attaquer.

Visiter les arènes de Nîmes
Visiter les arènes de Nîmes

Bref, je trouve le sujet passionnant.
J'avais déjà bien déconstruit mon image mentale du gladiateur grâce à la vidéo de Charlie Danger (que je vous recommande !), et visiter l'amphithéâtre de Nîmes en visite guidée fut l'occasion d'approfondir le sujet.

On apprend aussi que le lieu a abrité de très nombreuses habitations (et son lot d'épidémies qui va avec) pu encore que des parties de l'amphithéâtre ont été démontées pour en récupérer les pierres... un lieu chargé d'histoire qui, comme chaque fois, me donne envie d'imaginer toutes ces personnes d'une autre époque qui furent au même endroit que moi, des centaines (et centaines) d'années plus tôt.

Très original, on peut également faire la visite sous forme d'Escape Game !

En revanche, je tiens à le dire même si ça peut faire débat car c'est important pour moi : je suis absolument et profondément contre la corrida. Je ne cautionne pas la raison de la tradition qui autorise encore les arènes de Nîmes ou de Arles à perpétrer ce spectacle que je trouve absolument barbare. Je suis certaine qu'il pourrait exister de très beaux moments de joie et de convivialité sans qu'aucun mal ne soit fait aux animaux.

Arènes de Nîmes
Boulevard des Arènes, 30000 Nîmes

Tickets : 10€ en plein tarif, 8€ en tarif réduit et pass 3 jours arènes, Maison Carrée et tour Magne 13€ en plein tarif et 11€ en tarif réduit
Site internet : arenes-nimes.com
Les arènes de Nîmes
Visite des arènes de Nîmes
Visite des arènes de Nîmes


Le musée de la romanité


Réservez votre place pour l'une des visites guidées de la journée.
Définitivement !

C'est l'occasion de traverser les âges et l'histoire de Nîmes, des gaulois, de l'empire Romain, en l'espace d'une heure et demie de visite riche en informations et anecdotes. De petits détails qui paraissent insignifiants lorsque l'on se promène seul, dans ce type de musée, prend alors tout son sens grâce aux explications des guides.

D'ailleurs, après de si nombreux musées visités, je viens simplement d'apprendre pourquoi les objets en verre qui traversent les siècles ont un aspect irisé !
Ce n'est pas une technique particulière du travail du verre qui permettait un effet décoratif sympathique à l’œil. Il s'agit d'une altération du verre ; avec le temps, le matériau tend à se décomposer pour retourner à sa forme d'origine. Et ce sont des microfissures qui lui donnent cet aspect.

La visite guidée permet aussi, à mon sens, de se laisser porter par un récit.
De prendre plus de temps pour imaginer comment étaient les choses. Les maisons romaines aux couleurs éclatantes bien qu'elles nous soient parvenues plus pastel avec le temps. La transition d'une civilisation à une autre (gauloise à romaine) qui paraît abrupte sur les frises chronologiques alors que le changement de culture prend du temps et qu'il en résulte, par exemple, des dieux gaulois "romanisés" !

Et puis, il y a les mosaïques du musée.
Qui sont véritablement magnifiques, et qui méritent le détour à elles seules.

Musée de la Romanité
16 boulevard des Arènes, 30000 Nîmes

Tickets : 8€ en plein tarif, 6€ en tarif réduit et avec la visitée guidée 12€ en plein tarif, 9€ en tarif réduit
Site internet : museedelaromanite.fr
Visiter le musée de la romanité à Nîmes
Visiter le musée de la romanité à Nîmes


Les Jardins de la fontaine


C'est ici que la ville de Nîmes est née.
Au pied de la source qui jaillissait du sol ; une résurgence des eaux de pluie qui fut considérée, par les gaulois, comme une divinité.

Aujourd'hui, c'est un magnifique parc pour se promener.
Avec des fontaines et des statues, et une architecture inspirée des jardins à la française.
Ainsi qu'une colline (végétalisée et ombragée) à gravir pour monter à la Tour Magne, un monument gallo-romain.

Les jardins de la fontaine à Nîmes
La source dans les jardins de la fontaine à Nîmes
Se promener dans les jardins de la fontaine à Nîmes
Les jardins de la fontaine à Nîmes
Les jardins de la fontaine à Nîmes


Logement à l'Appart'City


Le soir venu, notre hôtel n'était jamais très loin.
À deux pas de la gare, de l'amphithéâtre et du musée de la romanité ; on peut difficilement faire plus proche du centre ville !

L'établissement est beau, les chambres sont très propres, le service est agréable... un bel endroit pour séjourner, le temps d'un week-end.

Appart'City Confort Nîmes Arènes
1 boulevard de Bruxelles, 30000 Nîmes

Réservations sur booking.com
Logement à Nîmes : l'hôtel appart city confort Arènes


Bonnes adresses à Nîmes


- Ciel de Nîmes, c'est le genre de restaurant où l'on se dit que la note sera salée à cause de sa vue imprenable sur la Maison Carrée... à tort. La cuisine est faite maison à partir de produits locaux (leur rouille était excellente), le panorama depuis la terrasse du Carré d'Art est magnifique, et la formule du jour complète (entrée, plat, dessert) est à 15,90 €. Une très belle et bonne adresse pour le déjeuner.

Déjeuner au restaurant Ciel de Nîmes

- La Maisonnée, avec sa terrasse installée dans les petites rues de Nîmes, pour une soirée décontractée autour d'un plateau de tapas. Le service est parfait, et les produits très bons. Le seul petit bémol : la sélection de vins.

Restaurant La Maisonnée à Nîmes
Bonne adresse : La Maisonnée à Nîmes

- La Table du 2 sur la terrasse du musée de la romanité, où l'on mange face aux arènes ! Chaque plat regorge de saveurs, les cuissons sont parfaites, et les desserts sont dans la même lignée. Le chef propose une cuisine traditionnelle mais véritablement revisitée ; c'est un énorme coup de cœur !

Bonne adresse à Nîmes : La Table du 2
Restaurant La Table du 2 à Nîmes

- Maison Villaret, une boulangerie / salon de thé où je vous recommande d'acheter un paquet de croquants, leur spécialité. Pour la petite histoire, ils sont nés suite à des problèmes d'argent de la maison, au XVIIIème siècle. À l'époque, la maison Villaret décide d'augmenter le prix du pain au lait à 2 sous, ce qui s'avéra être trop cher. La décision fut prise de mettre le pain au lait à 1 sou et demi, mais la monnaie n'existant pas pour rendre un demi sou, le croquant a été créé. On payait donc le pain au lait 2 sous, et on obtenait un croquant en supplément.

Maison Villaret à Nîmes : boulangerie

- La Nîmoise pour déguster de la vraie brandade de morue. Absolument délicieuse, on en a rapporté deux pots avec un sachet de morceaux de pains grillés également fait artisanalement par la maison et tout aussi délicieux. (La très bonne surprise : ils font une brandade sans lactose, ce qui m'a permis de céder à la tentation.)

La Nîmoise, maison de la brandade à Nîmes


Le Pont du Gard


Et aux alentours de Nîmes, il y a bien sûr le pont du Gard où nous avons passé un après-midi.
Le site est magnifique, très plaisant pour se promener... et la visite guidée du site permet de complètement redécouvrir l'édifice et son histoire à travers les âges.

Est-ce que vous saviez qu'il y a, en réalité, deux ponts ?
Une partie appartenant à l'aqueduc romain qui conduisait l'eau d'Uzès vers Nîmes...
Et un pont à une seule arche, rajouté au XVIIIème siècle pour faire passer les carrosses !

Le site propose également une promenade qui s'intitule "mémoires de Garrigue".
C'est un parcours très agréable pour prendre le temps (et échapper un peu aux touristes qui s'aventurent moins de ce côté-ci) et redécouvrir le paysage local ainsi que l'agriculture méditerranéenne comme elle était pratiquée autrefois. Et on aperçoit même des vestiges de l'aqueduc romain !

Le Pont du Gard
400 Route du Pont du Gard, 30210 Vers-Pont-du-Gard

Tickets : 9,50€ en plein tarif et 7€ en tarif réduit
Site internet : pontdugard.fr
Visiter le Pont du Gard à proximité de Nîmes
Visiter le Pont du Gard aux alentours de Nîmes
Visiter le Pont du Gard près de Nîmes
Parcours Mémoire de Garrigue au Pont du Gard

Après un séjour riche d'histoire, nous sommes rentrés plein d'anecdotes et d'images romaines en tête.

Parce que non, Nîmes ne faisait pas partie de ces villages peuplés d'irréductibles gaulois qui résistaient encore et toujours à l'envahisseur. Les habitants s'étaient rapidement rangés du côté de ceux qui allaient devenir les vainqueurs, les romains !


Un grand merci à l'office de tourisme de Nîmes pour ce beau séjour dans leur ville.

Tarte aux myrtilles meringuée pour le dessert

30 juil. 2019

Recette de tarte aux myrtilles meringuée

Impossible de ne pas chercher une bonne RECETTE pour profiter de ces myrtilles fraîchement ramassées dans les sous-bois ardéchois. 
Myrtilles que l'on appelle d'ailleurs, localement, des airelles.

J'ai hésité entre un cake, classique mais toujours très gourmand.
Une tarte recouverte d'un quadrillage de pâte ; chose que je n'ai encore jamais faite mais qui me fait terriblement envie. Un petit côté british et désuet que j'affectionne tant.
Et puis une meringue. Pour la gourmandise. Pour me réessayer à la poche à douille ; une vraie première fois toute seule, à la maison.

Un mélange de plusieurs recettes, glanées ça et là, plus tard, le four carburait dans un appartement déjà bien trop chauffé par la canicule ambiante.

Mais à l'heure du dîner, avec quelques amis rassemblés autour de la table, nous nous sommes régalés.
Ce qui vaut bien quelques degrés en plus dans la maison !

Recette de tarte aux myrtilles meringuée

Ingrédients


Quantités pour un moule à tarte grand format, ou comme je l'ai fait, pour deux moules plus petits.

Pour la pâte :

- 140 g de beurre pommade
- 40 g de sucre en poudre
- 40 g de sucre vanillé
- 1 œuf entier
- 50 g d'amandes entières
- 200 g de farine complète

Pour la garniture :

- 100 g de beurre pommade
- 100 g de sucre en poudre
- 2 œufs entiers
- 100 g d'amandes entières
- 250 g de myrtilles fraîches

Pour la meringue :

- 3 blancs d’œuf
- 90 g de sucre glace
- 1/4 de jus de citron 

Recette de tarte aux myrtilles meringuée

Recette 


Préparer la pâte sablée. 

1. Fouetter le beurre avec le sucre en poudre et le sucre vanillé jusqu'à l'obtention d'un mélange crémeux. Puis ajouter l’œuf, et fouetter à nouveau.

2. Mixer les amandes entières afin d'obtenir une poudre.

3. Incorporer la farine et la poudre d'amande au mélange beurre, sucre et œuf. Puis former une boule et l’aplatir sur quelques centimètres avec la main avant de la laisser une heure au frigo.

Préparer ensuite la garniture. 

4. Préchauffer le four à 180°C puis, comme pour la pâte, fouetter le beurre avec le sucre et ajouter l’œuf.

5. Mixer à nouveau les amandes entières puis les incorporer au mélange beurre, sucre et œuf. Réserver.

6. Sortir la pâte du réfrigérateur, l'étaler et la déposer dans le moule à tarte. Piquer le fond à l'aide d'une fourchette.

7. Étaler la crème d'amande par-dessus, et ajouter les myrtilles. Enfourner pour 30 minutes. Puis laisser refroidir.

Recette de tarte aux myrtilles meringuée

Enfin, préparer la meringue.

8. Lorsque la tarte est complètement froide, battre les blancs d’œuf en neige en incorporant, petit à petit, le sucre glace et le jus de citron. Arrêter de battre lorsqu'elle la meringue est bien ferme.

9. Pour le dressage, deux écoles : étaler la meringue à l'aide d'une cuillère sur la tarte pour un aspect rustique (ce que j'ai toujours fait jusqu'à présent), ou à la poche en douille.

10. Assécher la meringue à l'aide d'un chalumeau. On peut également le faire au four, en mode grill. À surveiller de très près ; quelques secondes suffisent.
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007