SLIDER

Écosse
Affichage des articles dont le libellé est Écosse. Afficher tous les articles

Road trip en Écosse - de l'Aberdeenshire à St Andrews

22 juil. 2020



J'ai repoussé ce moment.
Tant et si bien que cela fait bientôt un an que nous sommes partis en voyage en Écosse.
Mais il est temps de conclure cette série d'articles sur ce road trip qui m'a véritablement fait tomber amoureuse de ce pays. De sa nature quelque peu sauvage. De ses paysages empreints de brume et de mystère.

Et de ses petits villages.
Bourrés de charme.

Quand nous avons préparé notre itinéraire à travers les terres écossaises, nous avons choisi de prendre le contrepied de la plupart des guides touristiques. De faire la boucle dans "l'autre sens" : commencer par les Highlands, séjourner sur l'île de Skye, s'émerveiller dans la vallée de Torridon, remonter vers Inverness, puis redescendre par la côte Est.

On voulait voyager loin et ménager notre monture. Plus ou moins.
Arriver en pleine forme pour profiter des randonnées dans les Highlands où nous avons passé la majeure partie de ces deux semaines, et terminer par quelques jours de flânerie, de château en château et de ville en village.


Fyvie


En descendant vers Aberdeen, notre route fut une succession de châteaux.
Tous plus beaux les uns que les autres.
Certains parfaitement féériques, comme le château de Fyvie avec ses murs roses et ses nombreuses tourelles.

Le parc est très grand, en accès libre (seul le parking est payant).
Un bel endroit pour flâner avec un magnifique château en toile de fond.
De belles parties boisées.
Un lac.
Quelques cygnes à observer...

... avant de reprendre la route.


Craigievar


Le second château de conte de fées mais aussi un véritable coup de cœur !

Préférant passer plus de temps dans les Highlands, nous avons décidé de ne passer que quelques jours sur la côte Est, et seulement deux jours dans l'Aberdeenshire. Alors nous avons fait un choix : ne visiter qu'un seul château. Un peu une première puisque nous passons énormément de temps à en visiter habituellement (comme ce fut le cas, l'année précédente, au Danemark)

C'est donc sur Craigievar que notre choix s'est porté.
Après avoir lu différents avis un peu partout, et surtout sans avoir vu une seule photo de l'intérieur.
Elles y sont tout simplement interdites.

Mais quelque chose dans les recommandations lue sur ce château a retenu notre attention.
On a alors commencé la visite, guidée et en petit groupe... et dès la première salle, on était conquis.

Pas de dorures au plafond ni de lustre en cristal qui habille une salle de bal aux dimensions invraisemblables ; pas, non plus, de meubles en marqueterie qui auraient nécessité le travail de 58 employés sur dix ans. Choses qui sont toujours un régal pour les yeux, soit dit en passant.

Mais l'ambiance de Craigievar est totalement différente.
C'est comme entrer dans un foyer accueillant ; on s'imagine sans mal s'asseoir autour de la table qui fait face à la cheminée entourée du tartan clanique qui recouvre les chaises et habille le sol au moyen d'un grand tapis.

Ce n'est pas un château de la démesure. Il n'est pas très grand d'ailleurs.
Mais la visite nous emmène dans des salles qui respirent une ambiance douillette à l'écossaise... et qui regorgent d'anecdotes ; un fantôme serait même passé par là !

Le château de Craigievar
Craigievar Castle, Alford AB33 8JF

Tarif : 14,50 £ par personne - gratuit pour les adhérents au National Trust for Scotland
Plus d'informations : www.nts.org.uk

Sandman Signature Aberdeen


Le soir venu, nous avons rejoint Aberdeen où nous avions pris une chambre pour la nuit.

J'avais trouvé les photos du hall de l'hôtel particulièrement séduisantes (des coussins en tartan sur des canapés qui semblaient confortables, il ne m'en fallait pas plus pour être convaincue) et nous n'avons pas été déçus !

L'établissement se situe plutôt sur un secteur d'hôtellerie haut de gamme (c'est un quatre étoiles), tout en étant un cocon très douillet. Je n'ai pas pris le temps de faire plus de photos, mais la chambre était parfaite : très bonne literie, grande salle d'eau avec douche à l'italienne... tout le confort d'un bel hôtel, qui plus est très bien situé dans Aberdeen, à un prix qui restait raisonnable.

Sandman Signature Aberdeen
 St. Andrew Street, Aberdeen, AB25 1AD

Réservation sur : booking.com

Angus & Ale


L'hôtel possède un bar / grill / restaurant, mais on a préféré sortir en ville, d'autant que nous avions repéré, à quelques minutes de marche, un restaurant à burgers très bien noté et recommandé pour sa viande de bœuf Angus ; particulièrement locale comme spécialité, c'était l'occasion !

L'ambiance est très décontractée, à la croisée des chemins entre le pub et le restaurant je dirais.
Et les produits sont délicieux.
Les avis ne mentaient pas : les burgers étaient tout simplement parfaits.

Angus & Ale
28 Adelphi, AberdeenAB11 5BL

Site internet : angusale.com

Aberdeen


Le lendemain matin, nous avons passé quelques heures à découvrir la ville.
Aberdeen abrite quelques très jolis bâtiments, mais ses rues n'invitent pas spécialement à la flânerie ; peut-être un peu trop moderne pour moi, je ne lui ai pas trouvé spécialement de charme.

Mais la promenade a eu le mérite de nous ouvrir l'appétit, ce qui était fort nécessaire puisque nous avions repéré une adresse pour un petit-déjeuner / brunch (beaucoup trop) copieux.


The Craftsman company


L'ambiance, tout d'abord : un grand comptoir en bois, des ardoises noires suspendues aux murs en pierres apparentes, des tables et bancs à l'aspect rustique, et ce canapé chesterfield en cuir... un endroit très cosy et accueillant où l'on se sent tout de suite chez soi.

Et puis, au menu, tellement de choses appétissantes comme ces assiettes de pancakes / bacon / compote de pommes (l'association de saveurs est étonnante mais réussie !).

L'établissement est à la fois un coffee shop et un ale shop (comme ils se définissent) spécialisé dans le café qu'ils torréfient eux-mêmes, mais aussi la bière qu'ils choisissent artisanale. De notre côté, nous nous sommes arrêtés au café (du moins, le chéri, parce que pour ma part, j'ai opté pour le chaï latte - très bon !) puisqu'il était très tôt, et c'était parfait.

The Craftsman company
2 Guild Street, Aberdeen AB11 6NE

Site internet : thecraftsmancompany.com




Dunnottar


La dernière étape de notre road trip consistait à redescendre par la côte Est jusqu'à Saint Andrews pour une dernière escale avant de rentrer - à contrecœur - chez nous.

Sur la route, on peut apercevoir les ruines du château de Dunnottar à flanc de falaise avec les vagues qui viennent frapper les rochers en contrebas et l'eau à perte de vue en arrière-plan. Même sans le visiter, le panorama et la promenade jusqu'au site mérite qu'on s'y attarde un peu.


Glamis


C'est par une longue route bordée d'immenses arbres que l'on arrive au château de Glamis.
Celui-ci se dévoilant ainsi, pierre après pierre, à nos yeux impatients de le découvrir tout entier.

Le soleil commençait alors à descendre vers l'horizon, éclairant ses façades d'une belle couleur chaude et une agréable promenade nous attendait dans le parc autour.

Difficile à prendre en photo, il y a une curiosité végétale à ne pas manquer en se promenant. Un arbre, énorme, plusieurs fois effondré sur lui-même, ayant repris racine par ses branches pour se redresser et s'élever vers le ciel autant de fois que possible. Une véritable petite grotte faite d'entrelacs de branches et de racines, où l'on ne sait plus très bien distinguer le tronc du reste de l'arbre.


The Adamson


Pendant la plus grande partie du séjour, nous avons opté pour des logements avec une cuisine pour pouvoir se poser le soir, et préparer le pique-nique du lendemain. Et en écrivant cet article, je me dis que l'on s'est bien rattrapé sur la fin du séjour, en terme de restaurants !

Comme, ce soir-là, nous logions en chambres d'hôtes près de St Andrews, c'est en ville que nous avons dîné.Par chance, il restait une table pour deux personnes, mais il me semble plus sage de réserver si on veut être certain d'avoir une place.

The Adamson est un bar / restaurant avec une belle carte de cocktails et des plats de saison préparés avec des produits locaux; on s'est régalé avec une tourte à l'agneau accompagnée d'épinards, d'oignons frits et de purée.

The Adamson
127 South Street, St Andrews KY16 9UH

Site internet : theadamson.com

Claremont Cottage


C'était LE logement que j'attendais le plus de tout ce séjour.
J'avais eu un véritable coup de foudre en voyant les photos apparaître dans mes recherches, et il était justement disponible le jour où nous avions prévu de visiter St Andrews ; une belle façon de clore ce voyage.

Dire que nous n'avons pas été déçu serait peu dire.
Tout était absolument parfait.

La chambre, avec ses fauteuils recouverts d'un tweed aux couleurs si parfaites que j'aimerais retrouver le même pour chez moi ; les hôtes tellement accueillants, aux petits soins, et avec qui nous avons adoré échanger ; et le petit-déjeuner avec des œufs brouillés tout à fait excellents.

Claremont Cottage
Claremont Cottage, St Andrews KY16 8NZ

Réservations sur : booking.com


St Andrews


On peut difficilement ne pas avoir entendu parler de cette ville.

Berceau du golf, oui.
Pleine de charme avec ses maisons aux pierres apparentes, aussi;
Mais surtout parce que c'est à l'université de St Andrews que Kate et William ont étudié et se sont rencontrés.

Alors oui, à mon tour, j'avais très envie de découvrir la ville par moi-même. Flâner dans ses rues qui semblaient si accueillantes... et qui l'étaient ! Comme une ville qui a conservé une atmosphère de village avec ses rues, pas si grandes, et son architecture très britannique.

Quant à l'université ?
Elle est magnifique ; je me serais bien vue faire mes études par ici !





On s'est aussi laissé aller à un peu de shopping :

- tout d'abord, au magasin The Great Wizard dédié à l'univers Harry Potter,
- et chez Kartel, une marque de montres écossaise où l'on a chacun pris un bracelet en tweed (qui rend nos montres ultra cosy).




The Cottage Kitchen


Pour déjeuner, nous nous sommes arrêtés dans cet établissement salon de thé / coffee shop où tous les produits sont sourcés localement.

Les sausage rolls étaient très bons et le carrot cake pas mal du tout !
En revanche, le service n'était pas des plus agréables.

The Cottage Kitchen
5 Logies Lane, St Andrews KY16 9NL

Site internet : cottkitch.co.uk

Falkland


En reprenant la route en direction de Glasgow, nous avons fait une halte dans ce petit village sur les vives recommandations de notre hôte de St Andrews. Ce n'est pas très grand mais l'endroit a beaucoup de charme, et nous avons poussé la porte de deux petites boutiques que je vous recommande :

- l'antiquaire sur la place du village, un véritable bric-à-brac de jolies choses anciennes,
- la friperie Vintage Quine, une rue plus loin.

J'ai découvert, plus tard, en commençant la série Outlander (parce que les paysages d’Écosse me manquaient...) que le village de Falkand avait servi de lieu de tournage. Autant dire que j'ai été étonnée d'entendre "on va à Inverness" et de voir ce petit village apparaître à l'écran.



Bientôt un an après la fin de ce road trip, l'envie de retourner en Écosse se fait déjà très forte.
On rêverait même d'avoir un cottage dans les Highlands, tout petit, juste pour les vacances... !

Mais en attendant de pouvoir y retourner, ou qui sait, de réaliser un jour ce rêve un peu fou, il est temps de tourner la page et de clore cette longue série d'articles sur ce road trip.

* * *

Liens utiles pour trouver un hébergement :

Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb


Road trip en Écosse - Inverness et la région du Speyside

16 avr. 2020

Promenade le long du Loch Ness en Ecosse

Terminées, les contrés sauvages écossaises !

À mesure que nous quittions l'Ouest du pays, nous laissions aussi derrière nous les grands espaces, parfois dits hostiles, pour lesquels j'ai eu un véritable coup de cœur. Il était temps d'achever notre road trip en Écosse, en terminant notre boucle par Inverness avant de redescendre par l'Est.

Une boucle en contresens des guides papier et numériques que nous avons consultés.
Un choix volontaire pour être au maximum de notre forme pour les randonnées prévues sur l'île de Skye et dans l'Ouest écossais ; avant de terminer en douceur, à flâner de château en château.

Road trip en Écosse - de la péninsule d'Applecross à la vallée de Torridon

5 mars 2020

Voyage en Écosse - de la péninsule d'Applecross à la vallée de Torridon

Après trois jours passés sur la magnifique île de Skye, il était temps de lui dire au revoir et de continuer notre périple en terres écossaises.

Un petit arrêt chez un antiquaire qui croisait notre chemin, Skye Antiques, où nous avons mis la main sur une première édition du livre Harry Potter and the Order of the Phoenix, puis direction la côte Nord Ouest, ses petits villages de pêcheurs et ses paysages rocheux qui s'étendent à perte de vue.

La région se prête volontiers aux activités de plein air (randonnées, VTT...), mais ce fut plutôt l'occasion, pour nous, de lever un peu le pied après les nombreuses marches faites sur l'île de Skye. Deux jours à sauter de village en village, entrecoupés de ces paysages plus désertiques et accidentés qui font toute la beauté de cette partie des Highlands, encore plus sauvage et moins peuplée que Skye.


Road trip en Écosse - Waterstein head et les fairy pools sur l'île de Skye

29 janv. 2020

Road trip sur l'île de Skye en Ecosse

J'aurais souhaité pouvoir arrêter le temps.
Mettre en pause tous ces moments vécus sur l'île de Skye pour ne pas les laisser me filer entre les doigts.

C'était comme vivre pleinement chaque minute sans réussir à les retenir. Les ralentir.

Les journées s'enchaînaient déjà bien trop vite.
On avait tout juste atterri à Glasgow qu'il était presque temps de passer notre dernière journée sur l'île avant de lui faire nos adieux.


Road trip en Écosse - la péninsule de Trotternish sur l'île de Skye

22 nov. 2019

Road trip en Ecosse, sur l'île de Skye

Nous avions prévu le coup : trois nuits sur l'île de Skye pour profiter au maximum de ses beaux paysages.
Prendre le temps de faire quelques RANDONNÉES.
Déjeuner face à la mer.
Observer les oiseaux. Et même les phoques...

C'est la région où nous sommes restés le plus longtemps durant ce road trip, et c'est aussi là où j'ai vu les plus beaux panoramas de tout le voyage.

Des paysages accidentés. Et majestueux.
Une végétation bien différente de chez nous.
La mer et la plage, aussi.

Quand nous sommes arrivés sur l'île, c'est la présence de la nature que j'ai remarquée en premier. À mesure que nous avancions, les villes se faisaient plus rares. Et plus vastes étaient les étendues de nature sauvage. Les moutons naviguaient paisiblement le long de la route, et c'était comme retrouver ce sentiment de solitude apaisante ressenti en Islande.

SOMMAIRE

1. Elgol
2. Portree
3. Fairy Glen
4. Duntulm
5. Quiraing
6. The Old Man of Storr

Road trip en Écosse - du Loch Lomond à l'île de Skye

18 oct. 2019

Château de Inveraray en Ecosse

Après une journée et demie passée dans la ville de Glasgow, il était temps de véritablement commencer ce ROAD TRIP

Se lancer sur les routes.
Explorer les lochs brumeux et longer des paysages verdoyants à perte de vue. 
Braver les épisodes pluvieux.
Enfiler l'imperméable et sortir du confort sec de la voiture pour profiter de la météo écossaise. 
Puis s'étonner des journées si ensoleillées. 
Avoir chaud, même. 

S'arrêter au premier coffee shop croisé pour prendre un thé.
Un chocolat chaud. Un thé, encore. Et un chocolat chaud de plus.

Profiter de ce plaisir simple : tenir une tasse de boisson chaude entre les mains, et admirer un paysage magnifique.
Sentir le calme nous envahir.

Marcher pour aller toujours plus loin. Voir ce qu'il se cache derrière cette colline. Puis derrière la suivante, et la suivante encore... De quoi se vider la tête et s'offrir le meilleur des repos : celui de l'esprit. 

Notre itinéraire à travers l’Ecosse démarrait ici, à la sortie de Glasgow. 
Direction le Loch Lomond.

Road trip en Écosse - la ville de Glasgow

17 sept. 2019

Visite de la ville de Glasgow

C'est par là que tout a commencé.
Notre road trip à travers l'Écosse prenait son départ à Glasgow.
Un voyage tant attendu après avoir entraperçu un morceau de la culture écossaise à Édimbourg

Une envie de repartir sur les routes, aussi. De sillonner des paysages plus sauvages, de retrouver cette liberté de s'arrêter à n'importe quel moment pour marcher, grimper sur une colline, admirer un panorama.

L'Islande m'a fait découvrir ce format de voyage.
Pas toujours d'excellents restaurants à portée de main.
Des pique-niques parfois un peu sommaires au détour d'une randonnée.
Un sentier glissant, le pantalon mouillé par la pluie, la tentation de rebrousser chemin...

Mais à la clef, toujours, une belle récompense. Les yeux qui pétillent en découvrant l'horizon. Et puis le CALME qui s'installe, intérieurement. 

Ce genre de voyage où l'on marche, où l'on avale des kilomètres, où l'on ne fait pas la grasse matinée. Et qui, pourtant, réussi à parfaitement reposer l'esprit. On déconnecte, on n'a plus forcément envie de passer du temps sur son téléphone, et on profite.

Bref, c'est à Glasgow que ce road trip a commencé...

Découvrir la cuisine écossaise à Édimbourg

23 janv. 2017


Quand je reviens de voyage, on me demande toujours si j'ai bien mangé. Une considération fondamentale et peut-être très française, à laquelle je porte une importance tout aussi capitale ; bien manger, c'est le début du bonheur parait-il.

Mais quand j'ai dit que j'avais goûté du HAGGIS, mangé des Scottish pies à n'en plus finir et que je me suis régalée avec de délicieux fish'n'chips, les papilles de mes interlocuteurs étaient soudainement moins en joie.

Et pourtant, on a réellement très bien mangé, à Édimbourg. On a savouré local, et même si j'adore notre gastronomie française délicate et raffinée, j'ai toujours un énorme plaisir à découvrir la cuisine traditionnelle locale.

Bref, j'ai de bonnes adresses à partager !


Fish'n'chips
POISSON & POMMES DE TERRE


Dans mes cours d'anglais, on m'a un jour dit que même si le fish'n'chips était un plat britannique, les anglais n'appréciaient pas trop qu'on leur en parle ; qu'ils avaient limite honte de ce cliché de la gastronomie britannique.

Honnêtement ? Je ne sais pas s'il y a une once de vérité là-dedans. De ce que j'en ai observé à Londres et à Édimbourg, on trouve limite ce plat partout, dans les pubs comme dans des restaurants plus classiques. Et tant mieux, parce que personnellement, j'adore ça.

Quand il est bien préparé bien sûr. Avec un poisson qui a du goût. Qu'il ne baigne pas dans l'huile. Que la pâte à friture est croustillante. Bref, quand il est bon.

Et c'est chez The Dogs que j'ai sans doute mangé le meilleur que j'ai jamais goûté ; il répondait à TOUS mes critères !

La salle du restaurant se trouve à l'étage d'un immeuble, comme si l'on venait manger chez des amis, à la différence qu'il est préférable de réserver sa table pour avoir une place. Nous y sommes allés aux alentours de 13h30, mais nous avons quand même dû patienter 30 minutes avant d'avoir une table (le Scottish National Portrait Gallery est à deux pas ; on en a profité pour y faire un petit tour).

The Dogs
110 Hanover St, Edinburgh EH2 1DR

Site internet : thedogsonline.co.uk



Le haggis
PLAT TRADITIONNEL

Oui, nous allons bien parler de ce plat d'abats de mouton, préparé et cuit dans une panse du même animal. Même si, à la base, je n'aime franchement pas les abats. Mais aller en Ecosse sans goûter du haggis au moins une fois, ce serait réellement dommage ! Ne serait-ce que par curiosité.

Et j'avoue que pour moi, je m'arrête à la curiosité.

Le premier haggis que l'on a goûté, c'était dans ce PUB juste parfait, avec des bougies plantées dans de vieilles bouteilles, du bois du sol au plafond et quelques murs en pierre, et une clientèle de 18 à 65 ans. 

Sur le menu : des sucettes de haggis. On n'a pas résisté, on en a commandé une assiette de trois, avec une soupe du jour (en plein mois d'août, certes, mais un mois d'août écossais... !), des croquettes de viande et un triffle en dessert ; le tout accompagné d'un cocktail.

Les sucettes de haggis étaient présentées au bout d'un bâtonnet, avec une panure autour ; une bonne façon appréhender pour la première fois ce plat (a)typique. Ce n'était pas l'explosion de saveurs, et je me suis contentée d'en manger une, mais ce n'est pas mauvais.  C'est spécial et fort en goût. ÉPICÉ aussi. Mais une fois de temps en temps, pourquoi pas.

Le reste de notre repas était excellent. Un peu lourd (l'énorme triffle en dessert, c'était juste TROP), mais vraiment bien cuisiné.

The Queen Arms
49 Frederick St, Edinburgh EH2 1EP

Site internet : queensarmsedinburgh.com


Scottish pie
LA TOURTE

Je vous l'avais déjà dit lors de mon séjour à Londres où j'en ai mangé deux fois en seulement cinq jours : j'adore les tourtes. Et comme le soir, en vacances, on rentre le plus souvent manger à l'appartement, on s'est dit que ce serait pas mal d'en prendre à emporter.

Et on est tombé sur l'adresse juste DINGUE, The Piemaker, un peu comme ce Luini Panzerotti à Milan, où l'on mange pour trois fois rien quelque chose de simple mais EXCELLENT.

L'établissement est tout petit, avec juste deux-trois tabourets pour manger sur le pouce. Les tourtes ne sont pas particulièrement belles. De prime abord, l'endroit est aussi attrayant que leur site internet. Mais ces petites pies à moins de 2£ sont juste délicieuses.

Alors on est revenu plusieurs fois. (3 si je me souviens bien...)

On a goûté : la vintage cottage pie (bœuf, oignons et purée), pas des plus légères mais ma préférée ; l'original scottish pie (bœuf,  graisse et épices), qui pèse moins sur l'estomac ; la haggis pie pour goûter une seconde fois le haggis (une bouchée pour moi, c'était suffisant, mais le chéri a bien aimé) et une macaroni & cheese pie, histoire de faire plus lourd que lourd (mais c'était bon !).

The Piemaker
38 South Bridge, Edinburgh EH1 1LL

Site internet thepiemaker.co.uk


Comfort food
BRITANNIQUE

Quand il fait à peine 20°C en plein mois d'août et qu'on a passé la journée sous la pluie, je vous assure qu'une bonne assiette de saucisse / purée, ça fait très envie. Et on avait trouvé dans notre guide (le Lonely Planet), une adresse dédiée à la comfort food britannique : Mums.

Cuisine familiale traditionnelle, cadre rétro et ambiance cantine ; les assiettes sont servies sans fioritures, les sauces coulent en abondance, et la salle est vite prise d'assaut dès 12h15 passé.

Un bon plat de saucisse / purée plus tard, on était repu. On a sauté le dessert (pour faire de la place dans nos estomacs à l'heure du goûter) mais on s'est régalé avec ce plat très SIMPLE, mais qui nous avait donné l'impression de découvrir un peu la cuisine écossaise de la vraie vie.

MUMS
4A Forrest Rd, Edinburgh EH1 2QN

Site internet : monstermashcafe.co.uk


Le tea time
C'EST SACRÉ

Je dis souvent que je ne suis pas née dans le bon pays parce que je vis en tartan (j'ai depuis peu des coussins en tartan, oui oui), que l'heure du thé est sacrée, et que je le bois avec du lait of course. Donc, rien d'étonnant à ce que je sois là, avec pas moins de cinq adresses de salon de thé sur les bras.


La table était déjà prise MAIS ce salon de thé possède une table dans la vitrine ! J'ai trouvé l'idée complètement folle et tellement parfaite... ! 

Nous, on a pris une petite table ronde pour deux, au milieu de la salle qui était juste complètement pleine ; on a d'ailleurs eu énormément de chance d'avoir une place.

Au menu : des CHOCOLATS chauds tellement fous qu'on se devait de faire l'impasse sur le thé, cette fois-ci, pour les goûter. Le mien était à la rose et à la cardamome (excellent), tandis que le chéri avait opté pour un chocolat chaud au trèfle. Le gâteau était tout aussi bon ; orange et amande. La génoise était plus moelleuse que jamais ; un régal.

Lovecrumbs
155 West Port, Edinburgh EH3 9DP

Site internet : lovecrumbs.co.uk


J'avoue, c'est le côté kitsch British avec les napperons en dentelle et la tapisserie fleurie au mur que j'ai adoré dans ce petit salon de thé à deux pas de Holyrood Palace.

Tout aussi pris d'assaut que le précédent, on a attendu un petit quart d'heure avant de nous installer devant une bonne tasse de thé fumante et une part de carrot cake. Fondant, cuit juste comme il faut ; sur un seul étage pour changer, mais parfait.

Clarinda's Tea Room
69 Canongate, Edinburgh EH8 8BS

Page facebook : fb.com/pages/Clarindas-Tearooms


C'est rare, mais pour une fois, j'ai bu moins de thé dans les salons de thé, que de chocolats chauds. Il faut dire que le temps donnait des envies de gourmandise +++.

Nous sommes arrivés une petite demi-heure avant la fermeture. Il restait une belle part de carrot cake qui a terminé dans mon estomac sans demander son reste ; il était juste parfait. L'endroit était très agréable : du mobilier en bois, une salle assez épurée mais COSY en même temps. J'y serais bien restée pour buller un peu.

Tasty Buns Bakery
67 Bread St, Edinburgh EH3 9AH

Page facebook : fb.com/TastyBunsBakeryEdinburgh


Une adresse au premier étagère d'un immeuble, impossible à deviner depuis l'extérieur. Après une volée d'escalier, on arrive dans une salle ultra COCOONING, avec des petits fauteuils, des canapés et plein de coussins. 

Leur thé est excellent ; il s'agit de la marque Pekoe Tea que l'on ne peut malheureusement pas acheter sur place, mais la boutique se trouve à Edimbourg, du côté de Bruntsfield (oui, j'y suis allée et j'en ai ramené deux paquets...!), tout comme les gâteaux. Je me suis laissée tenter par ce qui ressemblerait presque à une barre de céréales cranberry / chocolat blanc. C'était excellent et très copieux (la part semble petite, oui, mais je n'ai pas réussi à la terminer !).

Une belle découverte que je dois à Angèle, une lectrice qui vit en ce moment à Glasgow, et que j'ai rencontrée dans ce joli salon de thé.

Fredericks Coffee House
30 Frederick St, Edinburgh EH2 2JR

Site internet : frederickscoffeehouse.com


Le dernier jour, on a fait les FOUS de l'estomac. Après un fish'n'chips, on est allé faire le goûter le plus copieux de toute ma vie : milkshake vanille et carrot cake.

On n'avait même pas ultra faim en plus. Mais quand on a vu que le milkshake était fait avec des boules de glace artisanales, et que le carrot cake avait l'air juste parfait, on n'a pas résisté. En plus, l'endroit était juste mignon à croquer ; on était installé sur une petite banquette avec des coussins en tartan : le rêve.

Milkshake vanille (délicieux) pour moi, milkshake beurre de cacahuète pour le chéri ; les parfums étaient en plus assez variés, et les verres étaient juste énormes. 

Bref, on est ressorti en roulant.

Cuckoo's Bakery Bruntsfield
116 Bruntsfield Pl, Edinburgh EH10 4ES

Site internet : cuckoosbakery.co.uk


Afternoon tea
DÉJEUNER + GOÛTER


Promis, c'est le sixième et dernier salon de thé. Mais je le mets à part parce que, pour la première fois, on a pris le temps de faire un afternoon tea britannique, avec les sandwichs d’œufs brouillés, les SCONES à la confiture, le thé et les petites pâtisseries maison.

À première vue, la pièce montée d'assiettes ne paraît pas si énorme. Surtout avec un chéri qui a bon appétit. Mais on n'a juste pas réussi à tout finir, parce que mine de rien, tout ça, ça tient au corps ! Et très naturellement, la serveuse nous a proposé de nous mettre ce qu'il restait dans une jolie boîte en carton, pour le terminer plus tard. Le service était parfait !

Mimi's Bakehouse Leith
63 Shore, Edinburgh EH6 6RA

Site internet : mimisbakehouse.com


Shortbreads
SABLÉS ÉCOSSAIS


Cet article fait 10 m de long, mais il touche à sa fin. Je ne pouvais juste pas faire l'impasse sur les shortbreads ; ce gâteau sablé juste parfait dont je raffole avec une bonne tasse de thé.

On s'est arrêté, vraiment par hasard, dans une pâtisserie ultra mignonne. Deux nanas adorables tenaient la boutique : l'une à la caisse, l'autre à la confection des shorbreads, juste sous nos yeux. Chocolat, citron, pistache... il y avait 4-5 variantes je crois, toutes vraiment excellentes. Ce sont clairement les meilleurs shortbreads que j'ai jamais mangé !

Pinnies & Poppy Seeds
26 St Mary's St, Edinburgh EH1 1SU

Site internet : pinniesandpoppyseeds.com

Egalement sur Édimbourg :


Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007