SLIDER

Une
Affichage des articles dont le libellé est Une. Afficher tous les articles

Granola sirop d'érable, chocolat et fruits secs pour le petit-déjeuner

5 févr. 2019

Recette de granola maison au sirop d'érable, chocolat et fruits secs

Cela faisait partie de mes envies pour l'année 2019 : faire mon granola maison.
Ce qui n'avait pas l'air bien compliqué - et spoiler alert : ça ne l'est pas - mais que je n'avais toujours pas fait. Faute de penser à rassembler les quelques ingrédients nécessaires.

Alors la semaine dernière, je me suis lancée.

J'ai épluché des dizaines de recettes, françaises et anglaises, pris des notes sur les différentes proportions de chacune, retenu des idées, mis de côté celles qui correspondaient moins à mes goûts... et finalement, je suis passée derrière mon plan de travail, couteau en main, prête à découper fruits secs et carreaux de chocolat.

L'ODEUR qui s'échappait du four était folle.
Et ce goût... toute la gourmandise dont j'ai envie au petit-déjeuner.

Bref, je vous glisse ma recette, mais aussi quelques conseils si vous avez envie de vous lancer avec vos ingrédients préférés !

Ingrédients pour un granola maison au sirop d'érable, chocolat et fruits secs

Ingrédients


- 350 g de flocons d'avoine
- 2 c. à soupe d'huile d'olive
- 6 c. à soupe de sirop d'érable
- 100 g de noisettes entières
- 100 g d'amandes entières
- 80 g de cranberries
- 1/2 c. à café de fleur de sel
- 4 c. à café de cannelle en poudre
- 200 g de chocolat noir

Ingrédients pour un granola maison au sirop d'érable, chocolat et fruits secs

Recette


1. Couper en morceaux, avec un couteau de cuisine, les noisettes, les amandes et les cranberries.

2. Préchauffer le four à 150°C.

3. Dans un saladier, mélanger les flocons d'avoine, les noisettes, les amandes, les cranberries, la cannelle et le sel ainsi que l'huile et le sirop d'érable. Bien mélanger.

4. Recouvrir une plaque de cuisson de papier sulfurisé, et verser le mélange dessus. L'étaler de façon à avoir au maximum 1 cm d'épaisseur. (Avec ces proportions, je dois personnellement faire deux fournées.)

Recette de granola maison au sirop d'érable, chocolat et fruits secs

5. Faire cuire environ 30 minutes en mélangeant toutes les 10 minutes. Le granola doit alors prendre une petite couleur dorée.

6. Pendant ce temps, couper les carreaux de chocolat en pépites.

7. Lorsque le granola est cuit, sortir la plaque du four et laisser refroidir complètement avant d'ajouter le chocolat.

Pour le conserver, un bocal en verre, et le tour est joué !


Et avec d'autres ingrédients ?


L'idée de base du granola, c'est un mélange de flocons de céréales, d'huile et de liquide sucrant. Et pour ma part, j'ai opté pour ces proportions :

- 350 g de flocons de céréales (avoine, épeautre, sarrasin...),
- 2 c. à soupe d'huile (d'olive, de colza, d'arachide, de noisette, de noix de coco...),
- 6 c. à soupe de liquide sucrant (sirop d'érable, d'agave, de coco, miel...).

Et on peut ensuite ajouter :

- des fruits secs (amandes, noisettes, noix de cajou, noix de pécan, raisins, cranberries, figues, bananes, abricots...), 
- des graines (de chia, de tournesol, de lin, de courge, de chanvre...),
- des épices moulues (cannelle, cardamome, vanille, mélange pour pain d'épices...),
- et des pépites de chocolat après cuisson.

Si vous vous lancez, vous me ferez partager vos recettes ?

Recette de granola maison au sirop d'érable, chocolat et fruits secs

Accompagnement 


Avant, je mangeais le granola avec du lait, comme les céréales étant petite, faute de trouver des yaourts sans lactose (je suis très intolérante depuis toujours) contrairement au lait qui existe depuis déjà longtemps, ou des yaourts au soja qui me plaisent.

Parce que j'en ai goûté pas mal, et j'étais toujours gênée par le goût de soja.
Jusqu'à essayer ceux de la marque Alpro qui m'ont complètement réconcilié avec le soja.

Résultat, je mange désormais mon granola avec un yaourt de soja aux fruits rouges (mûres, cerises, framboises ou myrtilles, selon mon humeur) ou avec un yaourt NATURE sans lactose. Parce que oui, maintenant, on peut en trouver ! Difficilement, mais la marque distributeur Auchan en produit. Ils ont même le beurre et la crème liquide sans lactose... autant dire que moi qui aime la chantilly et tous les gâteaux pur beurre, je ne suis que joie.

Bref, le granola avec un yaourt. Pour l'onctuosité.
Et des yaourts aux fruits pour les matins plus gourmands.


Prêt.e.s à passer aux fourneaux ?

Ma seconde recette : granola aux raisins blonds, graines et chocolat
Et pour l'accompagner : mes yaourts natures, aromatisés, sans lactose...

Cueillette de houx dans les sous-bois

4 janv. 2019

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

Les matins d'hiver passés en Ardèche, je voudrais rester sous la couette.
Ou devant la cheminée.

Le brouillard derrière la fenêtre, l'air froid que l'on peut deviner rien qu'en jetant un œil de l'autre côté de la fenêtre... rien n'est fait pour motiver la frileuse que je suis à risquer le moindre orteil dehors...

Si ce n'est la décision, prise la veille, de profiter d'un week-end à la campagne pour cueillir du houx !

J'aime l'idée de rapporter un peu de NATURE dans notre appartement lyonnais.
D'avoir passé un bon moment, à sauter d'arbuste en arbuste, plutôt que de stand en stand, sur le marché.

Et la boisson chaude, au retour de notre cueillette. 
Devant la cheminée, toujours !
Parce qu'en sous-bois, la paire de gants de ville (aussi épaisse soit-elle) et les chaussettes polaires dans les bottes en caoutchouc, n'ont pas suffit à me préserver pleinement du froid. Soyons honnête !

Mais rentrer chez soi avec quelques branches de houx fraîchement cueillies, en offrir à ses proches et en garder quelques unes pour décorer son intérieur... ça vaut bien quelques frissons.

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

Pour un b-houx-quet d'hiver...


Direction les sous-bois pour repérer le houx. 
Il pousse sous forme d'arbuste voire sous forme d'arbre pour les plus grands.

On en trouve le long de certains petits chemins, pour les plus faciles d'accès. Mais on peut aussi s'aventurer hors des sentiers pour en trouver cachés entre les arbres.

Dès fin novembre, les baies rouges (ou jaunes / oranges selon les variétés) commencent à apparaître. Le houx les garde tout l'hiver, mais comme les oiseaux s'en nourrissent, mieux vaut prévoir sa cueillette relativement tôt dans la saison.

Nous, on a fait ça juste après Noël, comme ça, quand on se sépare du sapin, il nous reste le bouquet de houx dans la maison !

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

On ne prélève pas plus d'une ou deux branches par arbuste.
Parce qu'il faut laisser de quoi se nourrir aux oiseaux qui vivent dans les sous-bois, mais aussi pour ne pas dépouiller le plant et prendre le risque de le faire mourir.

Dans certaines zones, il y a même des réglementations assez strictes et l'ONF fait des contrôles pour éviter les cueillettes sauvages excessives et les reventes illégales. N'hésitez donc pas à consulter les informations données sur leur site internet.

Bon à savoir : si les oiseaux, notamment les merles, raffolent des baies de houx, elles n'en restent pas moins toxiques pour l'homme et de nombreux animaux.

Notre outil de "chasse" : un bon sécateur pour faire une taille bien nette.
Cela évite d'endommager l'arbuste en coupant la branche à main nue, et cela permet également aux branches cueillies de durer plus longtemps !

Si jamais vous en cherchez un, il faut justement que l'on change celui que l'on a Lyon et c'est le modèle de la marque Opinel qui nous a été chaudement recommandé.

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

Puis on prend le temps de choisir. 
Personnellement, je cueille les branches en fonction du vase dans lequel je veux les mettre. Cela évite de couper de longues branches si je sais d'avance que je les mettrai dans un petit vase ; ce serait du gâchis.

Et à la maison, on retire les feuilles sur la partie basse de la branche afin qu'elles ne trempent pas dans l'eau du vase. 
Je garde aussi une branche pour la poser sur une meuble, mais je sais que sans eau, elle séchera beaucoup plus vite ! 

Donc, petite astuce, si vous cueillez du houx pour un repas qui a lieu dans une semaine, par exemple : gardez la branche dehors, sur un rebord de fenêtre ou sur votre balcon. Loin de la chaleur intérieure, elle vivra bien plus longtemps.
Cela marche aussi pour les branches de sapin ; j'en ai depuis plus d'un mois sur ma terrasse, que j'ai utilisées comme centre de table pour tous les repas de fête à la maison, et elles n'ont pas séché d'un pouce !

Bouquet de houx cueilli en Ardèche

Mes activités hyggelig de l'hiver

16 janv. 2018


Par essence, l'hiver est une saison du hygge.

Avec ses bûches dans l'antre de la cheminée, ses grosses chaussettes très douces, ses plaids qui le sont encore plus, et ses énormes bourrasques de vent que l'on entend parfois jusque dans son lit.

C'est agréable, d'ailleurs, quand la nature se fait entendre, et que l'on est bien au chaud chez soi, pour en profiter.

Mais, et c'est tout à fait paradoxal, le HYGGE semble s'échapper par la moindre interstice, en ce début d'année. Avec les tournées des maisons qui s'enchaînent pour se souhaiter la bonne année en coup de vent, les achats presque compulsifs en période de soldes, et ce redémarrage de mille projets qui font filer le temps encore plus vite.

Alors la semaine dernière, on a pris le temps de se poser.

De faire les soldes aussi, de façon raisonnée.
Mais surtout de s'installer tranquillement autour de la table basse, et faire une partie de jeu de société, à deux, après avoir bu un bon chocolat chaud accompagné d'une madeleine.

Peut-être que je ne peux pas totalement échapper au démarrage de l'année en trombe.
Mais j'ai envie de m'y aménager ces petits moments hyggelig qui rendent le quotidien plus doux, et plus extraordinaire.


Profiter

D'UN FEU DE BOIS


Il y a une chose qui me manque plus que tout dans notre appartement : une cheminée. Avec l'odeur du feu de bois qui remplit le salon, sa chaleur tellement enveloppante, et la vue des braises qui craquent dans le foyer ; hypnotisant !

Alors chaque fois que je descends en Ardèche, chez les parents du chéri, je passe du temps devant leur cheminée. Avec une tasse de thé ; cliché au possible, et pourtant l'une des choses que j'aime le plus faire quand je ne fais rien... si ce n'est profiter de ce petit moment absolument délicieux.

Et quand on revient à la maison, Glasgow qui a traîné du côté de la cheminée, sent encore un peu le feu de bois sur le dessus de la tête, et j'adore !

Je suis tellement accro que je me suis mise en quête d'une bougie qui sent le feu de bois. Je n'ai pas encore trouvé LA bougie parfaite, mais voilà mon petit retour sur deux dernièrement testées : 

- Feu de bois crépitant de la marque Yankee Candle sent plutôt le parfum quand on la fait brûler ; grosse déception donc. Mais je me suis rendue compte, quelques heures plus tard, qu'une odeur de feu de bois flottait dans l'appartement ; ce n'est pas l'idéal, mais je sais que je peux toujours la faire brûler une heure pour retrouver l'odeur que j'aime, quelques heures plus tard.

- Feu de bois des boutiques Muji, est assez discrète quand elle commence à brûler, et au début, j'avais un peu l'impression qu'elle ne dégageait aucune odeur. Mais si on la laisse suffisamment longtemps (une heure environ), le feu de bois se fait alors sentir dans la pièce.


Déguster

UN COCKTAIL CHAUD


J'adore les cocktails, mais ça n'a honnêtement rien de hygge.

En revanche, les cocktails chauds, que l'on sirote tout doucement du bout des lèvres pour ne pas se brûler, que l'on tient au creux de ses mains comme si on avait froid même en intérieur, que l'envie d'en déguster se fait d'autant plus sentir quand la neige tombe au-dehors... c'est HYGGELIG.

Prochainement, j'aimerais bien : 

- goûter le punch chaud au gin de (ma blogueuse préférée) Rosie,
- trouver la recette du Chaï Blazer (gin infusé au chaï, jus de citron jaune pressé, sirop de cannelle et jus de pomme) du bar Le Florian.


Se promener

DANS LA NEIGE


Il est vrai que le hygge, c'est plus chez soi qu'en extérieur. Mais je pense que l'on peut retrouver ce sentiment d'ambiance réconfortante, simple et dans l'instant, quand on prend le temps de faire une belle promenade, avec une poignée d'amis, le pique-nique dans le sac, et deux thermos de boisson chaude par personne.

Pour fêter la nouvelle année, nous sommes partis à cinq en Auvergne, dans un petit chalet (équipé d'une cheminée), à deux pas de la montagne. L'endroit idéal pour louer une paire de raquettes et déconnecter complètement ; profiter de ce "scrounch" si RELAXANT de la neige qui craque sous nos pas ; avoir un peu chaud dans les montées et sentir tous ses muscles du bas du corps en action ; puis se reposer quelques dizaines de minutes, avec la neige à perte de vue et une tasse de thé dans la main.

Et pour vraiment être hygge jusqu'au bout, je choisis toujours une paire de chaussettes bien épaisses et douces, un bonnet qui a une doublure en polaire hyper confortable, un pull cosy en grosses mailles, une écharpe/plaid enroulée autour du cou.


Fêter

LA CHANDELEUR & MARDI-GRAS


On a dit hygge, pas lagom.

Donc les excès de gourmandise sont largement permises, d'autant plus avec la chandeleur et mardi gras qui s'enchaînent à une vitesse folle.

J'avoue, j'aime tellement les crêpes qu'on n'attend jamais la chandeleur pour en faire. Mais c'est une occasion de plus pour ressortir la crêpière, disposer des petits bols d'ingrédients salés, des bocaux de confitures et de pâtes à tartiner, un peu partout sur la table... et inviter quelques amis pour se retrouver autour !

Et à mardi gras, on ressort les bugnes de Noël.
Parce que oui, dans ma famille, les bugnes, on les fait à Noël.
Mais j'aime bien l'idée de m'intégrer et prendre la tradition du reste de la France... et en faire une seconde fois !

La seule chose qui ne change pas : la recette. Celle de ma grand-mère, la meilleure ! (Oui... je ne suis pas objective.)

- 500 g de farine
- 100 g de sucre
- 2 sachets de sucre vanillé
- 4 gros œufs
- 1/2 cube de levure de boulanger délayé dans un fond d'eau
- 125 ml d'arôme de fleurs d'oranger
- 125 ml de rhum
- de l'huile de tournesol pour la cuisson
- du sucre glace à saupoudrer sur les bugnes

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter ensuite la levure. Puis les œufs. Et le reste des ingrédients ensuite, avant de laisser poser la pâte entre 5h et une nuit entière.
Étaler la pâte finement ; découper des bandes et les faire cuire dans une huile très chaude, à la poêle.


Et vous, quelles sont vos activités hyggelig préférées, en hiver ? 
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007