SLIDER

Hiver
Affichage des articles dont le libellé est Hiver. Afficher tous les articles

Cueillette de houx dans les sous-bois

4 janv. 2019

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

Les matins d'hiver passés en Ardèche, je voudrais rester sous la couette.
Ou devant la cheminée.

Le brouillard derrière la fenêtre, l'air froid que l'on peut deviner rien qu'en jetant un œil de l'autre côté de la fenêtre... rien n'est fait pour motiver la frileuse que je suis à risquer le moindre orteil dehors...

Si ce n'est la décision, prise la veille, de profiter d'un week-end à la campagne pour cueillir du houx !

J'aime l'idée de rapporter un peu de NATURE dans notre appartement lyonnais.
D'avoir passé un bon moment, à sauter d'arbuste en arbuste, plutôt que de stand en stand, sur le marché.

Et la boisson chaude, au retour de notre cueillette. 
Devant la cheminée, toujours !
Parce qu'en sous-bois, la paire de gants de ville (aussi épaisse soit-elle) et les chaussettes polaires dans les bottes en caoutchouc, n'ont pas suffit à me préserver pleinement du froid. Soyons honnête !

Mais rentrer chez soi avec quelques branches de houx fraîchement cueillies, en offrir à ses proches et en garder quelques unes pour décorer son intérieur... ça vaut bien quelques frissons.

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

Pour un b-houx-quet d'hiver...


Direction les sous-bois pour repérer le houx. 
Il pousse sous forme d'arbuste voire sous forme d'arbre pour les plus grands.

On en trouve le long de certains petits chemins, pour les plus faciles d'accès. Mais on peut aussi s'aventurer hors des sentiers pour en trouver cachés entre les arbres.

Dès fin novembre, les baies rouges (ou jaunes / oranges selon les variétés) commencent à apparaître. Le houx les garde tout l'hiver, mais comme les oiseaux s'en nourrissent, mieux vaut prévoir sa cueillette relativement tôt dans la saison.

Nous, on a fait ça juste après Noël, comme ça, quand on se sépare du sapin, il nous reste le bouquet de houx dans la maison !

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

On ne prélève pas plus d'une ou deux branches par arbuste.
Parce qu'il faut laisser de quoi se nourrir aux oiseaux qui vivent dans les sous-bois, mais aussi pour ne pas dépouiller le plant et prendre le risque de le faire mourir.

Dans certaines zones, il y a même des réglementations assez strictes et l'ONF fait des contrôles pour éviter les cueillettes sauvages excessives et les reventes illégales. N'hésitez donc pas à consulter les informations données sur leur site internet.

Bon à savoir : si les oiseaux, notamment les merles, raffolent des baies de houx, elles n'en restent pas moins toxiques pour l'homme et de nombreux animaux.

Notre outil de "chasse" : un bon sécateur pour faire une taille bien nette.
Cela évite d'endommager l'arbuste en coupant la branche à main nue, et cela permet également aux branches cueillies de durer plus longtemps !

Si jamais vous en cherchez un, il faut justement que l'on change celui que l'on a Lyon et c'est le modèle de la marque Opinel qui nous a été chaudement recommandé.

Cueillir du houx dans les sous-bois pour un beau bouquet d'hiver

Puis on prend le temps de choisir. 
Personnellement, je cueille les branches en fonction du vase dans lequel je veux les mettre. Cela évite de couper de longues branches si je sais d'avance que je les mettrai dans un petit vase ; ce serait du gâchis.

Et à la maison, on retire les feuilles sur la partie basse de la branche afin qu'elles ne trempent pas dans l'eau du vase. 
Je garde aussi une branche pour la poser sur une meuble, mais je sais que sans eau, elle séchera beaucoup plus vite ! 

Donc, petite astuce, si vous cueillez du houx pour un repas qui a lieu dans une semaine, par exemple : gardez la branche dehors, sur un rebord de fenêtre ou sur votre balcon. Loin de la chaleur intérieure, elle vivra bien plus longtemps.
Cela marche aussi pour les branches de sapin ; j'en ai depuis plus d'un mois sur ma terrasse, que j'ai utilisées comme centre de table pour tous les repas de fête à la maison, et elles n'ont pas séché d'un pouce !

Bouquet de houx cueilli en Ardèche

Mes activités hyggelig de l'hiver

16 janv. 2018


Par essence, l'hiver est une saison du hygge.

Avec ses bûches dans l'antre de la cheminée, ses grosses chaussettes très douces, ses plaids qui le sont encore plus, et ses énormes bourrasques de vent que l'on entend parfois jusque dans son lit.

C'est agréable, d'ailleurs, quand la nature se fait entendre, et que l'on est bien au chaud chez soi, pour en profiter.

Mais, et c'est tout à fait paradoxal, le HYGGE semble s'échapper par la moindre interstice, en ce début d'année. Avec les tournées des maisons qui s'enchaînent pour se souhaiter la bonne année en coup de vent, les achats presque compulsifs en période de soldes, et ce redémarrage de mille projets qui font filer le temps encore plus vite.

Alors la semaine dernière, on a pris le temps de se poser.

De faire les soldes aussi, de façon raisonnée.
Mais surtout de s'installer tranquillement autour de la table basse, et faire une partie de jeu de société, à deux, après avoir bu un bon chocolat chaud accompagné d'une madeleine.

Peut-être que je ne peux pas totalement échapper au démarrage de l'année en trombe.
Mais j'ai envie de m'y aménager ces petits moments hyggelig qui rendent le quotidien plus doux, et plus extraordinaire.


Profiter

D'UN FEU DE BOIS


Il y a une chose qui me manque plus que tout dans notre appartement : une cheminée. Avec l'odeur du feu de bois qui remplit le salon, sa chaleur tellement enveloppante, et la vue des braises qui craquent dans le foyer ; hypnotisant !

Alors chaque fois que je descends en Ardèche, chez les parents du chéri, je passe du temps devant leur cheminée. Avec une tasse de thé ; cliché au possible, et pourtant l'une des choses que j'aime le plus faire quand je ne fais rien... si ce n'est profiter de ce petit moment absolument délicieux.

Et quand on revient à la maison, Glasgow qui a traîné du côté de la cheminée, sent encore un peu le feu de bois sur le dessus de la tête, et j'adore !

Je suis tellement accro que je me suis mise en quête d'une bougie qui sent le feu de bois. Je n'ai pas encore trouvé LA bougie parfaite, mais voilà mon petit retour sur deux dernièrement testées : 

- Feu de bois crépitant de la marque Yankee Candle sent plutôt le parfum quand on la fait brûler ; grosse déception donc. Mais je me suis rendue compte, quelques heures plus tard, qu'une odeur de feu de bois flottait dans l'appartement ; ce n'est pas l'idéal, mais je sais que je peux toujours la faire brûler une heure pour retrouver l'odeur que j'aime, quelques heures plus tard.

- Feu de bois des boutiques Muji, est assez discrète quand elle commence à brûler, et au début, j'avais un peu l'impression qu'elle ne dégageait aucune odeur. Mais si on la laisse suffisamment longtemps (une heure environ), le feu de bois se fait alors sentir dans la pièce.


Déguster

UN COCKTAIL CHAUD


J'adore les cocktails, mais ça n'a honnêtement rien de hygge.

En revanche, les cocktails chauds, que l'on sirote tout doucement du bout des lèvres pour ne pas se brûler, que l'on tient au creux de ses mains comme si on avait froid même en intérieur, que l'envie d'en déguster se fait d'autant plus sentir quand la neige tombe au-dehors... c'est HYGGELIG.

Prochainement, j'aimerais bien : 

- goûter le punch chaud au gin de (ma blogueuse préférée) Rosie,
- trouver la recette du Chaï Blazer (gin infusé au chaï, jus de citron jaune pressé, sirop de cannelle et jus de pomme) du bar Le Florian.


Se promener

DANS LA NEIGE


Il est vrai que le hygge, c'est plus chez soi qu'en extérieur. Mais je pense que l'on peut retrouver ce sentiment d'ambiance réconfortante, simple et dans l'instant, quand on prend le temps de faire une belle promenade, avec une poignée d'amis, le pique-nique dans le sac, et deux thermos de boisson chaude par personne.

Pour fêter la nouvelle année, nous sommes partis à cinq en Auvergne, dans un petit chalet (équipé d'une cheminée), à deux pas de la montagne. L'endroit idéal pour louer une paire de raquettes et déconnecter complètement ; profiter de ce "scrounch" si RELAXANT de la neige qui craque sous nos pas ; avoir un peu chaud dans les montées et sentir tous ses muscles du bas du corps en action ; puis se reposer quelques dizaines de minutes, avec la neige à perte de vue et une tasse de thé dans la main.

Et pour vraiment être hygge jusqu'au bout, je choisis toujours une paire de chaussettes bien épaisses et douces, un bonnet qui a une doublure en polaire hyper confortable, un pull cosy en grosses mailles, une écharpe/plaid enroulée autour du cou.


Fêter

LA CHANDELEUR & MARDI-GRAS


On a dit hygge, pas lagom.

Donc les excès de gourmandise sont largement permises, d'autant plus avec la chandeleur et mardi gras qui s'enchaînent à une vitesse folle.

J'avoue, j'aime tellement les crêpes qu'on n'attend jamais la chandeleur pour en faire. Mais c'est une occasion de plus pour ressortir la crêpière, disposer des petits bols d'ingrédients salés, des bocaux de confitures et de pâtes à tartiner, un peu partout sur la table... et inviter quelques amis pour se retrouver autour !

Et à mardi gras, on ressort les bugnes de Noël.
Parce que oui, dans ma famille, les bugnes, on les fait à Noël.
Mais j'aime bien l'idée de m'intégrer et prendre la tradition du reste de la France... et en faire une seconde fois !

La seule chose qui ne change pas : la recette. Celle de ma grand-mère, la meilleure ! (Oui... je ne suis pas objective.)

- 500 g de farine
- 100 g de sucre
- 2 sachets de sucre vanillé
- 4 gros oeufs
- 1/2 cube de levure de boulanger délayé dans un fond d'eau
- 125 ml d'arôme de fleurs d'oranger
- 125 ml de rhum
- de l'huile de tournesol pour la cuisson
- du sucre glace à saupoudrer sur les bugnes

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter ensuite la levure. Puis les œufs. Et le reste des ingrédients ensuite, avant de laisser poser la pâte entre 5h et une nuit entière.
Étaler la pâte finement ; découper des bandes et les faire cuire dans une huile très chaude, à la poêle.


Et vous, quelles sont vos activités hyggelig préférées, en hiver ? 

Ce qu'on adore détester en hiver

29 déc. 2017

Profiter de l'hiver - la ville de Lyon sous la neige

Je ne sais pas si j'aime l'hiver.

Je suis impatiente comme jamais à l'idée d'aller mettre les deux après-skis dans la neige, ce week-end, et de me promener dans ces paysages blancs, blancs, et blancs...

Mais il fait froid. Et il y a ces mois qui me semblent INTERMINABLES.
Autant je crois avoir dompté le mois de mars, autant apprécier février sera certainement le challenge de mon hiver 2018.

Je suis mi-figue, mi-raisin.
Ou mi-orange, mi-mandarine pour faire de saison.

Alors si, en automne, j'écrivais cet article pour convaincre les amoureux de l'été que l'automne est la plus belle des saisons, aujourd'hui je prends cet article comme un exercice personnel pour voir le positif dans les quatre mois que dure l'hiver ; cette saison que j'aime tant en carte postale ou dans les films, mais que mon instinct frileux redoute un peu (beaucoup).


La neige qui se transforme en gadoue

MAIS TELLEMENT MAGIQUE QUAND ELLE TOMBE



Ces amas un peu blancs mais surtout noirs et marrons, qui collent au bas des pantalon et mouillent le bout des chaussettes si on a eu le malheur de sortir en baskets, ont juste l'air d'être posés là pour salir le paysage et embêter les piétons.

Et pourtant, je crois qu'il n'y a rien de plus météorologiquement MAGIQUE que la neige qui tombe...
Les gros flocons qui se posent devant la fenêtre, et ceux qui viennent fondre au creux de nos gants.

J'adore voir la ville recouverte de neige, et la nature ensevelie sous ces couches blanches immaculées. En sortant un peu plus tôt le matin, pour être la première à faire ses traces de pas dans la neige...

Et puis rentrer se mettre au chaud et s'installer près de la fenêtre avec :


- un bon livre : La Servante Écarlate de Margaret Atwood, dont est tirée la série The Handmaid's Tale ; un bouquin que j'ai dévoré ! Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir grâce à l'écriture d'un auteur (sans parler de l'histoire, très prenante !).

- un chaï tea latte : idéalement, je fais mousser le lait avec un petit émulsionneur électrique pour rajouter de l'onctuosité dans ma boisson, un peu comme lorsque je le commande dans un coffee shop.

- une bougie qui sent le feu de bois (à défaut d'avoir une cheminée) ; celle de chez Muji est pas mal du tout, mais il faut savoir être patient ; une bonne heure à la laisser brûler avant d'avoir une véritable odeur de feu de bois dans l'appartement.


Profiter de l'hiver - tea time cocooning

Le froid presque polaire certains jours

QUI JUSTIFIE DES VÊTEMENTS ULTRA COSY



Faire l'oignon pour ne pas être transie de froid dès que j'ose le moindre orteil dehors, c'est un peu ma vie en hiver.

Toujours avec un petit débardeur bien rentré dans mon jean (astuce de mamie adoptée depuis 10 ans déjà), la chemise tartan en flanelle sous le pull en grosses mailles, la doudoune ultra légère sans manche par-dessus, et le manteau terminé par un enroulé d'écharpe-plaid tartan pour verrouiller toute entrée d'air intempestive.

Bref, c'est fastidieux comme exercice, chaque fois que l'on sort.
Mais je me console en me disant que le froid est la meilleure excuse au monde pour avoir acheté :


- des chaussettes Primark bien fluffy et méga douces - tellement qu'on dirait des chaussons - parce qu'elles tiendront plus chaud,

- un gilet polaire Uniqlo bien épais qui est loin d'affiner la taille mais dans lequel je pourrais passer les quatre prochains mois,

- une doudoune sans manches Uniqlo en vieux rose, qui tient hyper chaud, et qui me donne envie de l'avoir en bleu marine également,

- une veste gilet Cache-Cache, qui a l'avantage de moins faire vêtement d'intérieur que le gilet, mais qui est tout aussi agréable à porter.


Et c'est un peu aussi la saison qui justifie ma vingtaine d'écharpes, parce que clairement, c'est le rare accessoire qui reste visible quand on sort, et que l'on peut changer pour se faire plaisir.



L'invasion des microbes

À COMBATTRE PAR UN PEU DE REPOS BIEN MÉRITÉ



Il faut bien l'avouer, l'hiver, c'est un peu la saison des maladies.
Grippes, gastro, rhumes, angines... elles sont présentes toute l'année, mais là, c'est l'apothéose. Le lâcher de virus et bactéries au prix de gros durant lequel on prie tous les saints mouchoirs et dieux de la fièvre de passer au travers.

Un peu comme un sprint au milieu de la foule. 
Un slalom en pleine ville au moment des soldes.

Mais j'ai de la chance, et pour cela, peut-être que je devrais apprécier encore plus l'hiver : je tombe rarement MALADE. Un bon gros rhume qui me fait tenir le plaid, un jour par an, maximum. Peut-être grâce à ces quelques habitudes du quotidien qui boostent mon système immunitaire.

Et si les microbes ont raison de moi, j'essaie de me créer un programme réconfortant à la maison, pour être sur pieds le lendemain, à base de plaid, de boissons chaudes et de bonnes séries à binch watcher :


- The Crown, que j'avais tant envie de commencer tellement je suis intéressée par tout ce qui touche à la monarchie britannique ; la première saison commence peu de temps avant le couronnement de la reine Elisabeth II.

- Stranger Things, la série de science-fiction la plus flippante que je connaisse, avec ses mondes parallèles et ses créatures qui tuent tout sur leur passage ; on a clairement dévoré la saison 2 aussi vite que la première.

- Bates Motel dont j'ai vraiment hâte de voir la saison 5, et qui raconte l'enfance de Norman Bates, le tueur du livre et du film Psychose.


Et vous, qu'aimez-vous détester en hiver ?

10 plaisirs coupables des fêtes de fin d'année

5 déc. 2017


Est-ce que l'approche des fêtes, et le mois de décembre tout entier même, n'est pas un gigantesque appel à se faire PLAISIR ?

Les calendriers de l'Avent qui débordent de chocolat, les pile de cadeaux au pied du sapin, les repas de Noël qui se démultiplient entre les amis, les collègues de travail, les familles et les belles-familles...

Décembre, c'est presque une ode aux plaisirs de la vie. (Et parfois aux excès.)
Comme s'il était là pour nous rappeler qu'il faut profiter de chaque jour qui passe, avec son compte à rebours qui rythme le mois tout entier.

Dès lors, pas de culpabilité à s'octroyer quelques moments rien que pour soi. Ou à faire quelques écarts bien mérités, après une belle année à être très sage ; le Père Noël nous en est témoin. Et je suis sûre qu'il ne verrait pas d'inconvénients à ce que nous nous fassions une petite liste de l'Avent, remplie de petits plaisirs à S'OFFRIR, en attendant Noël.

#OUIMAISJAIETETRESSAGECETTEANNEE


1. Abuser de raclettes et fondues, parce que le gras c'est la vie, et qu'il n'y a pas meilleur repas pour surmonter l'arrivée des températures négatives. (Et inviter ses amis pour remettre ça, encore !)

2. Faire une session shopping... plusieurs fois dans le mois. Oui, j'ai clairement levé le pied parce que j'ai envie de mieux consommer au quotidien, mais en décembre, j'ai (toujours) une bonne excuse : le sapin, plus grand que jamais, a bien besoin de décorations supplémentaires ; la tradition veut que l'on trouve un nouveau pull kitsch de Noël chaque année, et il faut bien trouver de quoi garnir la hotte du père Noël !

3. Travailler avec une boisson chaude greffée dans la main. Peut-être que ma productivité va légèrement en prendre un coup (soyons honnête), mais ce temps donne envie de se réchauffer de l'intérieur. Et qui dit bien-être au travail, dit travail mieux fait !

4. Acheter un cadeau pour une amie... et s'offrir le même (mais ça prouve qu'il est bien !).

5. Décliner une soirée professionnelle pour fêter Saint Nicolas entre amis ou rattraper les trois épisodes que l'on a en retard, sur sa série du moment. Parce que si on dit oui à tout, on le sait, il y aura tous les soirs un afterwork / arbre / repas... de Noël.

6. Regarder les mêmes films, pour la millième fois, parce que ce sont ceux de Noël, et qu'il est impossible de passer le mois de décembre sans Love Actually, la danse de Hugh Grant et la chanson de Billy Nighy.

7. Manger du chocolat matin, midi et soir... ce qui peut être rapporté à un véritable geste anti-gaspi quand on voit le nombre de papillotes et de boîtes de chocolats que l'on a chaque année, entre ceux que l'on ne peut s'empêcher d'acheter et celles qu'on nous offre.

8. S'offrir une soirée off en se faisant couler un grand bain bien chaud après une longue journée de travail (même si, oui, on va gaspiller de nombreux litres d'eau...) pour se faire un combo : gommage, masque et magazine.

9. Faire bande à part pour le Nouvel An, parce que les soirées avec 158 personnes croisées une fois dans sa vie ne sont jamais les meilleures. Pas de pression pour le 31 décembre : une poignée d'amis regroupés autour d'un bon repas, c'est hygge et bien plus intime.

10. Et continuer à acheter du thé, malgré la soixantaine que j'ai déjà du mal à ranger dans mes placards. Mais j'ai une bonne excuse : les thés de Noël, c'est le moment ou jamais pour les goûter !



Télécharger le fichier .pdf pour impression (format A5)

Et vous, quel sera votre dixième plaisir coupable des fêtes de fin d'année ?

5 activités pour surmonter le blues de l'hiver

27 janv. 2017


J'ai envie d'hiberner.
Pas que je n'aime pas l'hiver, mais y a un peu de ça quand même.

Une fois l'euphorie des fêtes passées, il ne reste que le FROID, la neige à qui les températures déroulent le tapis blanc pour se pointer et recouvrir les pelouses mais qui fait sa mijaurée, et le vent qui s'infiltre sous l'écharpe pour agresser mes lèvres déjà abîmées.

Alors oui, j'avoue, en hiver, j'ai envie de rester bien au chaud. De buller, le soir, devant une série.
Ou d'hiberner (mais pas de louper LA saison propice aux chocolats chauds) (donc cette option n'est pas envisageable, en fait).

Bref, aujourd'hui, j'avais envie d'oublier la ronchonne de l'hiver que je suis, et de me focaliser sur ce qui est bien, en hiver ; ce que j'aime faire en cette période de l'année, et ce qui m'aidera à patienter jusqu'au retour du printemps.

#LHIVERCESTLEBONMOMENTPOUR...

Se faire chouchouter

AU SPA


En solo, entre copines ou en couple ; comme ça, c'est cadeau, vous avez trois bonnes raisons d'y retourner. À raison d'une fois par mois, l'hiver sera vite écoulé.

On en ressort tellement relaxée qu'il n'y a qu'à s'emmitoufler dans une grosse écharpe toute douce et un manteau plus-épais-tu-meurs pour rejoindre tranquillement son chez soi, et terminer la journée sous le plaid, devant une série et une tasse de chocolat chaud, #whatelse.

Et dernièrement, j'ai testé le spa des Cinq Mondes à Lyon* : massage du corps en rituel oriental RELAXANT, 50 min, option eau de fleurs d'oranger ; c'était PAR-FAIT. Mais parfait parfait. Mention A+++ et félicitations du jury. C'est un massage comme je les aime : enveloppant, aux mouvements lents et profonds. La masseuse était très professionnelle, très attentive aux petites blessures du corps aussi, jamais brusque dans ses manipulations. Et ce fut notamment l'occasion de découvrir qu'il me faudra faire, une prochaine fois, un massage du visage complet. Je n'avais jamais pensé que ça pourrait être aussi relaxant, et pourtant... !


Découvrir

DE NOUVEAUX SALONS DE THÉ


Quand on avait frais, cet été, à Édimbourg, parce qu'il pleuvait et que le soleil faisait la tronche, on allait se réchauffer avec du sucre et du sucre, dans un salon de thé.

À reproduire sans modération cet hiver pour découvrir les nouvelles adresses de la ville (sur ma liste : Comme à la maison, Torü ou encore Aux thés des merveilles) avec une excellente excuse : on va manger, certes, mais ça aura eu l'avantage de nous faire sortir prendre l'air !


Profiter

DE LA NEIGE


C'est vrai que c'est froid. Et que ça mouille. Mais ça ne dure pas toute l'année. Et c'est BEAU, on ne peut pas lui enlever ça.

Alors s'il a neigé, on enfile une paire de grosses chaussettes, on glisse dans ses bottes, et on sort prendre des photos. 

Ce week-end, il n'y avait pas de neige, mais l'idée de voir un peu de nature sous une jolie couche de givre m'a convaincue, moi la frileuse qui aime la chaleur du poêle quand je suis en Ardèche, à sortir dans ce froid qui a gelé mes mâchoires. On a même promené pendant bien 30 minutes ; un record pour moi.

Et puis si le soleil est là, si le ciel est bleu, et si en plus on n'est pas très loin de la montagne ou d'un coin qui propose des activités de raquette et de ski de fond, on embarque deux amis sous le bras, et on y va ! Ok, je n'apprécie pas spécialement l'hiver. Mais le combo neige + gros rayons de soleil + ciel bleu, c'est quand même le rêve (surtout en ce moment même où le ciel est si gris que je dois allumer la lumière à 10h30 du matin !).


Un après-midi

À JOUER À DES JEUX DE SOCIÉTÉ 


Quand il fait trop moche (et soyons honnête, ça arrive assez souvent en hiver), je n'ai pas envie de sortir, c'est un fait. Mais passer mon dimanche après-midi à regarder des séries TV, ça va une fois, mais pas toutes les semaines. J'ai un peu l'impression de n'avoir rien fait de ma journée.

Donc, pour changer, on prépare un bon GOÛTER, et on invite quelques amis pour un tea time et quelques parties de jeux de société (qui se prolonge souvent dans la soirée, on sait ce que c'est !).

Dernièrement, on a testé beaucoup de coopératifs. J'aime beaucoup l'Île Interdite, rapide et facile à mettre en place ; Le Donjon de Naheulbeuk, plus long mais beaucoup plus délirant (se mettre debout sur sa chaise avec une carte sur la tête ? Même pas peur !) ; ou Mysterium. Dans un autre style, on a reçu Contrario à Noël ; on nous donne une expression détournée du style "Éteindre l'eau" et il faut deviner l'expression d'origine "Allumer le feu" ; ça fait réfléchir, et en même temps, ça reste très ludique.


Démarrer

UN PROJET


Et puisqu'on sort moins parce qu'il fait froid, c'est le moment de se lancer dans un projet que l'on a en tête depuis des années, comme se documenter à fond sur un sujet qui nous tient à cœur, refaire la décoration de l'appartement ou faire une grande séance de tri (et tester la méthode Kon Mari ?). 

Bref, ces choses pour lesquelles on n'a jamais de temps de libre !

Ben là, le temps libre, on l'a. Et ça tombe bien, en janvier, on se donne souvent de nouveaux défis avec nos bonnes résolutions. Pour ma part, je suis plutôt en bon chemin pour réaliser 4 de mes 5 envies pour l'année 2017 ; je cuisine un peu plus, j'avance dans la saga Harry Potter, j'ai trouvé 5 nouvelles assiettes pour compléter mon service à vaisselle chinée, et les choses se mettent bien en place pour parvenir à diriger mes rêves !



Bref, à votre tour de me dire ce que vous faites
pour surmonter un peu ce blues de l'hiver ! (ça pourrait
me donner encore plus d'idées pour les journées vraiment trop moches.)

10 choses à faire en hiver

21 déc. 2016


L'hiver, c'est un peu la saison difficile à cerner. 

Cette saison où l'on peut en même temps attraper la grippe, porter des lunettes de soleil, manger une fondue, et revenir de vacances avec la plus grosse trace de bronzage de sa vie.

À cheval entre deux années - une pleine de bons souvenirs qui semblent s'être évaporés si tôt le 21 décembre passé, et une pleine de promesses idylliques et fantasmées - l'hiver, c'est un peu le expectation versus reality de la vraie vie. On s'imagine en train de dévaler les pentes de poudreuses dans sa plus belle combi, mais on se retrouve à chanter Etoiles des neiges sur le télésiège bloqué.

Moi, je ne skie pas.
Peu.
Enfin je me suis fait trop mal il y a deux ans pour avoir réellement envie de remettre ça.

Donc ma bucket list de l'hiver est moins acrobatique. Plus GOURMANDE aussi. Et COCOONING, toujours.

J'ai envie de profiter de ce que l'hiver sait faire le mieux : rassembler les gens à la maison, bien au chaud, refaisant le monde à l'approche de la nouvelle année.

Un programme ponctué de fraîcheur et de sorties revigorantes aussi, que vous pourrez imprimer et colorier / surligner / souligner / raturer... en fin d'article ! 


Winter
IS DEFINITELY COMING


1. Porter ses pulls de Noël ; j'arrêter de porter celui avec le renne mi-janvier, mais je me fais plaisir avec les pulls aux motifs de l'hiver (sapins et flocons) jusqu'à fin février !

2. Changer sa routine beauté ; on a une excuse toute trouvée : les températures assèchent la peau à une vitesse folle, donc on met le paquet sur les crèmes hydratantes et nourrissantes (et on se fait plaisir avec des odeurs douces et enveloppantes tellement parfaites pour l'hiver).

3. Préparer du vin chaud et en déguster entre amis alors que la température extérieure avoisine les 0° C.

4. S'asseoir devant un feu de cheminée, se laisser hypnotiser par les flemmes qui dansent autour des bûches, et savourer un bon chocolat chaud (d'ailleurs, j'ai partagé 5 recettes avec vous).

5. Faire du patin à glace ; je ne sais pas vous, mais personnellement j'adore glisser (je faisais du roller, quand j'étais ado) et pourtant, je pense rarement à aller la patinoire ; il va falloir y remédier !

6. Manger de la raclette et de la fondue, entre amis, seul ou en famille ; TOUTES les occasions sont bonnes pour en profiter à fond parce qu'après, ce sera trop tard. L'année passée, on n'avait fait qu'une seule fondue (et une dizaine de raclettes par contre), et on l'avait regretté !

7. Organiser une journée à la neige ; même sans skier, la montagne, c'est drôlement chouette. Pour profiter du paysage enneiger, faire des bonhommes de neige et même marcher un peu en raquette ou faire du du ski de fond !

8. Fêter la Chandeleur et Mardi Gras en faisant sauter les crêpes et en dévorant une demi-douzaine de bugnes lyonnaises !

9. Penser aux prochaines vacances et commencer à organiser une petite semaine ou un long week-end pour faire un break au printemps.

10. Et aussi, fêter le nouvel an dans un chalet perdu en plein Auvergne, entre amis. (Chose que je ferai avant 90% des autres points de ma bucket list d'ailleurs.)


Télécharger le fichier .pdf pour impression (format A5)


Et vous, qu'aimez-vous faire en hiver ?

10 choses à faire pour préparer Noël

30 nov. 2016


J'espère que vous aimez Noël, parce que personnellement, c'est une période de l'année que J'ADORE. Elle m'aide à supporter le froid qui me gèle le bout des oreilles, et me fait même apprécier ces journées où je dois jouer au jeu des couches de vêtements pour oser pointer le bout du nez dehors.

Alors je risque un peu de vous ressortir le vieux barbu, le Xmas spirit et les chants de Noël à tout bout de champ dans les articles à venir... vous m'en voudrez pas ?

Du coup, chaque année, je retrouve ces petits RITUELS du mois de décembre. Ces petites choses que je fais par habitude, et qui rendent le mois de décembre beaucoup plus beau (et plus magique, dans un sens). 

Bref, j'avais envie de partager avec vous ma bucket list de Noël ; ces 10 petites choses que j'aime faire pour me glisser dans l'ambiance des fêtes de fin d'année.


Christmas
IS ALL AROUND


1. Faire sa décoration de Noël ; impossible pour moi de passer le mois de décembre sans avoir mon beau sapin roi des forêts dans la maison, un renne sur le buffet et une guirlande lumineuse autour de la bibliothèque. J'ai un grand carton de décorations de Noël au garage, et c'est à son ouverture que la période des fêtes commence vraiment !

2. Ouvrir le calendrier de l'Avent ; je suis comme une enfant, j'ai besoin de faire le décompte avant Noël, même si pour tout vous dire, je préfère 1000 fois plus l'attente et les 24 jours qui précèdent Noël à Noël en lui-même ! Il y a de chouettes calendriers de l'Avent dans le commerce, mais si vous voulez faire le vôtre (pour l'offrir par exemple), je vous redonne le lien de mon DIY de l'an dernier !

3. Acheter un pull kitsch de Noël ; ou porter ceux des années précédentes ! Je crois que j'en ai 3 ou 4 maintenant, et je n'aime rien tant que de les enfiler pour traîner à la maison, ou une fois le week-end venu (parce qu'en rendez-vous pro, pas certaine que ça passe toujours... !)

4. Boire du thé de Noël ; avec de la cannelle, des écorces d'orange, du gingembre... et toutes ces saveurs épicées que l'on retrouve dans les thés de l'hiver. (Si vous n'aimez pas le thé, vous pouvez aussi glisser un bâton de cannelle dans une tasse de chocolat chaud, et un soupçon de zeste d'orange !)

5. Sortir son mug de Noël ; parce que boire sa boisson chaude de Noël préférée dans un mug de Noël, c'est pas 10 fois mieux ? 

6. Regarder des films de Noël ; est-ce qu'il y a plus régressif que de se lover dans un plaid avec une tasse de chocolat chaud à la cannelle, et de regarder un bon vieux film de Noël ? (Love Actually et L’étrange Noël de Monsieur Jack sont mes petits chouchous.)

7. Allumer ses bougies d'hiver ; celles qui sentent le sapin, la cannelle, l'orangette au chocolat et le pain d'épices... !

8. Faire son shopping de Noël ; se creuser un peu (beaucoup) la tête pour trouver des cadeaux qui feront plaisir, les emballer avec des chants de Noël en fond sonore, et les placer sous le sapin en attendant le jour J (ce qui est possible tant qu'on n'a pas d'enfants qui croient au père Noël).

9. Fêter de Noël entre amis ; un peu avant ou un peu après, histoire de manger des bonnes choses, de passer un bon moment de plus ensemble et de s'échanger quelques cadeaux autour du sapin.

10. Et cette année, on prend part à la tradition alsacienne de Marie, et on se fait ensemble une soirée pour la Saint Nicolas !

Télécharger le fichier .pdf pour impression (format A5)


Et vous, qu'aimez-vous faire avant Noël ?

Mes petits secrets pour ne pas tomber malade en hiver

31 oct. 2016


Je suis rarement malade (et ça marche aussi pour le printemps, l'été et l'automne).

La grippe, la gastro, une angine... ça fait des années que je n'ai pas connu. Généralement, je me contente d'une journée de CRÈVE par an. Je tiens debout comme un zombie, je bois du thé, je mange du chocolat, et je suis bonne pour me coucher à 22h (ce qui est très tôt pour moi ; je suis rarement au lit avant minuit). Mais le lendemain, c'est du passé.

Bref, je suis rarement malade, et je pense que ça tient notamment à quelques petites habitudes qui boostent mes défenses naturelles.


Bouger pour être en forme
MÊME SANS ÊTRE SPORTIF


Je n'ai jamais été une grande sportive mais je privilégie toujours le vélo aux transports en commun, et quand je me déplace à pied, j'ai un bon rythme de marche. 

Et ça aide réellement à être moins malade parce que : faire du SPORT (ou se tenir en forme, au minimum), permet une meilleure circulation des cellules immunitaires dans le sang !


Aller au contact des microbes
POUR MIEUX LES VAINCRE


Si on peut éviter de prendre le métro matin, midi et soir, c'est mieux. Mais sortir son gel anti-bactérien après avoir touché le moindre poignée de porte, c'est encore mieux. 

En étant au contact de germes, notre système immunitaire est stimulé, et il est donc plus habitué à se défendre. Et en plus, ça me donne une bonne excuse pour me déplacer en métro, de temps en temps, quand j'ai vraiment la flemme de sortir le vélo !


Manger du saumon
ÇA MARCHE AUSSI AVEC LES SARDINES


J'ai trouvé la meilleure excuse de tous les temps pour commander des makis toutes les semaines : le saumon est plein de vitamine D, d'oméga 3 et d'ANTIOXYDANTS

Ok, ça fait très message de l'INPES, mais en vrai, c'est vraiment bon pour notre corps et nos défenses naturelles. (D'ailleurs, j'aurais même pu écrire "manger du saumon et boire du thé", puisque le thé est bourré d'antioxydants ; et en plus, c'est tellement bon !) (ou manger des sardines et du hareng, mais j'aime beaucoup moins que le saumon.)


Ne pas se laisser abattre
PARCE QU'ON LE VAUX BIEN


Quand je me sens fatiguée, mais fatiguée dans le sens que j'ai l'impression de couver quelque chose, je me force à m'activer. Sortir, voir du monde, aller à mon cours de sport même si j'en ai pas hyper envie. Et pour moi, ça marche du tonnerre. 

Je crois dur comme fer à la force de persuasion ; l'effet placebo est mon ami. (Non, vraiment, essayez, vous verrez !)


Se faire un bol de vitamine C
MAIS PAS VRAIMENT AVEC UN BOL


Ce n'est pas ça qui va vaincre la crève, c'est certain. En revanche, la vitamine C aide à combattre la fatigue. Donc un kiwi ou une orange = une dose de vitamine C dans le sang = plus d'ÉNERGIE pour se bouger = retour au point précédent.


Se couvrir le ventre
MÊME SI ÇA PARAIT FARFELU


Oui, ce sixième secret n'a aucun fondement scientifique (même pas comme l'effet placebo, c'est dire) : mais je me couvre toujours le ventre, surtout après avoir mangé. Dès qu'il fait froid, je porte sous mes pulls et polos un peu amples, un débardeur près du corps que je rentre dans mon pantalon. (Fashion attitude : zéro !)

Prendre froid, ce n'est pas ce qui nous fait tomber malade, mais : avoir froid = corps dans tous ses états pour conserver sa température = organisme fatigué pour lutter contre un virus potentiel.


Et vous, est-ce que vous avez des petites astuces
qui vous permettent de ne pas succomber à tous les microbes dans l'air ?

Comment rendre les jours de pluie d'hiver plus agréables ?

11 janv. 2016


Vous détestez la pluie ? ça tombe bien, moi aussi. Avoir les cheveux ruisselants d'eau, les chaussettes trempées et, pire que tout, le jean qui colle... très peu pour moi. 

Problème : depuis la semaine dernière, j'ai l'impression qu'on est entré dans les giboulées de mars en plein mois de janvier. Alors plutôt que de pester contre la météo déréglée, on peut profiter des averses pour remplir un peu son verre ; après tout, journée pluvieuse = journée heureuse. 

Et pour vous convaincre, je partage avec vous mes petites astuces pour rendre les jours pluvieux plus beaux.


1. Bien dans ses chaussettes, bien dans sa tête


7h22, lever de rideau, tsunami sur la terrasse. C'est la fête à la grenouille ; la nouvelle petite robe devra attendre à moins d'être candidate pour la meilleure pneumonie 2016. À la place, c'est défilé de tenues réconfortantes ; pour moi, pull "doudou" et jean ultra souple (parce que je n'aime pas rester en pyjama en journée) (et que je n'aime pas les joggings) (mais ça marche aussi).

Aux pieds, des chaussettes épaisses, des pantoufles fourrées ou des bottes en polaire ; on attrape un plaid au passage et direction le canapé pour prendre le petit déjeuner. 

Complètement cliché, mais 100% efficace pour réchauffer l'ambiance quand le ciel fait grise mine : allumer une ou deux bougies (mes préférées : celles avec les mèches en bois qui crépitent comme de petites cheminées !).

C'est une journée de boulot ? On enfile ses chaussettes les plus épaisses et confortables pour avoir presque l'impression d'être en chaussons, et une paire de bottes en caoutchouc pour éviter de passer les huit prochaines heures avec les pieds trempés. Gilet en grosses mailles par-dessus la tenue de travail, et la jauge confort est poussée au max.

(et pour avoir limite hâte de sortir sous la pluie : acheter de nouvelles bottes de pluie et un beau parapluie !)


2. L’élixir du bonheur


L'effet euphorisant du chocolat n'est pas un mythe ; à défaut de le prendre en intraveineuse, et parce qu'en ce moment les températures ne sont pas au plus haut, on le déguste chaud, dans son plus joli mug. Du lait chaud, quelques carreaux de son chocolat préféré, et on laisse fondre avant de se régaler. (Fonctionne aussi avec le nutella ; orgasme culinaire garanti.)

C'est l'heure de partir au travail ? On verse le breuvage dans un thermos pour rendre le trajet beaucoup plus doux.


3. Programme cocoooning


Sortir quand il pleut à torrent ? J'évite. Et l'avantage, c'est que je peux m'octroyer une journée flemme sans culpabiliser, parce qu'enfourcher le vélo pour aller au cinéma, c'est no way, et prendre le métro pour un petit resto, je préfère le faire quand il fait beau.

À la place, je profite du bruit de la pluie en fond sonore - ou pas - et je me prévois un programme glandouille et cocooning à la maison (qui fonctionne aussi après une journée de travail !).

C'est tellement facile mais tellement agréable avec le chocolat chaud dans la main et un plaid sur les genoux : démarrer une nouvelle série, finir celles qu'on a mis en pause, ou simplement continuer celles en cours. Mes deux dernières en date : 

- The Leftovers (la saison 1 est un peu longue - et chiante, oui - mais la deuxième est vraiment bien) (je suis le genre de personne qui ne peut pas arrêter une série une fois commencée, même si elle n'est pas super... ça explique pourquoi j'ai tenu jusqu'à la saison 2...),

- Unbreakable Kimmy Schmidt, un format de 20 min très drôle, 0% de prise de tête, mais il n'y a que 13 épisodes pour l'instant !

Entre deux visionnages, un petit tour sur Pinterest pour chopper des idée de déco cocooning ; avec ce temps, j'ai toujours envie de rendre mon intérieur plus cosy, et j'adore flâner sur Pinterest. C'est aussi l'occasion d'imprimer les posters et illustrations que l'on a repérés depuis des mois ; une journée de pluie entière, ça laisse le temps de réfléchir où on va les mettre ensuite ! (Pour les Potterheads, j'ai d'ailleurs une superbe illustration à partager avec vous - et à imprimer : Magic Objects of the Wizardind World.)

Tant que l'imprimante est en route, on fait le plein de jolis coloriages / mandalas (ce site n'est pas franchement beau, mais il y en a plein à imprimer gratuitement) ; un activité détente à faire devant le prochain épisode.

Et pour l'heure du goûter, on invite quelques amis à la maison ; programme cocooning par excellence : des gâteaux, des boissons chaudes, et des jeux de société. Dernièrement testés avec Marie : Andor, The Big Book of Madness et Mysterium, trois coopératifs que je vous conseille sans hésiter.


Et vous, qu'aimez-vous faire quand il pleut ?



Source photo : We Heart It

10 choses à faire pour commencer l'année

1 janv. 2016


C'est l'hiver ? "Oh ben quand même, y faut pas exagérer…" ; il fait pas très chaud, il fait pas très bleu, ni très soleil non plus, et on a passé le solstice d'hiver. Mais sans la neige, ça fait pas très hiver. Ni fin d'année ni début non plus. On est visuellement dans le flou, et du côté des températures aussi. Mais c'est pas vraiment pour me déplaire ; les doigts qui gèlent, le bout du nez tout rouge et les oreilles qui brûlent, ça me rend pas forcément jouasse.

Ce n'est plus winter is coming puisqu'il est là, n'en déplaise à Guenièvre. Et avec lui, la nouvelle année, que je vous souhaite bonne, pleine de marshmallow mais sans céleri. Bref, sayônara, auf Wiedersehen, tot ziens, arrivederci, adiós, good bye, au revoir 2015 ! Et bonjour 2016, joli nombre pair tout en rondeur.

À défaut d'être une fille à résolutions, j'aime bien me faire des bucket lists d'envies. Je m'en suis préparée une pour bien commencer l'année, et vous pouvez même l'imprimer puis la glisser dans un organiseur ou sur le coin de votre bureau pour colorier / surligner / entourer chaque point une fois rempli !

2016 is in da place


1. Fêter la nouvelle année entre amis (et ça, c'est FAIT !).

2. Manger une bonne galette à la frangipane ce dimanche 3 janvier, et remettre ça tous les week-ends du mois pour avoir au moins une fois la fève !

3. Préparer son agenda pour l'année et ne pas oublier de marquer les anniversaires à souhaiter, les repas de famille à honorer et les vacances (bien méritées, toujours) à prendre.

4. Envoyer ses vœux ; des petits SMS aux proches et un mail aux contacts pro.

5. Lister les petites choses à trouver pendant les soldes. Dans la mienne, il y a déjà : des chemises à manches longues à carreaux et motifs, des pièces basiques et des jeans).

6. Puis faire les soldes ; on a prévu une petite virée à Marques Avenue Romans où j'ai bien l'intention de craquer chez Fossil (j'ai toujours du mal à résister !).

7. Réfléchir à sa liste d'envie pour l'année 2016, et voir ce que l'on a accompli de celle de 2015 (dormir plus, c'est raté ; la candidature à Silence ça pousse n'a rien donné ; et on n'a fait que peu de brocantes cette année ; y a plus qu'à remettre ça sur ma liste !)

8. Trouver une nouvelle série à regarder pendant ma pause déjeuner (vous me conseillez lesquelles ?).

9. Reprendre la lecture ; depuis que je travaille à la maison, je prends peu les transports en commun  où je passais mon temps à lire. Chez moi, je ne prends pas le temps de me poser devant un livre ; une habitude à prendre en ce début 2016.

10. Apprendre mon texte de théâtre dès que la distrib' sera faite ; c'est tellement plus agréable de jouer en le connaissant.



Et vous, comment allez-vous commencer l'année ?
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007