SLIDER

Bonnes adresses
Affichage des articles dont le libellé est Bonnes adresses. Afficher tous les articles

Deux journées à Paris entre amies

4 juil. 2019

Librairie dans la galerie Vivienne à Paris

On en parlait depuis longtemps.
Un week-end à Paris ensemble. Entre BFF. À partager l'une de nos passions communes : MANGER.

Et l'occasion ne pouvait être plus belle : celle de ses tout premiers essayages de robes de mariée.

Alors jeudi dernier, on a pris le train.

Direction Paris pour deux jours entre filles ; comme un week-end en pleine semaine pour discuter plus que jamais, arpenter nos quartiers préférés de Paris, déguster de très bonnes choses, rire sans se priver, prendre en photo ces petits passages parisiens qui nous plaisent tant, imaginer la plus belle des robes de mariée, et s'offrir une petite session shopping avant de prendre le train du retour.

Vue depuis un bâtiment parisien

LuggageHero


À l'arrivée comme au moment de partir, il y a toujours ce petit moment de flottement.
Où l'on se retrouve chargé de bagages autant que de choses à voir.

L'année dernière, à Copenhague, on s'est était coincé avec le bûcheron.

Impossible de laisser nos valises dans notre logement, et encore une bonne journée sur place avant de reprendre l'avion. Et les consignes de gare ne nous arrangeaient pas plus.

Alors on a testé un service de dépose bagages mis en place un peu partout en ville : LuggageHero. Des établissements gardent les sacs et valises dans leur réserve, pour plusieurs heures. Ils sont scellés et identifiés par un numéro pour des questions de sécurité. Et on paie à l'heure avec un tarif plafonné à 8€/8£/8$ la journée, en déclenchant nous-mêmes le compteur.
Bref, on a utilisé ce service à Copenhague l'été dernier.
Puis à Londres au printemps.

Et si je vous en parle aujourd'hui, c'est que LuggageHero vient d'arriver à Paris, et que c'est définitivement un bon plan pour ne pas se surcharger inutilement dans une ville où l'on marche tant !

Sur le quai de la gare de Lyon à Paris

Oui, je trouve que Paris est une ville où l'on marche beaucoup, parce qu'on a bien souvent tout intérêt à MARCHER.
Ce qui me va bien puisque c'est ainsi que j'aime (re)découvrir une ville.
Souvent, les temps en transport en commun pour de courts trajets sont équivalents à ceux à pieds. 

Alors autant en profiter pour regarder le paysage !

Promenade dans les rues de Paris
Terrasse d'un café parisien
Visiter les jolis quartiers de Paris

Et emprunter ces jolis passages couverts qui recèlent de merveille (et garantissent un peu d'ombre en plein été).

La galerie Vivienne étant sans doute ma préférée.

Librairie de la galerie Vivienne à Paris

L'Office


Premier stop gourmand de ce séjour (et sans aucun doute l'un de mes gros coups de cœur de ces deux jours) : le restaurant L'Office.

Pas très grand mais définitivement très élégant.
Avec ses banquettes bien confortables, son grand miroir au fond pour prolonger la salle, son comptoir paré de petits carreaux blancs, et ses tables en bois.

La salle est belle et accueillante.
Et le menu a su mettre mes papilles en joie.

En entrée, de la fraîcheur et des saveurs : langoustines, eau de tomates en gelée, salicorne et radis.
Pour le plat, la spécialité de l'établissement : filet de bœuf Wellington (saignant à cœur, comme il se doit), salade de céréales, ail des ours et jus de veau.
Et pour le dessert, par pure gourmandise et partagé à deux (le bœuf Wellington est servi généreusement) : fraises gariguette, gavotte et anis.

Beaucoup de saveurs dans chaque assiette.
Et une présentation soignée pour parfaire les plats.
Ce fut une très belle découverte !
L'Office
3 rue Richer, 75009 PARIS

Site internet : office-resto.com
Restaurant L'Office à Paris
Entrée au restaurant L'Office à Paris
Dessert au restaurant L'Office à Paris

Hoct&Loca


J'aime le bon chocolat.
Noir. Avec de l'acidité en bouche et des notes de fruits rouges.

Tout ce que j'ai retrouvé dans... une GLACE !
Chez Hoct&Loca, un établissement qui propose des expériences culinaires autour du chocolat, comme ils le disent si bien.

Même si je suis une adepte des boissons chaudes par tous les temps, la chaleur de ces jours de canicule m'a fait délaisser le chocolat chaud pour une glace.
Une glace à la vanille plongée dans du chocolat chaud.
Un plaisir pour les yeux et un régal pour la bouche.

Plusieurs grands crus de chocolat au menu, dont l'excellent Madagascar64 qui rappelle le Manjari de chez Valrhona. 64% de chocolat. Acidité et notes de fruits rouges. 

En bonus ?
L'intérieur du cornet recouvert de chocolat. Au choix également.
Hoct&Loca
99 rue de la Verrerie, 75004 Paris

Site internet : hoctloca.com
Glace enrobée de chocolat fondu chez Hoct & Loca à Paris

Est-ce qu'il m'arrive de monter à Paris sans passer par les Tuileries et ses quartiers environnants ?
Je ne crois pas.

Le palais du Louvre est si beau que je ne me lasse pas d'y faire un crochet, et de voir le jardin des Tuileries évoluer au fil des saisons.

Vue depuis le jardin des Tuileries à Paris
Le quartier du Louvre à Paris
Le quartier du Louvre et sa pyramide en verre à Paris
Les colonnes de Buren à Paris

Neni Paris


Clairement, discuter ouvre l'appétit.
Et c'est ainsi que l'on s'est retrouvé, une fois de plus, autour d'une table, à papoter sans discontinuer. Sautant d'un sujet à l'autre comme seules deux amies savent le faire.

Quelques mezze israéliens à partager : falafels, houmous, poireaux grillés et crevettes. Bons mais parfois un peu trop épicés pour mon palais un peu sensible.

Et des cocktails à des prix plutôt raisonnables pour une adresse parisienne.
Un peu trop fruités et longs à mon goût (je préfère les cocktails secs), mais très accessibles pour ceux préfèrent des cocktails aux alcools forts moins prononcés.

Le cadre est absolument délicieux. Comme un air de boudoir, avec ambiance feutrée, parfaite pour finir la journée.
Neni Paris
au 25 hours Hotel Terminus Nord, 12 boulevard de Denain, 75010 Paris

Site internet : neniparis.fr
Restaurant israélien Neni Paris
Mezze au restaurant israélien Neni Paris
Restaurant israélien Neni Paris

À cet instant, c'est le caractéristique "tam tam ta tam" de la marche nuptiale de Wagner que ma tête ne peut s'empêcher de jouer en boucle.

Le bruit de la soie qui glisse sur le parquet, la dentelle de Chantilly touchée du bout des doigts, des dizaines de robes aux nuances de blanc et de crème qui ne se ressemblent pas, des regards complices échangés avec Marie, la future mariée de l'hiver, des coups de cœur et une entrée fracassante avec une robe à la Beyoncé...

Trois rendez-vous plus tard, les contours de sa robe se dessinent et muent au fur et à mesure des essayages et des échanges avec des personnes adorables qui vouent une véritable passion pour les robes de mariée.

Une belle idée de virée pour prendre le pouls de ce qu'il se fait et de ce qu'il est possible d'imaginer !
Essayages chez Le Dressing ClubElise Martimort et Maria Luisa
Essayage de robes de mariée à Paris
Essayage de robes de mariée à Paris
Essayage de robes de mariée à Paris
Essayage de robes de mariée à Paris

BBP Canal


Pour une pause déjeuner en toute simplicité ou un brunch en pleine semaine !

À deux pas du canal Saint Martin, l'établissement propose une carte atypique faite d'une impressionnante sélection de BIÈRES... qu'avec la chaleur, j'ai préféré troquer contre un jus délicieux : fraise, goyave et violette.

Dans l'assiette, je me suis régalée avec le Sailor de Nordzee : saumon mi-cuit (avec une cuisson absolument parfaite) sur rösti de pommes de terre avec crevettes grises, œuf parfait frit, guacamole, salade de jeunes pousses et tomates cerises.

À refaire pour déguster au moins l'une des nombreuses bières créées à Bruxelles (une quarantaine de recettes par an !), parfois en collaboration avec des brasseurs du monde entier.
BBP Canal
47 rue Bichat, 75010 Paris

Site internet : beerproject.be
Restaurant BBP Canal à Paris
Restaurant Brussels Beer Project Canal à Paris

Pink Mamma


L'une de ces adresses qui a fait le tour d'Instagram 758 fois, et dont on raconte qu'il faut faire la queue pour y entrer.
Ce qui est vrai.
Bien que l'attente n'ait duré qu'une dizaine de minutes puisque nous sommes arrivées devant le restaurant cinq minutes après son ouverture.

J'étais curieuse, et il nous restait encore quelques heures avant de prendre le train du retour.
Quelques heures, et une faim à combler par un repas meilleur que celui proposé au bar restaurant du TGV.

Alors on a terminé le séjour en beauté.
Avec un Spritz revisité avec du thym, excellent.
Et sans doute l'un des meilleurs plats de pâtes que j'aie jamais mangé : mafalde, truffe aestivum, mascarpone et petits champignons (la truffe et moi, une grande histoire d'amour).

Une adresse instagramable que je ne regrette pas d'avoir fait, bien au contraire.
J'avoue être de ceux qui ont peur d'être déçus quand quelque chose connait un trop grand engouement... et parfois, je me jette à l'eau... et j'ai envie d'y retourner !
Pink Mamma
20 bis rue de Douai, 75009 Paris

Site internet : bigmammagroup.com
Restaurant Pink Mamma à Paris
Plat de pâtes à la truffe au restaurant Pink Mamma à Paris
Restaurant Pink Mamma à Paris

Deux petites journées passées bien vite.
Il était déjà temps de rentrer... avant de partir pour de nouvelles aventures !

* * *


Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

En partenariat avec LuggageHero

Mes bonnes adresses à Copenhague

6 mars 2019

Roulé cannelle / chocolat à Copenhague

Est-ce que j'étais déjà un peu obsédée par les SMØRREBRØD avant de partir à Copenhague ?
Oui.

Et est-ce que j'en suis revenue avec une envie d'en manger bien plus souvent, et une quête perpétuelle du pain parfait pour les faire à la maison ?
Re-oui.

Alors pour clore cette série d'articles sur Copenhague et ses alentours, j'avais envie de vous parler des (nombreuses) adresses où nous nous sommes régalés pendant tout le séjour. 

Autour de smørrebrød ; une obsession, je vous avais prévenu !
De délicieuses pâtisseries à la cannelle.
De boissons chaudes aussi, parce que c'est hyggelig. Et que se réchauffer en tenant sa tasse entre ses mains, même en plein mois d'août, c'est parfois nécessaire...

Mes bonnes adresses pour se régaler à Lisbonne

25 juil. 2018


Du poulpe.
Avant de partir à Lisbonne, j'avais une idée en tête : manger du poulpe.

Parce que c'est terriblement bon... à condition d'être bien frais et bien préparé. Et quelque chose me disait que c'était exactement ce que j'allais trouver durant ces petites vacances de printemps au Portugal.

Je m'étais aussi armée de quelques adresses pour les envies sucrées et les sorties à la nuit tombée ; de quoi passer (pour changer), un séjour aussi riche culturellement que gastronomiquement, et découvrir la cuisine portugaise.


Enoteca de Belém


Notre tout premier repas dans la ville ?
Avec du POULPE au menu. Le plus tendre que j'aie jamais mangé. Fondant presque sur la langue malgré les ventouses. Servi, notamment, avec une petite purée de patates douces / carottes absolument délicieuse.

Le restaurant est dans un coin (très) touristique mais dans une ruelle perpendiculaire à la rue principale ce qui en fait presque une adresse cachée, qui mérite tout de même de réserver pour assurer le coup ; la salle n'étant pas très grande. (Nous, on a eu de la chance : une table réservée jamais réclamée.)

Le dessert fut l'occasion de goûter une spécialité conventuelle portugaise : le papo de anjo, à base de jaunes d’œufs et de sucre. Léger et savoureux.

Enoteca de Belém
Tv. Marta Pinto 10, 1300-083 Lisboa

Page facebook : fb.com/EnotecaBelem


Oficina do Duque


Une adresse en plein cœur de Lisbonne, dans l'une de ces interminables montées d'escaliers qui nous font regretter de ne pas avoir pris un billet de tram ! Elle se mérite, c'est vrai, mais elle mérite aussi complètement que l'on se fasse les cuisses pour y arriver.

(Sinon, on peut aussi partir de la rue du-dessus, et y aller en descendant, mais il y a moins de challenge.)

La décoration est très épurée, avec un comptoir en béton et de belles tables en bois ; tout ce que j'aime. Surtout quand la carte suit : des intitulés sobres, avec seulement le nom des ingrédients qui composent les plats, pour redonner toute son importance au choix des bons produits.

Locaux. Frais. De saison.
Les poissons étaient divins, et les accompagnements aussi.

Oficina do Duque
Calçada do Duque 43, 1200-155 Lisboa

Site internet : oficinadoduque.pt


Double 9


Ce soir-là, on avait repéré une adresse qui nous faisait gravir mille collines mais la carte des cocktails semblait en valoir la chandelle. Sauf que, arrivés devant la porte, nous n'avons jamais pu entrer. Le bartender participait à une compétition ; l'établissement était donc fermé.

C'est là que j'ai vu, sur google map, le Double 9. À une quinzaine de minutes à pied, nous demandant de traverser encore mille collines, mais estampillé "Tea cocktail bar". Tout ce qu'il me fallait pour dépasser ma déception et foncer découvrir une nouvelle adresse.

La spécialité de ce bar : préparer des cocktails à base de thé. Les recettes étaient originales, pas très dosées en alcool, et à environ 8 € le verre.

Gros coup de cœur pour le Almond Sour, noté comme étant un classique portugais : whisky Chivas infusé au thé à l'amande, liqueur d'amande portugaise, jus de citron, sirop de thé à l'amande et bitters à l'amande.

Double 9
R. da Misericórdia 78, 1200-385 Lisboa

Page facebook : fb.com/Double9Lisbon


Foxtrot bar


Ce serait mentir si je disais que le nom du bar ne m'avait pas déjà à moitié convaincue.

En arrivant, pas de grande devanture ni d'enseigne en néon ; juste une petite porte noire à laquelle il faut sonner pour qu'on vienne nous ouvrir... et nous transporter immédiatement dans les ANNÉES 30.

Je me suis laissée tenter par un cocktail dont je n'ai pas conservé le nom, mais très original et plein de caractère, à base de : Mezcal Vida qui lui donnait un goût fumé, Maraschino, agave, citron vert, orgeat et cardamome.

Foxtrot bar
Tv. Santa Teresa 28, 1200-405 Lisboa

Site internet : barfoxtrot.pt


Hello, Kristof


J'ai toujours du mal à résister à l'appel d'un coffee shop (ça marche aussi pour les salons thé, soit dit en passant...), d'autant plus quand ils sont à cinq minutes de l'appartement où je loge.

On a donc fait une escale par ce coffee shop à la décoration plus scandinave que portugaise, réputé pour son café et ses pâtisseries. Les buveurs du premier n'ont pas été déçus, et de mon côté, je me suis régalée avec le thé glacé maison dans lequel flottait un bâton de cannelle (il faut d'ailleurs que je teste ça chez moi !), et la part de carrot cake à laquelle je n'ai pas su résister. 

Et pour ne rien gâcher, les prix sont tout doux ; on en a eu pour moins de 20 €... à quatre ! Chacun ayant pris une boisson ainsi qu'une pâtisserie.

Hello, Kristof
R. do Poço dos Negros 103, 1200-076 Lisboa

Site internet : hellokristof.com


There coffee in Alfarrabista


On avait soif.
Et envie de glace.

Mais comme la glace risquait de donner encore plus soif, on a fait une halte dans le premier petit salon de thé qui s'offrait à nous, avec sa décoration absolument trop mignonne (murs bleus, carrelage en damier, tables en marbre...).

On y a juste bu, mais la citronnade à la framboise était parfaite, et si j'avais eu faim, je me serais bien installée pour goûter un peu plus longuement la carte.

There coffee in Alfarrabista
R. da Madalena 80D, 1100-010 Lisboa


Manteigaria


Les Pastéis de Belém sont réputés pour être parmi les meilleurs de Lisbonne.
Leur packaging est, qui plus est, absolument adorable. Et leur boutique est située dans une zone (très) hautement touristique.

Donc tout naturellement, il y avait une file d'attente d'une bonne heure, les deux fois où nous sommes passés devant.

Honnêtement, nous n'avons pas eu le courage, et nous avons décidé de goûter les pastéis de Nata dans l'autre pâtisserie du top 2 ; chez Manteigaria, que l'on trouve en plein centre ville.

Je ne pensais pas aimer ça, les pastéis. J'avais un a priori.
Peut-être parce que, visuellement, ça me faisait juste penser à un flan. Et j'avais peur que ce soit lourd.

Verdict : nous avons mangé six en l'espace de quatre jours, et nous en avons même rapporté deux de plus chacun, pour le retour en avion et le petit-déjeuner du lendemain matin.

Un RÉGAL. Léger. Savoureux.
Et c'est aussi le bon plan ultime pour un dessert local sans se ruiner : 1 € le pastéis.

Manteigaria
Rua do Loreto 2, 1200-108 Lisboa

Site internet : manteigarialisboa.com


Gelato Therapy


La dernière gourmandise que l'on s'est offert dans les rues de Lisbonne, pour dire au revoir à la ville avant de repartir en direction de l'aéroport .

Il faisait chaud, et la carte m'avait interpellée : du stracciatella, un classique auquel je suis incapable de résister, et une boule de glace à l'amande... première fois que je croisais ce parfum qui fut une pure régalade ! Le parfum stracciatella, en revanche, n'était pas dingue ; la glace manquait d'onctuosité. 

Gelato therapy
1100 332, R. da Madalena 83, Lisboa

Également sur Lisbonne :

Mes bonnes adresses à Lyon - avril

2 mai 2018


Ce doit être les beaux jours qui me donnent d'autant plus envie de sortir.
Parce que dernièrement, j'ai clairement accéléré la cadence !

Un brunch par-ci, un tea time par-là, quand ce n'est pas un déjeuner à l'extérieur pour faire une pause  le midi et papoter entre filles... Il faut dire que la ville de Lyon pousse au crime, quand on est GOURMAND !

Toujours une nouvelle adresse à découvrir quelque part. Les restaurants et coffee shop poussent plus vite que le noisetier devant ma terrasse (et ce n'est pas peu dire !).

Ma liste de nouveaux endroits à découvrir n'en finit donc plus (et vous pouvez d'ailleurs me la piquer sur Mapstr) (il y aussi des adresses un peu partout où j'ai voyagé).

Bref, dernièrement j'ai tout de même rayé cinq adresses de ma to-do-list, et ce fut de chouettes découvertes dont j'avais envie de vous parler.


MaMi

COFFEE SHOP


J'avoue, c'est le nom qui m'a d'abord donné envie d'y aller.
Et puis la décoration : briques blanches au mur, fauteuils en cuir, tables en bois, grande banquette... et les pâtisseries qui nous attendent au comptoir sous une cloche en verre.

Bien trop longtemps que je n'avais pas mangé un carrot cake (ok, un mois maximum...), alors c'est ce que j'ai commandé avec un chocolat chaud à l'orange de Jeanne-Antoinette, une maison spécialisée dans les chocolats chauds que j'avais repérée cet automne, mais encore jamais testés.

Un GOÛTER bien (trop) consistant mais parfait.
Ce n'est pas LE meilleur carrot cake de Lyon (celui de Dorodi Pastry reste le numéro un pour moi), mais il se défend très bien !

Quant au chocolat chaud, j'ai bien envie de goûter les autres et de passer commande sur la boutique en ligne...

MaMi Coffee Shop
141 rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon

Site internet : mamicoffee.fr


À la Piscine

CUISINE DE MAISON


Je ne suis jamais allée nager à la piscine du Rhône.
Jamais.

En revanche, l'idée de manger avec la vue sur le fleuve et la presqu'île lyonnaise me plaisait beaucoup ! Tout comme le menu : des plats préparés maison, avec des produits locaux, de façon plutôt moderne tout en gardant l'authenticité des goûts de chaque aliment.

C'est exactement ce plaisir-là que j'ai retrouvé dans mon assiette avec, en plat : filet de dorade, petits pois et oseille.

En revanche, j'ai moins accroché avec le dessert au chocolat et sa sauce safranée ; un peu trop de safran à mon goût, écrasant les autres saveurs. Mais le plat m'a tellement plu que j'y retournerai volontiers pour un prochain déjeuner !

À la Piscine
8 quai Claude Bernard, 69007 Lyon

Site internet : alapiscine.eu


Piada

STREET FOOD ITALIENNE


Dans un style totalement différent, je suis allée découvrir la street food italienne au centre commercial de Confluence.

Oui, dans un centre commercial.
Généralement, je suis assez réticente sur les restaurants des centres commerciaux. Mais je me suis laissée séduire par l'idée de découvrir la piadina, une galette de pain qui est une spécialité culinaire venue d'Italie.

Et j'ai bien fait !
Non seulement l'endroit est terriblement beau, très coloré à l'image de l'Italie ; mais la PIADINA est surtout délicieuse. Entièrement préparée maison par un binôme frère et sœur qui a appris à la réaliser en Italie pour la ramener à Lyon.

Sur la carte, plusieurs recettes bien sûr, dont une imaginée par le parrain de l'établissement, Christian Têtedoie (oui oui oui) ; et c'est celle que j'ai goûtée : jambon truffé, squacquerone, épinards, roquette et tomates séchées ; un régal.

J'ai aussi goûté un des cocktails de la carte, un spritz bien rafraîchissant (pour moins de 6 €!).

Piada Confluence
Centre commercial Confluence, 112 cours Charlemagne, 69002 Lyon

Page facebook : fb.com/piadafood


Pimprenelle

BRUNCH ET BAR À TARTINES


Je n'avais encore jamais poussé la porte de chez Pimprennelle, bien que j'en avais entendu beaucoup de bien. Il s'agit d'un restaurant à tartines, dans la journée et le soir, mais l'établissement fait également brunch le week-end.

Un brunch qui a un succès tel qu'il est obligatoire de réserver plusieurs jours en avance, soit dit en passant !

On l'a testé un dimanche, sur les coups de 11h, avec Marie. La carte est appétissante et la formule complète tellement copieuse qu'on l'a prise pour deux, en commandant simplement une boisson chaude et une boisson froide en supplément, histoire que chacune ait ses deux boissons.

Oeufs brouillés, saumon, salade, verrine, brioche aux pralines, cake marbré... un brunch à la française, en somme, servi dans un cadre absolument délicieux.

Pimprenelle
13 rue des Quatre Chapeaux, 69002 Lyon

Page facebook : fb.com/pimprenellelyon


Hank Burger

FAST FOOD VEGAN


C'est une petite chaîne de fast food végétarien - et même végétalien - lancée à Paris, qui vient d'arriver à Lyon.
"Petite" chaîne, car l'établissement lyonnais est seulement le troisième (mais pas le dernier ?).

Je crois que c'était la première fois que je goûtais un steak vegan !
Avec une sauce barbecue, des poivrons rouges et jaunes marinés, le BURGER était excellent. Tout comme les frites.

Bon à savoir : il est également possible de demander son burger sans gluten, grâce à une préparation de pain et de steak spéciale sans gluten.

Hank Burger
5 rue Pizay, 69001 Lyon

Site internet : hankrestaurant.com

Mes bonnes adresses à Lyon - mars

23 mars 2018


"Qu'est-ce qu'on mange ?"
Je pense que c'est la question que je prononce le plus de fois au cours d'une seule journée.

Alors que je suis totalement capable de rêver trois fois dans la même semaine d'un bon croque-monsieur au four, avec une bonne dose de crème fraîche et de gruyère bien gratiné sur le dessus.

En ce moment, je suis plutôt sur l'avocat, d'ailleurs.
Je pourrais en manger à toutes les sauces. Et surtout sans.

À la maison, j'aime ces plats et saveurs que je trouve RÉCONFORTANT. Qui ont un petit goût de home sweet home.

Alors qu'à l'extérieur, j'ai envie d'être surprise. De pouvoir piquer 2/3 idées à ramener dans ma cuisine, aussi.
Et de passer un bon moment.
Bien accompagnée. 

Bref, j'ai dernièrement découvert des adresses qui répondent à ces petits critères secrets, nichés au fond de ma tête. Des endroits où l'on se sent bien, et que l'on a envie de découvrir entre amis.


Delicatessen

BARBECUE AMÉRICAIN


Elle est où la poulette ?
En vue. Tout comme le pulled pork, les beef ribs, l'énorme plat de mac & cheese avec du beurre au fond du plat pour pas que le gratin colle, et les beans.

Un joyeux mélange de spécialités américaines, avec des viandes excellentes qui fondent en bouche (mais sans les pattes de canard) et des sauces très savoureuses... le tout servi sur un plateau, à la bonne franquette. La note se fait au poids, comme ça, on peut absolument tout goûter (ou presque).

Pas de compote en dessert, en revanche. Sûrement par égard pour nous, les clients, parce qu'il faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

J'avoue, j'ai eu beaucoup de mal à ne pas dire à ne pas dire à Brice Fournier qu'il ressemblait à ma tatan. Je me suis contentée de passer commande tandis que mon bûcheron commençait à tailler le bout de gras avec lui, au sujet des différentes bières au menu. Moi, j'étais juste déjà bien trop contente d'être venue, et d'avoir rencontré Kadoc * !

Delicatessen
38 rue de l'Arbre Sec, 69001 Lyon

Page facebook : fb.com/DelicatessenLyon

(* frère de Karadoc dans la série Kaamelott. J'ai hésité à mettre une petite précision, mais je me suis dit que ça vous éclairerait un peu sur mes étranges remarques, quelques lignes plus haut, si vous ne connaissez pas encore les dialogues sur le bout des doigts.)


Les Papas gâteaux

SALON DE THÉ


J'avoue, c'est l'énorme part de CARROT CAKE vue sur leurs réseaux sociaux qui m'a d'avance convaincue de pousser la porte de ce salon de thé.

Et cette banque de gâteaux qui me faisait rêver.
Qui n'est pas sans rappeler celles croisées à Londres ou à Édimbourg.
Avec les layer cakes, le banoffee cake... ou des recettes plus classiques, en France, comme la tarte au citron meringuée (avec sa triple hauteur de meringue !).

Bref, j'ai commandé une belle part de carrot cake et je me suis laissée tentée par la citronnade maison, pour changer du thé. Et j'ai piqué dans l'assiette de mon voisin pour goûter le layer cake chocolat / praliné...

Verdict ?
On reviendra !

Les Papas gâteaux
42 rue Sala, 69002 Lyon

Site internet : lespapasgateaux.com


L'Artchimiste

BAR À COCKTAILS


C'était la Saint Patrick.
Personnellement, je ne bois pas de bière, alors c'est dans un bar à cocktails, que nous n'avions pas encore testé, que nous avons passé le 17 mars entre amis. Avec une carte aux accents irlandais, pour cette soirée où je n'avais pas oublié d'accrocher un petit foulard vert autour du cou.

Le bar n'est pas très grand mais j'ai tout de suite aimé l'endroit.
De grandes tables en bois. Des plantes suspendues au plafond... Ou comment donner une ambiance cosy à un bar, en deux leçons.

C'est le Dublin Point qui a attisé ma curiosité, un cocktail spécialement conçu pour la soirée de Saint Patrick : Jameson, jean de Lillet, chartreuse et orange. Excellent ! Et c'était aussi l'argument qu'il fallait me donner pour me convaincre de tester quelques recettes de cocktails au whisky à la maison (alors que je suis plus gin, habituellement).

Mention spéciale à l'assiette de charcuterie, avec des spécialités à la truffe et au fenouil (qui est un objet redondant, du fait de sa partie sporadique ou boulière, ne l'oublions pas) (pardon, mais c'était trop tentant.)

L'artchimiste
22 rue professeur Weill, 69006 Lyon

Site internet : lartchimistebar.business.site


Bourbon's house

FRANCO-ANGLAIS


Un afternoon tea à Lyon...
Je suis allée tester un AFTERNOON TEA à Lyon ! (et non, ce n'était pas chez moi, cette fois-ci.)

C'est en presqu'île, du côté des quais du Rhône, que se cache cette petite adresse franco-anglaise que je pouvais difficilement ne pas tester. D'ailleurs, l'une d'entre vous m'avait parlé de cette adresse, sur les réseaux sociaux en se doutant que j'allais aimer : alors merci ! 

À peine rentrée, j'ai tout de suite repéré cette petite banquette adossée à une fenêtre, avec ses coussins moelleux où je me serais bien vue rester lire un bon bouquin, tout l'après-midi.

Mais le programme était légèrement différent : découvrir la formule de l'afternoon tea que l'on peut venir prendre tout l'après-midi (sur réservation), servie à volonté. Scones, marmelade à l'orange, confiture de framboise, brownie, trifle, sandwichs salés... et millionnaire, pour lequel j'ai eu un gros coup de cœur. 

Mon seul petit regret va du côté des scones ; j'aurais adoré avoir de la clotted cream pour les accompagner (parce que c'est difficile à trouver à Lyon, et long à faire à la maison), et je préfère la marmelade à l'orange plus amère (ce qui est totalement une question de goût).

L'établissement fait aussi le petit-déjeuner, le lunch et le dîner, avec une carte de cocktails qu'il faudrait que je revienne tester !

Bourbon's house
22 rue gentil, 69002 Lyon

Site internet : bourbonshouse.com

Mes bonnes adresses à Lyon - février

20 févr. 2018

Bonne adresse lyonnaise - restaurant italien Gabriella Le Clan des Mamma

Cette nuit, j'avais faim.

Dans mon rêve, j'avais besoin de manger quelque chose sous peine de faire une crise de l'hypolipémie. Et je trouvais, sur un petit plateau, une grosse noix. Avec au moins huit cerneaux dedans.
Mais mauvais.
Très mauvais.

Et ce matin encore, j'avais le souvenir de ce GOÛT.
Mauvais.
Juste très mauvais.

J'étais consciente que la nourriture faisait un peu complètement partie de ma vie. 
Mais il semblerait qu'elle fasse aussi partie de ma vie psychique. Freud dirait certainement qu'il y a du refoulement de désirs gastronomiques derrière.
Ou quelque chose comme ça.

Bref, cette nuit, j'aurais aimé un repas un peu plus appétissant.
Alors ce matin, je me console en écrivant cet article de bonnes adresses lyonnaises, à la lueur de ma bougie qui sent la brioche (et qui me fait saliver) (finalement, ce n'est peut-être pas une si bonne idée) (sinon j'ai cookie aussi...).

Restaurant Gabriella, le clan des mamma, à Lyon - pizzas et cocktails

Gabriella

PIZZE & COCKTAILS


Je pense que j'ai à peu près saoulé tout mon entourage avec cette histoire de pizza qui est juste à se damner.

Parce que la pizza, j'aime ça.
Mais le vrai gros coup de cœur, la folie dès la première bouchée, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas rencontré.

On a tout d'abord commencé par de belles assiettes à partager, avec une burrata fondante et délicieuse. Accompagné d'un cocktail, parce que le concept même du restaurant, c'est ça : déguster une pizza et un cocktail.

À la carte, on retrouve donc le très italien SPRITZ... et ses déclinaisons. Dont le fresco spritz, très rafraîchissant : Martini Bianco, Prosecco Spumante Ponte Villoni, concombre, menthe et fleur de sureau Luxardo.

Puis les pizzas ont commencé leur défilé sur la table. Belles, appétissantes, et si bonnes que la première chose que j'ai fait, en rentrant chez moi ? Vérifier si on pouvait se les faire livrer. (Mais malheureusement, je n'habite pas assez proche de la pizzeria, donc il ne me reste plus qu'à réserver une table pour y retourner très vite !)

Ma pizza préférée ? La regina, un classique indétrônable pour moi, préparée avec de très bons ingrédients : tomates San Marzano AOP, fleur de lait de Salerne, jambon cuit aux herbes de Leoncini et champignons.

Gabriella - le Clan des Mamma
4 rue de Fleurieu, 69002 Lyon

Site internet : leclandesmamma.com

Bar à cocktail à Lyon : Sauvage

Sauvage

BAR À COQUETELS


Quand j'aime un lieu, j'ai tendance à y aller.
Y retourner.
Et y re-retourner encore.

Si bien que ça faisait un petit moment que je n'avais pas réellement testé de nouveau bar à cocktails, à Lyon.

Celui-ci a récemment ouvert dans le septième, et je suis complètement tombée sous le charme de leur carte, longue (presque) comme le bras, présentée de façon très intelligente (avec le degré d'alcool et les notes majeures sous les ingrédients)... et surtout, avec des recettes originales.

L'idée du bar était de délaisser les alcools forts classiques, et de remettre au goût du jour des apéritifs, type vermouth, petite verveine, bénédictine... un pari (plus que) réussi !

Deux cocktails que j'ai goûtés (et adorés) : 

- le Royaume de Joseon : Korean Soju infusé aux fleurs de chrysanthème, vin de "Ume" au Yuzu du Japon, Bénédictine et traits d'absinthe (servi dans la tasse à thé !),

- et le Ruby Shim : duo de vermouth rouge Antica Formula & La Quintinye, xérés Amontillado, sloe gin, bitters cassis noir de Bourgogne Lejay, noix de muscade rappée.

On s'est aussi régalé avec les TAPAS : saumon confit à l'orange et au bitter Martini Riserva, mascarpome acidulé et blinis au thym, terrine de foie gras de canard au pommeau de Normandie et chutney de pomme au foin.

Sauvage 
3 rue Montesquieu, 69007 Lyon

Page facebook : fb.com/espritsauvagelyon

Coffee shop caché à Lyon : Mile End Boutique

Mile End

COFFEE SHOP SECRET


Malheureusement, on n'a pas encore de bar clandestin à Lyon. Mais on a peut-être bien notre premier coffee shop secret, caché au rez-de-chaussée d'un CONCEPT STORE

À l'entrée : vêtements et accessoires de mode, plutôt pour un public masculin, et à l'étage, bientôt un tatoueur. 

Mais si on descend les marches, à droite de l'entrée, on arrive dans un véritable salon souterrain, à l'ambiance douce et tamisée. Avec des canapés bleus paon et jaunes. Des fauteuils assortis. Et de petites tables en bois ou en marbre, ainsi qu'une bibliothèque remplie de livres, magazines et jeux de société ; tout le nécessaire pour faire une pause et passer un bon moment autour d'une boisson chaude.

Bref, j'étais bien.
Assise dans un des canapés jaunes avec mon chocolat chaud sur-mesure : base chocolat, lait de soja, sirop d'érable et chantilly. Accompagné d'un cookie. Et de la BFF Marie.

La carte propose les classiques espressos, americano, thés... ainsi que des boissons à composer soi-même, sur base de chocolat chaud, café glacé ou espresso, sept sirops différents, du lait au choix (soja, entier ou 1/2 écrémé) et un topping gourmand.

Reste plus qu'à essayer toutes les combinaisons possibles !


Mile End
22 rue Longue, 69001 Lyon

Site internet : mileendstore.com

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007