SLIDER

Royaume-Uni
Affichage des articles dont le libellé est Royaume-Uni. Afficher tous les articles

Road trip en Écosse - la ville de Glasgow

17 sept. 2019


C'est par là que tout a commencé.
Notre road trip à travers l'Écosse prenait son départ à Glasgow.
Un voyage tant attendu après avoir entraperçu un morceau de la culture écossaise à Édimbourg

Une envie de repartir sur les routes, aussi. De sillonner des paysages plus sauvages, de retrouver cette liberté de s'arrêter à n'importe quel moment pour marcher, grimper sur une colline, admirer un panorama.

L'Islande m'a fait découvrir ce format de voyage.
Pas toujours d'excellents restaurants à portée de main.
Des pique-niques parfois un peu sommaires au détour d'une randonnée.
Un sentier glissant, le pantalon mouillé par la pluie, la tentation de rebrousser chemin...

Mais à la clef, toujours, une belle récompense. Les yeux qui pétillent en découvrant l'horizon. Et puis le CALME qui s'installe, intérieurement. 

Ce genre de voyage où l'on marche, où l'on avale des kilomètres, où l'on ne fait pas la grasse matinée. Et qui, pourtant, réussi à parfaitement reposer l'esprit. On déconnecte, on n'a plus forcément envie de passer du temps sur son téléphone, et on profite.

Bref, c'est à Glasgow que ce road trip a commencé...

Un week-end prolongé à Londres

19 juin 2019


À la fin de l'été, cela fera un an que mes voyages se concentrent au Royaume-Uni.
Hormis une petite escapade au Maroc, nous aurons mangé beaucoup de pie et de fish and chips. 

À l'automne dernier, dans les Cotswolds.
L'été prochain, en Écosse.
Et au printemps, nous avons passé quelques jours à Londres

Nous cherchions une destination relativement proche. Accessible en train. Et bien que je commence un peu à connaître la ville, j'avais très envie d'y retourner avec le bûcheron. Pour prendre le temps. Moins visiter mais plus FLÂNER. Re-découvrir les différents quartiers (et avoir désespérément envie d'emménager dans l'un d'eux).

Bref, début mai, nous avons passé quelques jours à Londres. À se régaler. Chiner. Faire des réserves de thé. Et à attendre le royal baby, né pile le dernier jour de notre séjour ! (J'avoue, surtout moi. Je trouvais l'idée qu'il naisse quand nous y étions bien trop amusante.)

Un charmant séjour dans les Cotswolds en Angleterre

15 nov. 2018

Le village de Castle Combe dans les Cotswolds en Angleterre

Cet été, je découvrais les aventures d'Agatha Raisin qui étaient absolument faites pour moi. 
Cette femme indépendante, avec du caractère il faut le dire, qui décide d'aller vivre dans les Cotswolds.
La campagne anglaise.
Avec ses cottages en pierre, son odeur de feu de bois dans les rues, l'authenticité de ses habitants... fort bien décrits par l'auteure.

J'avais aussitôt commencé à noter les noms des villages que je voulais visiter, pour un prochain road trip... sans savoir que, quelques mois plus tard, j'y serais. 
Sur les traces d'Agatha.
À dormir dans un vrai petit COTTAGE de village, avec la cheminée prête à être allumée.
Entourée de mes amis qui m'ont fait cette belle surprise pour mes 30 ans. Sur une idée de ma BFF qui me connait décidément bien !

Bradford-on-Avon, Lower Slaughter, Bourton-on-the-Water, Stow-on-the-wold...
Comme d'autres rêvent à l'évocation des îles caribéennes, moi, ce sont ces noms typiques de la campagne anglaise qui me laisse rêveuse.

Avec la pluie et le ciel gris qu'on leur colle à la peau.
Parfois à tort.
Mais je prends tout.
Les belles journées pour se promener en petit pull léger.
Les plus fraîches pour avoir le plaisir de s'enrouler dans une écharpe aussi grande qu'un plaid.
Et sortir le thermos de thé, avec un nuage de lait, sur les routes jaunes, oranges et rouges, de l'automne anglais.

Une journée à Londres sur les traces de Harry Potter

3 oct. 2018

Les jolis quartiers aux façades en briques de la ville de Londres

C'est l'histoire un peu folle d'un e-mail reçu dans mes indésirables.
Et qui manqua finir directement dans la poubelle.

Intitulé en anglais faisant référence à Instagram. Mon cerveau a survolé le sujet, pensant à une énième sollicitation pour m'aider à faire grandir mon compte (hem). Avant de se re-connecter deux secondes et comprendre l'affaire, qui n'avait absolument rien à voir : j'étais invitée au siège Instagram de Londres.

Voilà.
La folie pure.

De cet e-mail en a découlé une grande fiesta intérieure, et un plan en trois parties (thèse, anti-thèse, synthèse) pour organiser ma première journée, au programme libre, dans les rues de la capitale anglaise.

J'avais des adresses en tête, une envie immense de me promener parmi les façades en BRIQUES et de découvrir MinaLima, et puis cette idée un peu folle de faire du shopping placé sous le signe de Harry Potter en compagnie de ma BFF, elle restée à Lyon.

Bref, j'ai énormément marché, je me suis régalée et ma valise s'est considérablement remplie avec notre butin shopping à la sauce facetime... Et j'avais envie de vous faire partager cette journée dans Londres. Pas slow du tout cette fois-ci, même si j'ai pris le temps de me poser pour savourer un petit-déjeuner et un déjeuner parfait.

Les jolis quartiers aux façades en briques de la ville de Londres
Visiter la ville de Londres
Se promener dans la ville de Londres

Petit déjeuner scandinave


Il y a plusieurs mois, j'ai acheté le livre Desserts Hygge, publié par une Danoise qui tient, à Londres, un salon de thé nommé ScandiKitchen.

Vous me voyez venir... j'ai commencé ma journée Londonienne par là. Un thé chaud et un gâteau à la pomme, moelleux et savoureux à souhait, exactement ce qu'il me fallait pour la journée de marche qui m'attendait. (Ou pas. Mais je trouvais que l'excuse n'était pas trop mal.)

ScandiKitchen
61 Great Titchfield St, Fitzrovia, London W1W 7PP

Site internet : scandikitchen.co.uk

Salon de thé scandinave à Londres : ScandiKitchen
Les façades en briques de la ville de Londres
Les jolies façades en briques de la ville de Londres

Chez Harry Potter... ou presque


J'avais vu des photos, de la maison MinaLima, créée par les graphistes qui ont travaillé sur les films Harry Potter.

Mais je ne m'attendais pas à ça.
Une maison sur quatre étages entièrement plongée dans l'univers de la saga.
La cheminée avec les lettres en provenance de Poudlard. Les affiches "Wanted" placardées aux murs. L'ambiance colorée et décalée de chez Zonko... MAGIQUE !

Une belle façon de (re)découvrir le travail de ces graphistes qui ont donné vie à ces objets que l'on avait imaginé en lisant les livres : la Gazette du Sorcier, les paquets de dragées de Bertie Crochue ou encore les lorgnospectres et le Chicaneur.

J'avoue, je n'ai pas su résister et j'en suis ressortie avec un carnet qui trône actuellement dans mon bureau en guise de décoration, et une carte postale reprenant la une de la Gazette du Sorcier avec Dumbledore - "Daft or Dangerous?"

House of MinaLima
26 Greek St, Soho, London W1D 5DE

Site internet : store.minalima.com

House of MinaLima à Londres
Vitrine de house of MinaLima à Londres
Visite de House of MinaLima à Londres
Visiter House of MinaLima à Londres
House of MinaLima à Londres : la cheminée chez Harry Potter
House of MinaLima à Londres : lettres de Poudlard

Et à quelques centaines de mètres de là, le théâtre où se joue Harry Potter et l'Enfant Maudit.

À défaut d'avoir vu la pièce, je me suis arrêtée un moment pour voir cette impressionnante décoration sur le devant du bâtiment.

Harry Potter et l'enfant maudit à Londres

Des grillades pour le déjeuner


À l'heure du déjeuner, je me suis clairement laissée happer par les odeurs de grillades qui émanaient du restaurant Temper.

Grillades de viande, mais aussi de poisson et de légumes.

Assise au comptoir, j'étais aux premières loges.
De grandes flammes qui viennent lécher les poêles en fonte dans lesquelles cuisent des grains de maïs, des pièces du boucher ou des poissons entiers... un régal.

Temper Soho
25 Broadwick St, Soho, London W1F 0DF

Site internet : temperrestaurant.com

Restaurant Temper Soho à Londres

Toute la journée, j'ai sillonné les rues de Bloomsbury, Marylebone, Mayfair et Soho, passant des quartiers résidentiels aux rues commerçantes. J'ai terminé cette petite escapade par Carnaby Street, haute en couleur et so lovely comme disent les anglais !

Quartier de Carnaby Street à Londres

Avant de retourner à l'hôtel où je logeais, le St Pancras Renaissance, j'ai fait un petit détour par la gare de KING'S CROSS, où j'étais venue une première fois douze ans plus tôt (ça ne me rajeunit pas !).

J'avais envie de revoir la voie 9 3/4 et ce chariot encastré dans un mur.
Il faut savoir qu'à l'époque, toute fan de Harry Potter que j'étais, je n'avais pas bien saisi que la photo serait d'autant plus intéressante si je faisais semblant de pousser le chariot. La jeunesse !

Aujourd'hui, le chariot n'est plus du tout posé là, comme si de rien n'était.
Il y a une queue d'une bonne cinquantaine de fans qui souhaitent se faire prendre en photo.
Avec des personnes officiellement équipées d'un appareil.
Et des écharpes, une pour chaque maison, prêtées le temps de la pause.
Mieux encore : une seconde personne peut même vous tenir l'écharpe pour donner l'impression qu'elle flotte dans l'air sous l'effet de la vitesse.

Et juste à côté, la boutique de la voie 9 3/4.
Avec beaucoup trop de goodies pour savoir où donner de la tête !

Une journée à Londres
Hôtel St Pancras à Londres

Après 20,2 km de marche effrénée dans tout Londres, j'étais fatiguée.
Mais contente de cette journée en terre britannique. À me régaler du bout de la fourchette mais aussi des yeux. Avec ces briques à foison et cette architecture anglaise que j'apprécie tant.

***

Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb


Découvrir la cuisine écossaise à Édimbourg

23 janv. 2017


Quand je reviens de voyage, on me demande toujours si j'ai bien mangé. Une considération fondamentale et peut-être très française, à laquelle je porte une importance tout aussi capitale ; bien manger, c'est le début du bonheur parait-il.

Mais quand j'ai dit que j'avais goûté du HAGGIS, mangé des Scottish pies à n'en plus finir et que je me suis régalée avec de délicieux fish'n'chips, les papilles de mes interlocuteurs étaient soudainement moins en joie.

Et pourtant, on a réellement très bien mangé, à Édimbourg. On a savouré local, et même si j'adore notre gastronomie française délicate et raffinée, j'ai toujours un énorme plaisir à découvrir la cuisine traditionnelle locale.

Bref, j'ai de bonnes adresses à partager !


Fish'n'chips
POISSON & POMMES DE TERRE


Dans mes cours d'anglais, on m'a un jour dit que même si le fish'n'chips était un plat britannique, les anglais n'appréciaient pas trop qu'on leur en parle ; qu'ils avaient limite honte de ce cliché de la gastronomie britannique.

Honnêtement ? Je ne sais pas s'il y a une once de vérité là-dedans. De ce que j'en ai observé à Londres et à Édimbourg, on trouve limite ce plat partout, dans les pubs comme dans des restaurants plus classiques. Et tant mieux, parce que personnellement, j'adore ça.

Quand il est bien préparé bien sûr. Avec un poisson qui a du goût. Qu'il ne baigne pas dans l'huile. Que la pâte à friture est croustillante. Bref, quand il est bon.

Et c'est chez The Dogs que j'ai sans doute mangé le meilleur que j'ai jamais goûté ; il répondait à TOUS mes critères !

La salle du restaurant se trouve à l'étage d'un immeuble, comme si l'on venait manger chez des amis, à la différence qu'il est préférable de réserver sa table pour avoir une place. Nous y sommes allés aux alentours de 13h30, mais nous avons quand même dû patienter 30 minutes avant d'avoir une table (le Scottish National Portrait Gallery est à deux pas ; on en a profité pour y faire un petit tour).

The Dogs
110 Hanover St, Edinburgh EH2 1DR

Site internet : thedogsonline.co.uk



Le haggis
PLAT TRADITIONNEL

Oui, nous allons bien parler de ce plat d'abats de mouton, préparé et cuit dans une panse du même animal. Même si, à la base, je n'aime franchement pas les abats. Mais aller en Ecosse sans goûter du haggis au moins une fois, ce serait réellement dommage ! Ne serait-ce que par curiosité.

Et j'avoue que pour moi, je m'arrête à la curiosité.

Le premier haggis que l'on a goûté, c'était dans ce PUB juste parfait, avec des bougies plantées dans de vieilles bouteilles, du bois du sol au plafond et quelques murs en pierre, et une clientèle de 18 à 65 ans. 

Sur le menu : des sucettes de haggis. On n'a pas résisté, on en a commandé une assiette de trois, avec une soupe du jour (en plein mois d'août, certes, mais un mois d'août écossais... !), des croquettes de viande et un triffle en dessert ; le tout accompagné d'un cocktail.

Les sucettes de haggis étaient présentées au bout d'un bâtonnet, avec une panure autour ; une bonne façon appréhender pour la première fois ce plat (a)typique. Ce n'était pas l'explosion de saveurs, et je me suis contentée d'en manger une, mais ce n'est pas mauvais.  C'est spécial et fort en goût. ÉPICÉ aussi. Mais une fois de temps en temps, pourquoi pas.

Le reste de notre repas était excellent. Un peu lourd (l'énorme triffle en dessert, c'était juste TROP), mais vraiment bien cuisiné.

The Queen Arms
49 Frederick St, Edinburgh EH2 1EP

Site internet : queensarmsedinburgh.com


Scottish pie
LA TOURTE

Je vous l'avais déjà dit lors de mon séjour à Londres où j'en ai mangé deux fois en seulement cinq jours : j'adore les tourtes. Et comme le soir, en vacances, on rentre le plus souvent manger à l'appartement, on s'est dit que ce serait pas mal d'en prendre à emporter.

Et on est tombé sur l'adresse juste DINGUE, The Piemaker, un peu comme ce Luini Panzerotti à Milan, où l'on mange pour trois fois rien quelque chose de simple mais EXCELLENT.

L'établissement est tout petit, avec juste deux-trois tabourets pour manger sur le pouce. Les tourtes ne sont pas particulièrement belles. De prime abord, l'endroit est aussi attrayant que leur site internet. Mais ces petites pies à moins de 2£ sont juste délicieuses.

Alors on est revenu plusieurs fois. (3 si je me souviens bien...)

On a goûté : la vintage cottage pie (bœuf, oignons et purée), pas des plus légères mais ma préférée ; l'original scottish pie (bœuf,  graisse et épices), qui pèse moins sur l'estomac ; la haggis pie pour goûter une seconde fois le haggis (une bouchée pour moi, c'était suffisant, mais le chéri a bien aimé) et une macaroni & cheese pie, histoire de faire plus lourd que lourd (mais c'était bon !).

The Piemaker
38 South Bridge, Edinburgh EH1 1LL

Site internet thepiemaker.co.uk


Comfort food
BRITANNIQUE

Quand il fait à peine 20°C en plein mois d'août et qu'on a passé la journée sous la pluie, je vous assure qu'une bonne assiette de saucisse / purée, ça fait très envie. Et on avait trouvé dans notre guide (le Lonely Planet), une adresse dédiée à la comfort food britannique : Mums.

Cuisine familiale traditionnelle, cadre rétro et ambiance cantine ; les assiettes sont servies sans fioritures, les sauces coulent en abondance, et la salle est vite prise d'assaut dès 12h15 passé.

Un bon plat de saucisse / purée plus tard, on était repu. On a sauté le dessert (pour faire de la place dans nos estomacs à l'heure du goûter) mais on s'est régalé avec ce plat très SIMPLE, mais qui nous avait donné l'impression de découvrir un peu la cuisine écossaise de la vraie vie.

MUMS
4A Forrest Rd, Edinburgh EH1 2QN

Site internet : monstermashcafe.co.uk


Le tea time
C'EST SACRÉ

Je dis souvent que je ne suis pas née dans le bon pays parce que je vis en tartan (j'ai depuis peu des coussins en tartan, oui oui), que l'heure du thé est sacrée, et que je le bois avec du lait of course. Donc, rien d'étonnant à ce que je sois là, avec pas moins de cinq adresses de salon de thé sur les bras.


La table était déjà prise MAIS ce salon de thé possède une table dans la vitrine ! J'ai trouvé l'idée complètement folle et tellement parfaite... ! 

Nous, on a pris une petite table ronde pour deux, au milieu de la salle qui était juste complètement pleine ; on a d'ailleurs eu énormément de chance d'avoir une place.

Au menu : des CHOCOLATS chauds tellement fous qu'on se devait de faire l'impasse sur le thé, cette fois-ci, pour les goûter. Le mien était à la rose et à la cardamome (excellent), tandis que le chéri avait opté pour un chocolat chaud au trèfle. Le gâteau était tout aussi bon ; orange et amande. La génoise était plus moelleuse que jamais ; un régal.

Lovecrumbs
155 West Port, Edinburgh EH3 9DP

Site internet : lovecrumbs.co.uk


J'avoue, c'est le côté kitsch British avec les napperons en dentelle et la tapisserie fleurie au mur que j'ai adoré dans ce petit salon de thé à deux pas de Holyrood Palace.

Tout aussi pris d'assaut que le précédent, on a attendu un petit quart d'heure avant de nous installer devant une bonne tasse de thé fumante et une part de carrot cake. Fondant, cuit juste comme il faut ; sur un seul étage pour changer, mais parfait.

Clarinda's Tea Room
69 Canongate, Edinburgh EH8 8BS

Page facebook : fb.com/pages/Clarindas-Tearooms


C'est rare, mais pour une fois, j'ai bu moins de thé dans les salons de thé, que de chocolats chauds. Il faut dire que le temps donnait des envies de gourmandise +++.

Nous sommes arrivés une petite demi-heure avant la fermeture. Il restait une belle part de carrot cake qui a terminé dans mon estomac sans demander son reste ; il était juste parfait. L'endroit était très agréable : du mobilier en bois, une salle assez épurée mais COSY en même temps. J'y serais bien restée pour buller un peu.

Tasty Buns Bakery
67 Bread St, Edinburgh EH3 9AH

Page facebook : fb.com/TastyBunsBakeryEdinburgh


Une adresse au premier étagère d'un immeuble, impossible à deviner depuis l'extérieur. Après une volée d'escalier, on arrive dans une salle ultra COCOONING, avec des petits fauteuils, des canapés et plein de coussins. 

Leur thé est excellent ; il s'agit de la marque Pekoe Tea que l'on ne peut malheureusement pas acheter sur place, mais la boutique se trouve à Edimbourg, du côté de Bruntsfield (oui, j'y suis allée et j'en ai ramené deux paquets...!), tout comme les gâteaux. Je me suis laissée tenter par ce qui ressemblerait presque à une barre de céréales cranberry / chocolat blanc. C'était excellent et très copieux (la part semble petite, oui, mais je n'ai pas réussi à la terminer !).

Une belle découverte que je dois à Angèle, une lectrice qui vit en ce moment à Glasgow, et que j'ai rencontrée dans ce joli salon de thé.

Fredericks Coffee House
30 Frederick St, Edinburgh EH2 2JR

Site internet : frederickscoffeehouse.com


Le dernier jour, on a fait les FOUS de l'estomac. Après un fish'n'chips, on est allé faire le goûter le plus copieux de toute ma vie : milkshake vanille et carrot cake.

On n'avait même pas ultra faim en plus. Mais quand on a vu que le milkshake était fait avec des boules de glace artisanales, et que le carrot cake avait l'air juste parfait, on n'a pas résisté. En plus, l'endroit était juste mignon à croquer ; on était installé sur une petite banquette avec des coussins en tartan : le rêve.

Milkshake vanille (délicieux) pour moi, milkshake beurre de cacahuète pour le chéri ; les parfums étaient en plus assez variés, et les verres étaient juste énormes. 

Bref, on est ressorti en roulant.

Cuckoo's Bakery Bruntsfield
116 Bruntsfield Pl, Edinburgh EH10 4ES

Site internet : cuckoosbakery.co.uk


Afternoon tea
DÉJEUNER + GOÛTER


Promis, c'est le sixième et dernier salon de thé. Mais je le mets à part parce que, pour la première fois, on a pris le temps de faire un afternoon tea britannique, avec les sandwichs d’œufs brouillés, les SCONES à la confiture, le thé et les petites pâtisseries maison.

À première vue, la pièce montée d'assiettes ne paraît pas si énorme. Surtout avec un chéri qui a bon appétit. Mais on n'a juste pas réussi à tout finir, parce que mine de rien, tout ça, ça tient au corps ! Et très naturellement, la serveuse nous a proposé de nous mettre ce qu'il restait dans une jolie boîte en carton, pour le terminer plus tard. Le service était parfait !

Mimi's Bakehouse Leith
63 Shore, Edinburgh EH6 6RA

Site internet : mimisbakehouse.com


Shortbreads
SABLÉS ÉCOSSAIS


Cet article fait 10 m de long, mais il touche à sa fin. Je ne pouvais juste pas faire l'impasse sur les shortbreads ; ce gâteau sablé juste parfait dont je raffole avec une bonne tasse de thé.

On s'est arrêté, vraiment par hasard, dans une pâtisserie ultra mignonne. Deux nanas adorables tenaient la boutique : l'une à la caisse, l'autre à la confection des shorbreads, juste sous nos yeux. Chocolat, citron, pistache... il y avait 4-5 variantes je crois, toutes vraiment excellentes. Ce sont clairement les meilleurs shortbreads que j'ai jamais mangé !

Pinnies & Poppy Seeds
26 St Mary's St, Edinburgh EH1 1SU

Site internet : pinniesandpoppyseeds.com

Egalement sur Édimbourg :


De belles visites à faire à Édimbourg

11 janv. 2017


Aller en Ecosse sans visiter quelques lieux hantés, ce serait dommage.

D'ailleurs, je me souviens que je me suis toujours dit, depuis l'adolescence, qu'un jour, j'irai visiter des château hantés en Ecosse. Et même si je n'ai pas croisé de moine gras dans le château d’Édimbourg ni de baron sanglant dans le cimetière de Greyfriars, je peux désormais dire que j'ai officiellement barré, sur la bucket list de ma vie, la visite de lieux hantés en Ecosse !

Et comme on dit "jamais deux sans trois", et bien j'ai mis les pieds dans les ENTRAILLES de la ville qui sont sensées regorger de fantômes... je vous en reparle plus loin, même si je mets tout de suite fin au suspens : je n'ai PAS croisé de corps translucide flottant dans les airs, ni de brise froide qui vous donne la chair de poule.

À défaut, j'ai découvert de beaux endroits, riches d'histoire et de culture.


Holyroodhouse
PALAIS ROYAL


Je crois que vous le savez maintenant : le chéri et moi, on a un faible pour les châteaux, les palais et les belles demeures. 

Donc, nous ne pouvions pas séjourner à Edimbourg sans visiter le palais de Holyroodhouse, qui est la résidence officielle de la famille royale sur le territoire Écossais. Chaque année, la reine Elisabeth II y pose ses valises (entre mi-mai et mi-juin, en général). Toute une cérémonie très officielle l'attend invariablement, pour lui remettre les clefs de la ville, le temps de son séjour.

La visite permet de découvrir les appartements royaux tout en retraçant l'HISTOIRE de ses occupants (et notamment de Marie Stuart d'Écosse !) ainsi que leur vie au sein du palais.

Pas de photo autorisée à l'intérieur, donc je n'ai pu vous rapporter que quelques clichés souvenir de l'extérieur !

Palace of Holyroodhouse
Canongate, Edinburgh EH8 8DX

Tarifs : 12,50 £ plein tarif, 7,50 £ pour les moins de 17 ans et gratuit jusqu'à 5 ans.

Site internet : royalcollection.org.uk



Britannia
YACHT ROYAL


On continue avec la famille royale en visitant leur yacht ! Parce que oui, jusqu'en 1997, la famille royale d'Angleterre possédait un yacht, qui servait notamment aux voyages officiels de la reine à l'étranger.

(Et j'avoue, même si c'est moins rapide qu'un jet privé, ça devait être quand même assez classe de voir le yacht accoster !)

La visite permet de faire le tour quasi complet du bateau, depuis le pont jusqu'aux machineries, en passant par le salon d'apparat où étaient organisées les réceptions royales, la chambre de la reine, l'infirmerie, la laverie ou encore les cabines de l'équipage.

Le yacht se trouve en dehors du centre ville d’Édimbourg - il faut pendre un bus jusqu'à Leith - mais il mérite le détour. Deux bonnes heures de visite, des ANECDOTES à n'en plus finir, des informations sur le protocole... personnellement, j'ai adoré !

The Royal Yacht Britannia
Ocean Drive, Leith, Edinburgh EH6 6JJ

Tarifs : 15,50 £ plein tarif, 13,50 £ pour les étudiants, 8,50 £ jusqu'à 17 ans et gratuit pour les moins de 5 ans

Site internet : royalyachtbritannia.co.uk





Scottish National Portrait Gallery
MUSÉE D'ART


Quand on a commencé à partir en vacances dans de grandes villes européennes, on a visité de nombreuses galeries de peinture et de musées des beaux arts, plus généralement. Donc, depuis cet été, on a décidé de lever le pied de ce côté-là, pour avoir plus de temps dans des musées qui retracent l'histoire de la ville où l'on séjourne.

On n'avait donc pas prévu de faire de musées de TABLEAUX, à Édimbourg ; sauf que l'on avait une petite trentaine de minutes à tuer avant d'avoir notre table (et de pouvoir manger un bon fish & chips), le Scottish National Portrait Gallery n'était pas très loin, et il méritait le détour d'après notre guide.

Et en effet, c'est exactement le genre de musée que j'aime. Chaleureux. Cosy. Avec des sièges en cuir. Des salles colorées. Des cadres dorés. Bref, du bon vieux musée qui n'a pas ce côté froid des scénographies modernes.

L'entrée est libre, donc si vous n'aviez pas spécialement prévu ce type de visite, n'hésitez quand même pas à juste pousser la porte, pour vous promener un peu parmi les portraits de personnages célèbres de l'histoire d'Ecosse, avant de continuer votre chemin.

Scottish National Portrait Gallery
1 Queen St, Edinburgh EH2 1JD
Entrée libre

Site internet : nationalgalleries.org



National Museum of Scotland
MUSÉE DE SCIENCE ET D'HISTOIRE


De l'extérieur, ce musée ne donne pas franchement envie de rentrer. En tout cas, je ne suis pas très sensible à son architecture. Mais à l'intérieur... c'est un véritable bijou. Je suis complètement tombée amoureuse de cette grande galerie surplombée d'une verrière !

Le musée est immense, et nous n'en avons pas fait la moitié, parce qu'une partie se recoupe inévitablement avec les nombreux musées que l'on a fait ces dernières années (du moins, nous avons passé moins de temps dans les sections que l'on a l'habitude de croiser, comme les animaux du monde).

En revanche, on s'est attardé du côté du stylisme de la mode écossaise à travers les siècles (j'ai particulièrement aimé la partie historique de l'exposition) ainsi que des sciences et technologies (une galerie très ludique et INTERACTIVE).

National Museum of Scotland
Chambers Street, Edinburgh, EH1 1JF

Entrée libre

Site internet : nms.ac.uk


Scotch Whisky Experience
MUSÉE & DÉGUSTATION 


Typiquement une visite que je n'aurais pas fait si j'avais été seule étant donné que je ne suis pas une grande amatrice de whisky. Je l'apprécie en cocktail, mais pur, c'est une autre histoire.

Cette visite, c'est l'occasion de (re)découvrir le processus de fabrication, d'en apprendre davantage sur les différents types de whisky, et de terminer par une initiation à la dégustation. Et ça, ça plaisait beaucoup au chéri.

D'ailleurs, à moi aussi en fait ! On commence la visite du musée par une petite promenade en wagon, à la façon d'un manège Disney ; un fantôme nous accompagne (et voilà, j'en ai vu un !) et nous explique les différentes étapes de la fabrication du whisky.

Selon le billet choisi, on peut DÉGUSTER un whisky, plusieurs, ou même déjeuner au restaurant du musée qui sert une cuisine écossaise autour du whisky. 

Le petit plus : on repart tous avec notre verre de dégustation en guise de souvenir !

The Scotch Whisky Experience
354 Castlehill, Edinburgh EH1 2NE

Tarifs : de 15 £ à 70 £ selon la formule de dégustation choisie, 7,5. £ pour les enfants

Site internet : scotchwhiskyexperience.co.uk


Real Mary King's Close
RUE MÉDIÉVALE ENTERRÉE 


Je vous avais parlé d'un dernier lieu hanté, situé dans les entrailles de la ville : et bien il s'agit de cette vieille ruelle médiévale, condamnée et désormais enterrée sous la ville d’Édimbourg actuelle.

La visite est menée par des étudiants de théâtre en costume d'époque, qui nous racontent comment était la vie lorsque ces ruelles étaient au grand jour, que la peste était dans la ville, que le tout-à-l’égout était un seau lancé en pleine rue, et que les habitants les plus pauvres risquaient de se briser le cou en grimpant sur des escaliers de 10 cm de largeur pour rentrer dans leur appartement au cinquième étage.

Historiquement, c'est une visite très riche. Mais c'est aussi une occasion un peu unique de se retrouver dans une ruelle médiévale enterrée, et de marcher dans cette véritable portion de ville sous terre.

(Pas de photo autorisée malheureusement, mais la faible luminosité du lieu n'aurait de toute façon rien donné... et c'est vraiment en y étant que, je pense, que l'on peut en profiter le plus !)

Real Mary King's Close
2 Warriston's Cl, High St, Edinburgh EH1 1PG

Tarifs : 14,50 £ plein tarif, 12,75 £ pour les étudiants, 8,75 £ pour les 5-15 ans (enfants de moins de 5 ans non acceptés) ; pensez à réserver, l'attraction est très prisée !

Site internet : realmarykingsclose.com
***

Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

Également sur Édimbourg :


Randonner à Édimbourg - Calton Hill & Holyrood park

9 nov. 2016

Surprise, c'est le mot.

Quand j'ai lu dans mon petit guide de voyage que l'on pouvait faire une randonnée sur les vestiges d'un volcan et surplomber la ville d’Édimbourg, tout en restant à Édimbourg, j'ai été surprise.

On n'a pas ça, à Lyon ou à Paris, une grande colline où l'on se croirait en mi-plaine mi-montagne (bref, à la campagne) sans sortir de la ville !

Alors même si je ne suis pas une férue de randonnée, l'idée m'a séduite. De temps en temps, et pour faire une coupure dans la semaine de visite ponctuée de musées et de châteaux, je dis OUI ! On s'est donc prévu deux petites virées AU VERT, en commençant par Calton Hill puis Holyrood park.
 


Calton Hill
L'ACROPOLE D’ÉDIMBOURG


Qu'on se le dise : Calton Hill est peut-être un peu excentrée et a certainement une vue parfaite sur Arthur's Seat et le parc de Holyrood, MAIS ce n'est pas là qu'on vient pour faire une véritable randonnée. C'est plus un grand parc où ont été érigés et sauvegardés quelques beaux monuments du XIXème. Dont le National Monument au pied desquelles on se sent juste totalement minuscule !

Fait amusant à propos de ce monument : il n'a jamais été terminé ; il a même juste été entamé. L'idée ambitieuse de départ était de recréer le Parthenon, pour rendre hommage aux soldats écossais morts durant les guerre Napoléonienne. Finalement, les dons ne furent pas suffisants, et seules douze colonnes ont été achevées.

Quelques écriteaux permettent aussi d'en savoir plus sur la formation de Arthur's Seat, qui repose sur les restes d'un volcan éteint depuis 350 millions d'années et érodé par l'une des ères glaciaires.



Holyrood Park
ET LE SIÈGE D'ARTHUR


Les bruits de la ville ? Envolés !
Ancien terrain de chasses de rois écossais, Holyrood park est une grande étendue de NATURE sauvage.

Sur le sentier qui mène à Arthur's Seat, sommet de la colline qui surplombe la ville, on y croise seulement les hautes herbes, des centaines de chardons, un petit loch et ses canards, ainsi que des rochers parfois abrupts.

En marchant à un bon rythme, et en faisant une ou deux escales du côté de St Margaret's Loch et des ruines de la St Anthony Chapel, on atteint le sommet en une heure environ. L'ascension se fait facilement (une paire de baskets standard fait l'affaire) et mérite le détour ; la vue sur Édimbourg, et plus loin encore, est magnifique.


Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

Également sur Édimbourg :


Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007