SLIDER

Road trip en Ecosse - du Loch Lomond à l'île de Skye


Après une journée et demie passée dans la ville de Glasgow, il était temps de véritablement commencer ce ROAD TRIP

Se lancer sur les routes.
Explorer les lochs brumeux et longer des paysages verdoyants à perte de vue. 
Braver les épisodes pluvieux.
Enfiler l'imperméable et sortir du confort sec de la voiture pour profiter de la météo écossaise. 
Puis s'étonner des journées si ensoleillées. 
Avoir chaud, même. 

S'arrêter au premier coffee shop croisé pour prendre un thé.
Un chocolat chaud. Un thé, encore. Et un chocolat chaud de plus.

Profiter de ce plaisir simple : tenir une tasse de boisson chaude entre les mains, et admirer un paysage magnifique.
Sentir le calme nous envahir.

Marcher pour aller toujours plus loin. Voir ce qu'il se cache derrière cette colline. Puis derrière la suivante, et la suivante encore... De quoi se vider la tête et s'offrir le meilleur des repos : celui de l'esprit. 

Notre itinéraire à travers l’Ecosse démarrait ici, à la sortie de Glasgow. 
Direction le Loch Lomond.

Loch Lomond


Si nous avions visité Glasgow sous un ciel radieux, c'est sous une pluie battante que nous l'avons quitté. 

Un temps idéal pour grignoter quelques shortbreads tandis que nous nous dirigions vers le loch le plus proche, le Loch Lomond, que nous avons longé de part et d'autre, en commençant par sa côte Est. La route y est beaucoup plus petite et bordée de végétation, avec plusieurs très jolis points de vue auxquels s'arrêter. 

Est-ce que nous sommes tombés en pleine séance photo pour une marque ou un magazine d'esprit country living à l'écossaise ?
OUI. 

La BRUME s'accrochait aux collines face à nous.
L'eau était calme à nos pieds. 
Et toutes mes tentatives de ricochets étaient destinées à échouer.


La route du côté Est débouche sur un parking appartenant au National Trust For Scotland.
Prévoyez l’appoint car le parcmètre ne rend pas la monnaie !

Nous en avons profité pour nous arrêter et marcher un peu. 
Un arbuste était en fleurs et sentait divinement bon. 
On a pris le temps de le sentir, de profiter du paysage toujours brumeux, ce qui lui conférait un petit côté magique. Et mystérieux. 
Le vent soufflait. 
La pluie gouttait.
Mais on était entouré d’arbres.
Tout était calme. 
La transition parfaite entre notre journée en ville et ce début de périple plus proche de la nature


Inveraray


Ce tout premier château écossais du séjour.

Aperçu à travers la fenêtre de la voiture alors que nous prenions le pont en direction d'Inveraray. La vue était magnifique, depuis la route, mais à l'approche de la ville, il était absolument impossible de tirer le frein à main et de se garer pour l'admirer plus longtemps.

Alors on a tenté l'approche officielle. Depuis le parc du château et l'entrée des visiteurs, bien que nous ne voulions pas le visiter.


Le château était tout aussi beau... mais la vue depuis la voiture ?
Incomparable.

Alors on a longé le littoral, les deux pieds dans les cailloux et les algues accrochées à leur surface.
Il n'y a pas de trottoir qui mène jusqu'au pont, alors même si la circulation reste totalement raisonnable, mieux vaut rester prudent et alerte.

Et puis, nous voilà sur le pont.
Avec un micro trottoir ; juste ce qu'il faut pour être en sécurité au milieu des voitures, et admirer la façade du château avec l'eau en contrebas et sa parfaite pelouse verte.

Les nuages tournent.
Le soleil fait briller ses rayons sur les jardins face au château.
Et nous restons là, de longues minutes, à le regarder. 
Je me serais bien vue en train de faire chauffer un feu de cheminée dans la tour Ouest !


La ville (ou plutôt le village ?) est pleine de charme également.
Avec ses bâtiments aux façades blanches qui bordent l'allée principale.

Dans l'un d'eux se cache une petite boutique de décorations de NOËL dont l'adresse m'a été recommandée par une de mes abonnées, sur instagram : Christmas Dove

Impossible de repartir sans une décoration, pour notre sapin, et pour celui de nos amis !


Le château de Kilchurn


Lorsque nous avons décidé de partir en Ecosse, pour les vacances d'été, j'ai commencé à suivre plusieurs hashtags et comptes instagram qui relayaient de superbes photos du pays : @visitscotland mais aussi @this_is_scotland.

Cela m'a permis de découvrir des endroits magnifiques !
Que l'on n'a pas tous pu voir de nos yeux (ce sera pour une prochaine fois).
Et d'autres qui étaient sur notre route.

Comme les ruines du château de Kilchurn.
Situées à l'extrémité d'un bras de terre qui plonge dans le Loch Awe.
Un sentier piéton, juste après le parking, permet de rejoindre le château en quelques minutes.
On longe des champs, on croise quelques moutons qui nous regardent passer, et on se délecte de la vue...

Les ruines du château, sous un fond de ciel nuageux, reflétaient parfaitement l'ambiance de la campagne écossaise que l'on s'était imaginé. 


Le château de Stalker


Un dernier point de vue pour la journée.
Un dernier château, aussi.
En plein milieu du Loch Laich.

À marée basse, il est possible de s'approcher de l'île sur laquelle il se trouve (avec des bottes en caoutchouc bien hautes, à mon avis). Ou alors, on peut prendre un peu de hauteur et profiter du paysage depuis le point de vue, un peu plus loin sur la route.
Ce que nous avons fait.

Fort William


Nous avons passé la nuit à Fort William ; une ville très pratique en guise de point de chute, mais très touristique et sans grand charme à nos yeux. Et notre logement sur le campus de la ville nous a convaincu de ne plus opter pour ce type de logement. (Même expérience, plus tard dans le séjour, à Inverness ; je ne saurai que trop vous recommander de passer votre chemin !)

Une ville étape idéale pour faire quelques courses, et poursuivre ensuite la route... du côté de Glenfinnan.


Glenfinnan


Impossible de prévoir un road trip en Ecosse sans planifier une visite au Viaduc de Glenfinnan pour les Potterheads que nous sommes.

C'est là que le Poudlard express passe, chaque fois qu'il emmène les sorciers à Poudlard !
Le viaduc est superbe, les paysages autour sont absolument magnifiques... et la saga Harry Potter a terminé de lui bâtir une notoriété sans précédent.
Et bien méritée !

Il y a toujours du monde qui se dirige vers le viaduc.
Ou plutôt, vers le point de vue parfait pour profiter du passage du Jacobite Steam Train.

On grimpe, tous ensemble, et on cherche la meilleure place.
Les appareils photos mitraillent le pont pour préparer le cadre.
Et l'excitation monte à mesure que l'heure avance.

Puis... un bruit.
Un vrombissement dans le lointain.
La fumée précède parfois la locomotive.
Le klaxon retentit si le conducteur est d'humeur joueuse.
Et la magie commence.
Des applaudissements. Des exclamations de joie. Les appareils photographient en rafale, et les mains se lèvent pour saluer les passagers du train qui se penchent à la fenêtre.

Le temps d'un passage de train, un groupe de personnes venues de différents pays, différentes cultures, ayant des croyances différentes, vibre ensemble. Retient son souffle au même moment.
Les sourires se dessinent sur les visages.
L'émotion monte...

Un spectacle MAGIQUE pour toutes les personnes qui ont grandi / rêvé avec cette saga qui a rassemblé des milliers de gens, dans le monde entier, autour d'un objet aussi simple, et aussi merveilleux, qu'un livre.


Comment s'y rendre ? 

À l'entrée du village, il y a un centre d'accueil des visiteurs avec un parking sur lequel on peut garer sa voiture, moyennant quelques livres, afin de rejoindre facilement le point de vue sur le Viaduc. 
On peut également la garer un peu plus loin, sur le parking de l'église.

Il suffit ensuite de rejoindre le sentier qui passe sous le viaduc.
Comptez environ 15-20 minutes de marche, et n'hésitez pas à arriver en avance pour vous installer ; il a BEAUCOUP de monde !

Le train passe quatre fois par jour durant l'été: deux fois dans le "bon sens", c'est-à-dire face au point de vue, environ 30 minutes après son départ en gare de Fort William, ainsi que deux fois dans le "mauvais sens".

On peut donc le voir vers 10h45 et 15h, dans le bon sens.
Avec la possibilité de le voir dans le mauvais sens vers 15h15 / 15h20.

The Jacobite Steam Train
Pour vérifier les horaires et jours de passage (le train ne circule pas tous les jours en dehors de la période estivale) : westcoastrailways.co.uk

Un article très complet sur le viaduc : loeildeos.com/viaduc-glenfinnan-jacobite-steam-train

Ce jour-là, nous avons eu beaucoup de chance.
Le village organisait des Highland Games. Les jeux ancestraux de la région.

On s'était renseigné sur les dates des différents Highland Games, mais chaque fois, elles ne collaient pas avec le planning de notre road trip.
Sauf ceux-là. Dont on n'avait trouvé aucune trace, mais que l'on a découvert, par hasard, en arrivant.

Ouverture au son de la CORNEMUSE, lever du drapeau écossais, concours de danse, lancers de bûches, dégustation de gin, gâteaux maison préparés les habitants du village... un moment très convivial qui permet de se mêler, le temps d'un après-midi, aux habitants des Highlands.


Après une seconde nuit à Fort William, il était temps de rejoindre l'île de Skye, en profitant du trajet pour faire de (très nombreux) arrêts sur les routes magnifiques des HIGHLANDS.

Un plaisir à consommer sans modération.
Chaque fois qu'un loch attire notre œil.
Chaque fois qu'une route cache une belle vallée en contrebas.
Chaque fois qu'un rayon de soleil vient percer les nuages noirs et illuminer la rive en face.



Le château d'Eilean Donan


Est-ce que nous nous sommes arrêtés pour admirer chaque château croisé sur notre route ?
Oui.
Clairement.
Bien que nous ayons choisi de n'en visiter qu'un seul, plus tard, sur la côte Est de l'Ecosse.

Nous avons hésité à faire celui-ci, mais un petit tour à l'accueil du château nous a convaincu de n'en profiter que de l'extérieur. Des photos montraient l'une des salles de réception avec des personnages en cire mis en scène... cela nous paraissait manquer cruellement d'authenticité.


Dornie


Juste après le château, un coffee shop nous fait de l'oeil.
On s'arrête.
On commande des cinnamon rolls absolument délicieux.
Et on remarque un village de maisons aux façades colorées, de l'autre côté du pont que l'on vient de traverser.

Le village de Dornie.
Plein de charme.
Avec une vue magnifique sur une montagne couverte de bruyère.
Et un pub dont la décoration intérieure, parfaitement AUTHENTIQUE, nous aurait convaincu de rentrer nous y installer s'il avait été ouvert.

On longe les habitations, on profite du calme ambiant....


Puis, voyant l'heure avancer, on retourne à la voiture pour rejoindre, pour de bon, l'île de Skye !




Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

6 commentaires

  1. tes photos sont de véritables cartes postales. bravo pour ton oeil ! et une fois encore merci de me replonger dans de doux souvenirs (je pense que j'étais écossaise dans une vie antérieure !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour ce très beau compliment. :)
      Et je suis ravie de te replonger dans des souvenirs. :D

      Supprimer
  2. Tes photos me rappellent tellement mon voyage en Ecosse. Elles sont magnifiques ! J'ai énormément envie d'y retourner !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci tout plein Charlotte !
      Vraiment un magnifique voyage, l'Ecosse ! :)

      Supprimer
  3. Waaaou ces paysages de rêves, tes photos sont sublimes, Bravo !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! :)
      Les paysages étaient vraiment magnifiques ; que de beaux souvenir ! *-*

      Supprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007