SLIDER

Voyage
Affichage des articles dont le libellé est Voyage. Afficher tous les articles

Road trip en Écosse - la péninsule de Trotternish sur l'île de Skye

22 nov. 2019


Nous avions prévu le coup : trois nuits sur l'île de Skye pour profiter au maximum de ses beaux paysages.
Prendre le temps de faire quelques RANDONNÉES.
Déjeuner face à la mer.
Observer les oiseaux. Et même les phoques...

C'est la région où nous sommes restés le plus longtemps durant ce road trip, et c'est aussi là où j'ai vu les plus beaux panoramas de tout le voyage.

Des paysages accidentés. Et majestueux.
Une végétation bien différente de chez nous.
La mer et la plage, aussi.

Quand nous sommes arrivés sur l'île, c'est la présence de la nature que j'ai remarquée en premier. À mesure que nous avancions, les villes se faisaient plus rares. Et plus vastes étaient les étendues de nature sauvage. Les moutons naviguaient paisiblement le long de la route, et c'était comme retrouver ce sentiment de solitude apaisante ressenti en Islande.

SOMMAIRE

1. Elgol
2. Portree
3. Fairy Glen
4. Duntulm
5. Quiraing
6. The Old Man of Storr

Deux jours placés sous le signe du bien-être à Fontcaude

5 nov. 2019


Le ciel était gris, presque menaçant.
La lumière du jour en berne.
Et la pluie, de sortie.

Une parfaite journée d'automne pour démarrer un séjour placé sous le signé du bien-être. Deux jours à se faire chouchouter. Passer du sauna à la table de massage. Vivre emmitouflée dans un peignoir moelleux, attrapant au passage une infusion bien chaude, et regarder les gouttes de pluie faire la course sur les baies vitrées du SPA.

C'était la mi-octobre.
J'avais répondu présente à l'invitation terriblement cocooning de l'hôtel Spa de Fontcaude, à quelques kilomètres de Montpellier, et j'étais plus prête que jamais pour un programme 100% bien-être.


L'hôtel spa de Fontcaude


Je suis tombée amoureuse de la salle de restaurant.
Tellement chaleureuse avec sa décoration aux touches vintage ; ses sièges en bois habillés d'un tissu bordeaux, et sa baie vitrée immense donnant sur l'extérieur.

Une décoration faites de raquettes de tennis anciennes qui donnait tout de suite le ton ; l'établissement n'est pas tout à fait un hôtel spa comme les autres. 

Il est spécialisé dans la remise en forme.
Ou la détente, ça marche aussi.
Avec un bel espace soins et bien-être.

Mais il dispose aussi d'un terrain de golf et d'une salle de sport avec un double champion du monde de handball qui dispense des cours, adaptés aux différents niveaux de chacun. (Qui peut aller très haut puisque l'hôtel fait également centre sportif !)

Une formule que je trouve parfaite pour véritablement se détendre : des soins pour cocooner, et quelques séances de SPORT pour se vider la tête et se re-dynamiser. 

Jamais je n'aurais cru apprécier le sport, il y a encore 5 ou 6 ans. Mais depuis que je m'y suis mise et que j'ai découvert quels types d'activité étaient faits pour moi, je trouve que cela fait un bien fou. De l'intérieur !


Sport et cryothérapie


On s'est tout de suite jeté dans le bain, alternant spa et sport pour découvrir ce programme aux deux facettes.

AQUAGYM dans la piscine (avec sa suspension lumineuse qui m'a tapé dans l’œil) et renforcement en salle de sport avec des exercices utilisant le ballon de Klein ; une première pour moi. Cela ajoute un côté ludique à la séance, tout en faisant bien travailler chaque partie du corps.

Tellement que j'ai même eu droit à de bonnes petites courbatures, le lendemain.
Pourtant, je fais des cours de renforcement chaque semaine !
Et on avait même enchaîné avec une séance de cryothérapie qui accélère la régénération des muscles après l'effort.

Cryothérapie... rien que le mot me faisait peur, d'ailleurs.
Je ne sais pas pourquoi et je n'ai clairement aucune explication rationnelle : c'était une chose que je redoutais énormément.

Mais j'avais envie d'essayer.
De tenter.
De ne pas regretter, surtout.

J'ai beaucoup stressé avant de rentrer dans le caisson, soyons honnête.
Et puis ?

J'ai eu froid. Très froid.
Je me dandinais beaucoup ; on m'a même dit que je donnais l'impression de danser.
J'avais froid, mais en même temps, tout le stress avait disparu.
Il ne se passait rien d'effrayant, c'était tout à fait supportable et je n'étais pas en train de perdre un orteil ou un doigt...

Et en sortant ? J'étais BIEN.
Parfaitement bien. 
Délassée.
Avec une envie de recommencer, une prochaine fois !


Spa et soins


Et puis, place à la détente à l'état pur.

Entrer à pas feutrés dans le SAUNA, fermer les yeux et respirer profondément. Prêter attention aux effets de la chaleur qui enveloppe son corps. Rester encore un peu, même s'il fait très chaud.
Puis sortir. Attraper la glace à pleines mains pour se frictionner le corps.

Et retourner dans le sauna, une fois encore.

Avant de s'abandonner à un parfait soin du visage suivi d'un massage du corps sous une douche d'eau de source. Deux soins absolument divins pour délasser chaque muscle du visage et du reste du corps.

Détendue comme je l'étais, après deux petites journées passées à l'hôtel, j'ai profité du dernier soin, le bain hydromassant, pour pratiquer un peu la pleine conscience et m'offrir un petit moment de méditation.

On porte son attention sur chaque petite bulle qui vient masser le corps.
Sur les odeurs dégagées par les huiles essentielles.
Les changements de lumière dans l'eau...
Un bonheur !

Un grand merci à l'hôtel spa de Fontcaude pour ce beau séjour.

Road trip en Écosse - du Loch Lomond à l'île de Skye

18 oct. 2019


Après une journée et demie passée dans la ville de Glasgow, il était temps de véritablement commencer ce ROAD TRIP

Se lancer sur les routes.
Explorer les lochs brumeux et longer des paysages verdoyants à perte de vue. 
Braver les épisodes pluvieux.
Enfiler l'imperméable et sortir du confort sec de la voiture pour profiter de la météo écossaise. 
Puis s'étonner des journées si ensoleillées. 
Avoir chaud, même. 

S'arrêter au premier coffee shop croisé pour prendre un thé.
Un chocolat chaud. Un thé, encore. Et un chocolat chaud de plus.

Profiter de ce plaisir simple : tenir une tasse de boisson chaude entre les mains, et admirer un paysage magnifique.
Sentir le calme nous envahir.

Marcher pour aller toujours plus loin. Voir ce qu'il se cache derrière cette colline. Puis derrière la suivante, et la suivante encore... De quoi se vider la tête et s'offrir le meilleur des repos : celui de l'esprit. 

Notre itinéraire à travers l’Ecosse démarrait ici, à la sortie de Glasgow. 
Direction le Loch Lomond.

Road trip en Écosse - la ville de Glasgow

17 sept. 2019


C'est par là que tout a commencé.
Notre road trip à travers l'Écosse prenait son départ à Glasgow.
Un voyage tant attendu après avoir entraperçu un morceau de la culture écossaise à Édimbourg

Une envie de repartir sur les routes, aussi. De sillonner des paysages plus sauvages, de retrouver cette liberté de s'arrêter à n'importe quel moment pour marcher, grimper sur une colline, admirer un panorama.

L'Islande m'a fait découvrir ce format de voyage.
Pas toujours d'excellents restaurants à portée de main.
Des pique-niques parfois un peu sommaires au détour d'une randonnée.
Un sentier glissant, le pantalon mouillé par la pluie, la tentation de rebrousser chemin...

Mais à la clef, toujours, une belle récompense. Les yeux qui pétillent en découvrant l'horizon. Et puis le CALME qui s'installe, intérieurement. 

Ce genre de voyage où l'on marche, où l'on avale des kilomètres, où l'on ne fait pas la grasse matinée. Et qui, pourtant, réussi à parfaitement reposer l'esprit. On déconnecte, on n'a plus forcément envie de passer du temps sur son téléphone, et on profite.

Bref, c'est à Glasgow que ce road trip a commencé...

Trois jours à Nîmes entre histoire et gastronomie

7 août 2019

Visiter la ville de Nîmes - la Maison Carrée

J'ai souvent entendu parler de Nîmes.
Mes parents poussant ma poussette dans ses rues alors que j'étais bien trop petite pour m'en souvenir.
Et puis ses arènes. La Maison Carrée. Son accent du sud.

Et c'est à peu près tout.
Tout ce que je savais de cette ville.
Avant d'embarquer dans un train pour passer trois jours dans la région.

À peine une heure et demie de trajet depuis Lyon. Je voyais Nîmes plus loin, mais soyons honnête, le TGV fait des merveilles. Rapproche les villes. Les gens. La mer et la montagne. 

Bref, pas le temps de terminer ma lecture ; nous étions déjà arrivés.

Les cigales nous ont accueilli au pied de la gare. Littéralement.
Elles chantaient si fort, et elles étaient sans doute si nombreuses, que j'ai mis quelques secondes avant de réaliser que c'étaient elles, les cigales, hauts perchées dans les arbres, qui se faisaient entendre !


Séjourner à Nîmes

Promenade dans la ville


En douceur.
Au rythme cliché des gens du sud, c'est ainsi que nous avons commencé notre séjour.
Au hasard des petites rues du centre historique, dans "l’écusson". À regarder les façades et se faire la remarque qu'elles sont belles. Accueillantes. Propres aussi.

Je l'avoue, j'ai toujours ce préjugé sur les villes du sud qui me paraissent toujours plus sales que les villes des pays nordiques. Mais pas ici. Pas à Nîmes.

D'ailleurs, quelques heures plus tard, durant la visite guidée de la ville (très intéressante), on nous a informé que la municipalité avait une véritable politique à ce sujet. Les façades sont régulièrement nettoyées, et ça se voit : la ville paraît si lumineuse !

Visiter la ville de Nîmes
Les belles façades de la ville de Nîmes
Un week-end à Nîmes

Est-ce que la maison carrée ne parait pas trop rectangulaire pour son nom ?
Si. Mais à l'époque où son surnom a été donné, le mot carré englobait tout ce qui avait 4 côtés et 4 angles droits !

Et une deuxième petite anecdote à son sujet : le nombre de marches pour monter au temple.
Impair. Pour pouvoir commencer à les gravir avec le pied droit, et arriver en haut toujours avec le pied droit, car le côté gauche était connu pour porter malheur dans la civilisation romaine.

Visiter la ville de Nîmes - la Maison Carrée
Découvrir la ville de Nîmes - la Maison Carrée
Découvrir la ville de Nîmes - la Maison Carrée


Les arènes de Nîmes


... que l'on appelle "arènes" par abus de langage puisque l'arène est la partie ensablée qui se trouve au centre des amphithéâtres romains; là où les gladiateurs venaient se battre pendant quelques minutes - et non plusieurs heures comme l'a fantasmé le cinéma hollywoodien.

C'est le genre d'anecdote que j'adore.
Cette histoire d'arènes de Nîmes que l'on devrait appeler amphithéâtre de Nîmes.
Et la réalité historique derrière tout ce que nous avons pu imaginer pendant des siècles avant de se pencher scientifiquement sur la question.

Durant la visite, on découvre d'ailleurs des reproductions de ce que devaient être certains costumes des gladiateurs.
Très lourds. Encombrants. Absolument pas taillés pour des combats de plusieurs heures.
Ou parfois très légers. Parce qu'il était plus intéressant, pour le spectacle, de mettre face à face un gladiateur armé pour se défendre mais peu efficace en attaque, contre un gladiateur peu équipé pour se protéger, mais plus libre de ses mouvements pour attaquer.

Visiter les arènes de Nîmes
Visiter les arènes de Nîmes

Bref, je trouve le sujet passionnant.
J'avais déjà bien déconstruit mon image mentale du gladiateur grâce à la vidéo de Charlie Danger (que je vous recommande !), et visiter l'amphithéâtre de Nîmes en visite guidée fut l'occasion d'approfondir le sujet.

On apprend aussi que le lieu a abrité de très nombreuses habitations (et son lot d'épidémies qui va avec) pu encore que des parties de l'amphithéâtre ont été démontées pour en récupérer les pierres... un lieu chargé d'histoire qui, comme chaque fois, me donne envie d'imaginer toutes ces personnes d'une autre époque qui furent au même endroit que moi, des centaines (et centaines) d'années plus tôt.

Très original, on peut également faire la visite sous forme d'Escape Game !

En revanche, je tiens à le dire même si ça peut faire débat car c'est important pour moi : je suis absolument et profondément contre la corrida. Je ne cautionne pas la raison de la tradition qui autorise encore les arènes de Nîmes ou de Arles à perpétrer ce spectacle que je trouve absolument barbare. Je suis certaine qu'il pourrait exister de très beaux moments de joie et de convivialité sans qu'aucun mal ne soit fait aux animaux.

Arènes de Nîmes
Boulevard des Arènes, 30000 Nîmes

Tickets : 10€ en plein tarif, 8€ en tarif réduit et pass 3 jours arènes, Maison Carrée et tour Magne 13€ en plein tarif et 11€ en tarif réduit
Site internet : arenes-nimes.com
Les arènes de Nîmes
Visite des arènes de Nîmes
Visite des arènes de Nîmes


Le musée de la romanité


Réservez votre place pour l'une des visites guidées de la journée.
Définitivement !

C'est l'occasion de traverser les âges et l'histoire de Nîmes, des gaulois, de l'empire Romain, en l'espace d'une heure et demie de visite riche en informations et anecdotes. De petits détails qui paraissent insignifiants lorsque l'on se promène seul, dans ce type de musée, prend alors tout son sens grâce aux explications des guides.

D'ailleurs, après de si nombreux musées visités, je viens simplement d'apprendre pourquoi les objets en verre qui traversent les siècles ont un aspect irisé !
Ce n'est pas une technique particulière du travail du verre qui permettait un effet décoratif sympathique à l’œil. Il s'agit d'une altération du verre ; avec le temps, le matériau tend à se décomposer pour retourner à sa forme d'origine. Et ce sont des microfissures qui lui donnent cet aspect.

La visite guidée permet aussi, à mon sens, de se laisser porter par un récit.
De prendre plus de temps pour imaginer comment étaient les choses. Les maisons romaines aux couleurs éclatantes bien qu'elles nous soient parvenues plus pastel avec le temps. La transition d'une civilisation à une autre (gauloise à romaine) qui paraît abrupte sur les frises chronologiques alors que le changement de culture prend du temps et qu'il en résulte, par exemple, des dieux gaulois "romanisés" !

Et puis, il y a les mosaïques du musée.
Qui sont véritablement magnifiques, et qui méritent le détour à elles seules.

Musée de la Romanité
16 boulevard des Arènes, 30000 Nîmes

Tickets : 8€ en plein tarif, 6€ en tarif réduit et avec la visitée guidée 12€ en plein tarif, 9€ en tarif réduit
Site internet : museedelaromanite.fr
Visiter le musée de la romanité à Nîmes
Visiter le musée de la romanité à Nîmes


Les Jardins de la fontaine


C'est ici que la ville de Nîmes est née.
Au pied de la source qui jaillissait du sol ; une résurgence des eaux de pluie qui fut considérée, par les gaulois, comme une divinité.

Aujourd'hui, c'est un magnifique parc pour se promener.
Avec des fontaines et des statues, et une architecture inspirée des jardins à la française.
Ainsi qu'une colline (végétalisée et ombragée) à gravir pour monter à la Tour Magne, un monument gallo-romain.

Les jardins de la fontaine à Nîmes
La source dans les jardins de la fontaine à Nîmes
Se promener dans les jardins de la fontaine à Nîmes
Les jardins de la fontaine à Nîmes
Les jardins de la fontaine à Nîmes


Logement à l'Appart'City


Le soir venu, notre hôtel n'était jamais très loin.
À deux pas de la gare, de l'amphithéâtre et du musée de la romanité ; on peut difficilement faire plus proche du centre ville !

L'établissement est beau, les chambres sont très propres, le service est agréable... un bel endroit pour séjourner, le temps d'un week-end.

Appart'City Confort Nîmes Arènes
1 boulevard de Bruxelles, 30000 Nîmes

Réservations sur booking.com
Logement à Nîmes : l'hôtel appart city confort Arènes


Bonnes adresses à Nîmes


- Ciel de Nîmes, c'est le genre de restaurant où l'on se dit que la note sera salée à cause de sa vue imprenable sur la Maison Carrée... à tort. La cuisine est faite maison à partir de produits locaux (leur rouille était excellente), le panorama depuis la terrasse du Carré d'Art est magnifique, et la formule du jour complète (entrée, plat, dessert) est à 15,90 €. Une très belle et bonne adresse pour le déjeuner.

Déjeuner au restaurant Ciel de Nîmes

- La Maisonnée, avec sa terrasse installée dans les petites rues de Nîmes, pour une soirée décontractée autour d'un plateau de tapas. Le service est parfait, et les produits très bons. Le seul petit bémol : la sélection de vins.

Restaurant La Maisonnée à Nîmes
Bonne adresse : La Maisonnée à Nîmes

- La Table du 2 sur la terrasse du musée de la romanité, où l'on mange face aux arènes ! Chaque plat regorge de saveurs, les cuissons sont parfaites, et les desserts sont dans la même lignée. Le chef propose une cuisine traditionnelle mais véritablement revisitée ; c'est un énorme coup de cœur !

Bonne adresse à Nîmes : La Table du 2
Restaurant La Table du 2 à Nîmes

- Maison Villaret, une boulangerie / salon de thé où je vous recommande d'acheter un paquet de croquants, leur spécialité. Pour la petite histoire, ils sont nés suite à des problèmes d'argent de la maison, au XVIIIème siècle. À l'époque, la maison Villaret décide d'augmenter le prix du pain au lait à 2 sous, ce qui s'avéra être trop cher. La décision fut prise de mettre le pain au lait à 1 sou et demi, mais la monnaie n'existant pas pour rendre un demi sou, le croquant a été créé. On payait donc le pain au lait 2 sous, et on obtenait un croquant en supplément.

Maison Villaret à Nîmes : boulangerie

- La Nîmoise pour déguster de la vraie brandade de morue. Absolument délicieuse, on en a rapporté deux pots avec un sachet de morceaux de pains grillés également fait artisanalement par la maison et tout aussi délicieux. (La très bonne surprise : ils font une brandade sans lactose, ce qui m'a permis de céder à la tentation.)

La Nîmoise, maison de la brandade à Nîmes


Le Pont du Gard


Et aux alentours de Nîmes, il y a bien sûr le pont du Gard où nous avons passé un après-midi.
Le site est magnifique, très plaisant pour se promener... et la visite guidée du site permet de complètement redécouvrir l'édifice et son histoire à travers les âges.

Est-ce que vous saviez qu'il y a, en réalité, deux ponts ?
Une partie appartenant à l'aqueduc romain qui conduisait l'eau d'Uzès vers Nîmes...
Et un pont à une seule arche, rajouté au XVIIIème siècle pour faire passer les carrosses !

Le site propose également une promenade qui s'intitule "mémoires de Garrigue".
C'est un parcours très agréable pour prendre le temps (et échapper un peu aux touristes qui s'aventurent moins de ce côté-ci) et redécouvrir le paysage local ainsi que l'agriculture méditerranéenne comme elle était pratiquée autrefois. Et on aperçoit même des vestiges de l'aqueduc romain !

Le Pont du Gard
400 Route du Pont du Gard, 30210 Vers-Pont-du-Gard

Tickets : 9,50€ en plein tarif et 7€ en tarif réduit
Site internet : pontdugard.fr
Visiter le Pont du Gard à proximité de Nîmes
Visiter le Pont du Gard aux alentours de Nîmes
Visiter le Pont du Gard près de Nîmes
Parcours Mémoire de Garrigue au Pont du Gard

Après un séjour riche d'histoire, nous sommes rentrés plein d'anecdotes et d'images romaines en tête.

Parce que non, Nîmes ne faisait pas partie de ces villages peuplés d'irréductibles gaulois qui résistaient encore et toujours à l'envahisseur. Les habitants s'étaient rapidement rangés du côté de ceux qui allaient devenir les vainqueurs, les romains !


Un grand merci à l'office de tourisme de Nîmes pour ce beau séjour dans leur ville.

Un week-end au vert en Alsace

24 juil. 2019

Un week-end au vert en Alsace

Je ne savais pas l'Alsace si verte.

Je l'imaginais plus rouge et blanche. Enfouie sous la neige. Avec des Saint Nicolas en pain d'épices dans toutes les échoppes, des maisons à colombage enroulées de guirlandes lumineuses et des cabanes en bois d'où s'échappe une douce odeur de vin chaud.

Bref, j'avais découvert quelques petits morceaux d'Alsace au moment des marchés de Noël.
Et, en ce début d'été, j'ai enfin pu découvrir une tout autre facette de cette région.

Trois jours au vert.
À se rapprocher de la NATURE.
Découvrir un petit village et pousser le portillon du jardin partagé.

Trois jours à redécouvrir l'Alsace et les alentours de la Guebwiller en déconnectant un peu pour profiter des magnifiques paysages qui s'offraient à nos yeux.


Deux journées à Paris entre amies

4 juil. 2019

Librairie dans la galerie Vivienne à Paris

On en parlait depuis longtemps.
Un week-end à Paris ensemble. Entre BFF. À partager l'une de nos passions communes : MANGER.

Et l'occasion ne pouvait être plus belle : celle de ses tout premiers essayages de robes de mariée.

Alors jeudi dernier, on a pris le train.

Direction Paris pour deux jours entre filles ; comme un week-end en pleine semaine pour discuter plus que jamais, arpenter nos quartiers préférés de Paris, déguster de très bonnes choses, rire sans se priver, prendre en photo ces petits passages parisiens qui nous plaisent tant, imaginer la plus belle des robes de mariée, et s'offrir une petite session shopping avant de prendre le train du retour.

Un week-end prolongé à Londres

19 juin 2019


À la fin de l'été, cela fera un an que mes voyages se concentrent au Royaume-Uni.
Hormis une petite escapade au Maroc, nous aurons mangé beaucoup de pie et de fish and chips. 

À l'automne dernier, dans les Cotswolds.
L'été prochain, en Écosse.
Et au printemps, nous avons passé quelques jours à Londres

Nous cherchions une destination relativement proche. Accessible en train. Et bien que je commence un peu à connaître la ville, j'avais très envie d'y retourner avec le bûcheron. Pour prendre le temps. Moins visiter mais plus FLÂNER. Re-découvrir les différents quartiers (et avoir désespérément envie d'emménager dans l'un d'eux).

Bref, début mai, nous avons passé quelques jours à Londres. À se régaler. Chiner. Faire des réserves de thé. Et à attendre le royal baby, né pile le dernier jour de notre séjour ! (J'avoue, surtout moi. Je trouvais l'idée qu'il naisse quand nous y étions bien trop amusante.)

Quelques jours dans le sud, du côté de Montpellier

24 mai 2019

Les jolies rues de Montpellier

Je vis dans le sud est de la France, et jusqu'à ce que je déménage à Lyon, j'ai toujours plus ou moins pensé vivre au sud.

Mais j'ai vite découvert que "le sud" était une notion très relative.
Lyon, pour notre entourage qui vit aux alentours de Valence, c'est déjà le nord. 

Et la semaine dernière, c'est en lyonnaise qui pense vivre pile au milieu, ni au nord ni au sud, que j'ai pris la route du sud.
De Montpellier.

Cette ville dont j'ai toujours entendu parler, parce que ce n'est pas très loin finalement, mais où je n'avais jamais mis les pieds.

Cette ville d'où l'on peut partir sillonner les VIGNOBLES à la recherche d'air pur et de verdure.
Ou aller retrouver la MER, le sable fin, les coquillages et les crustacés.

Un week-end royal à Versailles

2 mai 2019

Visite du château de Versailles

Je crois que Versailles fait partie de ces châteaux que l'on connait tous un peu.
Beaucoup.

Un symbole de cette monarchie absolue que l'on a étudiée dans nos livres d'histoire sur les bancs de l'école.
Le roi soleil. Molière. Marie-Antoinette.
Le film de Sofia Coppola et les nombreuses émissions de Stéphane Bern.

Mais lorsque l'on arrive face à la grille, la grille dorée que l'on a mille fois vu, on oublie tout.
On se laisse juste submerger par la DÉMESURE du château.
Les dorures, le clinquant, la taille impressionnante des bâtiments, le volte-face entre la façade côté jardin et côté cour de marbre...

Bref, j'ai découvert Versailles.
Mais pas seulement le château d'ailleurs. La ville et ses antiquaires, le domaine de Trianon, le potager du roi... un beau week-end prolongé au début du printemps !


Visiter Guebwiller en Alsace

Séjour au Maroc - la beauté du Haut Atlas et un aperçu de Marrakech

19 mars 2019

Séjour à Imlil, dans le Haut Atlas, au Maroc

Tout a commencé par un magazine de vélo que lisait le bûcheron.
Et un article sur une course de VTT en plein désert marocain.
Des paysages de folie pour une course tout aussi dingue.

L'idée a fait son chemin, tranquillement, et pour ses trente ans, j'ai décidé d'embarquer nos amis dans cette aventure : partir tous ensemble au Maroc.

Le désert étant un peu trop loin pour un séjour de 4 jours, on a mis le cap sur le Haut Atlas.
Aux alentours de Imlil.
Un coin reculé connu pour être un bon point de départ pour la RANDONNÉE.
Et les balades en vélo.

C'était fin novembre. Et on se préparait à un multiple choc de températures.
La fraîcheur de la France. La chaleur à l'aéroport de Marrakech. Puis la douceur de Imlil... et les froides nuits au coin du feu, dans un tout petit village où les animaux se promènent encore en liberté.

Mes bonnes adresses à Copenhague

6 mars 2019

Roulé cannelle / chocolat à Copenhague

Est-ce que j'étais déjà un peu obsédée par les SMØRREBRØD avant de partir à Copenhague ?
Oui.

Et est-ce que j'en suis revenue avec une envie d'en manger bien plus souvent, et une quête perpétuelle du pain parfait pour les faire à la maison ?
Re-oui.

Alors pour clore cette série d'articles sur Copenhague et ses alentours, j'avais envie de vous parler des (nombreuses) adresses où nous nous sommes régalés pendant tout le séjour. 

Autour de smørrebrød ; une obsession, je vous avais prévenu !
De délicieuses pâtisseries à la cannelle.
De boissons chaudes aussi, parce que c'est hyggelig. Et que se réchauffer en tenant sa tasse entre ses mains, même en plein mois d'août, c'est parfois nécessaire...

Escapade de château en château au nord de Copenhague

12 févr. 2019

Château de Frederiksborg au Danemark

Changement de décor !
Après les paysages sauvages du Danemark du côté des falaises de Møn, nous avons passé une nouvelle journée dans Copenhague avant de reprendre la voiture, direction le nord cette fois-ci.

Cap sur le château de Hamlet !
Ou du moins, celui que Shakespeare a choisi comme théâtre de sa tragédie.

Autant dire que, férue de théâtre comme je suis, il m'était impossible de passer à côté. D'autant que chaque été, la pièce y est jouée par des comédiens qui entraînent les visiteurs de salle en salle ; donnant ainsi vie aux personnages et aux appartements du château.

Voiture louée pour 8h30, nous avions donc une journée complète devant nous.
Pour monter à Helsingør où se trouve le château de Kronborg.
Mais aussi pour faire un arrêt par les deux autres châteaux, repérés sur notre trajet.

SOMMAIRE

1. Frederiksborg
2. Fredensborg
3. Kronborg
4. Helsingør
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007