Ce que j'emporte à la neige - vêtements et équipements

8 févr. 2021


Chaque hiver, si la neige est de sortie, je me réjouis à l'idée d'enfiler ma paire de Moon Boot.
Je voue une passion particulière pour ces bottes énormes, moelleuses, cosy, dodues, lunaires, dans lesquelles je me sens emmitouflée comme dans une grosse paire de chaussons.

Chaque année, vous les voyez passer sur mon compte Instagram.
Trop heureuse que je suis de faire une photo avec.
Avant de partir sur les chemins enneigés pour une promenade au rythme des "scroutch scroutch" de mes pas dans la neige.

C'est un plaisir que j'ai pourtant découvert très tard.
Celui de la montagne en hiver.
Mes parents préféraient la mer en été, alors j'ai fait ma première descente en luge il y a deux ans seulement.

Et ce n'est que cette année que nous avons pris de véritables vacances à la neige.
Cinq jour en Savoie pour profiter pleinement de la montagne en hiver, hors station, dans un cadre plus calme, pour randonner, prendre le temps d'admirer les paysages, regarder les flocons tomber derrière la vitre...

L'occasion de vivre en Moon Boot.
Que je me garde bien de faire disparaître sous un large pantalon de ski.

C'est mon petit plaisir futile : enfiler ma tenue de promenade dans la neige.
Faite de basiques qui tiennent chauds dans lesquels je me sens bien.

Visiblement, ça vous a intrigué, que je ne porte pas toujours de pantalon ni de veste de ski.
Et vous étiez curieux de savoir ce que j'emportais avec moi dans ma valise, pour avoir chaud tout en profitant de la neige. Parce qu'après tout, une tenue de ski n'est pas toujours utile - surtout si on ne skie pas. Alors qu'une paire de raquettes, elle, peut rapidement devenir un indispensable !

Alors je vous dis tout : de mes tenues pour rester au chaud, de mes indispensables à la neige et des petits équipements à emmener avec soi. 


1. Les vêtements

 

Je suis frileuse.
C'est un constat. J'ai toujours plus froid que les gens autour de moi.
J'ai même parfois bien besoin de la bouillotte au fond du lit en hiver.

Pourtant, je me passe volontiers du pantalon de ski et de ma veste assortie dès que j'en ai la possibilité parce que je préfère mes tenues de ville que je trouve plus flatteuses (soyons honnête) et plus confortables aussi (bien que la dizaine de poches de la veste de ski présente un intérêt non négligeable).

 

Mains, pieds et tête

 

C'est l'astuce n°1 pour ne pas avoir froid : maintenir ses extrémités au chaud.
Les mains et les pieds, qui sont des zones très sensibles du corps où l'afflux sanguin diminue avec le froid, sans oublier la tête qui est l'endroit par lequel la chaleur s'échappe le plus facilement.

Je ne pars donc jamais sans un bonnet épais que je descends sur mes oreilles (autre extrémité à protéger): en coton torsadé classique la plupart du temps, mais j'ai également un modèle avec une doublure en polaire, à l'intérieur, pour les journées les plus froides.

Pour les mains, je n'enfile la paire de gants de ski que si je vais toucher la neige (pas forcément pour faire un bonhomme de neige ; les chutes, ça compte aussi !) ou si j'utilise des bâtons, en ski de fond par exemple. Le reste du temps, j'ai une paire de sous-gants qui se portent très proches de la peau et une paire de gants ou de moufles en polaire / fausse peau de mouton plus larges ; la couche d'air entre les deux permet de bien isoler du froid.

Même technique pour les pieds.
Avant de les glisser dans mes bottes, j'enfile une paire de chaussettes classiques (mais je suis en quête de modèles en laine) puis une paire de chaussettes polaire pour bottes achetées chez Aigle. En simple promenade, je marche avec mes Moon Boot. Et quand il est question d'enfiler des raquettes, je passe sur ma paire de bottes de neige de la marque Sorel (modèle 1964 PAC 2).


Le reste du corps

 

Depuis des années, je porte la même chose pour aller me promener dans la neige.
Une tenue confortable dans laquelle je me sens bien, toujours composée de la même façon.


- un débardeur proche de la peau pour garder le ventre bien au chaud (à absolument rentrer dans le pantalon),

- un de mes pulls en coton Ralph Lauren (mes préférés) ou un pull en cachemire Eric Bompard,

- une veste molletonnée sans manche (mes deux modèles viennent de l'enseigne Zara ; une que j'ai depuis 5/6 ans, et un second récemment déniché sur Vinted) pour maintenir le centre du corps au chaud sans me sentir trop engoncée dans mes vêtements en ajoutant une couche au niveau des bras,

- une maxi écharpe plaid ou une plus petite mais avec faite en laine (j'aime particulièrement celles de la marque Lochcarron of Scotland dont j'ai deux modèles en laine d'agneau et une en cachemire),

- un manteau épais qui contient de la laine ou une cape pour les journées plus chaudes,

- et un simple jean. 


Je réserve le pantalon et la veste de ski pour les sorties où mon corps va inévitablement entrer en contact avec la neige. Quand il y a une telle épaisseur que les raquettes vont s'enfoncer profondément et me renvoyer de la neige dans les jambes, ou pour le ski (de fond, essentiellement, car je ne skie pas réellement) à cause des chutes inévitables ! Auquel cas l'écharpe passe dans le sac car ma tenue de ski me tient très très chaud ; elle devient seulement utile lorsque l'on s'arrête pour boire un thé ou un chocolat chaud. 




2. L'équipement

 

Depuis plusieurs années, on veut s'acheter des raquettes.
Et, depuis plusieurs années, on remet à l'année suivante.
Si bien que, cette année, quand on a pris le temps de regarder pour en acheter une paire, les stocks étaient dévalisés.

C'est pourtant ce que l'on a le plus utilisé durant notre séjour en Savoie.
Pour randonner comme pour simplement se rendre à la voiture que l'on avait dû garer dans un hameau plus bas.

J'avais le modèle 206 de la marque française TSL, celui que je comptais d'ailleurs acheter.
Elles sont assez légères et ont suffisamment de crampons pour la majorité des chemins que l'on a emprunté. Et, très important, elles ont une cale de montée (ce n'est pas le cas de tous les modèles de raquettes) qui facilite tellement la marche dès qu'il y a un peu de dénivelé. À choisir plutôt en métal car c'est une pièce que l'on manipule beaucoup.

Les raquettes sont régulièrement proposées avec des bâtons de marche.
Personnellement, ça me dérange plus qu'autre chose car j'aime avoir les mains libres ; je préfère donc partir sans. Mais ça dépend vraiment des personnes !
Pour une première sortie, je conseillerais de louer une paire de raquettes avec des bâtons, et de voir s'ils vous encombrent ou si vous appréciez leur compagnie.


3. Dans le sac à dos

 

C'est notre petite rituel d'avant balade.
On sort les thermos et on prépare notre boisson chaude.
Thé ou chocolat chaud, selon notre humeur.
Pour avoir le plaisir de s'arrêter et de profiter du paysage avec une tasse bien chaude au creux de la main.

Ceux que l'on utilise le plus parce qu'ils conservent bien la chaleur et on l'avantage d'avoir une tasse intégrés sont les thermos de la marque Quechua de 400 ml. Ce qui est assez petit mais pratique pour nous car on ne boit pas la même boisson (thé au lait pour moi, thé sans lait pour le chéri).

On part également avec :

- un peu d'eau fraîche dans une bouteille Chilly's ou Qwetch ; j'ai un modèle de chaque et elles me conviennent bien outes les deux (pas trop encombrantes ni trop lourdes),

- des barres de céréales pour les éventuelles baisses d'énergies parce qu'avec le froid, on consomme bien plus de calories qu'en temps normal,

- et un baume pour protéger mes lèvres du froid (sinon, elles finissent inévitablement par se fendre !).


En bonus, on peut aussi glisser des chaufferettes à déposer au fond des poches ; pratique pour réchauffer les mains après les avoir sorties des gants pour boire son thé !

Et vous, quels sont vos indispensables pour partir à la neige ?

2 commentaires

  1. Très frileuse aussi, ces bons conseils vont m'être utiles. Merci!
    Je ne connaissais pas du tout ces chaussettes de bottes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est LA révélation de ma vie de frileuse, ces chaussettes, haha !
      Je les ai achetées pour les mettre dans mes bottes en caoutchouc à la mi-automne, et c'est vraiment le petit accessoire parfait pour les bottes de neige également ! :)

      Supprimer