SLIDER

Mes petits gestes pour réduire mes déchets

8 avr. 2020

Petites gestes pour réduire ses déchets au quotidien

Il y a trois / quatre ans désormais, j'ai commencé à me rendre compte à quel point toute notre société était basée sur un éternel cycle de consommation. 
D'achats, et de délaissement programmé.
D'objets à quasi usage unique.

Ce que je prenais pour du progrès était, à bien y réfléchir, des besoins créés par la société de consommation déguisés par des arguments de praticité. De gain de temps.

Les serviettes en papier à l'heure du repas, les sacs plastiques dans les magasins, les cotons pour se démaquiller, le film alimentaire pour les restes dans le frigo...

Alors j'ai commencé, tout doucement, à rectifier le tir.
À mon rythme. Pour ne pas me décourager devant l'ampleur de la tâche.
En faisant des petites choses qui m'apportaient une grande satisfaction.

J'avais partagé cette expérience avec vous, dans une série d'articles sur mes gestes plus éco-responsables du quotidien, et récemment, vous m'avez demandé où j'en étais ; et vous avez bien fait parce que, malgré l'absence d'article depuis deux ans, de nouvelles habitudes sont entrées dans mon quotidien, ces dernières années.

Cela vous donnera peut-être quelques idées de gestes à adopter !

Le discours étant souvent très culpabilisant sur internet (et c'est bien dommage), j'aimerais vraiment dire que personne ne devrait se sentir mal de ne pas faire autant que son voisin. Nous n'avons pas tous les mêmes préoccupations dans la vie. Les mêmes possibilités. Et certaines personnes ne peuvent tout simplement pas faire plus, même en le souhaitant très fort.

Pour ma part, je ne suis absolument pas parfaite.
Acceptons de ne pas l'être ensemble !


Gourdes, mugs et thermos en déplacement


Je ne prends jamais le train sans un grand mug de chaï latte.
Et, longtemps, j'ai commandé ma boisson chez Starbucks avant de monter dans le wagon.

Désormais, je prévois cinq minutes de plus, avant mon départ pour la gare, pour préparer mon thé à la maison. Et si j'ai besoin d'une seconde dose, sur le chemin du retour, je sors mon mug ; les coffee shop les acceptent toujours avec plaisir (et ils offrent même, parfois, une petite réduction !) (j'évite aussi les Starbucks, préférant faire travailler les petits établissements.)

Et dans les valises ?

On glisse une ou deux gourdes, ou des thermos (selon la saison et notre destination) pour ne plus acheter de bouteilles d'eau durant nos voyages... ou se préparer quelques litres de thé bien chaud pour nos escapades en pays plus froids !

Acheter en vrac pour réduire ses déchets

Des achats en vrac


Flocons d'avoine, amandes, noix de cajou, pois chiches... on essaie, au maximum, de privilégier les achats en vrac.

De plus en plus de denrées sont vendues ainsi dans les boutiques bio, mais on en trouve également dans les supermarchés. Les petits sachets en papier kraft peuvent être réutilisés d'une fois sur l'autre, mais certaines boutiques acceptent aussi que l'on apporte ses propres contenants


Priorité au fait maison


J'aime beaucoup cuisiner. Des choses simples, bien souvent.
Avoir le plaisir de me dire que je l'ai fait.
Et savoir exactement ce qu'il y a dedans.

Alors depuis plus d'un an maintenant, nous nous sommes affranchis des yaourts du commerce ; on lance une nouvelle production chaque fois que les petits pots en verre ont déserté le réfrigérateur. Le granola embaume la maison à chaque nouvelle fournée. La marmelade à l'orange, dans le placard de l'entrée, a lentement mijoté sur la cuisinière avant de rejoindre les pots de confiture récupérés ça et là. Et les shortbreads maison ont remplacé les petits biscuits industriels pour le tea time.

Quelques recettes : 



Des cotons-tiges réutilisables


J'ai mis longtemps avant de m'y intéresser.
Parce que les oriculis ne m'inspiraient pas, pour être totalement honnête. Je n'étais pas très à l'aise avec ce petit objet qui ne ressemblait absolument à rien de ce que je connaissais.

Et puis j'ai vu passer un article sur les cotons tiges LastSwab lorsqu'ils en étaient encore à l'étape du crowdfunding ; ressemblant comme deux gouttes d'eau à des cotons-tiges classiques, et présentés dans un petit étui en plastique - à base de maïs - bien pratique pour ne pas le perdre au fond d'une trousse de toilette.

Aussitôt essayé, aussitôt adopté.
Nous en avons un chacun à la maison... notre chien y compris !

Au niveau confort, l'embout est forcément plus rigide qu'un coton jetable, mais je m'y suis rapidement habituée. Et ça se nettoie très facilement sous l'eau, avec simplement un peu de savon.


Remplacement des produits ménagers


Quand on décide de se séparer de tous ses produits ménagers du commerce, c'est un gain de place considérable. Plus de crème à récupérer, de nettoyant pour les vitres ou de produit pour le sol ; on a tout remplacé par : du savon noir, du vinaigre blanc, du savon de Marseille et du bicarbonate de soude.

Quatre ingrédients de base qui nous permettent de préparer nos produits ménagers maison !

Une petite astuce pour les surfaces en bois non vernis : quelques gouttes d'huile d'olive et de jus de citron, à bien étaler avec une serviette en tissu. Cela permet de nourrir le bois sans produit chimique et avec le contenu de nos placards !

Prochaine étape pour nous : préparer nos pastilles pour lave-vaisselle. Si vous avez de bonnes recettes à me recommander, n'hésitez pas à me les glisser en commentaire.

Les bee wrap pour réduire ses déchets

Les bree wrap comme emballage alimentaire


Un peu de couleur dans le réfrigérateur ET un déchet récurent de moins ; sans doute l'un des objets zéro déchet les plus beaux que je connaisse  !

À la maison, on n'a jamais énormément utilisé de film alimentaire ou de papier aluminium. La plupart du temps, on conserve les restes dans des boites en verre avec un couvercle. En revanche, on y avait pas mal recours pour emporter des gâteaux ou des tartes chez des amis, ou en pique-nique par exemple.

Maintenant, on a des bee wrap.
Ce sont des morceaux de tissu, de taille variable, recouvert de cire d'abeille.
On peut les faire soi-même avec des chutes de tissu en coton (pas trop épais pour que la cire d'abeille pénètre bien dans les mailles) mais celui qu'on m'avait fait s'est rapidement abîmé.

Depuis, j'utilise ceux de la marque My Bee Wrap qui sont de très bonne qualité en plus d'être canon. Ils font leur petit effet quand on les emmène à l'extérieur, ce qui permet, en plus, de faire de nouveaux adeptes !


Une brosse à dents à tête interchangeable


Dans la salle de bain, on a adopté Edith.
Une brosse à dents à tête interchangeable fabriquée en France (à Beauvais, même).

Certains le savent peut-être : je travaille pour les réseaux sociaux de la marque Bioseptyl depuis des années (bientôt cinq !), et je n'hésite jamais à recommander leurs produits car je suis réellement conquise par les valeurs de la marque. L'entreprise a mis énormément de choses en place pour que le processus de production soit le plus vertueux possible, et ils recyclent en plus toutes les brosses à dents du marché. (oui, même celles des concurrents !)

Ils ont également une brosse à dents en bois, mais je reste sur un modèle en plastique car les brosses à dents en bois et en bambou sont déconseillées aux personnes ayant des problèmes de gencives (ce qui est mon cas). Mais c'est une excellente alternative pour réduire ses déchets !


Et puis on a jeté l'éponge


Ou presque.
On l'a remplacée par des brosses à vaisselle, ce qui est encore plus pratique qu'un éponge sur de nombreuses surfaces : planches en bois, casseroles, plats...

En revanche, pour mes petits pichets à lait qui ne passent pas au lave-vaisselle, l'éponge reste obligatoire pour pouvoir nettoyer le fond. Je m'intéresse donc de près aux éponges lavables. Si vous avez des retours à ce sujet, je suis très intéressée !

Mes précédents articles sur le sujet sont à retrouver par ici !

Des shortbreads pour accompagner une tasse de thé

31 mars 2020

Recette de shortbreads

J'avais fait des réserves, lors de notre road trip en Ecosse.
Plusieurs paquets de shortbreads glissés dans nos valises pour accompagner nos tea time de retour en France.

Mais on a fini par toucher le fond.
Alors j'ai retroussé mes manches.
Sorti la farine et le beurre.
Et je me suis lancée à la recherche d'une bonne recette, bien gourmande qui se conserve plusieurs jours dans une boîte en fer afin de pouvoir picorer dedans tout au long de la semaine.

Défi relevé haut la main par Peyton and Byrne, et leur recette au bon goût de beurre si caractéristique de ces biscuits écossais. D'ailleurs, mon sacro-saint livre de pâtisserie britannique précise que manger un shortbread est ce qui se rapproche le plus de manger une plaquette de beurre !

Et le mieux dans tout ça ?

Cette recette est très simple.
Vraiment rapide à préparer.
De quoi me donner envie de faire une fournée chaque fois que la boîte est vidée !

Recette de shortbreads écossais

Ingrédients 


Le livre conseille l'utilisation d'un plat carré de 20 cm, mais au moment de déposer la pâte, je me suis rendue compte que les shortbreads seraient beaucoup trop épais ainsi (sans doute une coquille). J'ai donc divisé ma pâte en deux pour la faire cuire dans deux plats différents ; vous pouvez aussi faire deux fournées dans un plat de 20 cm de côté.

Pour une vingtaine de shortbreads :

- 300 g de beurre pommade
- 135 g de sucre en poudre
- 420 g de farine
- 1/4 tsp de sel

On peut remplacer le sucre en poudre blanc par du sucre brun pour donner un petit goût caramélisé à la pâte.

Facultatif : 2 tbsp de sucre en poudre pour saupoudrer les shortbreads


Recette


1. Battre le beurre et le sucre jusqu'à obtenir un mélange crémeux et homogène.

2. Dans un second récipient, tamiser la farine et ajouter le sel. Puis incorporer le mélange beurre/sucre, une moitié après l'autre, sans trop battre la pâte (juste ce qu'il faut pour marier l'ensemble des ingrédients, pas plus !).

3. Déposer la pâte dans un plat recouvert de papier cuisson, en l'étalant délicatement avec une spatule. Avec une fourchette, piquer la pâte, de façon aléatoire ou en faisant de belles rangées. Puis réserver au réfrigérateur pendant 15 minutes.

4. Préchauffer le four à 170° C.

5. Faire cuire pendant 40 à 45 minutes en bas du four pour que les shortbreads ne dorent pas trop rapidement. 

6. Sortir du four et saupoudrer de sucre en poudre (facultatif si on préfère les biscuits moins sucrés). Puis, tant que la pâte reste tiède, la couper pour former les shortbreads. Démouler lorsqu'ils ont complètement refroidi.




Rendez-vous cocooning #6 - puzzle, jardinage et chaï latte

24 mars 2020

Moments cocooning à la maison

Jamais rester chez soi et cocooner n'aura été aussi présent dans nos vies.
À tous.
Et malgré nous.
Dans un contexte véritablement particulier qui n'invite absolument pas à la détente.

Mais dans ces quelques moments de répit que l'on a, après le télétravail pour certains, les devoirs des enfants pour d'autres... quand on aimerait passer du temps à l'extérieur, profiter d'un week-end ensoleillé, c'est peut-être le moment de ressortir les vieux puzzles ou de prendre soin de ses plantes avec l'arrivée du printemps...

Et essayer, autant que possible, de profiter de chaque instant.

Activité slow et cocooning : faire un puzzle

Se lancer dans un puzzle...


J'y songeais depuis des mois. Plusieurs années même.
Prendre le temps de choisir un beau puzzle, étaler les pièces sur la table, et l'assembler. Quelques heures par-ci, quelques heures par-là.

Mais je m'étais arrêtée à l'idée d'en faire. Me demandant ce que j'allais pouvoir faire des boîtes, une fois les puzzles terminés.

Et puis, en décembre dernier, j'en ai offert un au chéri qui voulait aussi s'y mettre.
J'en ai choisi un qu'il aurait envie de conserver sous verre dans son bureau, plus tard. Une course de vélo, parce qu'il en est passionné ; les briques des bâtiments et l'aspect un peu rétro du dessin complétait parfaitement le tableau.

Finalement, c'est moi qui ait passé plus de temps dessus.
J'ai découvert que je pouvais rester des heures entières devant ces petites pièces en carton.
Que j'avais même beaucoup de mal à en décoller, si bien que je ne m'y mettais que lorsque j'étais certaine d'avoir du temps devant moi.

Bref... j'ai décidé de ne plus me poser la question de ce qu'allaient devenir les boites après avoir réalisé les puzzles, parce que c'est une activité que j'aime définitivement beaucoup trop, et qu'il y a plein de possibilité d'achat / vente d'occasion au besoin.

Le Tour de Yorkshire, 1000 pièces, Gibsons Puzzle (très belle qualité de l'image, des couleurs et des pièces)
Activité slow : jardiner au printemps

... avant de plonger les mains dans la terre


Nous avons cette chance d'avoir une terrasse en ville.
Et toujours quelques sacs de terres et terreaux différents dans un coin de notre garage.

Alors ce week-end, j'ai enfilé mes fidèles bottes en caoutchouc, retroussé les manches de mon pull, et j'ai enfoui mes mains dans la terre. Pour rempoter et resurfacer les plantes qui en avaient besoin. Et accueillir la petite nouvelle que l'on avait acheté juste avant le confinement, chez Gamm Vert : des œillets Dianthus Peach Party.

Quelques plantes que j'aime particulièrement, qui sont faciles à entretenir, et qui vivent très bien en pots et jardinières : 

- les fougères pour les terrasses et balcons ombragés - la fougère erythrosora a un port très bas, ce qui lui permet de bien résister aux endroits ventés,

- le romarin, les framboisiers, les fraisiers ou encore les plants de tomates cerises, avec une exposition plein soleil, pour avoir le plaisir de récolter et déguster ce que l'on a fait pousser,

- des cactus que l'on cantonne trop souvent aux intérieurs alors qu'ils vivent une très belle vie en extérieur, à profiter du soleil,

- les citronniers si on prend garde à bien les couvrir avec un voile d'hivernage en hiver.

Un chaï latte avec une mousse comme au coffee shop chez soi

Faire venir le coffee shop à soi...


On a un projet, depuis déjà quelques temps, qui se concrétisera (on l'espère) d'ici une petite année ou deux : déménager en dehors de Lyon. En maison. À la campagne.

Alors je nous ai lancé un défi : emmener avec nous les petits plaisirs de la ville.
Pizzas, burgers, makis, cocktails... et le chaï latte.
Celui du coffee shop.
Avec la mousse sur le dessus.
Et même le petit dessin en poudre de cacao, quand je m'y mets bien.

Verdict ?
On est prêt.

J'ai consulté 1000 et une fiches sur les mousseurs à lait. J'ai hésité 58 fois avant de faire un achat parce que la quantité maximale de mousse me semblait tout juste suffisante pour un cappuccino XXXS.

Et finalement, j'en ai trouvé un.
Parfait.
Avec la mousse parfaite.
Les quantités parfaites.

Et quatre fonctions au compteur : faire mousser le lait (chaud ou froid, au choix), chauffer le lait (pour éviter les casseroles qui débordent lors de la seule seconde d'inattention dont on a fait preuve) ou préparer un chocolat chaud.

Bref, le mousseur à lait parfait.

Mousseur à lait et chocolat chaud, WMF
Jeu vidéo Animal Crossing New Horizons

... et s'installer devant Animal Crossing.


Je suis une inconditionnelle du jeu. Clairement.
J'y ai joué sur Nintendo DS. Puis j'ai eu la Nintendo 3DS édition Animal Crossing New Leaf. Et j'ai remis ça avec la Switch, édition spéciale et nouveau jeu de la franchise : Animal Crossing New Horizons.

L'histoire : on quitte tout, et on part vivre sur une île déserte, avec quelques acolytes dans les valises, pour créer une nouvelle ville.

Le jeu : de la simulation de vie dans un univers terriblement mignon dans lequel on prend le temps de pêcher, planter des fleurs, attraper des insectes, décorer sa maison... mais aussi, nouveautés de cet opus : aménager l'ensemble de l'île et construire des meubles à partir de matériaux trouvés dans la nature.

Ce nouveau volet ouvre les portes vers un monde que l'on peut véritablement s'approprier grâce à la possibilité d'aménager l'île de fond en comble avec les meubles jusqu'alors réservés à notre maison. L'outil de création de motif PRO permet de créer des vêtements bien plus facilement grâce à des silhouettes pré-crées (robes courtes ou longues, pull en laine ou T-shirt...). Et l'ajout d'une monnaie basée sur les actions réalisées sur l'île augmente d'autant plus l'interactivité avec le jeu... une belle réussite !




Et vous, quels sont vos petits moments cocooning de ces derniers temps ?

Prinsesstårta, un gâteau traditionnel suédois à l'heure du thé

17 mars 2020

Recette suédoise : gâteau de princesse

Le thème était donné : une soirée ABBA, à la maison, avec une poignée d'amis.
L'occasion de me plonger dans mon livre Desserts Hygge, qui ne s'arrête pas au Danemark mais balaie toute la Scandinavie en terme de douceurs.

Un livre absolument canon.
Ponctué par de nombreux récits autour des traditions et spécialités scandinaves.
Avec ce dessert traditionnel suédois qui m'a tout de suite fait de l’œil. 

Le Gâteau Vert, rebaptisé Gâteau Princesse face à l'engouement des princesses Margaretha, Märtha et Astrid pour cette recette, est apparue pour la première fois en 1948 dans un livre de cuisine suédoise.

Depuis, il fait partie des pâtisseries emblématiques de Suède.
Avec ses belles couleurs.
Et sa gourmandise folle.

La recette n'est pas très compliquée, bien qu'elle demande d'avoir un peu de temps devant soi.
La partie la plus délicate, pour moi : la décoration en pâte d'amande. C'est d'ailleurs mon bûcheron ardéchois qui s'est occupé de modeler fleurs et feuilles, et d'abaisser la pâte à grands renforts d'huile de coude.

Je pense, d'ailleurs, que l'on peut tenter une version nude cake, sans habillage. L'intérieur est déjà tellement gourmand que l'on doit pouvoir se passer de la pâte d'amande si on manque de temps. (Mais avec, c'est toujours mieux.)

Recette du gâteau de Princesse suédois

Ingrédients


Une petite adaptation : j'ai troqué la crème liquide entière contre du mascarpone à défaut de trouver, en ce moment, de la crème liquide sans lactose non allégée pour la faire monter en chantilly. 

Et si cela vous intéresse, je trouve le mascarpone sans lactose chez Biomonde ; le beurre sans lactose dans les supermarchés Auchan.

Pour un gâteau de 8 à 10 personnes - génoise de 20 cm de diamètre :

- 4 œufs
- 120 g de sucre en poudre
- 120 g de farine
- 1 c. à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 1 c. à café d'extrait de vanille ou 1 gousse de vanille
- 25 g de beurre fondu refroidi

Pour la garniture :

- 500 ml de lait
- 1 c. à café d'extrait de vanille ou 1 gousse de vanille
- 1 œuf entier + 1 jaune
- 100 g de sucre en poudre
- 30 g de fécule de maïs
- 1/2 c. à café de sel
- 25 g de beurre
- 600 ml de mascarpone
- 2 c. à soupe de sucre glace
- 150 g de confiture de framboises
- 200 g de pâte d'amande verte
- un peu de pâte d'amande rose

Pour la pâte d'amande, il est possible de colorer de la pâte blanche avec quelques gouttes de colorant. Pour cela, il suffit de préparer la couleur souhaitée dans un petit récipient, et de bien pétrit la pâte d'amande ainsi que le colorant.

Recette du Prinsesstårta, gâteau suédois

Recette


Préchauffer le four à 180°C et confectionner les génoises.

1. Verser, dans un saladier, les oeufs et le sucre. Fouetter jusqu'à ce que le mélange forte un ruban au bout du fouet.

2. Dans un second récipient, mélanger la farine, la levure chimique et le sel. Puis tamiser sur le mélange œufs/sucre en fouettant le tout. Et verser le beurre, lentement le long du saladier en mélangeant délicatement afin de ne pas faire entrer trop d'air dans la pâte. Incorporer, enfin, les l'extrait de vanille ou les graines d'une gousse.

3. Diviser la pâte en trois, et faire cuire chaque génoise avec un cercle de 20 cm de diamètre posé sur une feuille de papier cuisson, durant 7 à 9 minutes jusqu'à ce que le gâteau soit doré.

4. Laisser refroidir la génoise avant de retirer le cercle et le papier. Si celui-ci colle, l'humidifier légèrement pour le retirer plus facilement.

Préparer la crème pâtissière.

5. Faire chauffer le lait avec l'extrait de vanille ou les graines d'une gousse.

6. Pendant ce temps, dans un saladier, blanchir les œufs avec le sucre puis ajouter la fécule de maïs.

7. Lorsque le lait se met à bouillir, en verser un tier sur le mélange du saladier sans cesser de fouetter. Puis, hors du feu, verser la préparation dans la casserole. Remettre ensuite sur le feu et porter à ébullition en fouettant jusqu'à épaississement (cela prend à peine une minute). Ôter alors la casserole du feu pour incorporer le sel et le beurre.

8. Réserver la crème pâtissière au réfrigérateur.

Recette de pâtisserie suédoise

Lorsque la crème a refroidi, passer au dressage.

9. Fouetter le mascarpone avec le sucre glace jusqu'à obtention d'un mélange homogène et onctueux. Mélanger un tiers à la crème pâtissière, et réserver les deux tiers pour la suite.

10. Déposer la première génoise sur un plat de service, et recouvrir d'une couche de confiture de framboise. Puis étaler la moitié du mélange crème pâtissière/chantilly à l'aide d'uns spatule à gâteau.

11. Recommencer ! Déposer par-dessus la seconde génoise, recouvrir de confiture de framboise, puis de crème pâtissière/chantilly, et enfin, poser la troisième génoise dessus.

12. Étaler la chantilly au mascarpone en couche épaisse sur la dernière génoise, et recouvrir les côtés du gâteau afin d'en emprisonner les différentes couches.

13. Abaisser la pâte d'amande sur un plan de travail légèrement saupoudré de sucre glace. Compter environ 35 cm de diamètre pour recouvrir l'ensemble du gâteau.

14. Déposer, très délicatement, la pâte d'amande sur le gâteau. Lisser puis appuyer doucement sur les bords. Et retirer, à l'aide d'un couteau, l'excédent de pâte d'amande verte qui servira à faire les feuilles.

15. Modeler les roses en découpant des gouttes dans la pâte d'amande rose pour façonner les boutons de rose, puis faire des pétales arrondies pour envelopper les boutons. En couper la base pour les faire tenir sur le gâteau. Enfin, former des feuilles avec la pâte d'amande verte pour les déposer aux côtés des roses.

Pâtisserie suédoise : le Prinsesstårta



Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007