SLIDER

Mes yaourts maison - natures, aromatisés, sans lactose...

20 janv. 2020

Recette de yaourts maison sans lactose avec une yaourtière

L'année dernière, je me suis lancée.
J'ai emprunté la (très vieille) yaourtière des beaux-parents pour faire quelques fournées de yaourts maison. Voir si je trouvais un rythme. Si ce n'était pas trop contraignant. Si j'appréciais le goût.
Et surtout, si cela fonctionnait avec du lait sans lactose.

C'était ma motivation n°1. Les yaourts au lait de vache, sans lactose, sont (très) difficiles à trouver dans le commerce, en France. Et malgré tous mes essais, je ne prends pas suffisamment de plaisir avec des yaourts au soja / amande ou encore à la noix de coco (à quelques rares exceptions près).

Bref, un an plus tard, je continue à faire mes yaourts (mais avec ma propre yaourtière), et ça me plait beaucoup. Parce que je peux les aromatiser, les faire sans lactose, en préparer dès que nous n'en avons plus, et que l'on réduit aussi considérablement nos déchets en supprimant tous les pots de yaourts en plastique du commerce.

Alors chose promise, chose due, je vous écris enfin un article à ce sujet !
Avec des réponses à toutes les questions que vous m'avez posées sur Instagram. 

Recette de yaourts maison natures et aromatisés avec une yaourtière

Ingrédients et recette


Pour une première fournée de 8 yaourts natures :

- 1,1 L de lait
- 1 sachet de ferments lactiques

Deux conseils au sujet du lait : 

- Utiliser du lait laissé à température ambiante pour assurer une meilleure fermentation.

- Préférer une bouteille de lait qui vient juste d'être ouverte. On a remarqué que les yaourts prenaient moins bien si le lait avait été ouvert 4-5 jours auparavant.

Pas-à-pas

1. Dans un récipient, verser quelques ml de lait ainsi que les ferments lactiques. Mélanger bien puis ajouter progressivement le reste du lait. Cela assurera une bonne répartition des ferments dans l'ensemble de la préparation. (Il faut toutefois veiller à ne pas battre le mélange trop fort pour éviter qu'il se mette à mousser.)

2. Remplir les yaourts en laissant un petit centimètre de marge. (Il est possible de ne pas faire autant de yaourt que la machine le permet en bouchant simplement les trous restants avec les couvercles des pots.)

3. Laisser fermenter 8h à 12h selon la fermeté et l'acidité des yaourts souhaitées. Chez nous, 9h est un bon compromis.

4. Lorsque le processus est terminé, soulever délicatement le couvercle de la yaourtière pour ne pas faire couler la condensation dans les pots de yaourts. (C'est du vécu !)

Les fournées suivantes peuvent être faites en "repiquant" les yaourts. C'est-à-dire que l'on met un demi yaourt maison dans la préparation, à la place des ferments lactiques. Pour que cela fonctionne bien, il faut que le yaourt n'ait pas plus de 8 à 10 jours. Et on refait une fournée avec des ferments lactiques lorsque la texture des yaourts devient moins ferme.

Deux choses à prendre en compte durant toute l'étape de fermentation : 

- éviter les courants d'air et changements de température près de la yaourtière (on l'éloigne des fenêtres ouvertes et du four en marche),

- ne pas bouger la yaourtière (et limiter au maximum les vibrations de la surface sur laquelle elle se trouve).

Recette de yaourts maison sans lactose, natures et aromatisés

Yaourts sucrés 


Personnellement, quand je mange un yaourt nature du commerce, je le sucre toujours.
Donc j'ai bien sûr essayé de sucrer ma préparation pour obtenir des yaourts sucrés... ce que je ne recommande pas !

L'avantage : pas besoin de les sucrer au moment de les manger, donc on évite de leur faire perdre  leur fermeté en les mélangeant. Mais ils se conservent moins longtemps.

* * *


Yaourts aromatisés


On a opté pour deux recettes très simple :

- ajouter deux gouttes d'huiles essentielles à la préparation (citron, orange, lavande... il faut juste veiller à bien utiliser des huiles essentielles alimentaires),

- ou déposer deux cuillères à café de confiture au fond du pot.

Les yaourts avec un fond de confiture sont très gourmands, mais comme les yaourts sucrés, ils se conservent moins longtemps. Donc nous n'en faisons que 2 ou 3 par fournée de douze, et ce sont les premiers que nous mangeons !

* * *


Yaourts sans lactose


Contrairement à ce que j'ai lu sur certains sites de yaourtière, le lait de vache sans lactose fonctionne très bien. On obtient une belle texture de yaourt brassé avec nos 9h de fermentation, et ils sont encore un peu plus fermes si on pousse jusqu'à 12h.

Au moment de mélanger les ferments lactiques avec le lait, il faut cependant veiller à ne pas battre le lait trop vigoureusement. J'ai remarqué que le lait sans lactose mousse beaucoup plus, et que cette mousse n'a pas tendance à redescendre, ce qui empêche les yaourts de prendre.

Un autre petit inconvénient à prendre en compte : les yaourts au lait de vache sans lactose se conservent quelques jours de moins que ceux avec un lait traditionnel.

* * *


Lait entier / demi-écrémé / végétal


Si on n'a pas d'intolérance au lactose, l'idéal est de choisir un lait entier qui permettra d'obtenir des yaourts avec une texture plus ferme qu'avec du lait demi-écrémé. Et si, en plus, on peut se procurer du lait de ferme, le goût n'en sera que meilleur.

Les laits végétaux, en revanche, ne semblent pas vraiment fonctionner en yaourtière.

* * *


Ferments lactiques


On en trouve sous plusieurs formes, en boutiques bio comme en grandes surfaces.

À la maison, nous avions commencé avec des ferments lactiques bio pour yaourts brassés de la marque Natali ; le résultat était parfait. Mais ils contenaient de la poudre de lait. La quantité est très faible, donc pas de souci pour une petite intolérance, mais dans mon cas, j'ai dû me résigner à changer.

En attendant de trouver une alternative bio, on a opté pour les ferments "mon yaourt maison" de la marque Alsa qui fonctionnent tout aussi bien. On utilise un sachet pour 8 yaourts, et on peut facilement faire 4 à 5 fournées avec la même base de ferment.

* * *


Conservation


Nous faisons une fournée tous les 8 à 10 jours environ.
Les yaourts au lait de vache sans lactose ont cependant tendance à se conserver quelques jours de moins.

* * *


Yaourtière


La nôtre est le modèle Multi-Délices Express 12 pots SEB, qui m'a été offert par la marque.
J'en suis très contente car elle permet de faire 12 yaourts à la fois, et qu'elle a plusieurs programmes très intéressants :

- "yaourts express" en 4h qui fonctionne très bien quand on est pressé, mais les yaourts sont moins fermes et manquent un peu d'acidité pour les amateurs de yaourts natures,

- le programme classique est réglable ; on peut choisir le temps de fermentation entre 8h et 12h en fonction de ses goûts,

- "faisselles", "desserts lactés" et "desserts moelleux" dont je n'ai encore testé que le dernier avec une recette qui n'a pas été un grand succès, mais j'ai bien envie de faire d'autres expérimentations, notamment pour tenter des flans ou des crèmes desserts.

Concernant le choix de la machine, on m'a demandé si cela valait la peine de choisir une bonne marque. Personnellement, je pense que oui.

La yaourtière des beaux-parents avait été achetée dans les années 80 ! Aujourd'hui, elle fonctionne encore parfaitement. C'était sans doute l'un des premiers modèles de la marque SEB, qui était très simple (un bouton marche / arrêt seulement, pas de minuteur). Autant dire qu'on espère la même espérance de vie pour la nôtre !



J'ai essayé de répondre à toutes les questions que vous m'avez posées, mais s'il vous en reste n'hésitez pas à les poser dans les commentaires ! 

L'hiver - une saison pour se recentrer et prendre soin de soi

14 janv. 2020

Conseils pour se recentrer et prendre soin de soi en hiver

Chaque saison a une énergie particulière.
Comme si le cycle de la nature, mais aussi les fêtes qui jalonnent notre calendrier, nourrissait notre quotidien de façon si différente qu'ils en façonnent notre quotidien.

Personnellement, je vis très différemment l'hiver ou l'été. Ou encore le printemps et l'automne.
Je n'ai pas les mêmes envies, ni les mêmes besoins.

En hiver, avec le froid, la luminosité qui baisse, les jours qui sont plus courts, mais aussi avec les fêtes de fin d'année, j'ai envie de prendre soin de moi. De me draper de vêtements confortables et douillets, de manger des plats qui me font plaisir et qui me réconfortent, de revoir ces films que je connais sur le bout des doigts mais qui me donnent du baume au cœur...

Alors cette année, j'avais envie de vous proposer une petite série de quatre articles intitulés "une saison pour..." avec des conseils / recettes / outils pour profiter de cette énergie nouvelle apportée par chacune des quatre saisons.

En commençant par l'hiver, pour prendre soin de soi.

Conseils pour se recentrer et prendre soin de soi en hiver

Se faire plaisir en cuisine


J'ai l'intime conviction que ce que nous mangeons se reflète sur notre humeur. 
De façon positive, ou négative.

Quand j'ai faim, je me désintéresse de tout. Je suis un peu grognon aussi. 
Et si j'ai une envie subite et irrésistible de burger, je sais qu'il est préférable de sortir un petit pain du congélateur et de faire jaillir le ketchup et la mayonnaise si je ne veux pas réussir à m'auto-contrarier.
(ça marche aussi avec les makis ou la soupe de petits pois !)

Ce qui est d'autant plus vrai en hiver, avec le manque de soleil qui a déjà un impact négatif sur le moral.

Alors c'est le moment de s'écouter :

- sortir acheter une galette quand elles nous font de l’œil parce que la saison des galettes est trop courte pour s'en priver,

- attraper une poêle et remplir les assiettes de belles crêpes encore chaudes avec du jus de citron et du sucre en poudre par-dessus (et pas seulement pour la Chandeleur),

- faire chauffer du lait avec quelques morceaux de chocolat noir pour s'offrir un vrai bon chocolat chaud, qu'il soit 16h ou 22h.

Et pour des envies de bugnes, je vous redonne le lien vers la recette de ma grand-mère avec laquelle je me régale chaque année !

* * *

Découvrir la gratitude


La pratique de la gratitude consiste à être reconnaissant de ce que l'on a déjà pour trouver du bonheur dans le présent. C'est un moyen d'ouvrir les yeux sur ce que la vie nous offre de beau, comme tous ces petits plaisirs du quotidien à côté desquels on peut passer si on ne leur prête pas attention.

On peut commencer en douceur.
Le soir, sous la douche par exemple, on liste mentalement trois choses que l'on a apprécié dans la journée.

Un rayon de soleil qui nous a réchauffé quand on attendait le bus, un projet qui nous tenait à cœur qui s'est concrétisé, un compliment que l'on a reçu... tout ce qui a contribué à égayer la journée.

Ce n'est pas tous les jours faciles.
Et parfois, on oublie aussi.
Mais c'est une petite habitude qui incite le cerveau à se focaliser sur ce qu'il a de positif dans le quotidien.

Et pour en garder une trace, on peut les noter sur un carnet.
Ou bien dans l'application (très simple et très agréable à utiliser) What's Good. Chaque jour, on découvre une phrase positive et inspirante, ainsi qu'une de nos notes prises précédemment. Et juste avant de passer à l'écriture, l'application nous invite à quelques secondes de respiration guidée.

Conseils pour se recentrer et prendre soin de soi en hiver

Se (faire) chouchouter


Que ce soit 10 minutes, 1 heure ou une journée entière, l'hiver est propice aux instants cocooning.
Je ne connais pas de meilleur moment pour profiter de la chaleur d'un sauna que par une journée bien froide, grise, pluvieuse, ou même enneigée.

Mais si on manque de temps pour une journée au spa, on peut aussi se recréer ces moments de pure détente à la maison.

Il suffit de quelques petits détails pour transformer la routine du soir en moment cocooning :

- une bougie parfumée avec une odeur douce qui rappelle l'ambiance olfactive d'un spa accompagné de sons apaisants (feu de bois, pluie, vent...) ou une playlist de musiques zen,

- un linge chaud et humide à laisser poser une petite minute sur son visage avant de passer au gommage,

- un masque tissu pour les yeux et/ou le visage,

- ou un masque liquide que l'on peut masser une petite minute avant de le laisser poser ; à retirer ensuite avec un linge chaud et humide, comme au spa, pour un maximum de détente,

-  et un rouleau de jade - ou de quartz - pour terminer par un petit massage facial.

* * *

Définir ses envies pour l'année à venir


Je n'aime pas prendre de bonnes résolutions.
Parce que je trouve que cela nous enferme, malgré nous, dans un système fait d'objectifs à atteindre pour réussir son année. Et que ce n'est pas assez moteur, finalement.

Alors à chaque début d'année, j'essaie plutôt de réfléchir à mes envies profondes pour les douze mois à venir. Comme des lignes directrices.

Ces dernières années, je me suis laissée guider par mes envies de simplicité, de nature, de déconnexion, de vie plus slow. Ce qui a été le déclencheur de nombreux changements dans ma vie : j'ai commencé à travailler avec des marques plus proches de mes valeurs et mon blog s'est de plus en plus dirigé vers le slow living, on a privilégié des voyages sous forme de road trip et fait plus de randonnées pour découvrir des panoramas à couper le souffle, j'ai aussi appris de nombreuses choses sur le jardinage dont j'ignorais tout il y a encore quelques années, et on a décidé de déménager à la campagne dès que possible.

L'idée est simplement de prendre le temps de se sonder.
D'essayer de mettre le doigt sur ce qui nous motive et nous donne envie d'avancer.
D'apprendre, de découvrir, d'aller à la rencontrer d'autres personnes ou activités.
Dans sa vie personnelle et / ou professionnelle.


Et vous, quels conseils rajouteriez-vous pour se recentrer
et prendre soin de soi, en cette saison ?

Un après-midi au hameau du Père Noël

7 janv. 2020

Visite du hameau du Père Noël en Haute-Savoie

Comme une dernière petite bulle de magie avant de laisser s'envoler les fêtes de fin d'année.
Une parenthèse un peu hors du temps où l'on s'émerveille de ce monde merveilleux créé autour des contes et légendes de Noël...

Samedi, nous avons mis le cap sur la Haute-Savoie pour visiter le Hameau du Père Noël.
Un musée de l'imaginaire qui nous a entraîné dans les cuisines du Père Noël, son atelier où il fabrique les jouets, la chambre de ses lutins, ou encore la maison du Père Fouettard.

Un endroit magique, même pour les adultes que nous sommes !
Des détails par milliers et des petits clins d’œil à l'Histoire ou à l'actualité, une ambiance festive et des guirlandes lumineuses partout... 

Bref, ce fut la visite parfaite pour clore cette période de l'année, et adoucir les au revoir faits au sapin, le lendemain !

Promenade au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Sapin au hameau du Père Noël en Haute-Savoie

La maison du Père Fouettard


Entrer chez le Père Fouettard, c'est comme pénétrer dans le bureau de Dumbledore ou la bibliothèque de Poudlard. 

L’atmosphère est plus sombre.
Des livres partout.
Quelques hiboux et chouettes perchés sur les meubles.
Des plumes, des loupes, des sabliers... et des tas de bibelots qui font écho aux objets entreposés dans le bureau du directeur de Poudlard... forcément, j'ai adoré !

Sans parler du Père Fouettard, excellent dans son rôle.
Il met en garde les enfants pas si sages, et n'hésite pas à commenter le passage des visiteurs par des "tout ce bonheur, c'est écœurant" si on sourit un peu trop en s'approchant de lui.

Maison du Père Fouettard au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Maison du Père Fouettard au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Maison du Père Fouettard au hameau du Père Noël en Haute-Savoie

La maison du Père Noël


...est plus festive !

Du rouge partout, des guirlandes qui clignotent, un festin digne d'un 25 décembre perpétuel sur la table de la cuisine, des inventions farfelues comme le piano qui produit des boules pour les sapins de Noël, et des pièces entièrement meublées de chaises, tables et lits à la taille des lutins !

Maison du Père Noël au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Maison du Père Noël au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Atelier du Père Noël au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Atelier du Père Noël au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Atelier du Père Noël au hameau du Père Noël en Haute-Savoie

Et puis, il y a la chambre du Père Noël.
Avec le chien qui dort paisiblement sur son lit.
Des décorations que j'imaginais parfaitement dans notre future maison, au-dessus de la cheminée.
Et sa machine à écrire. Une vieille Remington comme j'aimerais en chiner !

Chambre du Père Noël au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Visite du hameau du Père Noël en Haute-Savoie

Le hameau abrite également la chaumière de la Mère Noël où l'on peut écouter des contes, ou le grenier des Totottes où les plus petits viennent déposer leur sucette lorsque l'heure est venue, pour eux, de s'en séparer.

Comme nous avons largement passé l'âge d'avoir une sucette, on avait zappé le grenier au début de la visite. Mais l'endroit est absolument à voir.

Sans doute la partie du hameau la plus illuminée.
Avec des dizaines et des dizaines de guirlande partout.
Des sapins qui brillent de mille feux.
Le passage sous les arches, à l'entrée, est absolument MAGIQUE.

Visite du hameau du Père Noël en Haute-Savoie

Petits conseils pour la visite : 

- se rendre au hameau en milieu d'après-midi pour profiter des illuminations extérieures à la nuit tombée,

- viser la période après les fêtes pour profiter des lieux avec moins de monde que pendant la pleine période, notamment au mois de décembre.

Maison de la mère Noël au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Promenade au hameau du Père Noël en Haute-Savoie
Le Hameau du Père Noël
75 rue des alouettes, 74350 Saint-Blaise

Site internet : lepetitpays.com/le-hameau-du-pere-noel
Restaurant "M" des Avenières en Haute-Savoie

Une bonne adresse pour le déjeuner


Comme il faut compter une bonne heure et demie, depuis Lyon, pour se rendre au hameau du Père Noël en voiture, nous sommes partis sur la journée. Et comme ce n'est pas la période idéale pour un pique-nique en plein air, on a cherché un restaurant aux alentours.

Sitôt repéré sur internet, sitôt appelé pour s'assurer qu'il restait une table ; le "M" des Avenières, un restaurant niché au cœur d'un petit château, à l'intérieur cosy façon années 20.

Des boiseries aux murs, des banquettes en velours... et comme si ce n'était pas suffisant : des peaux lainées sur les dossiers pour la touche cocooning hivernale.

Une salle magnifique pour un très bon moment passé à l'heure du déjeuner.
La cuisine reste assez traditionnelle, mais tout était excellent.

Le "M" des Avenières
1060, route du château lieu-dit La Chenaz, 74350 Cruseilles

Site internet : chateau-des-avenieres.com
Restaurant "M" des Avenières en Haute-Savoie                                     

Mes bonnes adresses à Lyon #19

31 déc. 2019

Hotel Meininger Berthelot à Lyon

Il y a quelque chose de très cocooning dans les dernières adresses lyonnaises que j'ai découvertes.
Des lieux propices à des moments très doux.
Très gourmands aussi.

Sans aucun doute l'influence de l'hiver et du froid approchant.
Comme une envie de ne sortir que pour trouver la chaleur d'un autre foyer.

Que ce soit un restaurant, un hôtel ou même un coffee shop, peu importe où je mets les pieds, j'aime m'y sentir bien. Que l'ambiance soit chaleureuse et accueillante. Et que je me sente à l'aise pour discuter (et même refaire le monde) avec les personnes qui m'accompagnent !

Hotel Meininger Berthelot à Lyon

Meininger Hôtel


C'est la très bonne surprise de cette fin d'année.
Un logement à petit budget, de qualité, entre hostel et hôtel.

Lorsque l'on organise nos road trip, on essaie de jongler entre les logements plaisir et ceux dont le prix est vraiment attractif. Et après de très bonnes surprises dans des auberges de jeunesse Islandaises, on est allé de déception en déception dans une chaîne écossaise. Ce qui nous a un peu vacciné pour ce type d'hébergement.

En revanche, on va pouvoir rajouter les Meininger Hotels à nos listes de points de chute.

À Lyon, les chambres sont spacieuses, lumineuses, propres, et décorées de façon minimaliste mais avec goût.
Et la salle du petit-déjeuner ? Canon. Très pop, très colorée, très différente de chez moi donc, mais qui donne le sourire au réveil.

(L'une d'entre vous m'a d'ailleurs parlé, sur Instagram, de l'hôtel Meininger de Bruxelles, installé dans une ancienne brasserie ; je suis allée voir les photos sur leur site, et effectivement, il est vraiment beau !)

Hotel Meininger Berthelot à Lyon
Hotel Meininger Berthelot à Lyon
Meininger Hotel Lyon Centre Berthelot
7, rue professeur Zimmermann, 69007 Lyon

Site internet : meininger-hotels.com
Brunch à la Villa Marx à Lyon

La villa Marx


Je sors très rarement pour le brunch.
Pancakes, egg & muffins, œufs brouillés... j'adore prendre le temps de cuisiner ces petites choses pour bruncher à la maison, le dimanche matin.

Mais dernièrement, j'ai découvert la formule brunch de La Villa Marx.
Une adresse dont je vous ai parlé dans mon précédent article après y avoir déjeuné ; je me suis d'ailleurs tellement régalée que j'y suis retournée avec toute ma famille, grand-mère y comprise.

Bref, j'étais sous le charme de l'adresse donc j'ai tout de suite accepté lorsqu'on m'a proposé de venir bruncher. D'autant plus avec un menu aussi alléchant.

Pour ma part, j'ai choisi :

Breakfast tea du Palais des Thés
Smoothie aux fruits
Assortiment de viennoiseries et pain
Œufs brouillés au jambon truffé et aux champignons
Tarte au chocolat

Les viennoiseries étaient délicieuses, le pain toujours aussi bon, la tarte au chocolat était divine... il n'y a que les œufs brouillés que, personnellement, je préfère plus humides. Le bûcheron avait, quant à lui, opté pour le paleron de bœuf sauce au vin rouge avec une purée de pomme de terre, et c'était un délice.

Brunch à la Villa Marx à Lyon
La villa Marx
8 place d’Arsonval, 69003 Lyon

Site internet : lavillamarx.fr
Tea Time sous le Dôme de l'Intercontinental Lyon

Le Dôme


Quand on m'a dit "tea time sous le grand dôme de l'Intercontinental", mes yeux ont dû se remplir de paillettes.

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir leurs excellents cocktails et mocktails, alors j'étais impatiente de voir ce que l'établissement nous réservait pour ce nouveau rendez-vous gourmand.

Autant couper court au suspens tout de suite : après avoir été invitée pour goûter l'ensemble de la carte (ce fut une véritable farandole de dessert qui a défilé devant nos yeux !), j'ai remis ça avec le bûcheron à peine 10 jours plus tard.

Tout est absolument délicieux.
Le cookie au chocolat lui-même n'est pas un simple cookie ; il est juste parfait.

Mais si je devais quand même choisir, je pense que mes coups de cœur seraient :

Le sablé en sapin de Noël, shortbread, amande, gianduja et caramel
Le shortbread géant aux zestes d'orange et citron vert
La tarte Mince Pie, pommes, épices de Noël et crumble

Le chef pâtissier Valentin Vexenat revisite également le Mont-Blanc, avec une compotée de cassis à l'intérieur, que le bûcheron a qualifié de bien meilleur que celui, déjà très bon, de la maison Angélina.

Il manque simplement une toute petite chose à la carte : un bon thé Earl Grey, un incontournable du tea time.

Mais, c'est certain... on y retourne bientôt !

Tea Time sous le Dôme de l'Intercontinental Lyon
Tea Time sous le Dôme de l'Intercontinental Lyon
Le Dôme de l'Intercontinental
Hôtel Dieu, 20 quai Jules Courmont, 69002 Lyon

Tea time servi de 15h à 18h
Site internet : lyon.intercontinental.com
Coffee shop Les Cafetiers à Lyon

Les Cafetiers


Mille ans que ce coffee shop est dans mes adresses à tester de mon application Mapstr !

Et finalement, je crois que je n'y étais encore jamais allée car, finalement, je ne la localisais pas très bien.
Alors même que je cherche, depuis déjà quelques temps, à moins fréquenter les Starbucks pour privilégier les coffee shop indépendants !

(Je trouve d'ailleurs qu'il n'y en a pas assez à Lyon...)

Bref, je faisais un petit tour en Presqu'île pour deux / trois achats de Noël quand je suis passée devant. Aux alentours de 16h, l'heure du goûter approchant, il était l'heure idéale pour un chaï latte.

C'était la première fois que je passais devant et que je découvrais la salle de mes propres yeux.
Une ambiance de coffee shop comme on en retrouve dans les pays scandinaves avec sa décoration minimaliste aux couleurs claires, du bois au comptoir comme au sol ; bref, une atmosphère douce et cosy règne à l'intérieur.

Et ce chaï latte ?
Délicieux.
Avec une option au lait végétal, c'était parfait.

Il ne me reste qu'à revenir pour goûter leurs pâtisseries !

Coffee shop Les Cafetiers à Lyon
Les Cafetiers
36 rue Ferrandière, 69002 Lyon

Site internet : lescafetiers.com
Article sponsorisé par Meininger Hotels
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007