SLIDER

Déco
Affichage des articles dont le libellé est Déco. Afficher tous les articles

DIY - ma couronne d'automne

13 oct. 2020


J'aime décorer ma maison en fonction des saisons, et d'autant plus en automne !
Mais j'évite au maximum d'acheter de nouvelles décorations. J'ai déjà plusieurs vases, de nombreuses bougies, des livres à ne plus savoir qu'en faire...

Bref, je suis une adepte du tournez manège de la déco.
Je déplace les choses pour créer de nouvelles ambiances et palettes de couleurs.

Et à l'automne, j'aime partir me promener en forêt pour ramasser des pommes de pin, des branches, des glands... et tout ce qui attire mon œil pour ajouter quelques éléments naturels dans ma déco. Ce qui m'a donné envie, cette année, de faire une couronne d'automne. 100% récup'.

J'avais déjà, de côté, deux supports à couronne récupérées de couronnes de Noël fraîches confectionnées lors d'ateliers do-it-yourself auxquels j'avais participé, et je conserve dans une boîte toutes les ficelles et rubans que je reçois dans des colis. On ajoute à cela les quelques branches de mélèze ramassées en forêt, et j'avais déjà une bonne base pour me lancer.

Alors j'espère que cela vous donnera des idées pour créer votre couronne d'automne !



Matériel


Je vous donne la liste des éléments que j'ai utilisés pour réaliser ma couronne. Mais vous pouvez ajouter ou retirer des choses en fonction de vos envies et de ce que vous avez pu trouver en forêt ou au fond de vos placards. Des pommes de pin, des châtaignes, des feuilles mortes... !

- une couronne en bois nue
- des branches de mélèze
- des bâtons de cannelle
- une tranche d'orange déshydratée
- des fleurs séchées 
- une coloquinte
- de la ficelle
- un sécateur
- un pistolet à colle (facultatif)



Pas-à-pas :


1. J'ai commencé par disposer les branches de mélèze autour de la couronne (avant de les changer quatre fois de place pour être contente du résultat...) que j'ai fixées en entremêlant les branches dans le bois de la couronne et en ajoutant deux petits bouts de ficelle là où ça s'est avéré nécessaire. 

J'ai pris le parti de ne rien coller directement sur mon support afin de pouvoir le réutiliser à Noël, et pendant de longues années encore.

2. Ensuite, place aux fleurs séchées ! Des fleurs oranges que j'avais reçues il y a un an ou deux dans un colis, et des chardons bleus cueillis dans les Hautes-Alpes cet été. Les fruits du mélèze étant relativement proches sur les branches choisies, j'ai pu glisser les fleurs entre eux pour éviter de les coller. Mais on peut également coller les fleurs sur les fruits (ou tout autre élément décoratif) pour éviter, encore une fois, de les coller directement sur la couronne.

3. Parce que j'avais en tête l'image d'un petit fagot de cannelle dès que j'ai commencé cette couronne, j'ai pris trois bâtons autour desquels j'ai passé une ficelle en faisant plusieurs tours pour obtenir cet effet décoratif qui me plaisait bien.

4. Et enfin, la coloquinte ! À choisir ni trop grosse ni trop lourde pour pouvoir la coller avec le pistolet à colle... ou la faire tenir en équilibre. C'est le cas de la mienne car ma couronne est posée sur le buffet du salon ; ma coloquinte est donc simplement posée sur la couronne et maintenue par les fruits du mélèze qui se trouvent devant.

Alors, prêt(e)s à vous lancer ?

DIY - habiller l'intérieur d'un tiroir avec du papier peint

26 févr. 2020

Tutoriel : habiller l'intérieur de ses tiroirs avec de la tapisserie

J'aime les meubles anciens.
Le bois massif patiné par le temps. Les clous apparents.

Et ce petit détail que l'on retrouve dans de nombreux meubles de famille : les intérieurs tapissés.
Un papier peint à motifs, souvent des fleurs sur un arrière-plan rose, habillant le fond des tiroirs.

On en a d'ailleurs deux, comme ça. Une table de nuit et la coiffeuse que j'avais rénovée parce que son bois avait été encrassé par les nombreuses et successives couches de vernis posées dessus ; deux meubles aux tiroirs tapissés.

Et j'adore ça.

Chez ma grand-mère, les grands placards encastrés dans les murs sont aussi habillés de papier peint. Une petite fantaisie qui reste cachée aux yeux des visiteurs ; comme les trenchs et autres manteaux aux doublures intérieures à motifs qui ne se dévoilent qu'à leur propriétaire.

Si je m'écoutais, notre grand placard mural serait tapissé de haut en bas. Les trois murs avec des motifs végétaux sur fond de bleu nuit profond pour trancher avec le blanc des étagères.

Mais avant de me lancer dans un habillage aussi ambitieux, j'ai commencé par un petit oublié : le tiroir d'une seconde table de nuit ancienne qui n'avait jamais été tapissé.
Avec un papier peint offert par Made.com dont je suis absolument tombée amoureuse. (Est-ce que le fait qu'il soit créé au Royaume-Uni explique mon amour pour ce motif ? Peut-être. Les britanniques sont très doués pour les papiers peints... on en a d'ailleurs repéré un magnifique dans un restaurant écossais !)

Do-it-yourself : habiller l'intérieur de ses tiroirs avec de la tapisserie

Matériel


- du papier peint de bonne qualité
- une règle
- une équerre
- un crayon de papier
- un cuter
- de la colle blanche extra forte adaptée pour les supports bois et papier
- un pinceau plat
- une carte de fidélité

Le papier peint que j'ai choisi est le modèle Fenna by Made.com qui a une très bonne épaisseur ; il ne se déchire pas ou ne gondole pas au moment de l'encollage. 

Pour la colle, j'ai suivi les conseils dans une boutique près de chez moi, et j'ai pris la référence Flexiplé de Rougier&Plé. Elle ne sèche pas immédiatement ce qui permet de bien prendre le temps d'encoller tout le papier, et de le positionner minutieusement, avant de laisser prendre.

Matériel pour habiller l'intérieur d'un tiroir avec du papier peint

Pas-à-pas


1. Mesurer l'intérieur du tiroir à habiller puis reporter les mesures, à l'aide d'un crayon de papier, au dos du papier peint. Si on opte pour un papier à gros motifs, comme dans mon cas, il faut penser à regarder quelle partie on souhaite avoir à l'intérieur de son tiroir.

Tutoriel : habiller l'intérieur de ses tiroirs avec du papier peint

2. Couper à l'aide d'un cutter.

3. Encoller le dos de la tapisserie avec le pinceau plat. Bien étirer la colle jusqu'au bout du papier pour éviter que les bords ne se décollent par la suite.

4. Positionner le papier peint dans le tiroir en commençant par un premier bord pour lisser jusqu'au bord opposé. Une fois bien positionné, racler le papier peint avec une carte de fidélité pour bien aplatir le tout.

DIY : habiller l'intérieur de ses tiroirs avec du papier peint

5. Poser quelques livres dans le tiroir pour exercer une pression durant le temps de séchage (une petite heure est largement suffisant avec la colle que j'ai utilisée.

Tutoriel : habiller l'intérieur de ses tiroirs avec de la tapisserie
Tutoriel : habiller l'intérieur de ses tiroirs avec du papier peint

Et finalement, c'était tellement simple et rapide que j'en ai profité pour habiller le fond d'une caisse en bois !

Tutoriel : habiller l'intérieur d'une caisse en bois avec du papier peint


DIY - mes paquets cadeaux avec du papier journal et des magazines

18 déc. 2019

Idées d'emballage cadeaux 100% récup'

Chaque année, j'ai mon petit rituel.

Je fais chauffer la bouilloire pour me préparer un bon thé de Noël.
Le sapin brille dans le salon et je m'installe sur ma table basse, entourée de cadeaux.

J'allume la télévision pour voir un film de Noël - que j'ai déjà vu ou qui est sur ma liste - et je me lance dans l'emballage des cadeaux.

Ciseau, scotch, papier, ficelle, ruban et branches de sapin... j'ai tout à portée de main pour créer des petits paquets personnalisés, tous un peu différents les uns des autres.

Et cette année, j'ai eu envie d'utiliser de nouveaux matériaux : du papier journal et des pages de magazine pour des emballages 100 % récup', avec mes vieux rouleaux de papier kraft qui dormaient au fond du garage.

Alors j'espère que cela vous donnera des idées (et astuces) pour faire des paquets cadeaux avec une touche d'originalité sans rien acheter !

Faire ses paquets cadeaux avec du papier journal et des magazines

Du papier journal


Chez nous, on ne lit pas le journal.
En revanche, c'est une matière première en abondance chez les grands-parents du chéri.

Quelques exemplaires sous le bras, je suis rentrée à la maison pleine d'idées d'emballage avant de me faire deux réflexions : ça aurait été beaucoup plus classe de lire "The Times" en noir et blanc et en gros caractères sur mes paquets plutôt que "Dauphiné Libéré" écrit en rouge (c'est mon côté british lover...), et je n'étais pas très emballée par les grandes photos colorées qui ponctuent les pages du journal.

Alors j'ai trié.
Optant pour le noir et blanc, et les pages où l'écriture domine.
Évitant de justesse les rubriques"carnet de décès" pour privilégier les résultats des courses hippiques. 

Petite astuce pour faciliter le pliage : choisir une double page.
Le papier journal est très fragile, et le doubler permet d'éviter les déchirures inopinées !

Idées d'emballage cadeaux 100% récup'

Des pages de magazine


Le plus difficile a été de choisir quel magazine sacrifier.
Parce que j'en lis très peu, et ceux que j'ai chez moi, je les conserve.

J'en ai choisi un dont j'aime énormément l'esthétique : la police de caractère, les photos, et même le choix du papier. Et comme il est très fourni, il a encore de belles années d'emballages cadeaux devant lui !

Le papier étant de très bonne qualité, pas besoin de le doubler.
En revanche, j'ai préféré plier les bords, plutôt que les couper au ciseau ou au cuter, pour éviter les découpes pas toujours parfaitement droites.

Quant au papier kraft avec lequel j'ai marié les pages de magazine, ce sont les mêmes que je conserve depuis plusieurs années au garage.

Faire ses paquets cadeaux avec du papier journal et des magazines

De la ficelle


En provenance directe de la cave des grands-parents du chéri.

Pas besoin d'aller très loin pour trouver des choses inutilisées qui ne demandent qu'à être recyclées !
Avec, en bonus, un aspect ancien véritable... comme on en trouve dans les boutiques de loisirs créatifs.

Etant donné qu'elle n'est pas très épaisse (il s'agit de ficelle alimentaire), je la double - ou quadruple - sur certains paquets selon le rendu souhaité.

Idées d'emballage cadeaux 100% récup'

Des rubans


Celui-ci, dont les extrémités lui donnent un air de lacets de chaussures ?
C'était autrefois la anse d'un sac en carton d'une boutique.

Toute l'année, je conserve les jolis rubans que l'on trouve un peu partout : dans les colis que l'on m'envoie, sur les sacs de certaines marques, autour des chocolat de Pâques mais aussi ceux, très fins, qui sont à l'intérieur des vêtements. (Comme sur la troisième photo !)

Gardés toute l'année dans une boîte, je n'ai qu'à la ressortir lorsque j'ai un paquet cadeau à faire.

Faire ses paquets cadeaux avec du papier journal et des magazines

Des branches de sapin


On peut facilement aller en forêt pour couper quelques petits morceaux de conifères.
Mais pour ma part, c'est sur mon sapin de Noël que je les collecte.

Chaque année, au moment d'installer le sapin, je suis obligée de tailler quelques branches.
On manque de place et le sapin est dans un angle, donc il y a toujours des branches qui frottent contre le mur.

Je les coupe donc avec un sécateur, et j'en dispose quelques unes dans notre décoration.
Le reste part sur la terrasse pour les semaines à venir - une astuce que j'ai découvert par hasard pour conserver les branches pendant des semaines voire des mois. Contrairement à celles installées à l'intérieur, elles ne sèchent pas (ou alors très très très très... lentement !).

Lorsque l'on fait un dîner entre amis, au moment des fêtes, je m'en sers de centre de table.
Et j'en utilise quelques morceaux pour décorer mes paquets cadeaux !

DIY - fleurs séchées, de la graine au bouquet

10 mai 2019

Do-it-yourself de bouquet de fleurs séchées

Au printemps dernier, j’ai eu un coup de cœur énorme pour les bouquets de fleurs séchées que je voyais un peu partout dans les boutiques et restaurants de Lisbonne.

De toutes petites fleurs mignonnes comme tout.
À l’aspect un brin sauvage ; exactement le genre de fleurs que j’aime.
Et le genre de bouquet qui dure, qui ne va pas se flétrir en quelques jours.
Dont je vais pouvoir profiter une saison entière.

Et puis, le hasard qui fait bien les choses a voulu que je trouve des sachets de graines de ces mêmes fleurs chez un fleuriste lisboète. Jaunes, roses, violettes... des statices de toutes les couleurs.

Pour ma part, c'est avec les graines de fleurs blanches que je suis repartie.
Parce que, petit à petit, avec la volonté de mieux et moins consommer, mais aussi de mieux manger, de m'entourer de produits plus sains, j'ai de plus en plus envie de faire les choses moi-même. De mes propres mains. M'affranchir des boutiques quand c'est possible. Faire des bocaux ou cueillir mes propres bouquets.

Et même, commencer avec des graines.

Graines je n'ai pas fait pousser sur ma terrasse car l'environnement n'est pas idéal pour les semis (merci les chats des voisins qui piétinent nos pots quand les plantes ne sont pas complètement développées...), alors elles sont parties en Ardèche, dans le JARDIN des parents du bûcheron. Avant de terminer en bouquet séché dans notre appartement, à Lyon.

DIY - mon porte-affiche en bois suspendu

26 avr. 2019

Do-it-yourself pour créer un porte-affiche en bois

Parmi les choses que je rêve de chiner : une belle et grande gravure avec des papillons, à l'ancienne.
Je la mettrai dans mon bureau ou près d’une jolie bibliothèque quand nous aurons une maison.

Et pour l'encadrer ?
Un porte-affiche en bois vieilli pour la suspendre au mur, et donner à la pièce un air de cabinet de curiosités.

Alors quand j'ai découvert, grâce au hasard des suggestions Instagram, le travail de Abbie britishbookart, une artiste britannique qui fait des aquarelles sur de vieux livres trop détériorés pour être lus sans sauter trois chapitres d'une histoire, j'en ai commandé deux.
Deux de l'univers Harry Potter, bien sûr.

On a pas mal réfléchi au type de cadre que l'on voulait pour eux.

Pas trop épais pour ne pas prendre le pas sur l'illustration qui est relativement petite.
Pas trop moderne pour ne pas casser l'effet livre ancien.
Et pourquoi pas un cadre à SUSPENDRE ? Pour changer de nos cadres qui sont tous, sans exception, posés sur des meubles ou au sol.

Bref, j'ai eu envie de tenter.
De faire moi-même mon porte-affiche suspendu. Vieillir le bois. Trouver une corde qui a du vécu...

Et puis vous faire partager ce petit do-it-yourself, pas-à-pas, pour le reproduire chez vous !

Matériel pour un do-it-yourself pour créer un porte-affiche en bois

Matériel


Pour réaliser un porte-affiche.

Prévoir de faire, plusieurs jours avant, une solution pour teindre naturellement le bois, à l'aide de vinaigre blanc, vinaigre de cidre et paille de fer.

- une fine planche de bois d'au moins quatre fois la longueur souhaitée pour le porte-affiche
- une scie
- un crayon de papier
- du papier à poncer (grains aux alentours de 80)
- un pinceau plat
- deux crochets triangles avec les pointes pour les fixer
- un marteau
- de la ficelle
- un ciseau / un cutter
- une feuille de papier cartonné (160g ou plus)
- une grosse agrafeuse
- de la colle à bois




Pas-à-pas


1. Couper quatre morceaux de bois, de la même taille, à l'aide d'une scie. Pour mes illustrations de 12,5 x 19,5 cm, j'ai choisi une longueur de 16,5 cm.

2. Poncer légèrement le bois sur les côtés afin de les lisser.

3. Donner un aspect vieilli au bois en suivant la méthode expliquée dans mon article sur mon petit meuble d'apothicaire. Ne pas hésiter à faire des essais pour trouver la teinte qui convient. Cette fois-ci, pour obtenir une teinture plus foncée tirant sur le gris, j'ai uniquement utilisé la solution vinaigres + pailles de fer que j'ai laissé macérer deux semaines.

4. Lorsque le bois est sec, fixer les crochets triangles sur l'un des morceaux de bois ; ce sera le dos du porte-affiche. Les miens sont positionnés à 3 cm des bords latéraux.

Do-it-yourself pour créer un porte-affiche en bois

5. Découper dans une feuille cartonnée une bande de la hauteur de l'affiche à suspendre, et prévoir un peu de marge sur la hauteur. Cela permet de ne pas cacher l'illustration derrière le bois.

6. Agrafer le haut de cette bande de papier cartonné sur le morceau de bois avec les crochets, et le bas sur un second morceau de bois ; il s'agira de la partie contre le mur une fois le porte-affiche suspendu.

Do-it-yourself pour créer un porte-affiche en bois

7. Coller, par-dessus, les deux morceaux de bois restants, de sorte que le papier se trouve au milieu. Veiller à ne pas poser de colle sur le papier pour pouvoir venir y glisser l'affiche. Pour que la colle prenne bien, poser des livres (ou tout autre objet lourd) sur les morceaux de bois, et laisser sécher quelques heures.

8. Installer une ficelle en faisant un petit nœud au niveau des triangles.

Do-it-yourself pour créer un porte-affiche en bois

8. Glisser une affiche dans la fente du haut, puis dans celle du bas.

Il ne reste qu'à trouver un mur pour suspendre le porte-affiche !

DIY - ma guirlande de perles en bois et pommes de pin

12 déc. 2018

Do-it-yourself pour faire une guirlande en bois et pommes de pin

Chaque année, je ressors la grande boite en plastique du garage. Celle qui contient toutes les décorations de Noël. Et chaque année, j'en ajoute une ou deux ; coups de cœur de voyage ou coups de cœur tout court. Mais toujours choisies avec soin pour vouloir les réutiliser, année après année. Ne pas acheter pour délaisser deux ans plus tard.

Et fin novembre, j'ai eu un coup de cœur.
Pour une guirlande repérée sur Pinterest. Dans un sapin. Avec des perles en bois.

Je l'imaginais habillant le grand miroir de notre pièce de vie.
Une DÉCORATION d'hiver, plus qu'une décoration de Noël, d'ailleurs.
Parce que je la voulais sobre. Avec des pommes de pin.

Une nouvelle décoration pour notre chez nous, 100% récup'. Il me restait un beau tas de perles en bois d'ateliers DIY animés il y a quelques années, la ficelle de Noël achetée deux ou trois ans auparavant, un peu de peinture blanche qui traînait au fond d'un tiroir, et les pommes de pin ramassées cet automne.

Bref, j'avais envie de partager avec vous ce do-it-yourself très simple, que l'on peut faire évoluer au fil des saisons en remplaçant les pommes de pin par des branches de houx, des petits bouquets de fleurs séchées, des feuilles mortes...

Do-it-yourself pour faire une guirlande en bois et pommes de pin
Do-it-yourself pour faire une guirlande en bois et pommes de pin

Matériel


- perles en bois de deux tailles différentes
- pommes de pin
- peinture blanche
- ficelle
- fil nylon transparent

Pour indication : ma guirlande fait environ 1,5 m de long avec 16 perles de 3 cm de diamètre, 51 perles de 1,5 cm de diamètre et 5 pommes de pin. Et j'ai gardé environ 10 cm de ficelle, de chaque côté, pour pouvoir facilement l'attacher.

Matériel do-it-yourself pour faire une guirlande en bois et pommes de pin

Avant de commencer, j'ai défini la longueur de ma guirlande en fonction de son utilisation. Je voulais l'accrocher de part et d'autre d'un miroir, en la laissant pendre un peu devant. Et j'ai opté pour une alternance de perles blanches et de perles non-peintes faussement aléatoire (je suis un peu trop Monica pour l'aléatoire, pourtant cela peut être très joli !).

Donc, voilà mon motif :


Pas-à-pas


1. Appliquer une fine couche de peinture sur les perles en bois que l'on souhaite peindre, et les laisser sécher une petite dizaine de minutes.

2. Bloquer la première perle en passant deux fois la ficelle à l'intérieur. Puis enfiler les perles, et refaire la même opération pour la dernière.

3. Accrocher le fil nylon aux pommes de pin en entourant les trois / quatre épis du haut. Faire trois nœuds pour que le fil tienne bien, et laisser environ 4 cm de longueur. Accrocher à la guirlande en faisant également trois nœuds, puis couper l'excédent de fil.

Et c'est tout !
Il ne reste qu'à l'accrocher.

DIY - calendrier de l'Avent à pochettes et idées cadeaux à glisser dedans

4 déc. 2018

Do-it-yourself calendrier de l'avent à pochettes

C'est une véritable tradition, chez nous.
Faire le DÉCOMPTE avant Noël.
Avec, chaque jour, un chocolat ou une petite surprise . 

L'Avent est sans aucun doute ma période préférée des fêtes de fin d'année.
L'attente. L'esprit de Noël qui envahit les maisons. L'envie de trouver LE cadeau qui fera plaisir. 
Prendre le temps d'emballer soigneusement chaque présent. Ecrire le prénom de celui ou celle qui le recevra... en écoutant des chants de Noël ou devant un film de saison.

Et cette année, j'ai préparé un (très chouette) calendrier de l'Avent avec l'enseigne Nature & Découvertes et l'adorable Mamie Boude. Ensemble, autour d'une grande table éclairée par des bougies et décorée de quelques branches de houx, on s'est lancé dans un petit do-it-yourself, simple mais qui fait tout de suite son effet.

En le découvrant, je n'ai pas pu m'empêcher de faire "ouah".
Peut-être parce qu'il était totalement dans ce que j'aime. Du papier kraft, quelques branches de fleurs et plantes séchées. Relativement minimaliste. Avec une pointe de nature...

Bref... j'avais envie de partager avec vous ce DIY.

Et, pour une fois, je vous propose même de le déballer ensemble, pour vous donner des idées pour vos prochains calendriers de l'Avent.
Ou même pour vos cadeaux de Noël, ça marche aussi !

Do-it-yourself calendrier de l'avent à pochettes
Do-it-yourself calendrier de l'avent à pochettes et idées cadeaux
Do-it-yourself calendrier de l'avent à pochettes et idées cadeaux

Matériel :


- 24 pochettes de papier kraft
- 24 pinces dorées (de tailles diverses selon la taille des branches)
- des branches de sapin, eucalyptus, fleurs séchées...
- et les 24 étiquettes dessinées par Mamie Boude


Do-it-yourself :


Une fois le matériel rassemblé, le plus dur est presque déjà fait !

Il ne reste qu'à ouvrir les pochettes, glisser une surprise à l'intérieur, puis refermer le sac et l'habiller de son étiquette et de quelques branches et fleurs séchées.


Et à l'intérieur ?


Sans trop de surprise, j'ai tout misé sur le côté cocooning !

Avec du thé, des grosses chaussettes, un peu de chocolat aussi.... en glissant dans les premières cases ce que je comptais bien utiliser tout le mois de décembre (comme le chocolat en poudre au sirop d'érable... !)

Idées cadeaux à glisser dans un calendrier de l'Avent


1. Chocolat en poudre au sirop d'érable, pour la gourmandise !

2. Chaussettes d'intérieur Heat Holders ultra douces et confortables, pour garder les pieds au chaud dans la maison.

3. Bougie veillée et contes de Noël qui sent bon les agrumes et la cannelle.

4. Fleurs de thé cœur de jasmin pour la beauté de la fleur qui s'épanouit dans la théière avant d'en boire le thé.

5. Guirlande d'intérieur, pour illuminer son chez soi en la disposant sur un meuble, dans un vase en verre ou sous une cloche.

6. Jeu de morpion de poche, juste trop joli avec ses cubes en bois, pour s'occuper dans les transports.

7. Chauffe-mains chat, absolument trop mignon en plus de réchauffer les mains au fond des poches, pour les jours d'hiver les plus froids.

8. Père Noël à faire pousser pour apporter un peu de nature à son appartement.

9. Crème mains au karité pour prendre soin de ses mains à l'approche de l'hiver.

10. Filtre à thé étoile, parce qu'on n'a jamais assez de filtre à thé, surtout quand ils sont aussi beaux !

11. Huile de massage pour cocooner et se détendre à la maison durant tout l'hiver.

12. Filtre à thé fleurs, parce qu'on n'a jamais assez de filtre à thé, bis...

13. Thé vert Darjeeling pour se faire de grandes tasses de thé bien chaud.

14. Huiles essentielles Rives du Mékong pour parfumer la maison.

15. Crème mains à l'argan parce qu'il faudra bien deux tubes pour protéger ses mains du froid si on se lance dans la confection d'un bonhomme de neige.

16. Carnet à empor-thé, toujours pratique quand on passe quelques jours hors de chez soi et que l'on ne veut pas, pour autant, manquer au rituel du thé X fois par jour.

17. Baume du hibou, un remède naturel pour lutter contre les petits rhumes de l'hiver.

18. Noisettes enrobées de chocolat, pour la gourmandise round 2.

19. Mini jeu de quilles pour défier ses proches autour de la bûche de Noël !

20. Carrousel chevaux dorés qui tourne joliment avec la flamme d'une bougie posée dessous.

21. Roll-on vitalité, un petit coup de boost en tube à passer sur les poignets ou les tempes au cours de la journée.

22. Bâtons d'encens veillée et contes de Noël, en association avec la bougie !

23. Boule veggie brownie, une petite bouchée gourmande.

24. Tablette chocolat lait noisettes, à grignoter devant un film de Noël.


Article sponsorisé

Une décoration hyggelig pour son intérieur

17 sept. 2018


Là, assise derrière mon bureau en train de vous écrire cet article, j'ai vue sur ma terrasse et nos meubles jonchés de coussins, avec un petit plaid pour la fin de soirée, et un tapis délimitant l'espace.

Hyggelig.
Cocooning.
Chaleureux.

C'est ce que j'ai toujours voulu pour mon chez moi. Pas de minimalisme excessif mais pas d'accumulations hors normes non plus. Un appartement (relativement) ordonné mais qui ne s'arrête pas de vivre pour autant ; ça passe par des livres volontairement laissés sur un coin de meuble, une boîte d'allumettes qui semble traîner à côté d'une bougie, un plaid à demi défait sur le bord du canapé...

La vue.
Le toucher.
Et l'odorat.

Les trois sens que j'ai besoin de combler pour me créer mon petit COCON. Par des couleurs douces à l’œil, des matières naturelles et agréables sous les doigts, et mon odeur préférée qui flotte dans l'air...

Bref, je vous invite chez moi, le temps d'un article, pour vous parler de mes indispensables dans ma décoration hyggelig.


Des matières naturelles


Je vis entourée de BOIS.
Du parquet partout (en dehors des pièces dites humides), des meubles en bois à 90%... et même des photos imprimées sur bois.

J'ai découvert ça il y a plus de trois ans ; on avait choisi une photo très paisible du béguinage de Bruges, visité pendant nos vacances. L'atmosphère de la photo et le bois sur lequel elle était imprimée se mariait parfaitement.

Et on a remis ça.

Avec deux nouvelles photos de voyage : un paysage magnifique dans le parc de Þingvellir en Islande, et une de ces façades londoniennes en briques que j'apprécie tant. Deux belles toiles sur bois, en somme, que l'on peut accrocher ou poser sur un meuble pour en faire une petite accumulation dont j'aime beaucoup l'effet.

Je ne connais pas beaucoup de sites d'impressions photos qui proposent ce service ; celles-ci ont été faites chez CEWE dont la qualité est excellente ; le bois est très épais, et surtout, le petit détail plein de charme, c'est l'impression sur plusieurs planches qui découpent la photo en deux ou trois parties. 


Une odeur réconfortante


L'une de mes plus grandes quêtes en termes de décoration ?
La bougie parfaite.

J'ai cherché pendant plus d'un an LA bougie qui me donnera véritablement l'impression d'avoir un feu de bois qui brûle dans l'appartement ; l'odeur que j'aime le plus au monde... avec celle du gâteau qui sort du four.

Forcément, j'ai pas mal tâtonné avant de trouver les bougies qui installent l'ambiance olfactive la plus CHALEUREUSE possible, mais j'ai désormais quelques chouchous que je rachèterai sans hésiter :

- Brioche de chez Fragonnard, qui sent véritablement la brioche sortie du four,
- Feu de bois de Muji, qui nécessite une bonne heure de brûlage avant d'embaumer la maison mais c'est là son seul petit défaut,
- Au pied du sapin de chez Durance, qui dégage une odeur de forêt en plein hiver,
- Cookies de The Cocoon Candles, qui me donne envie de me jeter sur un goûter chaque fois que je l'allume.

Et depuis quelques mois, je suis repassée aux allumettes, juste pour le plaisir de sentir cette odeur une fois la flamme soufflée.


Des objets chinés


J'aime l'idée qu'un objet a déjà eu une vie, ou plusieurs vies, avant d'arriver chez moi.
Et leur aspect. Un peu vieilli par le temps

Alors je chine : de la vaisselle, des cadres, des boîtes en fer pour le thé... et même dernièrement, une gravure qui date du XVIIIème siècle, pour laquelle je n'ai pas trouvé de cadre vintage mais le modèle vieilli trouvé chez Lagerhaus, à Malmö, a l'air tout droit sorti d'un grenier !


Et du confort !


Visuellement, pour moi, ça passe par tout ce qui appelle à SE LOVER confortablement dans un coin, avec un bon livre, une tasse de thé et une assiette de shortbread.

Des coussins, partout. Il y en a sept rien que sur notre terrasse ! J'en ai évidemment posé un sur ma chaise de bureau pour travailler confortablement, et certains n'ont qu'une fonction décorative, comme sur le coffre de la chambre.

Des coussins, donc, et des plaids.
Que j'ai en trop grand nombre mais dont je suis incapable de me séparer.
Des plaids d'été, comme je les appelle, qui sont fins et ressemblent à des édredons d'autrefois...

Celui-ci, acheté chez Sostrene Grene. Et j'ai craqué sur un second, dans les mêmes coloris mais aux motifs différents, chez Bouchara.

Et des plaids plus épais, en laine, en fausse fourrure ou en coton... j'en ai tout un panier dans lequel nos invités peuvent piocher quand les soirées s'éternisent sur notre terrasse.


Et chez vous, quelle atmosphère aimez-vous créer ?


Article sponsorisé

Une ambiance cocooning et végétale sur notre terrasse

27 avr. 2018


Trois ans, déjà.

Nous entamons notre troisième belle saison sur notre terrasse. Notre troisième année de plancha entre amis. De cocktails sirotés à la tombée de la nuit. Et notre troisième année d'aménagement de notre cocoon de verdure.

Dès le début, c'était notre envie : amener un peu de NATURE en ville en entourant la terrasse de plantes. Et notamment de plantes comestibles, parce que je ne trouve rien de plus réjouissant que de pouvoir récolter et manger ce que l'on fait pousser.

Mais la nature prend son temps.
Et nous aussi, puisque nous avons fait le choix de faire nous-même notre salon de jardin.

Bref, trois ans plus tard, nous avons fini l'aménagement de la terrasse, avec un coup de pouce de l'enseigne Botanic qui a proposé de m'aider à terminer ! En commençant par une invitation à rencontrer un expert jardin pour l'agencement et le choix des plantes.



On en avait déjà pas mal, des plantes.
Majoritairement des non-persistantes qui perdent donc leur feuillage en hiver et font s'effondrer l'effet cocon végétal, une fois la saison froide venue.

Et on a eu des ratés. 
Inévitablement. 
Notamment parce que le soleil cogne avec une force phénoménale en été.

Alors rencontrer un expert en la matière était une bonne chose. Un bon moyen de poser toutes nos questions, et de nous lancer avec des végétaux qui nous plaisaient mais dont on ne savait pas grand chose. Comme les agrumes !

Nous avons désormais accueilli, sur notre terrasse : 

- Un citronnier et un yuzu ; le rêve ! Notre exposition sud / sud-est très ensoleillée leur convient parfaitement. Et pas besoin de les rentrer en hiver (ce que je craignais) car un papier bulle autour du pot et un voile d'hivernage sur l'arbre suffit à les protéger du froid. Autant dire que j'imagine déjà mes futures citronnades 100% faites maison.

- Un chèvrefeuille, au feuillage persistant, aux côtés de notre akebia quinata.

- Des plants aromatiques pour les parcelles de terrasse en plein soleil ; du thym vert et du basilic citron, qui s'ajoutent au romarin que j'avais déjà.

- Un lierre parce que j'ai craqué sur un porte-plante, et que je n'imaginais rien d'autre dessus qu'une plante qui tombe en cascade jusqu'au sol.

- Quelques cactus et plantes grasses (que l'on rentrera en hiver) pour faire une accumulation de pots et de plantes de tailles différentes.

Pour rempoter tout ça, on a ressorti les pots en terre cuite récupérés un peu partout dans la famille. Mais on s'est fait plaisir en prenant, pour les agrumes, deux bacs blancs en mélèze (non traités par produits chimiques comme le bois exotique) qui leur donnent un petit coté orangerie de Kensington Palace... non ?

Les références exactes :
Citronnier des 4 saisons - Citronnier yuzu - Chèvrefeuille Lonicera Henry Copper - Thym vert - Basilic citron - Lierre - bacs en mélèze cérusés blanc




J'avoue, j'ai aussi pas mal passé de temps dans les différents rayons décoration de chez Botanic.
C'est ma faiblesse. 
Avec les plantes comestibles.

Mais j'avais une excuse : on veut créer un espace COCOONING.
Et impossible de faire sans quelques touches déco.
Et sans coussins.

(On doit en avoir une vingtaine à la maison. Plus des housses pour changer en fonction des saisons. Mais je crois que je pourrais en mettre absolument partout. Ce qui n'est pas loin d'être déjà le cas...)

Bref, j'ai craqué sur : 

- Des coussins aux couleurs très douces, très natures. Du vert et du beige, qui se marient parfaitement ensemble et que j'imaginais très bien avec nos meubles en palettes. 

- Le fameux porte-plante en bois et métal pour lequel j'ai ensuite pris le lierre.

- Une chilienne en bois que je n'aurais jamais pensé aussi confortable ; je m'y installe dès que j'ai un moment pour lire ou boire une citronnade.

- Un plateau bois et mint pour lequel j'ai eu un coup de cœur immédiat ; avec une grosse bougie dessus, il ajoute une touche déco à la table.

- Et un panier en métal que j'aurais clairement pu chiner !

Liens pour retrouver mes achats :
Coussins (existent en vert, beige, bleu et rouge) - Porte plante en métal et bois - Chiliène têtière (existe en plusieurs coloris unis à motifs)



Et maintenant ?
Il ne reste plus qu'à tout regarder pousser.
Et profiter de la terrasse jusque tard dans la nuit.


En partenariat avec Botanic
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007