Que cherchez-vous ?

19 janv. 2018

Découvrir la gastronomie Islandaise à Reykjavik

Le vendredi, janvier 19, 2018

Je l'admets, je n'étais pas très jouasse à l'idée de manger du poisson séché. Et salé.
Le harðfiskur.
Une spécialité islandaise.

La fin du séjour est arrivée. Nous avions hésité douze fois à en acheter. Et nous sommes repartis sans finalement vraiment regretter de ne pas y avoir goûté. Autant, on aime manger LOCAL. Autant ces filets de poisson qui pendent sur les étals des marchés, secs comme tout, n'ont pas réussi à nous convaincre.

En revanche, on s'est largement rattrapé avec d'autres spécialités culinaires islandaises : le poisson, le poisson, et le poisson. Et la soupe, qu'on n'aura jamais autant apprécié en plein mois d'août que durant ces vacances.

On a profité des trois premiers jours que l'on avait à Reykjavik pour faire le tour des restaurants et coffee shop de la ville ; le reste de notre séjour allait clairement être plus "chasse, pêche, nature et tradition" (ou quelque chose dans le genre) ; l'Islande n'est pas franchement ce que l'on peut appeler un pays très peuplé, et nous savions qu'en nous éloignant de la capitale, pour les 7-8 prochains jours, les bonnes adresses allaient se faire plus rares.


Du poisson

POÊLÉ, FRIT OU EN SOUPE


Cabillaud, morue, aiglefin, lotte, omble chevalier, saumon sauvage, truite d'eau douce... je crois n'avoir jamais autant utilisé google translate, pour traduire des noms de poisson, que lors de ces quelques jours à Reykjavik. Avec le port de pêche à deux pas, c'était l'occasion de se faire une bonne cure d'oméga-3 !

Apotek restaurant est sans aucun doute l'adresse au meilleur rapport qualité/prix de tout le séjour.

Parce qu'en Islande, tout est très cher. De la carte postale la plus basique à 3,50 € à l’œuf vendu 1 € l'unité, en passant par le petit ramequin de soupe à 20 €.

Pour deux plats dignes de menus du soir, on s'en est sorti à 27 € le midi, par personne. Le saumon cru, en entrée, était servi sur une pierre naturellement salée avec quelques tranches de pomme granny et de la salicorne ; un RÉGAL pour les yeux autant que pour les papilles. 

Apotek restaurant
Austurstræti 16, 101 Reykjavík

Site internet : apotekrestaurant.is


Notre passion pour le bon fish and chips nous a poussé jusqu'à un restaurant qui longe le port.
La carte propose environ 3-4 poissons, selon la pêche du jour, qui sont ensuite cuisinés en fish and chips. 

Impossible de faire plus frais !

Pas gras mais bien croustillant ; SAVOUREUX et gourmand comme il le fallait pour un soir du mois d'août où le thermomètre affichait tout juste 10° C. J'ai terminé le repas par une grosse tasse de chocolat chaud ; une parfaite soirée de vacances en somme.

Icelandic Fish & Chips
Tryggvagata 11, 101 Reykjavík

Site internet : fishandchips.is


La soupe

VIANDE ET FRUITS DE MER


Dans la vie de tous les jours, je ne suis pas une grande amatrice de soupe.

Alors que les veloutés, j'adore ça.
Mais la soupe de légumes, j'aime moins. Une question de consistance je pense. Je me dis que, tant que j'ai des dents, je n'ai pas envie de me nourrir avec des aliments que je pourrais boire à la paille.

Bref, en Islande, la soupe, c'est un peu la vie.
Mais la soupe de poisson. 
Et de viande !

Et ça, ce fut un bonheur.
De trouver son bol de soupe bien chaude après une journée à se promener, avec quelques morceaux de pain et du beurre à tartiner dessus avant de le plonger dans la soupe.

On en a mangé pendant tout le séjour.
Mais à Reykjavik, c'est dans une toute petite échoppe que l'on a goûté nos deux premières soupes islandaises : une à l'agneau et une aux fruits de mer. Qui peuvent être servis directement au cœur d'une boule de pain !

Icelandic Street Food
Lækjargata 8, 101 Reykjavík

Page facebook : fb.com/pages/Icelandic-Street-food


Hot dog

BŒUF, PORC ET AGNEAU


"Les islandais aiment les hot dogs", c'est la première phrase que j'ai lue à la page gastronomie de mon guide touristique sur la ville de Reykjavik.

Ici, le hot dog s'appelle PYLSUR, et il est traditionnellement préparé avec une saucisse de bœuf, porc et agneau. Tout mélangé.

Dans la capitale, il existe un petit stand avec une queue souvent interminable aux heures de repas. Ouvert depuis 1937, c'est un peu une institution. Un passage obligatoire par lequel Bill Clinton lui-même est passé.

Alors on a fait comme tout le monde ; on a pris notre hot dog avec le tout, c'est-à-dire l'ensemble des condiments proposés (ketchup, moutarde, oignons frits, oignons crus...). En quelques minutes, il n'y avait déjà plus rien, et un deuxième n'aurait pas été de trop même pour mon petit estomac. Mais je me suis réservée pour le goûter / dessert que l'on avait décidé de prendre, quelques minutes plus tard.

Baejarins Beztu Pylsur
Tryggvagata 1, 101 Reykjavik

Site internet : bbp.is


Le skyr

MI-YAOURT MI-FROMAGE


Dans les rayons des supermarchés comme sur les cartes des restaurants, le skyr était un peu partout.

C'est une spécialité islandaise qui se rapproche du yaourt bien épais et généreux que l'on connait, mais qui apparemment devrait être considéré comme un fromage à pâte tendre, techniquement parlant.

Bref, c'est un mi-yaourt mi-fromage qui est souvent aromatisé avec toutes sortes de fruits.
Et que l'on retrouve aussi en PÂTISSERIE.

Comme chez Bakarí Sandholt qui revisitait cette spécialité avec un petit biscuit tendre dessous, et des inserts à la myrtille. Le chocolat chaud était aussi une pure merveille ; très épais, il est mélangé en continu dans une turbine, avant d'être servi aux clients.

Bakarí Sandholt
Laugavegur 36, 101 Reykjavík

Site internet : sandholt.is


Le goûter

TRÈS GOURMAND


Pour selon que Reykjavik n'est pas une ville immense, on n'a pas eu de mal à trouver trois adresses différentes de coffee shop. Avec toujours de délicieux gâteaux servis avec leur bonne dose de crème fouettée (mais pas sucrée, ou très peu).

En commençant par Kaffibrennslan, un café dans une petite maison en tole très typique, avec un intérieur tout en bois très chaleureux. 

Je me suis régalée avec une part de gâteau au chocolat bien moelleux, tranquillement installée à côté d'une fenêtre d'où l'on entendait le vent souffler (parfaitement hygge !) tandis que le chéri optait pour une gaufre au bacon et sirop d'érable ; une petite bizarrerie sucrée / salée dont les islandais raffolent apparemment.

Kaffibrennslan
Laugavegur, 101 Reykjavík

Site internet : kaffibrennslan101.is


Il existe même une CHAÎNE, façon Starbucks on pourrait dire, dans la ville.

Des établissements Te & Kaffi un peu à chaque coin de rue, avec la particularité d'être une entreprise familiale qui produit elle-même son café... bien que pour ma part, j'ai délaissé la carte des cafés naturels au profit d'un bon chaï latte et d'un double cookie à 8000 calories.

Te & Kaffi
Plusieurs enseignes dans Reykjavik

Site internet : teogkaffi.is


Également sur Reykjavik :



16 janv. 2018

Mes activités hyggelig de l'hiver

Le mardi, janvier 16, 2018

Par essence, l'hiver est une saison du hygge.

Avec ses bûches dans l'antre de la cheminée, ses grosses chaussettes très douces, ses plaids qui le sont encore plus, et ses énormes bourrasques de vent que l'on entend parfois jusque dans son lit.

C'est agréable, d'ailleurs, quand la nature se fait entendre, et que l'on est bien au chaud chez soi, pour en profiter.

Mais, et c'est tout à fait paradoxal, le HYGGE semble s'échapper par la moindre interstice, en ce début d'année. Avec les tournées des maisons qui s'enchaînent pour se souhaiter la bonne année en coup de vent, les achats presque compulsifs en période de soldes, et ce redémarrage de mille projets qui font filer le temps encore plus vite.

Alors la semaine dernière, on a pris le temps de se poser.

De faire les soldes aussi, de façon raisonnée.
Mais surtout de s'installer tranquillement autour de la table basse, et faire une partie de jeu de société, à deux, après avoir bu un bon chocolat chaud accompagné d'une madeleine.

Peut-être que je ne peux pas totalement échapper au démarrage de l'année en trombe.
Mais j'ai envie de m'y aménager ces petits moments hyggelig qui rendent le quotidien plus doux, et plus extraordinaire.


Profiter

D'UN FEU DE BOIS


Il y a une chose qui me manque plus que tout dans notre appartement : une cheminée. Avec l'odeur du feu de bois qui remplit le salon, sa chaleur tellement enveloppante, et la vue des braises qui craquent dans le foyer ; hypnotisant !

Alors chaque fois que je descends en Ardèche, chez les parents du chéri, je passe du temps devant leur cheminée. Avec une tasse de thé ; cliché au possible, et pourtant l'une des choses que j'aime le plus faire quand je ne fais rien... si ce n'est profiter de ce petit moment absolument délicieux.

Et quand on revient à la maison, Glasgow qui a traîné du côté de la cheminée, sent encore un peu le feu de bois sur le dessus de la tête, et j'adore !

Je suis tellement accro que je me suis mise en quête d'une bougie qui sent le feu de bois. Je n'ai pas encore trouvé LA bougie parfaite, mais voilà mon petit retour sur deux dernièrement testées : 

- Feu de bois crépitant de la marque Yankee Candle sent plutôt le parfum quand on la fait brûler ; grosse déception donc. Mais je me suis rendue compte, quelques heures plus tard, qu'une odeur de feu de bois flottait dans l'appartement ; ce n'est pas l'idéal, mais je sais que je peux toujours la faire brûler une heure pour retrouver l'odeur que j'aime, quelques heures plus tard.

- Feu de bois des boutiques Muji, est assez discrète quand elle commence à brûler, et au début, j'avais un peu l'impression qu'elle ne dégageait aucune odeur. Mais si on la laisse suffisamment longtemps (une heure environ), le feu de bois se fait alors sentir dans la pièce.


Déguster

UN COCKTAIL CHAUD


J'adore les cocktails, mais ça n'a honnêtement rien de hygge.

En revanche, les cocktails chauds, que l'on sirote tout doucement du bout des lèvres pour ne pas se brûler, que l'on tient au creux de ses mains comme si on avait froid même en intérieur, que l'envie d'en déguster se fait d'autant plus sentir quand la neige tombe au-dehors... c'est HYGGELIG.

Prochainement, j'aimerais bien : 

- goûter le punch chaud au gin de (ma blogueuse préférée) Rosie,
- trouver la recette du Chaï Blazer (gin infusé au chaï, jus de citron jaune pressé, sirop de cannelle et jus de pomme) du bar Le Florian.


Se promener

DANS LA NEIGE


Il est vrai que le hygge, c'est plus chez soi qu'en extérieur. Mais je pense que l'on peut retrouver ce sentiment d'ambiance réconfortante, simple et dans l'instant, quand on prend le temps de faire une belle promenade, avec une poignée d'amis, le pique-nique dans le sac, et deux thermos de boisson chaude par personne.

Pour fêter la nouvelle année, nous sommes partis à cinq en Auvergne, dans un petit chalet (équipé d'une cheminée), à deux pas de la montagne. L'endroit idéal pour louer une paire de raquettes et déconnecter complètement ; profiter de ce "scrounch" si RELAXANT de la neige qui craque sous nos pas ; avoir un peu chaud dans les montées et sentir tous ses muscles du bas du corps en action ; puis se reposer quelques dizaines de minutes, avec la neige à perte de vue et une tasse de thé dans la main.

Et pour vraiment être hygge jusqu'au bout, je choisis toujours une paire de chaussettes bien épaisses et douces, un bonnet qui a une doublure en polaire hyper confortable, un pull cosy en grosses mailles, une écharpe/plaid enroulée autour du cou.


Fêter

LA CHANDELEUR & MARDI-GRAS


On a dit hygge, pas lagom.

Donc les excès de gourmandise sont largement permises, d'autant plus avec la chandeleur et mardi gras qui s'enchaînent à une vitesse folle.

J'avoue, j'aime tellement les crêpes qu'on n'attend jamais la chandeleur pour en faire. Mais c'est une occasion de plus pour ressortir la crêpière, disposer des petits bols d'ingrédients salés, des bocaux de confitures et de pâtes à tartiner, un peu partout sur la table... et inviter quelques amis pour se retrouver autour !

Et à mardi gras, on ressort les bugnes de Noël.
Parce que oui, dans ma famille, les bugnes, on les fait à Noël.
Mais j'aime bien l'idée de m'intégrer et prendre la tradition du reste de la France... et en faire une seconde fois !

La seule chose qui ne change pas : la recette. Celle de ma grand-mère, la meilleure ! (Oui... je ne suis pas objective.)

- 500 g de farine
- 100 g de sucre
- 2 sachets de sucre vanillé
- 4 gros oeufs
- de la levure de boulanger
- 25 cl d'arôme de fleurs d'oranger
- 1/2 verre de rhum
- de l'huile de tournesol pour la cuisson
- du sucre glace à saupoudrer sur les bugnes

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter ensuite la levure. Puis les œufs. Et le reste des ingrédients ensuite, avant de laisser poser la pâte entre 5h et une nuit entière.
Étaler la pâte finement ; découper des bandes et les faire cuire dans une huile très chaude, à la poêle.


Et vous, quelles sont vos activités hyggelig préférées, en hiver ? 

12 janv. 2018

Mes bonnes adresses à Lyon - cet hiver

Le vendredi, janvier 12, 2018

Je crois que c'est l'effet ciel gris et températures en berne.
Chaque fois que je pense avoir un petit morceau de week-end tranquille à la maison, j'ai envie de filer dans un petit salon de thé cosy avec de bonnes pâtisseries à SAVOURER du bout de ma fourchette à entre-mets...

... avant de me souvenir qu'on a déjà prévu de descendre en Ardèche pour faire le tour de la famille ou de faire les courses parce que l'on commence à dangereusement voir le fond du frigo.

Si bien que j'ai une liste longue comme le bras de coffee shop à tester, et qu'il faudrait sérieusement penser à instaurer une loi en faveur du tea time, un jour par semaine. Avec les proches qui sortent plus tôt du bureau, et tout ce qu'il faut pour aller se régaler d'une part de carrot cake et d'un bon chaï latte.

(Oui, je commence à penser à la création d'un parti gastro-politique)
(La gourmandise présidente, qui est avec moi ?)

En attendant, je me suis rattrapée en découvrant quelques adresses qui m'ont donné envie d'y retourner, avec des bons petits plats de chef; mais aussi du bon BURGER pour les repas sur le pouce.



Victoire et Thomas

BAR À VIN ET CUISINE DE PARTAGE


Je crois que je pourrais y aller juste pour la superbe décoration de la salle à l'étage ; le bar, très lumineux, a tout de suite attiré mon attention !

Mais c'est dans le caveau, au sous-sol, que j'ai été invitée à un repas-dégustation autour des vins de la carte et des assiettes à partager que je n'ose pas appeler tapas étant donné la qualité de ces petites bouchées. Saumon, foie gras, stracciatella di bufala... un RÉGAL, tout simplement.

Quant à la carte des vins, elle est assez dingue. Avec des références qui viennent d'un peu partout dans le monde parce que Victoire et Thomas, les deux fondateurs du restaurant, ont voyagé pendant une année pour aller à la rencontre de vignerons afin de remplir leur cave !

Victoire et Thomas
27 Rue de l'Arbre Sec, 69001 Lyon

Site internet : victoire-thomas.com



Burger & Wells

FAST-FOOD


Je n'ai mangé qu'une seule fois chez Burger & Wells, en revanche mon récapitulatif de livraisons chez Foodora doit bien comptabiliser quatre-cinq commandes chez eux en l'espace de deux mois.

Ce ne sont pas les meilleurs burgers que j'ai pu manger, parce que j'avoue avoir un faible pour la recette au canard et foie gras de chez Guy & Sons et que le pain chez Yabio est excellent.

Mais ils sont bons.
Un peu moins chers.
Et l'adresse est ouverte 7j/7.

Trois bonnes raisons pour me laisser tenter (plus souvent que ce n'est raisonnable) par l'avocado burger : steak frais de viande hachée, cheddar, guacamole, poitrine fumée, oignons rouge et (une bonne & pas chimique) sauce barbecue. Et aussi par la boisson pomme/thé/gingembre que je vous recommande absolument !

Burger & Wells
18 Rue du Bât-d'Argent, 69001 Lyon

Site internet : burgerandwells.com



Slake Coffee House

COFFEE SHOP


Oui, le Slake a juste ouvert depuis mille ans.
C'est une adresse de coffee shop un peu incontournable à Lyon, qui a d'ailleurs tellement de succès que c'est vite complet.

Donc on se demande qui a eu la bonne idée d'y aller (enfin) le week-end de la fête des Lumières... 

Je plaide coupable ! Mais j'avais très envie d'un chaï latte et d'une part de carrot cake, et finalement, après avoir attendu une petite quinzaine de minutes, on était assis à savourer notre GOÛTER bien mérité alors qu'il faisait froid au-dehors, dans ce café à l'ambiance tamisée (et un peu hyggelig du coup).

Ne reste plus qu'à y retourner pour déguster d'autres pâtisseries à la carte !

Slake Coffee House
9 rue de l'ancienne préfecture, 69002 Lyon

Site internet : slake-coffee.com



Le Lounge

RESTAURANT & BAR


On pense rarement à pousser la porte d'un hôtel pour découvrir son restaurant.
En tout cas, pour ma part, c'est assez rare. Et finalement, c'est bien dommage.

J'avais déjà été invitée à déjeuner au restaurant du Warwick Reine Astrid à Lyon, il y a deux ans et demi, et je m'étais régalée. Alors quand on m'a proposé de venir découvrir la carte d'hiver du chef, je ne me suis pas faite prier ; ma gourmandise ne me l'aurait pas pardonné !

J'ai commencé par un White Lady Cocktail (gin Bombay Saphire, Grand Marnier, jus de citron et blanc d’œuf) que j'ai très envie de refaire à la maison. Et je me suis ensuite laissée guider par mon envie de viande :


Ravioles de bœuf braisé au vin rouge
Jus court au foie gras et bouquet de roquette

Bavette Angus poêlée
Écrasé de pommes de terre à la ciboulette et pleurotes, sauce lie de vin

Bûche chocolat de chez Sève


Le Lounge, restaurant de l'hôtel Warwick Reine Astrid
24 Boulevard des Belges, 69006 Lyon

Site internet : warwickhotels.com/fr/reine-astrid/



Steak'n'shake

FAST-FOOD AMÉRICAIN


J'aime beaucoup les BURGERS, mais je ne vais quasiment jamais manger dans des fast food américains. Peut-être la faute à six bonnes années passées à travailler chez McDonald quand j'étais lycéenne / étudiante.

Mais, et je mets cela sous le coup de l'après Noël / grands repas / et l'envie de gras qui arrive avec l'hiver, j'ai eu envie de tester le steak'n'shake. J'avais été invitée pour déguster leur MILKSHAKE régulièrement primé par le guide gastronomique ZAGAT aux Etats-Unis.

Ce n'est clairement pas l'adresse où l'on vient pour manger un burger de "vraie" cuisine, mais j'ai envie d'y retourner (contrairement au Burger King...), ces jours où je suis à Part Dieu ou Confluence, après avoir fait des courses, quand je ne sais pas où manger et que j'ai envie d'un plaisir "fast food".

(Et d'un milkshake, parce que j'avoue avoir beaucoup aimé celui à la vanille !)

Steak'n'Shake
Part Dieu et Confluence à Lyon

Site internet : steaknshake.fr

9 janv. 2018

Ma routine beauté pour survivre à l'hiver

Le mardi, janvier 09, 2018

Je pensais être prête pour l'hiver.
Un peu comme chaque année.

Je change ma routine en automne, elle convient bien aux températures qui chutent, et puis l'hiver arrive. Et les premiers signes de véritable déshydratation aussi. De jolies petites plaques de sécheresse sur le cou qui remontent tranquillement sur mes joues.

Bref, le refrain, je le connais, et je me fais pourtant encore avoir chaque année.
Quand l'hiver est là, chacun des produits que je pose sur ma peau, lotion tonique y compris, doit faire sa part de boulot côté HYDRATATION.

J'ai eu du mal (encore une fois) à trouver la routine qui convient à ma peau mixte et atopique, cet hiver, mais j'y suis parvenue ; donc j'avais un peu envie de me réjouir avec vous, quand même. Et ce sera peut-être l'occasion pour vous de découvrir de nouveaux produits !


Panier des sens

LOTION TONIQUE


Mon tout premier geste beauté du matin, avant même de me brosser les dents : rafraîchir et réveiller mon visage avec une lotion tonique. Et pour l'hiver, j'en ai adopté une qui apporte un peu d'hydratation à la peau, en plus d'avoir un packaging juste magnifique.

Je l'utilise : tous les matins, sur un coton (lavable), pour tonifier ma peau et lui donner un premier shot d'hydratation grâce aux extraits d'algues qu'elle contient.

J'aime : son odeur de crème très douce et légère et son effet immédiat sur la peau qui la laisse réveillée et comme gorgée d'eau.

Lotion tonique source de fraîcheur Panier des Sens, 12,90 € les 200 ml


Sérum éclat Vinoperfect

CAUDALIE


Mon autre addiction beauté, ex aequo avec les toniques je dirais, ce sont les sérums ; de véritables petits concentrés de soin dont quelques gouttes suffisent pour agir sur la peau.

Je l'utilise : après le tonique, pour redonner de l'éclat à mon teint.

J'aime : son effet bonne mine sur le visage, sa distribution sous forme de pipette et sa texture fluide très facile à appliquer.

Petit bémol : il n'apporte pas particulièrement d'hydratation à la peau.

Sérum éclat Vinoperfect Caudalie, 41,40 € les 30 ml


Soin hydratant fondamental

BIOTHERM


Apparemment, c'est aux propriétés régénérantes du plancton de vie, un micro-organisme présent dans ce soin, que je dois son efficacité sur ma peau ; à première vue, c'est un peu étrange, mais les plaques de sécheresse qui ont disparu de mon visage ont apprécié ! (ou pas, comme elles ne sont plus là...)

Je l'utilise : en crème de jour, juste avant de passer au maquillage, ainsi qu'en contour des yeux car le soin est également adapté à cette zone-là.

J'aime : son véritable pouvoir hydratant, apaisant et régénérant ainsi que sa texture fluide qui pénètre rapidement dans l'épiderme.

Petit bémol : son odeur de parfum.

Life plankton sensitive emulsion Biotherm, 45,00 € les 50 ml


Baume à lèvres réparateur

CLÉMASCIENCE


J'ai les lèvres presque constamment gercées tant elles sont fragiles, alors j'ai toujours deux-trois baumes en stick dans mon sac. Mais à la maison, j'opte pour des soins plus riches que j'essaie de passer sur mes lèvres matin et soir (mais j'avoue, j'oublie régulièrement).

Je l'utilise : après avoir pris le petit-déjeuner et avant de me coucher, quand je sais que je vais pouvoir le laisser poser un moment sans y toucher.

J'aime : son embout mousse et sa texture plutôt légère bien qu'on sente qu'elle reste sur les lèvres comme un véritable soin.

Petit bémol : son goût, pas trop désagréable, mais dans l'idéal, j'aimerais trouver un soin pour les lèvres sans aucun goût.

Baume à lèvres réparateur Pomissime Clémascience, 18,90 € le tube de 15 ml


Soin des mains et des ongles

BIOKARITE


Mon précédent tube très efficace terminé, je suis passée à celui-là, un peu septique. Je craignais, à cause de sa texture très fluide, qu'il ne soit pas suffisamment hydratant pour l'hiver. Et pourtant, je l'ai vite adopté ! 

Je l'utilise : le soir, avant de me coucher, et je crois qu'il faut que j'arrive à prendre cette bonne résolution d'en mettre également le matin si je veux réellement prendre soin de mes mains.

J'aime : son action hydratante et régénérante ; même en oubliant d'en mettre le matin, mes mains ne tiraillent plus le soir venu ! Et donc sa texture fluide qui pénètre très vite dans l'épiderme, ce qui la rend pratique pour une utilisation en journée. (D'ailleurs, j'ai le flacon entre les mains, c'est l'occasion d'en mettre un peu !)

Petit bémol : je n'ai pas remarqué d'action particulière sur mes ongles.

Soin des mains et des ongles BioKARITÉ, 8,05 € les 75 ml


Mousse nettoyante Fleur de vigne

CAUDALIE


Pour le soir, après le démaquillage, je suis revenue à cette mousse que j'avais découverte en 2016. J'aime beaucoup la gamme fleur de vigne de la marque, très douce avec ma peau.

Je l'utilise : en appliquant deux-trois pompes sur ma brosse Foreo (adoptée depuis plus de deux ans et demi).

J'aime : sa composition sans savon qui nettoie la peau en profondeur sans la dessécher.

Mousse nettoyante Fleur de vigne Caudalie, 6,70 € les 50 ml et 13,30 € les 150 ml


Crème gommante

ABSOLUTION


Une fois par semaine, je chouchoute ma peau au maximum en faisant un gommage pour en retirer les cellules mortes et préparer le terrain pour la pose du masque.

Je l'utilise : en massage léger et circulaire sur l'ensemble de mon visage.

J'aime : son efficacité pour exfolier et adoucir la peau tout en douceur, sans agresser ma peau sensible, et son packaging minimaliste et élégant.

Petit bémol : son odeur, un peu forte à mon goût.

Crème gommante Absolution, 29,00 € le tube de 60 ml


Masque de nuit

PURE HEAL'S


Depuis que j'ai découvert les masques à laisser poser toute la nuit, cet été, j'avoue avoir été très convaincue par leur effet généralement assez bluffant sur la peau.

Je l'utilise : en couche fine, après avoir exfolié ma peau, environ 15 minutes avant de me coucher, et je n'y touche pas jusqu'au lendemain matin.

J'aime : son effet réparateur et nourrissant pour la peau, ainsi que la petite mention "80 masques" qui donne une idée du nombre d'utilisations avant de l'acheter.

Masque de nuit à la propolis Pure Heal's, 51,99 € le pot de 100 ml chez Marionnaud


Crème-serum anti-âge yeux

NEOMIST


En fait, et ce sera mon dernier mot Jean-Pierre, je crois que j'ai trois addictions beauté : les toniques, les sérums ET les contours des yeux. Donc quand il s'agit d'un serum pour le contour des yeux, on a presque le tiercé gagnant.

Je l'utilise : le soir en déposant une goutte sur mon doigt pour chaque contour de l’œil. 

J'aime : son efficacité pour illuminer le regard et éclaircir mes cernes en utilisant très peu de produit ainsi que son packaging très élégant.

Petit bémol : pas suffisamment hydratant en hiver, c'est pourquoi j'utilise un autre produit le matin.

Crème serum anti-âge yeux Neomist, 54,00 € les 30 ml


Crème de nuit

BIOTONIQUE


Lorsque je ne fais pas poser de masque de nuit (la plupart du temps, du coup), j'aime appliquer un sérum très hydratant avant de passer une crème de nuit. J'utilise le même serum que cet automne, toujours aussi efficace et je suis, en revanche, passée sur une crème plus riche.

Je l'utilise : le soir, après tous les autres soins, pour aider ma peau à se régénérer.

J'aime : sa texture crémeuse et enveloppante, sa douce odeur de crème, l'action hydratante / réparatrice de sa composition à base d'edelweiss, d'huile de sésame et d'huile de jojoba, ainsi que son packaging.

Crème de nuit Biotonique, 48,90 € les 50 ml


Masques tissu

PURE HEAL'S & SARON


Quand je ne suis pas chez moi mais que je sens que ma peau a besoin d'un bon soin, je sors les masques en tissu ; ça ne tient pas de place dans les bagages, et certains sont vraiment très efficaces. Ils ne font donc pas partie de ma routine beauté du quotidien, mais comme j'en utilise souvent, je pense que je vous en parlerai plus souvent, en fin d'article.

Dernièrement, j'en ai beaucoup aimé deux : 

- Le masque hydratant Saron, qu'on laisse poser 15-20 minutes. Efficace, il a laissé ma peau bien hydratée, et je suis tombée sous le charme du packaging absolument adorable.

- Et le masque Centella nourrissant et énergisant de Pure Heal's, qu'il faut faire poser 10 à 20 minutes pour profiter de son action hydratante et tonifiante sur le visage.