SLIDER

Escapade de château en château au nord de Copenhague

12 févr. 2019


Changement de décor !
Après les paysages sauvages du Danemark du côté des falaises de Møn, nous avons passé une nouvelle journée dans Copenhague avant de reprendre la voiture, direction le nord cette fois-ci.

Cap sur le château de Hamlet !
Ou du moins, celui que Shakespeare a choisi comme théâtre de sa tragédie.

Autant dire que, férue de théâtre comme je suis, il m'était impossible de passer à côté. D'autant que chaque été, la pièce y est jouée par des comédiens qui entraînent les visiteurs de salle en salle ; donnant ainsi vie aux personnages et aux appartements du château.

Voiture louée pour 8h30, nous avions donc une journée complète devant nous.
Pour monter à Helsingør où se trouve le château de Kronborg.
Mais aussi pour faire un arrêt par les deux autres châteaux, repérés sur notre trajet.


Frederiksborg


En commençant par le château qui abrite le musée national d'histoire.

Avec déjà de nombreux musées visités à Copenhague, nous nous sommes contentés de faire une halte pour le voir de plus près (parce qu'il est absolument MA-GNI-FIQUE. Forcément, ses briques ne m'ont pas laissé de marbre !) et se promener dans ses jardins qui sont en accès libre.


En début de matinée, tout était très calme. Nous étions pratiquement les seuls visiteurs à errer dans le jardin baroque puis dans le jardin romantique à l'anglaise...

Une belle promenade qui se termine par une superbe vue sur le château, avec les jardins en contrebas.
Frederiksborg slot
3400 Hillerød

Site internet : dnm.dk

Fredensborg


J'ai bien tenté de me faire inviter pour une tasse de thé, mais il semblerait que les danois, contrairement aux anglais, sont plutôt des amateurs de café ! Alors, comme les cars touristiques de passage, nous nous sommes contentés d'admirer la résidence royale de l'extérieur.

Le château de Fredensborg ne se visite qu'au mois de juillet, notamment parce que la famille royale y vit 6 mois dans l'année, au printemps et à l'automne.


Mais ici aussi, le parc du château est ouvert au public.
Et, en dehors de quelques zones comme l'orangerie ou le potager qui ne se visitent également qu'en juillet, il est possible de faire une belle balade sur toute le domaine.

Au calme.
Avec le bruit du vent dans les feuilles pour fond sonore.


On a même repéré une biche, de loin. Ou un faon peut-être. De passage, juste quelques secondes.
En faisant le moins de bruit possible, on a tenté de s'approcher. De voir si on le retrouvait.
En vain.

On a fait le tour du château, rêvé de piquer quelques idées d'architecture pour notre future maison... et on a repris la route.
Fredensborg slot
Slottet 1B, 3480 Fredensborg

Site internet : kongehuset.dk

Kronborg


Pensant arriver à l'heure du déjeuner, nous avions prévu le pique-nique ; avocats et pain danois, que nous avons sorti à deux pas du parking du château où des tables sont prévues pour les petits (ou gros) creux.

On a eu un succès fou.
Des moineaux, des mouettes et des merles étaient nos plus grands fans.
Ils étaient absolument partout autour de nous, si bien que j'ai même pu tendre un petit bout de pain à un moineau qui est venu le picorer directement dans ma main.

J'étais ravie !
Mais nous avions déjà commis une erreur : n'avoir qu'en tête de manger alors que nous étions sur un parking privé... indiqué par aucun panneau ni aucune barrière à l'entrée, mais il y avait un petit horodateur dans un coin. Et comme la plupart des touristes, si j'en crois les témoignages trouvés sur internet, on s'est pris une amende. 
Donc, attention aux abords du château : cherchez bien l'horodateur pour vous acquitter du droit de stationnement. 


Le château se situe vraiment au bord de la mer Baltique, face à la Suède.
Les canons sont encore tournés vers leur meilleur ennemi, d'ailleurs.

Une petite anecdote qu'ils nous ont raconté : seuls les anglais et les français se seraient plus faits la guerre que les danois et les suédois !


Tous les étés depuis je-ne-sais-combien-d'années, le château accueille une troupe de comédiens qui met en scène et joue Hamlet, dans tout le château. Durant les mois de juillet et août.

Non seulement c'est une superbe occasion d'entendre Shakespeare en langue originale (et rien que pour ça, c'est à ne pas manquer), mais aussi de parcourir le château d'une façon différente. Plus ludique.

On passe, tour à tour, des appartements du roi à ceux de la reine, de la cour extérieure à un couloir... les personnages nous donnent rendez-vous dans tout le château pour connaître la suite, pour assister à une confrontation, une rencontre en secret, un complot, un duel...

Le château prend vie, comme s'il était encore habité, grâce aux comédiens qui s'approprient l'espace.







Une salle est d'ailleurs dédiée aux différents comédiens passés par le château de Kronborg. On retrouve notamment Kenneth Branagh (a.k.a professeur Gilderoy Lockart !) qui a endossé le rôle de Hamlet en 1988... et Jude Law, aussi, est passé par là !
Kronborg slot
3000 Helsingør

Tickets : 95 DKK en plein tarif, gratuit pour les moins de 18 ans
Site internet : kongeligeslotte.dk

Helsingør 


On a terminé la journée dans les rues de la ville.
Colorées. Avec de belles façades en briques. 

On s'est arrêté prendre une boisson chaude, un chaï latte pour moi et certainement un café pour le bûcheron... et puis on est retourné à Copenhague pour nos dernières journées de vacances en terre danoises.

Granola sirop d'érable, chocolat et fruits secs pour le petit-déjeuner

5 févr. 2019


Cela faisait partie de mes envies pour l'année 2019 : faire mon granola maison.
Ce qui n'avait pas l'air bien compliqué - et spoiler alert : ça ne l'est pas - mais que je n'avais toujours pas fait. Faute de penser à rassembler les quelques ingrédients nécessaires.

Alors la semaine dernière, je me suis lancée.

J'ai épluché des dizaines de recettes, françaises et anglaises, pris des notes sur les différentes proportions de chacune, retenu des idées, mis de côté celles qui correspondaient moins à mes goûts... et finalement, je suis passée derrière mon plan de travail, couteau en main, prête à découper fruits secs et carreaux de chocolat.

L'ODEUR qui s'échappait du four était folle.
Et ce goût... toute la gourmandise dont j'ai envie au petit-déjeuner.

Bref, je vous glisse ma recette, mais aussi quelques conseils si vous avez envie de vous lancer avec vos ingrédients préférés !


Ingrédients


- 350 g de flocons d'avoine
- 2 c. à soupe d'huile d'olive
- 10 c. à soupe de sirop d'érable
- 100 g de noisettes entières
- 100 g d'amandes entières
- 80 g de cranberries
- 1/2 c. à café de fleur de sel
- 4 c. à café de cannelle en poudre
- 250 g de chocolat noir


Recette


1. Couper en morceaux, avec un couteau de cuisine, les noisettes, les amandes et les cranberries.

2. Préchauffer le four à 150°C.

3. Dans un saladier, mélanger les flocons d'avoine, les noisettes, les amandes, les cranberries, la cannelle et le sel ainsi que l'huile et le sirop d'érable. Bien mélanger.

4. Recouvrir une plaque de cuisson de papier sulfurisé, et verser le mélange dessus. L'étaler de façon à avoir au maximum 1 cm d'épaisseur. (Avec ces proportions, je dois personnellement faire deux fournées.)


5. Faire cuire environ 30 minutes en mélangeant toutes les 10 minutes. Le granola doit alors prendre une petite couleur dorée.

6. Pendant ce temps, couper les carreaux de chocolat en pépites.

7. Lorsque le granola est cuit, sortir la plaque du four et laisser refroidir complètement avant d'ajouter le chocolat.

Pour le conserver, un bocal en verre, et le tour est joué !


Et avec d'autres ingrédients ?


L'idée de base du granola, c'est un mélange de flocons de céréales, d'huile et de liquide sucrant. Et pour ma part, j'ai opté pour ces proportions :

- 350 g de flocons de céréales (avoine, épeautre, sarrasin...),
- 2 c. à soupe d'huile (d'olive, de colza, d'arachide, de noisette, de noix de coco...),
- 10 c. à soupe de liquide sucrant (sirop d'érable, d'agave, de coco, miel...).

Et on peut ensuite ajouter :

- des fruits secs (amandes, noisettes, noix de cajou, noix de pécan, raisins, cranberries, figues, bananes, abricots...), 
- des graines (de chia, de tournesol, de lin, de courge, de chanvre...),
- des épices moulues (cannelle, cardamome, vanille, mélange pour pain d'épices...),
- et des pépites de chocolat après cuisson.

Si vous vous lancez, vous me ferez partager vos recettes ?


Accompagnement 


Avant, je mangeais le granola avec du lait, comme les céréales étant petite, faute de trouver des yaourts sans lactose (je suis très intolérante depuis toujours) contrairement au lait qui existe depuis déjà longtemps, ou des yaourts au soja qui me plaisent.

Parce que j'en ai goûté pas mal, et j'étais toujours gênée par le goût de soja.
Jusqu'à essayer ceux de la marque Alpro qui m'ont complètement réconcilié avec le soja.

Résultat, je mange désormais mon granola avec un yaourt de soja aux fruits rouges (mûres, cerises, framboises ou myrtilles, selon mon humeur) ou avec un yaourt NATURE sans lactose. Parce que oui, maintenant, on peut en trouver ! Difficilement, mais la marque distributeur Auchan en produit. Ils ont même le beurre et la crème liquide sans lactose... autant dire que moi qui aime la chantilly et tous les gâteaux pur beurre, je ne suis que joie.

Bref, le granola avec un yaourt. Pour l'onctuosité.
Et des yaourts aux fruits pour les matins plus gourmands.


Prêt.e.s à passer aux fourneaux ?

Une journée les pieds dans la neige au Pilat ​

29 janv. 2019


Le bruit de la neige qui craque sous nos pas.
Les bottes de l'espace plus confortables que des chaussons.
Et la perspective de dévaler une pente, pour la première fois, les fesses vissées à une luge...

Samedi matin, après m'être réveillée trop tôt d'une nuit trop courte, ce fut la seule pensée qui m'extirpa du confort de mon lit : on allait passer la journée à la neige.

Trois thermos de thé plus tard - un pour le bûcheron, et deux avec un nuage de lait pour moi, dont un serait descendu sur le trajet... - on mettait les voiles pour Le Bessat, ce petit village du massif du Pilat à une heure, environ, de Lyon.

C'est l'avantage d'avoir un bûcheron qui écume les routes en vélo, toute l'année.
Connaître des endroits parfaits pour profiter de la NATURE en toute saison.

Sans canon à neige ni forfait à payer ni skieurs tout schuss
Une autre ambiance, avec tous les bienfaits d'une sortie "à la neige" et du grand air vivifiant qui donne le rose aux joues.

Au Pilat, pour nous. Mais il y a plein d'endroits comme celui-là, à découvrir en France. Des "espaces nordiques". Des coins avec de la forêt, des champs, pas beaucoup d'habitations, suffisamment hauts pour que la neige s'y fasse un nid pour l'hiver... 

Et très peu de réseau.
La nature, et internet en berne sur le smartphone.
Tout ce qu'il faut pour profiter d'une vraie journée de DÉCONNEXION.


Faire de la luge


Parce que ce n'est pas que pour les enfants.
Et que ce fut même ma première fois à... 30 ans.

Nous sommes arrivés au col de la Croix de Chaubouret vers 10h. Il restait encore quelques places sur le parking juste en face de cette belle montée vers laquelle toutes les luges se dirigeaient, traînant le long de leur corde sur le sol enneigé.

Alors on a suivi le mouvement.
Le stress commençait à monter. Parce que, je vous rappelle, première fois, toussa toussa.

Et puis on a bifurqué. Légèrement.
Tout l'avantage de ne pas être en station, c'est d'avoir de la place. De pouvoir s'éloigner de quelques centaines de mètres et de se retrouver presque seul au monde, sans risquer de foncer dans une luge voisine.

Le brouillard était encore très bas. Très épais. Et honnêtement, on n'y voyait pas à plus de 500 m.
Cela donnait un côté mystérieux au paysage. C'était peut-être un peu plus effrayant, aussi, pour commencer mes descentes en luge (bien que les premières se soient terminées la tête dans la neige après 200 m de glissade seulement).

Un petit CONSEIL avant de se lancer en luge : vérifier le chemin à pied, en amont. Notamment pour éviter de foncer dans une pierre ou un trou. 


Se promener en forêt


Il y avait cette route, toujours au niveau du col de la Croix de Chaubouret, qui nous plaisait bien. Bordée de sapins enneigés. Avec un petit chemin qui partait sur le côté.

J'ai troqué ma combinaison de ski (bien utile avec mes nombreuses chutes en luge !) pour une tenue plus confortable pour marcher (jean souple et Moon Boots - je les ai achetées l'année dernière et je ne suis que joie quand je les enfile ; encore plus confortables que des chaussons !), et on a tranquillement suivi ce chemin.

Sans bifurquer.
Sans s'éloigner du sentier bien tracé.

Pour pouvoir retrouver facilement notre route, au retour, et rester sur un sentier facilement praticable. C'est l'avantage de ne pas être en haute montagne : on peut se PROMENER en forêt, faire du "hors piste" puisque aucune piste véritable n'est tracée, mais en restant en sécurité.



Bonnet (similaire) | Veste sans manches en fausse fourrure (similaire)
Pull en mailles | Jean | Moon boots




Déjeuner à l'auberge


Quand on habite en Ardèche du nord, on connait tous plus ou moins l'auberge de la Jasserie. De nom. Parce qu'elle est reconnue pour ses bons produits locaux. Et qu'il est parfois difficile d'avoir une place sans réserver.

On a quand même tenté le coup.
Arrivés à 13h15 pour un dernier service à 13h45 ; on était encore dans les temps.
Et une table pour deux était disponible.

Une marmite de bolets et une planche de charcuterie plus tard, on se laissait tenter par la spécialité de la maison bien que la faim s'était envolée depuis longtemps : de la tarte aux myrtilles. Un régal.
Auberge de la Jasserie
La Jasserie, 42660 Le Bessat

Site internet : lajasserie.com

Il y a de nombreux chemins de randonnée qui partent de la Jasserie, et il est possible de louer des RAQUETTES à plusieurs endroits dans le Pilat, notamment au col de la Croix de Chaubouret.

Mais de notre côté, après avoir bien profité de notre matinée luge et promenade, on a repris la voiture pour se diriger du côté du Crêt de l'Œillon où il y a un superbe panorama sur la région. Des parkings s'improvisent un peu partout, alors on a fait comme tout le monde. On s'est garé, et on a continué à pied.

Une fois à la table d'orientation, il a bien fallu se faire une raison : les nuages étaient beaucoup trop bas, comme on dit, et si on a profité de la balade, le point de vue serait pour une prochaine fois !


On est alors retourné se mettre au chaud dans la voiture où nos thermos de thé encore chaud nous attendaient... avant de rentrer chez nous. Avec, pour ma part, ma dose de (bonne) fatigue après avoir tant de fois remonté la pente en traînant la luge derrière moi !


Petit lien pratique si vous n'êtes pas véhiculé et que vous habitez à Lyon / Saint Etienne / Vienne : pilat-tourisme.fr/pratique/comment-venir/pilat-sans-voiture

Ces soins pour protéger ma peau du froid en hiver

25 janv. 2019


Alors que le froid a mis sacrément du temps à s'installer (je veux dire, le vrai froid, celui qui nous incite à porter des doudounes sur les manteaux en laine), ma peau a, en revanche, été très prompte à en souffrir.

Même quand, finalement, il ne faisait pas si froid.
C'est un fait que je ne cesse observer au fil des ans : ma peau est très sensible aux changements de saison.
Et je ne peux malheureusement pas me passer d'adapter mes soins en fonction. Malgré mon envie de moins consommer, y compris en beauté.

Heureusement, certains soins réussissent à sauter d'une saison à l'autre.
Une crème que je trouve par exemple riche et idéale en soin du soir avec les températures encore douces de l'automne, pourra me servir en crème du jour en hiver si le tube n'est pas terminé !

Alors j'ai pensé qu'il pourrait être intéressant de vous lister, à la fin de l'article, ces produits dont je vous ai déjà parlé, que j'ai commencé à utiliser à un autre moment de l'année, mais dont je me sers encore en hiver.

Mais avant ça, j'ai cinq petits nouveaux qui sont entrés dans ma routine, et qui ont grandement soulagé ma peau meurtrie par le FROID hivernal.


Mavala
CRÈME MULTI-HYDRATANTE


Malgré ma peau qui a tendance à briller au niveau de la zone T, j'ai besoin d'une crème très hydratante le matin. Avec une texture plus fluide et légère que le soir, mais qui va véritablement protéger ma peau du froid.


Je l'utilise : le matin, après mon sérum.

J'aime : sa texture qui se fond rapidement dans l'épiderme, son odeur très douce, son action véritablement hydratante, et la possibilité de se maquiller par-dessus à peine 2 minutes plus tard.

Petit bémol : sa composition qui contient notamment du silicone. À terme, après avoir terminé tous les produits que j'ai reçus par le passé, j'aimerais me tourner vers des produits aux compositions plus naturelles. Mais je sais aussi que tous les produits ne peuvent pas être parfaits, et parfois, quand le soin est aussi efficace que celui-ci, j'ai tout de même envie de continuer à l'utiliser.

Crème poids plume multi-hydratante, Mavala


CeraVe
LAIT HYDRATANT


C'est un peu un miracle : cet hiver, je me suis enfin réellement mise à hydrater mon corps quotidiennement. Je le disais souvent dans mes précédents articles de soin : c'est une étape que je savais être nécessaire mais que je délaissais trop souvent. Jusqu'à, très honnêtement, avoir reçu ce lait qui pénètre dans la peau en peut-être une minute maximum. Ce qui me permet de m'habiller immédiatement après l'avoir passé !


Je l'utilise : tous les matins et parfois le soir.

J'aime : l'hydratation qu'il apporte réellement à ma peau (j'ai une peau atopique, et depuis que je l'utilise quotidiennement, mes plaques reviennent nettement moins souvent), son odeur totalement neutre et sa rapidité d'absorption par la peau.

Petit bémol : sa composition, notamment sans parfum mais qui contient tout de même de l'alcool.

Pour info : c'est un lait hydratant visage et corps. Je ne l'utilise que pour le corps car il est pour peaux sèches à très sèches, ce qui n'est pas le cas de mon visage.

Lait hydratant corps et visage pour peaux sèches à très sèches, CeraVe


Lush
EXFOLIANT À LÈVRES


J'ai toujours les lèvres dans un piteux état, quelle que soit la saison, bien qu'en hiver, c'est un peu le summum. À la fin de l'automne, je me suis souvenue d'un exfoliant à lèvres testé il y a des années, de la marque Lush. Je suis donc retournée en boutique pour en racheter un, et j'ai opté pour celui que la conseillère m'a indiqué être le plus hydratant.


Je l'utilise : le soir quand mes lèvres ont besoin d'être exfoliées ; deux fois par semaine environ.

J'aime : son odeur de miel, son action exfoliante mais pas trop abrasive qui laisse les lèvres lisses, douces et légèrement hydratées, et sa composition que je trouve très bonne.

Exfoliant à lèvres Honey, Lush


Mirins
BAUME À LÈVRES 


Je crois que je n'ai jamais eu de meilleur baume à lèvres que celui-ci. Et pour le coup, j'essaie de faire déjà bien plus attention à la composition des baumes parce qu'inévitablement on en ingère, ne serait-ce qu'en buvant un verre d'eau.


Je l'utilise : matin et soir, et parfois dans la journée quand je suis chez moi et que je pense à en mettre.

J'aime : son odeur fraîche et naturelle de romarin / pamplemousse, son pouvoir hydratant qui nourrit mes lèvres comme aucun produit ne l'a fait avant lui, et sa composition très naturelle.

Petit bémol : il n'existe pas sous forme de stick, ce qui est plus pratique donc je ne l'utilise que chez moi, et je cherche encore un bon stick pour en mettre dans la journée.

Lip balm Rosemary & Grapefruit, Mirins


Aragan
CRÈME ANTI-ÂGE


J'avoue, j'ai eu une petite réticence à écrire "crème anti-âge". Parce que ça me donne l'impression de vieillir d'un coup, déjà, et que je pense que le meilleur anti-âge, c'est de prendre soin de sa peau au quotidien, notamment en l'hydratant matin et soir. Cela étant dit, malgré le nom, j'aime beaucoup ce produit.


Je l'utilise : le soir, sur l'ensemble du visage et le cou.

J'aime : sa texture onctueuse adaptée aux besoins de ma peau en hiver, son parfum très doux et enveloppant, et son action nourrissante.

Aloe Lift Skin-Care, Aragan


Et j'utilise toujours...


- le matin, le sérum hydratant Mavala et la crème d'eau Garancia de ma routine beauté estivale,
- le soir, le sérum lumière sublime Cinq Mondes, l'eau micellaire Fleurance Nature et le nettoyant Ren clean Skincare ainsi que, matin et soir, le soin contour des yeux BioKarité de ma routine beauté automnale.

Et vous, avez-vous des soins à me recommander ?
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007