SLIDER

Recette
Affichage des articles dont le libellé est Recette. Afficher tous les articles

Cuisine | Des esquimaux aux deux kiwis

22 juil. 2013


À force de voir des photos d'esquimaux maison (qu'on appelle popsicles parce qu'on est trop hype et qu'on a le swag), j'ai pris envie de faire les miens... Esprit du mouton quand tu nous tiens. :p 

Il se trouve aussi que le Chéri est un grand enfant, et qu'il adore ce genre de glace qu'on fait avec de bons fruits frais en purée. Donc, lundi, je me suis lancée ! 

À la maison, j'avais une petite colonie de kiwis, gentiment envoyés par la marque Zespri. Du coup, j'ai découvert que les kiwis, il en existait plusieurs sortes, dont les gold, qui sont jaunes pâles à l'intérieur, qui ont une drôle de forme un peu allongée et écrasée au bout, et qu'ils n'ont pas du tout le même goût ! C'est plus sucré et ça fait "fruit exotique". Vraiment sympa. ^^ 

Bref, j'ai fait des glaces au kiwi. ^^ 

LES INGRÉDIENTS
                

Pour huit glaces, il vous faudra : 

- 3 kiwis gold,  
- 3 kiwis verts, 
- 3 cuillères à soupe de sucre,
- 3 cuillères à soupe d'eau, 
- un peu de patience pour trier les graines. 


Le problème majeur du kiwi, ce sont ses graines. J'ai plusieurs fois tenté le smoothie au kiwi sans succès : les graines broyées donne un côté râpeux à la boisson super désagréable. 

Donc mixer le kiwi entier, je préfère oublier. À la place, je prends le temps de trier les graines


LA RECETTE
                

• On commence avec le plus facile : les kiwis gold. Les couper en deux dans le sens de largeur, creuser le centre et sa ceinture de graines, et racler celles qui sont éventuellement restées dans le kiwi. Répéter l'opération sur les six demis kiwis. 

• Écraser avec le dos de la cuillère la pulpe de kiwis extraite avec les graines. Le but étant de la rendre la plus fine possible sans broyer les graines. Réserver. 

• Reprendre les demis kiwis, enlever la totalité de la chaire, et la passer au mixeur avec une cuillère et demi d'eau et une cuillère et demie de sucre. 

• Mélanger avec la pulpe de kiwis contenant les graines. Réserver.

• Refaire la même opération avec le kiwi vert. Cette variété de kiwi a une chaire moins tendre, donc plus difficile à écraser à la cuillère. Il a également beaucoup plus de graines ! Petit conseil : retirer le centre avec la cuillère comme précédemment, et racler son pourtour pour retirer les graines. Passer le centre de couleur blanche au mixeur une fois nettoyé de ses graines.  

• Pour faire des glaces de deux couleurs, faites un bocal de kiwis gold, et un autre de kiwis vert. (: 

Ensuite, il ne reste plus qu'à remplir les moules à glaces, et à les laisser quelques heures au congélateur, avant dégustation. :D 

ENCORE + GOURMAND
                

Et si vous avez la gourmandise dans les veines, je vous conseille de faire fondre une barre de chocolat noir et un tout petit peu d'eau dans un petit ramequin et de tremper la glace dedans au moment de la dévorer ! ^^ 



Et vous, vous avez tenté les glaces maison ?
Des recettes à me conseiller ? 

Cuisine | Quiche lorraine au lait d'avoine

29 mai 2013


Le plus dur quand on doit retirer de son alimentation un produit tel que le lait de vache ? Réapprendre à cuisiner des recettes basiques. 

Béchamel, soufflés, quiches... il faut tout refaire. Et ça passe en premier lieu par le remplacement du lait de vache par du lait végétal

Trouver le bon, c'est pas facile. Personnellement, j'ai énooormément de mal avec le lait de soja. J'en entends beaucoup me dire "ça n'a pas de goût quand c'est cuisiné". Et bien si. En tout cas, je le sens. Faut dire que je suis très sensible aux goûts : mes petites papilles sont bien affûtées. ^^ 

Donc, je me suis dirigée vers deux laits : le lait de riz pour le sucré, et le lait d'avoine pour le salé. Et j'ai donc tenté un basique : la quiche lorraine. (: 

Et comme le Chéri a juste adoré (parce que ça lui rappelait celle du boulanger quand il était petit), je partage ma petite recette. (résultant d'un mélange de deux recettes au lait de vache, une avec gruyère et l'autre sans.)


LES INGRÉDIENTS
                

Pour la pâte brisée : 

 250 g de farine
 100 g de margarine sans lait
 10 cl de lait d'avoine

Pour la garniture : 

• 4 oeufs moyens
• 2 c. à soupe de fécule de maïs
• 25 cl de lait d'avoine
• 10 cl d'eau
• 200 g de lardons
• noix de muscade
• sel, poivre

LA RECETTE
                

Commencer par la pâte brisée. 

• Incorporer la margarine coupée en dés aux 250 g de farine. Ajouter le lait d'avoine.
• Pétrir. Rajouter de la farine jusqu'à obtenir une belle pâte non collante. Réserver au réfrigérateur.

On enchaîne ensuite avec la garniture. 

• Précuire les lardons à la poêle sans matière grasse pour qu'ils rendent l'eau dont ils sont gorgés.
• Battre les oeufs avec la fécule de maïs afin de la diluer totalement. 
• Ajouter le lait d'avoine, l'eau, un peu de noix de muscade râpée puis les lardons.
• Saler, poivrer, et goûter !

• Étaler ensuite la pâte dans un moule à tarte. Piquer le fond avec une fourchette puis ajouter la garniture. 
• Faire cuire dans un four préchauffé. 20 minutes à 220° C puis 20 - 25 min à 180° C.

Bon appétit ! ^^

Et vous, vous avez déjà cuisiné avec du lait végétal ?
Des recettes à me conseiller ?

(un mercredi gourmand pour AnneLaureT. ^^ )

Cuisine | Carottes râpées aux agrumes par temps maussade.

22 mai 2013


On était censé être au printemps... censé ! Parce que ça ressemble plutôt à l'hiver, là. '^^ 

Du coup, je continue encore avec les recettes hivernales, comme la petite salade de carottes râpées aux agrumes. C'est super frais, ça passerait super bien en été... sauf que normalement, on a pas d'oranges en été. ^^ 

Mais comme le temps est resté en hiver (et que donc, on n'a pas encore de beaux fruits et légumes d'été) (je veux des fraiiiiiises !) (et des cerises aussi ! mais ça, c'est un peu plus tard... ^^ ), on profite encore des agrumes ! 

Et ça, c'est la petite recette super simple, prête en 10 minutes top chrono, qui est juste parfaite pour commencer un repas. (: 


LES INGRÉDIENTS
                


Pour quatre - six personnes : 

 4 grosses carottes
 1 citron
 2 oranges
 de l'huile d'olive
 sel, poivre

LA RECETTE
                


 Peler les carottes, les râper, puis réserver.

 Presser le citron et les deux oranges. Passer les jus au chinois pour retirer la pulpe. Mélanger les jus avec 4 cuillères à soupe d'huile d'olive.

 Saler et poivrer légèrement.


Et chez vous, vous avez commencé les petits plats d'été ?

Cuisine | Sauce au beurre blanc sans lait de vache, sans lactose

15 mai 2013


Globalement, je ne suis pas une mordue de viande. Mis à part une bonne bavette ou entrecôte à laquelle je ne saurais résister, les autres viandes me laissent un peu de marbre. Du coup, je choisi très souvent le poisson au restaurant. (: 

Et qui dit poisson, dit la traditionnelle sauce au beurre blanc. *-* 

Une vraie addict, je suis. Avec un peu de riz, ou un écrasé de pomme de terre / poireaux comme mercredi dernier au resto, je suis incapable d'y résister. 

Sauf que, maintenant que mon allergie aux protéines de lait est bien présente, je dois limiter les frais en retirant tous les produits laitiers de ma consommation quotidien. Exit le beurre, donc. 

Y avait plus qu'à trouver une alternative. Et j'ai donc tenté une version de cette sauce sans lait de vache. (non rebaptisée sauce à la margarine blanche, parce que c'est bien moche. xD


LES INGRÉDIENTS
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Pour 4 personnes : 

- 2 échalotes ou 1/2 c. à soupe d'échalotes semoule
- 20 cl de vin blanc sec
- 5 cl de vinaigre (j'utilise du vinaigre de cidre, mais j'ai aussi vu des recettes avec du vinaigre de vin blanc et du vinaigre de xérès)
- 250 g de margarine Fruit d'Or sans lactose (la seule qui ne contient pas de lait à ma connaissance)


LA RECETTE
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Avec des échalotes fraîches : peler, émincer, et verser dans une casserole. 
 Ajouter le vin blanc et le vinaigre. Faire réduire à feu doux.
 Couper la margarine en dés. (ou du moins, en morceaux, car cette margarine sans lait est extrêmement molle.)
 Incorporer la margarine froide à feu moyen, à l'aide d'un fouet. Il faut faire monter la sauce comme une mayonnaise (en fouettant énergiquement !) en veillant à ce qu'elle ne se mette pas à bouillir.
 Passer au chinois si vous n'aimez pas retrouver les morceaux d'échalotes dans la sauce.
 Goûter, saler, poivrer. Et servir ! 

Avec du cabillaud ou du colin, c'est juste parfait. (: Et mention spéciale à ce fameux écrasé de pommes de terre / poireaux : c'est succulent. 

Et vous, y a-t-il des sauces que vous aimez particulièrement ?

(Hop, encore un mercredi gourmand auquel je participe chez Anne Laure T ! ^^ )

Cuisine | Scones aux myrtilles sans lait de vache, sans lactose.

8 mai 2013


Depuis que j'ai goûté les scones aux myrtilles chez Starbucks (ce qui est très récent puisque je faisais une fixette sur leur super muffin noisettes / chocolat *-* ), je n'avais qu'une envie : essayer d'en faire à la maison. 

C'est chose faite ! 

Et comme je suis maintenant obligée de cuisiner sans protéines de lait de vache, j'ai adapté la recette de base avec du lait de riz et de la margarine sans lait. (: 


LES INGRÉDIENTS
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Pour huit gros scones : 

- 300 g de farine, 
- 2 c. à café de levure,
- 50 g de sucre en poudre, 
- 100 g de margarine sans lait *
- 1 gros oeuf, 
- 80 ml de lait de riz, 
- 4 grosses c. à soupe de myrtilles (et plus si affinités)


LA RECETTE
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Mélanger la farine, la levure et le sucre en poudre dans un saladier.
 Ajouter la margarine coupé en petits cubes. Pour l'incorporer : avec un robot et le crochet à pâte, ou en frottant la margarine avec le mélange farine / levure / sucre dans les mains.
 Incorporer les myrtilles en veillant à ne pas les écraser. (si elles sont surgelées, certaines éclateront quand même. La pâte devient alors très violette, mais la couleur s'atténue à la cuisson.)
 Dans un autre récipient, battre l'oeuf et le lait. Verser doucement pour former une pâte. 
 Rajouter de la farine si la pâte est trop collante. (elle doit le rester un peu)
 Sur un plan de travail fariné, diviser la pâte en deux pour former deux boules de pâte. 
 Les aplatir légèrement, puis couper quatre scones dans chaque pâte. (ou six pour des scones plus petits)
 À l'aide d'un pinceau, badigeonner les scones de lait de riz et saupoudrer de sucre en poudre. 

 Faire cuire 20 minutes dans un four préchauffé à 200° C.

Servis tièdes, c'est encore meilleur. Un tout petit tour au micro-ondes si vous les préparez en avance, et le tour est joué. (: 

Et vous, quelle pâtisserie avez-vous envie de manger en ce moment ?

* Bien que censée être végétale, la margarine contient presque toujours du lait. Il existe une margarine "Fruit d'Or allégée sans lactose", qui ne contient pas de lait.

Et aujourd'hui, c'est le centième mercredi gourmand chez Anne Laure T. (:

Cuisine | Bagels maison : pain et garniture.

27 mars 2013


On ne pouvait pas décemment faire une semaine New-Yorkaise sans parler de bagels sur le blog ! Et ça tombe bien, puisque cela fait tout juste un an que je vous donnais ma petite recette préférée pour faire le pain à bagels... soi-même ! 

Depuis, j'en refais très souvent. Et j'ai vu mes pains s'améliorer, alors autant vous faire profiter des petites choses que j'ai appris. (: (et après, on parle garniture. Yum-yum !) 


FAÇONNER SES BAGELS
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Le magazine Saveurs sur laquelle j'avais pris la recette conseillait de former des petits boudins dont on collait les extrémités pour donner leur forme aux bagels. C'était long, fastidieux, et les deux bouts avaient parfois tendance à se décoller lors du pochage. 

Et puis, je lus l'article de Sokeen sur ses bagels maison. Une révélation

Plutôt que de façonner des boudins, on se contente de faire de belles boules. C'est plus facile, et ça écrase moins la pâte. Puis, avec un peu de farine autour du doigt, on le plonge au centre pour faire un trou. Sokeen conseille d'étirer délicatement l'anneau. Mais comme j'avais peur de tout déformé, j'ai opté pour un Hula-Hoop du bagel. En faisant tourner la pâte autour de mon doigt sur un plan de travail fariné, le bagel s'est détendu, et le trou s'est élargi. (: 


FAIRE LEVER LA PÂTE
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


À température ambiante, je trouve que la pâte ne monte très bien en 1h. J'avais lu qu'on pouvait la mettre à très basse température au four (40°C), mais le mien ne descend pas si bas. L'autre technique consiste à faire chauffer son four pendant une dizaine de minutes à 80°C. Puis, on l'éteint et on enfourne la pâte avec une serviette par-dessus. (: 


BAGELS AU PAIN COMPLET
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Pour changer un peu du pain blanc (et pour terminer ma farine), j'ai essayé des bagels au pain complet, en faisant moitié / moitié : farine de blé, et farine de blé complet. Et ça marche tout aussi bien. ^^ ça permet de varier un peu les plaisirs en changeant du pain blanc. (: 


CONGÉLATION DES PAINS
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Parce que faire son pain à bagels, ça demande un certain temps, j'ai tenté l'expérience de la congélation dans des petits sacs fraîcheur. Il suffit de les faire décongeler toute la journée, les couper en deux et les passer au grille-pain juste avant de les préparer. Et c'est parfait ! Du coup, quand je me lance, j'en prépare une bonne dizaine, et direction le congélateur. (; 


QUELLE GARNITURE ?
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Quelques idées que je trouve sympa et que j'aime bien faire. ^^ Ensuite, c'est à vous de me donner vos garnitures chouchous, ok ? (; 

- Le traditionnel steak haché (mixé avant cuisson avec oignon et thym), gruyère râpé, mayonnaise, oignons frits, salade et tomate. 
- Le traditionnel revisité, avec du guacamole maison en supplément. 
- Le norvégien avec saumon fumé, guacamole, oignons frits et gruyère râpé. 
- Le combo qui tue quand on n'a pas le droit aux produits laitiers (mais tellement bon aussi) : jambon cru, fromage blanc à tartiner, pousses de roquette, olives noires hachées et fines lamelles de mimolettes. 

(on peut aussi saupoudrer le tout d'herbes de Provence, à la façon du Chéri qui en met sur absolument tout ce qui est salé.) 

Et vous, vos bagels, vous les mangez comment ?


(je participe au mercredi gourmand chez AnneLaureT. Trop gourmande, je suis.)

Cuisine | Tartelette à l'orange avant le retour des beaux jours

20 mars 2013


Avec le printemps qui débarque aujourd'hui, la pleine saison de l'orange commence à battre de l'aile, et ce sera bientôt terminé. L'occasion ou jamais de la cuisiner, avant qu'elle ne soit joyeusement remplacé par les fraises, abricots, pêches et compagnie. (oui, je me vois déjà en été. ^^

Dernièrement, j'ai testé une recette de tartelettes à l'orange du magazine Saveurs. Pas mal du tout, mais la garniture a eu beaucoup de mal à prendre. Du coup, j'ai fait quelques ajustements en prenant une base de tarte au citron meringuée. (:


LES INGRÉDIENTS
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 
( 8 - 10 tartelettes )

Pour la pâte sablée :

- 250 g. de farine
- 125 g. de sucre en poudre
- 1 oeuf entier
- le zeste d'un citron
- 100 g. de beurre
- 1 pincée de sel

Pour la garniture :

- 3 oranges (dont 1 pour la décoration)
- 1 citron
- 70 g de sucre en poudre
- 2 oeufs entiers
- 100 g. de beurre

LA RECETTE
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


- Préparer une pâte sablée. La répartir dans les moules à tartelettes et les faire cuire à blanc une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, préparer la crème à l'orange :

- dans un saladier, verser le sucre et zester deux oranges par-dessus pour que le sucre s'imprègne de l'orange.
- dans une casserole, ajouter le jus de deux oranges et d'1/2 citron, ainsi que les oeufs et le mélange sucre / zeste du saladier.
- faire chauffer à feu moyen sans faire bouillir, en fouettant continuellement la crème. Quand elle s'épaissit, plonger la moitié de la casserole dans un bac rempli d'eau froide et de glaçons.
- ajouter le beurre (préalablement coupé en petits dés), et fouettez pour obtenir une crème bien lisse.
- laisser reposer 2h au réfrigérateur.

Pour la décoration :

- couper la dernière orange en rondelles. (autant de rondelles que de tartelettes)
- réaliser un sirop dans une poêle, puis faire confire les rondelles d'orange pendant 10 min.

- enfin, garnir les tartelettes de leur garniture, et déposer les rondelles confites.

Personnellement, j'ai trouvé les oranges confites très amères : elles avaient plus le goût de la peau d'orange que de l'orange elle-même. Si vous en avez la possibilité, des tranches d'orange non confites posées en dernière minute feraient tout aussi bien l'affaire. Ou éventuellement zester entièrement l'orange avant de la couper en rondelles. (: 

J'ai aussi essayé une version meringuée. Très gourmand ! ^^


+ D’IDÉES À L'ORANGE
  ▲ ▼   ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼   ▲ ▼ 


Tant qu'à profiter des oranges, autant le faire comme il se doit ! Voilà une petite liste de recettes qui me tenteraient bien avant que les beaux jours éclipsent totalement les oranges de mon bac à légumes :

- un duo de mousse orange / chocolat, un dessert que j'avais dégusté à Homps, dans l'Aude,
- des oranges givrées, à ressortir quand le mercure commencera à grimper,
- des croquants à l'orange,
- ou même un bavarois à l'orange. *-*

D'autres recettes à l'orange à me conseiller ?

Cuisine | Saumon 4 épices, rapide et super miom !

27 févr. 2013


À la base, je ne suis pas une inconditionnelle du pavé de saumon. Souvent trop sec à mon goût. 

Puis, j'ai mangé une brochette de saumon - quatre épices au Salmon Shop. Une révélation ! Cuit juste ce qu'il faut pour que l'intérieur soit savoureux, mi-cuit, et donc pas sec du tout. Et la préparation... juste parfaite. *-*

Donc forcément, j'ai eu envie de refaire pareil à la maison. (:

Jeudi soir, retour des cours de théâtre. J'arrive tard (22h15) et je meurs de faim comme chaque semaine. Bref, il faut que ça aille vite

Le Chéri se met derrière les fourneaux (et quand il s'y met, il ne faut pas demande pas 3/4 d'heure de préparation) ; on sort deux pavés de saumon, et direction la poêle. Accompagné d'une petite salade, ça vous fait un plat savoureux préparé en moins de 15 minutes. Que demander de plus ? (: 

Ingrédients 

Pour deux personnes :

- deux pavés de saumon par personne, de préférence avec la peau pour ne pas cuir la chair directement pendant trop longtemps, 
- de l'huile végétale, 
- de la cannelle,
- des clous de girofle, 
- une noix de muscade, 
- du poivre noir ou gris, 
- du sel. 

Préparation 

Mettre un fond d'huile dans une poêle.
 Ajouter 1/2 c. à café de cannelle, trois clous de girofle, deux pincées de noix de muscade râpée et du poivre noir. 
 Faire cuir à feu doux une petite minute, avec un couvercle, pour parfumer l'huile. 
 Déposer les pavés dans la poêle. Le tourner de chaque côté pour qu'il soit entièrement recouvert d'huile et d'épices. Puis le faire cuir 5 - 10 min selon la cuisson souhaitée. (côté peau)
 Retourner le pavé pour le faire griller à feu fort 30 secondes côté chair. 
 Servir ! 

Et vous, quelles sont vos recettes rapides préférées ?

(et cette semaine encore, je participe au mercredi gourmand chez AnneLaureT.)

Cuisine - tarte aux pralines rose, V2.

30 janv. 2013


On a déjà parlé tarte aux pralines roses, il y a six petits mois, et depuis, la recette a un peu évolué. (: D'ailleurs, son apparence aussi, et ce n'est pas plus mal me semble-t-il. (elle est plus jolie maintenant, non ? ^^

Du coup, je voulais revenir dessus pour vous proposer la V2 de la recette. (: Plus gourmande et avec de la tenue. (parce que quand Cyril Lignac, il coupe le gâteau, il faut que ça tienne, hein !) (oui, j'ai trop regardé le meilleur pâtissier... huhu.)

La recette  

Pour une garniture ni trop épaisse (parce que ça tient au ventre toute cette praline !) ni trop fine (parce que sinon, on ne mange que de la pâte) :

- 350 g de pralines roses
- 30 cl de crème liquide
- de l'eau

Et pour la pâte sablée, direction marmiton. (J'ai remplacé les zestes de citron que je n'avais pas par quelques gouttes de jus de citron.)

On commence par préparer sa pâte sablée qu'on laisse reposer pendant que l'on prépare la garniture et que le four préchauffe à 160°C.

Puis : 

Dans une casserole, mettre 1 c. à soupe d'eau, la crème liquide et les pralines roses. Porter à ébullition en remuant fréquemment avec une cuillère en bois.
 Une fois l'ébullition obtenue, faire chauffer 15 minutes à feu doux. Continuer à remuer fréquemment.
 Retirer du feu. Laissez tiédir dans la casserole.

C'est le moment de s'occuper de la pâte : 

 Pétrir une dernière fois puis l'étaler dans son moule à tarte. Faire des bords aussi hauts que possible : ils diminuent d'une façon assez prodigieuse.
 Piquer allègrement le fond de la tarte, et enfourner pendant 8 minutes. (la pâte sablée ne gonfle pas, inutile de la faire cuire avec des pierres ou haricots blancs.)

Enfin : 

 Sorter la pâte du four.
 Verser la garniture sur l'ensemble de la tarte, et enfourner 12 minutes.

La seconde cuisson de la garniture permettra de lui donner une bonne tenue, bien que la laisser refroidir soit tout à fait indispensable ! Une bonne demie journée à température ambiante est nécessaire. Un coup au réfrigérateur (après refroidissement) accéléra un peu le processus. ^^

Et comme j'ai cru comprendre qu'il n'est pas vraiment évident de trouver des pralines roses en dehors de Rhône-Alpes, voici une recette pour les réaliser vous-même, avec un peu d'eau, de sucre, du colorant et des amandes !

Et vous, quel dessert avez-vous fait dernièrement ?

{ En cuisine } Une Flammekueche, une !

23 janv. 2013

   ©

S'il y a bien une chose que je n'ai jamais beaucoup aimé faire en cuisine, ce sont les pâtes ! Parce qu'à la main, pétrir c'est long, ça peut faire mal au bras, et puis on met les doigts dans beaucoup de choses bien grasses, haha. 

Et c'est là qu'est intervenu LE robot. Le magique, le formidable, l'élu. Celui qui fait que j'ai envie de faire mes pâtes moi-même, et qu'un mélange bien salissant de farine, eau et huile me fait même plus peur ! ha. ^^ 

Donc, j'ai testé la flammekueche maison. Et c'est tellement simple et rapide à faire qu'il y en aura plus souvent au menu. (: 

Je triche un peu : la photo en tête d'article, ce n'est pas la mienne. Je cuisine plus souvent le soir, et notre appartement a des lampes tellement bien placées que des bougies seraient plus efficaces. Et quand, en plus, je me contente de prendre l'iPhone plutôt que le réflex par véritable flemme... et bien ça donne une photo vraiment pas présentable pour une tête d'article. ^^' 

La recette   

J'ai opté pour la recette trouvée sur Jds.fr. Après un petit tour d'horizon, on retrouve globalement les mêmes proportions. Avec des points importants comme : une pâte sans levure et une garniture avec de la crème fraîche ET du fromage blanc. Ce n'est pas le cas dans toutes les recettes, mais on gagne vraiment en consistance. Et c'est juste parfait. (pour la petite info, j'ai opté pour du philadelphia. (:

Certains laissent reposer la pâte 1h. Cette fois, j'ai fait sans. Mais si j'ai le temps la prochaine fois, je teste avec le repos de la pâte, pour voir s'il y a une différence. (:

Et pour les petits curieux, ma photo pas jolie du tout de ma flammekueche, vous pouvez la voir juste là

Sur ce, je file manger mon riz basmati (j'adore ça. *-* ) devant How I met your mother

Et vous, vous avez un petit rituel du midi ?

(et bon appétit AnneLaureT ! chez qui je participe au mercredi gourmand.)

{ Cuisine } Mini-burgers party.

16 janv. 2013


Des mini-burgers

L'idée était tellement mimi que je me suis empressée de tester ce coffret que m'a apporté Mr. le Père Noël (alias le petit frère). Et tout le monde s'est bien régalé ! :)

Le coffret contient :  

- un petit livre de recettes (pour le pain à burgers, mais aussi des idées pour les garnir), 
- six moules en silicone pour faire cuire les petits pains, 
- un emporte pièce rond pour découper des tranches de saumon, salade, cheddar... 
- et un moule pour former les petits steaks. 

Tout est mignon, et j'adore le principe de coffrets comme celui-ci. ça fait de jolis petits livres (j'ai celui des macarons) et du matériel original pour le coup. 

Les moules en silicone sont bien pratiques pour faire de jolis pains bien ronds : mais il n'y en a que six. À raison de 20 minutes de cuisson par fournée, ça commence à faire long quand on prévoit pour quatre. (alors je n'ose même pas imaginer si je tente le buffet pour six ou huit la prochaine fois. ^^'

Mais c'est tellement sympa une fois dressés... :) 

La pâte à burgers 

Côté recette, j'ai opté pour celle du livre en remplaçant la farine par de la farine de blé complet, et en rajoutant une petite cuillère à café de bicarbonate de sodium. (ça aide vraiment à bien aérer les pâtes et d'après ce que j'ai lu, ça facilite la digestion, héhé !)

Ce qui donne, pour 12 mini burgers environ :

- 1/2 sachet de levure
- 1 c. à café de bicarbonate de sodium
- 15 cl de lait entier
- 225 g de farine (de blé complet)
- 1 c. à café rases de sel
- 20 g de sucre en poudre
- 40 g de beurre mou coupé en dés
- Graines de sésame, pavot...

Faire tiédir le lait puis diluer la levure et le bicarbonate de sodium dedans, en remuant avec une fourchette pour éviter la formation de grumeaux.
 Mélanger l'ensemble des ingrédients dans un robot, ou à la main en faisant un puits de farine et en ajoutant l'ensemble des ingrédients au centre.
 Pétrir la pâte une bonne dizaine de minutes. La pâte est très très collante. Ajouter de la farine jusqu'à obtenir une belle pâte lisse et élastique.
 Laisser lever pendant 1h dans un endroit chaud.

 Préchauffer le four à 200°.
 Former de petites boules. Si vous avez des moules de petites tailles, les déposer dedans. Sinon sur une feuille de papier cuisson.
 Badigeonner les petits burgers avec du lait.
 Parsemer des graines de sésame, pavot... (facultatif)
 Laisser reposer 20 minutes, puis enfourner pendant 20 autres minutes.

(personnellement, j'ai sauté l'étape des 20 min de repos pour les 2è, 3è et 4è fournée, et les burgers avaient tout aussi bien levé. :) )

J'ai aussi testé la pâte version sucrée, pour la recette des mini-burgers profiteroles (une boule de vanille au centre, et du chocolat chaud sur le burger) : et c'était bien bon ! Il suffit de remplacer quelques proportions : 50 g de sucre au lieu de 20 et 60 g de beurre au lieu de 40.

À refaire ! Mais avant le prochain petit buffet, j'opterais pour une taille ou deux au-dessus. Histoire de faire des burgers de taille standard. :) 

(mais entre temps, j'ai un stock de bagels à refaire ! Je vais faire chauffer le robot, héhé ! ;) )

Et vous, vous avez une recette de burgers maison à me conseiller ?

{ Cuisine } Des sablés pour la fin d'année.

26 déc. 2012


On a tellement mangé pendant ce week-end à rallonge, qu'on enchaîne tout de suite avec une bonne dose de sablés pour faire durer la magie de Noël. :p

C'est pratique et bon pour le petit déjeuner ou le goûter, ça se conserve à merveille dans une boite en fer, et on peut laisser parler ses talents d'artiste en les décorant d'un bon glaçage bien sucré et coloré. (d'ailleurs, on en reparle très vite : j'ai trouvé au pied du sapin mes petits flacons / douilles d'amour avec lesquels je compte bien m'entraîner à faire des dessins sur sablés !)

En attendant, je m'étais contentée de mes emporte-pièces et de petites décorations très simples : des petits trous avec un pic en bois. Une déco toute simple pour des sablés un peu plus festifs. ^^

Et pour la recette mille fois miom! c'est du côté du blog de Minigougue qu'il faut aller la chercher. La pâte est très friable avant cuisson, mais qu'est-ce que le résultat est bon... ! *-* 

Il ne reste plus qu'à digérer le réveillon de Noël et le jour J avant d'enchaîner sur le réveillon du jour de l'An ! Ce midi, ce sera bouillon de pâtes pour faire descendre tout ça. :p 

Et vous, vous auriez des recettes de petits biscuits à conseiller ?

{ Miam } Un milkshake au sirop, un !

5 déc. 2012


Pourquoi les milkshake ne connaîtraient leur heure de gloire qu'en période estivale ? Été comme hiver, je suis capable d'avoir envie d'une bonne glace. C'est pareil pour les milkshakes. *-*

Il y a quinze jours, le petit frère et sa chérie sont venus nous rendre visite à Lyon. Et ce qu'ils voulaient voir pour le goûter, c'était du restaurant américain ! À Lyon, ça ne manque pas. Et c'est au Bieh que nous avons atterri : j'avais une envie terrible de goûter leurs milkshakes, et les banquettes rouges allaient, pour sûr, plaire à nos deux invités. ^^ 

Deux milkshakes framboise, un fraise, et un banane plus tard, nous sortions ra-vis. Et avec une petite recette à essayer chez soi

À refaire à la maison... 

Notre table donnait en face du bar. Alors forcément, j'ai jeté un gros coup d'oeil de ce côté-ci pour percer le mystère des milkshake ultra onctueux et savoureux (mais pas excessivement généreux sur la quantité).

Hier soir, nous avons tenté de reproduire l'expérience à la maison. Le résultat était moins consistant, ce qui me fait dire qu'ils doivent opter pour du lait entier. Reste plus qu'à recommencer, donc. ^^

Et pour les tester à votre tour, il vous faudra (pour deux verres) :

un blender,
une vingtaine de glaçons en cube (moyens),
un verre de lait entier,
deux bonnes doses de sirop.

Après, il n'y a plus qu'à tout verser dans le blender, et à laisser la magie s'opérer. :) 

Alors, ce sera quel parfum pour vous ?

Châtaigne, peut-être, pour AnneLaureT et son mercredi gourmand ? ;)

{ Cuisine } Quelques gouttes d'huile d'olive...

21 nov. 2012


J'adore les livres de cuisine. 

Pourtant, la plupart du temps, je prends des recettes sur internet. C'est tellement plus simple de chercher "que faire avec les 10 g de gruyère râpé et la demie tranche de jambon qui reste dans mon frigo ?" que de passer en revue dix recettes alléchantes pour lesquelles il te manque toujours un ingrédient. ^^'

En revanche, quand je prévois un repas avec des invités (avec petites cuillères en faux argent de chez Ikea et verres même pas en cristal du même dealer), j'aime mettre le nez dans tous mes livres, magazines culinaires compris. Et Mr. Toutou se fait une joie de fouiner dans le placard ouvert où sont retenus en otage ses jouets en attente de la stagiaire chirurgienne-couturière... Moi. ^^' 

Bref. J'adore les livres de cuisine. Et je voulais vous présenter le nouveau venu. Spécial pour le Chéri, presque buveur d'huile d'olive au goulot de la bouteille : L'huile d'olive, l'or de la Provence.


Quand je dis que j'aime les livres de cuisine, je veux parler de livres de recettes. J'aime bien les livres qui retracent aussi l'histoire d'un produit avec de belles photos et des informations sur les régions du monde où il est cultivé par exemple, mais je trouve ça toujours très frustrant de ne pas terminer sur de bonnes petites recettes à se mettre sous la dent. C'est comme inachevé. :)

Et dans ce livre, on a les deux. 60 recettes sur 240 pages, donc la moitié du bouquin. (oui, parce qu'en face, il y a toujours la belle photo qui te fait saliver. Donc 60 x 2 = 120. Et 240 - 120 = 120. Hé ! J'ai pas fait S pour rien... je sais compter maintenant ! :p 

Les recettes sont bien sûr toutes agrémentées d'huile d'olive. Avec ça, le Chéri va réellement finir par être Mr. Huile d'Olive. D'ailleurs, vous saviez que l'on pouvait mettre de l'huile d'olive dans un gâteau au chocolat ? o-o À essayer !  

Et vous, plutôt blogs cuisine ou livres de cuisine ? 
Des bouquins à me conseiller ?

Un grand merci éditions du Chêne qui m'ont permis de découvrir ce bel ouvrage. 
(Participation au mercredi gourmand chez AnneLaureT.)

{ Cuisine } Tartines d'épinards à la crème.

14 nov. 2012


S'il y a une chose que j'aime particulièrement avec les épinards à la crème, ce sont les croûtons de pain de ma grand-mère. *-* Rien à voir avec la version lilliputienne des supermarchés. Ceux-là ont un bon goût de pain doré et croustillent sous la dent. 

Et comme finalement, je mange autant de croûton de pain que d'épinard à la crème, j'ai voulu essayer une version tartine, avec maxi tranches de pain. :) 

Nous, on s'est régalés.  Et comme ce sont les croûtons de ma grand-mère qui m'ont fait aimer les épinards étant petite, je partage avec vous sa recette. (attention : 100% calorique inside) (mais tellement bon. ^^


Ingrédients 

- Pain (en version pain de campagne, c'est encore meilleur)
- Épinards
- Beurre
- Farine
- Lait
- Sel, poivre

Recette 

Pour les épinards à la crème : 

Laver, égoutter puis hacher les épinards. 
 Préparer une sauce béchamel. Quand elle est prête, mélanger les épinards dedans et faire cuire à feu doux. 

Pour les tartines / croûtons de pain : 

 Couper autant de tranches de pains que de tartines désirées. 
♡ Dans une grande poêle, mettre un fond d'huile (en très fine couche) et une bonne noisette de beurre (petit rajout par rapport à la recette de ma grand-mère : encore moins diététique, mais le goût... *-* ). 
 Faire dorer les tartines de chaque côté. Rajouter huile et beurre si nécessaire.

Il ne reste plus qu'à déposer les tartines dans les assiettes et les recouvrir d'épinards à la crème. Et pour la version plus traditionnelle, on opte pour des tranches de baguette, plus petites, que l'on dépose au milieu de son assiette d'épinards. :D 

Difficile de faire plus simple, non ? :) 

Et vous, vous les mangez comment les épinards ?

(Participation au mercredi gourmand spéciale "recette de grand-mère" pour AnneLaureT ! :) )
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007