SLIDER

Budapest
Affichage des articles dont le libellé est Budapest. Afficher tous les articles

Découvrir la gastronomie hongroise à Budapest

14 nov. 2017

Bonnes adresses à Budapest pour découvrir les spécialités hongroises

J'avais un petit a priori, sur la cuisine hongroise, avant de partir à Budapest.
Riche. Épicée. 
Et re-riche derrière. 

Peut-être parce que je n'en connaissais que le goulash dont le nom, en lui-même, ne sonne pas très appétissant à l'oreille. Alors que, bien préparé, c'est le plat parfaitement RÉCONFORTANT que l'on aime retrouver, dans une grande marmite en centre de table, après une journée éreintante.

Mais l'avantage d'être gourmande ET curieuse, c'est qu'une fois dans un nouveau pays, ma curiosité me pousse à goûter ce vers quoi je n'irais pas spontanément (comme le haggis, en Écosse...). 

Et heureusement, finalement, parce que Budapest fut - contre toute attente étant donné mes a priori - un voyage où l'estomac ne fut pas en reste. Pour preuve ces dix adresses dont je devais absolument vous parler pour clôturer ce city guide budapestois.

Trois visites incontournables à Budapest

31 oct. 2017

Musées à visiter à Budapest

Pourquoi une partie de la ville s'appelle Buda, et l'autre Pest ? 

C'est une interrogation qui m'était venue en préparant notre séjour, en découvrant le nom des quartiers du Budapest. Je me doutais qu'il y avait plus, derrière ces noms, qu'une envie de faire une blague en divisant le nom de la capitale.

D'ailleurs, c'est absolument l'inverse.
Le nom de Budapest n'a pas été divisé en deux pour donner Buda et Pest. Buda et Pest étaient deux villes distinctes qui se sont unies.

Et ça, c'est le genre de découverte que j'adore.
Visiter la capitale d'un pays étranger sans en connaître un petit peu l'HISTOIRE, ce serait comme boire mon thé sans un nuage de lait. Il manquerait quelque chose.

Alors on a pris un peu de temps pour faire trois très belles visites : le palais royal, la grande synagogue et le parlement.


De belles promenades à faire à Budapest

17 oct. 2017

Panorama sur la ville de Budapest et le Danube

On ne se promène plus assez.
On se déplace d'un point à un autre, mais on ne prend plus suffisamment le temps de réellement se promener. Je ne le prends plus assez.

Pas dans ma vie de tous les jours.

Alors qu'en vacances, c'est tout le contraire.
On bannit un maximum les transports en commun, et on regarde quasi quotidiennement combien de kilomètres on a parcouru dans la journée. C'est un peu notre petit rituel du soir.

Budapest n'a pas manqué à la tradition ; entre le Mont Gellért, l'île Marguerite, le Bois-de-Ville et le cimetière Kerepesi (oui, j'ai bien écrit "cimetière"), il aurait été plus que dommage de ne pas s'octroyer de beaux moments de FLÂNERIE.

Vue sur la colline rocheuse du Mont Gellért

Gellért hegy

MONT GELLÉRT


C'est, depuis la coupole de la galerie nationale hongroise, que nous avons eu la meilleure vue sur le Mont Gellért que l'on s'apprêtait à rejoindre, quelques heures plus tard.

Il faut bien l'avouer, mes cuisses, encore rouillées du manque de promenade quotidienne, n'ont pas manqué de s'échauffer. 235 m de haut, ce n'est pas le Kilimandjaro, mais c'est suffisant pour offrir un magnifique PANORAMA sur l'ensemble de la ville.

Panorama sur la ville de Budapest depuis le Mont Gellért

Et parce que malgré tout, la montée se mérite mais en vaut la peine, c'est là que se trouve le monument de la Libération, au pied duquel on se sent vraiment tout petit, ainsi qu'une citadelle bâtie par les Habsbourg, que l'on ne peut pas visiter, mais qui reste impressionnante, vue de l'extérieur.

Monument de la libération - statue de la liberté à Budapest
Monument de la libération à Budapest sur le Mont Gellért

Margit sziget

L'ÎLE MARGUERITE


Sans doute le meilleur endroit pour prendre le frais, les jours de grosses chaleurs !
Entre l'air qui remonte du Danube et l'ombre projetée par les arbres, on était bien, protégés de la chaleur caniculaire, le temps d'une promenade.

Pas étonnant qu'on n'ait jamais rencontré autant de joggeurs que dans ce coin-là de la ville.

L'île Marguerite possède quelques ruines d'églises et monastère, des centres aquatiques et des thermes, mais ce sont ses jolis jardins fleuris et sa balade le long du fleuve, côté rive gauche, avec la vue sur la quartier d'Újlipótváros, qui ont retenu toute notre attention.

Quais de Budapest depuis l'île Marguerite à Budapest
Jardins fleuris de l'île Marguerite à Budapest
Parc sur l'île Marguerite à Budapest

Városliget

LE BOIS-DE-VILLE


Apparemment surnommé le poumon vert de Pest, c'est là que nous avons passé la journée la plus détente de notre séjour.
Avec une matinée passée dans les bains Széchenyi, forcément, ça aide !

Le PARC, en lui-même, est joli ; très entretenu, pas un brin d'herbe qui dépasse. Avec ses petites pépites à découvrir au hasard des chemins, comme le château de Vajdahunyad. D'ailleurs, pour la petite histoire, il était tellement indiqué nul part, ni sur notre guide ni sur notre carte, que l'on s'est bien demandé si nous n'avions pas sauté à pieds joints dans une faille spatio-temporelle !

Le château, construit fin XIXème, est un mélange des différents styles architecturaux qui existent en Hongrie ; un pari plutôt osé, mais réussi. L'ensemble est très harmonieux, et plein de charme. Difficile de résister à l'envie de rester, encore un peu, flâner dans la cour. Et de repartir sans un casse-noisette, acheté dans la petite boutique du château.

Château de Vajdahunyad dans le parc du Bois-de-Ville à Budapest
Château de Vajdahunyad dans le parc de Városliget à Budapest
Statue au château de Vajdahunyad dans le parc de Városliget à Budapest
Cour du château de Vajdahunyad dans le bois-de-ville à Budapest
Statue dans la cour du château de Vajdahunyad dans le parc de Városliget à Budapest

Après ce moment un peu hors du temps, on ne pouvait que se retrouver au beau milieu d'une visite officielle sur la Place des Héros. On n'aura jamais su qui étaient ces personnes, mais on a beaucoup apprécié découvrir ce monument avec la présence des militaires et toute la cérémonie qui s'est déroulée sous nos yeux.

Fontaine dans le parc de Városliget à Budapest
Place des Héros aux abords du parc de Városliget à Budapest
Parc du bois-de-ville à Budapest

Fiumei út

CIMETIÈRE KEREPESI


Normalement, je ne suis pas une personne qui visite les cimetières.
Je ne m'y sens pas vraiment à ma place.

Mais il faut croire que le cimetière de Greyfriars, visité l'année dernière à Edimbourg, m'a totalement fait changer d'avis ;  lorsque j'ai lu "parc arboré / Père Lachaise hongrois" sur notre guide, j'ai trépigné d'impatience à l'idée d'y aller.

Bien plus grand que Greyfriars, nous avons facilement dû passer deux heures à nous promener dans les allées et sous-bois de ce cimetière, devenu un véritable parc. Mais un parc avec le calme en plus, et assez peu visité - en fin d'après-midi du moins - où il y a toujours quelque chose à voir, peu importe où l'on pose le regard.

Une carte est distribuée gratuitement à l'entrée ; elle permet de ne pas louper de magnifiques MONUMENTS comme les différents mausolée ou le panthéon.

Ensuite, il suffit de prendre le temps de flâner, pour tomber nez-à-nez avec un petit temple romain ou une statue de joueur de pipeau...

Mausolée dans le cimetière Fiumei út à Budapest
Panthéon dans le cimetière Kerepesi à Budapest
Pierre tombale dans le cimetière national de Fiumei út à Budapest
Monument funéraire dans le cimetière de Kerepesi à Budapest
Statue d'un joueur de pipeau sur une pierre tombale dans le cimetière Fiumei út à Budapest
Tombe dans le cimetière Kerepesi à Budapest

Et après ?
On est allé se régaler devant un bon plat réconfortant de cuisine hongroise avant de visiter palais et monuments... Je vous raconte tout ça très vite !

***

Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

Également sur Budapest :


- Découverte de la ville
- Trois visites incontournables à faire
- Découvrir la gastronomie hongroise

Prendre le temps d'apprivoiser la ville de Budapest

20 sept. 2017

Voyage à Budapest - vue du parlement le long du Danube

De magnifiques immeubles du siècle passé, tombés en ruines au fil des guerres et de la pauvreté ; c'est là le premier aperçu que j'ai eu de la ville de Budapest. Dépaysant, ça, on peut le dire !

On arrivait tout juste de l'aéroport ; le soleil se couchait à l'horizon, et la langue hongroise me parvenait pour la première fois aux oreilles par le poste de radio de la navette. Des accents slaves, germaniques et même turcs, que le hongrois doit à sa richesse de vocabulaire puisé dans dans toutes ces langues, le latin y compris.

En vérité, je ne savais pas vraiment où je mettais les pieds.
Et je regardais une partie de la ville, Pest, défiler sous mes yeux.

Notre logement était en plein cœur du quartier juif, à tout juste 200 m de la Grande Synagogue. Des bars et des restaurants, ce n'était pas ce qu'il manquait à proximité. 
Tout comme les immeubles en ruines.

Ruin bar Szimpla Kert à Budapest

C'est une chose assez surprenante, d'ailleurs, à Budapest, ces RUINES.
Si elles m'ont étonnée au départ, et si je me suis souvent surprise à déplorer le manque de moyens pour remettre en état de superbes façades tombées en lambeaux, j'ai fini par les apprécier à leur juste valeur ; un rappel du douloureux passé de la ville. 

Mais qui a son charme.
Et qui attire les habitants de Budapest comme les étrangers.

Les "ruins bars" poussent comme des champignons et disparaissent parfois aussi rapidement. Des bars éphémères qui investissent des bâtiments désaffectés où le temps semble comme suspendu.

Szimpla Kert est le plus connu (et le premier) ; le dimanche matin, il se transforme en marché de produits - plus ou moins - locaux ; c'est l'occasion de venir FLÂNER, de découvrir les lieux à la lumière du jour, de lever la tête et d'apercevoir tous ces tissus de couleur tendus dans les airs... malgré la foule et l'agitation du marché, l'endroit m'est apparu étrangement paisible.

Comme le reste de la ville.
Sans précipitation. Sans course effrénée aux abords du métro.
La ville n'est pas très riche (c'est clairement une belle destination à petit budget), mais la vie y semble plutôt douce.

Décoration dans le ruin bar Szimpla Kert de Budapest
Ruin bar Szimpla Kert de Budapest


Szimpla Kert
Kazinczy utca 14, Budapest 1075

Site internet : szimpla.hu

Rues colorées du quartier de Buda dans la ville de Budapest

De l'autre côté du Danube, je suis toute de suite tombée amoureuse de l'imposant Palais Royal et des petites rues colorées de Buda. Le contraste avec Pest est assez saisissant ; comme deux villes posées l'une à côté de l'autre, que l'on aurait, par la force des choses et du temps, finies par rassembler.

Ce qui est un peu le cas.

Je me demande d'ailleurs si j'ai déjà mis les pieds dans une ville qui a connu autant d'occupations, de guerres et de destructions au fil des siècles !

Vue depuis le funiculaire de Budapest
Vue sur Pest depuis le funiculaire de Budapest
Funiculaire de Budapest

Le funiculaire permet de rejoindre le quartier du château en cinq petites minutes tout en ayant l'une des plus jolies vue sur Pest et le Pont des chaînes.

Palais royal de Budapest et Danube
Rue colorée de Buda dans la ville de Budapest
Bâtiment de Buda dans la ville de Budapest

Le quartier du château est un bel endroit pour musarder ; touristique mais relativement calme (au printemps, du moins), et pour profiter de la vue imprenable sur l'autre versant de la ville, depuis le BASTION des Pêcheurs.

Pour la petite histoire, cet ensemble de sept tourelles d'inspiration médiévale date seulement du début XXème, mais elles sont un hommage aux sept tribus magyars fondatrices du pays. (Non, il ne s'agit pas de magyars à pointes, bien que je les soupçonne d'en garder un ou deux dans le sous-sol du château !)

Bastion des pêcheurs à Budapest
Statue devant le bastion des pêcheurs à Budapest
Armoiries de Budapest
Bastion des pêcheurs à Budapest

Bastion des Pêcheurs
Szentháromság tér, Budapest 1014

Entrée : 700 Ft (environ 2,3 €), 500 Ft en tarif réduit


Bain thermal de Széchenyi à Budapest
Bains thermaux Széchenyi à Budapest
Façade des bains thermaux de Széchenyi à Budapest

Pest est la partie Est de la ville ; c'est à la fois la ville moderne, celle des anciens ghettos, et celle qui fut, un temps, occupée par l'empire Ottoman. Une des raisons pour laquelle on y trouve des bains thermaux qu'il faut absolument prendre le temps de découvrir.

Au moins une matinée.
Se mettre au rythme des locaux - bien que les lieux soient plutôt occupés par des touristes, aujourd'hui - et profiter de quelques heures de RELAXATION totale. Naviguer de bassins chauds en saunas, et de saunas en bassins froids. 

Jamais je ne me serais crue capable de sortir de la chaleur enveloppante du sauna pour me plonger dans un bain à 16°C.

Mais je l'ai fait !
Et je le referais.
La sensation est délicieuse. Revigorante. Et on n'en apprécie que plus le retour au bassin à 34°C.

Il y a de nombreux bains thermaux, à Budapest ; on a opté pour les Bains Széchenyi, qui sont les plus grands d'Europe et qui ont l'avantage d'être entièrement mixtes (contrairement aux Bains Gellert par exemple, dont certains bains sont unisexes). 

Bains thermaux Széchenyi
Állatkerti körút 9-11, Budapest 1146

Site internet : fr.szechenyifurdo.hu
Entrée pour la journée : 5400 Ft avec cabine (pour se changer et ranger ses effets personnels), 4900 Ft sans cabine mais avec casier

Palais royal de Budapest vu depuis Pest
Street art sur les façades des bâtiments de Budapest
Façade en briques, rue Victor Hugo, dans Budapest
Vue panoramique sur le Danube, le parlement et le palais royal de Budapest
Tramway dans les rues de Budapest
Street art sur un immeuble de Budapest

La ville de Budapest peut paraître RUSTRE au premier abord.

Mais après une première journée à l'arpenter, on a envie d'en savoir plus sur elle : apprendre son histoire, découvrir sa gastronomie, flâner dans ses parcs... mais je vous garde ça pour une prochaine fois !

Statue dans les rues de Budapest

Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

Également sur Budapest :


Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007