SLIDER

Lyon
Affichage des articles dont le libellé est Lyon. Afficher tous les articles

Mes bonnes adresses à Lyon #5

15 juin 2016


L'été - et les vacances - arrivent donc, ce mois-ci, mon article des bonnes adresses s'étend un peu en dehors des neuf arrondissements lyonnais ! (oui, été = vacances = plus de temps pour découvrir des adresses en dehors de la ville, non ?)

Je vous en avais touché deux mots il y a quelques semaines : j'ai la chance d'avoir été choisie par Mövenpick pour devenir son ambassadrice lyonnaise, et voilà qu'ils m'ont proposé de découvrir comment les chefs de la région lyonnaise s'approprient leurs glaces. Certains restent classiques et les servent en coupe, d'autres les utilisent dans leurs desserts ; l'occasion de me faire (re)découvrir des adresses, sortir un peu de ma zone de confort lyonnaise (avouez, on est tous comme ça !), et d'aller découvrir des petites pépites du côté d'Ecully ou de Limonest.

(Mais je vous ai mis de côté trois adresses à Lyon, parce qu'elles le méritent aussi !)


Le Bistrot des Maquignons


Vraiment pas très loin de chez moi (pour commencer), il y a cette adresse parfaite pour bien manger sans trop de chichi. Le chef fait une cuisine bistronomique aux plats travaillés, autant dans les saveurs que dans le visuel, mais l'ambiance reste relativement décontractée. 

Avec le temps automnal de ce printemps lyonnais, on n'a pas encore pu profiter de la terrasse, mais on y était allé l'été dernier (ou il y a deux ans ; ça passe trop vite, je ne me souviens plus !), et j'avais eu l'impression de me retrouver dans une grande cabane perchée dans les arbres. Il y a un grand platane en plein milieu, et je trouve ça génial.

Bref, pour revenir à l'assiette, j'avais adoré leur burger de foie gras, mais cette fois-ci, j'ai commandé une gaufre à l'encre de seiche, saumon mariné, chantilly au gingembre, jus de clémentine au balsamique blanc et frites maison ; un délice ! Je ne sais pas si c'est spécialement pour la carte printemps / été, mais on peut piocher dans la carte des entrées et la transformer en plat avec un accompagnement. Et ça, en été, quand on a un plus petit appétit à cause de la chaleur et qu'on a envie de fraîcheur, c'est parfait !

En dessert, je me suis fait un plaisir régressif avec des madeleines maison accompagnées d'une boule de glace double crème meringue (l'un de mes parfums préférés chez Mövenpick) ; miam !

Le Bistrot de Maquignons
113 grande rue de la Guillotière, 69007 Lyon

Site internet : lebistrotdesmaquignons.com


La Bonâme de Bruno


Clairement l'adresse bon plan : une cuisine semi-gastronomique excellente mais à prix tout doux ; une table très abordable pour se faire un restaurant en tête-à-tête en somme. Le service est très professionnel, vraiment aux petits soins, pas trop guindé non plus ; une belle découverte du mois dernier !

La carte change tous les mois, mais pour vous donner une idée de l'esprit des plats, j'ai commencé par une association escargots / asperges, puis un excellent risotto de merlu et enfin une étonnante et délicieuse soupe de chocolat avec une boule de glace chocolat Suisse Mövenpick. Tout était parfait : les cuissons, l'équilibre des saveurs, les quantités... Un menu entrée / plat / dessert à 27,50 €, le soir, et pour 3,50 € de plus, il est même possible d'ajouter une assiette de fromages secs ou un fromage blanc. 

De l'extérieur, on pourrait totalement passer devant le restaurant sans le voir ; surtout qu'il est situé dans une petite rue un peu sombre des pentes. Mais il mérite vraiment que l'on décroche son téléphone pour y réserver une table !

La Bonâme de Bruno
5 grande rue des Feuillants, 69001 Lyon

Site internet : restaurant-labonamedebruno.com


Maison d'Anthouard


Je vous le dis tout de suite, avec le restaurant de la Maison d'Anthouard, on n'est plus tout à fait dans la même fourchette de prix. C'est moins abordable, mais pour s'offrir un beau repas dans un cadre magnifique, un peu en dehors de la ville, c'est une excellente adresse.

C'est le restaurant d'un hôtel **** avec tout le raffinement et l'élégance qui va avec. L'entrée en elle-même est déjà soignée, avec le petit sentier bordé d'une pelouse parfaitement tondue (bien sûr) qui mène à cette grande demeure. J'étais déjà à demie conquise !

Et si en plus, on me tend mine de rien la carte des cocktails et qu'on me sert un cosmopolitan parfait, c'est presque à moitié gagné. (Presque, parce que bon, on était quand même là pour manger !)

S'en est suivi un enchaînement de plats qui ont complètement fait fondre mes papilles : Homard, pamplemousse et quinoa en entrée (inutile de préciser à quel point c'était savoureux), boeuf Charolais et pommes Pont-Neuf (cuisson de la viande saignante et parfaite, pommes de terre fondantes à cœur et juste ce qu'il faut de croustillant en extérieur), et une mousse au chocolat, onctueuse comme je les aime, avec sa boule de glace à la fraise Mövenpick (un autre parfum que j'adore, pour son côté à la fois fruité, très estival, et sa touche gourmande apportée par le crémeux de la glace).

Maison d'Anthouard
2 route de Champagne, 69130 Ecully

Site internet : ma-hotel.com


La Gentil'Hordière


Une deuxième très belle adresse pour se faire plaisir et s'offrir un bon moment à table ; de préférence en terrasse à la tombée de la nuit. Les boules lumineuses et les petites lanternes accrochées à l'arbre font à elles-seules l'ambiance douce de l'endroit, ponctuée par le bruit de la nature.

Parmi mes aliments préférés, il y a le foie gras. Et mes papilles ont naturellement établi un classement des meilleurs que j'ai mangé ; peu réussissent à entrer dans le top 3. Et bien le mi-cuit aromatisé au Beaujolais Blanc de la Gentil'Hordière a fait une ascension vers la 1ère place. Chose jamais arrivée en 3 ou 4 ans, c'est vous dire... !

Nous avons pris le menu gourmand avec mise en bouche, entrée, plat, pré-dessert et dessert ; une belle farandole de plats aux proportions généreuses mais raisonnables. Le plat était tout aussi réussi que l'entrée : Tournedos de bœuf façon Rossini, réduction au Beaujolais rouge aromatisé à l'huile de truffe accompagné d'un gratin dauphinois. Et en dessert, je n'ai pas résisté à l'appel du millefeuille craquant de chocolat noir et mousse au chocolat blond (le fameux dulcey de Valrhona !) et réglisse, avec sa boule de glace au chocolat Suisse Mövenpick.

La Gentil'Hordière
33 Route du Mont-Verdun, 69760 Limonest

Site internet : www.cbhlyon.com


O Di'Vin


Sans trop de surprise à la vue du nom de ce restaurant : c'est une adresse qui plaira aux amateurs de vin, mais pas seulement. On peut déguster - ou acheter - de bonnes bouteilles, mais également se faire plaisir en savourant la cuisine du chef qui revisite les plats de bistrots français.

Je me laisse régulièrement tenter par les morceaux de viande, souvent bien choisis dans ce genre d'établissement. Pour changer, j'ai eu la bonne idée de commander les filets de rouget avec sa purée d'asperges et sa pomme de terre safranée ; des produits assez classiques mais revisités et parfaitement cuisinés ; l'association apportait un peu de soleil sur la table, c'était parfait !

En dessert, le fondant au chocolat a littéralement coulé dans mon assiette quand j'ai planté ma cuillère dedans ; avec la boule de glace framboise, c'était LE classique toujours aussi gourmand et apprécié.


O Di'Vin
25 Route Nationale 6, 69720 Saint-Bonnet-de-Mure


C restaurant


Ouvert seulement le midi, en semaine, le C restaurant était tout destiné à devenir l'adresse des déjeuners d'affaires. Le service est très professionnel et sans fausse note, les tables sont nombreuses, et la formule plat / dessert se savoure en une heure.

Pour ma part, j'ai squeezé l'option déjeuner professionnel pour en faire un simple déjeuner de semaine qui s'est avéré être une belle surprise. Les ravioles de homard sauce homardine, petits pois et pleurotes, étaient délicieuses, et si le croustillant au chocolat était légèrement sec, la gourmandise était au rendez-vous.

Ne cherchez pas, cependant, les glaces Mövenpick car elles n'ont pas encore trouvé leur place dans le buffet de desserts. Mais elles sont, en revanche, disponibles chez le petit (ou grand ?) frère de Saint Julien en Genevois, pas très loin de Genève. Si jamais vous passez dans le coin... !

C restaurant
1 rue des Vergers, 69760 Limonest

Site internet : www.c-gastronomie.fr


Bule


Pour terminer, une bonne surprise plutôt inattendue, dans un style complètement différent de toutes mes adresses précédentes mais qui pourrait bien vous surprendre si vous êtes du côté de Confluence.

Bule, c'est une petite cantine où l'on attrape ses produits dans la banque réfrigérée et où l'on mange un repas complet, à base de produits frais, pour moins de 12 € (le premier menu commence à 9,90 €). La décoration est un peu froide, mais le service est adorable.

Et personnellement, je me suis régalée avec le bagel de poulet - qui, d'ailleurs, était tellement généreux que je n'ai pas réussi à manger mon dessert derrière... Du coup, je l'ai ramené à la maison, et j'en ai fait mon goûter : une mousse au chocolat avec un coulis de framboise et des petits biscuits façon boudoir à l'intérieur ; visuellement, ce n'était pas spécialement accrocheur, mais c'était BON.

Bon point aussi du côté des boissons. On oublie les sodas traditionnels pour découvrir des produits bien plus sympas comme l'eau de coco à la passion (oui, je suis DINGUE d'eau de coco en ce moment).

Bule
Centre commercial Confluence, 124 cours Charlemagne 69002 Lyon


Et vous, vous avez découvert de nouvelles adresses dernièrement ?


En collaboration avec Mövenpick

Invitation à la soirée privée Ray-Ban à Lyon | concours

13 juin 2016


Je suis myope. J'ai volé les lunettes de Harry Potter. J'aimerais pouvoir changer de solaires plus souvent. Les gouttes de pluie sont mes ennemies. Et si quelqu'un invente les verres "toujours propres / jamais sales", qu'il vienne me voir pour recevoir le biggest free hug de la Terre.

Bref, je vous fais pas un dessin. Aujourd'hui, on parle lunettes parce que l'on m'a proposé de VOUS inviter à passer une soirée super sympa, à essayer 460 modèles de lunettes (et tenter d'en remporter une paire...), squatter le buffet d'un food truck et discuter avec une bonne playlist en fond sonore.

Partantes ?

#raybanxoptissimo


Le magasin OptissimO de Lyon Gambetta vient de devenir revendeur premium de la marque Ray-Ban. Dans ses 200 m² de lunettes, il a trouvé 40 m² à dédier à la marque. 

Et comme les beaux jours arrivent, avec la nécessité de trouver LA nouvelle paire de lunettes de l'été, et bien nous allons pouvoir passer une soirée ensemble dans la boutique (et surtout du côté du corner Ray-Ban où j'ai déjà repéré quelques modèles bien sympa...) (vous croyez qu'on peut demander au père noël de passer en été ?).

Coup de cœur de filles à lunettes rondes que je suis pour toutes les Timeless, Colorful et Tech Round. Surtout que je n'ai pas encore de solaires rondes... !


On passe la soirée ensemble ?


Donc, en résumé : 

- j'ai 5 invitations pour deux personnes à vous offrir pour que l'on passe ensemble une super soirée,
- avec de la musique et de bonnes choses à grignoter grâce au Food Truck Gourmet,
- le jeudi 23 juin de 18h à 22h,
- chez OptissimO au 114 cours Gambetta, 69007 Lyon (arrêt Garibaldi).

Et la cerise sur le gâteau : on pourra tenter de remporter nos Ray-Ban préférées en partageant un selfie avec la paire de nos rêves sur Instagram (#raybanxoptissimo).

Pour gagner votre invitation à la soirée, remplissez le formulaire juste en-dessous et croisez-les doigts jusqu'au 17 juin, 23h59 !

L'+XPERIENCE - rencontres et dégustations

27 mai 2016


On a rarement l'occasion de passer par la petite porte, de se faufiler en coulisses, et de découvrir les backstage. Mardi, j'ai eu cette chance : rencontrer quatre artisans du goût lyonnais qui m'ont parlé de leurs produits, donné des conseils, et fait déguster de bonnes choses. On ne se refait pas : j'ai fait ma gourmande, et j'ai adoré ça.

J'avais envie de vous en parler parce que cette opération va se dérouler dans toute la France, et va permettre à tout un chacun de s'inscrire GRATUITEMENT à des ateliers découverte ; et pas seulement côté food. Il y a aussi des commerçants de la mode, de la beauté, du bricolage ou encore de l'art, qui y participent. L'occasion de découvrir un métier au travers d'un échange de connaissances.

Mardi, j'ai appris comment faire un pâté en croûte ; vous, vous serez peut-être plus tentés par des conseils de visagiste pour changer de coupe de cheveux ?

#labonnerencontre


L'opération (lancée par la Banque Populaire soit dit en passant) s'appelle L'+XPERIENCE, et elle démarre le vendredi 3 juin, soit la semaine prochaine. Donc pour y participer, ne traînez pas à vous inscrire

Mais avant, je vous parle peut-être de ces quatre ateliers organisés aux Halles Paul Bocuse (et auxquels vous pourrez participer !), non ? (en tout, il y en a 40 à Lyon ; on est gâté !)


Première rencontre de la journée chez Cellerier autour du pâté en croûte - parce qu'à Lyon, on ne rigole pas avec ce produit !

Le boucher nous a accueilli avec cinq ou six recettes différentes qu'il a tenu à toutes nous faire déguster avant de nous expliquer (et nous montrer) comment ça se prépare. Ce qui n'est pas si compliqué que ça, en fait. Le tout est d'avoir une excellente recette de pâte et de se faire plaisir dans les associations de produits.

D'ailleurs, il nous a même confié avoir envie de tenter une recette italienne avec du basilic et du fromage (original !)

Énorme plaisir gustatif avec le pâté en croûte porc / canard / foie gras et trompettes de la mort. En dégustant aux Halles Paul Bocuse, c'est ce qu'il y a de bien : on peut repérer des produits pour ses prochaines courses ! Donc cette recette, chez Cellerier, vous pouvez foncer les yeux fermés. Gourmande à souhait, et absolument pas sèche (c'est ce qui est difficile, parfois, avec le pâté en croûte).


Quelques stands plus loin, il a fallu enfiler le tablier et mettre la main à la pâte avant de pouvoir déguster quoique ce soit. Chez Les Toqués des Halles, l'idée était de participer à un petit cours de cuisine autour des amuse-bouches (et de se jeter dessus ensuite, bien sûr !).

La session dure 60 minutes ; pile le temps pour préparer des verrines, des clubs sandwichs, des fingers d'asperges ou encore des keftas de poulet. 

D'ailleurs, c'est TELLEMENT simple à faire, des keftas, qu'il faut absolument que j'en fasse la prochaine fois que j'achète des filets de poulet. Il suffit de mixer sa viande, de l'oignon et de l'ail, de rouler ses boulettes, et d'y passer à la poêle. C'est une peu la recette flemme qui épate, non ?


Je n'aime pas le fromage, c'est dit. Donc la dégustation du petit chèvre crémeux ou du Saint Nectaire, aussi bons soient-ils, je l'ai plutôt suivie de loin. En revanche, la dégustation de vins qui accompagnaient chaque fromage, avait subitement plus d'intérêt.

Le fromager Etienne Boissy - de la maison Mons - nous a d'ailleurs dispensé quelques conseils que je garde précieusement en tête (parce que si je ne mange pas de fromage, je reçois quand même des convives qui apprécient ça !) : le vin blanc sec est idéal pour accompagner un fromage crémeux, de chèvre notamment. Et il faut faire attention au rouge, qui n'est pas toujours l'association parfaite contrairement à ce que l'on croit ; le tanin peut parfois emporter le goût du fromage (et même lui donner une saveur peu appréciable).

Et le petit délice qui se marie apparemment très bien avec le chèvre : une cuillère à café de miel d'acacia à la truffe.


Mon produit préféré dans tout le monde du monde entier (avec la truffe) (ou légèrement devant la truffe, je ne sais pas) : le foie gras. On en a fait une petite dégustation chez Constant Frères, qui est une épicerie fine spécialisée dans les produits du Sud Ouest, et qui fait son propre son foie gras.

La dégustation, en elle-même, fut assez rapide (un peu trop même) : on a goûté du foie gras posé sur un toast de pain ainsi que cuisiné en crème brûlée. Mais l'atelier prévu durant l'opération devrait durer 60 minutes, donc nous avons peut-être juste manqué de temps.


Mardi, on a fait dans le salé de A à Z, et on a donc terminé... par une rencontre autour du poisson chez la maison Pupier. Ce qui m'a, d'ailleurs, terriblement donné envie de sashimi de saumon !!

Les deux artisans que l'on a rencontrés ont vraiment été très généreux dans la transmission de leur savoir-faire. L'atelier consistait en l'apprentissage de lever de filets, mais ils nous ont aussi donné leurs conseils pour acheter un poisson bien frais et pour le cuisiner ensuite.

Donc si ça vous intéresse pour vos prochaines courses chez le poissonnier :
- la chair doit toujours être bien ferme,
- les yeux doivent être vifs et brillants,
- le rouget doit avoir la tête bien rose veinée de rouge,
- les écailles du saumon doivent être brillantes,
- la sole doit être rosée et non jaune (il faut la retourner, côté "peau transparente").

Côté cuisson, pas d'huile d'olive (sauf pour une rascasse) car elle emporte le goût. On cuit plutôt le poisson à l'unilatéral, côté peau, dans une poêle baignée de beurre qui mousse, et on arrose le poisson de ce beurre durant toute la cuisson.

Oui, j'avoue, j'aurais dû mettre un disclaimer pour toutes les personnes qui liront cet article aux alentours de midi ou de 20h !

L'+XPERIENCE - un événement de la Banque Populaire
Inscription gratuite aux ateliers organisés dans 29 villes de France sur lexperience.banquepopulaire.fr


Bref, j'espère que vous trouverez de beaux ateliers près de chez vous !


Article écrit en partenariat

Un moment détente avec un massage relaxant à Lyon

18 mai 2016


​Tout oublier, ne penser à rien, faire le vide, et juste profiter ; ces moments sont rares. Et je crois qu'avec l'hyper-connectivité actuelle, c'est encore plus flagrant. Et ca me plait, à moi, d'être connectée. Je ne passe pas une heure sans vérifier mes mails ou parcourir mon fil Instagram. Sauf en vacances. C'est devenu une habitude. Une norme presque. Et ça ne me dérange pas.

De la rareté née la valeur. Si bien que les quelques moments de véritable détente où l'on se retrouve seule, sont rares. Précieux. Et tellement agréables.

J'aurais beaucoup de mal à me créer ces petits instants à la maison. J'ai toujours besoin de faire / regarder / réfléchir / préparer. Le syndrome "pile électrique" sans doute. Je me décharge en restant inactive.

En revanche, il y a une chose qui me permet de totalement faire le vide autour de moi et me laisser porter par une brume intérieure (oui, c'est chelou dans ma tête) : les massages. Certaines personnes y sont peu sensibles, d'autres beaucoup. Je fais partie de la deuxième catégorie.

Fin avril, Marjorie Finiels m'a invitée à découvrir son cabinet de massage bien-être en m'offrant 30 minutes de détente. Ce sera massage du dos et massage crânien pour moi. Le dos, parce que je sais que c'est toujours un sac de nœuds ; et le crâne, parce que c'est l'accès direct à un instant de pure relaxation.

Le Massage Instant Bien-Être


Les cinq premières minutes sont toujours un peu crispées. Il faut enlever les tensions et cela nécessite de travailler plus en profondeur. Ce n'est pas douloureux, rien à voir avec la kiné bien sûr, mais ce n'est pas non plus délassant. Tous les masseurs ne font pas ce travail (tout dépend du type de massage aussi) mais c'est une étape importante pour détendre le corps. Marjorie le fait en douceur en empruntant les gestes enveloppants et doux du massage californien, et en adaptant la pression à notre propre ressenti.

Une fois le dos libéré de ses tensions, le massage devient relaxant. C'est à cet instant que mon esprit commence à s'embrumer et à sombrer dans un vide VRAIMENT agréable. Le massage crânien était la cerise sur le gâteau pour compléter ce moment de bien-être.

Les 30 minutes s'envolent, et Marjorie propose d'émerger devant un jus de fruits ou une tasse de thé ; un retour à la réalité tout en douceur.

Cabinet de massage bien-être Marjorie Finiels
2 montée du chemin neuf, 69005 Lyon

Massage Instant Bien-Être - 30 € les 30 minutes.
Site internet : www.marjorie-finiels.fr

Un grand merci à Marjorie pour ce très bon moment.

Mes bonnes adresses à Lyon #4

11 mai 2016


​La semaine dernière, j'ai lu un commentaire qui m'a fait beaucoup rire et qui m'a donné une intro toute trouvée à cet article 100% food : "Comment fais-tu pour ne pas prendre un gramme ?" Je grignote (beaucoup) (plusieurs fois par jours) mais je mange assez peu pendant les repas. J'ai un petit estomac, dixit mon ostéopathe. J'arrive donc (trop) vite à satiété, et je suis obligée de manger souvent. Trop dur (ou pas) pour la gourmande que je suis.

MAIS, je vous le dis à vous : j'essaie quand même de ne pas manger gras tous les jours (même si c'est la vie) (et que je suis incapable de faire des repas réellement light), et je prends toujours un peu de poids après les fêtes de Noël. Comme tout le monde, noooon ?

Bref, arrêter de me faire plaisir en mangeant, ce n'est carrément pas au programme. Et en avril, je n'ai pas manqué de tester quelques adresses lyonnaises.

Mumbai Café


Je me laisse rarement tenter par la cuisine indienne, que j'apprécie mais qui est souvent trop épicée pour mon palais hautement inflammable. Mais la nouvelle adresse indienne de Lyon avait de quoi me séduire : des cocktails à siroter autour de grandes assiettes à partager.

13,90 € par personne pour une belle variété de plats (brochettes, caviar d'aubergine, différentes viandes tandoori, boulettes...) et des portions très généreuses. Tellement que l'on n'a pas réussi à terminer. Le chef a très gentiment proposé de nous mettre ça dans des petites boîtes pour pouvoir en profiter le lendemain chez nous : au top !

Côté cocktails, j'ai commandé un Lady Boy juste parfait (Cointreau, citronnelle, St Germain, zeste d'orange, champagne), et j'ai goûté celui de monsieur, tout aussi excellent, le Spiced Maï Taï (Cointreau, orgeat, citron, jus d'ananas, rhum épicé).

Et avant de partir, un petit verre de rhum arrangé de la maison nous a été offert ; bref, c'était parfait.

Mumbai Café
6 Rue Sainte-Catherine, 69001 Lyon

Les Raffineuses


Après avoir vu défiler des dizaines de photos de cette adresse dans mon fil instagram, j'ai enfin pris le temps d'aller y déjeuner. Malgré la couleur bleue au mur (un bleu SU-PERBE) (mais je ne suis pas totalement objective ; j'adore le bleu), l'endroit est très chaleureux, et on s'y sent parfaitement bien pour un déjeuner tranquille et décontracté.

Ce midi, je m'étais laissée tenter par la pièce de viande (une bavette, il me semble) : savoureuse, cuite comme je le voulais (saignante !) ; le seul petit bémol : pas assez tendre. Accompagnée de petites pommes de terre et d'une sauce forestière, c'était très bon. Et en dessert, la mousse au chocolat m'a fait de l’œil : gourmande et présente en bouche comme je les aime.

Une belle petite cantine dans le 7ème où l'on mange bien pour un prix tout à fait correct.

Les Raffineuses
41 Rue Professeur Grignard, 69007 Lyon

Wazza Pizza


Ma réputation de gourmande me précède ; le mois dernière, on m'a invité à découvrir le concept de Wazza Pizza, une adresse hyper bien située, à deux pas des Terreaux, mais que je ne connaissais absolument pas.

Au menu : des pizzas cuites au feu de bois, mais que l'on peut commander à la part. Et ça, quand on est indécis / que l'on aime goûter plusieurs recettes / ou que l'on n'arrive jamais à terminer sa pizza entière, c'est chouette (je suis les trois à la fois, oui oui).

En plus, c'est vraiment BON. Je me suis régalée avec la traditionelle margherita et la pizza du moment ; et j'ai même goûté ma première calzone sucrée façon Pim's (au chocolat et à la marmelade d'orange) qui est une excellente découverte.

Je vous parle aussi du cocktail Spritz Saint-Germain ? (Liqueur de sureau, citron vert, gingembre frais, Prosecco et eau gazeuse). Parfait !

Wazza Pizza
17 rue Désirée, 69001 Lyon

Sushimasa


Je vous avais parlé de cette adresse il y a LONGTEMPS ! Un restaurant qui fait à la fois sushi bar à volonté et plats japonais à la carte.

Le mois dernier, j'ai découvert que l'on pouvait commander leurs délicieux makis sur Foodora ; l'occasion de changer un peu de Kan Food. Les deux sont excellents, mais différents. Je me demande si ça ne viendrait pas du vinaigre de riz utilisé ?

Bref, je me suis fait livrer Sushimasa, et comme au restaurant, c'était parfait. Emballage soigné, makis et california de belle taille... bref, si vous voulez commander des sushis, vous pouvez foncer les yeux fermés !

Sushimasa
53 Rue de l'Université, 69007 Lyon

Mama Shelter


Je sais, sur les six adresses du mois d'avril, je vous parle trois fois de cocktails... ne me jugez pas, je suis faible ! (mais raisonnable) (toujours).

Et au Mama Shelter, il semblerait que la carte prend des airs de vacances d'été ; j'y suis allée pour les 3 ans de l'établissement, l'occasion de goûter le mojito fraise parfait.

Mama Shelter
13 Rue Domer, 69007 Lyon

Gentle Cat


Et pour terminer sur une note sucrée, direction le salon de thé / bar à chats Gentle Cat. Dès l'entrée, quelques règles à respecter pour le bien-être des félins qui vivent dans l'établissement, comme se désinfecter les mains.

La décoration m'a tout de suite fait l'impression de me retrouver dans un petit boudoir doux et cosy où l'on pourrait rester tout l'après-midi. Un album de famille des six chats du Gentle Cat était déposé sur la table, prêt à être feuilleté pour découvrir les petites habitudes des stars de l'endroit. J'ai repéré deux dormeuses, Alberte et Louise, et Elizabeth a fait une rapide apparition.

Côté gourmandise, je me suis régalée avec un cookie au chocolat blanc et cranberry, ainsi qu'un thé bleu. Un goûter en toute simplicité dans un cadre cocooning très paisible.

Gentle Cat
16 Rue du Général Plessier, 69002 Lyon

Le musée des Miniatures et décors de Cinéma à Lyon

4 mai 2016


Je suis passée devant des centaines de fois, j'ai regardé à travers la vitrine des dizaines de fois, et j'ai attendu 6 ans avant de finalement trouver l'occasion de le visiter. C'est souvent ce qui arrive, avec les musées qui se trouvent à deux pas de chez nous : on oublie qu'ils peuvent nous faire voyager.

Le Musée Miniature & Cinéma s'est dévoilé à moi l'année dernière, et j'ai eu l'occasion d'y retourner il y a quelques semaines pour découvrir l'exposition temporaire sur les maquettes des films de Wes Anderson (dont le MAGNIFIQUE Grand Budapest Hotel) ; il était quand même grand temps que je trie mes photos pour partager ça avec vous !

C'est une double collection un peu atypique que l'on retrouve ici, dans ce musée à l'emplacement un peu insolite, dans le Vieux Lyon, entre les boutiques touristiques et les restaurants typiquement lyonnais (et un vietnamien, kitsch à souhait et vraiment excellent). D'un côté, une centaine de maquettes de lieux de vie du quotidien, aux ambiances légères, froides, joyeuses, nostalgiques... ; et de l'autre, une exposition sur le cinéma, les effets spéciaux, les décors et les accessoires.

Les maquettes sont bluffantes de détails et de réalisme, la reine Alien est parfaitement effrayante, et les décors grandeur nature du film Le Parfum sont impressionnants. Qui aurait cru que l'on pouvait se retrouver en plein XVIIIème siècle grâce à une simple visite de musée ?

Bref, je vous ai ramené quelques clichés de ce bel endroit pour vous faire - un peu - voyager.

Décors du film Le Parfum







Les miniatures



Exposition Wes Anderson







Exposition temporaire des maquettes des films de Wes Anderson : Grand Budapest Hotel et Mr Fox
Jusqu'au 31 mai 2016



Musée des Miniatures et Décors de Cinéma

Tarifs : 9 € / 6,50 € pour les enfants de 4 à 15 ans et les étudiants / 8 € pour les séniors / gratuit pour les moins de 4 ans.
Emplacement : 60 rue Saint-Jean, 69005 Lyon

Site internet : museeminiatureetcinema.fr


Mes bonnes adresses à Lyon #3

13 avr. 2016


Ce n'est pas que j'ai été moins gourmande, ces deux derniers mois ; c'est juste que j'ai tendance à ne pas lâcher mes bonnes adresses et à y retourner encore et encore (quand on aime, on ne compte pas! !), et si je vous parle tous les mois de mes deux temples du sushi, vous allez peut-être faire une overdose.

Donc cette fois-ci, pas de sushi ! Je vais vous parler de pâtisserie de FOLIE, vous dire (encore) que le gras c'est LA VIE, et vous proposer une halte alsacienne sans bouger de Lyon.

(Si l'heure du repas approche, je ne pourrai être tenue responsable d'éventuelles pulsions visant à dévorer votre écran d'ordinateur. Merci.)


Jeannine & Suzanne


La petite pépite de salon de thé qui a réussi à détrôner et égaler mon chouchou Thé Où ! Je les mets ex-æquo, parce que je les aime d'amour tous les deux, et qu'ils sont de toute façon, bien différents.

Jeannine & Suzanne, c'est le petit grain de folie pâtissier qu'il manquait : des recettes aux associations imprévisibles, détonantes, audacieuses et savoureuses : J'AIME ! On ajoute à ça un endroit cocooning à souhait, avec des fauteuils, des canapés, des petites tables et des tapis partout... je suis amoureuse !

Pour vous donner une idée des petites merveilles qui me font chavirer : la tartelette - régressive - Alice, biscuit shortbread, crème d'amande, crémeux praliné, chantilly vanille et billes de poires crémeuses ; ou la tartelette Jasmine, pâte sucrée, moelleux thé matcha, compotée de litchi, mousse litchi-jasmin et insert fruit de la passion.

La bonne idée à piquer, et à refaire chez soi cet été : la citronnade... à la fleur d'oranger !

Jeannine & Suzanne
34 rue Sainte Hélène, 69002 Lyon
www.jeannine-suzanne.com


Dorodi Pastry


La petite adresse parfaite, connue pour ses donuts diablement légers, est à deux pas de chez moi, et j'ai découvert, le mois dernier, qu'ils faisaient... des burgers et des frites à emporter (et à se faire livrer) !

Ma faiblesse gourmande me perdra. 25 minutes plus tard, je réceptionnais à ma porte ma commande so fat mais tellement bonne : un classic burger (steak haché du boucher, tomates fraîches, oignons rouges, sauce dorodi, oignons confits, pickles, suisse cheese, maasdam, roquette), des frites maison, une passionnade en boisson, et un donut ultra aérien au sucre et à la cannelle.

Le burger est énorme et la portion de frites très généreuse, donc le donut a fait mon goûter ! 

Dorodi Pastry
162 rue Paul Bert, 69003 Lyon
Livraison avec Take Eat Easy ; - 10 € avec la code GRENADINE


Eric Kayser


En mai 2014 (déjà), je vous parlais de ma révélation du cookie Eric Kayser : le chocolat, amande & orange dont j'étais tombée follement amoureuse.

Le mois dernier, la maison Kayser a ouvert un nouvel établissement à... Bellecour ! Mieux placé pour me tenter, y a pas. À deux pas du cinéma où je vais, et du métro où je sors quand je vais en Presqu'île... voilà voilà.

Du coup, j'ai goûté leurs excellentes madeleines et leurs chouquettes vraiment extra (j'adore les chouquettes !!!). Le pavé Bellecour, un gros pain à l'ancienne spécialement fait pour cette boutique, est juste parfait pour les tartines (monsieur a adoré). Petit bémol pour les financiers, en revanche (format mini bouchées) : nature, thé matcha ou chocolat, aucun n'a trouvé grâce auprès de mes papilles. J'aime le bon goût de beurre, vraiment, mais là, c'est trop malheureusement.

Eric Kayser
6 rue de la barre, 69002 Lyon
www.maison-kayser.com


Stamtich


J'étais certaine de vous avoir déjà parlé de cette adresse, comme j'y étais allée peu de temps après son ouverture, mais en fait... non ! 

Bref, j'y suis retournée le mois dernier, et sans surprise, je me suis ré-ga-lée. Le gras, c'est la vie, et pas qu'avec les burgers ; ça marche aussi avec les flammekueches cuites au feu de bois ! Elles sont fines, craquantes, savoureuses ; je n'en mange définitivement pas assez (et ça y est, j'ai envie d'y retourner !).

Plusieurs recettes à la carte : la traditionnelle (crème fraîche, oignons, lardons) et ses déclinaisons avec des champignons, de l'emmental, de la tomate confite ou du munster. Il y a même la tarte flambée du moment. La dernière fois, elle était à la moutarde et à la saucisse... mmmh !

Stamtich
2 avenue Berthelot, 69007 Lyon
stamtich.fr


Kaffee Berlin


Se faire livrer son repas par un restaurant à 600 m de chez soi ? Fait ! Pour ma défense, ils ont beaucoup trop de succès, et il vaut mieux réserver pour avoir une chance d'avoir une place.

Le Kaffee Berlin, vous l'aurez deviné, c'est un bar berlinois avec des dizaines de bières artisanales allemandes à la carte, et des currywurst, weisswurst, schnitzel et bagels, au menu. Je me suis laissée tenter par le bagel Kreuzberg (steak haché façon bouchère, cheddar fondant, oignons confits, bacon, salade, tomates fraîches) et les potatoes qui étaient juste parfaites. 

Mais la prochaine fois, je compte bien y aller pour goûter leur recette berlinoise de saucisse fumée, ainsi que leurs cocktails !

Kaffee Berlin
26 cours Albert Thomas, 69008 Lyon
www.kaffeeberlin.com
Livraison avec Take Eat Easy ; - 10 € avec la code GRENADINE
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007