SLIDER

Londres
Affichage des articles dont le libellé est Londres. Afficher tous les articles

Warner Bros Studio Tour Harry Potter - monde magique

5 févr. 2016


Parce que le Warner Bros Studio Tour Harry Potter ne nous fait pas seulement visiter Poudlard, il était temps de me replonger dans mes (trop) nombreuses photos prises à Leavesden pour vous faire découvrir le vaste monde magique londonien.

Parmi les décors qui m'auront le plus marquée, je pense que le top 3 serait : la Grande Salle, le Chemin de Traverse et le Quai 9 3/4 ; tous les trois ex-æquo, pour la simple et bonne raison qu'ils sont presque entièrement reconstitués, et que l'on peut se promener au milieu des décors comme si on y était. MAGIQUE !

Et comme Harry Potter lors de sa découverte du monde magique, je vous propose de commencer par faire quelques emplettes sur le Chemin de Traverse !

Chemin de Traverse


C'est la banque Gringotts qui m'est d'abord apparue. Grande. Comme dans les films. Face à moi. Et là, j'ai compris que j'allais trouver, au détour du virage, une reconstitution du Chemin de Traverse.

Et qui n'a pas rêvé d'y adopter une chouette et de laisser une baguette vous choisir ??

En période de Noël, on découvre en contrebas les traces de pas laissés par Harry, encore (!) caché sous sa cape d'invisibilité, dans une neige poudreuse et toute fraîche. Ou presque. J'avais imaginé que l'acteur était habillé en vert pour le faire disparaître en post-production, ou quelque chose comme ça. En réalité, c'est un faux-sol enneigé dans lequel de petites trappes s'affaissent pour laisser apparaitre les traces de pas. Du coup, quand on le voit en action, on y croirait !

Chaque boutique reconstituée est un nouveau décor à regarder. Les vitrines foisonnent d'objets insolites, d'équipements que l'on a pu voir dans les films (le Nimbus 2000 !) ou d'autres, que l'on a peut-être simplement entraperçus en arrière-plan. Des uniformes d'écoliers, des pâtisseries, des chaudrons et des milliers de baguettes entassées contre les fenêtres de chez Ollivander... le travail de l'équipe de décoration est dingue !

D'ailleurs, la boutique Weasley, farces pour sorciers facétieux, est assez folle. La porte est ouverte ; on ne pas entrer, mais on peut ainsi apercevoir une grande partie des packagings fluos des inventions de Fred et George.

Quai 9 3/4


Je ne m'attendais absolument pas à me retrouver sur le quai de la gare, avec le Poudlard Express face à moi. Ni même à pénétrer à l'intérieur... et pourtant !

Sur le quai 9 3/4, on retrouve les chariots de certains élèves (dont un qui doit appartenir à Luna si l'on en croit l'exemplaire du Chicaneur posé dessus !), attendant sagement près du train, ou en plein passage du mur situé entre le quai 9 et le quai 10 de la gare de King's Cross ; l'occasion de faire une petite photo souvenir de son entrée dans le monde des sorciers.

Une boutique de gare permet d'acheter des souvenirs à l'effigie du Poudlard Express ; on retrouve certains objets dans la boutique à la sortie de la visite, mais pas tous ! Je n'ai pas retrouvé le ticket de train, notamment, et j'avoue que je l'aurais bien pris si j'avais su.

Poudlard Express


À l'intérieur du Poudlard Express, on passe devant les cabines occupées par Harry, Ron et Hermione. Plusieurs mises en scène différentes des bagages et des sucreries se succèdent. Et tout en avançant, on se rend compte de... la petite taille de l'intérieur du train ! Avec nos TGV, je crois qu'on a vraiment perdu l'habitude. Le couloir est riquiqui ; difficile de se croiser.

Du coup, à la sortie du quai, on découvre de nouveaux décors de l'intérieur des cabines, "ouvertes", qui ont servies pour le tournage.

Le Terrier


Même si on ne peut pas se promener dans ce décor, le Terrier fait aussi partie de mes reconstitutions préférées ; comme on peut l'imaginer en lisant le livre, la maison des Weasley a quelque chose de très cocooning et de réconfortant, avec ses couleurs chaleureuses et son bric-à-brac façon maison de grand-mère.

Et la petite surprise réservée par ce décor ? De la (vraie) magie (de moldu) !

On peut actionner, nous-mêmes, quelques animations vues dans le film comme la brosse en train de faire la vaisselle et les aiguilles qui tricotent une écharpe (grise et verte, d'ailleurs ; il faut qu'on m'explique ! haha).

Barjow & Beurk


Ce corner plus dark que les précédents regorgent d'objets très sombres et (certainement) très maudits. Forcément, on est dans l'allée des embrumes. Cabine à disparaître, crânes, têtes réduites, main de la gloire... tout est entreposé là ; c'est dark, oui, mais superbement réalisé.

Manoir des Malefoy


Vous vous rappelez la scène où tous les Mangemorts sont attablés autour du corps, en lévitation, du professeur Charity Burbage tandis que Nagini rampe, menaçant, sur la table en bois ? 

Voilà... bienvenue chez les Malefoy !

Le Ministère de la Magie


Quand on sait que le rez-de-chaussée du Ministère de la Magie prenait l'ensemble du studio lors des tournages, on comprend pourquoi il n'y a qu'une partie qui a été reconstituée. 

Les carreaux à l'aspect de verre, les reflets brillants et les dorures ; comme partout, tout est faux. De la peinture, du bois, du plastique... tout est fait pour obtenir le rendu le plus réaliste qui soit avec un décor démontable (et moins coûteux que des reliefs dorés à l'or fin, forcément).

Il ne manquait qu'un peu de poudre de cheminette pour allumer un feu vert, et se laisser glisser vers un petit village de sorcier.

Godric's Hollow


Plusieurs parties de décor ont également été reproduits en extérieur. Dont la maison familiale de la famille Potter, ou du moins, sa façade. Peut-être qu'on en découvrira plus, dans quelques années ?

Privet Drive


Pas très magique, comme banlieue londonienne. Pas un endroit où se promèneraient des détraqueurs et un magicobus, c'est certain... !

La reproduction en plein air ajoute d'autant plus de réalité à la maison des Dursley et au bus des sorciers. C'est d'ailleurs la dernière véritable reproduction de décor, qui se trouve juste après le studio café.

Creature Shop


La seconde partie de la visite nous emmène dans les coulisses de la conception des effets spéciaux et des personnages mythiques comme les gobelins. Des masques ajoutés à des heures de maquillage et des ajouts de dentiers et de mains entièrement moulées : la préparation pour se transformer en gardien de la banque Gringotts est impressionnante.

La mandragore, le Monstrueux livre des Monstres, Aragog, la chose qu'est Voldemort en train de renaître... on retrouve énormément de "têtes" connues dans cette partie du studio, qui sont animées sous nos yeux pour reproduire les mêmes mouvements que l'on a pu voir dans le film.

Cette partie de la visite est extrêmement bien ficelée ; on nous promène de grand écran en grand écran, en compagnie d'un accessoiriste et de l'acteur Warwick Davis, qui incarne à la fois le professeur Filius Flitwick et le gobelin Gripsec ; le premier explique tandis que le second s'amuse avec ce qui lui tombe sous la main, ce qui donne un petit film explicatif à la fois amusant et TRÈS instructif.

Studio café


La visite est donc séparée en deux espaces : les décors d'un côté, puis les créatures et les coulisses de la création. Entre les deux se trouve le Studio Café qui permet de faire une petite pause déjeuner (ou goûter).

Nous avons commencé notre visite à 11h, donc forcément, arrivés à mi-parcours, on avait FAIM. On a commandé au Studio Café, dont les plats n'ont rien d'exceptionnel. Le hot dog était correct, mais sans plus. Le muffin chocolat aux épices de Noël, en revanche, était pas mal du tout.

À savoir : on peut aussi emmener son pique-nique ! Le tout est de le manger dans cet espace.

Mais, même si vous emmenez votre pique-nique, ne vous privez pas de commander une bièraubeurre. Si vous avez déjà essayé une recette sur internet ou si vous n'aimez pas la bière : goûtez ! Les recettes sur internet sont souvent trop amères (mais si vous en avez une bonne sous le coude, je prends !), et pour cause : elles sont à la bière (et je n'aime pas ça). Au café studio, la bièraubeurre est sans alcool ; elle est hyper douce et sucrée ; personnellement, j'ai adoré. Mais j'ai aussi vu des personnes faire la grimace, alors le mieux, c'est de goûter pour vous faire votre propre avis.

Quelques objets magiques

Boutique souvenir


La boutique est GRANDE, pleine de tentations et de milles objets déclinés en mille supports différents. La boutique en ligne peut déjà vous donner un bon aperçu !

Je me suis fait plaisir (parce que je ne pouvais pas repartir sans souvenir, c'était impensable), mais j'ai quand même été raisonnable : j'ai résisté à l'envie de prendre un pull de Gryffondor, haha. En revanche, j'ai craqué sur un paquet de dragées surprises de Bertie Crochue et une chocogrenouille (j'ai eu Salazar Serpentard) pour décorer ma bibliothèque, ma première Funko Pop en la personne de Dumbledore et un porte-clef chocogrenouille.

Après ça, 5h étaient déjà passées... c'est fou comme le temps passe vite là-bas !

Si vous avez loupé le premier article : 

Egalement sur Londres


5 conseils pour un séjour à Londres

27 janv. 2016


Ce que j'aime, quand on commence à planifier un voyage : m'occuper de l'organisation, fouiller les guides, répertorier les musées et monuments incontournables, comparer... une vraie Monica Geller du voyage !

Si on prévoit à l'avance, on trouve toujours des bons plans pour se faciliter la vie et faire quelques économies ; et je pense qu'à ce jour, Londres est le voyage qui a le plus demandé d'organisation. Entre les transports en commun (chers et complexes), les euros à changer en livre sterling, le dilemme entre l'avion et l'eurostar... tout ça a demandé des heures de recherche que j'avais envie de partager avec vous pour vous éviter de sauter de sites en sites comme je l'ai fait.

Et si vous partez entre amis, il y a même des bons plans supplémentaires. On était cinq, et on a eu la bonne surprise de découvrir que ça donnait parfois le droit à des tarifs de groupe !

Avion vs Eurostar


On était certain de partir en train, et on a finalement fait le trajet en avion. Les billets à 54 € l'aller, depuis Lyon, sont rares, qui plus est en novembre. Le samedi seulement, départ à 17h de Part Dieu pour 6h30 de trajet. La journée à Londres était d'avance perdue.

On s'est donc rabattu sur les comparateurs de vol type Expedia.fr ; sans grande surprise, c'est la compagnie Easyjet qui proposait les meilleurs tarifs ET des horaires qui nous convenaient : départ tôt le matin, retour tard le soir ; avec des billets à moins de 30 € l'aller en réservant 2-3 mois à l'avance.

Et ce que l'on a découvert, avec plaisir : réserver ses billets à plusieurs fait diminuer les tarifs ! À cinq, chaque billet a perdu environ 5 € ; c'est toujours bon à prendre !

En bref : on compare (toujours), on réserve à l'avance, et on réserve en groupe (même à cinq !).

Navettes aéroport


L'intérêt, de prendre l'Eurostar, c'est d'arriver dans le cœur de Londres, et donc, d'économiser sur le prix des navettes depuis l'aéroport. En novembre, avec le peu de billets intéressants en train (les autres se situaient aux alentours des 150 voire 200 € l'aller), le calcul était vite fait : l'avion était notre meilleur ami.

Au départ de Lyon, pas de Rhônexpress à 26 € l'aller-retour pour nous : on s'est rendu à l'aéroport en voiture que l'on a laissée cinq jours au parking. Résultat : 6 € par personne. (Remarquez que, même à deux, c'était plus avantageux que le Rhônexpress d'ailleurs !)

L'astuce :
- réserver le parking en ligne sur le site des aéroports de Lyon,
- deux mois à l'avance pour avoir jusqu'à 50% de réduction,
- opter pour le parking P5, le plus loin de l'aéroport ; une navette passe toutes les 10-15 minutes et met tout juste 10 minutes pour rejoindre le terminal 1.

Notre avion a atterri à l'aéroport de Gatwick. On a pris le transport le plus rapide, le Gatwick express (il existe des bus moins chers, mais qui rejoignent le centre de Londres en 1h contre 30 minutes pour le train). Le tarif de groupe commence dès 3 personnes, et permet d'économiser un peu plus de 30% sur le prix des billets ! La seule condition est de voyager ensemble, à l'aller et au retour (réservation sur Gatwickexpress.com)

Transports à Londres


Les transports en commun londoniens sont hors de prix et trop compliqués ! Entre les différentes zones, les heures de pointe et les bus, les tarif varient beaucoup (du simple au double parfois).

J'ai épluché une dizaine de sites avant de trouver la solution la plus économique pour nous, à savoir : acheter une Travelcard de 7 jours. Mais tout dépend de votre utilisation des transports en commun.

Quand on commence à chercher une carte de transport, on tombe systématiquement sur la Visitor Oyster Card :

- on la recharge avec de l'argent,
- elle donne droit à -50% sur tous les trajets (soit 2,20 £ pour un trajet classique à 4,40 £),
- valable en zone 1 et 2,
- plafonnée à 6,50 £ par jour, déplacements gratuits au-delà.

Avec la Visitor Oyster Card, et les nombreux trajets prévus sur les cinq jours, nous devions prévoir 6,5 £ x 5 jours soit 45,5 £ de trajet, ce qui correspond à une carte à 50 £.

La Travelcard valable 7 jours, en zone 1 et 2, à 32,40 £ était donc plus avantageuse. Elle fonctionne comme un forfait, payé à l'avance, permettant d'utiliser les bus, trams et métros à volonté (elle existe aussi à la journée).

Quelle que soit la carte choisie, il faut ajouter 3 £ de caution, que l'on peut récupérer en rendant sa carte le jour du départ. Ce que l'on ne peut faire qu'une fois la carte vidée. Pour la Travelcard de 7 jours, ce n'est donc possible que le 8ème jour.

Musées


À Londres, de nombreux musées comme les incontournables British Museum, National Gallery, Natural History Museum... sont gratuits ! Pour les autres... réservez en ligne. Il existe de nombreux sites pour acheter des billets en réduction pour les musées de Londres *. Nous, c'est pour la Tour de Londres que nous avons réservé à l'avance. L'entrée est aux alentours des 32 €, et nous l'avons payé 25 €.

Cela permet aussi de payer en euro ! Et d'éviter ainsi le taux de change ou le forfait "paiement par CB hors zone euro" de la banque. 3 € par ci, 5 € par là... ça va vite !

Argent


Ce qui nous amène au dernier point de cet article : l'argent. Puisque le Royaume-Uni a conservé sa monnaie, il faut : soit emporter assez d'argent liquide pour tout le voyage, soit retirer sur place. 

Apporter de l'argent depuis la France nécessite une demande quinze jours avant le départ auprès de sa banque (du moins, chez la mienne) ou de passer par un bureau de change.

Le bureau de change, disons-le tout de suite : c'est la mauvaise idée. Les taux sont exorbitants, que ce soit en France, en Angleterre, ou pire, à l'aéroport (un de nos amis n'avait pas assez retiré le premier jour ; il s'est retrouvé à passer par un distributeur de bureau de change chez Harrods... la différence se compte quand même en dizaine d'euros !).

Le plus économique ? Retirer l'argent depuis un distributeur de BANQUE (attention, les distributeurs de bureau de change sont parfois côte à côte dans les lieux très touristiques). Si le distributeur vous le propose (ça fonctionne avec les Mastercard d'après ce que l'on a observé), choisissez le retrait des £ facturé en € pour éviter les frais bancaires.

Avant de partir, renseignez-vous bien auprès de votre banque ; la nôtre nous facturait 3 € environ par paiement CB ou retrait. Mieux vaut donc retirer une bonne somme en une seule fois.

En bref :
- retirer l'argent une fois arrivé à Londres,
- depuis un distributeur de banque pour bénéficier du taux de change le plus bas.

Egalement sur Londres :

Musées incontournables de Londres

18 janv. 2016


​Quand on visite Londres pour la première fois, il y a quelques musées absolument incontournables qu'il serait dommage de ne pas visiter. 

Parmi eux, deux qui apparaissent si souvent dans les légendes des photos des livres d'Histoire que l'on aurait pu croire qu'ils étaient la seule source d'illustration des manuels scolaires : le British Museum et le National Gallery. Je les avais déjà visité en 2006, mais 9 ans plus tard et un œil différent posé sur les collections, j'étais contente de les redécouvrir.


Natural History Museum 


Troisième musée de mes incontournables et premier de cet article, le Natural History Museum qui mérite déjà une visite pour son architecture à elle seule, avec son mythique hall d'entrée où le squelette d'un diplodocus joue les hôtesses d'accueil.

Nous nous sommes totalement oubliés dans la salle des minéraux, à contempler du marbre, de magnifiques pierres précieuses couleur arc-en-ciel que je porterais volontiers en bague ou en pendentif, et des morceaux de météorite de fer à l'éclat assez impressionnant.

Le Natural History Museum, c'est aussi une importante exposition autour du vivant, et notamment des animaux. Baleine, lions, biches... Une partie que nous avons passée en avance rapide (je préfère les voir en vrai, personnellement) ; en revanche, les œufs, fossiles et squelettes d'espèces disparues, j'adore ! Chaque pièce est légendée et nous permet d'en apprendre plus sur ces découvertes, ce que je trouve passionnant.


Natural History Museum

Tarifs : Entrée libre / plan £1 / £5,40 pour les expositions temporaires
Adresse : Cromwell Rd, London SW7 5BD

Site internet : nhm.ac.uk


British Museum


Tellement d'étages et de pièces constituent ce musée que l'on a vite fait de s'y perdre si on ne prend pas le plan proposé à l'entrée.

Comme dans nos vieux manuels d'histoire, le British Museum nous fait traverser les siècles et les civilisations. Des statues grecques, des momies égyptiennes, des fresques romaines... Les collections sont riches et bien documentées, et nous permettent de remonter doucement le temps en faisant connaissance avec des cultures aujourd'hui disparues.

Et puis, il y a ces expositions plus petites mais qui ont de beaux trésors à nous livrer, comme celle autour de l'horlogerie ; on découvre à la fois le mécanisme de différentes horloge, mais aussi le travail d'orfèvrerie réalisée sur certaines pièces ; bref, cette salle mérite qu'on y fasse un détour !


British Museum

Tarif : Entrée libre
Adresse : Great Russell St, London WC1B 3DG

Site internet : britishmuseum.org


National Gallery


Aujourd'hui, les musées ressemblent de plus en plus à des galeries d'art modernes, je trouve. Décor minimaliste et épuré, murs blancs et petits encarts noirs ; rien de plus. Pratique pour changer les expositions à volonté, mais un peu trop impersonnel et froid ; ce qui est pratique dans une galerie d'art me parait plus triste dans un musée où les collections sont généralement assez stables.

Bref, le National Gallery, c'est tout, sauf ça. Comme au Kunsthistorisches Museum à Vienne, les salles sont accueillantes et donnent envie de prolonger la visite en s'attardant sur les tableaux. 

Une jolie petite curiosité a attiré mon attention : un peepshow du XVIIème siècle. Il s'agit d'une boite rectangulaire, représentant dans ce cas, l'intérieur d'une maison Danoise. Ce qui est intéressant, c'est l'illusion anamorphique réalisée pour donner l'impression que le décor a une véritable profondeur lorsqu'on le regarde par les trous prévus à cet effet. On se prendrait presque pour un géant qui regarde par la fenêtre d'une maison !


National Gallery

Tarifs : Entrée libre / audioguide £3,50
Adresse : Trafalgar Square, London WC2N 5DN

Site internet : nationalgallery.org.uk


Museum of London


Dernier musée de cet article (et chronologiquement, le dernier de notre séjour), le musée de Londres,. Comme son nom le laisse deviner, il permet de découvrir la ville au fil du temps, depuis la construction du mur d'Hadrien jusqu'à l’explosion actuelle de la City.

Les décors reconstitués (habitations, commerces et mêmes ruelles) mettent en scène les objets et accessoires du quotidien des londoniens aux différentes époques. Ludiques et très visuelles, on enchaîne les expositions comme on assiste à un film qui déroule sous nos yeux le fil du temps. 



Museum of London

Tarifs : Entrée libre / exposition temporaire £10
Adresse : 150 London Wall, London EC2Y 5HN

Site internet : museumoflondon.org.uk


Je pensais vous parler également de la Tour de Londres, mais cet endroit est tellement immense, et parsemé de plusieurs petits musées, que je vous réserve un article dédié à ce monument.


Également sur Londres :

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007