SLIDER

Un week-end prolongé en Toscane Auvergnate


La France fourmille de magnifiques régions à découvrir.
Même si j'ai un profond attachement pour les paysages écossais et même si je rêve déjà de nos prochains voyages au Royaume-Uni, j'aime aussi parcourir la France.

Découvrir des lieux magnifiques, parfois insoupçonnés, à quelques centaines de kilomètres.
Prendre le train ou la voiture, et m'évader en quelques heures.

Ces derniers temps, on a beaucoup entendu parler du Colorado dans le Lubéron, des côtes irlandaises à Etretat, du Canada autour des lacs... mais pour ma part, ce week-end, j'ai découvert la Toscane en Auvergne !

Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à ce que je reçoive un e-mail de l'association Toscane d'Auvergne ; une association qui rassemble des passionnés de la région ; une soixantaine d'adhérents qui tiennent un château, un restaurant, une maison d'hôtes... et qui mettent en avant leur versant de l'Auvergne. Celui de l'autre côté de la chaîne des Puys, où les vallées façonnent le paysage avec leurs nuances de verts et de jaunes.Ces mêmes paysages qui ont fait dire à Catherine de Medicis et à sa fille Margot, que la région leur rappelait leur Toscane.

Bref, ce week-end, j'ai été conviée à découvrir cette partie de l'Auvergne.
Je ne connais pas la Toscane italienne, mais une chose est sûre : cette Toscane française est splendide.




Château de Busséol


Des châteaux, on en a un peu partout en France.
Mais j'ignorais qu'il y en avait autant en Auvergne. Et avec une telle diversité.

Le château de Busséol est le plus ancien de la région.
Et le premier que nous avons visité.
Construit au XIIème siècle, là-haut sur son rocher, avec une vue imprenable sur les environs.

Il a essuyé des sièges, traversé les siècles, a vu passer d'illustres personnages comme Catherine de Médicis et Charles IX, est tombé dans l'oubli pendant près de 200 ans... et puis, 20 années de travaux de rénovation plus tard, on le visite. On ré-apprend ce que l'on avait oublié. La nécessité pour un château féodal de se défendre, coûte que coûte. Abriter les villageois quand l'ennemi approchait. Survivre pendant les longs mois de siège. Se faire malin en construisant des escaliers en kit avant l'heure, pour pouvoir les démonter et rendre, plus difficile, l'accès aux étages.

Une visite riche en anecdotes historiques et en surprises, comme la cheminée circulaire de la Grande Salle (classée et protégée) ; je crois bien que c'était la première fois que j'en voyais une comme ça, où les bûches brûlaient à la verticale plutôt qu'à l'horizontale !
Château de Busséol
63270 Vic-le-Comte



Billom


Arrivés le vendredi en fin de matinée, nous avons passé une partie de l'après-midi au château de Busséol. Il nous restait un peu de temps libre avant de rejoindre la maison d'hôtes alors nous avons mis le cap sur Billom.

Un peu par hasard, à dire vrai.
La ville se trouvait à quelques kilomètres et la route longeait les magnifiques paysages de la Toscane Auvergnate que l'on commençait tout juste à découvrir.

Et en arrivant, un panneau a retenu notre attention.
"Quartier médiéval", il indiquait.

Ni une, ni deux. La voiture était posée et nous étions déjà en train de marcher dans ces petites ruelles.
Le quartier n'est pas très grand, mais il est d'un charme fou.
Avec ses maisons à colombage et ses enseignes à l'ancienne qui pendent au bout de leur potence.

Une dernière petite escale au moyen-âge avant d'avancer un peu dans le temps !



Altamica


Cela tient sans doute de la passion.
De l'envie de rencontrer des gens.
De l'amour des échanges.

Quelque chose comme ça, qui anime ces personnes qui tiennent des chambres d'hôtes. Et qui nous accueillent, si chaleureusement, le temps d'une nuit. Ou plusieurs.

Nous avons passé notre première nuit, et soirée, chez Catherine et Michel à l'Altamica.
Autour d'un verre (de vin d'Auvergne, bien sûr !), la soirée a filé entre nos doigts, à échanger sur la région qui les passionne, le goût des voyages que nous avons en commun, et notre amour des bons produits.

Le petit encas du soir, qu'ils proposent pour les hôtes qui préfèrent manger un bout sur place plutôt que ressortir au restaurant, en était d'ailleurs l'exact reflet. Des bons produits achetés, le matin-même sur le marché, aux petits producteurs locaux. Tout comme le petit-déjeuner fait la part belle au fait-maison avec des confitures aux associations originales (agrumes/ananas, un délice).

Le cadre est parfait pour se détendre.
Prendre le temps de profiter du jasmin en fleurs qui embaume la cour intérieure.
Une belle adresse tenue par deux personnes que nous sommes heureux d'avoir rencontrés.
Altamica - chambres d'hôtes
12 rue Blaise Pascal, 63800 Cournon d'Auvergne

Site internet : altamica.fr


Balade en trottinette électrique


C'était la matinée sportive de ce week-end prolongé.
Un samedi matin sur les chemins de Toscane Auvergnate pour découvrir la région autrement.
Juchés sur nos trottinettes électriques - aux airs de VTT sans selle.

Au début, c'est déroutant. On se tient trop droit, trop figé. On n'ose pas vraiment accélérer. On fait même parfois quelques à-coups. Rouler sur les chemins caillouteux n'est pas très naturel...

Et puis, les premières minutes passent.
Le premier quart d'heure.
On prend un peu de vitesse (tout en restant prudent).
Et on ose lever le nez, tourner la tête, profiter du paysage.

C'était ma première fois, et comme en VTT, j'ai tendance à être craintive quand il y a trop de cailloux sur les chemins. Alors je ralentissais, je prenais mon temps... et sans m'en rendre compte, nous étions déjà la table d'orientation, étape phare de notre parcours. Les 25 km étaient déjà engloutis, et il était temps de rendre la trottinette après 2h à sillonner la campagne.
Funcross - trottinettes électriques
15 Route de Chas, 63160 Espirat





Manoir de la Manantie


Nous n'y avons passé qu'une petite heure mais le cadre idyllique de ce manoir / maison d'hôtes fut un véritable coup de cœur.

À l'intérieur, ce parquet ancien (comme je l'aime tant) avec toute l'élégance des belles essences de bois et du point de Hongrie qui les met en valeur, cette grande cheminée dans le salon entouré d'objets rapportés de voyage, et cet escalier magnifique en pierres de Volvic... l'équilibre parfait entre une décoration raffinée qui plait à l’œil, et l'atmosphère accueillante et chaleureuse qui s'en dégage.

On passe alors la tête au-dehors, et c'est le parc tout entier qui nous appelle.
Un parc arboré, à l'anglaise, où l'on peut prendre le soleil autour du bassin.
Ou profiter de la fraîcheur apportée par les grands et majestueux arbres qui se trouvent sur le domaine.

Installés sur la terrasse, à siroter une tasse de thé vert au jasmin, on aurait bien ralenti le temps pour rester là, encore quelques heures.
Manoir de la Manantie - maison d'hôtes
5 Rue George Clémenceau, 63190 Lezoux

Site internet : manoir-manantie.fr


Château des Martinanches


C'est la première chose que nous avons remarquée : les douves.
Et le château qui se reflétait à la surface de l'eau.

Une première image très romantique de ce château aux airs de contes de fées avec ses nombreuses tours et ses formes arrondies, si agréables à l’œil. Dépôt d'armes au XIIème siècle, il a été remanié au fil du temps ; les propriétaires successifs lui ajoutant un étage ici, une tour par-là...

Aujourd'hui, on peut le visiter.
Découvrir ses quelques très belles pièces avec son mobilier d'époque.
Flâner dans le salon Empire où l'on s'imaginerait bien prendre le thé avec une petite musique jouée en fond sur le beau piano Pleyel...

La visite s'est terminée en fin de journée ; la lumière était alors magnifique, à l'intérieur comme dans les jardins qui entourent le château.
Château des Martinanches - visite et chambre d'hôtes
63520 Saint Dier d'Auvergne




La Paresse en douce


Notre deuxième journée en Auvergne s'est achevée à Tours sur Meymont, dans la maison d'hôtes tenue par Helen et Hank, un couple de hollandais absolument adorables, dans une maison de village entièrement rénovée. Parquet et murs blancs, du bois partout, une décoration épurée... l'endroit parfait pour un séjour cocooning.

Avec Hank derrière les fourneaux, l'établissement fait tables d'hôtes.
Tout le monde se rassemble pour partager le repas du soir (avec les distances nécessaires en cette période de pandémie).
Un moment convivial autour de plats préparés avec de très bons produits, à n'en pas douter.
C'est également l'occasion de déguster quelques idées culinaires puisées aux Pays-Bas !

À la nuit tombée, on profite de la terrasse couverte, des lampions qui illuminent le jardin, et finalement, il est l'heure de retrouver la chambre, aussi cosy que le reste de la maison.
La Paresse en douce - maison et table d'hôtes
Le Bourg, 63590 Tours sur Meymont

Site internet : laparesseendouce.fr


Château de Parentignat


Après l'Italie, retour en France avec le château de Versailles.
Ou du moins le petit Versailles d'Auvergne, surnom donné au château de Parentignat.
Parfaitement entretenu et rénové, il semblerait que le marquis vient tout juste de passer la porte !

On imagine aisément les belles réceptions qui ont pu avoir lieu dans la salle de bal, ou beaucoup plus récemment, les heures passées par Georges de Lastic à redonner vie au parc, laissé à l'abandon, tout en assemblant la belle collection de tableaux que l'on peut désormais admirer en visitant les salles du château.

De grandes hauteurs sous plafond, des étoffes aux couleurs éclatantes, l'immense cadre doré à l'or fin, les meubles en marqueterie, les 10 000 ouvrages de la bibliothèque, et puis cette rangée de citronniers, l'étang au pied du château et le parc qui offre aux yeux un paisible paysage verdoyant...

Chacune des pièces renferme des siècles d'histoire et d'anecdotes qui nous ont été contés lors d'une visite guidée privée passionnante (une chance !). Deux heures sur place, mais nous aurions pu rester le double de temps, tant il y aurait à raconter.
Château de Parentignat
7 place du château, 63500 Parentignat

Site internet : parentignat.com





Château d'Aulteribe


Un dernier château fort pour terminer le séjour et boucler la boucle !

C'est un très beau circuit à travers tout le château que la visite propose. En commençant par les cuisines, et le fourneau toujours en place, où se trouve aujourd'hui l'accueil visiteurs.

On passe successivement de salons en chambres et de chambres en salons ; tous plus richement meublés les uns que les autres. D'ailleurs, c'est le château le plus meublé de France, et le mobilier exposé tourne régulièrement car une formation professionnelle en ébénisterie d'art a été créée ici. Les élèves travaillent jusqu'à deux ans sur la restauration d'un meuble du château, de leur choix, ce qui explique le parfait état de chaque pièce de mobilier.

Et puis, il y a les toiles et tentures ; tapisseries et rideaux, aux motifs absolument magnifiques.
Pour la plupart, ils ont été créés spécialement pour le château, dans l'esprit de l'époque.

La visite se termine dans les jardins où l'on peut flâner librement avant de quitter le domaine.
Château d'Aulteribe
63120 Sermentizon

Site internet : chateau-aulteribe.fr


Bonnes adresses


- Toit pour toi dans le joli village d'Orcet ; un cadre raffiné pour une cuisine de bons produits pleine de subtilités. Le chef, maître restaurateur, nous a régalé de l'entrée au dessert. Mention spéciale pour les deux entrées que nous nous sommes partagés avec le chéri tant nous avions envie de goûter les deux : foie gras poêlé légèrement rôti à l'extérieur et fondant à l'intérieur, et puis la salade chic avec son homard, ses dés de foie gras et sa truffe d'été.


- L'auberge de la forge dans un style différent et plus rustique (c'est une auberge !), mais avec toujours ces bons produits dans les assiettes. Le filet de canette, en guise de plat, était délicieux et la cuisson rosée absolument parfaite. Le petit village de Glaine-Montaigut, où le restaurant se situe, est fort charmant, et son église romane aux plafonds peints mérite le détour !

Un grand merci à l'association Toscane d'Auvergne pour ce très bel accueil !
 

4 commentaires

  1. Un grand merci à Louise pour son amour des châteaux de notre "Toscane Auvergnate" et surtout ceux de "La Toscane d'Auvergne". Notre suite du Marquis vous attend pour une nuit au château des Martinanches

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous pour votre accueil !
      Nous n'oublierons pas la suite du Marquis ! ;)

      Supprimer
  2. De très jolies photos qui me permettent de découvrir une nouvelle région et me donnent envie de vacances!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :)
      La région est vraiment superbe ; très différente de l'autre partie de l'Auvergne que je connaissais déjà. :)

      Supprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007