Petits bonheurs slow life de l'été

21 juin 2018


J'ai un problème avec l'été : c'est paradoxalement une saison que j'attends presque impatiemment et que je n'aime pas pour autant.

Des restes de l'enfance.
Les souvenirs des grandes vacances. Des heures passées dans la piscine avec les cousins. Du couvre-feu qui s'éternise. Des chichis mangés en bord de plage...

Mais c'est aussi cette saison où il fait trop chaud.
Passé 28°C, je suis en short / débardeur, à espérer un retour des nuages dans un ciel désespéramment trop bleu, les bras presque collants de crème solaire.

Une saison à deux vitesse.
Elle m'aime moi non plus.

Adulte, les longues vacances d'été sont derrière nous. Ce n'est plus la saison où tout commence ; les sorties en semaine, les glaces à l'heure du goûter, les barbecues entre amis... c'est plutôt la saison où tout continue. Ces mêmes soirées sur la terrasse, ces glaces après le ciné, ces planchas allumées après 22h.

Une deuxième saison pour profiter de vivre un peu plus dehors. Pour repousser la nuit. Et prendre la chaleur comme une excuse toute trouvée pour RALENTIR le rythme. Finalement, que demander de plus ?


#SummerJustWannaBeSlow



Cueillir des baies de sureau après avoir guetté leur arrivée pendant plusieurs semaines. J'ai tellement aimé préparer mon cake aux fleurs de sureau à partir des fleurs récoltées que j'ai très envie de me lancer dans une confiture de baies à présent.

Tenir un carnet de jardinage ; on passe notre temps à lire des fiches sur nos plantes pour savoir quand tailler celle-ci, quand resurfacer celle-là... alors j'ai commencé à rassembler toutes ces informations dans un joli carnet pour pouvoir les retrouver en un coup d’œil. 

Regarder le ciel étoilé. Difficile de profiter de sa beauté quand on vit en ville, alors on profite de nos week-end en Ardèche pour s'installer dehors et repérer la Grande Ourse ou Cassiopée. (Je vous donne mes conseils pour observer les étoiles)

Faire des bocaux avec le trop plein de production du potager des parents du bûcheron, c'est notre but culinaire de l'été ! Plutôt que d'acheter des conserves cet hiver, pour nos coulis de tomates, on va tenter de garder un peu de temps pour faire des bocaux dès que les tomates seront là.

Se promener à vélo, pas simplement pour se déplacer dans Lyon comme je le fais toute l'année, mais pour aller plus loin. Pour simplement profiter du paysage, du vent dans les cheveux... comme lorsque je longeais ce canal pour aller de Caen à la mer ; un moment très slow, très agréable.

Arroser les plantes en fin d'après-midi, les pieds dans mes bottes en caoutchouc, pour que l'eau ne s'évapore pas avec les fortes chaleurs de la journée, mais pas plus tard pour éviter que l'humidité de l'arrosage couplé à celui de la nuit ne favorise l'apparition de maladies cryptogamiques. Et puis profiter ensuite de la nuit qui tombe, avec les températures qui chutent et me feront presque frisonner, juste avant de boire une infusion et de me glisser sous la couette.

Préparer des eaux fruitées le matin pour en profiter à l'heure du goûter. Et se faire un plaisir (moins healthy) pour changer : menthe, citron vert et sucre, pour un mojito sans alcool que l'on peut consommer avec moins de modération !

Profiter des orages des soirs d'été qui rafraîchissent l'air et illuminent le ciel. J'adore me glisser dans ma chilienne, un plaid bien doux sur les genoux, et savourer une tasse de chocolat chaud tout en écoutant l'orage gronder.

Et vous, quels sont vos petits bonheurs slow life estivaux ?

10 commentaires

  1. Sympa cet article ! Je le lis dans le train "Paris-Brest", et ça me donne très vite envie d'arriver pour profiter de mes quelques jours de vacances :)
    Mes petits plaisirs slow à moi, surtout quand je vais chez mes parents en Bretagne, c'est de délaisser l'appartement brestois pour aller "ouvrir" la maison de vacances en bord de mer, chercher des idées de décoration avec ma maman, jardiner (mon petit kiff c'est d'arracher les mauvaises herbes entre les graviers, oui oui, c'est long mais ça ne demande pas de concentration et je peux laisser mon cerveau divaguer). Aller s'étendre dans les herbes hautes qui font comme un matelas, juste sur le bord de dune devant la mer, avec un bon bouquin, le bruit des mouettes et la caresse du soleil. Aller marcher une heure jusqu'au village en passant par le sentier côtier, au lieu de prendre la voiture pour 2-3 courses. Prendre un verre de rosé avec la famille, toujours sur la dune devant la mer quand le soleil commence à décliner. Le bonheur en somme ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, c'est tout à fait le bonheur ! :)

      Profite bien de ces moments où tu pars ouvrir la maison de vacances de ta famille, c'est tellement chouette. :)

      Supprimer
  2. Coucou! Ton article est très doux, tout ce que j'aime.
    Voilà de jolies à faire durant l'été , qui n'est pas une saison où il n'y a que les t° qui dérangent.
    Bel été à vous, chez nous, c'est l'hiver austral.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nina ! <3
      Oui, c'est pas facile quand on craint la chaleur (c'est mon cas) de dépasser cette mésentente avec l'été, mais une fois qu'on le fait, on découvre une saison si belle, aussi ! :)

      Supprimer
  3. Les premières lignes de cet article font tellement écho à mon coeur de nostalgique. Comme toi, j'adore l'été pour ces moments précieux mais dont je déteste les températures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait toujours plaisir de lire que je ne suis pas la seule à ne pas supporter ces températures si chaudes parce que j'ai toujours eu l'impression d'être bizarre à ne pas être la fille la plus heureuse au monde quand il fait chaud, haha !

      Supprimer
  4. Je pense comme toi, j'ai toujours hâte d'être en été mais je n'aime vraiment pas les grosses chaleurs. Super article :)
    Bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :) :)
      On va se venger sur les glaces et les thés glacés pour profiter au maximum de notre été ! :D

      Supprimer
  5. L'été est incontestablement ma saison préférée, mais c'est vrai qu'avec le temps, la chaleur est de plus en plus difficile à supporter. Même ma peau change, moi qui ne brulait jamais et qui me transformait en petit abricot dès les premiers rayons de soleil, j'ai tendance à prendre maintenant des coups de soleil et à faire des petites allergies en début d'été (plaques rouges sur les bras / mains s'ils ont été exposés au soleil).
    Pourtant il y a un plein d'autres petits plaisirs qui me feront toujours adorer cette saison comme : commencer la journée par des longueurs dans la piscine (quand je suis en vacances car sinon je vis en appartement), prendre le petit déjeuner dehors, dormir la fenêtre ouverte, sentir l'odeur de l'herbe mouillée après la pluie ou encore savoureux une bonne glace!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince !
      Je sais qu'avec le temps et l'exposition au soleil, notre peau peut effectivement devenir plus sensible quand on a épuisé son capital solaire... tu penses que ça pourrait être ton cas ?

      En tout cas, je ne peux que te recommander de te protéger au maximum. :)
      J'ai aussi fait une allergie au soleil, heureusement qu'une seule fois pour le moment, et j'avoue avoir peur de récidiver. (Mon père et sa mère ont une grosse allergie au soleil, donc comme j'ai la même peau qu'eux - ultra blanche avec des tâches de rousseur - je suis craintive de ce côté-là.)

      Mais oui, même si je suis une adepte de l'automne qui est de loin ma saison préférée, l'été a aussi de très beaux côtés. (Les fruits et les légumes, mmmmmh)

      Supprimer