SLIDER

Partager un sourire


À bien y réfléchir, ce serait presque égoïste d'échanger un sourire avec un passant, dans la rue.
Au sens où cette simple mise en action de nos zygomatiques a le pouvoir étonnant de nous apporter un peu de plaisir et de satisfaction personnelle.

Quand on se déplace en vélo, en ville, on ressent souvent l’agressivité de la rue : les automobilistes qui se klaxonnent entre eux,  les gens énervés au téléphone, les piétons qui se jettent sur la piste cyclable et te font les gros yeux d'être passés à côté...

Et puis, il y a cette femme qui fait la même chose, parce qu'elle ne m'a réellement pas vue, et qui s'excuse sincèrement avec un grand sourire sur le visage qui me donne une BANANE d'enfer pour le reste du trajet.

Oui, je suis une éponge.
Une éponge à émotions. Bonnes comme mauvaises.

Et je crois que l'on porte tous, un peu, la fatigue, la frénésie et l'énervement des passants que l'on croise. Parce qu'on va se faire pousser à la sortie du métro ou qu'une personne qui peste contre le retard du bus va nous faire prendre conscience que, nous aussi, on en a marre d'attendre.

Mais parmi tout ça, il y a le sourire.
COMMUNICATIF.
Que l'on échange avec la femme d'un certain âge à qui l'on cède sa place, mais qui refuse de la prendre en vous disant qu'elle n'est pas fatiguée puisqu'elle est à la retraite.

Dans notre société actuelle, on ne parle pas avec son voisin ; on prend l'ascenseur avec lui en évitant son regard. Et c'est ainsi ; ce sont les conventions, ou juste la vie.
Mais on peut aussi lui dire bonjour avec un sourire en le croisant dans le couloir. Et ça change déjà tout.

Il parait qu'un sourire échangé avec un passant dans la rue entraînerait une chaîne de 500 sourires dans la journée.

Et si je pense que ce n'est qu'un chiffre lancé à la volée, je me dis aussi que sourire aura déjà eu le mérite de m'avoir fait du bien grâce à toutes les hormones du bonheur que cela aura libéré dans mon corps...

Ce qui n'est déjà pas si mal !

8 commentaires

  1. ca fait du bien, et c'est communicatif! en général face un sourire, on a envie de sourire aussi!


    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  2. On peut dire que je suis aussi une éponge et je retrouve un peu d'humaineté quand quelqu'un , un(e) inconnu(e) me sourit ou me dit simplement bonjour dans la rue ... <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ces moments-là, ça fait tellement de bien d'être une éponge. <3

      Supprimer
  3. J'ai adoré ton article! J'adore sourire, je suis quelqu'un qui a toujours le sourire aux lèvres et qui sourit à un passant (parfois, certains me regardent bizarrement ^^').
    Je trouve que sourire donne le moral, un coup de pep's et redonne des énergies positives ;)
    Ce n'est pas méchant, mais les gens ne sourient plus et j'ai l'impression qu'ils font la tête ... On a chacun nos problèmes, nos états d'âmes, des chemins de vie différents mais c'est important de croquer la vie à pleine dent et d'en savourer chaque instant! On en a qu'une, c'est bête de la gâcher ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chloé ! :)
      Je suis tout à fait d'accord, on a souvent l'impression que les gens font la tête dans la rue. Mais quand on croise un sourire, ça donne tout de suite du baume au cœur !

      Supprimer
  4. Un sourire peut tout changer comme un simple bonjour, merci ou au-revoir :)

    RépondreSupprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007