SLIDER

Ce qu'on adore détester à la rentrée


Je ne sais pas si c'est un drôle de tour que me joue mon esprit, mais je ne profite jamais autant d'une saison ou d'un moment particulier de l'année que lorsqu'il commence timidement ou qu'il s'apprête à prendre fin.

C'est peut-être la raison pour laquelle j'aime tant la RENTRÉE : les vacances se terminent mais il reste encore un peu de farniente dans la maison, l'été s'éteint progressivement mais il fait encore suffisamment beau pour manger en terrasse, et ma saison préférée est sur le point de commencer ; les potirons grossissent dans les potagers et les pulls doudou redescendent d'un étage dans mon dressing. 

Un joli renouveau que cette saison ; l'occasion toute trouvée pour laisser derrière moi les 10 plaisirs coupables que je vous faisais l'année dernière, à chaque saison, et pour inaugurer ces choses que l'on adore détester. Comme un pied de nez à ce qui nous fait râler, parce qu'il y a (presque) toujours possibilité d'en tirer du POSITIF; il suffit de se souvenir d'allumer la lumière... !


Le réveil qui sonne trop tôt

MAIS SUIVI D'UN BON PETIT-DÉJ'


Cette année, j'ai décidé d'innover : parce que le réveil pique toujours (beaucoup) trop le matin, malgré tout ce que j'ai mis en place pour essayer de dormir plus paisiblement, j'ai eu envie de me faire mon petit miracle morning à moi, qui va me donner envie de me lever !

Pas en me réveillant à 5h du matin.
Ni en me lançant dans une séance d'abdos-fessiers à 6h.
J'ai envie de me faire du bien sans me faire du mal, et pour ça, je reprends les bonnes habitudes des vacances : prendre le temps de petit-déjeuner à deux.

Cela demande quelques ajustements : me réveiller dix petites minutes plus tôt et prendre le petit-déjeuner avant de me préparer plutôt qu'après ; rien d'insurmontable !

D'ailleurs, je crois que le petit-déjeuner est LE moment à BOOSTER en changer ses habitudes à la rentrée, sans avoir à se lever trois heures plus tôt ; on peut par exemple :

- mettre la table dehors pour boire son thé sur son balcon plutôt que dedans,

- prendre le temps de délaisser encore un peu ses mails pro pour feuilleter un magazine ou regarder si les plantes poussent bien / ont besoin d'eau,

- ou encore se faire des tartines de confiture ou un œuf à la coque, comme en vacances, plutôt que d'avaler rapidement une tranche de gâteau industriel.

De petits ajustements pour adoucir le réveil et moins traîner des pieds à l'idée de se lever !


Les transports en commun

DONT ON PROFITE POUR S'ÉVADER


Même si je travaille depuis la maison, et que je privilégie le vélo pour mes déplacements professionnels dans Lyon, je ne vais pas échapper au métro longtemps, surtout quand il va pleuvoir / faire trop de vent / ou trop froid.

Les transports en commun sont souvent bondés et ne sentent pas toujours la rose, mais depuis plusieurs années déjà, c'est pour moi l'occasion de LIRE ; j'ai encore parfois du mal à prendre le temps de me poser chez moi et d'ouvrir mes bouquins (parce que j'ai toujours autre chose à faire, classique). 

Dans le métro, il n'y a pas 36 occupations possibles, si ce n'est s'évader une dizaine de minutes dans un univers fictionnel ou dans une bonne lecture feel good. Et en ce moment, je suis dans : 

- Tu tueras l'ange des éditions Robert Laffont, un thriller qui commence avec l'ensemble des passagers de la classe affaires d'un train assassinée, 

- Quand ?, un livre qui propose de redécouvrir son horloge biologique pour mieux vivre au quotidien,

- Lagom qui présente l'art de vivre suédois autour du vivre mieux avec moins.

Et ça donnerait presque envie de rallonger les temps de trajet pour continuer un peu sa lecture.


Le déjeuner sur le pouce

LA PAUSE RÉCONFORT DE LA JOURNÉE


Dès que je recommence le travail, le déjeuner devient le repas vite fait mal fait de ma journée. Je prends très peu de temps pour me préparer une assiette décente (et pour la manger) comme pour gagner du temps. Quantitatif, certes, mais pas très qualitatif.

Un peu avant les vacances, j'ai amorcé un petit changement : j'ai pris le TEMPS de rincer quelques tomates cerise, de me faire un croque-monsieur au four plus élaboré qu'un pain de mie / jambon froid, tout en commençant un épisode de ma série du midi.

Quelques pistes que je compte bien explorer pour redonner tout son attrait à la pause déjeuner (et qui fonctionnent aussi quand on doit se préparer le tupperware à emmener au bureau) : 

- ajouter quelques produits frais pour relever un peu le niveau d'un repas du midi au boulot (des bâtonnets de carotte ou une salade du marché, une part de gâteau fait le week-end...),

- miser sur la comfort food parce qu'on a toujours besoin d'un petit plat réconfortant au milieu d'une journée de travail (une soupe de potiron quand arrivera l'automne, un plat de pâtes à la carbonara à l'italienne fait maison, des champignons à la crème avec la recette de ma grand-mère...).

Et pour profiter encore plus de sa pause déjeuner : 5 idées pour la booster.


Et vous, qu'adorez-vous détester à la rentrée ?

12 commentaires

  1. J'adore l'idée de voir du positif dans ces petites choses un peu agaçantes qui vont de paire avec la rentrée. J'ai beaucoup aimé te lire.

    Manon,
    www.chouquettes-mascara.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :))
      J'espère que ça t'aura apporté un peu de positif dans ta rentrée alors !

      Supprimer
  2. très bon article j'adore te lire j'aime l'optimisme de tes écritures <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci tout plein Nour ; ça me fait très plaisir. :)

      Supprimer
  3. On se sent bien rien qu'en lisant l'article :-D!

    RépondreSupprimer
  4. J'adorerais pouvoir prendre le petit-déjeuner avec mon chéri, malheureusement je me lève une heure avant lui et quand je pars bosser, il dort encore, alors ce n'est pas vraiment possible... Je ne prends pas non plus les transports en commun et pendant longtemps j'étais embêtée parce que mon temps en voiture m'apparaissait comme du temps perdu. Mais depuis quelques semaines j'ai découvert des podcasts merveilleux que je prends un plaisir fou à écouter en allant travailler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très bonne idée les podcasts en effet ! :))
      Pour le petit-déjeuner, c'est vrai qu'avec une heure d'écart ça peut être un peu rude pour lui. '^^
      Normalement, je me levais après mon copain aussi, mais du coup, j'ai décidé de me lever plus tôt. Mais on ne se levait pas à 1h d'écart, donc l'effort était moins difficile à faire. :)

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup cette idée de trouver des choses à apprécier même avec quelque chose qui nous contrarie.
    Ton article est très agréable à lire. Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Virginie !
      J'espère que ça t'aura donné envie de trouver du positif dans les petites choses du quotidien qui ont tendance à nous faire râler, alors ! :)

      Supprimer
  6. Ton article est vraiment agréable et intéressant ! Et tes photos vont de paire :)
    N'hésites pas à faire un petit tour sur mon blog, qui j'espère, te plaira aussi !

    RépondreSupprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007