SLIDER

Harry Potter et l'Enfant maudit (sans spoiler)


Je crois que, même sans me connaître très bien, on peut légèrement se douter que je suis ce que l'on appelle une Potterhead. Il n'y qu'à jeter un œil au logo du blog... D'ailleurs, si vous avez le courage de remonter les archives, vous pourriez voir que je parle d'Harry Potter dans les CINQ premiers articles.

Oui. J'ai bien dit dans les cinq premiers articles.

Donc, il était impensable que je passe à côté de Harry Potter and the Cursed Child ; non pas le huitième tome de la saga, mais la pièce de théâtre écrite par Jack Thorne, d'après l'histoire de J.K. Rowling.

J'ai tenté de le lire le moins vite possible (et je l'ai d'ailleurs sagement laissé chez moi pendant mes vacances à Édimbourg, histoire de ne pas le dévorer à l'aéroport), mais les bonnes choses ont toutes une fin.

L'histoire :

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.

Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Alors, j'en ai pensé quoi ?


Ce livre est la petite madeleine qui m'a permis de replonger dans cet univers magique et si familier ; qui m'a fait reprendre le chemin de Poudlard après un voyage nostalgique à bord du Poudlard Express. C'était un plaisir de retrouver des personnages mythiques et de les accompagner le temps d'une (dernière ?) aventure.

Mais ce n'est pas un Harry Potter signé J.K. Rowling, et on le sent. Les dialogues sont un peu mièvres, parfois, et du fait de son format sans doute, on perd le suspens intense propre à chaque tome de la saga.

L'INTRIGUE, en elle-même, est finalement moins importante que les informations livrées par la pièce sur les personnages que l'on connaît déjà, et sur leur descendance. Les premières pages, les premières scènes même, regorgent de petits détails que je me suis délectée à découvrir. On sent, derrière ces petites choses, des bases de l'histoire posées par J.K. Rowling, je pense.

Refaire un saut dans cet univers était une véritable petite joie littéraire. Et c'est ce que j'en retiens : ces premiers instants où je redécouvrais le quai 9 3/4 et le château de Poudlard ; ces premières pages lues avec des étoiles dans les yeux.

7 commentaires

  1. J'ai eu un réel plaisir à lire ton article et ton avis et je doit dire que ça m'a fait du bien, j'ai grandit avec cette saga et je me fait une joie de pouvoir lire à nouveau quelque chose sur Harry même si je sais que ce n'est que du théâtre et non écris par J.K. Rowling. Mais depuis sa sortie je n'ai lus que des critiques, des mécontentements, de la colère même. Alors merci pour ton article :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir. :)
      Il y aura toujours des mécontents, mais l'important, c'est qu'il y aura aussi toujours des personnes contentes pour la même chose. :)
      Bon par contre, pour moi ce n'est pas "que" du théâtre (je fais du théâtre depuis 11 ans, j'adore aller en voir et même en lire... doooonc :p ), mais c'est un genre différent, qui ne se prête pas vraiment au suspens. :)

      Supprimer
  2. J'attends avec impatience que la version française sorte en octobre (j'ai peur de ne pas avoir le niveau pour le lire en anglais et d'être sans arrêt le nez dans le dico). En tout cas tu m'as encore plus donné envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le niveau n'est pas très soutenu, ça reste de l'anglais parlé comme il s'agit de théâtre. :)
      Mais tu as raison d'attendre si ça t'effraie un peu (et si tu n'as pas lu d'autres Harry Potter en anglais, parce qu'il y a un vocabulaire magique à prendre en compte haha) ; tu en profiteras plus ainsi ! :)

      Supprimer
  3. Je suis un peu comme toi, partagée entre le scepticisme et la joie d'être retourné à Poudlard !

    Je suis aussi une potterhead et moi c'est à peu près 70% de mes posts qui parlent d'HP, je suis plutôt obsédée par les fringues pour compenser le manque de lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien... vivement que J.K. Rowling nous refasse pénétrer dans son univers !
      J'ai lu qu'elle avait confirmé qu'elle en avait définitivement terminé avec Harry Potter, mais pas avec son univers... si seulement ça pouvait annoncer de nouveaux bouquins !!! :D

      Supprimer
  4. Jolie article, ça donne envie de plonger dans l'histoire !

    RépondreSupprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007