Que cherchez-vous ?

Affichage des articles dont le libellé est Budapest. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Budapest. Afficher tous les articles

14 nov. 2017

Découvrir la gastronomie hongroise à Budapest

Le mardi, novembre 14, 2017
Bonnes adresses à Budapest pour découvrir les spécialités hongroises

J'avais un petit a priori, sur la cuisine hongroise, avant de partir à Budapest.
Riche. Épicée. 
Et re-riche derrière. 

Peut-être parce que je n'en connaissais que le goulash dont le nom, en lui-même, ne sonne pas très appétissant à l'oreille. Alors que, bien préparé, c'est le plat parfaitement RÉCONFORTANT que l'on aime retrouver, dans une grande marmite en centre de table, après une journée éreintante.

Mais l'avantage d'être gourmande ET curieuse, c'est qu'une fois dans un nouveau pays, ma curiosité me pousse à goûter ce vers quoi je n'irais pas spontanément (comme le haggis, en Écosse...). 

Et heureusement, finalement, parce que Budapest fut - contre toute attente étant donné mes a priori - un voyage où l'estomac ne fut pas en reste. Pour preuve ces dix adresses dont je devais absolument vous parler pour clôturer ce city guide budapestois.

Restaurant Pest-Buda Bisztro pour découvrir des plats hongrois

Palacsinta de Hortobágy

CRÊPE FOURRÉE ET PAPRIKA


C'est bien simple, le paprika est PARTOUT dans la cuisine hongroise ; c'est l'épice que j'ai le plus vue sur les cartes des restaurants, mais aussi celle que l'on peut ramener en sachets de dix contenances différentes, en guise de souvenir.

(Et oui, nous en avons ramené pour tout notre entourage, et je vous conseille d'aller Központi Vásárcsarnok pour éviter de payer le prix fort dans les boutiques du centre touristique de la ville.)

Premier jour à Budapest et premier repas, j'ai sauté sur l'occasion d'être dans un petit bistrot charmant avec des spécialités hongroises à la carte pour goûter une bonne sauce au paprika et des crêpes fourrées à la viande de poulet, après avoir demandé si ce n'était pas trop épicé. Et ça ne l'était pas ; je me suis régalée avec cette sauce douce mais savoureuse dans laquelle baignaient mes deux crêpes.

Typiquement le genre de plat réconfortant dont j'aimerais trouver une bonne recette pour en refaire, un jour de mauvais temps !

Pest-Buda Bisztro
Fortuna utca 3, Budapest 1014

Site internet : pest-buda.com

Stand de langos, Rétro Langos Büfé, street food hongroise

Langos

STREET FOOD HONGROISE


Je disais que j'avais, comme a priori, que la cuisine hongroise était riche.
Bien que le gras, ce soit quand même un peu la vie. Et que lorsque l'on m'a parlé du langos, j'ai tout de suite su que je voulais devais y goûter !

(C'est mon petit côté contradictoire ; j'aime la cuisine riche, mais avec modération.)

Le langos, c'est donc une sorte de pâte à pain / galette / beignet, cuite dans un bain d'huile. Traditionnellement, on la mange tartinée de tejföl, une crème aigre, et de fromage. 
Traditionnellement.

Parce qu'ensuite, dans les baraques à langos, il y a des dizaines de recettes, avec du jambon, de la viande, des oignons, du bacon, des champignons... autant d'ingrédients qui peuvent  également être fourrés plutôt que déposés sur le dessus.

C'est GRAS, c'est riche, ce n'est visuellement pas appétissant, ça tient au corps, mais... c'est bon !
C'est aussi le bon plan pour manger sur le pouce, pour trois fois rien : un langos coûte entre 350 et 990 Ft, selon la garniture choisie (soit environ 1,20 et 3,20 €).

Il y a des stands de langos un peu partout dans la ville, mais on a mangé deux fois au même, qui était très bien noté un peu partout ; le service n'était pas franchement des plus sympathiques, mais c'était très bon.

Rétro Langos Büfé
Arany Janos utca metro station, Budapest 1051

Page facebook : fb.com/retrolangos

Restaurant de cuisine hongroise et juive à Budapest : Macesz Bistro

Matzah balls

CUISINE JUIVE


La ville de Budapest recense 90% de la communauté juive hongroise ; il y a ainsi tout un quartier, autour de la grande synagogue, que l'on appelle le quartier juif de la ville. Alors forcément, c'est une culture qui fait partie de la vie de Budapest ; et curieuse comme je suis, j'avais très envie d'en profiter pour goûter quelques spécialités culinaires.

Il y a plusieurs restaurants qui servent de la cuisine juive, et c'est au Macesz Bistro que l'on a trouvé notre bonheur : à deux pas de notre appartement, avec une carte divisée entre les spécialités hongroises et juives.

Le chéri en a profité pour, enfin, goûter un vrai goulash hongrois, tandis que j'ai pioché dans la carte de spécialités juives avec les matzah balls, boulettes servies dans un bouillon de poulet et légumes (un délice) et les latkes, crêpes de pommes de terre traditionnellement servis durant Hanouka.

En dessert, on a terminé par un gâteau assez surprenant, le FLÓDNI (spécialité hongroise / ashkénaze) qui est préparé en superposant des couches de pâtes, de noix, de pavot et de confiture.

Macesz Bistro
Dob utca 26., Budapest 1072

Site internet : maceszbistro.hu

Salon de thé à Budapest : Ruszwurm cukrászda

Krémes, kurtoskalacs, esterházy

PÂTISSERIE HONGROISE


Disons-le tout de suite : l'intérieur de ce salon de thé est absolument kitsch. Des petits napperons sous une plaque de verre posée sur des tables en bois, des fauteuils recouverts de tissu à rayures, un carrelage un peu marron/orange, et une salle toute petite... si vous en avez l'occasion, autant rester en extérieur, sur la terrasse.

Mais ce petit café qui a fêté, cette année, ses 200 ans, est réputé pour ses gâteaux à la confection artisanale, et notamment pour son KRÉMES ; une gâteau hongrois fait de crème, de crème, et de crème. (éventuellement d'œufs, de lait et de vanille)

Et c'est un délice ! Un petit nuage au bout de la fourchette à dessert ; tellement onctueux et gourmand.

Ruszwurm cukrászda
Szentharomsag utca 7, Budapest 1014

Site internet : hruszwurm.hu

Pâtisserie casher à Budapest pour goûter les kurtoskalacs : Fröhlich kóser

Impossible de séjourner à Budapest sans goûter, au moins une fois, les fameux gâteaux cheminée au nom imprononçable : les KÜRTŐSKALÁCS.

Comme les langos, il y en a absolument partout, mais c'est dans une petite pâtisserie casher et familiale de notre quartier que nous les avons goûtés. L'établissement n'est pas très attrayant mais il était recommandé par notre guide que l'on a l'habitude de suivre les yeux fermés depuis des années (Les Lonely Planet, format week-end).

L'homme, quelque peu âgé, qui nous a servi, parlait très vaguement anglais ; on n'a pas tout à fait réussi à se comprendre du premier coup, mais il était adorable, nous a proposé de nous réchauffer nos gâteaux pour qu'ils soient encore meilleurs, et on est ressorti avec deux gros kürtőskalács délicieux ; l'un au sucre et l'autre à la cannelle.

Fröhlich kóser
Dob utca 22, Budapest 1072

Site internet : frohlich.hu

Salon de thé à Budapest : le Café Gerbeaud

Quelques semaines avant de partir à Budapest, j'étais chez Weiss pour découvrir les coulisses de la chocolaterie ; coïncidence amusante, on me parle d'Emile Gerbeaud, créateur de la confiserie reprise par Eugène Weiss quand le premier décide de partir à Budapest pour reprendre une pâtisserie !

D'ailleurs, le Café Gerbeaud est un peu une institution, à Budapest ; il est réputé comme étant le plus chic de la ville, d'où les prix presque parisiens de la carte !

Mais l'endroit est véritablement magnifique et les pâtisseries excellentes. On y a goûté :

- l'Esterházy, qui tient son nom d'une grande famille de la noblesse hongroise et qui est un vrai régal : c'est un gâteau en plusieurs couches avec de la noix, de la crème à la vanille, du brandy et un glaçage,

- et le Gerbeaud, préparé selon la recette originale du pâtissier, qui est un gâteau à base de confiture d'abricot, de noix, et de chocolat.

Café Gerbeaud
Voeroesmarty ter 7-8, Budapest 1051

Site internet : gerbeaud.hu

Bar à cocktail Bar Pharma à Budapest
Cocktail au bar Pharma à Budapest

Cocktails

VIE NOCTURNE À BUDAPEST


La ville est aujourd'hui reconnue pour sa vie nocturne très dense, bien que très honnêtement, nous n'y avons pas pris part, si ce n'est en sortant, deux soirs, dans deux bars à cocktails, loin de l'ambiance pub et boîtes de nuit.

Je suis tombée sous le charme du premier, avec sa décoration type ancienne échoppe de pharmacie, son tableau périodique des éléments au mur et ses balances en cuivre sur les étagères. J'ai choisi un ROB HEMINGWAY, tellement bon que j'aimerais pouvoir le refaire chez moi, à base de vodka, cointreau, liqueur de cerise maraschino, citron vert et fleurs de sureau. 

La salle n'est vraiment pas très grande ; nous y sommes allés en semaine mais je pense qu'il est préférable de venir tôt, ou de réserver, le week-end.

Bar Pharma
Kazinczy utca 35., Budapest 1075

Page facebook : fb.com/barPharma

Bar à cocktails à Budapest : le warm up bar

C'était la première fois que je mettais les pieds dans un bar à cocktails où l'on vient nous voir en nous demandant ce que l'on veut sans avoir eu de carte sous les yeux.

Parce qu'ici, il n'y a pas de carte ; le mixologue fait le tour des tables et demande à ses clients ce qu'ils aiment et/ou ce qu'ils n'aiment pas, et créé un cocktail en fonction.

C'est assez étonnant.
Surtout quand on a l'habitude, comme moi, de scruter la liste des ingrédients pour imaginer ce que peut donner le mélange.

Mais c'était une très belle surprise ! Mon cocktail, dont j'ai oublié les ingrédients faute d'avoir une carte à prendre en photo, était très bon, et changeait de ce que j'ai l'habitude de boire.

Le bar n'est pas très grand, ce qui permet au barman de faire le tour des tables, de nous expliquer son cocktail et de ses choix d'ingrédients ; un vrai PASSIONNÉ !

Warm Up bar
Nagy Diofa utca 26., Budapest 1072

Site internet : warmupbudapest.hu

Cuisine de street food à Budapest : Tolto

Deux adresses

PAS TRÈS HONGROISES



Bien qu'on s'éloigne de la gastronomie hongroise, je voulais tout de même vous faire partager deux autres adresses dans lesquelles on a fait une petite halte gourmande, bien que moins locale : 

- TöLTő, un tout petit restaurant à hot dog dont les recettes sont excellentes, de saison et originales, à base de saucisses de sanglier ou d'oie par exemple,

- et Gelarto Rosa, un glacier qui présente ses glaces en forme de pétales avec des parfums très savoureux (et parfois très originaux) ; pour ma part, je suis restée assez classique en prenant fraise à la fleur de sureau, fleur de sureau et citron / basilic.

31 oct. 2017

Trois visites incontournables à Budapest

Le mardi, octobre 31, 2017
Musées à visiter à Budapest

Pourquoi une partie de la ville s'appelle Buda, et l'autre Pest ? 

C'est une interrogation qui m'était venue en préparant notre séjour, en découvrant le nom des quartiers du Budapest. Je me doutais qu'il y avait plus, derrière ces noms, qu'une envie de faire une blague en divisant le nom de la capitale.

D'ailleurs, c'est absolument l'inverse.
Le nom de Budapest n'a pas été divisé en deux pour donner Buda et Pest. Buda et Pest étaient deux villes distinctes qui se sont unies.

Et ça, c'est le genre de découverte que j'adore.
Visiter la capitale d'un pays étranger sans en connaître un petit peu l'HISTOIRE, ce serait comme boire mon thé sans un nuage de lait. Il manquerait quelque chose.

Alors on a pris un peu de temps pour faire trois très belles visites : le palais royal, la grande synagogue et le parlement.

Château de Budavar à Budapest

Királyi Palota

PALAIS ROYAL DE BUDAVÁR


Impossible à rater, il surplombe la ville depuis la colline de Buda.

Contrairement aux derniers palais et châteaux que nous avons visités, ici, pas de salons d’apparat ou de chambre du roi ; le palais abrite désormais deux musées.

La galerie nationale hongroise retrace l'histoire de l'art hongrois du XIè siècle à aujourd'hui ; on y trouve de nombreux tableaux mais aussi des sculptures. À ne surtout pas manquer : le tout dernier étage, d'où l'on peut accéder à la coupole après une petite volée de marches, pour avoir une vue magnifique (et panoramique) sur toute la ville de Budapest !

De l'autre côté du palais se trouve le musée d'histoire de la ville qui peut difficilement être plus complet. C'est bien simple, il retrace toute l'histoire de Obuda, Buda et Pest depuis aussi loin que possible. Soit environ 2000 ans d'histoire qui se déroule de salle en salle ; autant dire qu'il faut prévoir deux bonnes heures si on veut prendre le temps de bien le découvrir. 

Château royal de Budapest
Palais royal de Budavar à Budapest

C'est d'ailleurs là qu'on apprend, notamment, que les villes, qui deviendront plus tard Budapest, n'ont pas cessé d'être attaquées, assiégées, détruites et reconstruites. Tout comme le palais qui a été rasé et reconstruit bien trop souvent !

Palais royal de Budavár
Szent György tér 2, Budapest 1014

Galerie nationale hongroise, mng.hu, 1800 Ft en plein tarif
Musée d'histoire de Budapest, 2000 Ft en plein tarif

Palais royal de Budapest : statue de lion à l'entrée

Nagy Zsinagóga

GRANDE SYNGAGOGUE


La plus grande d'Europe.
Et la deuxième plus grande au monde, après celle de New York.

Il faut dire que la communauté juive est très importante à Budapest ; 90% des juifs de Hongrie vivent dans la capitale. Difficile, donc, de passer à côté de l'occasion d'en découvrir plus sur cette culture.

La visite de la synagogue est parfaite pour ça : non seulement on découvre le bâtiment qui est juste splendide, mais on en apprend aussi énormément sur la culture juive et l'histoire de la communauté à Budapest

Durant la seconde guerre mondiale, par exemple, la grande synagogue a été réquisitionnée par l'armée et transformée en base pour la radio allemande !

Grande synagogue de Budapest en Hongrie

Les visites sont faites, par des guides, dans de nombreuses langues dont le français, plusieurs fois par jour. Je vous conseille juste de vous méfier des jours d'ouverture, en passant devant au début de votre séjour, puisqu'elle ferme durant les fêtes religieuses juives.

Grande Synagogue de Budapest
Dohany utca 2-8, Budapest 1074

Tickets : 4000 Ft en plein tarif, 3000 Ft pour les étudiants
Site internet : dohany-zsinagoga.hu

Intérieur de la grande synagogue de Budapest
Intérieur de la grande synagogue de Budapest

Országház

PARLEMENT HONGROIS


D'un côté, on a le palais royal qui surplombe la ville.
De l'autre, l'imposant le dispute à la majesté ( ;) ) avec le parlement qui longe le Danube.

L'édifice est absolument INCROYABLE, dehors... comme dedans ! On a dû le prendre en photo sous absolument toutes ses coutures avant de filer le visiter, après être passé entre les mains de la sécurité.

La visite dure environ 45 minutes, et ne fait pas le tour complet des bureaux bien sûr, mais elle permet de découvrir des endroits absolument dingues, dorés à l'or fin, avec des sculptures sur les murs et de longs couloirs parés de tapis rouge. Tout en apprenant des choses sur l'histoire politique de la Hongrie.

Vue sur le parlement hongrois et le Danube
Parlement Hongrois à Budapest
Bâtiment du parlement hongrois à Budapest

On a eu la chance de tomber sur une relève de la garde de la couronne de Saint Etienne, une relique et un symbole de la monarchie hongroise, gardée par deux gardes que l'on n'a pas forcément envie de venir chatouiller. 

Couloir du parlement Hongrois à Budapest
Grand escalier dans le parlement de Hongrie

En fait, on a même eu la chance de voir deux relèves, durant ce séjour. La seconde était aussi au parlement, mais en extérieur, avec la musique qui va bien et les talons qui claquent sur le sol. Là, en revanche, les soldats suivaient un protocole bien différent puisqu'ils appelaient même, d'un signe de main, les touristes à venir prendre une photo avec eux !

Parlement hongrois
Kossuth Lajos tér 1-3, Budapest 1055

Tickets : 2400 Ft en plein tarif, 130 FT pour les 6-24 ans, gratuit pour les moins de 6 ans
Site internet : parlament.hu

Relève de la garde devant le parlement hongrois
Soldats de la relève de la garde devant le parlement de Hongrie

Également sur Budapest : 


17 oct. 2017

De belles promenades à faire à Budapest

Le mardi, octobre 17, 2017
Panorama sur la ville de Budapest et le Danube

On ne se promène plus assez.
On se déplace d'un point à un autre, mais on ne prend plus suffisamment le temps de réellement se promener. Je ne le prends plus assez.

Pas dans ma vie de tous les jours.

Alors qu'en vacances, c'est tout le contraire.
On bannit un maximum les transports en commun, et on regarde quasi quotidiennement combien de kilomètres on a parcouru dans la journée. C'est un peu notre petit rituel du soir.

Budapest n'a pas manqué à la tradition ; entre le Mont Gellért, l'île Marguerite, le Bois-de-Ville et le cimetière Kerepesi (oui, j'ai bien écrit "cimetière"), il aurait été plus que dommage de ne pas s'octroyer de beaux moments de FLÂNERIE.

Vue sur la colline rocheuse du Mont Gellért

Gellért hegy

MONT GELLÉRT


C'est, depuis la coupole de la galerie nationale hongroise, que nous avons eu la meilleure vue sur le Mont Gellért que l'on s'apprêtait à rejoindre, quelques heures plus tard.

Il faut bien l'avouer, mes cuisses, encore rouillées du manque de promenade quotidienne, n'ont pas manqué de s'échauffer. 235 m de haut, ce n'est pas le Kilimandjaro, mais c'est suffisant pour offrir un magnifique PANORAMA sur l'ensemble de la ville.

Panorama sur la ville de Budapest depuis le Mont Gellért

Et parce que malgré tout, la montée se mérite mais en vaut la peine, c'est là que se trouve le monument de la Libération, au pied duquel on se sent vraiment tout petit, ainsi qu'une citadelle bâtie par les Habsbourg, que l'on ne peut pas visiter, mais qui reste impressionnante, vue de l'extérieur.

Monument de la libération - statue de la liberté à Budapest
Monument de la libération à Budapest sur le Mont Gellért

Margit sziget

L'ÎLE MARGUERITE


Sans doute le meilleur endroit pour prendre le frais, les jours de grosses chaleurs !
Entre l'air qui remonte du Danube et l'ombre projetée par les arbres, on était bien, protégés de la chaleur caniculaire, le temps d'une promenade.

Pas étonnant qu'on n'ait jamais rencontré autant de joggeurs que dans ce coin-là de la ville.

L'île Marguerite possède quelques ruines d'églises et monastère, des centres aquatiques et des thermes, mais ce sont ses jolis jardins fleuris et sa balade le long du fleuve, côté rive gauche, avec la vue sur la quartier d'Újlipótváros, qui ont retenu toute notre attention.

Quais de Budapest depuis l'île Marguerite à Budapest
Jardins fleuris de l'île Marguerite à Budapest
Parc sur l'île Marguerite à Budapest

Városliget

LE BOIS-DE-VILLE


Apparemment surnommé le poumon vert de Pest, c'est là que nous avons passé la journée la plus détente de notre séjour.
Avec une matinée passée dans les bains Széchenyi, forcément, ça aide !

Le PARC, en lui-même, est joli ; très entretenu, pas un brin d'herbe qui dépasse. Avec ses petites pépites à découvrir au hasard des chemins, comme le château de Vajdahunyad. D'ailleurs, pour la petite histoire, il était tellement indiqué nul part, ni sur notre guide ni sur notre carte, que l'on s'est bien demandé si nous n'avions pas sauté à pieds joints dans une faille spatio-temporelle !

Le château, construit fin XIXème, est un mélange des différents styles architecturaux qui existent en Hongrie ; un pari plutôt osé, mais réussi. L'ensemble est très harmonieux, et plein de charme. Difficile de résister à l'envie de rester, encore un peu, flâner dans la cour. Et de repartir sans un casse-noisette, acheté dans la petite boutique du château.

Château de Vajdahunyad dans le parc du Bois-de-Ville à Budapest
Château de Vajdahunyad dans le parc de Városliget à Budapest
Statue au château de Vajdahunyad dans le parc de Városliget à Budapest
Cour du château de Vajdahunyad dans le bois-de-ville à Budapest
Statue dans la cour du château de Vajdahunyad dans le parc de Városliget à Budapest

Après ce moment un peu hors du temps, on ne pouvait que se retrouver au beau milieu d'une visite officielle sur la Place des Héros. On n'aura jamais su qui étaient ces personnes, mais on a beaucoup apprécié découvrir ce monument avec la présence des militaires et toute la cérémonie qui s'est déroulée sous nos yeux.

Fontaine dans le parc de Városliget à Budapest
Place des Héros aux abords du parc de Városliget à Budapest
Parc du bois-de-ville à Budapest

Fiumei út

CIMETIÈRE KEREPESI


Normalement, je ne suis pas une personne qui visite les cimetières.
Je ne m'y sens pas vraiment à ma place.

Mais il faut croire que le cimetière de Greyfriars, visité l'année dernière à Edimbourg, m'a totalement fait changer d'avis ;  lorsque j'ai lu "parc arboré / Père Lachaise hongrois" sur notre guide, j'ai trépigné d'impatience à l'idée d'y aller.

Bien plus grand que Greyfriars, nous avons facilement dû passer deux heures à nous promener dans les allées et sous-bois de ce cimetière, devenu un véritable parc. Mais un parc avec le calme en plus, et assez peu visité - en fin d'après-midi du moins - où il y a toujours quelque chose à voir, peu importe où l'on pose le regard.

Une carte est distribuée gratuitement à l'entrée ; elle permet de ne pas louper de magnifiques MONUMENTS comme les différents mausolée ou le panthéon.

Ensuite, il suffit de prendre le temps de flâner, pour tomber nez-à-nez avec un petit temple romain ou une statue de joueur de pipeau...

Mausolée dans le cimetière Fiumei út à Budapest
Panthéon dans le cimetière Kerepesi à Budapest
Pierre tombale dans le cimetière national de Fiumei út à Budapest
Monument funéraire dans le cimetière de Kerepesi à Budapest
Statue d'un joueur de pipeau sur une pierre tombale dans le cimetière Fiumei út à Budapest
Tombe dans le cimetière Kerepesi à Budapest

Et après ?
On est allé se régaler devant un bon plat réconfortant de cuisine hongroise avant de visiter palais et monuments... Je vous raconte tout ça très vite !

Également sur Budapest :


- Découverte de la ville
- Trois visites incontournables à faire
- Découvrir la gastronomie hongroise

20 sept. 2017

Prendre le temps d'apprivoiser la ville de Budapest

Le mercredi, septembre 20, 2017
Voyage à Budapest - vue du parlement le long du Danube

De magnifiques immeubles du siècle passé, tombés en ruines au fil des guerres et de la pauvreté ; c'est là le premier aperçu que j'ai eu de la ville de Budapest. Dépaysant, ça, on peut le dire !

On arrivait tout juste de l'aéroport ; le soleil se couchait à l'horizon, et la langue hongroise me parvenait pour la première fois aux oreilles par le poste de radio de la navette. Des accents slaves, germaniques et même turcs, que le hongrois doit à sa richesse de vocabulaire puisé dans dans toutes ces langues, le latin y compris.

En vérité, je ne savais pas vraiment où je mettais les pieds.
Et je regardais une partie de la ville, Pest, défiler sous mes yeux.

Notre logement était en plein cœur du quartier juif, à tout juste 200 m de la Grande Synagogue. Des bars et des restaurants, ce n'était pas ce qu'il manquait à proximité. 
Tout comme les immeubles en ruines.

Ruin bar Szimpla Kert à Budapest

C'est une chose assez surprenante, d'ailleurs, à Budapest, ces RUINES.
Si elles m'ont étonnée au départ, et si je me suis souvent surprise à déplorer le manque de moyens pour remettre en état de superbes façades tombées en lambeaux, j'ai fini par les apprécier à leur juste valeur ; un rappel du douloureux passé de la ville. 

Mais qui a son charme.
Et qui attire les habitants de Budapest comme les étrangers.

Les "ruins bars" poussent comme des champignons et disparaissent parfois aussi rapidement. Des bars éphémères qui investissent des bâtiments désaffectés où le temps semble comme suspendu.

Szimpla Kert est le plus connu (et le premier) ; le dimanche matin, il se transforme en marché de produits - plus ou moins - locaux ; c'est l'occasion de venir FLÂNER, de découvrir les lieux à la lumière du jour, de lever la tête et d'apercevoir tous ces tissus de couleur tendus dans les airs... malgré la foule et l'agitation du marché, l'endroit m'est apparu étrangement paisible.

Comme le reste de la ville.
Sans précipitation. Sans course effrénée aux abords du métro.
La ville n'est pas très riche (c'est clairement une belle destination à petit budget), mais la vie y semble plutôt douce.

Décoration dans le ruin bar Szimpla Kert de Budapest
Ruin bar Szimpla Kert de Budapest


Szimpla Kert
Kazinczy utca 14, Budapest 1075

Site internet : szimpla.hu

Rues colorées du quartier de Buda dans la ville de Budapest

De l'autre côté du Danube, je suis toute de suite tombée amoureuse de l'imposant Palais Royal et des petites rues colorées de Buda. Le contraste avec Pest est assez saisissant ; comme deux villes posées l'une à côté de l'autre, que l'on aurait, par la force des choses et du temps, finies par rassembler.

Ce qui est un peu le cas.

Je me demande d'ailleurs si j'ai déjà mis les pieds dans une ville qui a connu autant d'occupations, de guerres et de destructions au fil des siècles !

Vue depuis le funiculaire de Budapest
Vue sur Pest depuis le funiculaire de Budapest
Funiculaire de Budapest

Le funiculaire permet de rejoindre le quartier du château en cinq petites minutes tout en ayant l'une des plus jolies vue sur Pest et le Pont des chaînes.

Palais royal de Budapest et Danube
Rue colorée de Buda dans la ville de Budapest
Bâtiment de Buda dans la ville de Budapest

Le quartier du château est un bel endroit pour musarder ; touristique mais relativement calme (au printemps, du moins), et pour profiter de la vue imprenable sur l'autre versant de la ville, depuis le BASTION des Pêcheurs.

Pour la petite histoire, cet ensemble de sept tourelles d'inspiration médiévale date seulement du début XXème, mais elles sont un hommage aux sept tribus magyars fondatrices du pays. (Non, il ne s'agit pas de magyars à pointes, bien que je les soupçonne d'en garder un ou deux dans le sous-sol du château !)

Bastion des pêcheurs à Budapest
Statue devant le bastion des pêcheurs à Budapest
Armoiries de Budapest
Bastion des pêcheurs à Budapest

Bastion des Pêcheurs
Szentháromság tér, Budapest 1014

Entrée : 700 Ft (environ 2,3 €), 500 Ft en tarif réduit


Bain thermal de Széchenyi à Budapest
Bains thermaux Széchenyi à Budapest
Façade des bains thermaux de Széchenyi à Budapest

Pest est la partie Est de la ville ; c'est à la fois la ville moderne, celle des anciens ghettos, et celle qui fut, un temps, occupée par l'empire Ottoman. Une des raisons pour laquelle on y trouve des bains thermaux qu'il faut absolument prendre le temps de découvrir.

Au moins une matinée.
Se mettre au rythme des locaux - bien que les lieux soient plutôt occupés par des touristes, aujourd'hui - et profiter de quelques heures de RELAXATION totale. Naviguer de bassins chauds en saunas, et de saunas en bassins froids. 

Jamais je ne me serais crue capable de sortir de la chaleur enveloppante du sauna pour me plonger dans un bain à 16°C.

Mais je l'ai fait !
Et je le referais.
La sensation est délicieuse. Revigorante. Et on n'en apprécie que plus le retour au bassin à 34°C.

Il y a de nombreux bains thermaux, à Budapest ; on a opté pour les Bains Széchenyi, qui sont les plus grands d'Europe et qui ont l'avantage d'être entièrement mixtes (contrairement aux Bains Gellert par exemple, dont certains bains sont unisexes). 

Bains thermaux Széchenyi
Állatkerti körút 9-11, Budapest 1146

Site internet : fr.szechenyifurdo.hu
Entrée pour la journée : 5400 Ft avec cabine (pour se changer et ranger ses effets personnels), 4900 Ft sans cabine mais avec casier

Palais royal de Budapest vu depuis Pest
Street art sur les façades des bâtiments de Budapest
Façade en briques, rue Victor Hugo, dans Budapest
Vue panoramique sur le Danube, le parlement et le palais royal de Budapest
Tramway dans les rues de Budapest
Street art sur un immeuble de Budapest

La ville de Budapest peut paraître RUSTRE au premier abord.

Mais après une première journée à l'arpenter, on a envie d'en savoir plus sur elle : apprendre son histoire, découvrir sa gastronomie, flâner dans ses parcs... mais je vous garde ça pour une prochaine fois !