Un week-end prolongé du côté de Rochefort et l'île de Ré

5 oct. 2020

Je m'attendais à un week-end sous la pluie.
Ciel gris et menaçant en toile de fond et le grondement des vagues en bande son.

Pour la fille en manque d'automne que je suis, c'était le temps idéal. Une belle occasion de laisser l'été derrière moi en cette fin du mois de septembre. D'ailleurs, on a commencé le séjour avec trois gouttes, un ciel voilé et un petit air frais qui faisait le plus grand bien. Les plages près de Fouras-les-bains étaient alors baignées d'une douce lumière absolument magnifique.

Mais le micro-climat qui semble régner autour de l'île de Ré a pris le dessus.
Grand ciel bleu, T-shirt et lunettes de soleil ont très rapidement pris le relai de l'imperméable resté bien au sec au fond de mon grand sac en toile.

Et finalement ?
Ce n'était pas pour me déplaire !
L'automne m'a donné rendez-vous à Lyon quelques jours plus tard, et j'ai profité de dernières très belles journées d'été en dégustant des fruits de mer avec vue sur l'océan en Charente Maritime.

Bref, j'étais invitée à passer un long week-end de trois jours du côté de Rochefort et de l'île de Ré.
Une belle destination où je retournerais volontiers plus longtemps.


 

Fouras-les-bains


Ce fut notre premier arrêt du séjour : la station balnéaire de Fouras avec ses petites rues pleines de charme ; notamment du côté du quartier des anciennes maisons de pêcheurs.  

En quelques minutes, la plage est à nos pieds avec le fort Boyard perdu au loin, dans l'horizon.
On observe alors la marée qui métamorphose les paysages en quelques heures.
Et on enfourche un vélo pour longer le littoral et découvrir les plus beaux paysages aux abords de la ville, avec l'océan à perte de vue et les carrelets en premier plan.

Fin septembre, la lumière est particulièrement magique aux alentours de 18h / 19h, juste avant la tombée de la nuit. Le moment idéal pour se perdre dans les chemins aux alentours (très praticables en vélo), observer les oiseaux, et profiter de l'effet apaisant de la vue sur l'océan.


Fort de Fouras


Une petite visite dans le fort, qui abrite un musée sur plusieurs étages, permet d'en appendre un peu plus sur l'histoire navale de la région, comme une mise en bouche avant le plongeon dans l'arsenal de Rochefort, mais également sur la station balnéaire qui faisait partie des plus populaires de la fin du XIXème siècle.  

Fort Vauban de Fouras
17450 Fouras-les-Bains

Informations pratiques : rochefort-ocean.com/le-fort-vauban-a-fouras-les-bains


Tour en Catamaran


Je ne m'attendais absolument pas à la sensation relaxante procurée par cette sortie en mer.

En début d'après-midi, nous avons embarqué à bord du Catamaran La Rêvolt' ; un beau projet puisqu'il s'agit d'un bateau conçu dans le but de réduire au maximum son empreinte carbone (notamment grâce à ses voiles qui servent vraiment, lorsque le vent est favorable) (je ne le savais pas, mais bien souvent, elles sont plus décoratives que fonctionnelles !).

Bref, l'eau était parfaitement calme.
Une véritable "mer d'huile" comme disent les marins.

On a navigué pendant une petite heure pour s'éloigner un peu des côtes de Fouras-les-bains et prendre du recul sur la mer. Les filets à l'avant du bateau m'appelaient malgré l'étonnante impression que cela procure, au début, de marcher sur ce cordage avec l'eau un mètre ou deux en-dessous.

Et puis, on se laisse bercer.
On profite simplement de l'instant présent, le téléphone et l'appareil photos rangés au fond du sac.

L'heure est finalement passée beaucoup trop vite. L'effet apaisant apporté par cette petite sortie était bien trop bon pour ne pas vouloir le faire durer encore un peu.

Boyard Croisière
Site internet : boyard-croisiere.com

L'Arsenal de Rochefort


Le lendemain matin, nous avons mis le cap sur Rochefort, et plus particulièrement sur l'Arsenal de Rochefort ; un ensemble est très complet pour découvrir l'histoire navale de la région.

Le musée national de la marine permet notamment d'observer de nombreux modèles réduits de bateaux qui étaient construits en parallèle des navires pour faire des essais de construction, repérer certaines difficultés, donner une meilleure vision de l'ensemble du bateau au commandant de l'équipage, ou même pour faire l'éducation navale d'un jeune prince.

Alors après avoir observé tous ces modèles réduits, j'avais hâte de mettre les pieds sur l'Hermione.

La construction de la réplique de la frégate a été un chantier titanesque.
18 années de coups de marteaux et de découpe à la scie pour donner vie à ce navire du XVIIIème siècle.

Quelques aménagements modernes (comme l'ajout d'une liaison satellite) ont été faits, mais assez peu. Alors on se laisse facilement aller aux rêveries ; on imagine la vie à bord quand 300 marins embarquaient pour la traversée de l'Atlantique ou bien les aléas de la météo qu'ils ont dû surmonter.

Dernière escale de la matinée : la Corderie Royale.

Un musée dont j'ai particulièrement apprécié le petit film d'entrée qui raconte l'histoire de Rochefort et son passé lié à la construction navale à travers des tableaux animés accrochés aux murs. Les personnages s'écrivent des lettres, font des traits d'humour, se moquent de certaines inventions... et trouvent ainsi tous les prétextes pour nous faire revivre l'histoire de façon très ludique.

On découvre ensuite le travail autour de la corde et, très bonne surprise, le musée abrite un atelier où sont confectionnés des objets de déco que l'on retrouve notamment dans la boutique du musée. 

Musée national de la marine, Hermione et Corderie Royale
Pass Arsenal des Mers pour les 3 sites

Informations pratiques : rochefort-ocean.com/decouvrir/l-arsenal-de-rochefort-et-la-corderie-royale

Bonnes adresses


- Le Galet Bleu : dans les jolies petites rues de Fouras-les-bains. Un cadre très agréable et cosy et une carte pensée avec des produits frais issus de la pêche. Je me suis régalée avec un plat de tagliatelles fraîches aux palourdes absolument divin et un dessert au chocolat tout aussi bon. 


 - Grand Hôtel des Bains : parfaitement situé, à quelques minutes à pied de la plage et des restaurants de la ville. Nous n'avons pas eu le temps de profiter du spa mais la chambre était très confortable.

Vivre(s) : en surplomb face au port de Rochefort, le jardin d'hiver jouit d'une vue parfaite pour le déjeuner (et le rooftop doit être particulièrement agréable pour déguster quelques verres en début de soirée). Le menu de la semaine change en fonction du marché ; poissons et saveurs de saison étaient au rendez-vous. 


L'île de Ré


Je ne sais pas exactement quelle image j'avais de l'île de Ré avant de m'y rendre, mais certainement pas celle-ci. Celle d'une île proche de la nature. Alors qu'elle y est pourtant omniprésente !

Avec l'océan, bien sûr.
Mais également du côté des marais.
Et le long des routes avec ses nombreuses forêts.

Alors c'est par là que nous avons commencé : partir à la découverte de l'île de Ré plus sauvage en enfourchant un vélo. Le territoire est quadrillé par 138 km de pistes cyclables ; un bonheur pour moi qui apprécie énormément les balades en vélo mais qui reste assez méfiante sur les chemins quand trop de cailloux viennent se jeter sous mes roues !

Bref, on a passé la fin de journée sur le vélo, à observer les oiseaux au loin, s'arrêtant pour regarder les poneys croisés en chemin ou pour profiter de la douce lumière qui illuminait les marais salants...

... avant de rejoindre la plage à la tombée de la nuit.

Saint-Martin-de-Ré


Dimanche matin, le port de Saint-Martin-de-Ré était pratiquement vide de touristes.
Le meilleur moment pour s'y promener avant de s'engouffrer dans les petites ruelles au cœur de la ville.

Des venelles, on les appelle.
Mignonnes comme tout, bordées de maisons blanches avec leurs volets aux différentes nuances de vert.
Si le port était particulièrement tranquille, les venelles étaient quant à elles complètement désertes.
Étonnement d'ailleurs car j'aurais pu m'y perdre pendant des heures tant il y a de jolis recoins à découvrir.


La ville de Saint-Martin-de-Ré fait partie des sites Vauban classés.
Adepte des Secrets d'Histoire comme je suis, j'étais ravie de pouvoir marcher sur les traces du numéro consacré à cet ingénieur militaire.

On plonge alors dans le fossé qui entoure la ville (en étant bien heureux de ne pas être un assaillant qui se serait fait canarder de tous les côtés...) avant de remonter longer les remparts avec l'océan à ses pieds. 

La promenade est paisible.
Les vagues grondent en fond sonore.
L'air marin nous emplit les poumons...

Fortifications Vauban
Possibilité de faire une visite guidée

Informations pratiques : iledere.com/experiences-et-activites/explorez-a-votre-rythme/agenda-des-manifestations/visite-guidee-des-fortifications-vauban-unesco-904249

Ars-en-Ré


Si les venelles de Saint-Martin-de-Ré sont très agréables à arpenter, j'ai également adoré m'égarer dans celles des villes autour. À Ars-en-Ré...


La flotte


... mais également du côté de la Flotte où nous avons d'ailleurs fait un petit crochet par le marché dominical pour en rapporter de (très) bons produits : saucisson au Pineau des Charentes et saucisson au Cognac pour faire local.

Destination île de Ré
Site de l'office de tourisme : iledere.com


Le Lanternon


Il y a de ces endroits où l'on se sent immédiatement bien.
À l'aise.
Comme à la maison.

Le cadre était magnifique, l'accueil charmant, le petit-déjeuner délicieux...
On a eu la chance de visiter plusieurs chambres, chacune avec son univers, ses boiseries, son ambiance et son mobilier chiné que l'on rapporterait volontiers chez soi.

Et, cerise sur le gâteau, la maison tient son nom du lanternon situé sur le toit. L'endroit parfait pour profiter de la vue panoramique sur le port et siroter un verre commandé au bar en regardant le soleil se coucher.

Bref, j'ai eu un énorme coup de cœur pour cette maison d'hôtes où je serais bien restée quelques (nombreuses) nuits supplémentaires. 

Le Lanternon
23-25 avenue Victor Bouthillier, 17410 Saint-Martin-de-Ré

Réservation sur : booking.com

Bonnes adresses 


- La Martinière : LE glacier très réputé de l'île à côté duquel nous ne pouvions pas passer sans nous arrêter. Certains parfums changent en fonction de la saison et sont pour le moins originaux (pommes de terre primeurs et huîtres par exemple) ; j'ai notamment goûté framboise / poivron, étonnant mais très bon.

- La Cabane Océane : pour déguster d'excellents fruits de mer face à l'océan. Nous avons opté pour un plateau dégustation (huîtres, langoustines, bulots, crevettes...) ; un régal. Tout comme l'accueil.

J'ai également repéré plusieurs antiquaires / brocantes sur l'île dont j'ai enregistré les adresses sur ma carte Mapstr pour que vous puissiez les localiser plus facilement. 


Un grand merci aux offices de tourisme de Rochefort Océan et Destination île de Ré pour ce très beau séjour en Charente Maritime.

4 commentaires

  1. Tes photos sont justes magnifiques ! Super article ! Merci de nous faire voyager :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! :)
      Je suis ravie de pouvoir faire (re)découvrir ces belles destinations.

      Supprimer
  2. Une bouffée d'air iodé qui fait du bien. Fan de la déco du Lanternon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La décoration de toute la maison d'hôtes est dingue ! *-*
      Je n'ai pas voulu mettre 36 photos, mais chaque chambre est différente ; un régal pour les yeux. :)

      Supprimer