SLIDER

Prendre deux minutes de plus pour... profiter !


Est-ce que ce n'est pas un peu paradoxal... ?

Dans ce monde où tout va trop vite, où je suis à peine descendue en Ardèche pour le week-end que mon alarme me réveille déjà à 7h22, le lundi matin...
Deux minutes, c'est déjà TROP.

Trop long.
Trop de temps perdu.

J'avoue, parfois, j'ai tellement l'impression de courir après le temps que, mentalement, je chronomètre tout. Deux minutes pour avoir une eau à température pour mon thé, je suis encore dans les temps ; quatre minutes d'infusion pour mon Earl Grey, je me fais plaisir mais je prendrai les escaliers parce que l'ascenseur risque de me mener au septième avant de me laisser plonger au -3 pour récupérer mon vélo ; retirer le cadenas, rappeler l’ascendeur, monter au rez-de-chaussée, enfiler mes lunettes de soleil et filer à un rendez-vous... Finalement, ce sera thé vert, deux minutes d'infusion.

Prendre deux minutes de plus, c'est quoi ?
Choisir le thé qui me faisait envie plutôt que celui qui rentrait dans mon emploi du temps ?

C'est pas facile, de prendre deux minutes de plus pour PROFITER de la vie. Pas au quotidien. Pas dans ce monde où tout va trop vite. Où deux minutes, c'est deux fois une rotation de feux tricolores.


Apprécier

UN TRAJET EN VÉLO


Alors j'ai essayé.
J'ai pris mon vélo après avoir bu mon thé vert que j'aurais préféré boire au goûter mais qui me faisait gagner deux superficiellement précieuses minutes, et je suis partie au sport.

Et j'ai réduit le rythme infernal que je m'impose en regardant ma montre toutes les 3/4 de deux minutes. Et je suis arrivée deux minutes plus tard. Et mes cuisses ne me brûlaient pas déjà au trente-sixième degré ; mes yeux s'étaient largement baladés de façades en façades ; j'avais le sourire sur le visage, et mon trajet était passé du statut de passage obligatoire pour me rendre au sport, à une AGRÉABLE promenade matinale que j'avais la chance de m'octroyer avant de commencer ma journée.

En plus de ça, y aller mollo sur la pédale, ça a deux avantages beaucoup plus terre-à-terre : on n'arrive pas à destination en sueur, et on évite de faire travailler ses muscles en puissance (et ça, c'est cool, parce que puissance = muscles qui prennent du volume = grosses cuisses ; et j'avoue, je suis plus intéressée par le combo endurance = cuisses qui s'affinent).


Profiter

D'UN REPAS SUR LE POUCE


En fait, il semblerait que prendre deux minutes de plus, ça aide à savourer ces petits moments ordinaires du quotidien, plutôt que de les vivre par habitude.

Comme le matin, quand on est un peu pressé et que l'on avale son thé en l'espace de dix secondes, et qu'on a à peine eu le temps d'avoir le goût de la tranche de pain en bouche qu'elle n'est déjà plus là.

Ce que j'aime, le matin comme pour tous les autres repas de la journée (goûter y compris), c'est prendre deux minutes pour : choisir la vaisselle qui s'accorde à mon humeur et ranger les quelques casseroles / verres qui traînent pour faire place nette. Pas grand chose, en soi, mais suffisant pour : 1, oublier les factures / le rendez-vous chez le médecin et la to-do-list qui n'en finit plus, le temps du repas, et 2, prendre le temps d'APPRÉCIER l'instant présent.

En plus, ça nous sur la bonne voie pour le reste du repas. Prendre le temps de manger (et surtout de bien mâcher), ça aide à : moins manger, parce que le cerveau a besoin de 15-20 minutes avant de transmettre le message de satiété, mais aussi à moins ressentir l'envie de manger pour l'envie de manger, parce que savourer permet de faire plus attention aux saveurs et aux arômes, ce qui permet d'arriver à une satiété gustative sans frustration !


Se débarrasser

D'UNE CORVÉE QUOTIDIENNE


Le problème, c'est qu'on n'a pas forcément envie de prendre deux minutes de plus pour quelque chose qui nous semble être une corvée ET une perte de temps.

Comme le soir, quand il faut une énième fois passer par la case salle de bain pour se brosser les dents et retirer ce mascara qui est si difficile à enlever. Même s'il est absolument impensable, pour moi, de me coucher maquillée, j'avoue que je ressens toujours une mini-flemme rien qu'à l'idée de sortir mon eau micellaire. Soyons honnête.

Mais j'ai aussi remarqué que si je prenais deux minutes de plus pour faire tout ça, ce moment devenait inconsciemment plus plaisant. Mes gestes sont plus doux et plus lents, et la corvée devient un moment de soin rien qu'à moi.

C'est un peu comme si on comparait nettoyer sa salle de bain ou la décorer. Dans le premier cas, on fait ça vite, pour s'en débarrasser, et c'est une corvée ; dans le second cas, on prend le temps d'imaginer où va aller chaque chose pour que la pièce soit à notre goût.

Ben voilà, c'est pareil, avec le nettoyage de la peau ou le brossage des dents. Soit on fait vite, et ce n'est pas agréable, et donc c'est une corvée ; soit je prends deux minutes de plus pour le faire, et ça devient physiquement agréable.

En plus de ça, deux minutes, c'est de toute façon le temps qu'il faut pour bien retirer la plaque dentaire ; et la peau apprécie d'autant plus les gestes délicats puisqu'ils préservent son élasticité !


Alors, dites-moi : pour quoi allez-vous essayer de prendre deux minutes de plus ?

16 commentaires

  1. Moi, j'essayerai de prendre deux minutes pour aller chanter un coup, dans une église quand il n'y a personne dedans. Et sentir toutes les vibrations de mon corps avant d'aller faire tout ce que j'ai à faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il n'y a plus qu'à repérer une église sur le chemin que tu empruntes le plus pour aller au travail (ou autre) ! :D

      Supprimer
  2. Génial cet article, moi j'aime bien prendre mon temps mais pas trop quand même, je n'aime pas me lever trop tard car j'ai l'impression que ma journée est gâché ^^
    Bisou ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d'accord ; me lever après 8h30 est très rare, et j'avoue que j'ai l'impression de ne pas profiter de ma journée après.
      C'est pour ça que je parle spécifiquement de "2 minutes de plus" ; c'est peu, mais ça permet de se poser, mine de rien. :)

      Supprimer
  3. Un superbe article ! C'est vrai qu'il faut savoir prendre son temps, essayer de ne pas vivre à vitesse grand V ^^

    Des bisous, Lisa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci tout plein Lisa ! :)
      J'espère qu'il donnera envie à quelques personnes de profiter un tout petit peu plus du temps qui passe. :)

      Supprimer
  4. J'ai envie de dire que deux minutes pour profiter... Ce n'est pas assez. Carrément pas. Je fais tout dans ma vie pour me dégager un max. de temps libre. Ca passe par : me lever plus tôt pour cultiver des activités qui me plaisent (lecture - méditation - écriture...), faire un tri dans mes activités, sélectionner mes priorités.
    On court à 100 à l'heure, mais on ne se rend souvent pas compte qu'on est maîtres de nos vies et qu'on peut faire en sorte de passer de 2 min à 5, puis un quart d'heure, ensuite une heure... On y gagne en supplément de vie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, bien sûr que 2 minutes, ce n'est pas assez pour profiter de la vie ! :)
      Il s'agit de deux minutes de plus sur des choses du quotidien, que je cite dans l'article. ;) Qui sont souvent plus des corvées, mais qui peuvent devenir agréables avec deux minutes de plus à leur consacrer.

      Supprimer
  5. Une très bonne idée ! Merci ma belle, j'applique !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique ! :)
      Profite bien de tes deux minutes de plus alors ! :D

      Supprimer
  6. oh que ton post me parle ! je n'ai pas de travail depuis quelques mois et je peux t'assurer que j'ai pris mes aises niveau temps pour moi ! mais tout cela se termine dès lundi... eh oui, retour au travail ! je suis contente mais je t'avoue que j'ai pensé à tous ces petits moments que je n'aurai plus... il faut que je me penche sur la question pour continuer à prendre mon temps, même avec un travail. et je vais y arriver, oui oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un nouveau rythme à trouver, c'est vrai, mais je suis sûre que tu vas vite y arriver. :)
      Ce qu'il faut, c'est de cibler ce qui nous rend vraiment heureux dans la vie, et de lui consacrer son temps libre. Quitte à délaisser des choses que l'on fait parfois par habitude, mais qui ne nous apportent pas tant, finalement. :)

      Supprimer
  7. Merci pour cet article ! Moi aussi, il faut que je réapprenne à prendre le temps. Un comble ! Et tes photos <3, toujours aussi jolies.

    RépondreSupprimer
  8. Super ! J´adore cette idée !!!!

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cet article et je suis bien d'accord qu'il suffit parfois de prendre ces quelques minutes pour ne pas s'affliger un stress supplémentaire dans des journées qui savent très bien être stressantes toutes seules! Moi c'est toujours le matin qu'il me manque ce petit temps, et bien tant pis je préfère arriver un tout petit peu en retard mais arriver de bonne humeur! Très belle semaine à toi :)

    RépondreSupprimer
  10. Je vais essayer de prendre deux minutes de plus pour boire mes cocktails hahaha

    RépondreSupprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007