DIY : dreamcatcher girly pour faire de beaux rêves

26 févr. 2015



Une branche de bois formant un cercle, du fil pour tresser une toile, et un trou en son centre pour acheminer les beaux rêves vers l'esprit de son propriétaire. Un capteur de rêves, c'est un objet entouré de magie et d'ondes positives ; un petit objet artisanal que j'avais envie de faire de mes propres mains, depuis déjà un bon moment.

Que l'on croit en ses propriétés ou que l'on souhaite l'utilise comme simple objet de décoration, peu importe, mais je trouve fascinant les légendes qui l'entourent. 

Le capteur de rêves n'a qu'un seul heureux propriétaire : celui qui est le dernier à l'avoir touché. La nuit, les mauvais rêves se retrouvent piégés dans sa toile tandis que les beaux rêves passent au travers. Au petit matin, les premiers rayons du soleil détruisent les mauvais rêves emprisonnés durant la nuit. Il faut donc installer son capteur de rêves à proximité d'une fenêtre.

C'est bon, votre esprit vient de s'imprégner d'un soupçon de magie indienne ? Alors on passe à l'étape "création" !


Matériel :

- une jeune branche de saule
- du ruban, environ 50 cm
- 2 mètres minimum de fil pour un capteur de rêves de 15 cm de diamètre
- des plumes, perles, charms ou plus de ruban pour la décoration
- de la colle scotch
- du ruban adhésif ou masking tape
- une pince coupante (ou un sécateur si vous avez ça chez vous)

C'est parti !

On commence tout d'abord par former son cercle en pliant en arrondi la branche de saule. Pour la maintenir fermée : un petit morceau de ruban adhésif ou de masking tape qui disparaîtra ensuite sous le ruban.

J'ai décoré mon cerceau avec du ruban mais on peut également le faire avec du fil. Le résultat est chouette, et je pense que je vais tester un de ces jours ! Pour ce premier dreamcatcher, j'ai choisi de laisser le bois apparent entre chaque passage de ruban. À vous de voir si vous préférez le recouvrir entièrement.

Une fois le cercle entièrement enrubanné, on met un petit point de colle et c'est terminé pour la première étape !


On passe ensuite au tissage. La méthode est très simple une fois qu'on a pris le coup de main (croyez-en mes deux mains gauches et mes dix auriculaires !).

Avant toute chose, il faut faire une boucle terminée par un petit nœud avec son fil pour former le point de départ. On espace ensuite le fil de quelques centimètres, et on entoure l'anneau en passant par DESSOUS. On bloque la boucle en passant le bout du fil par-dessus le fil tendu qui le précède. Puis on espace à nouveau, et on répète l'opération.

Durant le tissage, maintenez la boucle que vous venez de créer pour l'aider à tenir en place ainsi que pour tendre (un peu mais pas trop non plus) la toile.

Une fois la première rangé tissée, on continue, en passant cette fois-ci le fil autour du fil tendu entre les deux boucles - toujours par dessous. Et on continue jusqu'à faire autant de rangs que souhaité. On peut, tout au long du tissage, ajouter des perles le long du fil.


Quand la taille de la toile vous convient, passez le bout de fil restant dans chaque trou du dernier rang, en alternant par dessous et par dessus. Lorsque vous avez fait le tour, tirez légèrement sur le fil : la toile se tend ! Faites un nœud et coupez le fil que vous avez en trop.

Enfin, on décore son capteur de rêves pour le personnaliser un peu plus. Ruban, plumes, perles, fil... tout ça à la fois même. (: 

De mon côté, j'ai eu envie de commencer par un capteur de rêves léger, avec du ruban en dentelle et deux petits charms argentés. Le tout fixé avec un peu de colle scotch en gel que je trouve pratique parce qu'elle ne colle pas immédiatement et laisse le temps de repositionner les éléments au besoin.







Et maintenant, je vais me mettre en quête de plumes et de perles en bois pour en faire un second d'un autre genre. Après tout, un capteur de rêves, c'est bien, mais deux, c'est encore mieux pour lutter contre les mauvais rêves !

8 commentaires

  1. Il est tres beau ce dreamcatcher !

    RépondreSupprimer
  2. Très délicat. J'ai toujours eu une espèce d'amour-haine pour le dreamcatcher. En effet pour moi il était toujours associé à des atmosphères kitschissimes et c'était pas toujours du meilleur goût. Mais, depuis plusieurs années maintenant en sortant l'objet de son contexte, je lui trouve quelque chose de gracile et de reposant. Et puis la symbolique de l'objet est plutôt intéressante. Tu me donnes envie d'en faire un pour mon nouveau chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, contente de te donner envie de changer d'avis sur cet objet. (:
      Après à toi de le personnaliser pour qu'il convienne à ta déco et tes goûts. (:

      Supprimer
  3. J'adore ! C'est remplie de douceur !

    RépondreSupprimer
  4. Très mignon ton dreamcatcher ! Je vois que ton petit lapin blanc a aimé assister à sa réalisation :) !

    RépondreSupprimer
  5. Tu viens sûrement de trouver le remède à mes insomnies :) !

    RépondreSupprimer
  6. c'est super joli, je vois bien ca dans ma chambre;)


    http://www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer