Que cherchez-vous ?

17 nov. 2017

Oser vivre la vie dont on rêve


Je crois que je n'ai jamais vraiment fait ce que l'on attendait de moi.
Ou ce que l'on essayait de prévoir pour moi.

Des études de médecine, un travail en C.D.I, une vie de famille avec un enfant avant 30 ans... Ce n'est pas moi. Pas la vie dont je rêve, mais celle que l'on colle à une très bonne élève ou à une jeune femme en couple depuis 11 ans.

Ce n'est pas toujours évident, mais j'ai toujours fait en sorte de CHOISIR mon chemin.
Pour n'avoir aucun regret.

Faire un bac S pour assouvir ma soif de connaissance en science ; partir en lettres et arts du spectacle pour mon amour des beaux mots et de la scène ; me laisser porter par la vie et mettre un pied dans le monde de l'intermittence du spectacle, et finir par accepter un C.D.I avant d'entamer un nouveau chapitre professionnel, à mon compte.

J'ai eu la bougeotte, envie de rattraper le temps et vivre à 1000 à l'heure.
Et puis de ralentir.
Profiter de la vie.

Dans un peu moins d'un an, je changerai de dizaine.
30 ans. C'est quelque chose. Une fête avec les proches. Un chiffre rond. Un cap peut-être.

Mais ce sera surtout dix années derrière moi à choisir la vie que je voulais vivre. Celle dont j'avais envie, même si tout n'est pas toujours parfait. Dix ans à toucher du doigt la vie dont je RÊVE; une vie faite de choix qui ne me sont pas dictés par la société.

Ce n'est pas toujours évident, mais j'ai toujours fait en sorte de choisir mon chemin.
Pour n'avoir aucun regret.

Et j'avais envie de partager avec vous ces quatre étapes par lesquelles, inconsciemment ou non, je suis passée chaque fois que j'ai ressenti le besoin de me lancer.


Écouter

SES ENVIES


C'est sans doute la chose la plus dure. Et le premier pas pour se lancer. 
Apprendre à s'écouter, oser rêver et surtout oser vouloir rêver.

Parfois, c'est le corps qui nous aiguille. Quand j'ai choisi de quitter mon C.D.I pour me mettre à mon compte, mon corps avait lancé les signaux d'alarme depuis des mois. Jamais malade, je choppais tous les microbes qui passaient. La fatigue s'accumulait, et un simple montage de dressing m'a valu une belle tendinite au poignet. Trop stressée, plus suffisamment bien dans mon quotidien... mon corps en a payé les conséquences.

Alors j'ai décidé d'y mettre un terme. Même si je n'aurais pas dû attendre autant.

Et parfois, écouter ce que les gens imaginent pour nous est un vrai DÉCLIC. On se rend compte que ce n'est pas de cette vie dictée par d'autres que l'on veut, et on décide alors de (re)découvrir ce que l'on souhaite vraiment.


Définir

SES OBJECTIFS


Je crois que c'est, quelque part par ici, que réside la clef du bonheur.
Ce moment où l'on réussit à déterminer quelle vie nous rendrait vraiment heureux. Parce que c'est alors tout un projet qui se met en place ; un peu comme quand on planifie les vacances d'été !

Et je pense d'ailleurs qu'il faut voir cette quête de notre vie rêvée comme nos vacances : viser un objectif idéal mais ATTEIGNABLE pour ne pas se décourager et avoir la satisfaction d'y parvenir... avant de passer à l'étape suivante.

(Avoir des supers pouvoirs, c'est sympa, mais a priori, difficile à atteindre. Et d'ailleurs, est-ce que ça nous rendrait vraiment heureux ?)

C'est une démarche très personnelle : peut-être que c'est un film ou un livre, qui va nous faire prendre conscience que l'on rêve de plus voyager, d'avoir une belle carrière professionnelle ou de fonder une famille.

Ce petit shoot de bonheur, pour ma part, je le retrouve chaque fois que je me plonge dans une lecture feel good : un magazine ou un livre qui parle de slow life et de petits bonheurs du quotidien. Une vie plus proche de l'instant présent, qui est aujourd'hui la vie vers laquelle je tends.


Lister

LES ÉTAPES


J'adore les listes.
Cette satisfaction de rayer une étape et de passer à la suivante, rien de tel pour visualiser l'avancement de son projet.

Mais on peut aussi la faire mentalement.
L'important, c'est de garder en tête chaque petite chose à faire pour atteindre son but, que ce soit épargner pour acheter une maison, développer son réseau professionnel pour obtenir un poste qui nous tient à coeur, ou rencontrer des associations pour faire du bénévolat.

Et quand je butte, quand je doute ou quand je ne suis plus sûre de pouvoir me lancer, je me pose deux questions (qui peuvent donner sujet à deux nouvelles listes, on ne se refait pas !) : 

- au pire, si j'échoue, qu'est-ce qu'il peut arriver ?
- et au mieux ?

Oser

CHANGER D'AVIS


Mais surtout, je pense fermement qu'oser vivre la vie que l'on rêve, ce n'est jamais une fin en soi.
C'est un projet, un voyage, qui en appelle d'autres.

On n'a pas les mêmes envies à 20 ou 30 ans.

J'ai longtemps rêvé vivre en ville, moi qui suis originaire d'Ardèche. Pouvoir sortir au cinéma ou au restaurant en semaine, découvrir les riches programmations des théâtres et profiter des dernières nouveautés des boutiques qui n'existaient pas chez moi. 

Et maintenant, j'y vis, depuis 8 ans.
Je suis bien, mais j'ai aussi envie, dans quelques années, d'avoir une maison en dehors de la ville, avec un potager rempli de potimarrons à l'automne...

Peut-être que les gens diront que je ne sais pas ce que je veux.
Moi, au contraire, je crois que je sais exactement ce que je veux : écouter mes envies et me lancer le DÉFI de les réaliser.



Viser

(PLUS) HAUT


Parce qu'on peut être une femme et avoir de l'ambition professionnelle.
Être créative.
Avoir envie de fonder une famille ou pas.
Dépasser ses limites et devenir athlète de haut niveau...

En somme, on peut vouloir Viser Haut comme le dit très bien la campagne Cache-Cache qui met à l'honneur des femmes ambitieuses qui ont décidé, un jour, de se surpasser et de s'épanouir dans la vie qui les faisait rêver.

La vision de la femme dans la société me tient à cœur (vous l'avez peut-être remarqué avec les tweets que je partage régulièrement sur le sujet), alors je suis TRÈS heureuse de faire partie de ce beau projet qui, j'espère, vous donnera envie, vous aussi, de vivre votre vie comme vous l'entendez.



Manteau, pull et écharpe Cache-Cache - Jean Le Temps des Cerises - Sac Lancaster - Bottes Eram

Article en collaboration avec Cache-Cache

22 commentaires:

  1. Je crois que le plus difficile, comme tu le dis si bien, c'est justement d'oser, ne pas craindre de quitter son petit confort pour essayer autre chose. C'est sur cette partie que je bloque le plus pour le moment, mais je ne perds pas espoir de franchir cette étape un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas évident, mais je suis sûre que tu vas y arriver puisque tu en as envie ! :)
      Alors je te souhaite bonne chance ! :)

      Supprimer
  2. Oh que non ce n'est pas simple d'oser vivre sa vie. C'est incroyable d'ailleurs de se sentir obliger de devoir rendre des comptes alors qu'il n'y a rien de plus intime qu'une vie. Tout comme toi, je fais désormais comme j'en ai envie, je suis mon instinct, mes rêves... C'est parfois un peu compliqué, mais on se sent vivant. L'avis des proches n'est pas toujours simple à dépasser, mais on y arrive. Une vie ça passe très vite, et c'est vraiment dommage de perdre du temps à construire quelque chose qui ne nous ressemble pas...

    C'est un très joli article, et je te souhaite une belle continuation :)

    Nastasia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord.
      Les choix que l'on fait pour la vie que l'on mène, c'est très personnel, et on ne devrait pas à avoir à se justifier auprès d'autres personnes. :)

      Supprimer
  3. C'est un très joli article dans lequel je me retrouve de plus en plus. D'un naturel à tout planifier, j'avais décidé de comment ma vie allait se dérouler et puis tout à changé, j'ai je l'espère enfin trouvé ma voie et même si cela me fait un peu peur de changer de domaine d'études, de prévoir autre chose, Et de me lancer dans quelque chose que je ne connais pas, Je suis plus qu'heureuse d'avoir le courage de le faire et je me dis que la vie le sera que plus belle après.

    Des bisous,
    Cécilia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors bon courage pour cette nouvelle aventure ! :)
      Le principal, c'est de faire les choix qui nous tiennent vraiment à cœur, en effet.

      Supprimer
  4. Je ne savais pas que tu avais été intermittente ! J'en apprends tous les jours ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, oui, j'ai un peu eu plusieurs vies. xD
      Après mon master, j'ai travaillé en studio d'animation, de production de documentaire, et sur le tournage du premier Belle et Sébastien. :)

      Supprimer
  5. Joli article ou je me retrouve aussi.
    Ne pas hésiter à faire ce que l'on désire et être heureuse dans ce que l'on fait c'est important....mais le chemin n'est pas toujours évident. Bravo à toi d'avoir osé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Estelle ! :)
      Ce n'est pas toujours facile, mais oui, c'est finalement le plus important.

      Supprimer
  6. Marjorie Gadret18 novembre, 2017

    Super article qui me conforte dans mon envie de changement
    .


    Il y a toujours des obstacles mais pour une fois je vais penser à moi et arreter de penser aux autres avant ��

    Je n'ai pas trop le moral ( rupture sentimentale) et à 25 ans grosse remise en question mais ton article me boost et donne envie d'atteindre cet objectif .

    Merci à toi belle journée ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je t'envoie plein de bonnes ondes !!
      Pour atteindre l'objectif que tu t'es fixée, et aller de l'avant. :)

      Supprimer
  7. Je découvre ton blog par le biais de cet article que j'aime beaucoup... je pense aussi qu'il est essentiel de s'écouter, de se questionner pour savoir ce que l'on veut, de quoi on rêve. Pour moi, être bien passe par se connaître et se donner les chances de se réaliser :-) Sinon, j'adore ta tenue et tes photos, tout en douceur et couleurs automnales !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien... bienvenue par ici ! :)

      Je suis ravie que cet article t'ait permis de découvrir mon blog, et je te remercie pour les compliments sur ma tenue et les photos. :)

      Supprimer
  8. Comme toi, avec mon bac S on m'a vu partir en médecine, rester des années avec mon copain de l'époque. Aujourd'hui, je suis en DUT dans le multimédia, qui me correspondait plus, j'ai un nouveau copain, j'ai comme toi des envies qui vont dans tous les sens, qui me font un peu peur mais qui me motive !

    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien eu raison !
      C'est tellement important de faire ce que l'on aime ; on ne vit qu'une fois après tout. :)

      Supprimer
  9. Merci pour ce très bel article. Savoir écouter ce dont on a réellement envie me semble tellement important pour se sentir vraiment épanouie et active dans sa vie. Et qu'importe si ce n'est pas le chemin déjà tout tracé devant nous que nous choisissons, ce qui compte vraiment c'est de se sentir bien au moment présent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est certain ! :)
      Vivre l'instant présent, ça peut paraître cliché comme phrase, mais c'est surtout ce qui nous permet de profiter au mieux de la vie.

      Supprimer
  10. Très bel article qui donne à réfléchir et à se poser les bonnes questions. Je suis ravie de te voir épanouie, et je ne sais pas si c'est par rapport à notre âge, mais ça fait du bien de se rendre compte qu'on fait à peu près les mêmes constats sur les années qui se sont écoulées.

    Grosse bise et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alexandra ! :))
      Peut-être en effet que l'on arrive à un âge "charnière" qui nous donne un peu à réfléchir, en effet. :)

      Supprimer
  11. « Peut-être que les gens diront que je ne sais pas ce que je veux.
    Moi, au contraire, je crois que je sais exactement ce que je veux : écouter mes envies et me lancer le DÉFI de les réaliser. »

    Wow, c'est juste parfait!

    RépondreSupprimer