SLIDER

Mes bonnes adresses à Lyon - rentrée


Quand je voyage, j'aime bien manger.
Quand je suis chez moi, j'aime bien manger.

Ce qui me fait me demander si je ne suis pas un peu obsédée par la nourriture. Ou si, tout simplement, je ne trouve pas quelque chose de très RÉCONFORTANT dans le fait de partager un repas - ou de me préparer un petit goûter après une journée chargée.

Après tout, on voit rarement des guerres éclater à cause d'un poisson trop cuit ou d'un légume trop salé. 

Peut-être que la nourriture a ce pouvoir : celui de rassembler les gens.
Je dis peut-être, mais j'en suis intimement convaincue.

J'aime et je n'aime pas cuisiner.
Ce n'est pas la passion de la découpe du chou-fleur qui m'anime quand je me mets derrière les fourneaux (expression cliché et désuète que j'affectionne sincèrement) ; c'est le plaisir de savoir que je vais rassembler des proches autour d'un plat que j'ai préparé pour eux.

Et quand je vais au restaurant, c'est un peu la même chose.
J'aime savoir que je vais bien manger, et j'aime tout autant l'idée que je vais le faire en bonne COMPAGNIE, en discutant de jolis projets, de la dernière découverte scientifique que j'ai vue passer sur internet, et du prochain repas que l'on va faire.

Parce que oui, j'aime bien manger.
Et j'aime bien parler du fait de bien manger.


Ani

RESTAURANT HALIEUTIQUE


Généralement, je fais ma curieuse. J'essaie d'avoir des avis sur la carte et de dénicher quelques photos des assiettes avant de décider d'aller découvrir une nouvelle adresse.

Pour Ani, j'avoue, j'en savais très peu à son sujet.
Je ne savais pas que la décoration était d'inspiration berlinoise avec ses murs bruts et quelques pierres apparentes. Ni que le chef travaillait sa carte autour des produits de la mer.

Je savais juste que c'était le grand frère (traduction de Ani, en japonais) de Oto Oto et Imouto, les deux premiers restaurants du chef Gaby Didonna ; deux adresses que j'apprécie beaucoup.

La surprise fut donc totale ; je me suis simplement laissée guider par le serveur professionnel et chaleureux qui avait deux-trois blagues (bien dosées) à nous faire sur la carte. Et j'ai été ravie : du contraste entre un local aux allures indus' mais un mobilier tout aussi élégant que la vaisselle dans laquelle nous avons savouré nos plats ; plats cuisinés avec beaucoup de finesse et de RAFFINEMENT.

Bref, on a passé un excellent moment et nos papilles aussi.

Ani
199 rue de Créqui, 69007 Lyon

Page facebook : fb.com/Ani-1823045131288715/


Mob Hotel

HÔTEL À CONFLUENCE


C'est toujours agréable, et un peu hors du commun, de passer une nuit dans un hôtel de sa ville.

La rentrée était tout juste arrivée que l'on me proposait un bref séjour de staycation au Mob Hôtel ; l'occasion de découvrir le second établissement du nom, après celui de Paris, et de faire des ombres chinoises dans la chambre avant de s'endormir.

Oui, des ombres chinoises.
Pile au-dessus de la tête de lit, surmontée d'un petit rideau de théâtre rouge qui ne pouvait que me séduire. 

Tout, dans l'hôtel, invite à la détente ET à la CONVIVIALITÉ ; ce qui n'est absolument pas incompatible. Le baby foot pour huit personnes est un idée de génie, tout comme la grande bibliothèque en libre service, où l'on peut louer ou acheter les bouquins à prix éditeur.

Le soir venu, on s'est régalé avec les pizzas proposées à la carte, devant un feu de cheminée totalement hypnotique. (Bon à savoir : le restaurant est vegan friendly, proposant des alternatives végétariennes et végétaliennes). Petit bémol au dessert : le riz au lait manquait d'onctuosité et d'un peu de cuisson.


Mob Hotel Confluence 
55 quai Rambaud, 69002 Lyon

Site internet : mobhotel.com


Le Bistrot du Potager Gerland

CUISINE À PARTAGER


Il y a quelques semaines, on passait devant ce bâtiment entièrement rénové en se demandant, avec monsieur, ce qu'il pouvait bien y avoir dedans ; les grandes portes vitrées et les pierres apparentes nous avaient complètement attiré l’œil. 

Un restaurant. 
Le troisième Bistrot du Potager avait installé ses quartiers au rez-de-chaussée. Et l'intérieur est tout aussi beau.

Des cuivres suspendus à l'entrée des cuisines semi-ouvertes, des banquettes d'un bleu plein de pep's et d'élégance et un magnifique bar (presque) au centre ; c'est l'esprit bistrot complètement revisité et MODERNISÉ pour en faire un lieu toujours aussi chaleureux, mais avec sa touche de raffinement sans chichi.

Ce soir-là, je me suis régalée avec quelques tapas : de la très bonne charcuterie et un croque-monsieur avec un bon goût de truffe, parmi les meilleurs que j'aie jamais mangé. D'ailleurs, depuis, on essaie de trouver comment le refaire à la maison !

Le Bistrot du Potager Gerland
83 rue de Gerland, 69007 Lyon

Site internet : http://www.lebistrotdupotager.com/bistrot/le-bistrot-gerland/


4 commentaires

  1. oh j'habitais à gerland ! j'aurais adoré tester le bistrot du potager, si j'ai l'occasion de retourner à lyon un jour

    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  2. Je vais très souvent à Lyon, mais c'est toujours sympa
    de découvrir de bonnes adresses ! Merci :)

    Emilie - Clichés d'Ailleurs

    RépondreSupprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007