SLIDER

Oh ! ma jolie manucure


Au mois de mai dernier, je me lançais dans une nouvelle aventure superficielle et girly : la manucure. Une sorte de défi à relever, en espérant retrouver un semblant d'ongles beaux et mi-longs qui ajouteraient une petite touche de féminité au bout de mes mains. 

Parce que mes ongles et moi, c'est une histoire qui a du mal à dépasser le demi-millimètre au-dessus du doigt. Ils cassent. Les uns après les autres. Au rythme d'une valse effrénée, entraînant avec eux les fils de laine de mes écharpes blessées par leurs crocs acérés. Damned ! 

Quelques coups de pinceaux plus tard, mes ongles sont retranchés derrière leur carapace de combat. Une fine pellicule de couleur qui les protège des accrocs. Le vernis aurait tendance à fragiliser les ongles... et bien il faut croire que sur des ongles déjà bien faibles, ça ne pas guère être pire. Voire même, ô miracle, les rendre momentanément plus forts. À la façon d'un bouclier, quand il est gentiment tenu devant soi. 

Verdict


Depuis, je me suis constituée une mini-armée de flacons en verre, au liquide : coloré pour l'été, pailleté et métallisé pour les soirées, pastel et neutre pour le train-train quotidien. À défaut d'être ultra douée de mes cinq doigts libres et d'avoir assez de patience pour passer 6 couches et rester 15 minutes à attendre entre chaque, je me limite à un petit mix de couleur taupe et quelques coups de vernis pailleté argenté par-dessus (avec un pinceau peu chargé, pour ne déposer qu'une très fine pellicule sur le haut de l'ongle).

Bref, après trois mois de vernis colorés (avec des pauses sans, bien sûr) au bout des doigts, le constat est "on-ne-peut-plus-positif" : 

 je n'ai plus l'impression d'avoir barbouillé mes ongles avec un feutre (effet hautement indésirable qui apparaît quand on adore les manucures des copines mais qu'on n'arrive pas à les trouver belles sur ses propres mains) même si je ne suis pas encore prête à passer au rouge #ff0000,

 je parviens à conserver intacte une longueur d'un ou deux millimètres au-dessus de l'ongle quand il est vernis,

 je peux assortir mon vernis à mes tenues et je commence même à lorgner sur les articles de presse et blog sur les tendances ongles

J'aime...


Tandis que l'été poursuit son cours, on reste sur les belles couleurs vitaminées qui égaient les manucures. Plus difficiles à porter sur ma peau claire, j'ai plutôt tendance à rester dans les classiques tons neutres, en attendant les couleurs de la rentrée.

Apparemment, les prévisions de l'automne-hiver sont au métallisé (or, bronze, argent), nude, gris et couleurs des pierres précieuses, sur ongles relativement courts et arrondis. ça me plait déjà !


Et vous, vous les aimez comment vos ongles ?

Lien partenaire

2 commentaires

  1. Hello miss grenadine ! Ton kiko Quick dry comment est il au niveau de la tenue ?? Je le trouve super beau ( c'est le 856 non ?) merci ! Emma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 856, c'est bien ça ! ^^
      Tenue très très bonne franchement. Le vernis s'éclaircit au bout des ongles après 4-5 jours, mais c'est tout. Par contre, assez difficile à retirer au dissolvant. ;)

      Supprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007