SLIDER

Danemark
Affichage des articles dont le libellé est Danemark. Afficher tous les articles

Mes bonnes adresses à Copenhague

6 mars 2019


Est-ce que j'étais déjà un peu obsédée par les SMØRREBRØD avant de partir à Copenhague ?
Oui.

Et est-ce que j'en suis revenue avec une envie d'en manger bien plus souvent, et une quête perpétuelle du pain parfait pour les faire à la maison ?
Re-oui.

Alors pour clore cette série d'articles sur Copenhague et ses alentours, j'avais envie de vous parler des (nombreuses) adresses où nous nous sommes régalés pendant tout le séjour. 

Autour de smørrebrød ; une obsession, je vous avais prévenu !
De délicieuses pâtisseries à la cannelle.
De boissons chaudes aussi, parce que c'est hyggelig. Et que se réchauffer en tenant sa tasse entre ses mains, même en plein mois d'août, c'est parfois nécessaire...


Déguster des smørrebrød


Smørrebrød, littéralement ça signifie : pain et beurre.
Mais autant dire qu'on est bien loin de la simple tartine de pain beurrée.
Légumes, viandes, poissons, fruits, fromages, sauces... je pense qu'il existe autant de combinaisons que de danois. 

D'ailleurs, on a nous même testé et validé une recette (le soir, après une longue journée de visite et de promenade, on mange souvent dans notre logement) : poulet, poire, roquette et mayonnaise.

Et à l'heure du déjeuner, on s'est régalé aux :

- Designmuseets café, le restaurant du musée du design, qui est une excellente surprise. Les smørrebrød sont préparés avec des produits de saison tout en étant très abordables (les moins chers des trois adresses testées),

- Orangeriet Kongens Have se situe dans une ancienne orangerie ; les smørrebrød sont excellents et raffinés (gros coup de cœur pour celui aux crevettes marinées, avocat, citron vert, cream cheese fumé
et aneth), et ce fut parfaitement agréable de déjeuner dans cette salle très lumineuse, avec vue sur le parc, alors que la pluie s'abattait sur les carreaux ; les prix y sont cependant beaucoup plus élevés qu'au Designmuseets café,

- Restaurant Schonnemann est une institution danoise où toute la carte est faite de plats traditionnels ; on y retrouve donc des smørrebrød plus classiques mais dont les recettes changent encore véritablement des deux premiers. Le restaurant est autant prisé par des hommes d'affaires que par les touristes, donc la réservation en ligne est obligatoire pour avoir une place.

* * *


Pour la pause déjeuner


Il faut bien l'avouer, la vie est chère au Danemark. Et la restauration fait partie des gros pôles de dépense dans un voyage à Copenhague. D'où l'intérêt d'avoir un logement avec un coin cuisine pour éviter de manger tous les jours à l'extérieur.

On a tout de même délaissé quelques fois les smørrebrød pour déjeuner aux :

- Atelier September, un coffee shop lumineux avec un personnel chaleureux et une ambiance "comme à la maison" où l'on retrouve bien sûr le traditionnel (mais très bon) avocado toast

- Palaeo Pilestraede comme un fast food nouvelle génération, avec des produits les plus naturels possibles ; burgers et hot dogs sont au menu. Peu de place en intérieur et beaucoup de commandes à emporter ; l'attente peut être assez longue.

* * *


Coffee shop & pâtisserie


Le goûter, c'est sacré.
C'est la pause de la journée, celle qui permet de se (re)poser pour mieux repartir.

Et à Copenhague, il y a de quoi faire.
De bonnes adresses pour jouer les gourmands. Boire (beaucoup) de café.

En revanche, pour le thé, le choix est plus limité, alors je me suis rabattue sur les chocolats chauds et les chaï latte qui ont toute leur place sur la carte des coffee shops. Avec, en bonus, le bonheur de trouver des laits végétaux sur toutes les cartes, et sans supplément !

- Emmerys, c'est une enseigne de pâtisserie et café entièrement bio, avec plusieurs établissements dans Copenhague et dans quelques autres grandes villes danoises ; l'ambiance est ultra cocooning, avec des plaids sur la terrasse et des bougies sur chaque table. Les roulés à la cannelle sont excellents, et si, comme le bûcheron, le skyr islandais vous manque... ils en ont !

- Andersen & Maillard, ce coffee shop qui torréfie lui-même son café, et qui a un succès tel que les danois font la queue pour prendre ne serait-ce qu'un café à emporter. Ce que nous avons fait (un très bon chocolat chaud pour moi) lors de notre session de chine au marché aux puces de Nørrebro avant de se promener dans le parc/cimetière où l'on peut notamment voir la tombe H.C. Andersen.

- Conditoriet La Glace, la plus vieille pâtisserie de la ville... et aussi le seul véritable salon de thé que nous avons fait (deux fois !). Des gâteaux à plusieurs étages, des recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres (je prendrais bien, la tout de suite, une part de ce gâteau au praliné amandes/noisettes, abricot, croustillant de chocolat/amandes)... la salle est très grande mais en demi-sous-sol donc très peu lumineuse.

- The Coffee Collective, un torréfacteur qui a de nombreux coffee shop dans tout Copenhague. Il est même possible d'acheter du café sur place, et de le faire moudre différemment selon la machine que l'on a à la maison !

* * *


Début de soirée dans un bar à cocktails


Notre petite tradition quand la destination s'y prête : découvrir un ou deux bars à cocktails pour voir - et surtout déguster - ce qui se fait à l'étranger ; souvent l'occasion de faire de très belles découvertes.

- Lidkoeb, plutôt excentré, avec une entrée pas forcément facile à trouver... mais une fois à l'intérieur, on se retrouve plongé dans une ambiance 100% hyggelig, avec lumière tamisée, bougies à tous les coins de la salle, du mobilier en bois... et même un (excellent) cocktail nommé hyggelig Martini : gin Tanqueray Ten, Hygge Akvavit, Lillet blanc et bitters pamplemousse.

- Ruby est, à l'inverse, en plein centre de Copenhague. L'ambiance y est cosy, avec vue sur une partie du château de Christiansborg, et les cocktails y sont également très bons. Pour ma part, je me suis régalée avec un (dont j'ai oublié le nom) à base d'Amaro Nonino Quintessentia, bourbon Bulleit 10 ans, select aperitivo et jus de citron jaune.

* * *


Mais aussi...


Pour terminer cette (un peu longue...) liste de mes belles adresses testées à Copenhague, je voulais vous parler de ces deux dernières :

- Osterlandsk Thehus si vous aimez, comme moi, vous rapporter du thé de tous vos voyages ; l'Imperial Earl Grey Med Jasmin, ainsi que le Orange Med Skal sont bio et excellents ; le Kanel, en revanche, n'est pas assez fort en cannelle à mon goût.

- Meyers Bageri est une toute petite boulangerie bio créée par Claus Meyer qui est à l'origine du mouvement de la nouvelle cuisine nordique (dixit mon Lonely Planet de poche) ; c'est ici que nous avons pris du pain (absolument excellent) pour préparer nos smørrebrød maison, et nous nous sommes même laissés tenter par des pâtisseries à la cannelle, tout aussi bonnes !

* * *

Copenhague est une ville riche de bonnes adresses, et pas uniquement en restauration / bars et pâtisseries. Il y a plein de très jolies boutiques de décoration, des antiquaires un peu partout également. Alors si ce genre d'adresses vous intéresse aussi, je vous glisse le lien de mon compte Mapstr. C'est l'application que j'utilise depuis je-ne-sais-plus-combien-d-années pour y consigner tous ces endroits que je repère avant mes voyages, et ceux que j'ai beaucoup apprécié après les avoir testés. Alors n'hésitez pas à me les piquer, c'est fait pour ça !


Egalement sur le Danemark : 


Escapade de château en château au nord de Copenhague

12 févr. 2019


Changement de décor !
Après les paysages sauvages du Danemark du côté des falaises de Møn, nous avons passé une nouvelle journée dans Copenhague avant de reprendre la voiture, direction le nord cette fois-ci.

Cap sur le château de Hamlet !
Ou du moins, celui que Shakespeare a choisi comme théâtre de sa tragédie.

Autant dire que, férue de théâtre comme je suis, il m'était impossible de passer à côté. D'autant que chaque été, la pièce y est jouée par des comédiens qui entraînent les visiteurs de salle en salle ; donnant ainsi vie aux personnages et aux appartements du château.

Voiture louée pour 8h30, nous avions donc une journée complète devant nous.
Pour monter à Helsingør où se trouve le château de Kronborg.
Mais aussi pour faire un arrêt par les deux autres châteaux, repérés sur notre trajet.


Frederiksborg


En commençant par le château qui abrite le musée national d'histoire.

Avec déjà de nombreux musées visités à Copenhague, nous nous sommes contentés de faire une halte pour le voir de plus près (parce qu'il est absolument MA-GNI-FIQUE. Forcément, ses briques ne m'ont pas laissé de marbre !) et se promener dans ses jardins qui sont en accès libre.


En début de matinée, tout était très calme. Nous étions pratiquement les seuls visiteurs à errer dans le jardin baroque puis dans le jardin romantique à l'anglaise...

Une belle promenade qui se termine par une superbe vue sur le château, avec les jardins en contrebas.
Frederiksborg slot
3400 Hillerød

Site internet : dnm.dk

Fredensborg


J'ai bien tenté de me faire inviter pour une tasse de thé, mais il semblerait que les danois, contrairement aux anglais, sont plutôt des amateurs de café ! Alors, comme les cars touristiques de passage, nous nous sommes contentés d'admirer la résidence royale de l'extérieur.

Le château de Fredensborg ne se visite qu'au mois de juillet, notamment parce que la famille royale y vit 6 mois dans l'année, au printemps et à l'automne.


Mais ici aussi, le parc du château est ouvert au public.
Et, en dehors de quelques zones comme l'orangerie ou le potager qui ne se visitent également qu'en juillet, il est possible de faire une belle balade sur toute le domaine.

Au calme.
Avec le bruit du vent dans les feuilles pour fond sonore.


On a même repéré une biche, de loin. Ou un faon peut-être. De passage, juste quelques secondes.
En faisant le moins de bruit possible, on a tenté de s'approcher. De voir si on le retrouvait.
En vain.

On a fait le tour du château, rêvé de piquer quelques idées d'architecture pour notre future maison... et on a repris la route.
Fredensborg slot
Slottet 1B, 3480 Fredensborg

Site internet : kongehuset.dk

Kronborg


Pensant arriver à l'heure du déjeuner, nous avions prévu le pique-nique ; avocats et pain danois, que nous avons sorti à deux pas du parking du château où des tables sont prévues pour les petits (ou gros) creux.

On a eu un succès fou.
Des moineaux, des mouettes et des merles étaient nos plus grands fans.
Ils étaient absolument partout autour de nous, si bien que j'ai même pu tendre un petit bout de pain à un moineau qui est venu le picorer directement dans ma main.

J'étais ravie !
Mais nous avions déjà commis une erreur : n'avoir qu'en tête de manger alors que nous étions sur un parking privé... indiqué par aucun panneau ni aucune barrière à l'entrée, mais il y avait un petit horodateur dans un coin. Et comme la plupart des touristes, si j'en crois les témoignages trouvés sur internet, on s'est pris une amende. 
Donc, attention aux abords du château : cherchez bien l'horodateur pour vous acquitter du droit de stationnement. 


Le château se situe vraiment au bord de la mer Baltique, face à la Suède.
Les canons sont encore tournés vers leur meilleur ennemi, d'ailleurs.

Une petite anecdote qu'ils nous ont raconté : seuls les anglais et les français se seraient plus faits la guerre que les danois et les suédois !


Tous les étés depuis je-ne-sais-combien-d'années, le château accueille une troupe de comédiens qui met en scène et joue Hamlet, dans tout le château. Durant les mois de juillet et août.

Non seulement c'est une superbe occasion d'entendre Shakespeare en langue originale (et rien que pour ça, c'est à ne pas manquer), mais aussi de parcourir le château d'une façon différente. Plus ludique.

On passe, tour à tour, des appartements du roi à ceux de la reine, de la cour extérieure à un couloir... les personnages nous donnent rendez-vous dans tout le château pour connaître la suite, pour assister à une confrontation, une rencontre en secret, un complot, un duel...

Le château prend vie, comme s'il était encore habité, grâce aux comédiens qui s'approprient l'espace.







Une salle est d'ailleurs dédiée aux différents comédiens passés par le château de Kronborg. On retrouve notamment Kenneth Branagh (a.k.a professeur Gilderoy Lockart !) qui a endossé le rôle de Hamlet en 1988... et Jude Law, aussi, est passé par là !
Kronborg slot
3000 Helsingør

Tickets : 95 DKK en plein tarif, gratuit pour les moins de 18 ans
Site internet : kongeligeslotte.dk

Helsingør 


On a terminé la journée dans les rues de la ville.
Colorées. Avec de belles façades en briques. 

On s'est arrêté prendre une boisson chaude, un chaï latte pour moi et certainement un café pour le bûcheron... et puis on est retourné à Copenhague pour nos dernières journées de vacances en terre danoises.

Excursion aux falaises de l'île de Møn depuis Copenhague

18 janv. 2019


Partir sur les routes islandaises m'a donné des envies d'évasion.
De découvertes de beaux paysages. De nature aussi.

Alors quand nous avons préparé nos vacances à Copenhague, nous nous sommes réservés quelques jours hors de la ville.
Le temps d'une journée.
Une voiture louée. 
Rentrant au port le soir venu.

En commençant par une escale sur l'île de Møn, avec pour destination Møns Klint.
Les FALAISES de craie, abruptes, impressionnantes.
Sa plage, en contrebas.
Et puis ce grand bout d'histoire qu'elles renferment.


Parmi les nombreuses couches de sédiments qui ont donné naissance aux falaises, milliers d'années après milliers d'années, il y a cette ligne noire.
Une longue ligne noire qui ressort de ces grandes façades rocheuses blanches.

Une empreinte qui raconte l'histoire de la terre.
Ou du moins, une partie.
L'impact d'une MÉTÉORITE, il y a 67 millions d'années.
La roche projetée dans l'air. La roche enflammée. La roche retombée noircie sur terre. Puis l'extinction massive des espèces qui en a découlé.

Et 67 millions d'année après, cette ligne tracée au cœur des falaises.
Cette ligne noire comme récit de l'histoire de la terre, bien avant que nous ne soyons nés.


Plusieurs circuits de randonnée partent du Geo Center Møns Klint, devant lequel se trouve un grand parking (payant) pour garer les voitures.

Nous en avons choisi un qui commençait par longer le sommet des falaises.
Sous les arbres.
Avec cette étendue d'eau à perte de vue.

Le chemin descendait ensuite sur la PLAGE, au pied de ces falaises absolument colossales vues d'en bas. 

Le circuit est équipé d'escaliers et de passerelles en bois, ce qui le rend relativement facile.
Une bonne paire de chaussures de randonnée, et ce serait presque une promenade de santé...
S'il n'y avait pas les 38 544 marches à remonter une fois sur la plage !


Stevns Klint


On pensait venir faire une simple randonnée dans un site magnifique...

Mais on a fait un véritable voyage dans le temps.
S'arrêtant sur la route sur le site de Stevns Klint qui a permis de mettre au jour cette trace historiquement / scientifiquement et archéologiquement si importante, que l'on peut facilement observer à Møns Klint.

Une petite exposition est d'ailleurs consacrée à cette découverte.
Il y a aussi une aire de pique-nique où l'on s'est installé, au pied du phare, face à la mer, avec nos smørrebrød préparés le matin avant de partir.


Antikvarisk


Je ne l'avais pas prévu ainsi, cet article.
Mais mes doigts sur le clavier en ont décidé ainsi.
Vous remontez, vous aussi, le temps. 

Ce jour-là, c'était un dimanche.
Et c'est de la façon la plus hyggelig possible (en terres danoises, c'était carrément the-place-to-hygge) que nous l'avons passé. 
Délaissant la montre au profit de rencontres fortuites.
Comme ces ANTIQUAIRES le long des routes.

Partout.
Dans les petits villages, de grandes maisons indiquaient "Antikvarisk".
On s'est arrêté, plusieurs fois. Pour le plaisir de chiner.


Keldby et Elmelunde


Nous avions tout de même noté quelques arrêts.
Des sites d'intérêt, comme on dit.
Dont deux églises au décor absolument superbes. Et différents.

Des peintures médiévales au plafond.
Un peu passées à présent. Presque pastel.


Vallø slot


On avait commencé la journée par une PROMENADE dans le parc du château de Vallø.
En amour devant sa façade en briques. Forcément.

À regarder, aussi, un vol de tourterelles. 
Très bas. Entre quelques arbres.
Presque à notre hauteur.

Le château ne se visite pas de l'intérieur, mais l'accès au parc est libre.
Une belle façon de commencer la journée. Et de faire une halte sur la route avant de continuer en direction du sud.


Egalement sur le Danemark : 



Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007