Que cherchez-vous ?

10 oct. 2017

Booster sa créativité au quotidien

5 idées pour stimuler sa créativité au quotidien

Chaque fois que je m'installe pour écrire un article, je me confronte à LA PAGE BLANCHE.
À cette petite angoisse de ne pas trouver les mots pour le commencer.

J'aime tellement les mots qu'ils me donnent du fil à retordre. Comme si les aimer, c'était devoir souffrir un peu pour les faire sortir de dessous mes doigts.

Souvent, je ne sais pas comment débuter.
Je me torture l'esprit avant de m'y mettre. Et j'écris des paragraphes que je ne rature plus (merci la technologie) mais que je fais disparaître peut-être encore plus cruellement. Je les efface, en un "souligné / suppr". Et il n'y a alors qu'à tout recommencer.

Avoir besoin de me STIMULER pour continuer à écrire, cela fait partie de mon quotidien. Et quelque part, je dois être un peu masochiste, de continuer comme ça, à aimer les mots, et à leur donner mon entière bénédiction quand il s'agit de me torturer.

Autant que ça serve, je me suis dit.
Autant vous faire partager ces petits trucs de marionnettiste qui me permettent, un peu, de dégripper la machine et d'en reprendre les rennes. Que ce soit pour écrire, peindre, trouver de nouvelles idées au bureau...


Instaurer

UN RITUEL


J'ai longtemps cru que la créativité était synonyme de spontanéité. 
C'est vrai. 
Parfois.

Mais c'est une vision un peu romantique de la création, que j'avais étant plus jeune. J'imaginais de grands élans poétiques qui auraient surgi de l'esprit de Rimbaud ou Victor Hugo, et je me refusais un peu à croire au travail qu'il y avait derrière ; à la réflexion du choix du bon mot ou de la bonne rime. Comme si cela enlevait de la magie à la création.

Aujourd'hui, je préfère un peu d'organisation à la spontanéité. Il parait que la créativité a besoin d'un rituel, pour se mettre en route, et je n'en doute plus. J'écris presque systématiquement mes articles le matin, entre 9h30 et 12h, assise derrière mon bureau, avec une tasse de thé à portée de main. Un petit rituel presque réglé comme du papier à musique, qui indique à mon cerveau qu'il est temps de commencer.

(Mais tout ça, sur un bureau dans le plus grand des DÉSORDRES; c'est la science qui le dit : le désordre aide à la créativité.)

Lire pour booster sa créativité

Lire

QUELQUES PAGES


Quand tout est bloqué, je lis.
Quelques phrases, deux-trois paragraphes, sur un sujet qui m'inspire, une langue qui me parle... pas toujours du français ; l'anglais sonne différemment et me nourrit d'autre chose.

J'ai passé trois ans en licence de lettres, à être abreuvée de mots, et je sais qu'aujourd'hui, toutes ces lectures sont quelque part en moi.

D'ailleurs, lire, ça vaut aussi pour le photographe ou le chef cuisinier en panne d'inspiration ; des études ont montré que lire 5 à 6 pages par jour aide à DÉBLOQUER la créativité ! Et pas seulement : ça diminue le stress, augmente l'empathie et le bonheur, et ça démultiplie notre vocabulaire. Une bonne raison de faire le plein de lecture feel good, de thriller et d'un peu de magie.

Lire 5 pages par jour peut changer votre vie


Marcher

AVANT DE S'Y REMETTRE


Il y a un endroit peu commun où, je me suis rendue compte, l'inspiration me venait facilement. C'était quand je ne travaillais pas encore à mon compte ; je prenais souvent le MÉTRO pour rentrer chez moi, tout en réfléchissant à l'article que j'allais écrire, une fois à la maison.

Souvent, une phrase faisait tilt.
La première de l'article. Toujours la plus difficile à trouver.
Je sortais alors mon téléphone et je commençais à écrire mon article, dans le métro, avec le brouhaha alentour et les mouvements du wagon.

J'étais dans ma bulle. Et je venais juste de marcher pour parvenir jusqu'au métro.

Comme si bouger débloquait ma créativité.
Et pas seulement la mienne ; une étude aurait démontré que se mettre en mouvement stimulerait l'inspiration.

Aujourd'hui, je prends moins le métro, mais je ne manque jamais de réfléchir à mes articles sur mon vélo. D'ailleurs, j'ai déjà presque entièrement écrit mentalement cet article, en rentrant du sport, il y a une petite heure. Pas avec les mêmes mots, impossible, mais j'aime bien faire travailler la machine quand je le peux.

Stanford study finds walking improves creativity

Faire des listes et brainstorming pour stimuler sa créativité

Faire

UN BRAINSTORMING


Si les brainstormings ont autant de succès dans les réunions d'entreprise, ce n'est peut-être pas une coïncidence ; proposer des idées en amène d'autres, et commence alors un beau cercle vertueux.

Seul(e), ça marche aussi.
Avec un crayon et carnet ; écrire des mots, lancer des idées sur le papier, personnellement, ça m'aide beaucoup. 

J'ai d'ailleurs tout un carnet de BROUILLON sur lequel défilent mes prochains sujets d'article ; une page par sujet, avec le thème écrit en haut, et dessous, des listes. Des mots, des débuts de phrase, des classements... et j'y reviens chaque fois qu'une idée me vient ; je la consigne, et le jour où j'ai envie de vous parler d'un sujet, je reprends la page, et je peaufine avant de me lancer.

Cet article, par exemple, cela doit bien faire un an qu'il est en attente et qu'il s'est nourri de mon expérience et des études que j'ai lues sur le sujet. 


Écouter

DE LA MUSIQUE BAROQUE


Peut-être le plus inattendu des conseils ! Mais j'aime savoir ce que raconte la science, et je m'intéresse beaucoup à tout ce qui peut nous aider, dans notre quotidien.

Et un jour, je suis tombée sur cette hypothèse : écouter de la musique baroque, comme les 4 saisons par exemple, synchroniserait nos ondes cérébrales sur une fréquence qui accroît la créativité

Je ne sais pas si c'est un bienfait que l'on ressent après un certain temps d'écoute, mais personnellement, j'aime beaucoup l'esprit dans lequel ça me met, d'écouter de la musique classique. Mozart, en particulier, mais Vivaldi et ses 4 saisons est plutôt très agréable aussi. Alors pourquoi s'en priver ?

For greater creativity, go for baroque


Et vous, vous avez d'autres petits trucs
pour vous booster votre créativité ?


P.S : j'ai aussi remarqué que les idées me venaient souvent sous la douche ; peut-être que la chaleur enveloppante de l'eau délasse les muscles ET le cerveau ?

6 commentaires:

  1. Très inspirant ! Je démarre justement un nouveau blog (j'en avais déjà un très accès sur les loisirs créatifs) Le besoin d'écrire des chroniques personnelles sur des sujets très variés au jour le jour à pris le dessus ! Quand le projet n'était encore qu'un idée, mon cerveau était en ebullition, il était capable de formuler des paragraphe entiers de réflexions à des moment complément impromptus (sous la douche, juste avant de dormir,en faisant les courses, jamais au bon moment quoi...) Et bien sur... Une fois le projet concrétisé, et le moment venu d'écrire le premier article, *PAF* la panne ! Le syndrome de la page blanche. C'est tellement frustrant ! Du coup je commence à m'instaure un petit rituel et par ailleurs, je note des mots clés sur un carnet dès que j'ai une idée qui me passe par la tête. Pourvu que cela porte ses fruits ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :)
      Je suis sûre que noter des petites choses, dès qu'elles arrivent, aidera à tout débloquer. Alors je te souhaite un très bon (re)démarrage de blog. :)

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ces conseils ! En effet, j'écrivais pas mal dans le métro car je réfléchissais en y allant :)
    Sinon parfois, j'ai du mal à écrire, mais j'ai des idées ... alors je les dicte. Avec mon Iphone, je lance des idées, des phrases, tout ce qui reste en tête mais n'arrive pas à être écrit. Puis après je corrige, et je continue d'écrire, ça fait du bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais réussi à me mettre à dicter alors que je pense sans cesse à mes phrases en me déplaçant, c'est bizarre. Il va vraiment falloir que je teste, du coup, bonne idée ! :D

      Supprimer
  3. Je ne sais pas si la musique Baroque est vraiment spécifiquement recommandée pour accroitre la créativité, mais je sais que la musique en général a cette vertu. Lorsque j'étais au lycée, je ne pouvais pas rédiger une dissertation à la maison sans écouter la symphonie du nouveau monde de Dvorak. Et j'ai racheté le CD au moment de rédiger ma thèse !
    Sinon pour ma part les idées me viennent effectivement en marchant et prenant les transports en commun, mais également en conduisant. Et là c'est difficile de les attraper au vol avec les mains sur le volant... peut être avec un système de dictaphone associé au kit main libre ?
    Enfin, je ne sais pas si ça marche pour l'écriture, mais ma créativité déco et diy s'éveille lorsque je flâne dans les magasins. Je peux rester de longues secondes un objet dans la main, les yeux fixés dessus, mais mon regard portant au-delà : Je vois l'objet chez moi, intégré, transformé, relooké ou recopié, etc. Malheureusement je ne mets pas à exécution rapidement tous ces projets qui me viennent alors j'essaie d'avoir toujours un petit carnet à porté de la main pour tout noter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plusieurs études essaient d'en savoir plus au sujet de la musique et de leur effet sur notre cerveau ; la musique baroque aurait cette capacité à synchroniser nos ondes cérébrales sur une fréquence qui accroît la créativité d'après certaines études, d'après d'autres, c'est toute la musique plutôt "joyeuse" qui aurait cette faculté.
      Finalement, ce qui importe, c'est de trouver son truc qui marche, même si ça n'a scientifiquement pas encore de preuve formelle, haha !

      En effet, le dictaphone pour les idées qui arrivent au volant est plutôt une bonne idée ! :D

      Supprimer