SLIDER

Islande
Affichage des articles dont le libellé est Islande. Afficher tous les articles

Road trip dans la péninsule de Snaefellsnes en Islande

27 févr. 2018


Ce matin-là, le temps était brumeux.
Mais à vrai dire, je ne sais pas pourquoi j'écris ce matin-là puisque c'était plus ou moins le temps qui a accompagné tout notre voyage.

Une pluie fine.
Un ciel gris. Parfois bas.
De la brume au loin.

Exactement le genre d'ambiance dans laquelle on imagine bien écouter les légendes de peuples cachés, de fantômes islandais et de trolls pétrifiés. 
Le soir, après une longue journée de marche.
Un chocolat chaud entre les mains...

... bien que l'on ait troqué les longues RANDONNÉES contre de plus courtes, tout autour de l'Ouest islandais et du parc national de Snæfellsjökull. En commençant par une halte à quelques dizaines de kilomètres de notre logement, au pied du Kirkjufell.


Kirkjufell


Je n'ai toujours pas vu La Vie rêvée de Walter Mitty. 
Mais Ben Stiller aurait été filmé sur un skateboard juste ici, devant cette "montage église" (nom qu'elle doit à sa forme de clocher) dont découlent de nombreuses cascades dans les Kirkjufellsfoss.

Rapides.
Et bruyantes. Mais d'un bruit calme et apaisant. Toujours.
Entourées de rien d'autre que la verdure et la NATURE environnante.

Une bonne entrée en matière pour cette journée où l'on allait croiser nos premiers panneaux de signalisation indiquant la dernière station essence avant X km (X étant un nombre à trois chiffres, bien sûr.)


Arnastapi


Je crois qu'il y avait une pompe à essence à Arnarstapi.
Désaffectée peut-être. Ou du moins, n'acceptant pas la carte que nous avions.

Mais c'était surtout le point de départ d'une jolie petite randonnée durant laquelle le ciel bleu a fait une apparition. Avec quelques rayons de soleil se répercutant sur les falaises que nous longions, c'était magnifique.

On s'est dit que la nature était pleine de surprise ; que c'était beau et tellement dingue que l'eau puisse être à l'origine du façonnement de ces paysages, et que je voulais définitivement une maison en briques, avec une cheminée dedans.


Bref, une belle randonnée dont les derniers mètres se sont terminés au pas de course, en direction de la voiture, sous une pluie battante.

Je crois n'avoir jamais connu de temps plus imprévisible qu'en Islande !


Un peu plus loin, sur l'unique route que l'on allait suivre tout au long de la journée, nous nous sommes arrêtés à Hellnar. Un petit village composé d'une église, deux petits restaurants, quelques maisons plus ou moins posées de façon arbitraire, et une maison très colorée, au-dessus des trolls de pétrifiés.


Hellnar


La pluie s'était arrêtée.
Alors on a fait de même. On s'est mis en pause sur la plage de galets, et on a décidé de participer à la créations de TROLLS pétrifiés.

La légende raconte que ces petites tours de galets sont des trolls surpris par le lever du jour, et pétrifiés à jamais.
Un peu cruelle, comme légende.


On a pris le temps d'en faire un chacun. De choisir les plus jolies pierres. Celles dont la forme nous permettrait de faire tenir nos constructions précaires (surtout la mienne...), et on a marché, un peu, aux alentours...

... avant de faire une halte au Primus Kaffi où l'on s'est régalé. Une sorte de purée de poisson, consistante, en guise de plat. Et un meringue cake - apparemment très apprécié en Islande ; c'était le second que l'on mangeait - excellent.

Primus Kaffi
356 Snæfellsbær, Hellnar

Page facebook : fb.com/primuskaffi


Chaque fois qu'un panneau semblait indiquer un panorama, que google map indiquait un point d'intérêt ou qu'un groupe de quelques personnes s'arrêtait, on se tenait prêt à enfiler la doudoune et le gilet imperméable pour sortir de la voiture.


Snæfellsnes


C'est du côté des magnifiques falaises de basalte de Londrangar que l'on est entré dans le parc national de Snæfellsnss, qui entoure le volcan Snæfellsjökull. Endormi depuis plus de 1700 ans. Détenant l'entrée menant vers le centre de la Terre, si l'on en croit Jules Verne.

Je crois que c'est ici que nous avons pris le plus conscience de la fragilité de la nature.
Ou de sa capacité à renaître. 
Je ne sais pas, un peu des deux.

Mais c'est impressionnant de se dire que la végétation est capable de s'installer sur un champs de lave. À condition que l'homme se montre coopératif en suivant les chemins balisés, car le climat islandais ne lui donne pas énormément de temps, chaque année, pour pousser.

Le site est aussi un bon endroit pour faire un peu d'OBSERVATION d'oiseaux maritimes. Le long des falaises, notamment, où ils viennent faire leur nid en grand nombre.


Malariff


Un peu plus loin, sur la route, nous nous sommes arrêtés près du phare de Malariff ; impossible de le louper depuis la route.

Et comme ça, un peu au milieu de nul part, il y avait cet office de tourisme, le Gestastofa Visitor Center, où l'on trouve des informations sur la péninsule et le parc national de Snæfellsnes mais également sur tout l'Ouest islandais.

Et à quelques mètres, une belle avancée de pierres volcaniques qui semble se jeter dans la mer. Le terrain est glissant, mais avec de bonnes chaussures, on peut s'avancer au bord et profiter de la vue folle sur l'océan... vue dont cette maison, qui semble juste posée là un peu au hasard, doit bien profiter !


Öndverðarnes


Nous avons terminé la journée en longeant cette même route 574 qui traverse la péninsule de Snæfellsnes, nous réservant de belles surprises en chemin comme les FALAISES de Öndverðarnes et son phare, au milieu d'un désert de lave.

Sous une lumière presque irréelle.


C'était nos dernières heures dans l'Ouest Islandais. 
Le lendemain matin, on mettait le cap sur le fameux Cercle d'Or...



Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

Egalement sur l'Islande :


Sur la route de l'Ouest islandais - Borgarnes et Stykkishólmur

16 févr. 2018

Road trip dans l'Ouest Islandais

La prochaine étape de notre séjour était la côte Ouest de l'Islande.
Et c'était finalement le deuxième et véritable départ de ce ROAD TRIP.

Après avoir roulé dans la péninsule de Reykjanes, nous avions passé une dernière nuit à Reykjavik. Avec la douche chaude qui sentait le souffre mais dont l'odeur était presque devenue notre petit canard de bain. À se faire remarquer les 30 premières secondes puis à faire partie du décor, les cinq minutes suivantes. 

Ce matin-là, nous rendions les clefs pour nous lancer (un peu) à l'aventure.
Avec un carnet de route bien préparé.
Toujours.

Une envie irrepressible de s'arrêter à chaque virage pour contempler le paysage et l'immortaliser à travers la lentille de mon appareil photos. Aussi.

Et le GPS nous indiquant inlassablement la même et unique route en direction de notre première étape : Borgarnes ; une petite ville située au bord du fjord Borgarfjörður. Avec les moutons pour compagnons de route.

Voyage en Islande - road trip
Séjour en Islande - route vers l'ouest islandais

Partout.
Ils étaient absolument partout.
Le long de la route. Comme sur la route.
À traverser sans crier gare. Un peu comme chez eux. À nous regarder (parfois) de travers comme si nous étions en trop.

Ce qui n'était certainement pas faux.
Sur les routes Islandaises, on a cette sensation (très juste) que le bitume est en trop.
Qu'il est posé là, en plein milieu d'une NATURE qui n'a rien demandé. Qui était là bien avant nous. Et qui s'est juste fait coloniser par les hommes.

Les moutons s'en fichent, de notre code de la route. De l'absence de passages piétons. De la priorité à droite.

Et ça fait du bien, de se rendre compte de ça.
De profiter de ce calme. De cette nature omniprésente. Et de cette quasi absence de l'être humain, si ce n'est cette longue bande de goudron.

Vacances en Islande - road trip sur l'île
Road trip en terres islandaises - Hvammsvik
Voyage en Islande - paysages

Après avoir roulé près d'une heure et demie dans ces paysages déserts, on rejoignait la première ville : Borganes. Moins de 2000 habitants au compteur ; un village pour la France. Et pourtant la vingtième ville la plus peuplée d'Islande !

Séjour en Islande - ville de Borgarnes
Voyage en Islande - montagne près de Borgarnes
Séjour en Islande - montagne près de Borgarnes

Borgarnes


On était en plein mois d'août, et tout ce que l'on espérait trouver, c'était de la soupe.
Un bon gros bol de soupe de mouton bien typique pour nous réchauffer de l'intérieur et nous rassasier les papilles.

Notre guide papier recommandait de s'arrêter au restaurant Edduveröld, pour ses plats simples et locaux, et sa belle vue sur le rivage. 
On est passé devant.
Deux fois.
Avant de comprendre que l'adresse avait changé de nom, pas d'emplacement.

Mais les autres petits cafés et leurs sandwichs à la carte ne comblaient pas nos attentes. Alors on a poussé la porte de Englendingavík... et grand bien nous a pris !

Vacances en Islande - ville de Borgarnes
Restaurant Edduveröld à Borgarnes en Islande
Soupe de mouton au restaurant Edduveröld à Borgarnes en Islande

Une belle salle très cosy, avec du bois partout et une carte absolument typique.
Et courte. 
Synonyme de produits frais.

Une dizaine de minutes plus tard, nous avions notre goulash de mouton au bout de la cuillère, et du pain beurré à tremper dedans.

RÉCONFORTANT comme un petit plat de grand-mère.
Avec la vue dont le livre ventait les mérites.

Englendingavík
Skúlagata 17, Borgarnes

Page facebook : fb.com/Englendingavík

Terrasse du restaurant Edduveröld dans la ville de Borgarnes en Islande

Un petit tour au Ljómalind Local Market plus tard - qui regroupe plusieurs petits producteurs et artisans de la région (charcuterie, confitures, vêtements en laine, bijoux...), on reprenait la voiture. Les moutons toujours en bord de route.

Et des cascades...
Nos premières cascades islandaises, à quelques dizaines de mètres de la route.

Cascades sur la route de l'ouest islandais
Road trip en Islande - cascade dans l'ouest islandais

Les premières d'une longue série, dont j'ai rapporté chaque fois un petit souvenir : quelques dizaines de secondes filmées sur mon téléphone, pour emporter des mes bagages un peu de ce bruit si apaisant.

(Que je n'ai pas manqué de vous faire partager en Insta Story, d'ailleurs.)

Paysage volcanique et montagne en Islande
Panorama en Islande
Paysage, rivière et montagne en Islande

Le plus difficile, dans ce road trip ? 
Réussir à ne pas s'arrêter tous les deux cents mètres ; il y avait toujours quelque chose à voir !

Mais on a - contre toute attente ? - réussi à atteindre Stykkishólmur en milieu d'après midi.

Port de la ville de Stykkishólmur dans le nord ouest d'Islande

Stykkishólmur


C'est la plus grande ville de la péninsule de Snæfellsnes. En bord d'océan, avec un petit port et des habitations colorées absolument charmantes (et typiques !).

Tout au bout de ce port, une route aménagée sur la mer permet de rejoindre une petite île de basalte, du nom de Súgandisey. Un phare est placé à son sommet, et il est possible d'y monter pour prendre un peu de hauteur et profiter de la vue.

Sur l'ensemble de la ville.
Le port.

Súgandisey, île de basalte sur la péninsule de Snæfellsnes
Voyage en Islande - ville de Stykkishólmur
Stykkishólmur, ville portuaire islandaise
Architecture islandaise - ville de Stykkishólmur

Et l'océan, à perte de vue d'un côté.
Des îles, au milieu.
Et des montagnes, de l'autre côté.

Vue sur l'océan et les petites îles de la péninsule de Snæfellsnes
Vue depuis la péninsule de Snæfellsnes

En redescendant vers la ville, on a fait une petite halte dans l'adorable boutique de décoration Bókaverzlun Breiðafjarðar avant de chercher un endroit pour goûter. En vain.

Les restaurants étaient fermés ou ne servaient que le repas. Alors on a opté pour un peu de chocolat acheté au supermarché du coin que l'on se réservait pour un bon gros chocolat chaud, une fois arrivés à l'auberge de jeunesse.

On logeait au Grundarfjörður HI Hostel, pour deux nuits.
Au pied de la montagne Kirkjufell, ou presque.
Avec la vue sur l'océan depuis la cuisine commune. 
Un magnifique coucher de soleil accompagnant notre tasse de chocolat chaud.

Grundarfjörður HI Hostel
Hlíðarvegur, 350 Grundarfjörður

Site internet : hihostels.com

Coucher de soleil - vue sur l'océan depuis l'auberge Grundarfjörður
Tasse de chocolat chaud devant un coucher de soleil

Grundarfjörður


On a profité de cette belle lumière de fin de journée - à 18h, tout au plus ; on se trouvait au nord, très au nord ! - pour une petite PROMENADE à pied, dans la ville... avant de se préparer une soupe de fruits de mer et de filer au lit pour reprendre la route, le lendemain matin, pour découvrir la péninsule de Snæfellsnes.

Vue depuis Grundarfjörður en Islande
Coucher de soleil à Grundarfjörður en Islande
Eglise dans la ville de Grundarfjörður en Islande

Liens utiles pour trouver un hébergement :

- Booking pour les hôtels, maisons d'hôtes, bed & breakfast, auberges de jeunesse...
- 25 € via ce lien de réduction sur votre première réservation Airbnb

Egalement sur l'Islande :


Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007