SLIDER

Dans la famille des "sans fil" je voudrais le fer !


Qui aurait cru que je viendrais un jour vous parler de cet instrument ménager de torture qu'est le fer à repasser ? (instrument de torture au sens propre, comme au sens propre, c'est dit, répété et signé.) Pas moi.

Et puis Calor est passé par là, avec la promesse de rendre ces heures de torture plus douces. De la puissance sous le capot et une liberté de mouvement qui ne t'oblige plus à te pencher sur la planche à repasser entraînant l'immanquable ventre brûlé... j'ai dit banco !


Avant, mon corps tout entier subissait le marathon du repassage. On aurait voulu faire un hachis Parmentier de mon dos et un massacre à la tronçonneuse avec mon bras droit qu'on ne s'y serait pas pris autrement.

Alors soit je ne sais vraiment pas m'y prendre et il faudra m'offrir des cours de repassage (non merci), soit ma table presque aussi haute que moi est trop basse, soit mon fer à repasser est complètement naze. J'opte pour la 3ème réponse, le débat est clos.

Pourtant, j'avais choisi AVEC centrale vapeur, pas folle la ménagère du sixième dimanche du mois. Histoire de ne pas avoir à forcer comme une damnée sur le fer jusqu'à ce qu'il daigne effacer les plis - au lieu d'en faire de nouveaux. J'avais juste fait l'impasse sur la marque. Parfois, il paraît que ça ne change rien... D'autres fois, ça pourrait bien te changer la vie. 

Un jour, une histoire. Une chemise à repasser en quatrième vitesse chez les parents du Chéri. Le Calor chauffé en 5 minutes. Je me prépare psychologiquement à la séance de torture ménagère. Et là, les inepties des pubs TV deviennent réalité. Le fer glisse sur la planche à repasser, défroisse les plis sans forcer et la vapeur chauffe le tissu au lieu de le tremper. C'est pas pour fayoter avec mon nouveau fer, mais ce jour-là, je me suis dit qu'il me fallait un Calor, et que le vieux tromblon de spaghettis sans marque me servant de fer à repasser allait vite faire ses bagages pour ne plus jamais revenir. 

Et c'est là que le Calor Freemove est entré dans ma vie.



Je n'ai pas fait la samba avec. Ni un triple axel sur glace. Par contre, j'ai descendu une pile de vêtements en carrément moins de temps que d'habitude. J'ai même pas eu mal au bras. Et mon dos se porte à merveille, merci pour lui. 

Le truc, avec le Calor Freemove, c'est qu'il : 

- est prêt à repasser en cinq minutes à peine,
- fait une belle vapeur continue qui ne mouille pas les vêtements (merci le double anti-goutte),
- est sans fil ! Ce qui veut dire qu'on n'a plus besoin de jouer au pizzaïolo avec les chemisiers pour bien repasser tous les côtés : à la place, on tourne le fer dans tous les sens, et on va tranquillement jusqu'au bout de la planche si ça nous chante.

Pour voir la bête en action, une petite vidéo chorégraphiée de Calor avec de la musique qui swingue, toussa toussa


Et puis si vous aussi, vous avez un vieux fer un peu aigri dans le placard, il y en a dix à gagner sur Calor.fr. (jusqu'au 24 mai, faites vite !)

7 commentaires

  1. Bien vu le coup du sans fil, moi même je me sens comme un pizzaïolo contorsionniste au bord de la crise de nerfs. Même si on est loin de l'ambiance de soirée, le repassage s'apparente beaucoup moins à une corvée avec ce fer là !

    RépondreSupprimer
  2. Si tu me garantis qu'il est aussi efficace qu'une centrale vapeur, j'en veux un!! Fini de se battre avec ce fil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, la seule différence avec la centrale valeur c'est que le réservoir d'eau est dans le fer ! ^^

      Supprimer
  3. bon ben j'ai joué parce que j'y passe un temps fou à repasser et que ce n'est pas ce qui m'éclate le plus )

    RépondreSupprimer
  4. Une des raisons pour lesquelles je pends me fringues droites pour qu'elles sèchent droite, et j'ai le moins possible besoin du fer à repasser (je m'en sers surtout pour la couture en fait XD) Mais bon, on ne sait jamais, on va aller voir le jeu concours huhu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous on tape vachement les vêtements avant de les faire sécher bien droit ou sur cintre, mais l'essorage les plie toujours. Il y a quelques hauts en coton ou laine qui ressortent sans pli, mais les autres passent l'épreuve de la planche. (:

      Supprimer
  5. J'ai vu cette pub à la télé. Le fer que j'ai en ce moment ( un calor ) sans centrale vapeur mais avec fil me va très bien, mais le jour où il me lâche je teste le sans fil. Par contre il serait urgent que je change de table à repasser !

    RépondreSupprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007