Que cherchez-vous ?

9 mars 2018

Pourquoi je continue le sport... (toujours) en douceur


Je ne vois aucune contradiction au fait d’aller au sport et de rentrer me préparer un bon gros chocolat chaud.
Parce que je ne fais pas de sport pour maigrir.
Juste pour me sentir bien dans mon corps.
Littéralement.

Il y a trois ans, je m’y suis mise à cause d’un accident de ski, et je vous avais parlé des débuts, de ce que j’aimais, et des premiers bienfaits ressentis.

Trois ans plus tard, la chute de ski est loin. Je ne peux plus dormir sur le côté droit. Je ne pourrai jamais faire le poirier sur la tête. J’ai une vertèbre abîmée et j’ai très régulièrement mal aux cervicales. Mais les séances de sport ont fini par réparer tout ce qu’elles pouvaient réparer. Et j’ai pris la décision de ne surtout pas arrêter tellement ça m’a apporté bien plus qu’une (simple) guérison.

Pourtant, je ne vous en ai jamais parlé !
Je ne sais pas pourquoi.
Un oubli. Très certainement.

Parce que c’est une chose que j’avais vraiment envie de partager avec vous. En espérant que, vous aussi, vous trouverez le sport qui vous apportera tous ces BIENFAITS. (Non sportive comme j’ai toujours pensé l’être - et je n’arrive toujours pas à me voir autrement - je suis convaincue qu’il existe un sport pour chacun, et qu’il suffit de le trouver.)


Me détendre l'esprit


Je pense que c'est la première chose que j'ai ressentie, en me mettant au Body Balance : du BIEN-ÊTRE. Au sens le plus littéral possible.

45 minutes sans penser à la to-do-list de la journée, à la paperasse administrative, à la boîte mails toujours trop pleine, aux réseaux sociaux sur lesquels il faut être actif pour exister...

Juste 45 minutes pour soi.
À se concentrer sur les mouvements dictés par la prof, sur des musiques douces, ou parfois plus rythmées. À ressentir son corps. Les zones tendues. Les exercices qui font travailler (et suer...). Ou ceux qui font du bien.

C'est un bon exercice de pleine conscience, le sport.
Et la cerise sur le gâteau, c'est la dose d'endorphine que l'on sécrète après l'effort. Une hormone du plaisir, un anti-stress naturel... une preuve scientifique, finalement, que le bien-être du corps et de l'esprit sont étroitement liés.


Renforcer mon corps


J'ai l'impression d'avoir toujours eu mal au dos.
Déjà, parce que j'ai eu un début de scoliose. Mais que je suis aussi très cambrée. Que le milieu de ma colonne vertébrale est plate. Et parce que j'ai eu un lumbago en cours de danse, à la fac, que j'ai mis 5 ans à faire soigner.

J'avoue, je ne suis pas très tendre avec mon corps. À 24 ans, un kiné s'est même ouvertement moqué de ma SOUPLESSE digne d'une femme de 45 ans...

Aujourd'hui, autant dire que j'ai pris ma revanche !

Je ne sais pas faire le grand écart mais je fais le pont sans trop d'effort.
Et je crois que c'est ça, le plus jouissif : voir les progrès que l'on fait, semaine après semaine.

Après, bien sûr, avoir eu la joie de voir que 90% de mes douleurs dorsales s'étaient éclipsées de ma vie ! Fini d'être obligée de m'asseoir toutes les dix minutes pour soulager mes lombaires ; j'ai retrouvé ma jeunesse de corps, en somme.


Me faire du bien


Les bienfaits sur le corps n'arrivent pas en une séance. Ni cinq.
Il faut de la régularité pour que le travail paie. Bien qu'en l'espace d'un mois, à raison de deux cours par semaine, je voyais déjà des progrès.

Mais soyons honnête, j'ai un peu souffert au début.
J'ai eu des courbatures de l'espace après les premiers cours. Et j'ai cru ne jamais réussir à faire plus de dix abdos.

(D'ailleurs, je ne suis toujours pas une grande fan des abdos, bien que la chanson sur laquelle on les fait doit durer quatre minutes à tout casser...)

Au milieu de tous ces efforts à fournir, il y a malgré tout ces exercices qui font tellement de bien. Je crois que je suis complètement ACCRO au twist de la colonne vertébrale, qui la fait tourner en douceur en fin de séance. Ou à ces positions de yoga dans lesquelles on sent tout le squelette s'étirer.

D'ailleurs, quand je loupe deux - trois cours pendant les vacances, les premières minutes du cours sont toujours un peu difficiles (après les excès de l'été...), mais ensuite, j'ai comme l'impression que mon corps se réveille d'une longue nuit dans une très mauvaise position ; vous voyez l'idée ?


Stimuler mon système immunitaire


Et puis, il y a la santé.
Et comment le corps réagit à certaines maladies.

Sans parler de tout ce qui touche aux problèmes cardio-vasculaires ; je ne suis clairement pas qualifiée. Mais toutes ces bactéries et ces virus que l'on côtoie au quotidien. Dans le métro ou dans les boutiques. Qui nous atteignent pas vraiment de façon très équitable.

Je n'ai jamais été trop touchée par les gastros, et je crois bien que je n'ai jamais eu la grippe. Mais je me prenais bien une crève, chaque année, qui durait deux ou trois jours. Alors qu'aujourd'hui, si une bactérie (ou un virus) me fait du mal plus d'une journée par an, c'est déjà pas mal.

Le sport est connu pour BOOSTER le système immunitaire ; et certaines études affirment que faire du sport régulièrement permettraient d'être malade moins longtemps, et de façon moins virulente. Pour moi, ça a plutôt l'air de fonctionner !

10 commentaires:

  1. Je comprends tes sensations. Je pense que tu fais du sport pour les vraies bonnes raisons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je ne sais pas si ce sont les bonnes raisons, mais en tout cas, c'est vraiment ce qui me plait là-dedans. :)

      Supprimer
  2. Je fais aussi du sport pour me faire du bien :) J'ai essayé le body balance d'ailleurs, mais je ne suis pas très fan de mon côté. Je préfère le yoga pur ou le pilate. J'ai toujours eu mal au dos aussi, car je suis très cambrée, je ne peux pas rester trop longtemps debout sans avoir mal au dos. Le yoga m'a beaucoup aidé, et le sport en salle aussi. Mais la grosse différence, c'est surtout ma façon de me tenir, je me tiens beaucoup plus droite qu'avant, moins recourbée sur mon bureau...
    Bon, je fais aussi du sport pour me raffermir, ce qui ne fait pas de mal non plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même s'il y a du pilate et du yoga dans le Body Balance, en effet c'est différent. Pas la même ambiance, je dirais. :D
      Et c'est vrai que c'est excellent pour le maintient ! :D

      Supprimer
  3. Coucou,

    Je me suis totalement retrouvée dans ton article.
    Je suis une ultra sportive : quasiment 20 ans de VTT, 10 ans de natation, en combinant des exercices de renforcement musculaire/musculation, etc...
    Septembre 2012, 1 semaine avant de partir enfin en vacances, je suis percutée par un scooter par l'arrière.
    Vertèbres tassées, trauma crânien, 45 jours d'ITT...

    Je n'ai eu aucune rééducation prise en charge par le CHU ("pas assez démolie" grosso modo). J'ai dû tout faire moi-même.
    Heureusement, j'ai eu de bonnes bases. J'ai donc réappris à vivre au jour le jour. Et à rééduquer mon dos et retrouver ma souplesse. Sans parler des muscles entièrement fondus. J'étais toute plate ! Et j'avais perdue 5 kg (j'étais déjà pas très épaisse avant...)
    J'ai donc fait comme toi : prendre le temps, privilégier des exercices de renforcement en abandonnant tout réflexe du "100% muscle". Je suis beaucoup plus souple et affinée qu'avant ! Comme quoi.
    Finalement, 5 ans après, j'ai enfin tourné la page : de mon ancienne silhouette, du sport dés que j'ai rien à faire, des séries d'abdos à en avoir mal, et à me faire plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, gros accident en effet. :(
      Pas facile, j'imagine, d'avoir toujours beaucoup fait de sport et de se retrouver dans l'impossibilité de garder ce rythme, du jour au lendemain.

      Mais je suis contente de lire qu'avec le temps, tu as retrouvé un rythme qui te convienne et te fasse du bien. :)

      Supprimer
  4. Je suis d'accord avec toi: le sport est un bon exercice de pleine conscience :)
    Pas besoin de se donner à fond et d'être dur avec soi, on peut en faire un peu et ressentir déjà beaucoup de bienfaits. Depuis que j'ai découvert le yoga, je me sens plus consciente de mon corps et je n'ai pas l'impression de me faire du mal. Du coup parfois, je me surprends à avoir envie de courir, moi la non sportive. ;) J'aime l'idée d'en faire à petite dose et en douceur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, le tout est vraiment d'écouter son corps, pour se faire du bien et non se faire souffrir ! :)

      Supprimer
  5. Je suis complètement d'accord avec toi sur le point de l'esprit dans la pratique du sport. Je pense que c'est aussi le moyen de se changer les idées sans forcément être dans la brutalité... J'ai beaucoup aimé ton article en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Charlène ! :)
      J'avoue que je ne me sens pas du tout attirée par les cours qui mettent le corps à trop rude épreuve, même si c'est sûr qu'il en faut pour tous les goûts ! :)

      Supprimer