SLIDER

Ciné / TV
Affichage des articles dont le libellé est Ciné / TV. Afficher tous les articles

Les bons moments #2

7 janv. 2015


Un trajet en métro, même en mode semi-sardine, peut faire partie des bons moments d'une journée. Qu'importe le monde, la fournaise ou le manque d'oxygène, pourvu qu'on ait le bon compagnon : un livre à suspens, un livre fantastique, un livre historique... celui dont il suffit de lire trois lignes pour être transporté loin bureaucrates en sueur, des adolescents qui mâchent bruyamment leurs chewing gum et des gosses qui hurlent le nom des prochaines stations.

Mes bons moments de fin d'année : un bon livre donc, mais aussi quelques séances ciné très prenantes et une soirée avec des cocktails chauds parfaits pour cette saison trop froide (je vous donne les recettes plus bas) !

Les bons moments #1

31 oct. 2014


Aller au cinéma et être hyper enthousiasmée par un film, lire un roman et se perdre dans les méandres de son intrigue avec délice, déambuler entre les attractions de la si traditionnelle Vogue des Marrons et retomber en enfance devant la pêche aux canards... autant de choses qui ponctuent mon quotidien, qui me font passer de bons moments, et que je ne prends pas le temps de partager avec vous. 

Je vous annonçais, il y a quinze jours, trois nouveaux rendez-vous réguliers sur le blog, pour parler gourmandise, shopping et... bons moments ! Le voici, ce troisième, qui j'espère vous plaira et vous permettra de découvrir de belles choses pour passer, à votre tour, de bons moments.

Lucy : la gifle cinématographique de l'été

19 août 2014


Lucy ne fait pas l’unanimité parmi la presse et le public, mais le film compte déjà plus de 2 millions d'entrées. Sa bande annonce énigmatique, sa promesse d'un blockbuster entre science et fiction, et Morgan Freeman en tête d'affiche (bon, ok, Scarlett Johansson est la tête d'affiche numéro 1) : un cocktail explosif qui vous attrape et ne vous lâche pas, du début à la fin.

Scotchée dans mon siège, je n'avais qu'une hâte : voir les pourcentages grimper, savoir comment tout cela allait terminer, et en voir plus, encore plus. Cela faisait longtemps que je n'avais pas parlé de cinéma sur le blog ! Mais là, c'est le gros coup de cœur de l'été, la grande gifle qui vous cloue au siège. J'ai adoré. 

Belle et Sébastien de Nicolas Vanier

3 janv. 2014


J'imagine que je ne peux pas être totalement objective en parlant du film de Nicolas Vanier, Belle et Sébastien, parce que j'ai eu la chance de travailler sur la partie de tournage en été. Dans les coulisses, côté administration. Pas le boulot le plus fun au monde. Mais les instants passés sur le plateau étaient tellement chouettes... ! (: 

J'ai passé un mois là-bas, en Savoie, à profiter du magnifique paysage montagnard que je ne connaissais pas vraiment jusque là. Replonger dans ce décor le temps du film fut un véritable plaisir. ^^

Les Garçons et Guillaume, à table ! (avec plein de cœurs dedans)

6 nov. 2013


Il y a trois semaines, je découvrais que Guillaume Gallienne serait là pour l'avant-première de son film : Les Garçons et Guillaume, à table ! Ni une, ni deux, je criais que je n'étais que joie et amour sur twitter avant de dégainer l'application pour réserver ma place. 

Et le mercredi 23 octobre, je trépignais en première rangée dans la salle obscure qui allait accueillir l'avant-première. Première rangée que je déteste occuper, sauf là. Forcément. Parce qu'on allait être à deux pas du comédien après la projection du film. ^o^ 

En vrai, je ne suis pas trop du genre groupie. Mais il y a certains acteurs, actrices, comédiens et comédiennes que j'aime beaucoup. Parce qu'ils jouent bien. Vraiment très bien. Que parfois, même, ils ont la double casquette acteur de cinéma et comédien de théâtre. Et moi, petite amatrice de théâtre que je suis, je ne peux qu'apprécier.

Rush ♥ Coup de cœur au cinéma

11 oct. 2013


À la base, je ne suis pas fan de formule 1. En fait, je trouve ça ennuyeux à mourir de voir des petites voitures faire mille tour de circuits. Bref, on ne regarde jamais la F1. Ni moi, ni le Chéri d'ailleurs. 

Mais la bande annonce de Rush, c'était juste pas possible qu'elle ne donne pas envie d'aller voir le film. Malgré la F1 dont le bruit me vrille les tympans et ces tours de circuit à donner le tournis.

Coup de coeur pour The Great Gatsby ♥

20 mai 2013


Les films de ce printemps 2013 étaient pour l'instant à l'image du temps : irréguliers. De belles surprises, de gros fous rires (je pense notamment aux gamins), mais aucun véritable coup de coeur. Aucun film qui me donne envie de retourner le voir au cinéma. 

Et puis, j'ai entendu parler de Gatsby. 

Même réalisateur que l'un des films phare de toutes les filles de ma génération (enfin je crois :p ) : Moulin Rouge. En plus, la bande annonce était juste une explosion de couleurs. ça fait toujours plaisir à voir. (: 

Bref. Mercredi j'ai profité de l'avant-première avec la diffusion de l'ouverture du festival de Cannes retransmise à Bellecour pour découvrir le film. ♥

Alors... par où commencer ? 

Le trio principal est un régal. Le personnage de Gatsby transpire l'espoir et la naïveté : c'est touchant, et ça déteint sur nous. On aimerait qu'il soit possible de revivre le passé. Mais... on ne peut pas, n'est-ce pas ? (: 

Et puis, il y a tout cet arrière-plan dont on se délecte : ces danses et musiques endiablées des années 20, ces  robes de Charleston et ces claquements de perles sur la piste de danse, cet avant-guerre fleurissant et  insouciant des milieux favorisés... avec un contraste très réussi entre ce luxe clinquant déjà dépassé, et le milieu ouvrier New-Yorkais, les mines qui séparent la région riche et cinématographiquement colorée, à la partie décadente et grise de la ville. 

Côté 3D, c'est plutôt pas mal. Mais le début du film tire sur les yeux : beaucoup d'effets qui alternent entre avant et arrière-plan, qui donnent des impressions de flous pas très agréables. (: 


Et vous, avez-vous eu un coup de coeur cinématographique au printemps ?
Gatsby le magnifique, vous comptez le voir ?

Möbius ♥ Coup de coeur cinématographique.

6 mars 2013


Depuis l'Odyssée de Pi, je n'ai plus vraiment eu de coup de coeur pour un film. Je suis allée en voir autant que d'habitude, ils étaient globalement bien sympa, mais il n'y avait pas ce petit truc qui fait que je peux passer deux mois à dire "ce film, il faut le voir !" 

(True story. Je recommandais à des amis de voir l'Odyssée de Pi il y a juste un mois. '^^

Et puis, il y a eu ce film, Möbius, qui me fait dire que oui, je suis toujours dans ma thématique de la semaine : en mars, ça repart. (; 

(non, parce que, ok, le film est peut-être sorti le 28 février, mais on va pas chipoter.) 

Bref, Möbius c'est une belle surprise pour moi. La bande annonce m'avait intriguée. (et Jean Dujardin m'avait un peu tapé dans l'oeil avec son nouveau look et ses beaux costumes...) Et puis à bien y réfléchir, je crois que les films d'espionnage, c'est bien mon truc. J'adore les romans policiers, alors c'est pas tout à fait illogique. ^^ 

Côté réalisation et scénario, non, Möbius ne révolutionne pas le genre du film d'espionnage. Et c'est ce qui m'a plu. Le film prend son temps sans jamais être long. On a les entités typiques du genre : les russes et les américains. Et puis, il y a cette histoire d'amour entre le personnage joué par Jean Dujardin et celui de Cécile de France : sensuelle et tendre, joliment traitée

Si vous aimez les films d'espions, je vous le recommande. (: Pour ma part, il fait partie des films que j'aimerais avoir en DVD, c'est vous dire ! 

Et vous, quel est votre dernier coup de coeur cinématographique ?
Möbius, vous l'avez vu ? ça vous tente ?

Et parce que j'y tiens : "Mars, et ça repart", ce mois-ci, Au bout du Conte d'Agnès Jaoui m'a tout l'air d'un petit bijou de comédie à ne pas louper. (: 

Coup de coeur pour L'Odyssée de Pi. ♥

31 déc. 2012


L'Odyssée de Pi, c'est un coup de coeur gros comme un tigre du Bengale adulte. 

La bande annonce me faisait déjà rêver, avec ses beaux décors et son histoire merveilleuse. Ce que j'étais loin de m'imaginer, c'était à quel point je sortirais de la salle rêveuse et pensive. :) 

L'Odyssée de Pi, c'est l'histoire d'une famille Indienne qui déménage au Canada, emportant avec eux les animaux de leur Zoo pour les revendre. Des projets écourtés par le naufrage du cargo sur lequel ils voyageaient. Pi parvient à s'extirper du bateau. Son histoire commence à bord d'un canot de sauvetage. 

Des effets spéciaux grandioses, - sans explosions, quel plaisir ! - une mise en scène superbe avec un montage tout aussi beau... c'est déjà un plaisir pour les yeux

L'histoire a un rythme de croisière : calme et agité selon les vagues du scénario. On se laisse attraper tout entier par le film et on suit cette belle aventure dans un petit coin du canot de sauvetage, entre Pi et Richard Parker, le tigre. 

Et la fin... ! sans vous expliquer pour ne pas vous spoiler, il faut malgré tout la mentionner. On a tellement l'habitude des Happy End un peu mièvres que celle-ci nous surprend, et dans le bon sens ! C'est une vraie réussite. Elle nous redonne à voir tout le film sous un nouveau jour, et nous fait sortir de la salle la tête pleine de cette Odyssée.

Si ça, c'est pas un film réussi... :)) Pour vous dire, le Chéri est allé le voir pour me suivre. À la vue de la bande annonce, il trouvait que ça faisait too much (pour reprendre ses mots :p). Et verdict ? Il a a-do-ré. ^^

À voir, à voir, à voir. Je le conseille +++.  

EDIT : Un petit mot sur la 3D dont j'ai oublié de parler. ^^' Il y a de belles profondeurs, et majoritairement que des profondeurs. À un moment, une sortie de l'écran est assez impressionnante. Mais totalement accessoire pour profiter du film. 


Et vous, quel est le dernier film que vous avez vu ?
L'Odyssée de Pi, vous comptez le voir ?

(j'en profite pour vous dire que dès 2013, je ne ferais plus de (trop) long article mensuel sur tous les films que j'ai vu au cinéma, mais je vous présenterais plutôt mes coups de coeur. Pour les autres, j'en ferai une rapide critique sur la page facebook. :) )

{ Cinéma } Main dans la main - et un autographe de fou.

30 nov. 2012


Mardi, se rendait à l'avant-première du film Main dans la main, à Lyon, dont la bande annonce nous plaisait beaucoup. Elle est légère et enjouée, sans parler de la musique qui la rythme ! D'ailleurs, je vous invite à lire la suite de cet article en l'écoutant en fond. ^^ (la musique, pas la bande annonce) (sinon vous n'allez plus rien comprendre. :p

La bande annonce reflète bien ce qu'est le film : une belle et drôle comédie, avec un casting par-fait, des personnages amusants et attachants, et une histoire un brin farfelue... bref, le cocktail idéal pour passer un excellent moment. Autrement dit : je vous conseille de réserver votre soirée du 19 décembre pour aller le voir ! ^^ (ou quelques jours plus tard, hein, mais c'était pour vous caser la date de sortie.) 

Et puis, l'avant-première, c'est aussi et surtout un après film. Avec des gens invités, toussa toussa. Mardi, c'était la réalisatrice Valérie Donzelli et l'acteur Jérémie Elkaïm qui étaient présents pour le petit débat post-séance. On en est ressorti avec une séance d'abdo gratuits tellement on a ri, plein d'anecdotes amusantes, et... un autographe de fou pour moi (gniii), par monsieur Jérémie Elkaïm, oui oui, qui était très en forme et a pris le temps de signer tout plein d'autographes personnalisés. Si c'est pas la classe, ça. ^^ 


(pour la petite explication : son truc, mardi, c'était de mettre des bravos sur les autographes. Parce que voilà, on était venu voir le film. Et puis que bravo, c'est cool à dire. Vous savez tout. ;p

Et le petit bonus, c'est dix secondes de Kalinka dansée par Jérémie Elkaïm. (autant dire que dès qu'il nous a proposé de la danser, j'ai dégainé le portable plus vite que mon ombre, haha.)


Les petits liens pratiques : le synopsis du film et la bande annonce

Et vous, quel est le dernier film que vous avez vu ? 
Main dans la main, ça vous tente ? 

{ Série TV } My name is Earl.

16 nov. 2012


Travailler depuis son home sweet home, ça a un peu les inconvénients de ses avantages. On peut tranquillement reporter la séance de coiffure / maquillage du matin, mais on a plus de mal à profiter de la pause déjeuner entre collègues. ^^'

Mes meilleurs amis autour de mon riz / cabillaud sauce au beurre blanc ? Monica et Chandler, Roger et Stan (american dad) ou encore Earl Hickey. Jusqu'à ce que je termine la série, hier midi. 

Un format court (22 minutes), des personnages complètement décalés dans des situations amusantes, parfois grotesques et mêmes touchantes : un vrai cocktail de bonne humeur. :) ... qui se termine en eau de boudin avec un dernier épisode signalant "To be continued" sans que la saison 5 n'ait jamais été filmée. C'est bien dommage. :( 

L'histoire 

Earl Hickey est un escroc un peu minable, qui vole tout ce qu'il y a à voler, ou presque, jusqu'à ce jour où il gagne 100 000 $ grâce à un ticket de jeu à gratter, se fait renverser dix secondes plus tard, tombe dans le comas, et se réveille en apprenant que le ticket s'est envolé. 

À l'hôpital, devant son poste de télévision, il entend parler de la notion de karma. Une révélation : il va alors faire la liste de toutes les personnes à qui il a fait du mal afin de se racheter. 

Parmi les personnages récurrents, on retrouve : la clandestine latine, femme de chambre le jour et strip teaseuse la nuit, le serveur du bar qui fait partie d'un programme de protection des témoins ou encore l'ex-femme de Earl qui l'a épousée pour donner un père à l'enfant qu'elle portait depuis huit bons mois. 

Mais le mieux, c'est encore de voir le 1er épisode... et de se laisser embarquer ! ^^

Une prochaine série (courte) à me conseiller pour le midi ?

{ Manga - Anime } Monster de Naoki Urasawa.

13 nov. 2012


J'ai lu quelques manga et vu très peu d'anime. En général, je suis plus romans et séries TV. (et puis les manga, ça se lit vraiment trop vite.) 

C'est donc en grande spectatrice de séries US que je voulais vous parler de Monster, un manga que m'a fait connaître le Chéri il y a quelques temps. En version anime. :)

L'histoire   

Tout commence en 1986, en Allemagne. Kenzô Tenma, le personnage principal, est un grand neurochirurgien japonais. Fiancé à la fille du directeur de l'hôpital, il est promis à un brillant avenir.

Un soir, deux enfants sont transportés à l'hôpital : un frère, et une soeur. Deux jumeaux. Un massacre a eu lieu chez eux : leurs parents ont été retrouvés morts, tués par balle. La fille est en état de choc ; son frère est entre la vie et la mort, une balle est logée dans sa tête.

Le Dr Kenzô Tenma s'apprête à l'opérer quand le maire de la ville est à son tour transporté à l'hôpital, grièvement blessé. Le Dr Tenma est demandé sur l'opération du maire, mais il refuse de lui donner la priorité. Il sauve le garçon. Le maire, confié à un autre chirurgien, ne survit pas.

Une série de meurtre touche l'hôpital. Neuf ans plus tard, Kenzô Tenma découvre leur auteur : Johan, le garçon qu'il a sauvé, qui a depuis commis toute une série de meurtres sanglants à travers toute l'Allemagne.

Pourquoi faut-il le voir ? 

Pour son intrigue, qui mêlent des dizaines de villes et de personnages, tous reliés avec une grande finesse.
 Pour Johan : le personnage du monstre, à la fois fascinant et terrifiant.
 Pour le crayonné de Naoki Urasawa. Je suis très difficile en matière de dessin (je suis incapable de lire ou voir un manga dont le trait me déplait), mais là, les personnages sont bluffant de réalisme dans leurs expressions, tout en gardant ce trait très japonais.
 Pour le suspens : difficile de parvenir à décrocher, on veut toujours en savoir plus...
 Pour son rythme effréné : digne d'une série TV américaine.

Et vous, les manga / anime, ça vous plait ?
Si oui, vous en avez un à me conseiller ?

{ Cinéma } Previously en salles... #13

6 nov. 2012


Un mois d'Octobre pauvre en virées ciné. Faut dire que nous avions pris de l'avance le mois dernier en allant voir deux avant-premières bien en avance sur la sortie des films. ^^ 

Frankenweenie 

Avec des personnages attachants, vraiment Tim Burton'ien (la fille blonde au chat ) (avec un côté Luna Lovegood, vous ne trouvez pas ?) et une histoire sympathique, c'était un très bon moment passé au cinéma dans cette ambiance noire et blanche. ^^ De gros clins d'oeil à toute une génération de films : Frankenstein  bien sûr mais aussi Godzilla et compagnie.

Venant de Disney, je m'attendais tout de même à quelques chansons, mais il n'y en a pas une seule. Et finalement, ça m'a peut-être un peu manqué. ça, ou l'ambiance très spéciale de Big Fish, Edward aux mains d'Argent, l'Etrange Noël de Monsieur Jack que l'on ne retrouve plus dans ces films les plus récents. 

Synopsis.

 

Astérix et Obélix au service de sa majesté 

Très déçue par le n°3 (faut dire que le 2 est cultissime) (je ne compte même plus le nombre de répliques qu'on a pu se lancer au lycée), j'attendais le nouveau avec impatience. Parce qu'Edouard Baer c'est quand même LE scribe. Et vous savez, moi, je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation... 

Bref. J'aime Edouard Baer, le scribe. Et j'aime Edouard Baer en môssieur Astérix. Il est même un peu plus proche de la bande dessinée, avec un petit côté moralisateur. Mais bon, Obélix est plus Obélix qu'Astérix, Astérix. (oui. :p )

En tout cas, même si le 2ème volet reste la référence, je trouve, celui-là est vraiment pas mal aussi. Et puis, Guillaume Gallienne quoi ! Un comédien de la comédie Française, qui incarne un Jolitorax qui monopolise l'écran à lui tout seul. ^^ 

Synopsis

Les Seigneurs 

Un film que l'on n'avait absolument pas l'intention d'aller voir avant d'en entendre pas mal de bien. ^^ On s'attendait à une comédie légère, avec pas mal de gags et des personnages hauts en couleur vu le casting. Et c'est le cas. 

On rit sans se prendre la tête, et ce, jusqu'au générique. (On va en boite ?) Du premier degré, et parfois, ça ne fait pas de mal non plus. :) 

→ Synopsis.

Et vous, qu'avez-vous vu dernièrement ?

En novembre, des affiches aux couleurs sombres...

  

{ Cinéma } Previously en salles... #12

16 oct. 2012


Le mois de Septembre était riche en sorties au cinéma, alors je vais essayer de faire aussi bref que possible pour chaque film. ^^ 

Dans la maison 

Avec Fabrice Luchiniiii ! Qui a fait un véritable show après la projection, à tout juste une rangée devant moi. (on était tout devant, et pour une fois, c'était la bonne place !)

Et le film est tout juste grandiose. Pas tant dans l'action en elle-même : plutôt dans ses personnages. Et notamment celui de Claude, l'adolescent. C'est bien simple : son personnage, j'aurais aimé le créer ; le faire vivre sous ma plume (ou plutôt, sous mon clavier. On est 2.0 ou on ne l'est pas. :p ). Les personnages de ce film sont tous torturés. Mentalement j'entends. Et ça donne une pure merveille de scénario

Synopsis.

  

Les Saveurs du palais 

Catherine Frot est sur toutes les affiches ces derniers temps. Et ce n'est pas pour me déplaire. ^^ Les Saveurs du palais c'est une jolie petite comédie pleine de légerté. On rit et comme toujours, on s'attache au personnage fantasque interprété par Catherine Frot : la cuisinière des repas personnels du président de la république. 

Attention : si manger, vous aimer ; baver, vous aller. ;) 

→ Synopsis.

Un plan parfait 

En avant-première à Lyon, on est allé le voir en se disant que ce serait toujours sympa de voir les deux acteurs principaux. Malheureusement, contrairement à Fabrice Luchini, ils n'ont que présenté le film et ne sont pas revenus après. Dommage. Mais bon, c'est loin d'être un drame. ^^ 

Les comédies romantiques françaises me paraissent toujours assez fades. Et là, c'était plutôt une bonne surprise ! On a bien rit, les dialogues n'étaient pas "cul-cul la praline façon couple adolescent de 40 piges". Bref, c'était même très sympa ! :) Parfait pour passer un bon moment au cinéma sans se prendre la tête.

→ Synopsis.

Camille redouble 

La bande annonce m'a vraiment intriguée. Et tous les bons retours que j'ai entendu m'ont permis de convaincre le Chéri d'y aller. (ce qui n'a pas été une mince affaire : ça ne le tentait pas du tout.) 

Et finalement ? Une grosse déception. L'idée était sympathique, les acteurs plutôt bons, et puis il y avait Monsieur Denis Podalydès que j'aime particulièrement. Mais la sauce n'a pas pris. On s'ennuie très régulièrement. 1h55, c'était largement trop pour ce scénario.

→ Synopsis.


  

Monsieur Lazhar 

Dans le même genre que Camille redouble, mais réussi : Monsieur Lazhar, une autre comédie dramatique. L'histoire est belle et touchante ; on sourit et on rit. Les acteurs, enfants y compris, sont très bons. Et ce petit (petit ? ;) ) accent canadien est une vraie perle dans la bouche des enfants. J'ai rarement vu de films canadiens en fait, mais je suis maintenant curieuse d'en voir plus ! :) 

→ Synopsis.

Premium rush 

99,9 % de la bande annonce avec un vélo en gros plan : le Chéri ne pouvait pas rater le film. Et comme j'aime bien Joseph Gordon-Levitt, je ne me suis pas faite prier pour y aller. ^^ 

C'était plutôt sympa : un film d'action à vélo, ça sort de l'ordinaire. Et le scénario est plutôt bien fichu. Classique, mais ça fait toujours son petit effet : la même scène revue selon différents points de vue. C'est très série TV. (j'ai même un épisode de Malcolm en tête qui est entièrement construit comme ça. ^^ )

Bref. Sympa si vous aimez le vélo ou Joseph Gordon-Levitt. :p Mais si vous êtes plutôt "film d'action à gros budget", passez votre chemin. ;) 

→ Synopsis.

Le magasin des suicides 

Celui-là, je l'attendais depuis des mois ! La bande annonce du nouveau film d'animation francophone (français, belge, canadien pour être précis) avait des airs Tim Burton-iens : de quoi appâter les fans du genre. 

Et finalement... on est plus proche du Disney haut en couleurs avec ses chansons intempestives. J'aime beaucoup les films musicaux : l'étrange Noël de Monsieur Jack est l'un de mes préférés. Tout est une question de dosage, je pense. Et là, c'était malheureusement trop. ^^'

J'ai tout de même passé un bon moment ! mais par rapport à mes attentes, j'ai été déçue

Synopsis.

 

Dirty Dancing 

Juste parce qu'on l'a vu en mode CinéNight Club au Pathé, je voulais juste mettre deux mots à ce sujet. C'est le genre de séance vivante, remplie de groupies du film. Avec des "haaaa" et des "ooooh" quand Patrick Swayze enlève son T-shirt ou quand Bébé et lui s'embrassent pour la première fois. Bref, c'était bien sympa comme ambiance. ^^ 

→ Synopsis (mais est-ce vraiment utile ?)

David et Madame Hansen 

Direction l'article entier que j'ai consacré à ce film. Et finalement, vous êtes allés le voir ? :)

Et vous, quels films êtes-vous allés voir dernièrement ?

{ Cinéma } David et Madame Hansen.

12 sept. 2012


David et Madame Hansen : voilà un bel exemple de film pour lequel il vaut mieux écouter son instinct que les critiques amères qui fusent dans les journaux. 

Parfois, j'ai l'impression que les critiques de cinéma (attention, grosse généralité bien sûr) ont deux bêtes noires, appliquant le gros mot de "blockbuster" à tous les films américains à gros budget et râlant sur le cinéma francophone à coup de "c'est un film français". 

Et je plaide coupable en tant que simple blogueuse : je le fais. Mais un gros budget à l'américaine ou un petit film français ne va pas être mauvais en soi. Pourquoi le serait-il par nature ? En tout cas, si je colle parfois ces étiquettes, c'est toujours en ayant une idée objective et sincère du film.

Bref. David et Madame Hansen, je disais donc, fait partie de ces films auxquels les critiques ont eu vite fait de coller une étiquette. Et c'est bien dommage ! 

Grande admiratrice d'Alexandre Astier (cet homme est juste bourré de talent !), je n'allais tout de même pas louper son premier film. 


J'ai tout d'abord été très déçue de rater l'avant-première en sa présence à Lyon. La faute aux spectateurs qui se sont rués sur les places sans m'en laisser une. Les bougres ! ;-) 

David et Madame Hansen, c'est la rencontre entre un ergothérapeute et une patiente. Un résumé impossible à faire quand on connait ensuite la richesse du scénario

Une seule course poursuite, pas de coups de feu tirés ni de cervelle explosée : il ne ravira ni les fans de films d'action ni les passionnés d'effets spéciaux. Ce film, c'est une belle comédie dramatique qui prend le temps de s'épanouir au fur et à mesure que se crée un lien entre les deux personnages principaux. Le rythme est calme : ni trop lent et surtout pas trop rapide, un timing parfait

Sans parler des nombreux talents d'Alexandre Astier. Homme aux multiples facettes sur ce film, il nous régale avec une bande son du tonnerre (écoutez ne serait-ce que la musique de la bande-annonce. ^^ ) et des petites merveilles de dialogues, comme il nous en a donné l'habitude avec Kaamelott. 

Et bien sûr, le très bon casting. Des jeux d'acteurs sans fioriture ou emportement : des jeux justes pour une comédie dramatique juste.  

Je me contente habituellement de faire un petit article par mois retraçant toutes mes sorties au cinéma, mais ce film valait vraiment la peine d'y consacrer un article entier pour contrebalancer certains avis négatifs que l'on a pu lire et entendre ces derniers jours. Comme si tout le monde suivait la mouvance... quel dommage.

→ Synopsis.

Et vous, le film vous tente ? Vous l'avez déjà vu ?

{ Cinéma } Au mois d'Août dans les salles obscures... #11

5 sept. 2012


Petit retour sur sur les films que le Chéri et moi sommes allés voir au cinéma. Petite nouveauté pour cette rentrée : je vous donne des liens vers les fiches Allociné pour lire le résumé détaillé plutôt que de le recopier afin d'éviter de vous pondre un article de 50 cm. (oui, je compte en cm comme à Poudlard. Na. ;-) )

L'étrange pouvoir de Norman 

Il était une fois un enfant avec un pouvoir extraordinaire : celui de voir les morts. De beaux effets spéciaux, une belle animation en pâte à modeler, des répliques et situations très drôles. Mais pas seulement. L'étrange pouvoir de Norman, c'est surtout une très belle histoire sur l'acceptation de l'autre tel qu'il est, sur la tolérance et sur le dépassement d'une peur face à l'inconnu. Et ça, ça fait largement oublier les petites longueurs du début. :-)  

Synopsis.

 

Bowling 

Film tiré d'un fait réel : la fermeture de la maternité de Carhaix. Le traitement de l'histoire est très différent de ce que l'on a l'habitude quand il s'agit d'une histoire vraie. Ici, c'est léger, drôle, amusant... On rit beaucoup et on passe un très beau moment. Je ne suis pas particulièrement fan de l'actrice Mathilde Seigner, mais le quatuor est excellent. (et mention spéciale à Catherine Frot, comme toujours) (mais elle, c'est pas pareil : c'est Catherine Froooot quoi. *-* )

Bref, pour les éventuels réticents (cf le Chéri), je ne peux que vous le conseiller. (et finalement, il s'est marré tout le long. Comme quoi... ;-)

Synopsis.

Associés contre le crime 

Prudence et Bélisaire Beresford reparte dans une enquête peu après avoir décidé de se mettre à la retraite. Un troisième volet des aventures du duo où la comédie prend le dessus sur l'enquête policière. Des situations et répliques drôles, deux acteurs toujours au top de la forme (Catherine Frot et André Dussolier)... un film qui respire la bonne humeur, avec sans doute du gros délire de cinéaste / scénariste / et compagnie... dedans. 

Pas le meilleur des trois de mon point de vue (le Chéri pense l'inverse), mais toujours très agréable.

Synopsis.

Sammy 2 

De nouvelles aventures pour les petites (et grandes) tortues de mer. Un film d'animation jeune public, sans conteste, que l'on a pris plaisir à aller voir. C'est mignon, la 3D est sympa comme tout, et on avait déjà bien apprécié le précédent. ^^ Une belle petite histoire que l'on peut apprécier en tant qu'adulte si seulement on a gardé son coeur d'enfant. :-) 

Synopsis.

  

Total Recall 

Douglas Quaid découvre un jour que toute sa vie n'est qu'un leurre : des souvenirs qu'on lui a programmé. J'aime particulièrement ce genre d'histoires où l'on a du mal à différencier le vrai du faux. Un mélange de film d'action et de science-fiction réussi. Le rythme est très dense, on rentre très rapidement dans l'histoire et on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer. (sauf lors du combat final, un peu longuet à mon goût.)

Mon seul regret quand même : que le scénario ne soit pas plus "tordu". Avec ces histoires de souvenirs implantés, je m'attendais à plus. :-) (d'ailleurs j'ai même remarqué un faux raccord de tatouage qui m'a induit en erreur.)

Synopsis.

The Dark Knight Rises 

Une nouvelle menace plane sur Gotham City. Après 8 ans de silence, le Batman resurgit. Un scénario excellent, très emberlificoté, et une fin clin d'oeil au spectateur vraiment bien vue. Un peu long tout de même, il aurait gagné à prendre un rythme un peu plus élevé sur certains passages. 

Mais du coup, moi qui n'avais pas vu un seul Batman (oui......), j'ai très envie de voir les précédents. ^^ (mais alors qu'est-ce qu'il est moche le costume du Batman. o-o Assez impressionnant comme il est plastoque / mastoque.)

Synopsis.

Abraham Lincoln : Chasseur de Vampires 

Avant de devenir président de la république, Abraham Lincoln était un chasseur de vampires. Sans grande surprise, l'histoire est globalement bidon. Pourtant, l'idée était intéressante. Décalée. Amusante. Mais intéressante. Sauf que, c'était les effets spéciaux avant tout. D'ailleurs, c'est bien pour ça qu'on est allé le voir : pour se prendre de la belle et vraie 3D plein les yeux. Et on n'a pas été déçu ! De belles profondeurs et des sorties d'écran plutôt pas mal. 

On rit un peu aussi. Mais du film et des situations vraiment ridicules. D'ailleurs, la salle était assez moqueuse.  Et puis, il y a tellement de scènes de combats qu'on peut difficilement trouver le temps de s'ennuyer. C'est déjà ça ! ;-)

→ Synopsis.
Et vous, quels films êtes-vous allés voir au mois d'Août ?

{ Cinéma } Au mois de Juillet dans les salles obscures... #10

3 août 2012


Depuis mon retour de Savoie, la semaine dernière, nous avons tant bien que mal essayé de rattraper notre retard pour éviter le drame du film manqué. Oui, quand on s'est coltiné 123 fois la même bande annonce pour le même film des mois avant sa sortie, on a limite envie de connaître la suite. (enfin pas toujours) (mais là, dans le cas présent : oui.)  

Il y a aussi l'effet inverse : la bande annonce fantôme. Celle que l'on n'a vu qu'une seule fois mais qui nous a drôlement tapé dans l'oeil. Stresse total : et si on venait qu'à manquer le film ? Et s'il ne passait qu'une semaine en salle ? Et si... ? Bref, j'ai eu peur de rater le nouveau Woody Allen.

To Rome With Love 

"To Rome with Love nous fait partir à la découverte de la ville éternelle à travers différentes histoires de personnages, de simples résidents ou de visiteurs pour l’été, mêlant romances, aventures et quiproquos."

➙ C'était LE film que j'avais peur de rater. Attendu depuis des semaines puis sorti une toute petite semaine après mon expatriation Savoyarde, j'étais quasi sûre de ne pas le voir. Et ça, c'était un coup dur. Je voulais voir Roberto Benigni ! C'est qu'il se fait rare de nos jours, et c'est un acteur que j'aime énormément. 

Bref. Je voulais aussi voir le film pour ce que sa bande annonce dégageait. Autant dire que je n'ai pas été déçue, et c'est un doux euphémisme. Ce film m'a complètement emballée ! La bande son est géniale, entraînante ; elle colle parfaitement à l'ambiance du film. Les personnages sont attachants et parfois un brin déjantés. Le tout est tinté de poésie mais aussi de critiques de notre société. On passe d'une histoire à l'autre avec une fluidité incroyable et on se laisse bercer par les histoires - qui tirent sur l'absurde - avec un plaisir fou. 

  

The Amazing Spiderman 

"Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. [...] En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. "

➙ La première fois que j'ai entendu d'un nouveau film sur Spiderman, j'ai pensé "encore ?!". Puis j'ai vu la bande annonce (un bon millier de fois), et ça m'a donné envie de découvrir cette nouvelle histoire. 

Et grand bien m'a pris d'aller le voir ! J'avais bien aimé la précédente adaptation (bien que Peter Parker m'avait légèrement tapé sur le système en version bad guy du dernier volet), mais j'ai juste adoré celle-ci. Et pourtant, je ne suis pas lectrice de comics ni fana de super héros. 

Mais cette adaptation a ça de différent qu'il prend le temps de montrer Spiderman en devenir. Il ne devient pas super héros d'un coup. Il a des préoccupations bien plus égoïstes. En fait : c'est un Homme. (au sens humain, pas homme / femme hein) (je précise, sait-on jamais. ^^ ) Bref, il est plus "vrai". Ou plus vraisemblable devrais-je dire. :-) Et puis il y a Gwen, sa petite amie, bien loin de la princesse en danger qu'est Mary-Jane. Et c'est drôlement appréciable !

Pour résumer : de bons acteurs, une histoire bien pensée, une scène très émouvante (avec les grues, vous vous souvenez ?) mais une 3D épouvantable sans aucune profondeur. Il fallait bien une ombre au tableau. ;-)

Un bonheur n'arrive jamais seul 

"Sacha aime ses amis, son piano, la fête. La nuit, il joue dans un club de jazz et séduit des jolies filles. Il vit dans l’instant, pour le plaisir. Sans réveil-matin, sans alliance, sans impôt. Charlotte a trois enfants, deux ex-maris et une carrière professionnelle à gérer. Elle n’a aucune place pour une histoire d’amour. Tout les oppose. Ils n’ont rien à faire ensemble… Ils sont faits l’un pour l’autre."

➙ Une comédie romantique française que j'apprécie, c'est assez rare pour le souligner. La dernière que j'ai vu, Mon pire cauchemar, était à mon sens totalement creuse et tournait inévitablement en rond. Mais j'avais beaucoup plus d'espoir pour celle-ci. Et cette fois, je ne m'étais pas trompée. 

Des situations très drôles, des dialogues parfois très bons et une pointe d’auto-dérision vraiment bienvenue dans les scènes clichées de la rencontre amoureuse. Une sympathique histoire servie par de bons comédiens. :-)

L'Âge de glace 4 

"Alors que Scrat poursuit inlassablement son gland avec toujours autant de malchance, il va cette fois provoquer un bouleversement d’une ampleur planétaire… Le cataclysme continental qu’il déclenche propulse Manny, Diego et Sid dans leur plus grande aventure. Tandis que le monde bouge au sens propre du terme, Sid va retrouver son épouvantable grand-mère, et la petite troupe va affronter un ramassis de pirates bien décidés à les empêcher de rentrer chez eux..."

➙ C'est la déception du mois. J'ai beaucoup aimé les trois volets précédents, et je suis généralement très bon public quand il s'agit de cinéma d'animation. Le film s'ouvrait, qui plus est, sur une idée carrément déjantée : Scrat et son gland, victime de la séparation de Pangée. Tordant. Impensable. C'était le début parfait

Et puis, le film commence à traînasser. C'est long. Quelques blagues, des situations drôles, mais l'histoire peine à avancer. Pourtant, le film ne dure qu'1h30, mais on a déjà le temps de s'ennuyer. La fin approche. Et le film prend enfin un bon rythme. Dommage. Un excellent début, une fin plutôt sympa, mais un entre-deux au rythme très lent, qui ne colle pas avec l'univers du dessin animé.

Et vous, qu'avez-vous vu le mois dernier ?

{ Cinéma } Au mois de Juin dans les salles obscures... #9

6 juil. 2012


Jonglant entre le temps incertain et les sorties prévues dans tous les sens, j'ai loupé plusieurs sorties qui m'intéressaient bien au mois de juin. Et boulot en Savoie oblige, ce n'est pas ce mois-ci que je vais me rattraper. ;-)

Un petit retour, malgré tout, sur les quelques films que je suis allée voir le mois dernier.

Madagascar 3 

"De retour d’Afrique, Alex et ses amis Marty, Gloria et Melman aspirent désormais à rentrer chez eux, à New York [...] leur nouvelle expédition rocambolesque les conduit en Europe où ils trouvent la couverture idéale : un cirque ambulant dont ils deviennent les héros."

➙ Je pense à Madagascar et au king Julian quand j'entends la chanson "I like to move it" ; j'ai chanté pendant des mois "Circus afro" et "Afro cirque" (ouais, j'suis bilingue de la chanson) après avoir vu la bande annonce ; je me suis même repassée la chanson en boucle pour tomber pile sur les bons temps... bref, je n'allais certainement pas laisser passer la sortie du 3ème et dernier (snif) volet de la saga ! Et en 3D siouplait

Verdict ? C'est peut-être bien le meilleur des trois ! Drôle, dynamique, une histoire vraiment sympa : un concentré de la saga puissance 10. La 3D n'est pas mémorable mais il y a certains passages plutôt pas mal. Et puis visuellement, c'est quand même très joli. On ne va pas spoiler, mais un certain spectacle est particulièrement réussi ! :-)


Blanche-Neige et le chasseur 

"Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna."

➙ J'ai vu le dessin animé de Blanche-Neige un nombre incalculable de fois étant petite. J'avais la K7 à la maison, et j'aimais beaucoup la chanson des nains. :-) Quand j'ai vu qu'ils allaient l'adapter au cinéma, j'étais très curieuse de la version la plus noire : Blanche-Neige et le chasseur. Je n'ai pas vu l'autre, mais elle me semblait un peu trop guimauve et bisounours. ^^'

Alors le film est un peu long à certains moments, je pense qu'il aurait gagné à être raccourci d'une quinzaine de minutes : il y a des temps morts, ce que j'apprécie beaucoup dans certains films, mais dans celui-ci, ces moments étaient juste longs. Mais au moins, ça m'a permis de compter le nombre de nains (c'était à la limite de l'obsession) (et c'était franchement pas facile avec les changements de plans toutes les secondes et demies) : résultat, ils sont 8... puis 7. ^^

Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé. Le mélange film d'action et conte de fées est réussi ; l'adaptation du conte de Grimm est vraiment sympa, et j'ai bien accroché à cette nouvelle version. :-) 

Adieu Berthe  

"Mémé is dead. Berthe n'est plus. Armand avait "un peu" oublié sa grand-mère… Pharmacien, il travaille avec sa femme Hélène à Chatou. Dans un tiroir de médicaments, Armand cache ses accessoires de magie car il prépare en secret un tour pour l'anniversaire de la fille… de son amante Alix. Et mémé dans tout ça ? On l'enterre ou on l'incinère ?"

➙ Comme le laissait présager la bande annonce (et le synopsis ci-dessus) : c'est un film très déjanté. (en même temps, avec Valérie Lemercier... ! ^^ ) Un humour décalé, un personnage principal à côté de ses pompes, des délires de cinéastes peut-être aussi (les travellings avec Armand sur la trottinette...), des clins d'oeils au public (l'enterrement twilight)... bref, j'ai adoré. Une comédie fraiche et enjouée, beaucoup de rires, pas de temps mort : tout ce qu'il fallait pour passer un excellent moment. :-)

De rouille et d'os 

"Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali et son fils Sam, 5 ans, trouvent refuge chez sa sœur à Antibes. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie.Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre. "

➙ C'est un peu la grosse déception du mois de juin. J'en avais entendu beaucoup de bien ; il est signé Audiard tout de même ; et puis l'histoire sur ces destins croisés semblait très intéressante.

De belles promesses non tenues : c'est long. Un sans faute pour les acteurs, mais rien de plus. Un film français moyen, c'est ce qu'il en ressort pour le Chéri et moi. Le synopsis et la bande annonce mettent autant en avant le personnage d'Ali que celui de Stéphanie : dans le film, c'est l'histoire d'Ali qui se déroule, et le personnage de Stéphanie arrive finalement un peu comme un cheveu sur la soupe, s'en va puis revient. Pas convaincue.

Et vous, quels films avez-vous vu dernièrement ?
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007