Que cherchez-vous ?

5 janv. 2018

Excursion sur l'île inhabitée de Viðey à Reykjavik


Quand on arrive à Reykjavik, quand on survole l'Islande même, c'est sans doute ce qui frappe le plus : la nature. Cette omniprésence de la nature à l'état sauvage, qui s'étend sur des kilomètres et des kilomètres.

Et c'est assez déstabilisant, quand on n'a pas l'habitude.

Même Reykjavik, la capitale, semble posée au milieu de nul part.
Entourée de NATURE, de falaise, d'un peu d'eau... mais pas de banlieues de centaines de kilomètres, comme c'est le cas chez nous.

D'ailleurs, il suffit de longer le port pour, déjà, apercevoir quelques falaises presque chauves. 
Et inhabitées.
Avec juste un peu de verdure posée sur cette pierre volcanique qui constitue la grande majorité de l'île.


Au nord de Reykjavik, il y a même cette petite île, que l'on rejoint en cinq minutes tout au plus, en bateau. 

Viðey.

Une île INHABITÉE, bien que ce ne fut pas toujours le cas.
On y trouve plusieurs traces de fondations et d'habitations ; il y avait même une école primaire pour ses plus jeunes habitants.


Aujourd'hui, il ne reste que deux bâtiments : la plus ancienne maison en pierre d'Islande qui abrite désormais un café, ainsi qu'une église en bois. 



Le reste de l'île est une étendue presque sauvage faite de quelques chemins tracés par l'homme, que l'on peut emprunter pour se promener.
Et observer des oiseaux.

Il y en a beaucoup, qui vivent et se reproduisent sur l'île. 
Une trentaine d'espèces, répertoriées sur des panneaux afin de nous permettre de les reconnaître.

Si l'on marche doucement, et si l'on est aussi silencieux que possible, on parvient à les voir d'assez prêt.
Je me suis d'ailleurs essayée au pistage d'un huîtrier pie, qui marchait tranquillement sur un sentier, mais qui a réussi à me semer malgré ses petites pattes, tellement j'essayais de marcher doucement pour ne pas l'effrayer.


Et puis, en contrebas de l'île, il y a une petite plage de sable noir.
Qui a donné lieu à un (presque) véritable tour de magie : moi et ma force légendaire de Viking, brisant un caillou à mains nues.

Je vous avoue ne pas avoir percé le mystère de ces pierres friables, mais ça nous a donné matière à nous amuser, et à envoyer des vidéos à nos amis, histoire de les épater un peu. (Mais je crois qu'ils n'ont malheureusement pas gobé l'histoire de ma force décuplée par mon arrivée en Islande.)


Après quelques heures passées sur l'île, nous sommes rentrés avant que le temps ne se gâte (et que la dernière correspondance navale ne passe), avec une envie énorme de boisson chaude et de gâteau, pour un goûter plus réconfortant que jamais... mais je vous en parle une prochaine fois !

17 commentaires:

  1. Je n'avais pas fait cette ile lores de mon sejour en Islande! Ca a l'air magnifique :)

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Ouiii, difficile de ne pas tomber sous le charme de cette petite île. :)

      Supprimer
  3. J'aimerais beaucoup aller en Islande et découvrir ces beaux paysages !

    RépondreSupprimer
  4. C'est très beau, ça fait vraiment inhabité ( en même temps c'est le cas ! ) un mélange d'Ecosse et de Bretagne, c'est vraiment superbe !
    Gros bisous
    http://lilouuuu.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha oui, exactement !
      C’est vrai, certains paysages islandais ont des airs de Grande-Bretagne ! :)

      Supprimer
  5. OHLALA, ces couleurs et ce nuage bas, me rappelle les couleurs de mon voyage en août 2016... Nostalgie quand tu nous tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’espère que les prochains articles te rappelleront de beaux souvenirs alors ! :))

      Supprimer
  6. C'est vraiment magnifique!

    RépondreSupprimer
  7. tres beaux paysages, ca sent le calme et le silence, j adore!


    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’était effectivement un lieu très reposant ! :)

      Supprimer
  8. Les couleurs et la lumière sont superbes ..ce que j'aimerai aller en Islande :) ..comme tu dis la nature à l'état pur !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est exactement ça !
      J’espère que tu auras l’occasion d’y aller prochainement. :)

      Supprimer
  9. Magnifiques photos, on ressent l'isolement ... Ca doit être déroutant ce côté "seul au monde", nous qui avons l'habitude du bruit, du monde ... belle expérience !

    RépondreSupprimer