SLIDER

Le plaisir de cuisiner à quatre mains

28 nov. 2018

Le plaisir de cuisiner à quatre mains

J’adore cuisiner.
Sortir la tablette de chocolat, la motte de beurre et le kilo de farine... et me lancer. Peser mes ingrédients, ne penser à rien d’autre, faire vrombir le batteur tandis que je casse les œufs méticuleusement pour séparer le blanc du jaune.

Le sucré.
La pâtisserie.
Bien souvent, c’est un plaisir en solo, pour moi.

Mais j’aime aussi y mêler nos quatre mains. Nous partager les tâches pour pouvoir dire « c’est nous qui l’avons fait ». Un double « je » qui, l’un sans l’autre, n’aurait pas donné ce même résultat.

On manque trop souvent de temps.
Ou on ne prend pas assez le temps. Vaste débat.

Mais cuisiner à deux, ça se prépare un peu. Choisir une recette. Réunir les ingrédients. Ne pas terminer sa journée de travail trop tard. Laisser les factures au porte-manteau et enfiler son tablier.

La semaine dernière, j’en ai eu envie. Besoin. 
De renouer avec la cuisine à quatre mains. Au QUOTIDIEN. Passer du temps derrière le plan de travail, sans écran. Juste le bruit du couteau sur la planche à découper, notre petit chien qui quémande et le robot qui bat son plein.

Une tourte à l’anglaise.
Rien de plus réconfortant. Et de plus parfait pour un plat préparé à deux. Mijoté de longues minutes, remué sans cesse puis passé au four. Autant de temps d’attente, d’effluves odorantes qui s’échappent des plats, de salive écoulée en mince filet au bord des lèvres...

Bref, on a repris le temps de cuisiner à quatre mains.
Et on a mis en place un « super fichier » pour ne plus avoir aucune excuse de ne pas se lancer.

Des dossiers. Des listes. Avec des noms de recettes alléchantes et des ingrédients listés sur une application que l’on a en commun (Wunderlist pour ne pas la citer. Mais cela fonctionne tout aussi bien avec les simples notes de l’iPhone ou avec certainement 36 autres applications de listes partagées.).

L’un et l’autre, nous pouvons prendre envie de cuisiner. 
De bien manger. 
De chercher la fiche d'ingrédients et de faire les courses. 
Pour se lancer, le soir venu, dans une recette à quatre mains.

Ma routine de soins en automne

21 nov. 2018

Revue de produits de soins pour l'automne

C'est comme un rituel.
Un rituel rien que pour moi, pour prendre soin de ma peau. La protéger, la dorloter, lui faire du bien.

À chaque changement de saison, je me prépare à modifier ma routine de soins.
À choisir ceux qui seront les plus adaptés aux nouvelles températures. 

En automne, je me tourne vers des produits plus riches qu'en été. Plus HYDRATANTS et plus enveloppants. Surtout pour les soins du soir. 

Et je retourne vers des sérums pour l'éclat du teint.
Plus facile de l'avoir lumineux en été qu'en hiver, je commence - dès l'automne - les soins qui révèlent l'éclat du visage.

Je vous montre tout ça ?

Sérum lumière sublime de la marque Cinq Mondes

Cinq Mondes

SÉRUM LUMIÈRE SUBLIME


Le matin, j'ai gardé la même huile nettoyante que cet été, qui est parfaitement douce et respectueuse de ma peau sensible. Commence ensuite ma routine plus automnale avec ce sérum qui apporte de l'éclat au teint ; quand le soleil faiblit, je me tourne immédiatement vers ce type de soin.

Je l'utilise : le matin, mais aussi le soir, en déposant quelques gouttes sur le bout des doigts que j'applique ensuite sur l'ensemble de mon visage.

J'aime : sa texture fluide qui glisse sur la peau et pénètre très rapidement, son conditionnement avec une pipette qui facilite le prélèvement du produit, son odeur très douce et son efficacité sur mon teint (plus unifié et plus lumineux).

Sérum lumière sublime, Cinq Mondes

Soin contour des yeux de la marque BioKarité

BioKarité

SOIN CONTOUR DES YEUX


Pour le contour des yeux, qui est une zone continuellement en manque d'hydratation chez moi, j'ai besoin d'un produit assez hydratant, qui plus est à cette période de l'année.

Je l'utilise : matin et soir, en prenant soin de tapoter et de lisser légèrement le produit de l'intérieur de l’œil vers l'extérieur, afin de stimuler la micro-circulation.

J'aime : son action hydratante, sa douceur avec la peau (la mienne est très réactive dans cette zone), et sa composition bio.

Soin contour des yeux, BioKarité des laboratoires Yves Ponroy

Crème hydratante hydralba de la marque A-derma

A-derma

CRÈME HYDRATANTE HYDRALBA


Bien que ma peau ait besoin de plus d'hydratation, en automne j'opte toujours pour une crème assez légère, le matin. Ma zone T brille relativement vite, et une crème trop épaisse me donne l'impression d'accélérer le processus.

Je l'utilise : le matin, sur le visage et le cou.

J'aime : sa texture fluide, qui pénètre rapidement dans la peau, tout en ayant un fort pouvoir hydratant, et son odeur douce et enveloppante.

Crème hydratante légère 24h de la gamme Hydralba, A-derma

Lotion hydratante pour le corps de la marque Acqua Di Parma

Acqua Di Parma

LOTION POUR LE CORPS


Comme pour le visage, le matin, j'ai besoin que ma crème pour le corps pénètre rapidement dans l'épiderme, et ne laisse pas de film gras à sa surface pour éviter de devoir attendre 15 minutes avant de m'habiller. Je suis tombée totalement amoureuse de cette lotion en spray, tellement rapide à utiliser.

Je l'utilise : le matin pour hydrater l'ensemble de mon corps.

J'aime : sa facilité d'application et l'hydratation qu'il apporte à ma peau en quelques sprays.

Lotion pour le corps en spray, Acqua Di Parma

Eau micellaire démaquillante de la marque Fleurance Nature

Fleurance nature

EAU MICELLAIRE DÉMAQUILLANTE


Bien que les eaux micellaires ne soient pas idéales pour ma peau, j'avoue que je les préfère très largement aux laits démaquillants que j'ai du mal à utiliser. Et elles ont ma préférence sur les huiles, que j'aime beaucoup pour le visage, mais moins pour les yeux.

Je l'utilise : le soir, sur l'ensemble de mon visage sauf autour des yeux, avant de rincer ma peau avec un produit nettoyant.

J'aime : sa douceur avec ma peau sensible, son odeur très douce, sa composition bio et son action démaquillante efficace.

Petit bémol : je suis très sensible autour des yeux, et cette eau micellaire me les pique si je démaquille mon mascara avec.

Eau micellaire démaquillante à la rose, Fleurance nature

Gel nettoyant régulateur zone T de la marque Ren clean skincare

Ren clean skincare

GEL NETTOYANT RÉGULATEUR ZONE-T


Le soir, je me nettoie actuellement le visage avec un soin nettoyant différent du matin. Celui-ci permet de réguler le sébum des peaux mixtes, et m'a permis de ralentir la brillance de ma zone T en l'espace de quinze jours d'utilisation quotidienne.

Je l'utilise : le soir, avant ma routine qui me permet de bien nourrir et hydrater ma peau ; je préfère ne pas l'utiliser le matin car sa formulation régulatrice et purifiante ne serait pas suffisamment douce pour ma peau sensible qui doit ensuite affronter le vent, le froid, le frottement d'une écharpe, la pollution...

J'aime : son efficacité sur la régulation de ma zone T, sa composition naturelle, son packaging entièrement recyclable et l'engagement de la marque pour aller vers des produits zéro déchets en proposant des flacons rechargeables d'ici 2021.

Gel nettoyant régulateur zone-T de la gamme Clarimatte, Ren clean skincare

Crème visage lumière sublime de la marque Cinq Mondes

Cinq Mondes

CRÈME LUMIÈRE SUBLIME


En complément du sérum, j'utilise la crème lumière de la même marque, toujours pour unifier et révéler l'éclat de mon teint. Mais je ne l'applique que le soir, en automne (cela changera peut-être en hiver) car sa texture est plus épaisse et plus adaptée, pour ma peau, à une application le soir.

Je l'utilise : le soir, après mon sérum, sur l'ensemble de mon visage et de mon cou.

J'aime : sa texture plus onctueuse et enveloppante dont j'apprécie la sensation le soir, l'hydratation qu'elle apporte à ma peau, l'absence de film gras et son efficacité sur l'éclat de mon teint.

Crème lumière sublime, Cinq Mondes

Onguent revitalisant pour le corps de la marque Diptyque

Diptyque

ONGUENT REVITALISANT CORPS


À l'ouverture du pot, j'étais déjà séduite par l'odeur d'agrumes qui s'en dégage, absolument folle et parfaite pour l'automne... et même pour l'hiver qui arrive.

Je l'utilise : le soir sur l'ensemble de mon corps.

J'aime : son parfum absolument divin, son action très hydratante même sur les zones les plus sèches du corps comme les genoux et les coudes, et son packaging raffiné sans trop en faire.

Petit bémol : du fait de sa texture d'onguent, il faut prévoir dix bonnes minutes pour que le soin pénètre complètement dans la peau.

Onguent revitalisant pour le corps, Diptyque

Crème mains ultra nourrissante de la marque Compagnie de Provence

Compagnie de Provence

CRÈME MAINS ULTRA NOURRISSANTE


C'est mal, mais je ne prends pas suffisamment le temps d'hydrater mes mains. Et ça se voit, clairement. J'essaie donc de ne plus oublier cette étape, le soir, en mettant mon tube près du lit, pour l'avoir à portée de main avant de me coucher.

Je l'utilise : tous les soirs, ou presque, en appliquant une bonne noisette pour mes deux mains.

J'aime : sa texture riche, parfaite pour le soir et pour les mains continuellement en manque d'hydratation, son packaging minimaliste / élégant, et son parfum très doux.

Crème mains ultra nourrissante, Compagnie de Provence

Et vous, quelle est votre routine de soins pour l'automne ?

Un charmant séjour dans les Cotswolds en Angleterre

15 nov. 2018


Cet été, je découvrais les aventures d'Agatha Raisin qui étaient absolument faites pour moi. 
Cette femme indépendante, avec du caractère il faut le dire, qui décide d'aller vivre dans les Cotswolds.
La campagne anglaise.
Avec ses cottages en pierre, son odeur de feu de bois dans les rues, l'authenticité de ses habitants... fort bien décrits par l'auteure.

J'avais aussitôt commencé à noter les noms des villages que je voulais visiter, pour un prochain road trip... sans savoir que, quelques mois plus tard, j'y serais. 
Sur les traces d'Agatha.
À dormir dans un vrai petit COTTAGE de village, avec la cheminée prête à être allumée.
Entourée de mes amis qui m'ont fait cette belle surprise pour mes 30 ans. Sur une idée de ma BFF qui me connait décidément bien !

Bradford-on-Avon, Lower Slaughter, Bourton-on-the-Water, Stow-on-the-wold...
Comme d'autres rêvent à l'évocation des îles caribéennes, moi, ce sont ces noms typiques de la campagne anglaise qui me laisse rêveuse.

Avec la pluie et le ciel gris qu'on leur colle à la peau.
Parfois à tort.
Mais je prends tout.
Les belles journées pour se promener en petit pull léger.
Les plus fraîches pour avoir le plaisir de s'enrouler dans une écharpe aussi grande qu'un plaid.
Et sortir le thermos de thé, avec un nuage de lait, sur les routes jaunes, oranges et rouges, de l'automne anglais.

Ce qu'il y a à faire dans mon jardin urbain, en automne

7 nov. 2018


Depuis le début calendaire de l'automne, je garde un œil sur les températures de la nuit.
À ces heures où je dors bien au chaud sous ma couette, mais qui sont précisément les heures que je redoute pour nos plantes qui vivent sur notre terrasse.

Autant dire qu'avec l'été indien toujours plus long, j'ai longtemps regardé pour rien.

Jusqu'à ce que les TEMPÉRATURES s'approchent dangereusement des 8°C et moins. Que le soleil devienne de moins en moins longtemps présent. Que la pluie régulière créé un climat très humide dans l'air... Là, c'est le top départ pour le deuil esthétique de notre terrasse !

Les plantes à rentrer, les pots à mettre à l'abri, les plantes à tailler...
Visuellement, le cocon végétal devient peut-être plus chaotique. Mais j'apprécie cette idée de prendre soin de mes plantes pour leur assurer (je l'espère) de passer l'hiver et de repartir, plus belles encore, au printemps.

Bref, après l'été dans mon jardin de ville, c'est l'automne.

Comme pour mon article précédent, ma liste est loin d'être exhaustive puisqu'elle est le reflet de ma terrasse, donc n'hésitez pas à la compléter en commentaire en parlant des besoins des espèces présentes chez vous !


À l'abri du froid


Une petite astuce de personnes qui n'ont pas la connaissance suffisante des plantes pour nommer précisément chaque espèce présente chez soi : nous gardons précieusement toutes les étiquettes des plantes que nous achetons en jardinerie. Pour avoir le nom de l'espèce exact et pouvoir retrouver facilement toutes les données nécessaires à son entretien sur internet (comme sa résistance aux températures extrêmes) mais aussi parce qu'elles sont souvent présentées sous forme de petite fiche technique résumant les informations les plus importantes à leur sujet.

C'est à partir de ces données que je commence à : 

- Rentrer les plantes les plus frileuses, comme notre collier de perle par exemple, qui s'adapte très bien aux températures plus chaudes des intérieurs ; ces cactées et plantes grasses qui emmagasinent beaucoup d'eau dans leurs feuilles sont très sensibles au gel.

- Déplacer les espèces non-rustiques qui ne peuvent être placées en intérieur, soit à cause de la taille du pot (comme notre olivier) soit parce qu'elles n'apprécieraient pas de vivre dans une pièce chauffée.

- Protéger les plantes, sans oublier les racines, avant les premières gelées, en entourant les agrumes et l'olivier (entre autres) d'un voile d'hivernage sans trop serrer le feuillage, et pour les nombreux petits pots, créer un abri temporaire avec un même voile d'hivernage pour les rassembler derrière.

- Surélever les pots, avec des cales en bois par exemple, et sans leur soucoupe, pour les isoler du froid qui émane du sol.

Pour trouver les températures maximales et minimales supportées par nos plantes, je consulte souvent jardinage.ooreka.fr et rustica.fr qui ont des fiches très complètes sur de nombreuses espèces.


Arrosage


C'est tout l'inverse de l'été, ou presque.

L'idéal est d'arroser en début d'APRÈS-MIDI, lorsque le soleil réchauffe la terre de nos pots. Cela permet à la plante d'absorber l'eau avant que la nuit ne tombe et que les températures ne baissent trop.

L'idée est surtout de ne pas gorger la terre d'eau, pour les plantes rustiques également (c'est-à-dire qui résistent au gel et à des températures allant jusqu'à -15°C), afin de ne pas geler les racines ! On garde donc la terre tout juste humide.

En plus d'arroser quand il fait le plus chaud possible, en automne, et de retirer les soucoupes pour ne pas laisser l'eau stagner, il vaut mieux éviter les arrosages au tuyau. On peut utiliser un arrosoir avec un pommeau qui recrée une petite pluie fine (et londonienne). C'est beaucoup plus long, mais personnellement, je trouve ça très agréable de voir l'eau tomber si délicatement.

Et dès que la météo annonce des températures négatives, on arrête d'arroser. Il est également conseillé de ne reprendre que si plusieurs jours consécutifs de redoux sont annoncés.


Entretien


Selon les plantes, et parfois selon les jardiniers, il y a souvent deux écoles : TAILLER les plantes à l'automne (au mois de novembre en général) avant les premières gelées, ou à la fin de l'hiver quand il n'y a plus de risques de gel.

Personnellement, je préfère la première solution chaque fois que c'est possible pour une plante, car c'est assez fréquent, même au début du printemps, qu'un épisode de gel revienne en France, alors qu'on les pensait derrière nous.

Comme entretien, à cette saison, on va donc :

- Rabattre les plantes vivaces à environ 10 cm du sol ; c'est-à-dire toutes les plantes qui perdent leurs feuilles et leurs tiges en automne, comme notre gaura par exemple.

- Retirer les feuilles et tiges mortes, au pied des plantes mais aussi sur les plantes si besoin.

- Tailler notre romarin sur les pousses de l'année (sur le bois vert), pour éviter qu'il ne se dégarnisse du pied, parce qu'il a sacrément bin poussé cet été !


Plantation


On commence à avoir une belle petite jungle sur notre terrasse, mais on aimerait encore rajouter quelques plantes. Et l'automne est la saison idéale pour que le système racinaire se développe bien, et pour que la plante ait besoin de moins d'eau en été ! (Pratique quand on part en vacances, et c'est aussi une économie d'eau pour la planète.)

Au programme : des plants de bruyère car c'est sans nul doute ma fleur préférée et des hortensias que j'aime également beaucoup pour habiller notre jardinière exposée à l'ombre.


Et vous, que faites-vous dans votre jardin en automne ?
N'hésitez pas à compléter cette liste en parlant des plantes que vous avez chez vous !


Mes articles sur le même thème :


que faire sur sa terrasse / son balcon en fin d'hiver
que faire sur sa terrasse / son balcon en été
quels outils choisir pour débuter en jardinage ?
premiers pas en jardinage : conseils
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007