Que cherchez-vous ?

Affichage des articles dont le libellé est Vaucluse. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Vaucluse. Afficher tous les articles

4 août 2017

Week-end au vert dans les vignes de Vacqueyras

Le vendredi, août 04, 2017
Séjour dans les vignes de Vacqueyras

Le mistral, c'est sans doute ce qui m'a le plus étonnée en arrivant à Vacqueyras.
Retenir la porte de la voiture pour éviter qu'elle ne se referme d'un coup sec sur ma cheville malencontreusement égarée ; la rencontre était amorcée.

Il faut dire que je pensais avoir l'habitude du vent. J'ai toujours vécu avec le vent (sauf peut-être depuis que je suis à Lyon). Mais un vent de cette force ? Jamais je n'ai connu ça. Mais je dois dire que je n'étais pas mécontente de le trouver ; avec la chaleur estivale, c'était le souffle d'air qu'il fallait pour profiter pleinement d'une promenade dans la région.

Mi-juillet, on a donc pris la voiture et mis le cap sur Vacqueyras. 
2h15 environ de Lyon ; la porte à côté, en somme !

L'occasion d'un week-end dans les vignes sous le ciel bleu du VAUCLUSE, pour y faire un peu de tourisme œnologique tout en profitant de l'écrin de nature magnifique dans lequel nous étions. Et qui ne donnait qu'une seule envie : ralentir encore un peu le rythme pour étirer le temps.

Petite rue du village de Vacqueyras

Promenade dans le village

DE VACQUEYRAS 


C'était le lendemain de la fête du village.
Vacqueyras était encore toute endormie lorsque nous sommes arrivés. Les effluves festives de la soirée de la veille flottaient encore dans l'air comme les guirlandes de fanions, tendues entre les vieilles bâtisses.

Tout nous invitait à aller s'installer en terrasse, pour siroter une boisson.
J'aurais pris une limonade - j'avais trop chaud pour un thé - et le chéri aurait pris un café. Serré. Un espresso.
On a hésité.
Le café au centre du village était ouvert. Calme.
Avec les clients les plus matinaux déjà installés devant leur corbeille de croissants.

Mais on a bifurqué, préférant s'enfoncer dans les petites ruelles, qui se terminaient parfois par une impasse, pour découvrir ce petit village plein de caractère.

Village de Vacqueyras dans le Vaucluse
Lavande dans le village de Vacqueyras
Promenade dans le village de Vacqueyras

Visite des domaines

DE LA RÉGION


C'est l'AOC de Vacqueyras qui m'a proposé de venir découvrir leurs terres.
Et donc leurs vignobles.

Le tourisme œnologique fait vraiment partie de la région. Si bien qu'il suffit de pousser la porte d'un caveau ou d'un domaine pour engager la conversation avec un vigneron PASSIONNÉ qui vous fait immédiatement goûter ses vins dont il est le plus fier. Certains ont même une histoire... ! 

Globalement, la région est connue pour ses vins rouges ; les blancs ne représentent pas même 5% de leur production. 
Mais ils les développent, parce qu'ils sont bons, et que les gens en redemandent. Ce qui tombe bien puisque, personnellement, j'apprécie vraiment le vin blanc.

Et ce week-end a été l'occasion de belles découvertes gustatives

- le Seigneur de Lauris 2014 de l'AOC Vacqueyras de la Maison Arnoux,
- l'Éternité 2015 AOC Vacqueyras de la Coopérative Rhonéa,
- la Perle de Muscat, qui est un vin pétillant de la Coopérative Rhonéa également,
- et l'AOP Vacqueyras Blanc - vin bio - du Domaine des Amouriers.

Maison Arnoux, place de la Pousterle, Vacqueyras
arnoux-vins.com

Rhonéa, 258 Route de Vaison la Romaine, Vacqueyras
rhonea.fr

Domaine des Amouriers, route de la guarrigue de l'étang, Sarrian
amouriers.com

Domaine des Amouriers dans le Vaucluse

- Domaine des Amouriers -

Domaine des Amouriers dans le Vaucluse

Un des mes coups de cœur de ce week-end à Vacqueyras, c'est sans hésiter la ferme pédagogique du domaine de l'Oiselet, tenue par un couple absolument charmant. Vignerons, et autrefois producteurs de melons, ils continuent aujourd'hui de produire du vin, tout en accueillant des touristes dans un cadre très authentique.

Le domaine est très grand, ce qui leur a donné l'idée d'y installer des yourtes en provenance directe de Mongolie mais aussi des cabanes en bois - et des tonneaux géants ! - pour les touristes qui ont envie de séjourner au vert. Entourés d'arbres fruitiers, d'herbes aromatiques et d'un grand potager, où ils n'ont qu'à se servir pour préparer leur pique-nique... 

Sur la propriété, et c'est ce qui m'a particulièrement plu, chaque plantation est unique. Il n'y a pas deux cerisiers ou figuiers de la même variété, permettant ainsi de (re)découvrir la BIODIVERSITÉ et de (re)croquer dans des fruit et légumes parfois oubliés.

Ferme de l'Oiselet
1234 route de la garrigue de l’étang, Sarrians

Site internet : oiselet.com

Séjour au vert, en yourte, dans le domaine de l'Oiselet
Ferme pédagogique du domaine de l'Oiselet
Jardin aromatique du domaine de l'Oiselet

Une chambre

DANS LES VIGNES


Après une nuit dans l'un des endroits les plus calmes où j'ai jamais séjourné, le petit-déjeuner sur la terrasse était tout ce qu'il fallait pour se croire en vacances, ne serait-ce que le temps d'un week-end.

L'hôtel Montmirail est une belle bâtisse perchée entre des vignobles, d'autres vignobles, et de petites parcelles de terres boisées. On entend les oiseaux chanter quand on ouvre la fenêtre de sa chambre, et c'est bien la seule source de bruit à déclarer ; on aurait presque pu s'endormir la fenêtre ouverte pour se réveiller en même temps que la nature ! 

Hôtel Montmirail
Château des Eaux, Gigondas

Site internet : hotelmontmirail.com

Terrasse de l'hôtel de Montmirail à Gigondas
Petit-déjeuner à l'hôtel Montmirail dans le Vaucluse

Randonnée

DE L'AOC VACQUEYRAS


Avant de repartir pour Lyon et de s'engouffrer dans le trafic routier, on a profité une dernière fois des vignobles en faisant une petite randonnée de 8 km environ dans les vignes de Vacqueyras. L'itinéraire commence et termine dans le centre du village, et permet d'avoir de magnifiques PANORAMAS sur le territoire. 

Et même quand on n'est pas hyper bon en orientation (je plaide coupable), l'affaire est bien ficelée : le chemin est balisé par de petits panneaux métalliques avec une feuille de vigne pour symbole.

Parcours du vignoble de Vacqueyras
8 km - 2h environ - pas de difficulté particulière

+ d'infos sur : provenceguide.com

Vignes de Vacqueyras dans le Vaucluse
Randonnée dans le vignoble de Vacqueyras dans le Vaucluse
Panorama sur le vignoble de Vacqueyras dans le Vaucluse

- Vignoble de Vacqueyras -

Déjeuner au restaurant gastronomique Coteaux et Fourchettes à Cairanne

Déjeuner gastronomique

DANS LES COTEAUX


Parce que déguster du vin, c'est bien.
Mais le faire avec un bon repas, c'est mieux !

Coteaux et Fourchettes, c'est un restaurant un peu au milieu de nul part, avec des vignes pour seules voisines. Bien installée sur la terrasse ombragée par de grandes voiles blanches soulevées par le vent, je me suis régalée depuis la mise en bouche jusqu'au dessert. Des produits frais, travaillés avec beaucoup de soin et de RAFFINEMENT; c'était exactement ce qu'il fallait pour clore en beauté ce séjour dans le Vaucluse.

* * *

Le menu, ce jour-là : 

Millefeuille de melon et homard aux zestes de citron vert, poivre timut, 
caramel de melon au muscat et Beaumes de Venise

Demi-pigeon de la Lance rôti avec sa cuisse confite, 
fricassée de haricots coco aux girolles, escalopine de foie gras pochée

Comme un Paris Brest revisité : crème citron, framboises fraîches


Coteaux et fourchettes
3340 Route de Carpentras, Cairanne

Site internet : coteauxetfourchettes.com


Un grand merci à l'appellation Vacqueyras pour cette invitation !

9 sept. 2016

Mes bonnes adresses dans le Vaucluse

Le vendredi, septembre 09, 2016

En pleine belle saison des fruits et légumes, je pense que, dans le Vaucluse, on peut se régaler en faisant les marchés et en achetant directement chez les producteurs. La région se prête complètement aux PIQUE-NIQUES, alors ce serait dommage de s'en priver !

Mais on n'a pas toujours envie de préparer.

Parfois, on a juste envie de poser les pieds sous la table.
D'ailleurs, c'est fait pour ça, les vacances et les week-ends hors de chez soi. Non ? 

Donc, pour ne pas manquer à la tradition (et pour vous donner toutes les excuses du monde pour ne pas vous mettre aux fourneaux), il est temps de refermer le chapitre de mon séjour dans le Vaucluse par un dernier article consacré aux bonnes adresses.

Maison Jouvaud


Le premier aperçu que j'ai eu de Carpentras ? Cette pâtisserie-boutique qui a tout du concept store réussi, avec le petit truc en plus : la Maison Jouvaud, c'est une histoire de famille, qui a commencé... en 1948 !

Pâtisserie, chocolaterie et confiserie par essence, la boutique de Carpentras est devenue un véritable petit temple de la tentation, entre ses bonnes choses à déguster et ce grand corner déco / cadeaux / vaisselle... (j'aurais pu tout ramener chez moi !)


Mais on était là pour manger. Tranquillement assises en terrasse, autour d'un thé glacé et d'une tarte salées aux légumes. C'est d'ailleurs leur spécialité : faire de longues tartes salées et sucrées, à la pâte feuilletée délicieuse et bien fine, qui se vendent à la part. 

Je vous conseille aussi de partir avec une boîte de JOUVELINES (des noisettes grillées et caramélisées, enrobées de chocolat noir saupoudrées de cacao ou de chocolat au lait saupoudrées de sucre glace) et une ou deux ROCAILLES (énormes meringues à la vanille, au café ou au chocolat).

Maison Jouvaud
40 rue de l'évéché, 84200 Carpentras
(également présent à Avignon et l'Isle sur la Sorgue)

Site internet : patisserie-jouvaud.com

Chez Serge


Le soir, pour continuer sur une bonne lancée, on est allé s'installer sur la terrasse d'un restaurant où la spécialité pouvait difficilement plus me plaire : la TRUFFE ! Il est d'ailleurs également réputé pour sa belle carte des vins.

La recommandation parfaite que je vous recommande à mon tour : le plat de penne à la truffe blanche d'été, avec ses généreuses lamelles de truffe juste déposées sur les pâtes. Un délice ! Accompagné d'un excellent Beaume de Venise, difficile de faire plus parfait.

Il parait que l'omelette à la truffe est également une petite folie. Donc si vous êtes moins d'humeur à manger des pâtes, je pense que vous pouvez y aller les yeux fermés avec cet autre plat (la recommandation vient de la même personne !).

Chez Serge
90 Rue Cottier, 84200 Carpentras

Site internet : chez-serge.fr

Hangar n°1


Je vous ai déjà parlé de ce spa où j'ai passé un samedi matin ROYAL, le spa Ventoux Provence, mais je ne vous avais pas dit qu'il était également possible de prolonger son expérience du côté du restaurant, le Hangar n°1.

Pas besoin de repasser par la cabine pour y déjeuner : on garde son peignoir et on profite de la terrasse (en été), au calme et au vert. La carte affiche des plats dans la mouvance d'un centre de bien-être, avec des produits frais et naturels issus du terroir régional. 

Et je peux vous dire qu'avec mon méli-mélo de légumes et son poisson frais en tartare, je me suis régalée. Mais comme c'était bien trop sage pour la gourmande que je suis, je n'ai pas résisté à la tentation du gâteau au chocolat, en dessert (on ne se refait pas !).

Hangar n°1
Spa Ventoux Provence, Route de Beaumont, 84340 Malaucène

Site internet : spa-ventoux-provence.com


Encore un grand merci à l'office de tourisme de Carpentras et à l'office de tourisme du pays Vaison Ventoux pour ce beau séjour à la découverte du Vaucluse.


Egalement sur le Vaucluse : 


- Un grand bol d'air à Vaison-la-Romaine
- Mon séjour du côté de Carpentras

6 juil. 2016

Un grand bol d'air à Vaison-la-Romaine

Le mercredi, juillet 06, 2016

Je vous avais laissé du côté de Carpentras avec ses célèbres fraises et ses cerises délicieusement sucrées (mes premières de l'année !) ; il était temps de revenir avec un article sur le Vaucluse pour vous parler de la dernière partie du séjour, autour de la ville de Vaison-la-Romaine cette fois-ci.

Sans trop de surprise, c'est avec ses ruines romaines que l'on a commencé à faire connaissance, qui sont ABSOLUMENT à visiter, et pour lesquelles vous devez ABSOLUMENT (bis repetita) vous faire escorter par un guide pour faire un véritablement plongeon dans la période romaine.

Site archéologique de Vaison-la-Romaine


Sans guide, honnêtement, les ruines de murs sont des ruines de murs, et les restes de routes pavées... sont des restes de routes pavées. Alors qu'avec une guide, on découvre cette immense terrain de fouilles archéologiques avec un tout autre œil.

On voit les anciennes maisons romaines sortir de terre, on apprend à découvrir cette culture qui avait trois portes d'entrées sur la même façade d'une même maison pour différencier l'appartenance sociale de ses visiteurs, ces hommes et ces femmes qui avaient leur propre couloir de nage dans leur maison et une salle de bain immense pour inviter leurs hôtes à se mettre à l'aise avant le repas, que l'on prenait bien sûr allongé.


Bref, avec un guide passionné, on prend la mesure de ce que l'on est en train de regarder, on s'immerge dans un autre temps, on s'évade... Et on s'amuse de penser que l'on se tient juste devant les toilettes communs mixtes qui étaient alors un véritable lieu de rencontre.

On a passé une heure à visiter le terrain archéologique et à survoler le musée ; autant dire que c'était bien trop peu et que je compte y retourner dès que possible pour faire une visite guidée complète !


Musée archéologique Théo Desplans
Rue Bernard Noël, 84110 Vaison-la-Romaine

Tarifs : billet "Pass" donnant accès à tous les monuments de la ville, 8 € pour les adultes, 4 € jusqu'à 18 ans et gratuit pour les enfants de moins de 11 ans.

Site internet : vaison-la-romaine.com

Les dentelles de Montmirail


Je n'ai pas tout à fait commencé cet article dans l'ordre parce que j'avais vraiment envie de démarrer par la visite du site archéologique que j'ai adorée. Mais à présent, reprenons un peu plus chronologiquement.

On en était donc à samedi, à buller au spa Ventoux, avant de partir faire une excursion dans les dentelles de Montmirail pour profiter du paysage et découvrir de jolis petits villages.


Domaine de la Verrière


En fin de journée, nous avons pris la direction de la Verrière ; un beau domaine viticole bio qui s'inscrit dans une démarche durable et biodynamique. En gros, tout est très naturel, et les personnes qui s'occupent de ce domaine sont vraiment passionnées par leur métier et engagées pour le respect de la nature.

Même si je commence tout juste à boire du vin blanc, j'ai vraiment apprécié ce petit moment passé tout là-haut à Crestet, où l'on a pu participer à une initiation à l'oenologie autour des crus phares du Chêne Bleu (les vins produits sur le domaine) et d'une bento box à la française, composée de produits locaux.


Domaine de la Verrière
Chemin de la Verrière, 84110 Crestet

Site internet : chenebleu.com

Mont Ventoux


Une deuxième belle surprise chassant la première, on a terminé la soirée sur le Mont Ventoux. En T-shirt toute la journée à prendre des couleurs, on a dû enfiler doudounes, gants et bonnets pour survivre à la nuit tombée.

Parce que là-haut, à 1911 m d'altitude, il fait froid. Même l'été. Encore plus quand le soleil se couche. Et le programme, c'était ça justement : profiter du coucher de soleil et faire une partie de la descente du Mont Ventoux de nuit, à la lampe frontale.


C'est périlleux (prenez de bonnes chaussures de randonnée !) et déroutant (0°C en plein été, vous y aurez cru ?) mais magique. Pendant deux bonnes heures, on emprunte des chemins caillouteux en suivant de près le guide de montagne qui nous aide à repérer les chamois qui dévalent la montagne à toute allure ; une belle expérience !


Rando coucher de soleil sur le Mont Ventoux
12 Chemin de Marody, 84110 Vaison-la-Romaine

Tarifs : 15 € pour les adultes et 7,50 € pour les enfants

Site internet : vaison-ventoux-tourisme.com


Les Tilleuls d’Élisée


Pour se remettre de ces émotions, j'ai passé la nuit chez les adorables Anne et Laurent qui tiennent la jolie maison d'hôtes Les Tilleuls d’Élisée. Ma chambre était cosy au possible, tellement confortable, avec une grande salle de bain et une belle vue sur la ville ; j'étais BIEN !

Et le matin, le petit-déjeuner était à tomber. Anne prépare elle-même ses confitures et ses petits gâteaux ; les fraises étaient de mise (forcément, c'était la pleine saison), et ce fut un réel plaisir d'échanger avec elle, tellement passionnée par cette maison d'hôtes qu'elle a entièrement aménagée et redécorée dans l'ancienne maison de famille.

Petit aparté gourmand : la confiture de gégérine d'Anne a tellement de succès qu'elle partage la recette sur le blog de la maison d'hôtes.


Les tilleuls d’Élisée
1 avenue Jules Mazen, 84110 Vaison-la-Romaine

Site internet : vaisonchambres.info

Les Aventurières du goût


Pour terminer ce joli séjour, on est reparti dans les montagnes, du côté de Brantes cette fois-ci, un tout petit village perché. L'occasion de profiter d'une vue splendide, une dernière fois, et de partager un moment très convivial autour d'un atelier de cuisine pas vraiment comme les autres.

Tout commence par une cueillette de fleurs et plantes sauvages dans le village, avant de passer derrière les fourneaux pour les cuisiner. C'est un atelier mené par deux femmes étonnantes, qui se surnomment la sorcière et la cuisinière ; la première est incollable sur les fleurs et plantes comestibles, tandis que la seconde associent tout ça pour faire créer de nouvelles saveurs.

Si bien que l'on s'est régalé avec une citronnade à la fleur de sureau, un tartare de consoude, une polenta aux feuilles de mauve et une salade de pommes de terre  à l’alliaire.


D'ailleurs, pour clore cet article sur une note gourmande (car oui, après ça, on a bien dû reprendre le chemin du retour !), les aventurières du goût vous offrent deux recettes à refaire chez vous. J'ai sélectionné celles dont les plantes seront les plus faciles à trouver et à reconnaître ; j'espère que ça vous plaira !

Polenta aux feuilles de mauve - pour 8 à 12 personnes

- 200 gr de polenta instantanée
- 30 à 40 feuilles de mauve
- huile d’olive
- sel, poivre

1. Couper grossièrement en morceaux les feuilles de mauves. Les faire fondre doucement dans une poêle avec l’huile.

2. Préparer la polenta. Faire bouillir 4 volumes d’eau pour 1 volume de polenta. Verser lentement la semoule en remuant à feu vif jusqu’à ce qu’elle épaississe. Ajouter les feuilles de mauve. Étaler la préparation sur 2 cm dans un plat à gratin et laisser refroidir.

3. Quand la polenta est froide, la découper en petits carrés de 5 cm. Faire chauffer de l’huile dans une poêle et faire dorer de chaque coté les carrés de polenta. Déguster !


Délice de fromage de chèvre à l’ortie, à servir sur des figues ou des abricots - pour 10 à 16 personnes

- 4 fromages de chèvre (2 frais et 2 plus affinés)
- 80 g d’amandes concassées et grillées
- 80 g de raisins secs gonflés dans du jus de citron
- 2 gousses d’ail
- 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
- 1 belle brassée de pointes d’orties pochées à l’eau bouillante.
- sel et poivre

Pour réaliser cette préparation, il convient de diviser tous les ingrédients en 2.

1. Mettre la moitié des ingrédients ci-dessus dans un mixeur ou blender. Mixer jusqu’à l’obtention d’une mousse fine, colorée et légère.

2. Dans un saladier, couper en petits morceaux le fromage, l’ail, et les orties . Rajouter les amandes, les raisins secs, l’huile, le sel et le poivre. Mélanger délicatement.

3. Mélanger ensuite les 2 préparations. pour obtenir une mousse onctueuse.

4. Ouvrir les figues ou abricots en deux, tartiner généreusement chaque demi fruit.


Les Aventurières du Goût
À Brantes

Site internet : lesaventurieresdugout.org

Un grand merci à Lise et Valérie de l'office de Tourisme du pays Vaison Ventoux pour ce beau séjour dans le Vaucluse.

Egalement sur le Vaucluse :


- Mon séjour du côté de Carpentras