SLIDER

Recette
Affichage des articles dont le libellé est Recette. Afficher tous les articles

Battenberg cake à l'heure du tea time

15 janv. 2019


J'ai mangé mon premier Battenberg à Londres.
C'était un mois de novembre et il faisait un froid terrible. 
Ce n'est pas si vieux. En 2015. Mais il faut croire que le réchauffement climatique était moins prononcé qu'aujourd'hui où l'on se promène encore en robe en plein mois de novembre.

Bref. On était rentrés se réchauffer dans le salon de thé / restaurant Dean Street Townhouse à l'heure du goûter.
L'endroit était superbe. Nappes blanches. Banquettes en cuir. 

J'ai commandé un thé et, ce que je n'avais encore jamais goûté de ma vie : du Battenberg cake.

Autant dire qu'il a tout de suite fait son petit effet, ce cake en DAMIER avec ses couleurs pastel jaune et rose que j'aurais presque eu des scrupules à manger.
Presque. Parce que la gourmandise, ça ne se contrôle pas.

Et j'ai adoré.
Ce gâteau moelleux au centre. Ce bon goût de confiture d'abricot. Et cette fine couche de pâte d'amande autour...

On est rentré en France (parce que les vacances ont toujours une fin), et je n'en ai jamais recroisés dans un salon de thé près de chez nous. Même dans les salons de thé plus anglophones.

Alors l'année passée, quand j'ai vu la recette dans mon British Baking (oui, c'est complètement devenu ma bible de la pâtisserie), j'ai hésité. Voulu tenter. Hésité encore. Puis je me suis lancée.

Un RÉGAL.
Un peu long à faire, oui, du fait des découpes, du montage...
Mais c'est aussi un gâteau que l'on fait à quatre mains, avec le bûcheron qui manie les couteaux et le rouleau à pâtisserie.

Et puis, quand on l'apporte sur la table, il intrigue.
Nos invités nous demandent comment on fait un damier (et vous allez voir, c'est tout bête finalement), sont parfois suspicieux quand ils apprennent qu'il s'agit d'une recette anglaise (tout le contraire de ma réaction, soit dit en passant), et puis se régalent quand ils ont enfin plongé la fourchette dedans.

Alors forcément, je ne vais pas garder plus longtemps cette recette pour moi !


Ingrédients


Recette pour environ 8 personnes préparée dans des moules de 11x25x6 cm.

Pour le cake :

- 200 g de beurre pommade
- 200 g de sucre en poudre
- 4 œufs
- 1 tsp d'extrait de vanille
- 240 g de farine
- 1 tsp de levure chimique
- 2/3 tbsp de lait
- 2 gouttes de colorant jaune
- 2 gouttes de colorant rouge

Pour l'assemblage :

- 8 tbsp de confiture d'abricot
- un trait de jus de citron jaune
- 300/350 g de pâte d'amande
- du sucre glace


Recette


Préchauffer le four à 180°C.

1. Dans un saladier, battre le beurre pommade et le sucre en poudre ensemble jusqu'à obtenir une texture pâle et crémeuse. 

2. Ajouter un oeuf à la fois, en mélangeant de façon à bien incorporer l'oeuf avant d'en rajouter un. Puis verser l'extrait de vanille et mélanger à nouveau.

3. Dans un grand bol, mélanger la farine et la levure chimique. Puis l'incorporer au saladier. Ajouter deux à trois tbsp de lait pour allonger un peu la pâte.

4. Diviser la pâte dans deux grands bols de même taille pour pouvoir plus facilement la séparer en deux quantités égales. Ajouter deux gouttes de colorant alimentaire jaune dans un bol et mélanger. Puis faire la même chose dans le second avec le colorant alimentaire rouge. 

5. Beurrer les deux moules à cake, et verser chaque pâte dans un moule différent. Enfourner pour 40 à 45 minutes. Un couteau planté au centre des cakes doit ressortir propre quand ils sont cuits. Laisser alors refroidir 10 à 15 minutes avant de les démouler et de les laisser refroidir complètement.


6. Avec un long couteau bien aiguisé, couper le dessus bombé de chaque cake afin d'obtenir une surface bien plane. Les recettes conseillent généralement de le faire sur chaque côté, mais personnellement je trouve cela dommage dans la mesure où le reste est suffisamment droit. Les parties coupées se conservent comme un cake classique, et avec un peu de pâte à tartiner dessus, c'est parfait pour le matin.

7. Couper ensuite les cakes en deux, dans le sens de la longueur. On obtient alors quatre longues bandes de deux couleurs.

8. Dans une poêle, faire légèrement chauffer la confiture et le jus de citron.

9. Prendre une première bande de gâteau jaune, la badigeonner de confiture sur les quatre faces les plus longues. La déposer sur un plat, puis répéter l'opération avec une bande de gâteau rose que l'on va poser sur la bande jaune. De même avec les deux autres bandes afin d'obtenir un damier.

10. Sur une surface plane, saupoudrer du sucre glace et étaler la pâte d'amande à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. L'épaisseur (et la quantité de pâte d'amande utilisée) va dépendre de vos préférences.

11. Placer le gâteau au centre de la pâte d'amande, et rabattre celle-ci en prenant soin de bien la plaquer sur les différents côtés. Sceller en pinçant la pâte d'amande entre deux doigts sur le côté qui deviendra le dessous du Battenberg cake.

12. Laisser refroidir puis retirer l'excédent de sucre glace avec un pinceau. Et couper, sur les bords, la pâte d'amande en trop.

Puis déguster avec un bon afternoon tea !

 

Sablés cannelle, orange et fruits secs pour le thé de Noël

21 déc. 2018


J’adore les sablés.
Ces petits gâteaux que l’on mange sans faim - et sans fin - avec le thé.
Qui ont le même pouvoir réconfortant qu’une tranche de cake. Et toute la SIMPLICITÉ de la recette qui va avec !
Mais c'est surtout au moment des fêtes de fin d'année que je prends le temps d'en faire.
Je ressors les emporte-pièces de Noël, et je les façonne, l'un après l'autre, avec un film de Noël en fond.

Et cette année, le quartier lyonnais République Grolée Carnot m'a proposé de partager cette activité si hyggelig avec vous. Sous un lodge / verrière dans lequel résonnait les chants de Noël.
Un moment juste parfait !

Pour l'occasion, j'ai ressorti ma recette de sablés préférée, natures mais plein de beurre... que j'ai décidé de modifier pour lui donner comme un goût de Noël. Avec des épices dedans, de l'orange, et des fruits secs.

Chose promise, chose due, je vous glisse la recette.
Pour vous qui avez participé à l'atelier, et pour tous les autres qui n'ont pas pu.

À déguster avec un bon thé de Noël aux épices et aux agrumes !


Ingrédients :


Pour environ 14 (grands) bonhommes

- 250 g de farine + environ 50 g pour la confection
- 120 g de sucre en poudre
- 120 g de beurre à température ambiante
- 1 œuf entier et 2 jaunes d’œuf
- 1 c. à café de mélange pour pain d'épices ou de cannelle en poudre
- 1 grosse orange non traitée ou 2 petites
- 50 g de noisettes entières
- 50 g d'amandes entières
- 2 c. à soupe de noix de coco râpée


Recette :


1. Dans un saladier, verser la farine et le sucre en poudre puis ajouter, au centre, le beurre pommade, deux jaunes d’œuf et le mélange pour pain d'épices (ou la cannelle).

2. Zester l'orange au-dessus du saladier ; cela permet de donner d'autant plus de goût à la pâte.

3. Plonger les mains, et sabler le mélange. Prendre des petites quantités et frotter du bout des doigts voire même entre les deux paumes de ses mains, jusqu'à ce que le mélange soit complètent friable et qu'il ne reste plus de morceaux de beurre.

4. Dans un bol, casser un œuf entier, le fouetter et l'ajouter au saladier. Toujours à la main, mélanger afin de faire une boule de pâte et ajouter une cuillère à soupe de farine pour la rendre moins collante.

5. Préchauffer le four à 180°C.

6. Étaler la pâte sur un plan de travail fariné (l'abaisser jusqu'à 5 mm d'épaisseur environ), et la découper à l'aide d'emporte-pièces. Ne pas hésiter à prélever des petits morceaux de pâte, et étaler en plusieurs fois, pour éviter d'avoir une grande étendue de pâte plus difficile à décoller.

7. Couper avec un couteau, ou écraser à l'aide d'un pilon, les amandes et noisettes entières. Parsemer les sablés avec des morceaux de tailles différentes. Saupoudrer de noix de coco râpée. Et appuyer légèrement, avec la paume de la main, de façon à ce que les amandes et les noisettes s'enfoncent d'un petit millimètre dans la pâte.

8. Enfourner 10-12 min à 180° C. Sortir les sablés quand ils commencent à légèrement se colorer, et les laisser refroidir environ 5 min, le temps qu'ils durcissent.





Deux beaux ateliers réalisés place de la République avec vingt d'entre vous !

Le quartier République Grolée Carnot proposait également une quinzaine d'autres ateliers gratuits à l'approche des fêtes, et il y en a d'autres à venir jusqu'au 24 décembre.


Article en partenariat avec République Grolée Carnot

English apple pie aux saveurs d'automne

24 oct. 2018


Il y a ces gâteaux, pas très complexes, parfaitement RÉCONFORTANTS, que l'on déguste une fois et qui s'imprègnent dans nos souvenirs.

Une part de dutch apple pie savourée à Amsterdam.
Puis une seconde, par gourmandise.
Encore tiède, avec une boule de crème à la vanille. Ou un peu de crème fouettée sans sucre.

Comme un goût de voyage, de façades en briques et de balades le long des canaux.

Une recette à retrouver, résolument. 
Et à tenter.

J'ai mis du temps, avant de me lancer. 
Et finalement, j'ai sauté le pas avec une recette anglaise. Pas de crumble sur le dessus mais une sweet crust pastry qui ne ressemble ni vraiment à une pâte brisée ni à une pâte feuilletée. Mais qui est délicieuse et termine parfaitement cette recette aux saveurs AUTOMNALES.


Ingrédients


Dans la recette traditionnelle anglaise, c'est la pomme Bramley qui est utilisée. J'ai fait notre tarte avec une variété ancienne qui provient du jardin en Ardèche, et dont je ne connais pas le nom. Alors je vous conseillerai simplement une pomme à chair plutôt ferme, ni trop acide ni trop sucrée.


Pour la pâte

- 170 g de beurre doux pommade
- 100 g de sucre glace
- 2 jaunes d’œuf
- 200 g de farine
- un peu de sucre cassonade à saupoudrer 


Pour le gâteau - 8 personnes, plat de 20 cm de diamètre et 7 cm de profondeur

- 900 g de pommes
- 120 g de sucre cassonade
- 1/2 tsp de cannelle en poudre
- 2 tbsp de farine
- le jus d'un citron jaune
- 1 œuf
- 1 tbsp de lait


Recette


1. Dans un bol, battre le beurre jusqu'à ce qu'il devienne crémeux. Puis incorporer le sucre glace. Ajouter le premier jaune d’œuf. Mélanger. Puis le second, et mélanger de nouveau. Incorporer la farine en une seule fois, jusqu'à obtenir un mélange homogène.

2.. À la main, former une boule de pâte et laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

3. Préchauffer le four à 200° C. Beurrer le plat à tarte et réserver au réfrigérateur.

4. Diviser la pâte en deux. Aplatir la première sur une surface farinée pour faire le fond de tarte dans le plat beurré, puis remettre au réfrigérateur.

5. Peler et découper les pommes en cubes. Les mélanger avec le sucre, la cannelle, la farine et le jus de citron.

6. Rouler la seconde moitié de pâte et l'enrouler grossièrement autour d'un rouleau à pâtisserie. Sortir le plat du réfrigérateur, le remplir avec les pommes, et déposer le second disque de pâte par-dessus. Puis souder, entre ses doigts, les deux disques.

7. Dans un petit bol, casser un œuf, ajouter le lait et fouetter. À l'aide d'un pinceau, recouvrir l'ensemble de la pâte en insistant sur les bordures afin de bien sceller la soudure. Saupoudrer d'un peu de sucre cassonade.

8. Enfourner pour 50 à 60 minutes. Après 25-30 minutes de cuisson, lorsque la tarte a pris une belle couleur dorée, recouvrir d'une feuille de papier aluminium.

10. Servir encore chaude, tiède ou froide. Avec une boule de glace vanille, un peu de crème fouettée ou de la clotted cream. Et surtout, se régaler !



Livre de recettes


Carrot cake, millionaire's shortbread, Battenberg cake, Elderflower and poppy seed cake... autant de recettes réalisées avec ce livre de pâtisserie britannique que je ne quitte plus : British Baking de Peyton and Byrne.

Il n'est apparemment plus édité et atteint parfois des prix record sur Amazon, alors n'hésitez pas à regarder régulièrement si vous voulez l'acheter sans avoir à vendre un rein ! On peut également trouver des exemplaires neufs et d'occasion sur abebooks.co.uk ou en format Kindle.


Mesures anglaises


On trouve assez facilement les équivalences de cup en grammes sur internet, mais il est parfois assez difficile de mesurer précisément les quantités quand il s'agit de teaspoon (ou pire, de quart de teaspoon). 

Pour me simplifier la vie, j'ai acheté un set de tasses et de cuillères à mesurer sur Amazon. Je les ai choisies en acier couleur cuivre, mais il existe plein d'autres modèles (argentés, dorés, plastique coloré...).

Un gâteau aux figues pour la semaine

5 oct. 2018


J'aime prendre le temps, le week-end, de préparer un gâteau.
Avec un base de cake ou une génoise pour pouvoir en manger toute la semaine.

Mais j'aime encore plus faire un gâteau avec ce que j'ai moi-même RÉCOLTÉ.

Un peu comme si je passais du sachet de préparation minute pour des madeleines ou des cookies, à leur préparation de A à Z. Comme un sentiment d'avoir vraiment tout fait maison, cueillette y compris !

Fin août, on a passé le week-end en Ardèche, et on en a ramené une cagette pleine de petites figues violettes terriblement savoureuses que je n'avais qu'une idée en tête : mettre dans un gâteau.

Et comme la saison des figues touche à sa fin en ce mois d'octobre, c'est l'excuse toute trouvée pour se mettre aux fourneaux et faire un dernier cake aux figues et aux amandes !


La recette


J'ai cherché, en vain, une recette dans mes livres de cuisine, avant de tomber sur cette recette du blog mattersofthebelly.com que j'ai très légèrement modifié. Vous me demandez régulièrement s'il est possible de traduire et de faire les conversions tsp / g des recettes anglophones que je teste... donc c'est parti !

***

Ingrédients pour un moule de 18 cm de diamètre :

- 130 g de beurre doux à température ambiante
- 100 g de sucre en poudre
- 2 gros œufs
- 2,5 ml d'extrait de vanille
- 120 g d'amandes entières
- 65 g de farine
- une pincée de sel
- 1 g de cannelle en poudre
- 65 g de crème fraîche épaisse
- 11-12 petites figues ou 5-6 de taille classique

***


***

1. Préchauffer le four à 200° C.

2. Dans un saladier, couper le beurre en petits dés puis fouetter avec le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne crémeux et homogène. Ajouter le premier œuf. Fouetter jusqu'à incorporation. Répéter avec le second. Puis ajouter l'extrait de vanille.

3. Dans un second saladier, mixer les amandes jusqu'à obtenir une poudre grossière (plus épaisse que celle achetée dans le commerce). Mélanger avec la farine, le sel et la cannelle.

4. Incorporer le contenu du second saladier au premier et battre jusqu'à obtenir une pâte homogène. Ajouter la crème épaisse et battre à nouveau.

5. Beurrer le moule. Tapisser le fond avec du papier cuisson si vous utilisez un moule à fond amovible. Puis verser la préparation dedans et aplanir le dessus avec le dos d'une cuillère.

6. Couper les figues : en deux dans le sens de la hauteur pour les petites, ou en quatre pour les plus grosses. Puis les déposer sur le gâteau en appuyant très légèrement dessus pour les enfoncer de quelques millimètres dans la pâte.

7. Faire cuire pendant 15 minutes à 200° C puis 45 minutes à 170°C. Vérifier la cuisson en insérant la pointe d'un couteau qui doit ressortir propre. (La cuisson peut varier en fonction de la taille du moule.)

8. Laisser refroidir avant de démouler et de déguster !

***

Pour faire encore plus gourmand, à l'heure du goûter, on peut le servir avec une crème fouettée très légèrement sucrée. Et il se conserve très bien, plusieurs jours, sous une simple cloche en verre.
Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007