Que cherchez-vous ?

Affichage des articles dont le libellé est Provence. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Provence. Afficher tous les articles

6 oct. 2017

L'été indien dans les vignes des Baux-de-Provence

Le vendredi, octobre 06, 2017
Séjour oenotouristique en Provence

Une fois qu'on y a goûté, on en redemande, il faut croire.
En juin dernier, je faisais mon tout premier séjour OENOTOURISTIQUE, et je m'apprête à vous raconter le troisième, quelques mois plus tard.

Je ne sais pas si ce sont les effluves de vin qui nous enivrent et nous en font redemander...
La proximité avec la nature que l'on ressent sur les routes des vignes...
Ou si c'est ce plaisir à (re)découvrir de magnifiques paysages à portée de voiture.

Toujours est-il qu'il y a comme un goût de revenez-y. Une envie de reprendre la route et de sillonner encore les domaines, pour faire de belles rencontres et commencer à s'imaginer vivre un peu plus loin de la ville, pour profiter de cette sérénité que l'on ressent immanquablement au milieu des terres viticoles.

Fin septembre, l'appellation des Baux-de-Provence organisait, avec l'aide de l'agence Rouge Granit, son tout premier rallye des vignerons : le Rallye des Baux. Et c'est à cette occasion que je me suis faite embarquer dans cette nouvelle escapade, en Provence cette fois-ci.

Rallye des vignerons de l'AOP des Baux-de-Provence

Escapade dans les vignes

ET VISITE DES DOMAINES


Plus totalement débutante, j'avais prévu le coup : malgré les températures douces de l'été indien provençal, le short est resté tranquillement au fond du dressing et la petite veste est restée non loin de mes épaules pour pouvoir me couvrir dès la première visite de caveau.

Parce que c'était ça, l'idée du rallye : découvrir trois domaines (et un moulinier), DÉGUSTER leur production tout en échangeant avec les vignerons, parcourir leur caveau et se promener au milieu des fûts de chêne... 

Et pour ne rien gâcher, rejoindre un domaine se méritait, en résolvant une petite énigme donnée sur notre carnet de route. Amoureuse des escape games que je suis, autant dire que l'idée me réjouissait d'avance (c'est mon petit côté Hermione Granger).

Mas de Gourgonnier dans les Baux-de-Provence

Première escale au Mas de Gourgonnier, lieu dont je suis complètement tombée amoureuse. Authentique, paisible, charmant... j'avoue, le domaine m'a clairement tapé dans l’œil, et je me serais bien vu me réveiller le dimanche matin avec cette vue magnifique sur les vignes après avoir poussé les lourds volets en bois verts.

Ce fut aussi l'occasion de goûter à trois petites choses absolument délicieuses préparées par un chef cuisinier, ami des vignerons : des pêches au caramel de vin rouge, des poires au safran et vin blanc, et des pommes au beurre de vin rosé.

Mas de Gourgonnier
Le Destet, 13890 Mouriès

Site internet : gourgonnier.com

Mas de Gourgonnier - jolie demeure viticole
Mas de Gourgonnier - demeure viticole et voiture de collection
Mas de Gourgonnier - vignes de l'AOP des Baux de Provence

Deuxième escale du côté du Mas de La Vallongue qui en impose avec sa longue allée bordée d'arbres dont les couleurs commençaient à se réchauffer ; autumn was coming

L'odeur de la soupe au pistou, que nous allions tous manger ensemble, commençait à se propager dans le domaine tandis que l'on rencontrait un homme passionné et plusieurs fois médaillé champion de labour, qui nous a fait une petite démonstration dans les vignes du domaine.

Domaine de La Vallongue
Route de Mouriés, 13810 Eygalières

Site internet : lavallongue.com

Domain de la Vallongue - AOP des Baux de Provence
Domain de la Vallongue - demeure viticole
Domain de la Vallongue - jolie demeure
Domain de la Vallongue - cheval de trait

Troisième escale au Moulin Jean-Marie Cornille, l'occasion de découvrir une autre production très importante dans la région : celle d'olives. Si je n'ai pas retenu parfaitement la différence entre les différentes espèces d'olives, j'en ai cependant conclu que j'aimais définitivement beaucoup les olives vertes (notamment celles cassées au fenouil), et la bonne huile d'olive que l'on fait avec.

Moulin Jean-Marie Cornille
Rue Charloun Rieu, 13520 Maussane-les-Alpilles

Site internet : moulin-cornille.com

* * *

Quatrième et dernière escale au mas Sainte Berthe où nous nous sommes lancés dans une petite marche de 30 minutes entre les vignes à la recherche de feuilles issues de différents cépages. Pas évident, au premier coup d’œil, mais en regardant de plus près, la différence saute parfois aux yeux !

Le rallye se terminait ensuite par un buffet et une remise de prix : pour les Sam qui s'étaient dévoués pour ne pas boire et pour conduire (parce qu'il faut choisir !), pour les équipes avec le plus grand nombre de bonnes réponses (sur le carnet de route, truffé de quizz), pour le meilleur nom d'équipe ou encore pour les photos les plus amusantes postées sur facebook. Bref, de quoi gâter de nombreux participants !

Mas Sainte Berthe
27 route des Baux, 13520 Les Baux-de-Provence

Site internet : massainteberthe.com

Mas Sainte Berthe - vignes et raisin
Mas Sainte Berthe - domaine viticole

Pause gastronomique

ET DÉGUSTATION DE VIN


Si le Rallye des Baux était organisé sur une journée, nous sommes restés sur place trois jours et deux nuits, histoire de profiter plus longtemps du GRAND AIR et de la vue sur le massif des Alpilles.

Le petit bonheur bien simple mais si agréable du matin : ouvrir les volets et n'entendre que le chant des oiseaux autour de l'hôtel, le Fabian des Baux.

Deux belles adresses où dîner dans la région : 

- Le Garde-Manger avec une terrasse abritée parfaite pour faire durer le plaisir de manger en extérieur. Je me suis absolument régalée avec l'entrée et le plat ; petit bémol pour la panacotta en dessert, pas assez fondante à mon goût : 

Fricassée de champignons et oeufs bio mollet à l'estragon

Poitrine de cochon caramélisée, chou-vert et haricots blancs

Panacotta et coulis de fruits rouges

* * *

- Aux Ateliers dont la décoration est juste dingue, dedans comme dehors. Téléphone ancien, tables à l'esprit guinguette... l'effet, à la nuit tombée, est saisissant. Et le plaisir des yeux précède celui du palais :

Filet de rouget à l'escabèche

Agneau confit, écrasé de pommes de terre à l'huile d'olive

Tarte tatin aux poires et glace vanille

Le Garde-Manger
31 Avenue de la République, 13103 Saint-Étienne-du-Grès

Site internet : legarde-manger.fr

Aux Ateliers
115 Avenue de la Vallée des Baux, 13520 Maussane-les-Alpilles

Page facebook : fb.com/Aux-Ateliers-Chez-Franck-et-Flo

Restaurant Les Ateliers à Maussane-les-Alpilles
Plat au restaurant Les Ateliers à Maussane-les-Alpilles

Et si vous passez dans la région, je vous donne une petite sélection de mes vins blancs préférés de l'AOP des Baux-de-Provence, dégustés ce week-end là :

- Dalmeran, Blanc 2016, vin bio frais, fruité et acide,
- Mas de Gourgonnier, Blanc 2016, vin bio floral et acidulé.
- Domaine de La Vallongue, Garrigues Blanc 2016, vin bio frais et rond,
- Domaine des Terres Blanches, Blanc 2016, fruité et rond.

Hôtel Fabian des Baux

Un grand merci à l'agence Rouge Granit pour cette très belle invitation.

13 sept. 2017

Une journée gourmande à Marseille

Le mercredi, septembre 13, 2017
Vue sur le vieux port de Marseille

C'est un fait : je suis plus cocooning que FARNIENTE.
Et tout naturellement, je suis plus attirée par la tasse de thé au coin du feu que par le granité le long du port.

Alors il y a trois ans, quand j'ai découvert Marseille pour la première fois, le coup de cœur n'était pas au rendez-vous. Le vieux port est magnifique ; le quartier du panier est adorable, mais l'ambiance de la ville me correspond sans doute moins.

Ce qui ne m'a pas empêché d'y retourner.
Pour un séjour éclair, qui date déjà de ce printemps. Parce que nous voulions faire les calanques de Cassis, et que l'on était dans le coin ; l'occasion de découvrir quelques bonnes adresses et d'y déguster mes premières (et uniques) moules marinières des beaux jours.

Une dernière vague de bleu.
De cris de mouettes (à imaginer).
Avant de définitivement me laisser glisser dans la belle saison automnale.

Le long du vieux port de Marseille
Vue sur le vieux port marseillais
Promenade dans le vieux port de Marseille

Le temps d'une journée, nous avons fait les touristes parmi les habitants.
La saison touristique était encore à peine lancée; et les rues, au petit matin, étaient encore très calmes.

Nous nous sommes promenés le long du vieux port et nous sommes restés quelques instants près des stands de pêcheurs. Les effluves de poisson frais flottaient dans l'air, et on avait l'impression d'être un peu en vacances avant l'heure.

Vue sur le palais du Pharo à Marseille
Palais et jardin du Pharo dans la ville de Marseille

Alors on a pris le temps ; de regarder les bateaux, d'écouter le bruit de la mer, et de se poser un peu plus haut, dans le jardin du palais du PHARO, avec une vue superbe et un coin d'ombre fort appréciable sous ce soleil de plomb.

Promenade dans le quartier du Panier à Marseille
Les rues du vieux quartier du Panier de Marseille

Le quartier du Panier est si latin que je m'attends toujours à entendre un volet qui claque annonçant le début d'une discussion passionnée et chaleureuse entre des habitants de deux appartements en vis-à-vis.

Sans doute un cliché de l'ambiance des rues italiennes, mais ces bâtiments à l'architecture du sud et ses petites rues étroites me le font immanquablement resurgir.

On s'est alors arrêté, comme il y a trois ans, au Centre de la Vieille Charité, où l'on a pu prendre le temps, cette fois-ci, de visiter le musée d'archéologie méditerranéenne dont j'ai particulièrement apprécié la partie sur l'Egypte ancienne. 

Petit-déjeuner à la Maison Geney à Marseille

La matinée avait tranquillement commencé par un petit-déjeuner dans le cadre tellement COSY de la petite Maison Geney. Toutes les pâtisseries me faisaient envie, mais j'ai eu un coup de cœur pour ces petits gâteaux individuels servis dans leur barquette en carton.

Clafoutis aux fruits rouges et à la fleurs d'oranger pour moi, quatre quarts aux framboises et aux amandes pour monsieur ; deux petites régalades parfaites pour démarrer la journée.

Maison Geney
38  rue Caisserie, 13002 Marseille

Site internet : maisongeney.com

Déjeuner au restaurant bistronomique Madame Jeanne à la maison Buon à Marseille

Je ne suis pas ce que l'on pourrait appeler une grande amatrice de coquillages. Pas plus que je ne raffole particulièrement des moules. Mais si je pouvais, je reprendrais bien une dernière fois de ce plat du jour, chez Madame Jeanne ; les meilleures moules marinières jamais dégustées.

En entrée, nous avions commencé par le tartare de boeuf / soja / sésame / gingembre et le poulpe / olives de Kalamanta / lard de Colonnata ; deux assiettes que l'on a tenu à se partager, avec monsieur, tellement chacune était excellente.

Madame Jeanne à la Maison Buon
84 - 86 rue Grignan, 13001 Marseille

Site internet : maisonbuon.com

Goûter dans le salon de thé Minoofi Bakery à Marseille

Comme a notre habitude, on a cherché un petit salon de thé pour le GOÛTER, et on s'est laissé tenter par le carrot cake, savouré sur la mezzanine de l'établissement avec un bon thé.

Minoofi Bakery
104 rue Paradis, 13006 Marseille

Site internet : minoofi.fr

Bar à cocktails clandestin Carry Nation à Marseille

C'était, sans doute, le moment que j'attendais le plus de la journée : la découverte de mon tout premier bar à cocktails clandestin dont m'avait tant parlé Marie, caché dans l'armoire d'une boutique de souvenirs. Je vous laisse imaginer la tête de ce grand-père qui passait par là, et qui ne devait pas connaître l'adresse, quand il m'a vu disparaître dans le placard !

On avait réservé quelques jours en avance (chose obligatoire pour obtenir l'adresse et le code d'entrée !), et il n'y avait alors plus qu'à se faufiler discrètement jusqu'au lieu de rendez-vous.

Je vous dirais bien que l'ambiance très intimiste et 1920 est plus que réussie, que l'on y a passé un excellent début de soirée avec de très bons cocktails à siroter, mais puisqu'en cette année de prohibition, l'alcool est interdit et le bar est clandestin, mieux vaut ne pas trop en dire... !

Carry Nation
Adresse tenue secrète

Site internet : carrynation.fr

4 août 2017

Week-end au vert dans les vignes de Vacqueyras

Le vendredi, août 04, 2017
Séjour dans les vignes de Vacqueyras

Le mistral, c'est sans doute ce qui m'a le plus étonnée en arrivant à Vacqueyras.
Retenir la porte de la voiture pour éviter qu'elle ne se referme d'un coup sec sur ma cheville malencontreusement égarée ; la rencontre était amorcée.

Il faut dire que je pensais avoir l'habitude du vent. J'ai toujours vécu avec le vent (sauf peut-être depuis que je suis à Lyon). Mais un vent de cette force ? Jamais je n'ai connu ça. Mais je dois dire que je n'étais pas mécontente de le trouver ; avec la chaleur estivale, c'était le souffle d'air qu'il fallait pour profiter pleinement d'une promenade dans la région.

Mi-juillet, on a donc pris la voiture et mis le cap sur Vacqueyras. 
2h15 environ de Lyon ; la porte à côté, en somme !

L'occasion d'un week-end dans les vignes sous le ciel bleu du VAUCLUSE, pour y faire un peu de tourisme œnologique tout en profitant de l'écrin de nature magnifique dans lequel nous étions. Et qui ne donnait qu'une seule envie : ralentir encore un peu le rythme pour étirer le temps.

Petite rue du village de Vacqueyras

Promenade dans le village

DE VACQUEYRAS 


C'était le lendemain de la fête du village.
Vacqueyras était encore toute endormie lorsque nous sommes arrivés. Les effluves festives de la soirée de la veille flottaient encore dans l'air comme les guirlandes de fanions, tendues entre les vieilles bâtisses.

Tout nous invitait à aller s'installer en terrasse, pour siroter une boisson.
J'aurais pris une limonade - j'avais trop chaud pour un thé - et le chéri aurait pris un café. Serré. Un espresso.
On a hésité.
Le café au centre du village était ouvert. Calme.
Avec les clients les plus matinaux déjà installés devant leur corbeille de croissants.

Mais on a bifurqué, préférant s'enfoncer dans les petites ruelles, qui se terminaient parfois par une impasse, pour découvrir ce petit village plein de caractère.

Village de Vacqueyras dans le Vaucluse
Lavande dans le village de Vacqueyras
Promenade dans le village de Vacqueyras

Visite des domaines

DE LA RÉGION


C'est l'AOC de Vacqueyras qui m'a proposé de venir découvrir leurs terres.
Et donc leurs vignobles.

Le tourisme œnologique fait vraiment partie de la région. Si bien qu'il suffit de pousser la porte d'un caveau ou d'un domaine pour engager la conversation avec un vigneron PASSIONNÉ qui vous fait immédiatement goûter ses vins dont il est le plus fier. Certains ont même une histoire... ! 

Globalement, la région est connue pour ses vins rouges ; les blancs ne représentent pas même 5% de leur production. 
Mais ils les développent, parce qu'ils sont bons, et que les gens en redemandent. Ce qui tombe bien puisque, personnellement, j'apprécie vraiment le vin blanc.

Et ce week-end a été l'occasion de belles découvertes gustatives

- le Seigneur de Lauris 2014 de l'AOC Vacqueyras de la Maison Arnoux,
- l'Éternité 2015 AOC Vacqueyras de la Coopérative Rhonéa,
- la Perle de Muscat, qui est un vin pétillant de la Coopérative Rhonéa également,
- et l'AOP Vacqueyras Blanc - vin bio - du Domaine des Amouriers.

Maison Arnoux, place de la Pousterle, Vacqueyras
arnoux-vins.com

Rhonéa, 258 Route de Vaison la Romaine, Vacqueyras
rhonea.fr

Domaine des Amouriers, route de la guarrigue de l'étang, Sarrian
amouriers.com

Domaine des Amouriers dans le Vaucluse

- Domaine des Amouriers -

Domaine des Amouriers dans le Vaucluse

Un des mes coups de cœur de ce week-end à Vacqueyras, c'est sans hésiter la ferme pédagogique du domaine de l'Oiselet, tenue par un couple absolument charmant. Vignerons, et autrefois producteurs de melons, ils continuent aujourd'hui de produire du vin, tout en accueillant des touristes dans un cadre très authentique.

Le domaine est très grand, ce qui leur a donné l'idée d'y installer des yourtes en provenance directe de Mongolie mais aussi des cabanes en bois - et des tonneaux géants ! - pour les touristes qui ont envie de séjourner au vert. Entourés d'arbres fruitiers, d'herbes aromatiques et d'un grand potager, où ils n'ont qu'à se servir pour préparer leur pique-nique... 

Sur la propriété, et c'est ce qui m'a particulièrement plu, chaque plantation est unique. Il n'y a pas deux cerisiers ou figuiers de la même variété, permettant ainsi de (re)découvrir la BIODIVERSITÉ et de (re)croquer dans des fruit et légumes parfois oubliés.

Ferme de l'Oiselet
1234 route de la garrigue de l’étang, Sarrians

Site internet : oiselet.com

Séjour au vert, en yourte, dans le domaine de l'Oiselet
Ferme pédagogique du domaine de l'Oiselet
Jardin aromatique du domaine de l'Oiselet

Une chambre

DANS LES VIGNES


Après une nuit dans l'un des endroits les plus calmes où j'ai jamais séjourné, le petit-déjeuner sur la terrasse était tout ce qu'il fallait pour se croire en vacances, ne serait-ce que le temps d'un week-end.

L'hôtel Montmirail est une belle bâtisse perchée entre des vignobles, d'autres vignobles, et de petites parcelles de terres boisées. On entend les oiseaux chanter quand on ouvre la fenêtre de sa chambre, et c'est bien la seule source de bruit à déclarer ; on aurait presque pu s'endormir la fenêtre ouverte pour se réveiller en même temps que la nature ! 

Hôtel Montmirail
Château des Eaux, Gigondas

Site internet : hotelmontmirail.com

Terrasse de l'hôtel de Montmirail à Gigondas
Petit-déjeuner à l'hôtel Montmirail dans le Vaucluse

Randonnée

DE L'AOC VACQUEYRAS


Avant de repartir pour Lyon et de s'engouffrer dans le trafic routier, on a profité une dernière fois des vignobles en faisant une petite randonnée de 8 km environ dans les vignes de Vacqueyras. L'itinéraire commence et termine dans le centre du village, et permet d'avoir de magnifiques PANORAMAS sur le territoire. 

Et même quand on n'est pas hyper bon en orientation (je plaide coupable), l'affaire est bien ficelée : le chemin est balisé par de petits panneaux métalliques avec une feuille de vigne pour symbole.

Parcours du vignoble de Vacqueyras
8 km - 2h environ - pas de difficulté particulière

+ d'infos sur : provenceguide.com

Vignes de Vacqueyras dans le Vaucluse
Randonnée dans le vignoble de Vacqueyras dans le Vaucluse
Panorama sur le vignoble de Vacqueyras dans le Vaucluse

- Vignoble de Vacqueyras -

Déjeuner au restaurant gastronomique Coteaux et Fourchettes à Cairanne

Déjeuner gastronomique

DANS LES COTEAUX


Parce que déguster du vin, c'est bien.
Mais le faire avec un bon repas, c'est mieux !

Coteaux et Fourchettes, c'est un restaurant un peu au milieu de nul part, avec des vignes pour seules voisines. Bien installée sur la terrasse ombragée par de grandes voiles blanches soulevées par le vent, je me suis régalée depuis la mise en bouche jusqu'au dessert. Des produits frais, travaillés avec beaucoup de soin et de RAFFINEMENT; c'était exactement ce qu'il fallait pour clore en beauté ce séjour dans le Vaucluse.

* * *

Le menu, ce jour-là : 

Millefeuille de melon et homard aux zestes de citron vert, poivre timut, 
caramel de melon au muscat et Beaumes de Venise

Demi-pigeon de la Lance rôti avec sa cuisse confite, 
fricassée de haricots coco aux girolles, escalopine de foie gras pochée

Comme un Paris Brest revisité : crème citron, framboises fraîches


Coteaux et fourchettes
3340 Route de Carpentras, Cairanne

Site internet : coteauxetfourchettes.com


Un grand merci à l'appellation Vacqueyras pour cette invitation !

4 juil. 2017

Une belle randonnée dans les calanques de Cassis

Le mardi, juillet 04, 2017

Cette année, j'avais envie de voir la MER. Juste le temps d'un long week-end de printemps, quand il fait assez chaud pour sortir le short, mais que l'on apprécie encore la petite veste fine le soir, pour se promener le long du port.

C'est ce que je préfère, à la mer.
Ce moment où il fait déjà assez chaud pour prendre les premiers coups de soleil parce qu'on a eu la mauvaise idée d'oublier la crème solaire dans la voiture, mais où il fait encore assez frais pour que l'air humide ne m'assomme pas complètement.

Une période avec juste ce qu'il faut de monde pour se croire déjà en vacances, sans se sentir bousculé par la foule ni se faire haranguer par les serveurs des restaurants touristiques.

C'était aussi le moment ou jamais pour faire les calanques de Cassis, dont j'avais tant entendu parler, mais dans lesquelles je n'avais pas encore mis le pied. Parce qu'en été, l'accès est fortement réglementé. Et vue la chaleur que nous y avons expérimenté, je n'ose même pas imaginer ce que ce serait en plein mois de juillet !

Bref, nous avons randonné.
Emprunté le chemin MAGNIFIQUE qui longe les falaises, et qui nous a tour à tour mené aux calanques de Port-Miou, Port Pin et En Vau, où j'ai osé l'eau jusqu'aux genoux (qui se sont complètement anesthésiés sous l'effet de la fraîcheur, mais c'était un vrai petit bonheur malgré tout !).


Pour profiter des plus beaux panoramas, il faut prendre l'ancien GR, qui part sur la gauche, en direction des falaises dès que l'on a passé la première calanque ; celle de Port Miou. On ne peut pas se tromper : l'un mène vers l'eau, l'autre rentre dans les terres.

Ce n'est pas le chemin le plus facile ; il s'approche vraiment très près des FALAISES, les pierres ont été polies par les passages successifs et répétés des randonneurs (donc ça glisse), et il nous fait même passer par un sentier constitué, en partie, d'éboulis, avec 100 m de dénivelé au compteur. Autant dire que, petite comme je suis, j'ai dû mettre les fesses à terre à certains moments, en descente, et que je n'ai pas hésité à m'aider de mes mains sur la remontée ; pas de de tout repos, mais j'étais personnellement tellement contente de l'avoir fait !

Sur le retour, après avoir remonté ce chemin un peu fou, on a bifurqué sur le nouveau GR. Plus simple. Plus rapide. Et parfait quand on commence à fatiguer !


Quelques petites choses à prendre avec soi avant de partir : 

- de la crème solaire ; oubliée dans la voiture pour ma part, je l'ai amèrement regrettée tellement je me suis fait brûler les épaules par le soleil,

- de l'eau ; les recommandations officielles sont de 1 à 2 litres par personne,

- de bonnes chaussures de marche pour ne pas glisser sur les roches polies par le temps et les randonneurs,

- un maillot de bain si vous voulez piquer une tête (la calanque d'En Vau n'est pas la plus chaude, parce qu'elle n'est pas suffisamment longtemps ensoleillée par jour ; préférez peut-être les deux premières),

- un pique-nique si vous partez du matin ; l'idéal pour faire une partie de la randonnée dans la (relative) fraîcheur de la matinée, et pour profiter d'une pause déjeuner avec vue, sur un rocher surplombant la mer.

Randonnée dans les calanques de Cassis et Marseille
Port Miou, Port Pin et En Vau - départ et retour de Cassis

Environ 13 km avec 600 m de dénivelé / 4h45 avec une pause pique-nique de 20 min
  

Et tant qu'à vadrouiller dans les calanques de Cassis, on s'est aussi pris un moment pour parcourir les petites rues de la ville, et longer le port en mangeant une glace, avant de partir vers Marseille, le temps d'une nuit et d'une journée.