SLIDER

Jeux
Affichage des articles dont le libellé est Jeux. Afficher tous les articles

Des jeux de société 100% conviviaux.

7 oct. 2011


Notre nouveau dada pour des sorties entre amis, c'est le bar à jeux. Activité très conviviale et totalement addictive. C'est bien simple : plus on joue, plus on veut essayer de nouveaux jeux. Et avant d'arriver à bout du stock de boites, je crois qu'on peut s'accrocher. :) 

Du coup, ça me fait l'occasion de vous parler un peu de jeux, nouveaux et anciens. (parce que, si c'est une bonne idée de cadeaux, on est d'accord : on est vite perdu dans les rayons des magasins) 


Dixit                                                                                                                                                                                      


Pour commencer, un jeu pas très récent puisqu'il date de 2009. Dans Dixit, chaque joueur possède 6 cartes illustrées ainsi qu'un pion à faire avancer sur un parcours. Un tour se déroule ainsi : un joueur devient conteur. Il choisit une carte parmi les six qu'il a en main, et donne une phrase / une citation / une onomatopée... pour la décrire. Les autres joueurs lui donnent alors une de leur cartes qui correspond le mieux à la description.

Le but pour le conteur est de décrire ni trop précisément ni trop vaguement sa carte, car il ne gagnera des points que si des joueurs trouvent sa carte et si d'autres se trompent. Si tout le monde la trouve : pas de points pour lui.

Le but des joueurs est de : trouver la carte du conteur mais aussi de récupérer des points lorsque les autres joueurs se trompent et votent pour sa carte. 

Simple, ni trop long ni trop rapide, c'est un bon jeu d'ambiance. :) Certaines illustrations sont tout simplement magnifiques. D'autres sont beaucoup plus old school


Et toque !                                                                                                                                                                   


Et toque ! est un petit nouveau de l'année : sortie en juillet 2011, totalement dans l'air du temps puisqu'il s'agit de cuisine. (Un dîner presque parfait n'est pas bien loin.)

Dans ce jeu, chaque joueur se voit distribuer un thème de repas ainsi que douze ingrédients des plus communs (chocolat, boeuf, sirop, thé...) aux plus loufoques (oui, on peut cuisiner des araignées!). Le but est double : composer un menu le plus proche de son thème pour que les autres joueurs le retrouvent et deviner les thèmes des autres joueurs.

Lorsque l'on a le jeu dans les mains, la première chose qui nous vient en tête est qu'il est beau. La boite est joliment illustrée, les plaquettes aimantées des menus et ingrédients sont de qualité, bref : le jeu est très agréable à manier. Pour le reste, il s'agit d'un jeu d'ambiance dont les tours sont très rapides, mais qui ne manque pas de ravir si l'on aime s'amuser en cuisine (virtuelle).


Fame us                                                                                                                                                                          


Fame Us aussi est un petit nouveau de 2011. Comme son homologue de présentation Time's up (dans un petit sachet en tissu ^^ ) (mais là y a une boule à facettes au bout de la corde) (hé ouais!), on joue avec des célébrités.

Ici, pas de noms sur les cartes mais des caractères (personnage de BD, blond, assassiné, musicien...) que chaque joueur pose tour à tour, en ayant dans sa tête un nom de personnalité / personnage correspondant à l'ensemble des caractères posés par les autres joueurs. (si je vous dis "blond / maladroit / grand / mince / personnage de film" vous me dites ? ;) ) Mais on peut aussi bluffer pour éviter de passer son tour et de piocher une carte.

Le but, c'est d'être le premier à se débarrasser de toutes ses cartes et de faire plonger les autres joueurs en les accusant de bluff. La personne accusée doit défendre son personnage (mauvaise foi 100% autorisée en cas de bluff) et les autres joueurs doivent voter pour ou contre l'honnêteté de leur camarade de jeu. Toute source externe de renseignement étant proscrite, rien ne vous empêche d'affirmer que Steevy Boulay a énormément grossi ces derniers mois si c'est pour la bonne cause. (oui, j'ai osé. :p )

Bref, encore un jeu d'ambiance très sympathique et surtout, qui peut s'avérer très amusant et mouvementé au moment des débats. :)


The big idea                                                                                                                                                           

Et on termine avec un jeu tout aussi nouveau que les deux précédents (sortie en juin 2011) : The big idea. Un jeu d'ambiance (pour changer), 100% tchatche !

Le jeu se compose de cartes "Choses" et de cartes "Qualificatif" qu'auront en main les joueurs. Chacun en tire trois de chaque, et va les assembler (deux au minimum, pas de maximum) de sorte à créer l'invention la plus loufoque / révolutionnaire / drôle... que possible. Chacun son tour, les joueurs proposeront leur invention aux autres, en en vantant les mérites. Le tour se termine par un vote anonyme à l'aide de cartes blanches et de cartes médailles : chaque joueur doit distribuer une médaille à la meilleure invention selon lui, et des votes blancs aux autres.

Les manches s'enchaînent relativement vite, et le point fort du jeu est sans aucun doute l'inventivité dont les joueurs doivent faire preuve. Sympathique donc, mais avec parcimonie : au bout de cinq - six manches, le jeu s’essouffle un peu ; mieux vaut le garder sous la main en guise d'entre-jeux.


Et vous, des jeux de société à me conseiller ?
Vous connaissiez ceux-ci ?

Pottermore, en long et en large. Ou presque.

5 sept. 2011


Pottermore, c'est le nouveau projet de J.K. Rowling. Un site qui propose une relecture interactive des sept tomes de Harry Potter... et plus. Mais il faudra encore patienter jusqu'au mois d'Octobre pour y avoir accès.

Ou pas. Des petits chanceux (et surtout des accros à Potter) comme moi peuvent dors-et-déjà découvrir cet univers dans sa version Beta. Avis donc à ceux qui souhaitent garder la surprise puisque je vais dévoiler une partie du contenu.


 Pottermore, c'est quoi ? 


On pourrait appeler ça une relecture ou une découverte interactive, mais peu importe les mots que l'on met dessus. Ce que l'on fait, surtout, c'est revoir des moments clefs des livres, agrémentés de quelques citations et de magnifiques illustrations. On y cherche également des cartes de chocogrenouilles (qui ne les collectionne pas ?), des gallions (c'est bien connu : un étudiant est toujours fauché) et surtout des textes inédits de J.K. Rowling, remplis d'informations qui raviront les fans. :)

L'internaute avance à la vitesse de Harry Potter. On découvre notre lettre d'inscription, on fait nos emplettes sur le chemin de traverse puis on passe sous le choixpeau magique pour enfin être réparti dans une des quatre maisons de Poudlard.

À l'école, c'est la compétition à qui gagnera la coupe. Et pour le moment, ma chère et tendre maison (Gryffondor) (haha) n'est que troisième... erf. On essaie donc de gagner des points à la sueur de notre front en concoctant des potions et en se battant en duel contre les autres maisons. :)


 Alors, bien ou... ? 


Tout d'abord, très globalement, je suis contente de cette expérience. C'est amusant, les illustrations sont véritablement très belles, et il ne manque plus qu'une communauté des Pottermore-maniacs se fonde réellement. :)

Plus en détails, commençons pas les points négatifs :

- Arrivée hier sur Pottermore, j'ai terminé ce matin le tome 1. (et pour l'instant, on ne peut pas aller plus loin.) J'ai donc un léger doute sur la durée de vie de l'aventure. Dommage.
- Un manque cruel de musique. Si les dessins sont beaux et les animations à l'intérieur sont réussies, il manque une petite touche musicale pour se laisser totalement prendre dans l'univers de Harry Potter.
- Les citations pour chaque chapitres du livre sont vraiment très courtes. Une phrase ou deux, j'aurai aimé en relire plus. :)
- Des fonctionnalités qui manquent : messagerie privée avec ses amis, choix du pseudo (au lieu d'un CatQuill59 automatique) (c'est moi !) ou encore la possibilité de répondre à un commentaire. 
- Plus globalement, il manque aussi de l'interaction, et peut-être quelques cours pour gagner plus de points. :)

Quant aux points positifs : 

- Le décor : on zoome dans les dessins, on cherche des objets et on essaie de survoler des livres, des armures, et tout ce qui nous tombe sous le pointeur pour les animer.
- L'achat de la baguette magique. Sept questions servent à déterminer sa taille, son bois, l'ingrédient qu'elle contient ainsi que sa flexibilité. 
- La cérémonie de la répartition est également, à mon sens, une grande réussite. Bien qu'elle en déçoit certains qui estiment être dans la mauvaise maison, elle me semble tout à fait réussie. Sept questions nous sont posées, mais toute l'ingéniosité du système vient du fait qu'elles sont aléatoirement choisies parmi 200 questions. ça en laisse, des possibilités !
- Les activités proposées sont très ludiques et avec un petit niveau de difficulté bien mérité. (on ne fait pas de la magie en claquant des doigts, héhé)
- Et bien sûr, le contenu inédit est délicieux. Des anecdotes de l'auteur, des histoires sous l'histoire, bref, on en apprend beaucoup avec un réel plaisir. :)

Un avant-goût de Pottermore. C'est cadeau. :)
Pour rester dans le thème Potter (et pour faire un article à rallonge +++) (... ++++) (et aussi un peu pour vous dire ce qu'est la première photo), je voulais vous parler "shopping". Et surtout, de "pré-commande".

Oui, parce que la pré-commande d'un DVD qui sera tiré à des millions d'exemplaires puis édité, ré-édité et re-ré-édité, ça sert à quoi ? (non, mais franchement, hein) (on paie avant pour avoir le droit de patienter 3 mois) (ouais, ça intelligent.)

Et bien parfois, ça sert à recevoir un petit cadeau. Notamment chez France Loisirs. (un petit de pub gratuite au passage) (j'ai le droit à un cadeau Potter en supplément ? * battements de cils * ) La partie n°1 donnait droit à une écharpe de Gryffondor et Poufsouffle, et le n°2 à celle de Serpentard. Oui, on remarquera qu'il manque celle de Serdaigle à l'appel. La grande question étant alors : mais pourquoi ? Pourquoi en avoir fait 3 sur 4 ? Deux, ça serait passé. Mais trois... mystère et boule de gomme !

Bref, il me manque une écharpe dans ma collection. Mais après tout, du moment que j'ai la rouge & or... ;)

Et vous alors, Pottermore, pas Pottermore ?
Pré-commande, pas pré-commande ? Dites-moi tout !

Green farm - sur iPhone, iPad et facebook.

15 août 2011


Green farm, c'est ma nouvelle addiction, née il y a trois jours. Tout commence par une rencontre fortuite au détour de l'appstore sur Mr l'iPhone. Un jeu de ferme. La grande tendance du moment quoi. (sauf que, c'est pas mon truc) (je préfère de loin la gestion de ville que celle de la ferme) (oui, Farmville n'est pas passé par moi) (par contre, son copain Cityville...)

Bref. Le design me séduit : ça parait tout "mignon-trognon-viens-là-que-je-te-tire-les-joues", et je décide de lui laisser une chance. (en plus, c'est gratuit, alors) (au pire, on perd quoi ? un temps de téléchargement.)


 Basiquement... 


Green farm, c'est environ 200 000 joueurs mensuels contre plus de 30 000 000 pour Farmville. (je fais ma maligne avec mes chiffres, haha) (et en même temps, je me suis pas bien foulée : tout est inscrit sur facebook) Autant dire qu'à côté du mastodonte du jeu de gestion fermière, il fait un peu pâle figure en données chiffrées. Pourtant, il n'a rien à lui envier, et surtout pas son design. Les animaux sont mignons. Les bâtiments sont choupis. Et même les plantations sont adorables. En partie grâce à des couleurs claires et pastels très douces pour les yeux. :)

Je ne connais donc Farmville que de visuels, la comparaison au niveau des fonctionnalités ne sera donc pas possible. Et je suppose, de toute façon, qu'elles sont globalement les mêmes. On s'occupe de ses récoltes et de ses animaux, on produit des yaourts et du fromage ou on tisse la laine de ses moutons pour en faire de beaux pulls façon Bridget Jones.

Et si le travail de la ferme ne vous suffit pas, vous avez également un joli zoo dans lequel hippopotames, toucan et girafes vous attendent.


 Le jeu très 2.0  


Le design, c'est bien, mais c'est pas suffisant (enfin sauf pour moi) (non parce que si c'est mignon...) (quoi que j'ai eu du mal à jouer plus de 5 minutes aux jeux Hello Kitty sur DS) (c'est vraiment tourné "très jeune public"). Le gros plus de ce jeu, à mon avis, c'est la connexion entre les joueurs. On ne se contente pas de visiter la ferme de ses amis, on interagit avec eux, via le tchat, s'ils sont présents en même temps.

On peut également jouer à des minis-jeux contre les autres internautes connectés au jeu via un petit village et rencontrer de nouveaux joueurs et donc toujours voir plus de fermes et ainsi gagner plus d'XP et de pièces. :) Et si vous préférez ne voir que vos amis, pas de soucis : vous invitez vos amis dans un village privé... ou bien vous vous donnez rendez-vous dans l'une de vos fermes.

Et bien sûr, on retrouve le jeu sur iPhone ou iPad quand on est en voyage. :) D'ailleurs, c'est là que vient le seul point négatif que j'ai trouvé (3 jours, en même temps, c'est pas si long) : un message d'erreur qui empêche de se connecter au jeu sans une connexion en wifi. Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais j'avoue que c'est vraiment très dommage !

Et vous, quel est votre dernière addiction ?
Et les jeux comme celui-ci, ça vous tente ?

Wakfu - le jeu

18 mai 2011


Côté MMORPG, je suis plutôt du genre infidèle. Souvent femme varie comme on dit. Parce que, y a toujours un truc qui va pas. Des dessins pas kawaii pour un sous. Des quêtes sans intérêt : on tue, on tue et on re-tue des monstres (au cas où là première fois n'aurait pas suffit) (la seconde aussi, qui sait, avec ces histoires de résurrection) (ben ouais, les zombies c'est de plus en plus courant faut croire) (y a même zombie ville sur l'iPhone) (bref). Et puis la lassitude, tout simplement.

Ce qui fait que, niveau MMORPG, je suis jamais bien montée en niveau. Mais il y a quelques temps, j'avais beaucoup aimé Dofus. Du dessin tout mimi. Une société française avec de l'humour inside. Et puis du transmedia qui se développe bien.

Et puis voilà, il y a eu Wakfu. Moi, je croyais que ce n'était qu'un dessin animé transmedia, avec livre, magazine et tout. Sauf que, c'est aussi un jeu. Et la bonne nouvelle, c'est qu'il est désormais en bêta ouverte. (le truc où tu râles même pas quand tu vois des bugs) (au contraire, tu te dis "chouette", je vais pouvoir les prévenir) (le monde à l'envers quoi.) Alors voilà, depuis quelques matins, j'ère avec mon petit Eniripsa sur Wakfu. (la petite fée en rouge sur l'image) 


Quels changements par rapport à Dofus ?


Ben oui, c'est quand même important. L'histoire se passe 1000 ans plus tard. Certaines races ont évolué, avec de nouveaux pouvoirs et même de nouvelles têtes. Mais c'est pas tout. 

Maintenant, on choisit une nation. On fait dans la politique. Et on peut même devenir gouverneur ou être élu au gouvernement. (pour ça, faut avoir des relations avec le gouverneur) (et puis des points de citoyenneté). La nomination, c'est une fois par semaine et pour 7 jours. Sept petits jours où vous pourrez publier des décrets, décider que tuer un boufton est hors la loi et que piller la veuve et l'orphelin est un geste citoyen. (Enfin, presque...) 

Bref. J'ai comme l'impression que ça peut être pas mal. Alors j'y suis, et pour l'instant je m'y plais. (faut dire que je joue tellement peu... xD )

Toutes les informations, non distillées parmi un flot intempestif de parenthèses, c'est sur le site du jeu

Moi j'm'en fous, je triche.

2 mai 2011


Non le titre de cet article ne fait pas référence à ma façon de jouer. À part dans les Sims (et encore pas toujours) (non parce qu'après avoir terrorisé trois fois la vieille dame aux pigeons, on s'ennuie vite) (oui, y a une vieille dame aux pigeons dans les Sims) (tsss, aucune imagination.), je ne suis pas du genre à tricher. Parce que de toute façon, si on gagne en trichant, la victoire n'a pas le même goût.

Bref. Moi j'm'en fous je triche, ce n'est pas moi qui l'ai dit. C'est le nom d'un bar à jeux dans lequel on est sorti mardi dernier. 

Le concept est simple : on amène sa fraise et on choisit parmi les mille et un jeux qu'ils ont à nous proposer. Et comme le but, c'est pas de jouer au bon vieux Monopoly ou Scrabble qu'on a tous chez soi (allez avouez, vous avez bien un vieux Scrabble qui traîne!), on demande aux gentils bénévoles de nous suggérer un jeu qu'on ne connait pas. Et comme, plus on est de fous, plus on rit, on amène tout un groupe d'amis près à taquiner les dés (ou pas) (parce qu'on a pas jouer à un seul jeu avec des dés d'ailleurs).

Et puis si vous n'avez pas d'amis (un petit tour sur facebook?), il y a aussi les soirées à thème. Comme la soirée Loups-Garous. Pour ceux qui connaissent le jeu, vous savez qu'il faut être nombreux pour bien s'amuser. Donc c'est l'occasion. :) 

Côté formalités, il faut obligatoirement être adhérent de l'association. (Soit 6 € à l'année) (cher hein ?) (on ajoute à ça une petite invitation bonus pour un ami) (oui, très cher) Sur place, on peut se désaltérer (c'est un bar après tout) et amener son petit casse-croûte. 

Alors si les jeux de société sont vos amis, mais qu'ils n'ont pas encore trouvé de place chez vous (parce que justement, ça en prend, de la place!), et bien voilà un endroit qui devrait vous plaire. :)

Moi j'm'en fous je triche
8 rue René Leynaud
69001 Lyon

Concours. Les Sims 3 au Moyen-Âge

25 mars 2011


Les Sims. Ou comment un jeu peut être une véritable addiction. Disposé tranquillement sur mon bureau entre mes documents et photofiltre, il n'a de cesse de me narguer (le fourbe !) quand mes journées sont trop pleines pour lui accorder ne serait-ce qu'un coup d'oeil (oui parce qu'on sait tous où mène le coup d'oeil) (mais si : allez, si j'allais me construire une nouvelle maison) (ou même : tiens, n'aurais-je pas une carrière de styliste à faire évoluer ?).

Bref. Il se trouve que l'on vient de me prendre par les sentiments. Parce que EA a décidé de sortir un nouveau jeu : Les Sims Médiéval. Fini les chanteuses de rocks, on va devenir des princesses. Quoique pour ma part, je serais plus tentée par la magicienne toute puissante, genre Albus Dumbledore mais en fille. (oui, on peut être tout puissant et être gentil) (et puis quelques écarts de conduite, dans les Sims, c'est permis d'abord)

La ville devient donc un royaume, dans lequel tu pourras te contenter d'être un sous-fifre de sa majesté, un chevalier (mais gare aux maux de dos, l'armure c'est lourd), ou être le roi ou la reine en personne. :D (mais j'opte toujours pour la magie) (au pire, je renverserais le roi pour devenir roi à la place du roi) (grâce à mes sorts maléfiques, hein.)

Le jeu est sorti le 24 mars. Et pauvre petite créature faible que je suis, j'ai déjà envie d'y jouer (je vous l'ai dit : je suis hyper faible en matière de Sims). De découvrir les nouveaux lieux, les nouvelles actions (y a même le pilori dedans !), et de voir si je suis capable de faire évoluer mon royaume en un véritable havre de paix (avec de la magie dedans !) (pas oublier !). Oui parce que là, le royaume évolue en fonction de nos quêtes. Alors va pas falloir faire n'importe quoi.

Un petit trailer made in Electronic Arts ?



La bonne nouvelle pour vous, c'est qu'en plus de vous faire honteusement envie (allez avouez, on est peu à résister aux charmes des Sims, non ?), c'est que cet article me permet d'organiser un petit jeux concours : l'un d'entre vous remportera un jeu ! Pour ce faire, vous me dites en commentaire quel personnage vous voudriez incarner. Et pourquoi. (et vous pensez à laisser un moyen de contact au passage ^^ ) En développant tout ça, hein, parce que normalement, je dois choisir mon commentaire favori voyez-vous. :D

Avant de conclure cet article, je vous invite à découvrir la page facebook des Sims médiéval : y a un petit jeu dessus. :)

EDIT : Petit oubli. La deadline pour le concours, c'est mardi soir ! :)

League of Legends : mon jeu du moment.

4 déc. 2010


Bien que les Sims soit un jeu qui m'a relativement souvent grignoté un bon paquet de temps libre, je ne suis pas ce que l'on peut appeler une "gameuse". J'aime les jeux sur iPhone et les petits jeux que l'on peut trouver à droite / à gauche pour s'occuper trente secondes les mains. Mais je me lasse assez vite. D'ailleurs, il suffit de regarder les articles qui sortent de cette rubrique de mon blog et de voir quels sont les jeux auxquels je joue encore : peu. Très peu. 

Du coup, ce besoin perpétuel de changement (qui a dit que j'étais instable, mh ?) me permet d'avoir relativement souvent des petits favoris du moment. Et aujourd'hui, je voulais vous parler de mon dernier en date : League of Legends. Le type de jeu qui n'est absolument pas pour moi. Ou pas !

Si j'ai commencé par refuser toutes les avances du Chéri m'incitant à y jouer, près d'un an plus tard, c'est moi qui lui ai demandé de me montrer le jeu. Et depuis un peu plus de deux semaines, j'y joue bien.



Tout d'abord : ce jeu très complet, avec mise à jour très fréquentes, est en téléchargement gratuit. Comme ça, c'est fait : l'information pratique qui peut intéresser tout le monde est lancé. =)

Alors que fait-on dans ce jeu ?

On se bat. Absolument pas au tour par tour à la façon Dofus - que j'aime particulièrement - mais à coup de clics. On a des sorts, on équipe son héros d'objets pour le rendre plus fort / plus résistant / ... et on évite de le tuer. Le héros, donc, c'est le personnage qui se bat sur les cartes du jeu. Nous, le joueur, nous sommes l'invocateur : celui qui ne va pas au casse pipe. Plutôt sympa comme idée. haha.

Le jeu se fait en équipe : 5 contre 5, voire 3 contre 3. ça dépend de vos préférences. De nombreux héros avec des caractéristiques et sorts très différents les uns des autres sont disponibles. Chaque semaine, une sélection de héros est dite "gratuite". On les utilise tant qu'on veut sans les "acheter". Mais comme je l'ai dit plus haut, le jeu est gratuit. Et peut rester totalement gratuit si vous ne voulez pas débourser un centimes. Ainsi, soit vous choisissez de jouer des héros gratuits - qui changent toutes les semaines - soit vous les achetez avec vos points de victoire.

Pour les moins patients, il est possible de payer un petit peu pour acheter des héros, voire des skins pour ceux-ci. (Des déclinaisons du héros. Avec des couleurs différentes. ^^ )

Y a-t-il des joueurs de L.O.L. dans la salle ? ça vous intéresse d'essayer ?

Les grenouilles rendent accro... sur Iphone.

31 oct. 2010


Après les Tamagotchis, les élevages virtuels sur le woueb et les Sims, on nous propose désormais de jouer avec la génétique en élevant des grenouilles... pour mieux les accoupler. Voilà l'un des nouveaux jeux Iphone  disponibles dans le Game Center.

Pocket Frogs, c'est tout ce qu'il y a de plus banal ces derniers temps : de l'élevage. Ou presque. Parce qu'ici, fini de nettoyer la cage ou de les nourrir pour éviter que les grenouilles en question meurent. Dans ce jeu, il faut collectionner plus qu'élever. Des espèces différentes de grenouilles à n'en plus finir et des couleurs déclinés en mille nuances différentes (ou presque) voilà ce qui vous attend. Et si le jeu semble vraiment simpliste sur la papier, il devient rapidement addictif. ^^ Entre croiser ses grenouilles, essayer de remplir les différentes missions proposées, revendre ses bébêtes et chasser les cadeaux pour gagner des sous, pas le temps de s'ennuyer.

Bref, le plus simple, c'est de l'essayer. Et ces petites bouilles de grenouilles plutôt mignonnes devraient vite vous convaincre, non ? Et en plus, il est gratuit. :)

Le jeu se connecte via le Game Center mais également avec le groupe "Plus +" (où l'on retrouve notamment We Rule, We Farm... bref, des jeux bien connus. ^^ ) Et si vous les adoptez, laissez donc votre identifiant Plus +, qu'on puisse se visiter nos grenouillariums - bien sûr que ça n' existe pas - respectifs. (Le mien : Lagrenadine)
Le Game Center sur Iphone, pas si social que ça ?

Le Game Center sur Iphone, pas si social que ça ?

9 sept. 2010


Depuis hier, nos iphone ont le droit à leur iOS 4.1. L'apport qui va sûrement faire parler de lui, c'est le Game Center, cette petite application qui permet de regrouper plusieurs jeux, de rentrer en compétition avec ses amis et de découvrir et faire de découvrir de nouveaux jeux via les invitations. J'ai donc testé. La mise à jour s'est fait très rapidement et pour une fois, il ne m'a pas fallu restaurer les paramètres de mon iphone à cause d'une MAJ plantée. Merci St iTunes.

Lorsque l'on ouvre notre application au logo plutôt sympathique, la première chose qui frappe, c'est le vide. On crée donc son compte, on ajoute plusieurs adresses électroniques pour que nos amis nous retrouvent, et là, on se dit que c'est super. Parce que je ne sais pas vous, mais pour ma part, aucun de mes amis ne connait la même adresse électronique. Je sais, j'suis compliquée comme fille.

Bref. Après inscription, le vide persiste. Aucun jeu à essayer. Pas même un, histoire de nous donner envie. Mais pas découragée pour deux sous, je tente d'ajouter des amis... et j'abandonne.

À l'heure où il ne suffit plus de porter des fringues de marque dans les lycées et collèges pour être la coqueluche de la récréation - parce que la nouvelle tendance, c'est facebook - Apple semble l'avoir oublié. J'aime les applications qui me permettent d'ajouter des amis via mon compte twitter, mes carnets d'adresses, mon compte facebook ou même grâce à une recherche nom / prénom / pseudo. À croire que je suis trop has been, et que maintenant, ce qu'on demande en premier, c'est l'adresse e-mail. Pas le petit nom. L'ajout d'amis se fait dont exclusivement par envoi d'e-mails. Sans accès aux carnets d'adresses de tes trois douzaines de boites aux lettres. La loose.

Mais il m'en faut encore plus pour me décourager. Comme quoi. Le vide et l'impossibilité d'avoir des amis (dur, pour un "Social gaming network") ne me fait pas peur. Direction l'iTunes store pour découvrir quels jeux sont compatibles avec le game center. 18 jeux. C'est pas mal pour un début. Mais un seul gratuit : FarmVille.

Alors le Social Gaming Network, pour l'instant, j'aurais plutôt tendance à l'appeler Shopping & Gaming Network. Dommage, la présentation était plutôt alléchante pourtant. Affaire à suivre avec les prochains jeux compatibles.

À la découverte d'Agatha Christie à travers un jeu PC.

29 août 2010


Dimanche. Le week-end se termine pour beaucoup d'entre nous j'imagine, les vacances aussi peut-être. Mais quoiqu'il en soit, il reste encore quelques heures avant d'aller se coucher. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par un petit jeu gratuit, à télécharger en toute légalité, mh ? ^^

Alors que j'allais relever mes e-mails sur Orange (oui, j'ai une boite mail sur orange. Passionnant n'est-ce pas ? :p ), je suis tombée sur une publicité pour un jeu autour d'un des romans d'Agatha Christie, avec ce beau visuel que vous pouvez voir ci-dessus. Ni une, ni deux, je clique sur l'annonce. 46 Mo à télécharger, même pas peur. Le temps de manger, et il était sur mon ordinateur. (Parce que le week-end, je suis en Ardèche, chez mes parents. Et le débit, c'est pas trop ça voyez-vous.)


L'amie de Miss Marple (héroïne d'Agatha Christie) assiste à un meurtre par la vitre du train. Meurtre qui a lieu lui-même dans un autre train, qu'elle a croisé au cours de son voyage. Le roman à l'origine de ce jeu est également à l'origine du Crime est notre affaire - avec Catherine Frot (!!) et André Dussolier.



Le but est simple : retrouver le corps puis l'assassin. Pour cela, il va falloir chercher : des lieux sur une carte et des objets dans des pièces. Si vous connaissez le principe des jeux d'objets cachés, c'est exactement ça. Pour y avoir joué une heure, je dois dire qu'on se laisse très vite prendre au jeu. Les graphismes sont très soignés et la musique de fond est juste agréable. Ni trop présente, ni pas assez.

S'il y a de nombreux objets cachés à trouver, cela reste un jeu assez redondant. Le propre de ce genre est de faire chercher des objets. C'est ce que l'on fait, sans relâche. Un jeu à reprendre de temps en temps, donc, mais à ne pas essayer de terminer en une seule journée je pense. :)

Comment se le procurer ?

Alors tout d'abord, il faut savoir qu'il y a deux versions. La première, gratuite. Il s'agit d'un essai de 60 minutes (merci Maëlle pour la confirmation ^^ ), à la fin duquel il nous est proposé d'acheter le jeu pour 19,95 €. Pour ma part, je me suis contentée de jouer à la version d'essai, ce qui m'a permis de chercher un nombre d'objet assez conséquent (j'étais assez rapide. Et je n'ai utilisé que deux ou trois indices. =D ). La version payante donne accès, d'après ce qui est écrit sur le site d'Orange, à des analyses de conversations entre les personnages pour trouver de nouveaux indices et à un mode supplémentaire, permettant de découvrir absolument tous les objets cachés du jeu (et il y en a !).

Bref, libre à chacun de continuer l'aventure avec Agatha Christie en jeu, en livre ou en film ! Quoiqu'il en soit, autant profiter de cette petite heure de jeu offerte, c'est sympathique comme tout. Et pour cela, direction la page jeu d'orange. (:

Alors, qu'en pensez-vous ? ça vous tente, ou pas, ce genre de jeu ? ^^

[ Je précise rarement que mes articles ne sont pas sponsorisés, car ils le sont très rarement et sont indiqués le cas échéant. Mais pour le coup, comme l'article est long, je préfère le dire : ce n'est pas sponsorisé. Si ce n'est par mon envie de vous découvrir quelque chose que j'ai beaucoup aimé. ^^ ]

Social City - sur facebook et Iphone

2 mai 2010




Voilà donc le jeu que j'ai découvert hier, via mon Iphone, alors que mon pc portable mourrait à petit feu... (il passe entre les mains de Dr House ce soir pour un petit formatage. Priez pour lui. ^^)

Social City, c'est donc un jeu de création de ville - une sorte de Sim City quoi, avec un visuel vachement plus sympa quand même. Vous pouvez donc y jouer via facebook (cf la capture d'écran ci-dessus) mais pas seulement. Et c'est là que ça devient intéressant. ^^ Une application Iphone (gratuite) vous permet de gérer votre ville. Pas de vue de celle-ci dans sa totalité, ni la possibilité de construire. Le but de l'application est de gérer ses usines - et ne pas laisser ses stocks se perdre - nettoyer les bâtiments publics et faire venir de nouvelles personnes dans vos maisons. Le but du jeu est simple finalement : augmenter la population de sa ville pour avoir accès à plus d'usines, gagner plus d'argent, acheter plus d'infrastructures et... augmenter encore sa population. ^^


(sur Iphone)
L'éditeur, Playdom, propose d'autres jeux disponibles sur facebook (non liés à l'Iphone), comme Tiki Resort, où l'on aménage une île paradisiaque. Mais la maniabilité laisse à désirer. Et pour l'instant, je n'ai pas du tout accroché.

Alors, verdict pour Social City ? Et Playdom, vous connaissiez ?

Trois applications Iphone à faire tourner

19 avr. 2010



Cela fait bientôt un mois que mon Iphone est entré dans ma vie, que je tweete depuis partout et n'importe où, et que je télécharge des petits gadgets supplémentaires. Je vous ai d'ailleurs déjà parlé que quelques applis via mes découvertes de la semaine. Aujourd'hui, je voulais faire un petit point sur trois applications gratuites que j'ai téléchargé sans penser les aimer autant. Comme quoi, on peut avoir de belles surprises parfois. ^^

......................................................................................

......................................................................................

Je n'achète pas vraiment de magazines papier, pourtant, j'aime me tenir informée des tendances et voir de belles fringues. Et tant qu'à faire, autant avoir un peu de lecture sur l'Iphone. L'appli de Grazia est parfaite pour ça. Autant, je ne sais pas ce que vaut la version papier, autant la version Iphone est excellente pour lire entre deux métros (quand y a du réseau).

Cinq rubriques : Mode, People, Beauté, In the City et Culture. Une fonction recherche parmi les articles de l'appli. Et possibilité de régler des alertes selon un mot clef ou des rubriques. Vous pouvez-même partager les articles qui vous plaisent sur facebook et twitter. Pratique, agréable à utiliser et plutôt rapide à charger...

Dans le même style : Vogue Paris. Moins complet et moins ergonomique.

......................................................................................

......................................................................................

Parce qu'il faut bien des jeux sympa pour passer le temps. ^^ Une sorte de Sim City médiéval, où il vous faut gérer votre royaume en construisant des étables, des boulangeries, des moulins... mélangé à du FarmVille : la récolte, ça rapporte des sous. ^^

Ni accro à Sim City, ni joueuse à FarmVille, j'aime beaucoup cette application. On construit son petit village - en quelque sorte - on l'agrandit, on récupère chez ses amis un peu de farine ou de bois (ce qui revient à récupérer de l'argent et des points d'expériences) et surtout, le jeu est entièrement gratuit. On peut évidemment payer pour acheter des "Mojos", permettant de faire pousser les légumes plus vite ou accélérer la construction des bâtiments. Mais comme vous en gagnez à chaque niveau gagné, c'est assez inutile finalement.

Du même éditeur : Touch Pets Dogs. Une appli où l'on s'occupe de son chien et on l'aide à se faire une belle carrière. (Que vous jouiez à l'un ou l'autre jeu, n'hésitez pas à chercher une certaine Grenadine. ^^ )

......................................................................................

......................................................................................

Si vous aimez Daft Punk, et plus particulièrement leurs deux tubes : Harder better faster stronger et Technologic, vous allez vous amuser ! Le but de cette application ? Mixer son propre tube avec les sons et paroles (découpés en petit morceau, et oui !) des deux chansons. À vous de trouver votre rythme et les paroles qui vous conviennent. De toute façon, pour ce que ça raconte, dans l'ordre ou pas, c'est la même chose. xD

Ce qu'on regrette ? Qu'il n'y ai pas un mode "jeu" où l'on devrait reproduire les vrais tubes. Je pense bientôt essayer de me mettre sur Deezer via l'ordinateur histoire de trouver la chanson et de la jouer en même temps... ça promet d'être drôle !

Il existe d'autres éditeurs qui proposent une application similaire. Design bien moins soigné et surtout, non officielles. ^^

Et vous, des applications à me conseiller ? Vous connaissiez celle-ci ? Vous comptez les essayer ?

Envie de jouer à la poupée sur Nintendo DS ?

23 févr. 2010




On a tous eu - ou presque -un tamagotchi mort d'une maladie récurrente... ou un cochon sur kochonland, mort de faim malgré ses 120 kg de trop... ou des Sims qui ont périt dans un feu de cuisine... bref, l'élevage virtuel, ça nous connait.

Du coup, j'ai voulu essayer de mêler le bon vieux tamagotchi, les Sims et ma Nintendo DS. Bref, j'ai cherché quel était le meilleur jeu pour retomber un peu en enfance et jouer à la poupée. haha. Et autant vous dire qu'il y a le choix ! Seulement, vive les déceptions.

Tout d'abord, j'ai fait une première sélection sur la tête des bébés dont il faut s'occuper. Certains ne sont juste pas mignons comme on les veut dans un jeu. Bébé Academy a donc été éliminé d'office. Ensuite, il y a les tâches à accomplir. Tant dans Mon bébé que dans Léa passion bébés, il faut tout nettoyer de fond en comble. Je veux bien passer l'aspirateur une fois ou deux, mais pas à chaque fois que je rentre dans une pièce. ^^' Et puis, j'ai un principe (qui sort d'on ne sait où) : je n'aime pas les "Léa passion". Bref.

J'ai enfin porté mon choix sur la série My Baby. Les bébés sont mignons, les designs sympa. Et le ménage est laissé de côté. Parfait. Seulement voilà, My Baby Girl ou My Baby Boy, c'est bien gentil, mais on ne joue à la poupée qu'avec un petit bout de 14 mois au maximum. Donc niveau actions, c'est un peu limité.

Et puis, fin Octobre, ils ont lancé la suite : My Baby 2 : mon bébé a grandi. Et là, on joue avec une poupée de 1 à 3 ans qui est plus grande, qui parle, et qui trotte un peu de partout. Le jeu permet également de choisir d'avoir un garçon ou une fille : pas besoin d'avoir deux jeux différents si vous voulez vous occuper de bébés virtuels des deux sexes. ^^ Je ne vous en fait pas un test complet : on donne à manger, on fait prendre le bain, on lui apprend à parler, on achète des vêtements... bref, un vrai tamagotchi avec du design mignon. Un petit jeu pour passer un peu de temps, mais sur lequel on n'y passe pas des heures non plus...

Bref, si vous avez des envies de pouponnage virtuel, je vous conseille ce jeu. ^^ Il y a tellement de jeux DS sur le sujet qu'évidemment, je n'en ai pas fait le tour. Cela dis, c'est le jeu de poupée que j'ai préféré, et de loin. ^^

La Maison du Style || Style Boutique

5 nov. 2009



Il y a déjà quelques semaines, un jeu sur Nintendo DS a retenu mon attention : La Maison du Style. La sortie n'étant prévu que pour le 23 Octobre, j'ai fini par l'oublier. Je suis assez tête en l'air en fait. Et puis dimanche, un article chez Camille d'Essayage m'a raffraichi la mémoire : ZE jeu était sorti. Alors ni une, ni deux, j'ai profité de mon lundi sans cours pour me le procurer et commencer à y jouer.
Et là, ça a été la révélation : impossible d'attendre plus longtemps pour vous en donner mon avis. Déjà, parce que je serais incapable de trouver un autre sujet d'article tant que je ne vous en aurais pas parlé (j'suis comme ça ^^') et puis parce qu'en ce moment... j'y joue beaucoup je dois dire. (D'où la baisse de mon bavardage sur Twitter, entre autres.)

# Synopsis
Commençant en tant que simple vendeuse de vêtements qui n'a mis sur son CV que son nom et sa date de naissance, vous aidez vos clientes à trouver les tenues qu'il leur faut. Simple. Et pas assez pour la fana de mode que vous êtes. Alors c'est pas à pas que vous allez conquérir le monde de la mode, en commençant par gérer votre propre boutique.

# Le Jeu
Des vêtements partout : seize marques aux lignes bien définies (du vintage au punk rock, en passant par le chic et glamour), un showroom où s'approvisionner, des tenues à assembler pour soi, les mannequins en vitrine ou même vos clientes. Mais c'est aussi des concours, à remporter bien sûr, un salon de coiffure à visiter et des couvertures de magazine à faire. =)

Côté graphisme, tout se passe sur un arrière plan plus ou moins fixe où les personnages - aux traits empruntés à l'univers du manga - défilent. Les tenues sont belles (parfois très très belles) et bien finies, bien qu'elles ne correspondent pas forcément à des vêtements que vous retrouverez en magasin.
Bien que l'histoire reste assez simple, on se prend bien vite au jeu : garder un œil sur l'argent dans la caisse, satisfaire les clientes en leur choisissant LA tenue qui leur conviendra, et refaire le plein de vêtements parce que le stock s'écoule à une vitesse folle.

# Points forts
- La prise en main du jeu : simple et intuitive comme je les aime.
- Le graphisme, qui est un régal pour les yeux. Pas de couleurs agressives, pas de clignotements dans tous les sens. C'est plutôt reposant même.
- Un départ sur les chapeaux de roue. Pas de lenteurs inutiles au début.

# Points faibles
- La bande son. Un choix très restreint au niveau de l'ambiance sonore de la boutique qui tourne en boucle qui plus est. C'est limite plus agréable de jouer sans le son. Dommage, l'ambiance sonore du Showroom est plutôt sympa.
- Une seule véritable marque. J'aurais trouvé sympa de pouvoir jouer avec de vrais vêtements.
- Le nombre de caractères pour choisir son nom et le nom de sa boutique. 8, ce n'est largement pas suffisant.

# Globalement
Ce jeu est définitivement pour moi. *-* Si vous avez aimé gérer votre boutique dans les Sims 2, la bonne affaire, alors vous aimerez. C'est un peu ce que je cherchais au départ, et j'ai trouvé encore mieux finalement.
Le jeu est fluide, agréable à manipuler. Jouer avec les vêtements, la mode (bien que plus ou moins fictive) reste un véritable plaisir. On retrouve peut-être le plaisir de jouer à la poupée. Ou d'assortir de beaux vêtements, comme on le ferait dans la vraie vie. ^^


Deux petites photos de mon personnage. ^^




A couple of weeks ago, a Nintendo DS game held my intention : Style boutique. As it was planned to release only on October, 23th, I forgot that. I've got my head in the clouds, I know. This Sunday, Camille d'Essayage's post remind me that this game was actually released. So I didn't wait any more, and I've got it on Monday. And I've played.
Then, it was impossible for me to wait more time to tell you what I think about this game. Because I can't find another post issue before talking about it ( ^^' ) and because I play a lot with that game these last few days. (That's why I'm less chatty on Twitter, haha).

# Synopsis
You start as an ordinary clothe seller who only wrote her name and her date of birth on her résumé. You have to help customers to find the outfit they like. Easy. And not enough for the fashion lover who you are. So it's time to conquer fashion world, starting with the management of your own clothe shop.

# The Game
Clothes are everywhere : sixteen brands and one touch per brand (vintage, stylish or even rock...), a showroom where you have to buy clothes for your store, outfits to form for you, your dummies or even for your customers. And also fashion competition you have to win and magazine front page on which you have to be.

Concerning the game drawing, everything is in front of an almost fixed wallpaper, with characters who look like manga characters. Beautiful clothes (even very beautiful one sometimes) and well drawn, even if they're not always as real clothes you can find in true stores.
Though the story is rather simple, it can be an addictive game : keep an eye on store cash, make your customers satisfied by choosing THE outfit they want, and buy new clothes again an again because you never have enough for your shop.

# That's great
- The gameplay is just perfect : easy and intuitive.
- Drawing is so sweet for the eyes. No flashing things everywhere. Great !
- A nice start, not too slow. That's important I think.

# Points bad
- Soundtrack. Just a few different music to choose for your store. And they're so short that's you're always hearing the same thing. I prefer playing with no sound at all. What's a pity, because the showroom soundtrack is nice.
- Only one true brand. It could have been great to play with real clothes.
- Only 8 letters to choose your name and your store name. That's really not enough.

# In General
That's really a game for me. *-* If you liked managing your own shop in Sims 2 "Open for business", you'll like it. It was I was looking for when I got this game. And I eventually found better.
The whole game is smooth and pleasant to play. Playing with clothes, fashion makes have a good time. That's maybe like playing with dolls. Or like in the real life : it's fun to match clothes. ^^

[ At the end of the French post, these are two shots of my character. ]


Je découvre la Wii || I discovered the Wii

12 oct. 2009



Jusqu'à la semaine dernière, Rayman était pour moi un stupide héros de jeux vidéo qui lançait son poing loin devant lui... stupide, parce qu'excusez-moi, mais je lui ai toujours trouvé un air idiot, bien que franchement, je l'adorais. Le drame de ma vie fut donc cette idiote de cartouche de jeu séga donnée par mes cousins qui refusa de marcher chez moi plus d'une fois... Je commençais tout juste à m'en remettre, après de nombreuses années, quand la semaine passée, je renouais avec le passé, devant la Wii de Marie-Aurore (qui ne sera pas anonymé à l'aide d'un stupide substantif comme j'ai habitude de le faire, parce que maintenant, elle a un blog. Et ça justifie tout.) et "Rayman contre les lapins crétins encore + crétins".

Ce qu'il faut savoir, c'est que je n'ai fait qu'une fois de la Wii au jour de l'an dernier, en fin de soirée... et le seul jeu que je suis véritablement arrivée à manier, c'est la boxe. Parce qu'il faut taper partout. Parce que j'ai bluffé Chéri tellement que j'ai mis juste 10 secondes à mettre K.O celui d'en face. Et parce que j'ai été la plus rapide de tous.

Ouais, mais mon gros problème, c'est la coordination entre le bouton A, le bouton B et les mouvements de poignets. ^^"

Bref. Mercredi dernier, on a donc joué à la Wii pendant près d'une heure, avec pour résultat des bras un peu en compote, des fous rires bien mérités, et une Grenadine toujours aussi nulle quand il s'agit de viser avec la manette.

J'ai donc : joué de la batterie (ce qui m'a clairement valu une crampe à l'avant-bras), fait péter une dynamite, pris des photos dans un photomaton qui n'en fait qu'à sa tête, lancé des boulettes de papier mâché à un prof et dénoncé les autres lapins crétins, me suis roulée dans la boue sur un stade de football américain, sauté sur ma chaise de bureau, téléphoné dans un cinéma et envoyé des sms aux autres lapins pour qu'ils se fassent prendre et déambulé dans les rues de New York armée d'un lance "ventouse pour WC bouchés".
Et vous, vous avez fait quoi, mercredi ? =p

Maintenant, j'attends de voir qui osera appeler un prochain jeu "Les lapins crétins encore plus crétins que la fois où ils étaient déjà plus crétins qu'avant"... c'est un défi !



Until last week, Rayman was (for me) a stupid video game hero who throw his own fist far away. I'm sorry to say "stupid", but really... he looks like an idiot, haha. But I loved him very much. So the worst day of my whole life was the day when this stupid sega game - given by my cousins - decided to work just once at home. I was just getting better after many years when I got back to the past, last week. Yes. I played Rayman Raving Rabbids 2 at Marie Aurore's home with a Wii (I won't give her a stupid noun to be anonymous as I always do it because now, she has a weblog. Yes, that's a reason. haha).

What you must know is that I only played the Wii once in my life, last year at New Year eve. And just few minutes. The only game I could play was a boxing game. Because you just have to punch everywhere. Because my boyfriend didn't believe his eyes : I fought only 10 seconds before the computer character was knock-out. And because I did it faster than the others in the room, haha.

My real problem is the coordination between the A and B button and the wrist movements.

Anyway, on Wednesday, I did play the Wii about one hour. The result was : my arms were a bit killing me, much laughter, and a Grenadine as prat as before in aiming at the screen with the remote controller.

So, I played : drums (because of this mini game, I had a cramp in my forearm), I blow up dynamite, take photos of mine in a photo booth which shot just when he wants to, threw pellets on a teacher and said it was the other raving rabbids, swam in the football stadium mud, jumped on my office armchair, phoned in a cinema and sent SMS to the other rabbids in order to make them catch by guard and wandered in New York city armed with a suction cup for toilets.
What about your Wednesday ? =p

Enchanted Folk and the School of Wizardy

28 sept. 2009



Si vous me suivez sur Twitter, vous le savez sans doute : j'ai nouvellement découvert le jeu de Nintendo DS "Enchanted Folk and the School of Wizardry". Mieux : j'en suis très rapidement devenu fan. *-* Alors ce jeu, c'est quoi ?

Tous les sites de jeux le disent : c'est un plagiat d'Animal Crossing, tout bonnement. Et cinq minutes de jeu suffisent pour le confirmer. Des personnages aux têtes d'animaux, son propre personnage humain, de la pêche, de la chasse aux insectes, des magasins... bref, ça ressemble trait pour trait à Animal Crossing. Mais, avec des variantes quand même. Notamment au niveau de l'histoire. Mais pas seulement.

# Synopsis
Arrivé de nul part, vous vous retrouvez dans la peau d'un étudiant en école de magie. C'est entre cours de magie, décoration de votre dortoir, ramassage de baies, concours suivant le calendrier et de nouvelles amitiés à tisser que votre emploi du temps sera partagé.

# Le Jeu
Dès le départ, vous pouvez choisir l'apparence de votre personnage, contrairement à Animal Crossing. Au choix : votre coupe de cheveux, sa couleur, la forme de vos yeux et la couleur de votre peau. Une fois votre personnage né, vous voilà plongé dans un monde très riche en paysages. Un dortoir, une école de magie, des boutiques (7 différentes), une forêt, une île, une grotte, une maison hantée, et des habitants vivant à la fois dans des maisons individuelles (dans des arbres) ou en appartements. Vous vous retrouvez ensuite face à vos obligations. Les cours. À suivre assidûment, pour faire tamponner votre feuille de présence. Les meilleurs élèves monteront les grades, en commençant bien sûr, par apprenti sorcier.



# Points forts
- La taille de la "map". Grande, et très diversifiée.
- Le zoom. Certains le jugent trop fort. Personnellement, je trouve ça très agréable d'être plus proche de son personnage. Bien qu'au début, ça peut être un handicap pour retrouver son chemin.
- La création de vêtement : possibilité de faire des habits avec un recto et un verso différent. Et gratuitement.
- Le contexte de l'école de magie, tout simplement très séduisant.

# Points faibles
- Le prix des télégrammes ! 500 ritchs pour envoyer un courrier à un ami. Cher. =p
- L'interaction avec les personnages, un peu plus élevé (possibilité de se trouver un amoureux), mais qui pourrait encore être améliorée. ^^

# Petits plus
En vrac, vous pouvez changer la décoration de votre classe, résoudre tout un tas de mystères (pas toujours très faciles !), apprendre et jouer de la musique (en sifflant ou en jouant d'un instrument que vous avez préalablement acheté)...
Petit lien très sympa : le forum de la communauté francophone du jeu. J'y suis déjà. ^^ Parce que les visites en wifi, c'est encore plus amusant. =)

# Globalement
Je suis déjà accro. Alors si vous avez ce jeu sur DS, j'accepte vos codes amis (et je donne le mien bien sûr), via le forum ou mon formulaire de contact.





If you're one of my Twitter followers, you may already know it : I recently discovered the Nintendo DS video game "Enchanted Folk and the School of Wizardry". Even better : I love it. *-* So, what is it ?

It is said by all the video game websites, this is nothing but a plagiarism of Animal Crossing. Playing this game for only five minutes is enough to agree with that. Characters with pet head, our own character as a human, fishing, fly hunt, stores... all these things were already in Animal Crossing video game. But other things are different. For example, the story. But not only.

# Synopsis
Came from nowhere, you're a student in a wizardry school. Between magic lessons, decoration or your room, picking fruits, contests which are different according to the calendar and new characters to meet and to be friend with, you're timetable will quickly be full.

# The game
You can choose your character appearance since the first minute of the game, contrary to Animal Crossing. You can choose : your hair style, its colour, the shape of your eyes and your skin colour. As soon as your character is born, you enter in a world with many different places. A dormitory, a wizardry school, stores (7 different ones), a forest, an isle, a cave, a haunted house, and with inhabitants living in a detached house (in trees) or in apartments. Then you have to cope with your duties : lessons. And you have to go to school very often, because you will have to make your teachers stamp your attendance sheet. The best pupils will be promoted, starting with the rank wizard's apprentice.

# That's great
- Map size. Rather big, with different landscapes.
- Zoom. Some people think it's too much. I like it when we are near from the characters and the ground personally. But it can be a handicap when you're playing the game for the first time and you're looking for your way.
- Clothes creation : you can draw a different thing on the front and the back of your clothes. For free.
- Wizardry school context which is really appealing.

# That's bad
- Telegram prices ! You have to spend 500 ritchs to send mails to your friends. Too expansive, haha.
- Interaction with the game characters is better than in Animal Crossing (you can have a boyfriend or girlfriend), but it could be even better. =p

# Extra stuffs
In a jumble : you can change your classroom decoration, solve many mysteries (not always very easy !), learn and play music (by whistling or playing a instrument you had previously bought)...
A nice link : the French forum of the video game fans. I'm already on this board. ^^ I like very much visiting or making people visit my town via wifi. ^^

# In general
I'm hooked on this game, haha. So if you have it, I accept all you friends code for wifi (and I give you mine of course), via the board or my contact form.

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007