Que cherchez-vous ?

Affichage des articles dont le libellé est Food. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Food. Afficher tous les articles

20 avr. 2018

Une forêt-noire pour un tea time à la maison

Le vendredi, avril 20, 2018

J'aurai 30 ans cette année, et je continue à prendre quotidiennement un goûter.
Je prends le temps de faire chauffer de l'eau, d'infuser un thé dans une de mes jolies tasses en porcelaine, et j'aime avoir une part de gâteau pour l'accompagner.

Souvent, je fais un cake, le week-end, pour en avoir toute la semaine.

Mais il y a quinze jours, j'ai plongé le nez dans mes magazines de cuisine, et j'ai pris envie de faire une forêt-noire. Le gâteau impossible à garder une semaine, mais qui est du coup une excellente excuse pour faire les gourmands matin, midi ET soir. Ce serait dommage d'en gaspiller !

On s'est RÉGALÉ.

Le montage n'était pas parfait. Mais ce n'est qu'une raison supplémentaire pour en refaire une très vite. Histoire de m'améliorer !

Bref, aujourd'hui j'avais envie de vous inviter à boire le thé pour partager ce plaisir du tea time ensemble.


La vaisselle


Je me demande si c'est l'approche de la trentaine.
Ou le fait d'avoir passé tant de vacances dans les palais royaux, avec leurs magnifiques tables de banquet dressées.

Mais ces dernières années, j'ai vraiment pris goût à la belle vaisselle.
Aux tasses délicates avec leurs détails dorés.
Aux assiettes vintage sorties d'un autre temps.

Chaque fois que je pars en voyage, j'ai le secret espoir de ramener une belle tasse. Comme celle de Hollóháza Hungary Porcelain (ma préférée), trouvée à l'étage des Halles centrales de Budapest.

Et pour compléter ma table, j'ai CHINÉ des assiettes à dessert. Parfois un peu trop fragiles.
Alors je me suis résolue à trouver des assiettes récentes, qui ne soient pas fragilisées par le temps.

La belle découverte : certaines faïenceries produisent de nouvelles assiettes d'après leurs propres archives. Celle avec l'oiseau est une reproduction d'un modèle de la faïencerie de Gien datant du XIXème siècle. Tout à fait le style que je rêvais d'avoir !


La recette


Dans ma bibliothèque, j'ai une petite collection de magazines Saveurs.

Jamais déçue par leurs recettes, on achète de temps en temps leurs éditions Hors-Série.
Mes préférées.
Les plus complètes.
Surtout au moment des fêtes de fin d'année, où l'on retrouve des recettes de gâteaux plus festifs, comme cette forêt-noire.

Pour le gâteau - 8-10 personnes 

- 6 œufs
- 150 g de sucre en poudre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 55 g de farine
- 55 g de fécule de maïs
- 3 c. à soupe de cacao en poudre (pur et non sucré de préférence)

Pour la garniture 

- 40 cl de crème liquide entière bien froide
- 30 g de sucre glace
- 1 bocal de cerises au sirop
- 200 g de chocolat noir


1. Préchauffer le four à 150°C. 

2. Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Battre les jaunes avec le sucre en poudre et le sucre vanillé, ajouter la farine, la fécule de maïs et le cacao. Bien mélanger.

3. Monter les blancs en neige ferme et les incorporer délicatement à la pâte.

4. Beurrer un cercle à pâtisserie de 18 cm de diamètre sur 10 cm de hauteur (j'ai, et je préfère, les moules à charnière avec fond amovible ; le mien fait 7 cm de hauteur, et c'était suffisant). Le déposer sur une plaque couverte de papier cuisson (s'il ne possède pas de fond amovible) et y verser la préparation. Enfourner pour 40 min de cuisson.

5. Couper le chocolat en copeaux à l'aide d'un économe. Réserver les copeaux au frais jusqu'au moment de servir.

6. Laisser refroidir le gâteau pendant 5 min avant de le démouler sur une grille.

7. Lorsqu'il est froid, égaliser au couteau pour qu'il soit plat, si besoin. Le couper en deux (ou en trois si l'épaisseur du gâteau le permet ; ce que je ferai la prochaine fois pour avoir des couches de gâteau plus fines).

8. Battre la crème en chantilly en ajoutant le sucre glace progressivement.

9. Égoutter les cerises et réserver le sirop.

10. Procéder au dressage du gâteau. À l'aide d'un pinceau, imbiber les deux faces des deux disques du gâteau avec le sirop réservé. Poser la base de gâteau sur un plat de service puis le napper de chantilly. Ajouter des cerises puis les recouvrir de chantilly. Déposer ensuite le second disque de gâteau et le napper de chantilly à l'aide d'une spatule (par gourmandise, j'ai également ajouté des cerises sous cette couche de chantilly). Parsemer la surface de copeaux de chocolat et décorer avec quelques cerises égouttées.

Servir et se régaler !


Sans lactose


La forêt-noire est une véritable bombe quand on ne produit pas de lactase.
D'où l'intérêt de la faire soi-même. Pour en faire disparaître toute trace, ou presque.

En France, on a encore du mal à trouver des produits enrichis en lactase, mais dernièrement j'ai été en veine : il y a désormais de la crème liquide et du beurre sans lactose chez Auchan (marque distributeur). Et j'en ai également eu trouvé chez Carrefour (toujours marque distributeur).


Le kirsch


C'est la première question que m'a posée le bûcheron : il n'y a pas de kirsch dans ta recette ?
Non.
Étonnamment.

Mais on peut facilement en ajouter en faisant mariner les cerises dedans pendant que l'on fait le gâteau. Et/ou en ajouter une cuillère à soupe dans le sirop.


Cerises en bocal


Tant qu'à avoir des cerises en Ardèche, autant les utiliser !

Résultat : on avait des cerises en bocal, de l'été dernier, mais pas de cerises au sirop. J'ai donc utilisé l'eau du bocal pour faire un SIROP en le faisant chauffer avec le même poids de sucre.

17 avr. 2018

5 thés que j'aime savourer au printemps

Le mardi, avril 17, 2018

Je sais.
Cet hiver, j'ai dit que j'essayais d'acheter moins de thé. Une saison passe, et me revoilà avec cinq thés supplémentaires dans mes placards.

Je sais à quoi ça ressemble.
Une rechute.

Mais pas du tout.
Déjà, parce que si je veux être complètement honnête avec vous, je suis plutôt à huit thés de plus dans mes placards. QUI, pour la plupart, remplacent des thés terminés. 

Et parce que, honnêtement, entre vous et moi, est-ce qu'on peut réellement avoir trop d'Earl Grey ? et trop de Chaï latte ?

Bref, c'est la saison alors j'ai fait mon petit ménage de printemps. J'ai rempli les boîtes vidées, j'ai mis de côté les thés de Noël jusqu'à l'année prochaine, et j'ai cinq nouveaux thés parfaits, plus FLORAUX, pour cette saison entre fraîcheur et grand soleil.


Oh my tea !

CHAÏ PERCHÉ


Si vous me suivez sur instagram, vous le savez : j'adore les jeux de mots. Je ne vous épargne pas avec mes "daily rou-tea-ne" et "chaï latte-rgram". Alors forcément, quand j'ai découvert les petits noms des thés de cette marque (John Lemon, Earl Great, Chaï Perché...), j'ai adoré. Et je n'ai pas été déçue quant aux mélanges que j'ai goûtés, comme ce chaï latte qui est devenu l'un de mes préférés.

Chaï - thé noir - ÉPICÉ - clous de girofle - cannelle & cardamome 

À l'heure du goû-thé, pour la gourmandise,
Avec du lait émulsionné...  comme dans les coffee shops !

Chaï perché, Oh my tea ! - 4,90 € la recharge de 30 g et 12,90 € la boîte de 100 g


Buckingham palace

ENGLISH AFTERNOON TEA


Je pourrais vous dire que c'est la reine Elisabeth II elle-même qui m'a fait parvenir ce thé, mais je suis tenue à la confidentialité. Officiellement, c'est donc dans mon calendrier de l'Avent que je l'ai trouvé, un matin de décembre.

Assemblage de thés noirs - PUISSANT

Pour un afternoon tea, le samedi après-midi,
Accompagné de shortbreads et de scones avec une marmelade à l'orange.

English afternoon tea, Buckingham Palace - environ 10 € la boîte de 50 sachets


Human & Tea

VICTORIA


L'Earl Grey fait partie de mes thés favoris, mais je le préfère avec une saveur de bergamote bien équilibrée et pas trop puissante, comme c'est le cas de l'Earl Grey Impérial de Mariage Frères que j'apprécie un peu moins. Et le Victoria est justement parfait.

Thés noir - bergamote - ÉQUILIBRÉ - agrumes - fleurs de mauves & bleuets

Après le déjeuner, pour accompagner le dessert,
Une part de forêt noire dans une main, la tasse dans l'autre.

Victoria, Human & tea - 8 € la recharge de 100 g et 12 € la boîte en métal


Løv organic

LØVELY NIGHT


Ma nouvelle infusion chouchou, que je me fais infuser dans une grande tasse après le dîner. Je préfère le thé aux infusions, mais son goût fruité associé aux épices est un véritable coup de cœur.

Poire & verveine citronnée - cannelle - camomille - FRUITÉ - tilleul - épicé

Le soir, blottie sous la couette avec un bon livre,
Et une petite brioche bien dodue pour la gourmandise.

Løvely night, Løv organic - 11,20 € la recharge de 100 g et 14,90 € la boîte en métal


Oh my tea !

EARL GREAT


Parce qu'on n'a jamais suffisamment d'Earl Grey à la maison, un second tout aussi équilibré que le premier, avec une petite touche de citron pour la fraîcheur de l'agrume.

Thés noirs - bergamote & citron - fleurs de bleuet - PUISSANT

Les matins de semaine, quand le réveil sonne toujours trop tôt
Avec une part de gâteau roulé à la confiture de cerise.

Earl great, Oh my tea ! - 4,90 € la recharge de 30 g et 12,90 € la boîte de 100 g

23 mars 2018

Mes bonnes adresses à Lyon - mars

Le vendredi, mars 23, 2018

"Qu'est-ce qu'on mange ?"
Je pense que c'est la question que je prononce le plus de fois au cours d'une seule journée.

Alors que je suis totalement capable de rêver trois fois dans la même semaine d'un bon croque-monsieur au four, avec une bonne dose de crème fraîche et de gruyère bien gratiné sur le dessus.

En ce moment, je suis plutôt sur l'avocat, d'ailleurs.
Je pourrais en manger à toutes les sauces. Et surtout sans.

À la maison, j'aime ces plats et saveurs que je trouve RÉCONFORTANT. Qui ont un petit goût de home sweet home.

Alors qu'à l'extérieur, j'ai envie d'être surprise. De pouvoir piquer 2/3 idées à ramener dans ma cuisine, aussi.
Et de passer un bon moment.
Bien accompagnée. 

Bref, j'ai dernièrement découvert des adresses qui répondent à ces petits critères secrets, nichés au fond de ma tête. Des endroits où l'on se sent bien, et que l'on a envie de découvrir entre amis.


Delicatessen

BARBECUE AMÉRICAIN


Elle est où la poulette ?
En vue. Tout comme le pulled pork, les beef ribs, l'énorme plat de mac & cheese avec du beurre au fond du plat pour pas que le gratin colle, et les beans.

Un joyeux mélange de spécialités américaines, avec des viandes excellentes qui fondent en bouche (mais sans les pattes de canard) et des sauces très savoureuses... le tout servi sur un plateau, à la bonne franquette. La note se fait au poids, comme ça, on peut absolument tout goûter (ou presque).

Pas de compote en dessert, en revanche. Sûrement par égard pour nous, les clients, parce qu'il faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

J'avoue, j'ai eu beaucoup de mal à ne pas dire à ne pas dire à Brice Fournier qu'il ressemblait à ma tatan. Je me suis contentée de passer commande tandis que mon bûcheron commençait à tailler le bout de gras avec lui, au sujet des différentes bières au menu. Moi, j'étais juste déjà bien trop contente d'être venue, et d'avoir rencontré Kadoc * !

Delicatessen
38 rue de l'Arbre Sec, 69001 Lyon

Page facebook : fb.com/DelicatessenLyon

(* frère de Karadoc dans la série Kaamelott. J'ai hésité à mettre une petite précision, mais je me suis dit que ça vous éclairerait un peu sur mes étranges remarques, quelques lignes plus haut, si vous ne connaissez pas encore les dialogues sur le bout des doigts.)


Les Papas gâteaux

SALON DE THÉ


J'avoue, c'est l'énorme part de CARROT CAKE vue sur leurs réseaux sociaux qui m'a d'avance convaincue de pousser la porte de ce salon de thé.

Et cette banque de gâteaux qui me faisait rêver.
Qui n'est pas sans rappeler celles croisées à Londres ou à Édimbourg.
Avec les layer cakes, le banoffee cake... ou des recettes plus classiques, en France, comme la tarte au citron meringuée (avec sa triple hauteur de meringue !).

Bref, j'ai commandé une belle part de carrot cake et je me suis laissée tentée par la citronnade maison, pour changer du thé. Et j'ai piqué dans l'assiette de mon voisin pour goûter le layer cake chocolat / praliné...

Verdict ?
On reviendra !

Les Papas gâteaux
42 rue Sala, 69002 Lyon

Site internet : lespapasgateaux.com


L'Artchimiste

BAR À COCKTAILS


C'était la Saint Patrick.
Personnellement, je ne bois pas de bière, alors c'est dans un bar à cocktails, que nous n'avions pas encore testé, que nous avons passé le 17 mars entre amis. Avec une carte aux accents irlandais, pour cette soirée où je n'avais pas oublié d'accrocher un petit foulard vert autour du cou.

Le bar n'est pas très grand mais j'ai tout de suite aimé l'endroit.
De grandes tables en bois. Des plantes suspendues au plafond... Ou comment donner une ambiance cosy à un bar, en deux leçons.

C'est le Dublin Point qui a attisé ma curiosité, un cocktail spécialement conçu pour la soirée de Saint Patrick : Jameson, jean de Lillet, chartreuse et orange. Excellent ! Et c'était aussi l'argument qu'il fallait me donner pour me convaincre de tester quelques recettes de cocktails au whisky à la maison (alors que je suis plus gin, habituellement).

Mention spéciale à l'assiette de charcuterie, avec des spécialités à la truffe et au fenouil (qui est un objet redondant, du fait de sa partie sporadique ou boulière, ne l'oublions pas) (pardon, mais c'était trop tentant.)

L'artchimiste
22 rue professeur Weill, 69006 Lyon

Site internet : lartchimistebar.business.site


Bourbon's house

FRANCO-ANGLAIS


Un afternoon tea à Lyon...
Je suis allée tester un AFTERNOON TEA à Lyon ! (et non, ce n'était pas chez moi, cette fois-ci.)

C'est en presqu'île, du côté des quais du Rhône, que se cache cette petite adresse franco-anglaise que je pouvais difficilement ne pas tester. D'ailleurs, l'une d'entre vous m'avait parlé de cette adresse, sur les réseaux sociaux en se doutant que j'allais aimer : alors merci ! 

À peine rentrée, j'ai tout de suite repéré cette petite banquette adossée à une fenêtre, avec ses coussins moelleux où je me serais bien vue rester lire un bon bouquin, tout l'après-midi.

Mais le programme était légèrement différent : découvrir la formule de l'afternoon tea que l'on peut venir prendre tout l'après-midi (sur réservation), servie à volonté. Scones, marmelade à l'orange, confiture de framboise, brownie, trifle, sandwichs salés... et millionnaire, pour lequel j'ai eu un gros coup de cœur. 

Mon seul petit regret va du côté des scones ; j'aurais adoré avoir de la clotted cream pour les accompagner (parce que c'est difficile à trouver à Lyon, et long à faire à la maison), et je préfère la marmelade à l'orange plus amère (ce qui est totalement une question de goût).

L'établissement fait aussi le petit-déjeuner, le lunch et le dîner, avec une carte de cocktails qu'il faudrait que je revienne tester !

Bourbon's house
22 rue gentil, 69002 Lyon

Site internet : bourbonshouse.com

2 mars 2018

Un afternoon tea à la maison - recettes

Le vendredi, mars 02, 2018

Je crois qu’il y a une chose que j’aime plus que le goûter : c’est l'afternoon tea. 
Le plaisir du sucré et du bon thé, allié à celui du salé. 

J’ai goûté à cette tradition britannique à Édimbourg, et il m’aura fallu un an et demi à avant de me lancer à la maison. Ne me demandez pas ce que j’ai attendu.

Le manque. 
Les recettes parfaites pour débuter. 
Je ne sais pas. 

Mais cette farandole de petits sandwichs so British, les SCONES bien moelleux généreusement tartinés de MARMELADE, le thé noir adouci avec un nuage de lait... est-ce qu’on ne devrait pas faire ça plus souvent ? Décréter qu’un dimanche après-midi par mois, minimum, on prend le temps de préparer ces bonnes petites choses et de les déguster tout au long de l’après-midi ? 

Bref, il y a quelques semaines de ça, j’ai mis la main sur ce livre « Tea fit for a queen »... et je me suis lancée. Avant-hier à l’heure où vous me lisez. Et je n’ai eu que deux envies : partager avec vous ces petites choses délicieuses de mon premier afternoon tea à la maison. Et recommencer !


Le thé


Dans le calendrier de l’Avent, mon bûcheron avait glissé une boîte de thé siglé Buckingham Palace. (Avec des shortbreads de Holyrood Palace. Si vous ne vous l’étiez pas déjà dit, oui, il semblerait que j’étais faite pour vivre au Royaume-Uni...) 

Un thé noir fort mais délicat en même temps. Parfait pour accompagner le salé comme le sucré.

Thé - Buckingham Palace afternoon tea

Les recettes


Pas étonnant, finalement, que ce soit un recueil de recettes créé en association avec les « Historic Royal Palace » de Grande-Bretagne, qui ait retenu mon attention. 
Pur hasard. 
Mais pas si étonnant. 

Des photos magnifiques (avec un superbe service à thé en porcelaine de Chine, turquoise, en guest star sur la plupart des photos), des recettes classiques souvent introduites par quelques mots sur leur histoire ou les préférences de la reine en ce qui les concerne, et plusieurs pages de présentation des principales demeures royales. 

Bref, j’adore. Et à défaut d’avoir pu déguster le célèbre tea time de l’orangerie de Kensington Palace, quand j’étais à Londres, j’ai désormais leur recette de scones à la maison.

Et la meilleure recette de marmelade que j'aie jamais goûtée !

Livre Tea fit for a queen


Marmelade au whisky


Pour 1,8 kg : 

- 750 g d'oranges non traitées
- 1,75 l d'eau
- 1,5 kg de sucre de canne
- 3 tbsp de whisky

1. Couper les oranges en deux et presser le jus. Retirer les pépins et récupérer toute la chair avec une cuillère à soupe.
2. Dans une grande casserole, porter à petite ébullition le jus d'orange, la chair, les moitiés d'oranges et l'eau. Puis laisser mijoter doucement pendant une heure.
3. Retirer la casserole du feu ; sortir les moitiés d'oranges et laisser refroidir. Puis couper en lamelles lorsqu'elles ont suffisamment refroidi pour ne pas se brûler.
4. Remettre la casserole sur le feu, rajouter les lamelles de peau dedans, et ajouter le sucre. Mélanger jusqu'à dissolution, à feu doux.
5. Porter à nouveau à petite ébullition puis laisser mijoter 15 minutes.
6. Mettre deux soucoupes au congélateur.
7. Pour savoir si c'est prêt, prendre une cuillère à soupe de marmelade, la déposer sur une soucoupe bien froide, et remettre deux minutes au congélateur. Passer une cuillère en bois sur la marmelade à la sortie du congélateur ; si elle se froisse au passage de la cuillère, elle est prête. Sinon, faire cuire cinq minutes de plus et refaire l'expérience.
8. Ajouter le whisky et mettre en bocal comme pour une confiture. Conserver au réfrigérateur lorsque le pot est ouvert.

J'ai utilisé le whisky Clan Campbell dark, qui est plutôt doux, moelleux, onctueux (sans goût tourbé).


Sandwichs œufs/mayonnaises


Pour 3 parts :

- 1 œuf dur
- 2 tsp de mayonnaise
- 2 brins de ciboulette
- 2 tranches de pain de mie
- du beurre
- sel et poivre

1. Écraser l’œuf dur entier et mélanger avec la mayonnaise et la ciboulette ciselée. Saler et poivrer.
2. Couper le pain de mie pour retirer la croûte. Beurrer une tranche. La tartiner avec le mélange œuf/mayonnaise.
3. Refermer le sandwich, et le couper en trois.


Toast de bœuf mariné


Pour 12 tranches :

- 1/2 tsp de grains de poivre
- une bonne pincée de piment de Cayenne en poudre
- 1/2 tsp de graines de fenouil
- 1 tsp de sel
- 150 g de filet de boeuf
- de l'huile d'olive
- 4 tbsp de mayonnaise
- 1 tsp de moutarde de Dijon
- 1 tsp d'estragon ciselé
- 12 tranches de pain
- 6 cornichons

Deux à trois jours avant, faire mariner le filet de bœuf :

1. À l'aide d'un pilon, moudre le poivre, le piment de Cayenne, le fenouil et le sel.
2. Frotter le filet, des deux côtés, avec le mélange obtenu. L'enrouler, bien serré, dans un film plastique, et conserver au réfrigérateur.

Le jour même :

1. Faire cuire le bœuf dans un poêle avec un fond d'huile d'olive ; il doit juste être marron de chaque côté pour rester rouge à cœur. Couper en lamelles. Laisser refroidir.
2. Mélanger la mayonnaise, la moutarde et l'estragon. Tartiner sur les toasts. Ajouter une à deux lamelles de bœuf et un demi-cornichon.

Pour faire plus traditionnel, on laisse de côté la mayonnaise et on utilise de la moutarde anglaise, beaucoup plus forte.

Scones à l'orange


Pour 16 :

- 500 g de farine fermentante 
(480 g de farine, 20 g de levure chimique et 1 pincée de sel)
- 100 g de beurre doux
- 48 g de sucre de canne
- le zeste de deux oranges non traitées
- 200 ml de buttermilk
(ou 200 ml de lait mélangé à 16 ml de jus de citron ; laisser reposer 10 min)
- 50 ml de lait

1. Préchauffer le four à 220°C.
2. Dans un saladier, frotter le beurre froid coupé en cube avec la farine, comme pour faire une pâte sablée. Ajouter le sucre de canne et les zestes d'oranges. Mélanger.
3. Faire un puits au centre et verser le buttermilk ainsi que le lait. Pétrir jusqu'à obtention d'une pâte bien lisse.
4. Aplatir la pâte sur 2 - 2,5 cm d'épaisseur. Découper des cercles avec un emporte-pièce de 6 cm de diamètre.
5. Badigeonner les scones avec un pinceau et du lait. Enfourner 15 min.

On les a dégusté avec la marmelade au whisky (que je pourrais manger à la petite cuillère...) ; il nous manquait juste la clotted cream qu'il faut que je cherche pour la prochaine fois ! C'est aussi possible de la faire, mais il faut compter 12h de cuisson (voire plus selon les recettes).

La recette originale prévoit d'ajouter 50 g de groseille, mais ce n'était pas la saison. Ils se conservent trois jours environ sous cloche ou dans un récipient dont on peut chasser l'air (encore mieux !)

20 févr. 2018

Mes bonnes adresses à Lyon - février

Le mardi, février 20, 2018
Bonne adresse lyonnaise - restaurant italien Gabriella Le Clan des Mamma

Cette nuit, j'avais faim.

Dans mon rêve, j'avais besoin de manger quelque chose sous peine de faire une crise de l'hypolipémie. Et je trouvais, sur un petit plateau, une grosse noix. Avec au moins huit cerneaux dedans.
Mais mauvais.
Très mauvais.

Et ce matin encore, j'avais le souvenir de ce GOÛT.
Mauvais.
Juste très mauvais.

J'étais consciente que la nourriture faisait un peu complètement partie de ma vie. 
Mais il semblerait qu'elle fasse aussi partie de ma vie psychique. Freud dirait certainement qu'il y a du refoulement de désirs gastronomiques derrière.
Ou quelque chose comme ça.

Bref, cette nuit, j'aurais aimé un repas un peu plus appétissant.
Alors ce matin, je me console en écrivant cet article de bonnes adresses lyonnaises, à la lueur de ma bougie qui sent la brioche (et qui me fait saliver) (finalement, ce n'est peut-être pas une si bonne idée) (sinon j'ai cookie aussi...).

Restaurant Gabriella, le clan des mamma, à Lyon - pizzas et cocktails

Gabriella

PIZZE & COCKTAILS


Je pense que j'ai à peu près saoulé tout mon entourage avec cette histoire de pizza qui est juste à se damner.

Parce que la pizza, j'aime ça.
Mais le vrai gros coup de cœur, la folie dès la première bouchée, ça faisait longtemps que je ne l'avais pas rencontré.

On a tout d'abord commencé par de belles assiettes à partager, avec une burrata fondante et délicieuse. Accompagné d'un cocktail, parce que le concept même du restaurant, c'est ça : déguster une pizza et un cocktail.

À la carte, on retrouve donc le très italien SPRITZ... et ses déclinaisons. Dont le fresco spritz, très rafraîchissant : Martini Bianco, Prosecco Spumante Ponte Villoni, concombre, menthe et fleur de sureau Luxardo.

Puis les pizzas ont commencé leur défilé sur la table. Belles, appétissantes, et si bonnes que la première chose que j'ai fait, en rentrant chez moi ? Vérifier si on pouvait se les faire livrer. (Mais malheureusement, je n'habite pas assez proche de la pizzeria, donc il ne me reste plus qu'à réserver une table pour y retourner très vite !)

Ma pizza préférée ? La regina, un classique indétrônable pour moi, préparée avec de très bons ingrédients : tomates San Marzano AOP, fleur de lait de Salerne, jambon cuit aux herbes de Leoncini et champignons.

Gabriella - le Clan des Mamma
4 rue de Fleurieu, 69002 Lyon

Site internet : leclandesmamma.com

Bar à cocktail à Lyon : Sauvage

Sauvage

BAR À COQUETELS


Quand j'aime un lieu, j'ai tendance à y aller.
Y retourner.
Et y re-retourner encore.

Si bien que ça faisait un petit moment que je n'avais pas réellement testé de nouveau bar à cocktails, à Lyon.

Celui-ci a récemment ouvert dans le septième, et je suis complètement tombée sous le charme de leur carte, longue (presque) comme le bras, présentée de façon très intelligente (avec le degré d'alcool et les notes majeures sous les ingrédients)... et surtout, avec des recettes originales.

L'idée du bar était de délaisser les alcools forts classiques, et de remettre au goût du jour des apéritifs, type vermouth, petite verveine, bénédictine... un pari (plus que) réussi !

Deux cocktails que j'ai goûtés (et adorés) : 

- le Royaume de Joseon : Korean Soju infusé aux fleurs de chrysanthème, vin de "Ume" au Yuzu du Japon, Bénédictine et traits d'absinthe (servi dans la tasse à thé !),

- et le Ruby Shim : duo de vermouth rouge Antica Formula & La Quintinye, xérés Amontillado, sloe gin, bitters cassis noir de Bourgogne Lejay, noix de muscade rappée.

On s'est aussi régalé avec les TAPAS : saumon confit à l'orange et au bitter Martini Riserva, mascarpome acidulé et blinis au thym, terrine de foie gras de canard au pommeau de Normandie et chutney de pomme au foin.

Sauvage 
3 rue Montesquieu, 69007 Lyon

Page facebook : fb.com/espritsauvagelyon

Coffee shop caché à Lyon : Mile End Boutique

Mile End

COFFEE SHOP SECRET


Malheureusement, on n'a pas encore de bar clandestin à Lyon. Mais on a peut-être bien notre premier coffee shop secret, caché au rez-de-chaussée d'un CONCEPT STORE

À l'entrée : vêtements et accessoires de mode, plutôt pour un public masculin, et à l'étage, bientôt un tatoueur. 

Mais si on descend les marches, à droite de l'entrée, on arrive dans un véritable salon souterrain, à l'ambiance douce et tamisée. Avec des canapés bleus paon et jaunes. Des fauteuils assortis. Et de petites tables en bois ou en marbre, ainsi qu'une bibliothèque remplie de livres, magazines et jeux de société ; tout le nécessaire pour faire une pause et passer un bon moment autour d'une boisson chaude.

Bref, j'étais bien.
Assise dans un des canapés jaunes avec mon chocolat chaud sur-mesure : base chocolat, lait de soja, sirop d'érable et chantilly. Accompagné d'un cookie. Et de la BFF Marie.

La carte propose les classiques espressos, americano, thés... ainsi que des boissons à composer soi-même, sur base de chocolat chaud, café glacé ou espresso, sept sirops différents, du lait au choix (soja, entier ou 1/2 écrémé) et un topping gourmand.

Reste plus qu'à essayer toutes les combinaisons possibles !


Mile End
22 rue Longue, 69001 Lyon

Site internet : mileendstore.com

13 févr. 2018

Midnight Pest - cocktail vodka & fleurs de sureau

Le mardi, février 13, 2018
Recette de cocktail : vodka et fleurs de sureau

J'avoue tout : on a piqué ce cocktail à un barman de Budapest.

Quand on voyage, on aime bien prévoir une ou deux sorties, dans des bars à cocktails, pour découvrir de nouvelles saveurs... et de nouvelles idées à emprunter sans modération pour notre petit bar clandestin - comme on appelle notre appartement quand nos amis viennent s’accouder à l’îlot central de notre cuisine, le temps d'une soirée.

Rob Hemingway, qu'il s'appelait.
Plutôt SEC et très savoureux. 
Avec une petite touche SUCRÉE apportée par l'émulsion à la fleur de sureau.

Il nécessite quelques bouteilles un peu moins classiques que pour un mojito, mais le bon côté, c'est qu'une fois qu'on les a, on a de nombreux cocktails en perspective... l'occasion de rassembler ses proches pour une petite dégustation !

Ingrédients


- 4 cl de vodka Grey Goose ou Żubrówka Biała
- 2 cl de Cointreau, liqueur d'écorces d'oranges douces et amères
- 1 cl de Marasquin Giffard, liqueur de cerises aigres
- 2 cl de jus de citron vert
- 1 blanc d'oeuf
- 1 cl de St Germain, liqueur de fleurs de sureau
- des glaçons

On peut remplacer la liqueur de fleurs de sureau par un sirop de fleurs de sureau ; la liqueur donne une saveur plus délicate mais le sirop apportera plus de sucre.

Préparation de cocktail : vodka et fleurs de sureau

Matériel


- un petit verre
- un shaker
- un émulsionneur
- un doseur à cocktail
- une coupe à champagne ou un verre martini

Recette


1. Séparer le blanc du jaune d’œuf, et conserver le blanc dans un verre de petite taille.
2. Dans le shaker, verser la vodka, le Cointreau, le Marasquin et le jus de citron vert.
3. Remplir de glaçons et "shaker" fort, jusqu'à ce que le shaker devienne glacé. Réserver.
4. Ajouter la liqueur de fleurs de sureau, ou le sirop de fleurs de sureau, au blanc d’œuf.
5. Émulsionner jusqu'à obtenir une mousse blanche, épaisse et onctueuse (mais pas ferme).
6. Verser le contenu du shaker en filtrant les glaçons, puis le mélange blanc d’œuf / fleur de sureau.

Bonne dégustation !


Recette de cocktail : vodka et fleurs de sureau