Que cherchez-vous ?

Affichage des articles dont le libellé est Déco. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Déco. Afficher tous les articles

17 sept. 2018

Une décoration hyggelig pour son intérieur

Le lundi, septembre 17, 2018

Là, assise derrière mon bureau en train de vous écrire cet article, j'ai vue sur ma terrasse et nos meubles jonchés de coussins, avec un petit plaid pour la fin de soirée, et un tapis délimitant l'espace.

Hyggelig.
Cocooning.
Chaleureux.

C'est ce que j'ai toujours voulu pour mon chez moi. Pas de minimalisme excessif mais pas d'accumulations hors normes non plus. Un appartement (relativement) ordonné mais qui ne s'arrête pas de vivre pour autant ; ça passe par des livres volontairement laissés sur un coin de meuble, une boîte d'allumettes qui semble traîner à côté d'une bougie, un plaid à demi défait sur le bord du canapé...

La vue.
Le toucher.
Et l'odorat.

Les trois sens que j'ai besoin de combler pour me créer mon petit COCON. Par des couleurs douces à l’œil, des matières naturelles et agréables sous les doigts, et mon odeur préférée qui flotte dans l'air...

Bref, je vous invite chez moi, le temps d'un article, pour vous parler de mes indispensables dans ma décoration hyggelig.


Des matières naturelles


Je vis entourée de BOIS.
Du parquet partout (en dehors des pièces dites humides), des meubles en bois à 90%... et même des photos imprimées sur bois.

J'ai découvert ça il y a plus de trois ans ; on avait choisi une photo très paisible du béguinage de Bruges, visité pendant nos vacances. L'atmosphère de la photo et le bois sur lequel elle était imprimée se mariait parfaitement.

Et on a remis ça.

Avec deux nouvelles photos de voyage : un paysage magnifique dans le parc de Þingvellir en Islande, et une de ces façades londoniennes en briques que j'apprécie tant. Deux belles toiles sur bois, en somme, que l'on peut accrocher ou poser sur un meuble pour en faire une petite accumulation dont j'aime beaucoup l'effet.

Je ne connais pas beaucoup de sites d'impressions photos qui proposent ce service ; celles-ci ont été faites chez CEWE dont la qualité est excellente ; le bois est très épais, et surtout, le petit détail plein de charme, c'est l'impression sur plusieurs planches qui découpent la photo en deux ou trois parties. 


Une odeur réconfortante


L'une de mes plus grandes quêtes en termes de décoration ?
La bougie parfaite.

J'ai cherché pendant plus d'un an LA bougie qui me donnera véritablement l'impression d'avoir un feu de bois qui brûle dans l'appartement ; l'odeur que j'aime le plus au monde... avec celle du gâteau qui sort du four.

Forcément, j'ai pas mal tâtonné avant de trouver les bougies qui installent l'ambiance olfactive la plus CHALEUREUSE possible, mais j'ai désormais quelques chouchous que je rachèterai sans hésiter :

- Brioche de chez Fragonnard, qui sent véritablement la brioche sortie du four,
- Feu de bois de Muji, qui nécessite une bonne heure de brûlage avant d'embaumer la maison mais c'est là son seul petit défaut,
- Au pied du sapin de chez Durance, qui dégage une odeur de forêt en plein hiver,
- Cookies de The Cocoon Candles, qui me donne envie de me jeter sur un goûter chaque fois que je l'allume.

Et depuis quelques mois, je suis repassée aux allumettes, juste pour le plaisir de sentir cette odeur une fois la flamme soufflée.


Des objets chinés


J'aime l'idée qu'un objet a déjà eu une vie, ou plusieurs vies, avant d'arriver chez moi.
Et leur aspect. Un peu vieilli par le temps

Alors je chine : de la vaisselle, des cadres, des boîtes en fer pour le thé... et même dernièrement, une gravure qui date du XVIIIème siècle, pour laquelle je n'ai pas trouvé de cadre vintage mais le modèle vieilli trouvé chez Lagerhaus, à Malmö, a l'air tout droit sorti d'un grenier !


Et du confort !


Visuellement, pour moi, ça passe par tout ce qui appelle à SE LOVER confortablement dans un coin, avec un bon livre, une tasse de thé et une assiette de shortbread.

Des coussins, partout. Il y en a sept rien que sur notre terrasse ! J'en ai évidemment posé un sur ma chaise de bureau pour travailler confortablement, et certains n'ont qu'une fonction décorative, comme sur le coffre de la chambre.

Des coussins, donc, et des plaids.
Que j'ai en trop grand nombre mais dont je suis incapable de me séparer.
Des plaids d'été, comme je les appelle, qui sont fins et ressemblent à des édredons d'autrefois...

Celui-ci, acheté chez Sostrene Grene. Et j'ai craqué sur un second, dans les mêmes coloris mais aux motifs différents, chez Bouchara.

Et des plaids plus épais, en laine, en fausse fourrure ou en coton... j'en ai tout un panier dans lequel nos invités peuvent piocher quand les soirées s'éternisent sur notre terrasse.


Et chez vous, quelle atmosphère aimez-vous créer ?


Article sponsorisé

27 avr. 2018

Une ambiance cocooning et végétale sur notre terrasse

Le vendredi, avril 27, 2018

Trois ans, déjà.

Nous entamons notre troisième belle saison sur notre terrasse. Notre troisième année de plancha entre amis. De cocktails sirotés à la tombée de la nuit. Et notre troisième année d'aménagement de notre cocoon de verdure.

Dès le début, c'était notre envie : amener un peu de NATURE en ville en entourant la terrasse de plantes. Et notamment de plantes comestibles, parce que je ne trouve rien de plus réjouissant que de pouvoir récolter et manger ce que l'on fait pousser.

Mais la nature prend son temps.
Et nous aussi, puisque nous avons fait le choix de faire nous-même notre salon de jardin.

Bref, trois ans plus tard, nous avons fini l'aménagement de la terrasse, avec un coup de pouce de l'enseigne Botanic qui a proposé de m'aider à terminer ! En commençant par une invitation à rencontrer un expert jardin pour l'agencement et le choix des plantes.



On en avait déjà pas mal, des plantes.
Majoritairement des non-persistantes qui perdent donc leur feuillage en hiver et font s'effondrer l'effet cocon végétal, une fois la saison froide venue.

Et on a eu des ratés. 
Inévitablement. 
Notamment parce que le soleil cogne avec une force phénoménale en été.

Alors rencontrer un expert en la matière était une bonne chose. Un bon moyen de poser toutes nos questions, et de nous lancer avec des végétaux qui nous plaisaient mais dont on ne savait pas grand chose. Comme les agrumes !

Nous avons désormais accueilli, sur notre terrasse : 

- Un citronnier et un yuzu ; le rêve ! Notre exposition sud / sud-est très ensoleillée leur convient parfaitement. Et pas besoin de les rentrer en hiver (ce que je craignais) car un papier bulle autour du pot et un voile d'hivernage sur l'arbre suffit à les protéger du froid. Autant dire que j'imagine déjà mes futures citronnades 100% faites maison.

- Un chèvrefeuille, au feuillage persistant, aux côtés de notre akebia quinata.

- Des plants aromatiques pour les parcelles de terrasse en plein soleil ; du thym vert et du basilic citron, qui s'ajoutent au romarin que j'avais déjà.

- Un lierre parce que j'ai craqué sur un porte-plante, et que je n'imaginais rien d'autre dessus qu'une plante qui tombe en cascade jusqu'au sol.

- Quelques cactus et plantes grasses (que l'on rentrera en hiver) pour faire une accumulation de pots et de plantes de tailles différentes.

Pour rempoter tout ça, on a ressorti les pots en terre cuite récupérés un peu partout dans la famille. Mais on s'est fait plaisir en prenant, pour les agrumes, deux bacs blancs en mélèze (non traités par produits chimiques comme le bois exotique) qui leur donnent un petit coté orangerie de Kensington Palace... non ?

Les références exactes :
Citronnier des 4 saisons - Citronnier yuzu - Chèvrefeuille Lonicera Henry Copper - Thym vert - Basilic citron - Lierre - bacs en mélèze cérusés blanc




J'avoue, j'ai aussi pas mal passé de temps dans les différents rayons décoration de chez Botanic.
C'est ma faiblesse. 
Avec les plantes comestibles.

Mais j'avais une excuse : on veut créer un espace COCOONING.
Et impossible de faire sans quelques touches déco.
Et sans coussins.

(On doit en avoir une vingtaine à la maison. Plus des housses pour changer en fonction des saisons. Mais je crois que je pourrais en mettre absolument partout. Ce qui n'est pas loin d'être déjà le cas...)

Bref, j'ai craqué sur : 

- Des coussins aux couleurs très douces, très natures. Du vert et du beige, qui se marient parfaitement ensemble et que j'imaginais très bien avec nos meubles en palettes. 

- Le fameux porte-plante en bois et métal pour lequel j'ai ensuite pris le lierre.

- Une chilienne en bois que je n'aurais jamais pensé aussi confortable ; je m'y installe dès que j'ai un moment pour lire ou boire une citronnade.

- Un plateau bois et mint pour lequel j'ai eu un coup de cœur immédiat ; avec une grosse bougie dessus, il ajoute une touche déco à la table.

- Et un panier en métal que j'aurais clairement pu chiner !

Liens pour retrouver mes achats :
Coussins (existent en vert, beige, bleu et rouge) - Porte plante en métal et bois - Chiliène têtière (existe en plusieurs coloris unis à motifs)



Et maintenant ?
Il ne reste plus qu'à tout regarder pousser.
Et profiter de la terrasse jusque tard dans la nuit.


En partenariat avec Botanic

6 avr. 2018

DIY - rénovation de ma coiffeuse en bois et marbre

Le vendredi, avril 06, 2018

Quand on était en train de poncer, j’ai dit en plaisantant qu’à 50 ans, je me lancerai dans la renovation de meuble.
Parce que je me suis rendue compte que ça me détendait, de faire ça.

J'aime l'idée de récupérer des meubles qui ont déjà un vécu, de passer du temps à les remettre en état... et de leur donner une seconde vie.

Comme cette coiffeuse.
Ou plutôt ce meuble de toilette, de son nom exact.
Que l'on a ramené à la maison il y a un an ou deux, et que je n'avais pas encore pris le temps de RÉNOVER. J'aimais sa couleur de bois verni, mais ça ne se mariait pas très bien avec notre lit au cadre en fer forgé, ni avec notre mur bleu paon.

Et puis, je vous avoue que j'avais repéré sur Pinterest des photos de meubles qui associaient le marbre à du bois repeint en noir, et j'ai tout de suite voulu ça.

Alors fin mars, quand le temps s'est radouci et qu'il s'est momentanément arrêté de pleuvoir, j'ai décidé de me lancer, sur la terrasse, au (presque) grand air. Avec un petit coup de main de la marque Zolpan qui m'a proposé de choisir ma peinture préférée parmi leur nuancier, et qui m'a ainsi incité à ne pas remettre au lendemain cette rénovation que je veux faire depuis (trop) longtemps.


Matériel


- un tournevis
- de l'abrasif / papier de verre, grains 80
- une cale à poncer (facultative)
- un rouleau microfibre
- un ou deux pinceaux
- un pot de peinture

Au départ, je pensais partir sur un noir véritable, mais j'ai finalement préféré une couleur légèrement moins intense pour avoir un rendu plus naturel. J'ai choisi la teinte "Smoking" de la collection Infiniment Zolpan Edition 3, et j'ai opté pour un aspect velouté, plutôt que satiné, dans l'idée d'avoir un rendu plus brut, pour aller avec ma tête de lit.

Pas-à-pas


1. Dévisser les poignées du meuble et retirer le/les tiroir(s).

2. Poncer entièrement le meuble de façon à retirer l'ensemble du verni (c'est de cette étape que dépend l'adhérence de la peinture), et à retrouver la couleur naturelle du bois. Sur les meubles anciens, cela peut demander beaucoup de patience, car au fil des générations, les gens avaient tendance à rajouter des couches et des couches de verni. 

Pour poncer le plus uniformément possible, j'ai utilisé une cale à poncer sur laquelle on vient clipser le papier. Cela permet, aussi, de faire plus rapidement les grandes surfaces.


Je craignais un peu de m'attaquer aux pieds, ronds et rainurés. Mais en pliant le papier, les arrondis se font très facilement ; il suffit d'avoir un geste doux et délicat pour ne pas déformer le bois, et de plier le papier le plus fin possible pour passer dans les stries du meuble.


3. Essuyer le meuble pour qu'il ne reste plus de poussière de verni.

4. Faire une sous-couche afin d'avoir une meilleure accroche de la peinture.

Zolpan conseille de simplement diluer cette peinture en rajoutant 10% d'eau ; ce qui donne une sous-couche déjà très nette et très couvrante. J'ai utilisé le rouleau microfibre pour toutes les surfaces planes, et je suis passée sur un plus petit pinceau pour chaque rainure / motif du meuble, en étirant toujours au maximum la matière pour faciliter le séchage et éviter de faire des bourrelets de peinture.

5. Laisser sécher selon le temps indiqué sur le pot de peinture. (Ici, 2h entre chaque couche).

6. Faire la première couche, cette fois-ci sans diluer la peinture. Laisser sécher de nouveau. Et faire la deuxième couche, de la même façon, pour terminer.


Et si vous voulez vous lancer :

- 200 € de bon cadeau sont à gagner sur le compte instagram @zolpan ; pour participer, il suffit de poster une photo du meuble que vous souhaitez rénover avec le hashtag #RenovationZolpan (jusqu'au 12/04/2018).

- Zolpan offre -15% de réduction sur ses peintures de rénovation bois et métal, sur présentation d'un coupon à télécharger sur leur site (jusqu'au 28/04/2018)

- La marque lance aussi ses vidéos tuto déco & réno, pour donner des idées et surtout pour montrer la rénovation, étape par étape (à la maison, j'avais le bûcheron à qui demander : "c'est bon, ça doit être fait comme ça ?" ; à défaut, la vidéo sera là pour vous rassurer si c'est votre première fois !).


Article en partenariat avec Zolpan

19 déc. 2017

DIY - mes paquets cadeaux pour Noël

Le mardi, décembre 19, 2017
Emballage des cadeaux de Noël, do-it-yourself

La semaine qui précède Noël, j'aime trouver le temps de passer un après-midi à emballer tous les cadeaux. 

Avec une playlist de chants de Noël en fond. 
Ou un film de Noël.
Et un mug de thé fumant à portée de main.
Ou un chocolat chaud, avec un peu de chantilly et un bâton de cannelle.

C'est mon petit plaisir simple et lagom de cette période de frénésie et d'achats (presque) compulsifs. Prendre le temps de bien plier chaque cadeau, et de PERSONNALISER le paquet, avec du ruban, des petites étiquettes, un peu de masking tape à paillettes... 

Alors voici quelques idées à piquer, si vous cherchez un peu d'inspiration pour vos paquets !

Paquets cadeaux pour Noël - tutoriel

Une base en papier kraft, c'est ce que j'aime par-dessus tout pour les paquets cadeaux. Le plus simple, pour pouvoir DÉCORER l'emballage, c'est de partir sur du papier marron, très simple.

Mais j'achète aussi, chaque année, quelques rouleaux à motifs chez Ikea : rouge et blanc, marron et rouge, marron et blanc...

Et j'y rajoute des ficelles colorées, des étiquettes à découper soi-même dans du papier cartonné ou encore du ruban, des petites branches de sapin qui sentent la forêt ou des napperon dentelle en papier.

De jolis emballages cadeaux pour Noël - DIY
Personnalisation des paquets cadeaux pour Noël

Pour trouver du papier kraft marron, des ficelles colorées et du masking tape, regardez du côté des boutiques de loisirs créatifs ! On trouve également souvent du masking tape à paillettes chez Hema et ce type de ficelles chez Ikea.

Le ruban se trouve facilement en mercerie, et pour les napperons en dentelle, jetez un œil du côté de la vaisselle en carton !

Et ensuite, il ne reste qu'à s'amuser, pour faire de chaque cadeau un paquet unique !

Ruban et papier kraft pour de jolis emballages cadeaux