Que cherchez-vous ?

Affichage des articles dont le libellé est Bonnes adresses. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Bonnes adresses. Afficher tous les articles

14 nov. 2017

Découvrir la gastronomie hongroise à Budapest

Le mardi, novembre 14, 2017
Bonnes adresses à Budapest pour découvrir les spécialités hongroises

J'avais un petit a priori, sur la cuisine hongroise, avant de partir à Budapest.
Riche. Épicée. 
Et re-riche derrière. 

Peut-être parce que je n'en connaissais que le goulash dont le nom, en lui-même, ne sonne pas très appétissant à l'oreille. Alors que, bien préparé, c'est le plat parfaitement RÉCONFORTANT que l'on aime retrouver, dans une grande marmite en centre de table, après une journée éreintante.

Mais l'avantage d'être gourmande ET curieuse, c'est qu'une fois dans un nouveau pays, ma curiosité me pousse à goûter ce vers quoi je n'irais pas spontanément (comme le haggis, en Écosse...). 

Et heureusement, finalement, parce que Budapest fut - contre toute attente étant donné mes a priori - un voyage où l'estomac ne fut pas en reste. Pour preuve ces dix adresses dont je devais absolument vous parler pour clôturer ce city guide budapestois.

Restaurant Pest-Buda Bisztro pour découvrir des plats hongrois

Palacsinta de Hortobágy

CRÊPE FOURRÉE ET PAPRIKA


C'est bien simple, le paprika est PARTOUT dans la cuisine hongroise ; c'est l'épice que j'ai le plus vue sur les cartes des restaurants, mais aussi celle que l'on peut ramener en sachets de dix contenances différentes, en guise de souvenir.

(Et oui, nous en avons ramené pour tout notre entourage, et je vous conseille d'aller Központi Vásárcsarnok pour éviter de payer le prix fort dans les boutiques du centre touristique de la ville.)

Premier jour à Budapest et premier repas, j'ai sauté sur l'occasion d'être dans un petit bistrot charmant avec des spécialités hongroises à la carte pour goûter une bonne sauce au paprika et des crêpes fourrées à la viande de poulet, après avoir demandé si ce n'était pas trop épicé. Et ça ne l'était pas ; je me suis régalée avec cette sauce douce mais savoureuse dans laquelle baignaient mes deux crêpes.

Typiquement le genre de plat réconfortant dont j'aimerais trouver une bonne recette pour en refaire, un jour de mauvais temps !

Pest-Buda Bisztro
Fortuna utca 3, Budapest 1014

Site internet : pest-buda.com

Stand de langos, Rétro Langos Büfé, street food hongroise

Langos

STREET FOOD HONGROISE


Je disais que j'avais, comme a priori, que la cuisine hongroise était riche.
Bien que le gras, ce soit quand même un peu la vie. Et que lorsque l'on m'a parlé du langos, j'ai tout de suite su que je voulais devais y goûter !

(C'est mon petit côté contradictoire ; j'aime la cuisine riche, mais avec modération.)

Le langos, c'est donc une sorte de pâte à pain / galette / beignet, cuite dans un bain d'huile. Traditionnellement, on la mange tartinée de tejföl, une crème aigre, et de fromage. 
Traditionnellement.

Parce qu'ensuite, dans les baraques à langos, il y a des dizaines de recettes, avec du jambon, de la viande, des oignons, du bacon, des champignons... autant d'ingrédients qui peuvent  également être fourrés plutôt que déposés sur le dessus.

C'est GRAS, c'est riche, ce n'est visuellement pas appétissant, ça tient au corps, mais... c'est bon !
C'est aussi le bon plan pour manger sur le pouce, pour trois fois rien : un langos coûte entre 350 et 990 Ft, selon la garniture choisie (soit environ 1,20 et 3,20 €).

Il y a des stands de langos un peu partout dans la ville, mais on a mangé deux fois au même, qui était très bien noté un peu partout ; le service n'était pas franchement des plus sympathiques, mais c'était très bon.

Rétro Langos Büfé
Arany Janos utca metro station, Budapest 1051

Page facebook : fb.com/retrolangos

Restaurant de cuisine hongroise et juive à Budapest : Macesz Bistro

Matzah balls

CUISINE JUIVE


La ville de Budapest recense 90% de la communauté juive hongroise ; il y a ainsi tout un quartier, autour de la grande synagogue, que l'on appelle le quartier juif de la ville. Alors forcément, c'est une culture qui fait partie de la vie de Budapest ; et curieuse comme je suis, j'avais très envie d'en profiter pour goûter quelques spécialités culinaires.

Il y a plusieurs restaurants qui servent de la cuisine juive, et c'est au Macesz Bistro que l'on a trouvé notre bonheur : à deux pas de notre appartement, avec une carte divisée entre les spécialités hongroises et juives.

Le chéri en a profité pour, enfin, goûter un vrai goulash hongrois, tandis que j'ai pioché dans la carte de spécialités juives avec les matzah balls, boulettes servies dans un bouillon de poulet et légumes (un délice) et les latkes, crêpes de pommes de terre traditionnellement servis durant Hanouka.

En dessert, on a terminé par un gâteau assez surprenant, le FLÓDNI (spécialité hongroise / ashkénaze) qui est préparé en superposant des couches de pâtes, de noix, de pavot et de confiture.

Macesz Bistro
Dob utca 26., Budapest 1072

Site internet : maceszbistro.hu

Salon de thé à Budapest : Ruszwurm cukrászda

Krémes, kurtoskalacs, esterházy

PÂTISSERIE HONGROISE


Disons-le tout de suite : l'intérieur de ce salon de thé est absolument kitsch. Des petits napperons sous une plaque de verre posée sur des tables en bois, des fauteuils recouverts de tissu à rayures, un carrelage un peu marron/orange, et une salle toute petite... si vous en avez l'occasion, autant rester en extérieur, sur la terrasse.

Mais ce petit café qui a fêté, cette année, ses 200 ans, est réputé pour ses gâteaux à la confection artisanale, et notamment pour son KRÉMES ; une gâteau hongrois fait de crème, de crème, et de crème. (éventuellement d'œufs, de lait et de vanille)

Et c'est un délice ! Un petit nuage au bout de la fourchette à dessert ; tellement onctueux et gourmand.

Ruszwurm cukrászda
Szentharomsag utca 7, Budapest 1014

Site internet : hruszwurm.hu

Pâtisserie casher à Budapest pour goûter les kurtoskalacs : Fröhlich kóser

Impossible de séjourner à Budapest sans goûter, au moins une fois, les fameux gâteaux cheminée au nom imprononçable : les KÜRTŐSKALÁCS.

Comme les langos, il y en a absolument partout, mais c'est dans une petite pâtisserie casher et familiale de notre quartier que nous les avons goûtés. L'établissement n'est pas très attrayant mais il était recommandé par notre guide que l'on a l'habitude de suivre les yeux fermés depuis des années (Les Lonely Planet, format week-end).

L'homme, quelque peu âgé, qui nous a servi, parlait très vaguement anglais ; on n'a pas tout à fait réussi à se comprendre du premier coup, mais il était adorable, nous a proposé de nous réchauffer nos gâteaux pour qu'ils soient encore meilleurs, et on est ressorti avec deux gros kürtőskalács délicieux ; l'un au sucre et l'autre à la cannelle.

Fröhlich kóser
Dob utca 22, Budapest 1072

Site internet : frohlich.hu

Salon de thé à Budapest : le Café Gerbeaud

Quelques semaines avant de partir à Budapest, j'étais chez Weiss pour découvrir les coulisses de la chocolaterie ; coïncidence amusante, on me parle d'Emile Gerbeaud, créateur de la confiserie reprise par Eugène Weiss quand le premier décide de partir à Budapest pour reprendre une pâtisserie !

D'ailleurs, le Café Gerbeaud est un peu une institution, à Budapest ; il est réputé comme étant le plus chic de la ville, d'où les prix presque parisiens de la carte !

Mais l'endroit est véritablement magnifique et les pâtisseries excellentes. On y a goûté :

- l'Esterházy, qui tient son nom d'une grande famille de la noblesse hongroise et qui est un vrai régal : c'est un gâteau en plusieurs couches avec de la noix, de la crème à la vanille, du brandy et un glaçage,

- et le Gerbeaud, préparé selon la recette originale du pâtissier, qui est un gâteau à base de confiture d'abricot, de noix, et de chocolat.

Café Gerbeaud
Voeroesmarty ter 7-8, Budapest 1051

Site internet : gerbeaud.hu

Bar à cocktail Bar Pharma à Budapest
Cocktail au bar Pharma à Budapest

Cocktails

VIE NOCTURNE À BUDAPEST


La ville est aujourd'hui reconnue pour sa vie nocturne très dense, bien que très honnêtement, nous n'y avons pas pris part, si ce n'est en sortant, deux soirs, dans deux bars à cocktails, loin de l'ambiance pub et boîtes de nuit.

Je suis tombée sous le charme du premier, avec sa décoration type ancienne échoppe de pharmacie, son tableau périodique des éléments au mur et ses balances en cuivre sur les étagères. J'ai choisi un ROB HEMINGWAY, tellement bon que j'aimerais pouvoir le refaire chez moi, à base de vodka, cointreau, liqueur de cerise maraschino, citron vert et fleurs de sureau. 

La salle n'est vraiment pas très grande ; nous y sommes allés en semaine mais je pense qu'il est préférable de venir tôt, ou de réserver, le week-end.

Bar Pharma
Kazinczy utca 35., Budapest 1075

Page facebook : fb.com/barPharma

Bar à cocktails à Budapest : le warm up bar

C'était la première fois que je mettais les pieds dans un bar à cocktails où l'on vient nous voir en nous demandant ce que l'on veut sans avoir eu de carte sous les yeux.

Parce qu'ici, il n'y a pas de carte ; le mixologue fait le tour des tables et demande à ses clients ce qu'ils aiment et/ou ce qu'ils n'aiment pas, et créé un cocktail en fonction.

C'est assez étonnant.
Surtout quand on a l'habitude, comme moi, de scruter la liste des ingrédients pour imaginer ce que peut donner le mélange.

Mais c'était une très belle surprise ! Mon cocktail, dont j'ai oublié les ingrédients faute d'avoir une carte à prendre en photo, était très bon, et changeait de ce que j'ai l'habitude de boire.

Le bar n'est pas très grand, ce qui permet au barman de faire le tour des tables, de nous expliquer son cocktail et de ses choix d'ingrédients ; un vrai PASSIONNÉ !

Warm Up bar
Nagy Diofa utca 26., Budapest 1072

Site internet : warmupbudapest.hu

Cuisine de street food à Budapest : Tolto

Deux adresses

PAS TRÈS HONGROISES



Bien qu'on s'éloigne de la gastronomie hongroise, je voulais tout de même vous faire partager deux autres adresses dans lesquelles on a fait une petite halte gourmande, bien que moins locale : 

- TöLTő, un tout petit restaurant à hot dog dont les recettes sont excellentes, de saison et originales, à base de saucisses de sanglier ou d'oie par exemple,

- et Gelarto Rosa, un glacier qui présente ses glaces en forme de pétales avec des parfums très savoureux (et parfois très originaux) ; pour ma part, je suis restée assez classique en prenant fraise à la fleur de sureau, fleur de sureau et citron / basilic.

27 oct. 2017

Mes bonnes adresses à Lyon - octobre

Le vendredi, octobre 27, 2017

Certaines personnes y sont plus sensibles que d'autres. 
Et j'en fais partie.

Quand l'automne pointe son nez, j'ai comme besoin de faire des réserves. J'ai des envies de raclettes  et de fondues, de veloutés et purées de potimarron, de chaï tea par paire et de desserts au chocolat.

La baisse des températures a un effet immédiat sur mon corps ; il a besoin de MANGER. (Encore plus que d'habitude, oui, c'est possible.)

D'où le nombre de bonnes adresses qui va crescendo en automne/hiver, et qui se fait plus timide aux beaux jours.

D'ailleurs, c'est peut-être bien pour ça que j'aime partir en vacances vers des destinations un peu plus fraîches, en été ; pour profiter deux fois plus de la culture gastronomique locale !


Hector

CUISINE DE PARTAGE


Même si j'ai une liste d'adresses à tester longue comme le bras (que vous pouvez me piquer sur Mapstr, identifiant @lagrenadine, soit dit en passant), je fonce rarement réserver une table dans les restaurants qui viennent juste d'ouvrir. Peut-être que j'aime leur laisser le temps de se rôder, ou parce que je préfère laisser un peu passer l'engouement des premiers jours.

Mais là, c'est un peu différent.
On m'a proposé de découvrir cette nouvelle adresse avant même qu'elle ne soit ouverte. Autant dire que je n'ai pas hésité.

Et que j'y retournerai très vite pour que monsieur puisse, lui aussi, se régaler.

Des bougies sur les tables, une lumière tamisée dans la salle, une décoration épurée mais élégante... l'endroit parfaitement HYGGELIG pour passer une soirée en tête-à-tête. 

Au menu, ce soir-là, juste absolument TOUT ce que j'aime : un ceviche de dorade (dont on ne tiendra pas rigueur du dressage bancal au chef ; c'est moi qui l'ai fait) suivi d'un quasi de veau accompagné de purée au potimarron (dont j'aurais bien piqué la recette tellement elle était parfaite) et d'un sorbet pomme/basilic, crumble et mousse citron.

Hector
13 rue Hippolyte Flandrin, 69001 Lyon

Page facebook : fb.com/HectorRestaurant/


Le Blind Pig

COCKTAILS ET TAPAS


J'adore les brunchs.
Mais à la maison.

Au restaurant, je trouve généralement que les formules sont trop chères ou un peu trop classiques. Ce qui fait que je teste très rarement les brunchs lyonnais.

Sauf qu'une partie de ma famille est montée à Lyon un samedi soir, et qu'ils avaient envie de faire un BRUNCH, tout ensemble, le lendemain. Alors j'ai réservé dans l'un des restaurants que j'apprécie beaucoup le soir, pour leur concept cocktails / assiettes à partager : le Blind Pig.

Au menu, pas de formule toute prête trop copieuse (ou pas assez) mais une jolie carte de portions de tailles différentes, à partager ou non, avec les classiques viennoiseries, pancakes et charcuterie, mais aussi des assiettes plus originales comme le canard / gaufre / sirop d'érable.

En ce moment, j'ai un truc avec l'avocat. 
Et avec le bacon grillé, mais ça, ça dure depuis longtemps.

Je me suis donc laissée tenter par les toasts d'avocat et bacon grillé avec un excellent smoothie kiwi, concombre et pomme, avant de terminer par une planche sucrée (viennoiseries, pain, nutella et confiture).

Pour un vingtaine d'euros par personne, tout le monde a pu composer son brunch sur-mesure, et tout le monde est ressorti avec le ventre bien plein jusqu'à l'heure du goûter.

À refaire !

Le Bling Pig
64 rue Ney, 69006 Lyon

Site internet : leblindpig.fr


L'Estanco du marché

CANTINE BIO - BAR À JUS


La salle est minuscule et il faut clairement penser à réserver pour avoir une place. 
Il y a aussi beaucoup de passage avec les nombreuses commandes à emporter.

Mais c'est une jolie petite adresse du sixième où l'on peut venir prendre un déjeuner, VEGAN ou non, préparé avec des produits du marché.

Ce midi-là, j'ai opté pour la formule toast d'avocat (je vous l'ai dit, j'ai un truc avec l'avocat en ce moment) et soupe du jour à base de lentilles corail et patates douces ; un régal ! La citronnade maison avec quelques tranches de concombre était également excellente ; pas trop sucrée et très rafraîchissante.

Une belle adresse pour le déjeuner qui propose aussi des desserts assez appétissants comme de belles parts de carrot cake et des açaï bowls; mais comme je n'avais plus de place pour les déguster, ce sera pour une prochaine fois.

L'Estanco du marché
4 rue Pierre Corneille, 69006 Lyon

Site internet : estancodumarche.fr


Comme à la maison

COFFEE SHOP


Je n'ai qu'à enfourcher mon vélo et pédaler cinq petites minutes pour me régaler d'un délicieux chaï tea latte dans la salle COCOONING et épurée de ce coffee shop découvert assez récemment.

Qui porte d'ailleurs très bien son nom : entre le grand canapé, les petits fauteuils, la table ronde en bois massif de salle à manger comme chez mamie et le comptoir face à la baie vitrée, on se sent très vite à l'aise ; il y a forcément une place qui nous parle plus qu'une autre, selon que l'on vienne travailler sur son ordinateur ou papoter entre amis.

Deux fois que j'y vais, deux fois que je me régale avec le chaï tea latte, et deux fois que je sors juste de table et qu'il me reste, par conséquent, aucune place pour goûter les cookies ou le moelleux au chocolat.

Mais comme je suis absolument accro au chaï tea latte en automne/hiver (et que vous avez l'air de l'être aussi d'après vos messages sur instagram !), je me devais de vous partager cette belle adresse pour en siroter une tasse.

En plus, maintenant, j'ai une bonne excuse pour y retourner !

Comme à la maison
36 rue Chevreul, 69007 Lyon

Site internet : commealamaison-coffeeshop.com

26 sept. 2017

Mes bonnes adresses à Lyon - rentrée

Le mardi, septembre 26, 2017

Quand je voyage, j'aime bien manger.
Quand je suis chez moi, j'aime bien manger.

Ce qui me fait me demander si je ne suis pas un peu obsédée par la nourriture. Ou si, tout simplement, je ne trouve pas quelque chose de très RÉCONFORTANT dans le fait de partager un repas - ou de me préparer un petit goûter après une journée chargée.

Après tout, on voit rarement des guerres éclater à cause d'un poisson trop cuit ou d'un légume trop salé. 

Peut-être que la nourriture a ce pouvoir : celui de rassembler les gens.
Je dis peut-être, mais j'en suis intimement convaincue.

J'aime et je n'aime pas cuisiner.
Ce n'est pas la passion de la découpe du chou-fleur qui m'anime quand je me mets derrière les fourneaux (expression cliché et désuète que j'affectionne sincèrement) ; c'est le plaisir de savoir que je vais rassembler des proches autour d'un plat que j'ai préparé pour eux.

Et quand je vais au restaurant, c'est un peu la même chose.
J'aime savoir que je vais bien manger, et j'aime tout autant l'idée que je vais le faire en bonne COMPAGNIE, en discutant de jolis projets, de la dernière découverte scientifique que j'ai vue passer sur internet, et du prochain repas que l'on va faire.

Parce que oui, j'aime bien manger.
Et j'aime bien parler du fait de bien manger.


Ani

RESTAURANT HALIEUTIQUE


Généralement, je fais ma curieuse. J'essaie d'avoir des avis sur la carte et de dénicher quelques photos des assiettes avant de décider d'aller découvrir une nouvelle adresse.

Pour Ani, j'avoue, j'en savais très peu à son sujet.
Je ne savais pas que la décoration était d'inspiration berlinoise avec ses murs bruts et quelques pierres apparentes. Ni que le chef travaillait sa carte autour des produits de la mer.

Je savais juste que c'était le grand frère (traduction de Ani, en japonais) de Oto Oto et Imouto, les deux premiers restaurants du chef Gaby Didonna ; deux adresses que j'apprécie beaucoup.

La surprise fut donc totale ; je me suis simplement laissée guider par le serveur professionnel et chaleureux qui avait deux-trois blagues (bien dosées) à nous faire sur la carte. Et j'ai été ravie : du contraste entre un local aux allures indus' mais un mobilier tout aussi élégant que la vaisselle dans laquelle nous avons savouré nos plats ; plats cuisinés avec beaucoup de finesse et de RAFFINEMENT.

Bref, on a passé un excellent moment et nos papilles aussi.

Ani
199 rue de Créqui, 69007 Lyon

Page facebook : fb.com/Ani-1823045131288715/


Mob Hotel

HÔTEL À CONFLUENCE


C'est toujours agréable, et un peu hors du commun, de passer une nuit dans un hôtel de sa ville.

La rentrée était tout juste arrivée que l'on me proposait un bref séjour de staycation au Mob Hôtel ; l'occasion de découvrir le second établissement du nom, après celui de Paris, et de faire des ombres chinoises dans la chambre avant de s'endormir.

Oui, des ombres chinoises.
Pile au-dessus de la tête de lit, surmontée d'un petit rideau de théâtre rouge qui ne pouvait que me séduire. 

Tout, dans l'hôtel, invite à la détente ET à la CONVIVIALITÉ ; ce qui n'est absolument pas incompatible. Le baby foot pour huit personnes est un idée de génie, tout comme la grande bibliothèque en libre service, où l'on peut louer ou acheter les bouquins à prix éditeur.

Le soir venu, on s'est régalé avec les pizzas proposées à la carte, devant un feu de cheminée totalement hypnotique. (Bon à savoir : le restaurant est vegan friendly, proposant des alternatives végétariennes et végétaliennes). Petit bémol au dessert : le riz au lait manquait d'onctuosité et d'un peu de cuisson.


Mob Hotel Confluence 
55 quai Rambaud, 69002 Lyon

Site internet : mobhotel.com


Le Bistrot du Potager Gerland

CUISINE À PARTAGER


Il y a quelques semaines, on passait devant ce bâtiment entièrement rénové en se demandant, avec monsieur, ce qu'il pouvait bien y avoir dedans ; les grandes portes vitrées et les pierres apparentes nous avaient complètement attiré l’œil. 

Un restaurant. 
Le troisième Bistrot du Potager avait installé ses quartiers au rez-de-chaussée. Et l'intérieur est tout aussi beau.

Des cuivres suspendus à l'entrée des cuisines semi-ouvertes, des banquettes d'un bleu plein de pep's et d'élégance et un magnifique bar (presque) au centre ; c'est l'esprit bistrot complètement revisité et MODERNISÉ pour en faire un lieu toujours aussi chaleureux, mais avec sa touche de raffinement sans chichi.

Ce soir-là, je me suis régalée avec quelques tapas : de la très bonne charcuterie et un croque-monsieur avec un bon goût de truffe, parmi les meilleurs que j'aie jamais mangé. D'ailleurs, depuis, on essaie de trouver comment le refaire à la maison !

Le Bistrot du Potager Gerland
83 rue de Gerland, 69007 Lyon

Site internet : http://www.lebistrotdupotager.com/bistrot/le-bistrot-gerland/


8 sept. 2017

Mes bonnes adresses à Paris

Le vendredi, septembre 08, 2017
Bonne adresse à Paris - coffee house Passager

Même si, avouons-le, je souffre un peu de ce fameux syndrome du FOMO quand je visite un nouvel endroit (= fear of missing out), il y a une chose pour laquelle je peux absolument prendre tout mon temps : m'installer à une table et déguster une part de gâteau / un bon petit plat.

C'est ma petite RESPIRATION dans mes plannings bien chargés de visites.

Et quand je monte à Paris, en déplacement professionnel, c'est pareil. Je continue à jouer les touristes dès que je peux marcher plutôt que prendre le métro, et j'essaie de me garder un peu de temps pour m'installer et découvrir une nouvelle adresse. 

(Révélation sur ma haute capacité à succomber à la gourmandise : je suis totalement capable de réserver un train une heure plus tôt, juste pour avoir le temps d'aller boire un bon chaï tea ou un chocolat chaud dans un coffee house !)

Bref, il était temps que je rassemble mes dernières adresses découvertes à Paris dans un article !

Bonne adresse parisienne - restaurant boulangerie le pain quotidien Saint-Lazare

Le Pain Quotidien

PRODUITS BIO & DE SAISON


Est-ce que ce n'est pas un peu un comble que cette adresse, que l'on retrouve de New York à Dubaï en passant par Paris, soit une boulangerie/restaurant très connotée française pour les étrangers, mais née en Belgique ? Personnellement, je trouve ça très amusant.

Et chouette.
C'est une belle adresse de petits plats simples mais toujours très bons ; d'excellentes tartines, de quiches et de soupes.

Lors de notre dernier petit séjour Parisien, avec monsieur, nous avons mangé deux fois au Pain Quotidien de Saint-Lazare ; l'occasion de tester une belle partie de la carte salée (tartine d'avocat, saumon fumé, quiche lorraine, soupe du jour...) comme sucrée (citronnade à la framboise, éclair au chocolat, mystère, et même la petite touche belge : la gaufre de liège avec son chocolat fondu).

Mon petit conseil : essayez d'y passer avant 12h30 ou en plein milieu de l'après-midi pour prendre une place dans les fauteuils en cuir, le long de la verrière ; l'endroit est si COSY que l'on pourrait y rester des heures avec un bouquin à la main.

Le Pain Quotidien
108 rue Saint-Lazare, 75008 Paris

+ d'adresses sur leur internet : lepainquotidien.fr

Bonne adresse à Paris pour le goûter - Cuillier coffee house

Cuillier

CAFÉ DE QUARTIER


On revenait du quartier de Montmartre après une belle promenade dans ses rues pleines de charme ; moi, avec deux tibias fracassés et un estomac qui réclamait le goûter alors que plusieurs adresses croisées étaient en fermeture annuelle (vacances, coquillages et crustacés...).

Celle-ci était ouverte, par chance.
La chaleur m'a convaincue de prendre un thé glacé, et ma gourmandise m'a fait choisir une part de cake au citron, tandis que monsieur optait pour un café glacé.

L'adresse est sans chichi ; une décoration assez MINIMALISTE et un brin indus' ; le service est parfait et le plaisir est au bout de la fourchette. Mention spéciale pour ce cake au citron moelleux à souhait, et tellement parfumé !

Cuillier
19 rue Yvonne le Tac, 75018 Paris

Deux autres adresses sur leur internet : cuillier.fr

Bonne adresse à Paris - Passager Café coffee house

Passager

COFFEE SHOP


J'avoue : les photos que j'en avais vues m'avaient déjà à moitié convaincue. Et comme l'adresse était sur mon chemin de retour vers la gare de Lyon, et que comme par hasard (eh eh), il me restait une bonne demi-heure pour m'installer confortablement et prendre un bon gros goûter, et bien j'ai fait une petite halte pour me commander un chaï tea latte et une part de carrot cake.

Aussi simple que ça.
Et je me suis sincèrement RÉ-GA-LÉE.

La petite décoration trop mignonne dans ma tasse, le goût du carrot cake, le service adorable, les carreaux de ciment au sol, le chaï tea juste parfait, la petite table en bois face à la rue... j'y retournerais bien à l'heure du goûter !

Passager
107 avenue Ledru Rollin 75011 Paris

Page facebook : fb.com/PassagerCafe

Bonne adresse parisienne - Yummy and Guiltfree gaufres sucrées et salées

Yummy and Guiltfree

GAUFRES SUCRÉES ET SALÉES


Là encore, je suis prise en flagrant délit d'avoir complètement flashé sur cette gaufre en bâtonnet avec son petit nœud en ruban, et d'avoir eu envie d'y goûter juste pour ça.

C'était aussi pratique ; sur ma route et servi rapidement alors que je n'avais pas énormément de temps devant moi.

L'idée de ce petit point de restauration, c'est de proposer des gaufres aux recettes travaillées, et sans gluten. Pour moi qui ne suis pas intolérante, l'argument gluten free n'est pas le plus important, mais j'aime beaucoup l'initiative pour toutes les personnes souffrant de cette intolérance.

Et puis surtout, c'était très BON. J'ai commandé la Fish pour commencer par du salé (cabillaud à l’huile d’olive, mousseline de pomme de terre, parmesan et citron vert) et la Crème de Vanille en guise de dessert.


Yummy and Guiltfree
3 rue du Temple, 75004 Paris et Gare de Lyon Hall 3, 75012 Paris

Site internet : yummyandguiltfree.com

Bonne adresse à Paris - néobistrot le comptoir tempero

Le Comptoir Tempero

NÉO-BISTROT DE CUISINE MÉTISSÉE


L'adresse est clairement excentrée du centre touristique de Paris, mais c'est peu dire qu'elle mérite le détour. Surtout que finalement, le très beau jardin du Luxembourg n'est pas si loin (donc il faut que j'y retourne en automne, pour voir le jardin avec ses nouvelles couleurs ET pour re-déjeuner ici).

Digne d'un très bon menu du soir, la formule du midi propose une cuisine aussi fine que savoureuse, qui puise son inspiration dans plusieurs cuisines du monde (brésilienne, asiatique et française).

La carte change en fonction de produits de saison, mais pour vous donner une idée, j'avais commandé : un velouté d'aubergine et œuf parfait en entrée, des ravioles de cabillaud dans un bouillon thaï en plat, et une soupe de melon, glace vanille à la fève de Tonka en dessert. Un DÉLICE du début à la fin.

Le Comptoir Tempero

124 Boulevard Vincent-Auriol, 75013 Paris
Site internet : tempero.fr

+ d'adresses parisiennes juste ici.

19 juin 2017

Mes bonnes adresses à Lyon - ce printemps

Le lundi, juin 19, 2017

Si je devais choisir entre deux besoins vitaux, manger ou dormir, je choisirais MANGER.

Qui dort dîne ? Mon œil ! 
Je peux rentrer chez moi fatiguée d'une longue journée suivie d'une soirée qui n'en finit plus : ma priorité sera de manger.

La semaine dernière, je crois d'ailleurs que j'ai battu mon record : sortir le pâté en croûte et les cornichons à minuit passé. Je crois que Karadoc serait fier de moi !

Je ne sais plus pourquoi je vous dis ça ; des questions futiles me traversent parfois la tête avant que je me mette à prendre le clavier pour vous écrire ; et c'est marrant : c'est souvent quand je vais vous parler de nourriture que mes plus grandes questions existentielles se pointent (ou pas).

Bref, ces derniers temps, j'ai encore BEAUCOUP et très bien mangé. Avec mes petites escapades à droite, à gauche, forcément, difficile de se retenir ! (Quoi que là, on va parler de bonnes adresses lyonnaises, donc j'ai plus vraiment l'excuse du voyage...)


Le Passe-Temps
CUISINE FUSION FRANCO-CORÉENNE

Il y a des adresses, comme ça, qui font partie de mes coups de cœur et qui jamais ne s'en va. Ni après un an. Ni après deux. Voire même trois. C'est l'amour fou. Point final. Merci monsieur.

Cela faisait quand même bien un an que je n'avais cependant pas eu l'occasion d'aller au Passe-Temps - dont la décoration a complètement changé. Cave à vins en salle, grande porte en bois à l'entrée... une salle à l'image de ce que l'on retrouve dans l'assiette : ÉPURÉE et TRAVAILLÉE dans le moindre détail.

J'y suis retournée dans un cadre un peu spécial (et difficilement plus parfait) : une dégustation de Riesling en accord mets et vins, en présence des vignerons alsaciens. L'occasion de faire la connaissance avec de véritables passionnés, et de leur demander quelques petits tuyaux sur les millésimes.

Et je ne vais pas garder ça pour moi : les vignerons m'ont conseillé les années 2010 et 2013 pour les amateurs de vins qui apprécient le Riesling avec du caractère ; et les années 2011 et 2015 pour des Riesling plus accessibles en terme de goût, à boire plus jeunes.

Bref, j'ai bien papoté, je me suis RÉGALÉE, et je vous ai relevé mes crus préférés pour vos prochains déjeuners ou dîners. Et comme je n'ai pas suffisamment de vocabulaire œnologique pour vous parler de vin, je pense que l'idéal, c'est de vous partager l'accord met/vin proposé par le chef (et comme ça, je vous donne le menu dans la foulée !) :

- en apéritif, le Riesling 2015 du domaine Jean-Marie Haag, Vallée Noble, servi avec avec des petites gougères à la crème de sésame, des mini-tartelettes à l'oignon et des mini-tartelettes petits pois et faisselle,

- en entrée, le Riesling 2013 Dopff au Moulin, qui accompagnait la truite de mer marinée au sel, asperges blanches et pamplemousse,

- en plat, le Riesling 2015 Baumann-Zirgel, Grand Cru Mandelberg, en accord avec le lieu jaune, légumes verts et crevette grise,

- en dessert, le Riesling 2014 "Paradis" Vendanges Tardives du Domaine François Schmitt, Grand Cru Pfingstberg, marié à la glace au lait, fraise mara des bois et thé matcha.

Le Passe-Temps - restaurant une étoile Michelin
52 Rue Tronchet, 69006 Lyon

Site internet : lepassetemps-restaurant.com


Cuisine & Dépendances
RESTAURANT GASTRONOMIQUE

Dans le genre régalade, j'ai aussi eu ma dose chez Fabrice Bonnot ; un chef aux milles casquettes, qui donne des cours de cuisine, écrit des livres, et organise même, chaque début d'année, un festival solidaire avec de la bonne musique et de la soupe de chef, au profit du Foyer Notre Dame des Sans Abris. 

Et le mois dernier, j'ai été invitée à découvrir sa cuisine autour d'un menu découverte qui change au gré des produits du marché et des envies du chef. J'en suis ressortie avec le ventre trop plein, mais avec un sourire jusqu'aux oreilles d'avoir déguster ces plats préparés avec autant de FINESSE.

Au menu :

* * *

Velours de courgette aux épices douces en amuse bouche

Pèle-mêle de chipirons à la catalane, crémeux parmentier à l’encre de seiche, fraîcheur roquette

Bonite, fenouil confit, lait de coco et curcuma

Duo de ris de veau et foie gras, pomme de terre rate, asperges au beurre mousseux aromates

Mousse de roquefort, crémeux de cresson, chutney de pomme et pruneau

Maxi Finger et dépendances, gelée de passion, glace cacahuète


* * *

J'ai simplement passé mon tour au fromage, que je ne mange pas du tout. Mais pour le reste, ce fut un défilé d'assiettes, toutes plus appétissantes les unes que les autres.

Etant donné que le menu change continuellement, je ne peux pas vous recommander un plat en particulier, sauf le dessert ! Le maxi finger est une création et spécialité de la maison, et elle vaut son pesant de cacahuètes (sans vouloir faire de jeu de mot... !).

Cuisine & Dépendances - Acte II
68 rue de la Charité, 69002 Lyon

Site internet : restaurants-lyon-cuisineetdependances.com


Dorodi Pastry
PÂTISSERIE AMÉRICAINE

Pour terminer sur une note sucrée : j'ai récidivé avec les LAYER CAKES de Dorodi Pastry !

Je rentrais de la gare, ma valise à roulettes au bout du bras, et un petit creux s'installant à l'heure du goûter. La porte était ouverte, je suis rentrée, et je suis repartie avec deux grosses parts de gâteaux ; une pour moi, une pour monsieur.

À la différence que, cette fois-ci, je n'ai pas pris le traditionnel Carrot Cake (j'avoue tout : il n'y en avait plus) mais une part de Red Velvet et une part de Matcha Cake ; deux petits délices que j'ai tranquillement rapportés chez moi pour les déguster sur ma terrasse.

Dorodi Pastry
162 rue Paul Bert, 69003 Lyon

Disponible en livraison à domicile sur Foodora ; 10€ de réduction en passant par ce lien.

  

26 avr. 2017

Mes bonnes adresses à Lyon - avril

Le mercredi, avril 26, 2017

J'ai toujours un DILEMME intérieur quand je mange à l'extérieur. Ou que je me fais livrer.

J'ai cette petite voix qui veut constamment commander la même chose. Toujours le même bagel végétarien. Toujours le même burger cheddar / bacon. Et toujours les mêmes california au saumon. Comme ça, pas de déception possible.

D'ailleurs, quand on sort du ciné, le soir, je ne consulte jamais ma liste de 500 nouvelles adresses à tester. La question c'est : bagel ou sushis ? Deux adresses ; le choix est vite fait.

Sauf que j'aime réellement découvrir de nouvelles adresses.

En vrai, j'ai juste peur d'être déçue.
De me dire que j'aurais finalement préféré aller à la même adresse où l'on va depuis des années.

Je suis une fille à Q.G alimentaire.
Tellement que l'on a terminé 10 cartes de fidélité dans notre restaurant à sushis, et que le propriétaire affiche un grand sourire dès que l'on passe le pas de la porte.

Bref, tout ça pour vous dire que dernièrement, j'ai bousculé toutes mes habitudes (ou presque), en testant certaines nouvelles adresses contre tout attente. Et vous savez quoi ? Ben c'était drôlement chouette !



Matsuri
COMPTOIR À SUSHIS

Quand il s'agit de makis, je suis compliquée. Alors je ne m'aventure pas trop ; je me fais toujours livrer par la même adresse, et je vais toujours dans le même restaurant ; bref, j'ai deux vraies restaurants coups de coeur.

Enfin, trois, maintenant.
Avec le Matsuri. Que je vais très certainement me contenter de commander en livraison à domicile, parce que sur place, c'est un véritable temple de la tentation.

Le défilé d'assiettes sur le tapis roulant, c'est juste un supplice ; on aurait envie de tout prendre. L'avantage, c'est qu'on l'on peut goûter des choses aussi inattendues et excellentes que les california au saumon pané. JAMAIS je n'aurais tenté si je ne les avais pas vu me passer sous le nez.

D'ailleurs, monsieur est devenu un inconditionnel de la salade de wakame ; et j'avoue, je pique volontiers dans son assiette.

On est allé tester l'établissement de Presqu'île (trop chouette, avec ses voûtes en pierres !) et on a commandé, deux semaines plus tard à peine (quand on aime...) à celui de Part Dieu ; testés, re-testés et validés !

Matsuri
Restaurant présent à Lyon mais aussi à Paris, Bordeaux et Reims

Site internet : matsuri.fr
Disponible en livraison à domicile sur Foodora ; 10€ de réduction en passant par ce lien


Torü
SALON DE THÉ

Un lieu complètement HYGGELIG, avec une lumière douce, des grandes tables en vrai bois qui semble avoir du vécu, une carte de thé interminable et des pâtisseries juste parfaites...

Je suis tombée amoureuse, pour la troisième fois, d'un salon de thé lyonnais.
Et ça faisait longtemps, finalement, que je n'avais pas eu un tel coup de coeur (depuis l'ouverture de Jeannine et Suzanne, pour tout dire).

Le tout, c'est d'y aller au bon moment. Pas à l'heure du goûter, un samedi après-midi, au risque qu'il ne reste plus rien, pas même une petite place pour s'asseoir. C'est du vécu ; alors on a retenté le coup à l'heure du dessert, vers 14h30. La banque des pâtisseries était encore pleine, et on avait l'embarras du choix pour nous installer et profiter de l'ambiance cocooning des lieux.

Je jette rarement mon dévolu sur les cheesecakes, mais ce petit cheesecake revisité avec un dôme de vanille, une compotée de kalamansi et un biscuit croustillant avec une fine couche de chocolat, m'a convaincue du contraire. Je l'ai mangé à la vitesse de l'escargot tellement j'avais envie de profiter de chaque bouger LÉGÈRE mais tellement GOURMANDE à la fois. Accompagné d'un thé aux marrons chauds juste parfait.

On y retourne quand ?


Torü
23 rue René Leynaud, 69001 Lyon

Site internet : toruteashop.com



Lyon's GastroPub
RESTAURANT PUB

De moi-même, sauf si je suis en terre britannique, je ne vais pas naturellement penser à aller manger dans un pub, parce que je ne suis pas une grande adepte de ces endroits où les matchs de foot sont en fond sonore ET que je ne bois pas de bière.

Mais cet établissement fait partie des candidats du Lyon Shop Design, et c'est dans ce cadre-là que l'on m'a proposé de découvrir l'établissement; pas commun, comme point d'entrée pour un pub, avouons-le !

Et, je vous le dis d'entrée de jeu : j'ai déjà dis à mes amis que je voulais qu'on y retourne tous ensemble. Parce qu'il y a une carte longue comme le bras de bières artisanales  et/ou de petits producteurs / qui changent de l'ordinaire, et que ça fera plaisir à monsieur ; qu'il y a trois espaces en un seul, et que l'on peut du coup totalement se couper du combo bar / match de foot en allant se caler dans un petit fauteuil ou dans la partie restaurant ; et parce que je me suis régalée.

Les croquettes de jambon truffé au comté étaient folles, la burrata un peu revisitée très bonne, et il y a un fish'n'chips qui doit absolument passer par mon assiette, la prochaine fois ! S'il est à la hauteur du dernier savouré à Edimbourg, j'aurais ENFIN une bonne adresse pour en manger à Lyon ; et ça, ce serait un petit bonheur pour mes papilles.

Lyon's GastroPub
7 rue Neuve, 69001 Lyon

Site internet : lyonsgastropub.fr


Mendo
CUISINE ASIATIQUE

Est-ce que ça vous arrive, vous aussi, de découvrir une adresse 500 000 ans après tout le monde ? Vous savez, cette adresse ouverte il y a une décennie, qui est même disponible en livraison à domicile sur le site où vous commandez tout le temps, mais que vous n'avez jamais tentée, faute d'avoir l'esprit aventurier, parfois ?

Pour moi, c'est le cas du Mendo, qui pourtant fait EXACTEMENT le genre de plat que j'aime me faire livrer quand j'ai envie de changer un peu des sushis / bagels / pizzas. 

Ils font plein d'autres spécialités de la cuisine asiatique, mais surtout, ils font un Bo Bun juste excellent, et des assiettes folles de Pad Thaï ; et le thé glacé maison est un délice.

Mendo
26 quai Victor Augagneur, 69003 Lyon

Site internet : mendo.fr
Disponible en livraison à domicile sur Foodora ; 10€ de réduction en passant par ce lien



Cousbox
SPÉCIALITÉ COUSCOUS

Je me demande s'il y a un autre endroit dans le monde où des restaurants ont pensé à proposer une formule lunch box de couscous ?

L'idée est sympa. Originale. Et sympa bis.
Parce que le couscous, personnellement, je ne pense jamais à en manger. Trop long à faire. Et je me dirige plus souvent vers la cuisine asiatique, que vers la cuisine orientale.

Et c'est peut-être un peu pour ça, aussi, que la famille qui tenait ce petit restaurant oriental et typique, a décidé de tout changer. Garder la bonne recette traditionnelle, mais transformer le restaurant. L'endroit est design, autant que les boîtes en carton dans lesquelles on déguste notre couscous.

Couscous d'ailleurs très bon et très GÉNÉREUX (j'en ai eu pour deux repas...) ; pas sec du tout, cuisiné avec des légumes bien croquants, et des falafels excellents. On peut aussi le prendre à la viande ; deux recettes sont proposées quotidiennement, dont une végétarienne. Et mention spéciale pour la citronnade maison !


Cousbox
16 rue d’Algérie, 69001 Lyon

Site internet : cousbox.com
Disponible en livraison à domicile sur Foodora ; 10€ de réduction en passant par ce lien


   

17 févr. 2017

Mes bonnes adresses à Lyon - cet hiver

Le vendredi, février 17, 2017

Ce n'est pas de ma faute. En hiver, on a besoin de faire des réserves pour combattre le froid. C'est vital et instinctif. Même si ça fait bien longtemps que j'ai cessé de vivre dans une caverne et de chasser le mammouth.

Cet hiver, je l'ai joué assez cocooning : beaucoup à la maison, un peu moins à l'extérieur. Sans pour autant sacrifier mon amour du bien manger. Pratique, quand même, tous ces services de LIVRAISON à domicile.

Mais je me suis quand même (aussi) (un peu) bougé le pain de campagne, j'ai pris mon courage à deux jambes, et, emmitouflée dans 56 épaisseurs d'écharpes en tartan, je me suis laissée glisser presque sans peine jusqu'à de nouvelles portes. Il y avait de la lumière et une bonne odeur qui s'en dégageait, alors je suis entrée.

Bref, j'ai quatre adresses lyonnaises à partager avec vous ; du salon de thé, du bar tapas péruvien, du grec et de l'hôtel 4*.


Radisson Blu
HÔTEL ****

Au 34ème étage.
J'ai dormi au 34ème étage de la tour Part Dieu, avec Lyon à mes pieds et la colline de Fourvière en face de moi.

J'avais déjà eu la chance de découvrir le Celest bar (et son mojito revisité juste parfait) lors de son inauguration ; cette fois, c'était l'occasion de découvrir l'établissement tout entier, m'assurer du confort du matelas (5/5, R.A.S, Roger) et siroter un petit mojito royal, cette fois-ci, en contemplant toujours cette même vue parfaite.

L'hôtel est élégant, le personnel agréable, l'ambiance pas trop guindée ; on se sent BIEN, presque comme à la maison, au petit-déjeuner, assis devant un bol de fruits frais et de bonnes viennoiseries, avec la rue qui s'affaire, 32 étages plus bas.

Une belle adresse pour dormir la tête dans les étoiles (je ne pouvais pas ne PAS la faire, celle-là !).


Radisson Blu Lyon
129 Rue Servient, 69003 Lyon

Site internet : radissonblu.com


La Cevichela
BAR PÉRUVIEN

Je suis tombée amoureuse de l'endroit, avec sa petite cheminée qui crépite, son fauteuil au coin du feu, et cet excellent Pisco Sour lentement siroté.

L'adresse est tombée dans ma boîte mails ; la newsletter de My Little Lyon est un puits de tentation, qu'on se le dise. Et pour certainement plus de lyonnais que je ne le pense. Alors on avait un peu peur de ne pas avoir de place, mais y avait le téléphon qui son et personne qui y répond, alors on s'est radiné vers 19h30, et ce fut la meilleure idée que l'on ait eu.

En quelques 15 minutes, le bar était complet, et nous, nous avions déjà un excellent ceviche de cabillaud sous la fourchette, et notre COCKTAIL péruvien en accompagnement.

À faire : en couple, ou entre amis. Le prix des cocktails est plus que raisonnable (8,50 € environ) ; l'assiette de ceviche en revanche, un peu chère par rapport à la quantité (13 €), donc finalement, les deux s'équilibrent plutôt bien !

La Cevichela
18 rue Bonald, 69007 Lyon


Athina
FAST FOOD GREC

On aurait presque l'impression d'une petite virée au soleil. 

Du bleu sur les murs pour les jours de pluie, des spécialités grecques pour l'exotisme dans l'assiette ; c'est un peu l'adresse parfaite pour le déjeuner, quand on travaille en Presqu'île. 

Pour ne rien gâcher, les produits sont très bons. La pita végétarienne est juste parfaite, et le CHEESECAKE est officiellement à tomber. Pourtant, je ne suis pas très cheesecake, en vrai. Mais avec ce fromage grec sucré et fondant, ce fut pas loin de la révélation.

Et si on est coincé au bureau, et qu'on veut aussi sa dose de soleil, on peut se la faire livrer, pas en intraveineuse, mais par Foodora. (Je vous l'avais dit : la flemme de sortir avec la vague de froid qu'il y a eu, oui, mais se priver de bien manger, jamais !)

Athina
3 rue Romarin, 69001 Lyon

En livraison sur Foodora : 10 € de réduction sur votre 1ère commande en passant par ce lien


Aux Thés des Merveilles
SALON DE THÉ

Je crois que, si je fais autant de salons de thé quand je suis en vacances, c'est pour compenser un manque. Celui de le faire dans ma propre ville.

On manque de temps. Tout simplement.
Les week-ends passent trop vite, entre la famille, les amis et les cours de théâtre. Si bien que ma liste de salons de thé à tester s'allongent plus vite que je ne la raccourcis. Horreur, malheur, enfer et damnation !

Dernièrement, on a quand même réussi à s'administrer une part de carrot cake et un bon thé. Anciennement Buttercup, le lieu est resté tout aussi GIRLY (il ne manque qu'un petit truc en plus pour que cela devienne vraiment cocooning et hyggelig !). Ce ne sera pas le meilleur carrot cake de ma vie (difficile de détrôner celui de Dorodi Pastry de toute façon), mais il se défend plutôt bien !

Aux Thés des Merveilles
59 Montée de la Grande-Côte, 69001 Lyon

 

23 janv. 2017

Découvrir la cuisine écossaise à Édimbourg

Le lundi, janvier 23, 2017

Quand je reviens de voyage, on me demande toujours si j'ai bien mangé. Une considération fondamentale et peut-être très française, à laquelle je porte une importance tout aussi capitale ; bien manger, c'est le début du bonheur parait-il.

Mais quand j'ai dit que j'avais goûté du HAGGIS, mangé des Scottish pies à n'en plus finir et que je me suis régalée avec de délicieux fish'n'chips, les papilles de mes interlocuteurs étaient soudainement moins en joie.

Et pourtant, on a réellement très bien mangé, à Édimbourg. On a savouré local, et même si j'adore notre gastronomie française délicate et raffinée, j'ai toujours un énorme plaisir à découvrir la cuisine traditionnelle locale.

Bref, j'ai de bonnes adresses à partager !


Fish'n'chips
POISSON & POMMES DE TERRE


Dans mes cours d'anglais, on m'a un jour dit que même si le fish'n'chips était un plat britannique, les anglais n'appréciaient pas trop qu'on leur en parle ; qu'ils avaient limite honte de ce cliché de la gastronomie britannique.

Honnêtement ? Je ne sais pas s'il y a une once de vérité là-dedans. De ce que j'en ai observé à Londres et à Édimbourg, on trouve limite ce plat partout, dans les pubs comme dans des restaurants plus classiques. Et tant mieux, parce que personnellement, j'adore ça.

Quand il est bien préparé bien sûr. Avec un poisson qui a du goût. Qu'il ne baigne pas dans l'huile. Que la pâte à friture est croustillante. Bref, quand il est bon.

Et c'est chez The Dogs que j'ai sans doute mangé le meilleur que j'ai jamais goûté ; il répondait à TOUS mes critères !

La salle du restaurant se trouve à l'étage d'un immeuble, comme si l'on venait manger chez des amis, à la différence qu'il est préférable de réserver sa table pour avoir une place. Nous y sommes allés aux alentours de 13h30, mais nous avons quand même dû patienter 30 minutes avant d'avoir une table (le Scottish National Portrait Gallery est à deux pas ; on en a profité pour y faire un petit tour).

The Dogs
110 Hanover St, Edinburgh EH2 1DR

Site internet : thedogsonline.co.uk



Le haggis
PLAT TRADITIONNEL

Oui, nous allons bien parler de ce plat d'abats de mouton, préparé et cuit dans une panse du même animal. Même si, à la base, je n'aime franchement pas les abats. Mais aller en Ecosse sans goûter du haggis au moins une fois, ce serait réellement dommage ! Ne serait-ce que par curiosité.

Et j'avoue que pour moi, je m'arrête à la curiosité.

Le premier haggis que l'on a goûté, c'était dans ce PUB juste parfait, avec des bougies plantées dans de vieilles bouteilles, du bois du sol au plafond et quelques murs en pierre, et une clientèle de 18 à 65 ans. 

Sur le menu : des sucettes de haggis. On n'a pas résisté, on en a commandé une assiette de trois, avec une soupe du jour (en plein mois d'août, certes, mais un mois d'août écossais... !), des croquettes de viande et un triffle en dessert ; le tout accompagné d'un cocktail.

Les sucettes de haggis étaient présentées au bout d'un bâtonnet, avec une panure autour ; une bonne façon appréhender pour la première fois ce plat (a)typique. Ce n'était pas l'explosion de saveurs, et je me suis contentée d'en manger une, mais ce n'est pas mauvais.  C'est spécial et fort en goût. ÉPICÉ aussi. Mais une fois de temps en temps, pourquoi pas.

Le reste de notre repas était excellent. Un peu lourd (l'énorme triffle en dessert, c'était juste TROP), mais vraiment bien cuisiné.

The Queen Arms
49 Frederick St, Edinburgh EH2 1EP

Site internet : queensarmsedinburgh.com


Scottish pie
LA TOURTE

Je vous l'avais déjà dit lors de mon séjour à Londres où j'en ai mangé deux fois en seulement cinq jours : j'adore les tourtes. Et comme le soir, en vacances, on rentre le plus souvent manger à l'appartement, on s'est dit que ce serait pas mal d'en prendre à emporter.

Et on est tombé sur l'adresse juste DINGUE, The Piemaker, un peu comme ce Luini Panzerotti à Milan, où l'on mange pour trois fois rien quelque chose de simple mais EXCELLENT.

L'établissement est tout petit, avec juste deux-trois tabourets pour manger sur le pouce. Les tourtes ne sont pas particulièrement belles. De prime abord, l'endroit est aussi attrayant que leur site internet. Mais ces petites pies à moins de 2£ sont juste délicieuses.

Alors on est revenu plusieurs fois. (3 si je me souviens bien...)

On a goûté : la vintage cottage pie (bœuf, oignons et purée), pas des plus légères mais ma préférée ; l'original scottish pie (bœuf,  graisse et épices), qui pèse moins sur l'estomac ; la haggis pie pour goûter une seconde fois le haggis (une bouchée pour moi, c'était suffisant, mais le chéri a bien aimé) et une macaroni & cheese pie, histoire de faire plus lourd que lourd (mais c'était bon !).

The Piemaker
38 South Bridge, Edinburgh EH1 1LL

Site internet thepiemaker.co.uk


Comfort food
BRITANNIQUE

Quand il fait à peine 20°C en plein mois d'août et qu'on a passé la journée sous la pluie, je vous assure qu'une bonne assiette de saucisse / purée, ça fait très envie. Et on avait trouvé dans notre guide (le Lonely Planet), une adresse dédiée à la comfort food britannique : Mums.

Cuisine familiale traditionnelle, cadre rétro et ambiance cantine ; les assiettes sont servies sans fioritures, les sauces coulent en abondance, et la salle est vite prise d'assaut dès 12h15 passé.

Un bon plat de saucisse / purée plus tard, on était repu. On a sauté le dessert (pour faire de la place dans nos estomacs à l'heure du goûter) mais on s'est régalé avec ce plat très SIMPLE, mais qui nous avait donné l'impression de découvrir un peu la cuisine écossaise de la vraie vie.

MUMS
4A Forrest Rd, Edinburgh EH1 2QN

Site internet : monstermashcafe.co.uk


Le tea time
C'EST SACRÉ

Je dis souvent que je ne suis pas née dans le bon pays parce que je vis en tartan (j'ai depuis peu des coussins en tartan, oui oui), que l'heure du thé est sacrée, et que je le bois avec du lait of course. Donc, rien d'étonnant à ce que je sois là, avec pas moins de cinq adresses de salon de thé sur les bras.


La table était déjà prise MAIS ce salon de thé possède une table dans la vitrine ! J'ai trouvé l'idée complètement folle et tellement parfaite... ! 

Nous, on a pris une petite table ronde pour deux, au milieu de la salle qui était juste complètement pleine ; on a d'ailleurs eu énormément de chance d'avoir une place.

Au menu : des CHOCOLATS chauds tellement fous qu'on se devait de faire l'impasse sur le thé, cette fois-ci, pour les goûter. Le mien était à la rose et à la cardamome (excellent), tandis que le chéri avait opté pour un chocolat chaud au trèfle. Le gâteau était tout aussi bon ; orange et amande. La génoise était plus moelleuse que jamais ; un régal.

Lovecrumbs
155 West Port, Edinburgh EH3 9DP

Site internet : lovecrumbs.co.uk


J'avoue, c'est le côté kitsch British avec les napperons en dentelle et la tapisserie fleurie au mur que j'ai adoré dans ce petit salon de thé à deux pas de Holyrood Palace.

Tout aussi pris d'assaut que le précédent, on a attendu un petit quart d'heure avant de nous installer devant une bonne tasse de thé fumante et une part de carrot cake. Fondant, cuit juste comme il faut ; sur un seul étage pour changer, mais parfait.

Clarinda's Tea Room
69 Canongate, Edinburgh EH8 8BS

Page facebook : fb.com/pages/Clarindas-Tearooms


C'est rare, mais pour une fois, j'ai bu moins de thé dans les salons de thé, que de chocolats chauds. Il faut dire que le temps donnait des envies de gourmandise +++.

Nous sommes arrivés une petite demi-heure avant la fermeture. Il restait une belle part de carrot cake qui a terminé dans mon estomac sans demander son reste ; il était juste parfait. L'endroit était très agréable : du mobilier en bois, une salle assez épurée mais COSY en même temps. J'y serais bien restée pour buller un peu.

Tasty Buns Bakery
67 Bread St, Edinburgh EH3 9AH

Page facebook : fb.com/TastyBunsBakeryEdinburgh


Une adresse au premier étagère d'un immeuble, impossible à deviner depuis l'extérieur. Après une volée d'escalier, on arrive dans une salle ultra COCOONING, avec des petits fauteuils, des canapés et plein de coussins. 

Leur thé est excellent ; il s'agit de la marque Pekoe Tea que l'on ne peut malheureusement pas acheter sur place, mais la boutique se trouve à Edimbourg, du côté de Bruntsfield (oui, j'y suis allée et j'en ai ramené deux paquets...!), tout comme les gâteaux. Je me suis laissée tenter par ce qui ressemblerait presque à une barre de céréales cranberry / chocolat blanc. C'était excellent et très copieux (la part semble petite, oui, mais je n'ai pas réussi à la terminer !).

Une belle découverte que je dois à Angèle, une lectrice qui vit en ce moment à Glasgow, et que j'ai rencontrée dans ce joli salon de thé.

Fredericks Coffee House
30 Frederick St, Edinburgh EH2 2JR

Site internet : frederickscoffeehouse.com


Le dernier jour, on a fait les FOUS de l'estomac. Après un fish'n'chips, on est allé faire le goûter le plus copieux de toute ma vie : milkshake vanille et carrot cake.

On n'avait même pas ultra faim en plus. Mais quand on a vu que le milkshake était fait avec des boules de glace artisanales, et que le carrot cake avait l'air juste parfait, on n'a pas résisté. En plus, l'endroit était juste mignon à croquer ; on était installé sur une petite banquette avec des coussins en tartan : le rêve.

Milkshake vanille (délicieux) pour moi, milkshake beurre de cacahuète pour le chéri ; les parfums étaient en plus assez variés, et les verres étaient juste énormes. 

Bref, on est ressorti en roulant.

Cuckoo's Bakery Bruntsfield
116 Bruntsfield Pl, Edinburgh EH10 4ES

Site internet : cuckoosbakery.co.uk


Afternoon tea
DÉJEUNER + GOÛTER


Promis, c'est le sixième et dernier salon de thé. Mais je le mets à part parce que, pour la première fois, on a pris le temps de faire un afternoon tea britannique, avec les sandwichs d’œufs brouillés, les SCONES à la confiture, le thé et les petites pâtisseries maison.

À première vue, la pièce montée d'assiettes ne paraît pas si énorme. Surtout avec un chéri qui a bon appétit. Mais on n'a juste pas réussi à tout finir, parce que mine de rien, tout ça, ça tient au corps ! Et très naturellement, la serveuse nous a proposé de nous mettre ce qu'il restait dans une jolie boîte en carton, pour le terminer plus tard. Le service était parfait !

Mimi's Bakehouse Leith
63 Shore, Edinburgh EH6 6RA

Site internet : mimisbakehouse.com


Shortbreads
SABLÉS ÉCOSSAIS


Cet article fait 10 m de long, mais il touche à sa fin. Je ne pouvais juste pas faire l'impasse sur les shortbreads ; ce gâteau sablé juste parfait dont je raffole avec une bonne tasse de thé.

On s'est arrêté, vraiment par hasard, dans une pâtisserie ultra mignonne. Deux nanas adorables tenaient la boutique : l'une à la caisse, l'autre à la confection des shorbreads, juste sous nos yeux. Chocolat, citron, pistache... il y avait 4-5 variantes je crois, toutes vraiment excellentes. Ce sont clairement les meilleurs shortbreads que j'ai jamais mangé !

Pinnies & Poppy Seeds
26 St Mary's St, Edinburgh EH1 1SU

Site internet : pinniesandpoppyseeds.com

Egalement sur Édimbourg :