Que cherchez-vous ?

27 mars 2018

Excursion dans le Cercle d'Or islandais - Kerið, Geysir, Gullfoss


Comment nous avons réussi à nous extraire des sources chaudes de Reykjadalur ?
Grâce à un petit coup de pied de la vraie vie. Celle où il y a encore quelques horaires à respecter, notamment si l'on veut récupérer sa chambre à l'hôtel avant que la réception ne ferme.

C'est d'ailleurs le premier et seul hôtel où nous avons logé de tout le séjour.

Avec un petit déjeuner comme je les aime, nous attendant sagement le matin. Œufs brouillés, bacon, jus d'orange et gaufres ; tout ce qu'il fallait pour commencer cette seconde journée dans le CERCLE D'OR, à la découverte de toujours plus de sites naturels... et extraordinaires.


Hôtel Gullfoss
Brattholt, Blaskogabyggd, 801 Seloss

Site internet : hotelgullfoss.com

En commençant par Kerið...


Kerið


Là, sous nos yeux, un CRATÈRE d'explosion de plus de 6500 ans dans lequel est venu naturellement se former un lac. 
Vert. 
Entouré de terre rouge.
Comme si un peintre s'était fait plaisir, et avait choisi les couleurs les plus saturées de sa palette pour peindre le paysage qui s'étalait sous nos yeux.

Nous avons pris le temps d'en faire le tour.
En longeant le cratère, par le haut. Puis le lac, par le bas.
Et d'observer les oiseaux qui marchaient tranquillement le long du sentier. Plutôt habitués aux touristes, il faut croire.

L'occasion d'une petite balade d'une heure environ ; pour se réveiller et commencer la journée par un grand bol d'air, avant de continuer notre route.


Geysir


Comme la source chaude de Gunnuhver, Geysir est absolument incontournable en Islande.
Ne serait-ce que pour se trouver être LA source chaude jaillissante qui a donné son nom à toutes les autres : les GEYSERS.

Bien que depuis 1916, son activité s'est drastiquement ralentie, et qu'il demeure rare, aujourd'hui, de le voir s'élever aux 80 m pour lesquels il est célèbre.

En arrivant sur le site géothermique, j'avoue que nous n'avons pas été follement doués. La carte indiquant les geysers, à l'entrée, est plus qu'approximative dans sa représentation des distances, si bien que nous avons attendu quinze bonnes minutes devant un champ de simples fumerolles.


Ne riez pas.
Je vous le confesse pour vous éviter cette erreur.

Suivez plutôt le chemin principal jusqu'à arriver devant une pierre sur laquelle est gravée STROKKUR. Le petit frère ou le voisin de Geysir. Un geyser plus modéré mais beaucoup plus régulier, qui jaillit entre 15 et 30 m de hauteur, toutes les dix minutes environ.


Je pense qu'on a bien dû le voir se manifester une bonne dizaine de fois.

De près (en veillant au sens du vent pour éviter la douche) mais aussi de loin. Prendre du recul permet d'avoir une meilleure appréciation de sa hauteur... et de payer une petite visite à Geysir, bien qu'il était clairement endormi ce jour-là.


Et c'était déjà l'heure du goûter.
Dans un coin touristique où, étonnement peut-être, les restaurants et les salons de thé ne se bousculent pas.

On a tout de même trouvé un peu de chaleur autour d'une tasse de chocolat chaud viennois et d'une part de carrot cake au Geysir Center, qui est à la fois une grande boutique souvenir, un centre d'information, une station essence et un restaurant.

Geysir Center
Haukadal, Selfoss 801

Site internet : icelandtravel.is


Gullfoss


Souvent, on voit les chutes de Gullfoss sous un grand ciel bleu, en photo.
Avec un petit arc-en-ciel qui se forme, tellement il y a de l'humidité dans l'air.

Pour nous, l'ambiance fut tout autre.
Plus mystérieuse, peut-être.

Il faisait plutôt gris. Il a même plu d'ailleurs. Si bien qu'une épaisse brume enveloppait les cascades. Une brume venant à la fois du ciel et des chutes elles-mêmes.


Leur débit est impressionnant. Et le bruit de l'eau, presque assourdissant. 
Mais assourdissant dans le bon sens. 
Parce que reposant. 

Quand on vit en ville, toute l'année, on en oublie les sons de la nature. Combien cela peut-être agréable, d'entendre autre chose que le silence d'un appartement au quadruple vitrage.

Bref, c'était la plus grande CASCADE que j'avais jamais vue. 
La plus grande double cascade, pour être exacte, puisqu'elle se jette deux fois à quelques mètres d'intervalle, créant ainsi, tout autour d'elle, un nuage constant de gouttelettes en suspension.

La légende raconte qu'elle renferme un trésor. Celui de Gygur, un riche fermier qui ne supportait pas l'idée que tout son or serait légué à une tierce personne, à sa mort. Il jeta alors un coffre, rempli de sa fortune, dans les chutes.


Contrairement à notre premier soir dans le cercle d'or, nous n'avons pas traîné sur la route du retour, parce qu'il est difficile de se restaurer après 19h - 19h30.

La veille, c'est dans une pizzeria, un peu plus loin sur la route, que nous avons atterri.
Sur les (très bons) conseils du réceptionniste de l'hôtel. Une PIZZERIA aux airs de pub, où les pizzas étaient absolument délicieuses.

Skjol Café

Biskupstungnabraut, Kjóastadir 1, Geysir 801
Site internet : skjolcamping.com

Mais ce soir-là, le bruit des chutes de Gullfoss encore dans les oreilles, nous avons mangé notre dernière soupe de mouton du séjour au Geysir Center. L'endroit fait un peu cantine, mais la soupe était chaude et plutôt bonne. De quoi nous rassasier jusqu'au petit-déjeuner du lendemain matin, avant de prendre la route vers notre dernière étape de ce road trip... la Côte Sud.

8 commentaires:

  1. C'est vraiment super joli comme endroit et ça semble être vraiment dépaysant ! Merci pour ton partage et ces jolies photos en tout cas qui viennent parfaitement illustrer ton billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Charlène, pour les photos. :)
      C'est effectivement très dépaysant comme voyage ! *-*

      Supprimer
  2. Rohlalala mais tes articles me donnent encore une fois envie de partir en Island. Je pense vraiment le rajouter à ma liste de voyages :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je ne peux que t'inciter à y aller !
      On en prend vraiment plein les yeux. *-*

      Supprimer
  3. Geysir, c'est vrai que c'est quelque chose, et t'inquiète pas pour moi aussi Gullfoss c'était sous les nuages et les bruine. Mais ça n'en était pas moins fantastique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait !
      C'est un charme différent, je pense.
      Et ce côté un peu mystérieux, dans la brume, n'était pas pour me déplaire ! :)

      Supprimer
  4. C'est vraiment magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii !
      Et c'était encore plus fou en vrai. *-*

      Supprimer