Que cherchez-vous ?

26 juin 2017

Escapade sur la route des vins de Bourgogne


Partir en séjour ŒNOTOURISTIQUE, pour ma part, c'était une première. L'idée de filer au vert, de sillonner les vignes et de s'arrêter de caveau en caveau... séduisante ! D'autant que dit vin, dit souvent gastronomie.

Le programme idéal pour savourer les belles journées d'été qui s'étirent jusqu'au bout de la nuit ; un verre à siroter dans une main, une bouchée à déguster dans l'autre, et les vignes en arrière plan.

C'est ainsi que je me suis retrouvée en pays bourguignon, à découvrir une partie de la route des vins et à rencontrer les vignerons, entre deux tonneaux en plein élevage dans les caveaux naturellement climatisés, dont la température ambiante contrastait sérieusement avec cette canicule naissante du mois de juin. (Oui, j'ai eu la chair de poule, vêtue d'un petit short et d'un haut sans manches ; mais pour tout dire, c'était fort appréciable !)


Une belle promenade à vélo
DANS LES VIGNES

Et pour bien commencer la rencontre entre le pays bourguignon et moi-même, c'est à vélo qu'elle s'est faite, le long d'un canal plus que le long des vignes, pour nous apporter un peu de fraîcheur. Mais le raisin n'était jamais loin ; sur les coteaux à quelques centaines de mètres de nous, et dans nos verres, à mi-parcours.

Une façon plutôt sympathique de découvrir le paysage (magnifique) de la région, et de faire des DÉGUSTATIONS de vin ! Bourgogne Evasion organise en effet des sorties à vélo, avec des groupes comme avec des particuliers, dont le parcours prévoit une halte / dégustation chez des vignerons du coin. 

On a aussi, pour tout vous dire, pris la voiture pour filer dans les coteaux et avoir une belle vue sur les vignes (qui s'étendent sur des kilomètres et des kilomètres) ; l'occasion de parcourir un bout de la célèbre route des vins de Bourgogne.

Bourgogne Evasion
À partir de 39€ / personne

Site internet : bourgogne-evasion.fr




Dégustation de vin
AVEC VEUVE AMBAL

Durant ce petit séjour, j'étais invitée par Veuve Ambal, qui est une maison productrice de Crémant de Bourgogne. Du blanc, du rosé, du sec, du demi-sec, du brut... autant dire qu'il en existe pour tous les goûts, et qu'on les a (presque) tous goûtés (avec modération ; le crachoir est notre ami), après avoir fait la visite de l'usine.

Ce qui m'a d'ailleurs permis de mettre le doigt sur une subtilité dont je n'avais pas du tout conscience jusqu'alors : un Crémant sec, ce n'est pas un vin sec. Et pour moi, néophyte du langage œnologique, j'avoue avoir toujours été perdue au rayon vin quand il s'agissait d'acheter une bouteille. En gros, je me suis toujours demandé si sec, c'est plus ou moins sucré que brut ?

Bref, j'ai demandé, et on m'a gentiment imprimé un petit récapitulatif pour que je ne m'y perde plus ; si vous êtes connaisseur, vous devez le savoir ; mais si vous êtes comme moi, je partage ça avec vous : 

- du crémant de Bourgogne avec la plus basse teneur en sucre à la plus haute : brut nature, extra-brut, brut, extra-dry, sec, demi-sec et doux (ça part de moins de 3 grammes par litre pour le brut nature, à plus de 50 pour le doux !).



La maison Veuve Ambal ne produit que des vins effervescents, mais on aussi pu déguster quelques vins tranquilles puisqu'ils possèdent quatre caveaux qui en produisent. On a d'ailleurs fait une halte plus que sympathique au caveau André Delorme, que l'on a pu visiter.

Et parmi toutes ces dégustations, quelques unes de mes bouteilles préférées :

- Cuvée Marie Ambal Blanc Crémant de Bourgogne
- Rully, 1er Cru Grésigny, 2014, André Delorme
- Montagny 1er Cru, 2013, André Delorme
- Santenay, 1er Cry "Les Gravières", 2014, Prosper Maufoux
- Santenay "Comme Dessus" 2014, Prosper Maufoux

Veuve Ambal
Pré neuf, 21200 Montagny les Beaune

Visite des caves et du site de production + dégustation de Crémants de Bourgogne

Tarifs : 7 € pour les adultes, 4 € de 12 à 18 ans et gratuit pour les moins de 12 ans
Site internet : veuveambal.com


Escapade et visites
À BEAUNE

On dirait, comme ça, à première vue, mais on n'a pas passé tout le séjour dans les vignes ou les caves à vins. Parce qu'il y a aussi d'autres chouettes endroits à visiter, notamment dans la jolie petite ville de Beaune.

D'ailleurs, je suis un peu tombée amoureuse de l'Hôtel-Dieu des Hospices de Beaune ! De l'extérieur, la façade peut paraître austère (et c'était fait exprès, pour éviter de se faire piller à l'époque de sa construction) ; mais de l'intérieur, c'est juste magnifique. Ces toits pentus aux tuiles colorées, sa cour entourée de petites colonnes, et ce puits légèrement excentré... j'adore !

L'histoire des hospices est d'ailleurs assez passionnante ; elle mérite d'être entendue racontée par un guide pour profiter des nombreuses anecdotes sur son fondateur, par exemple, ou pour que l'on vous confirme votre impression de déjà-vu en entrant dans la salle des Pôvres : oui, c'est bien ici que la scène à l'hospice, dans La Grande Vadrouille, a été tournée !


Hospices civils de Beaune - l'Hôtel-Dieu
2 rue de l'Hôtel-Dieu, 21200 Beaune

Tarifs : 7,50 € pour les adultes, 5,50 € pour les étudiants, 3 € pour les 10-18 ans et gratuit pour les enfants de moins de 10 ans
Site internet : beaune-tourisme.fr






Et pour les gourmands amateurs de moutarde (plutôt) forte, il y a la moutarderie Fallot, à visiter et surtout sa boutique à dévaliser ! La visite (que je trouve un peu cher) nous en apprend un peu plus sur la fabrication de la moutarde, et notamment sur la différence entre la moutarde de Bourgogne (préparée avec des graines et du vin produits en Bourgogne) et la moutarde de Dijon (préparée, quant à elle, avec du vinaigre d'alcool).

Même si je ne suis pas une grande amatrice de moutarde très piquante, je suis repartie avec quelques pots qui me tentaient beaucoup, notamment pour les CUISINER : moutarde à la truffe, au pain d'épices, au cassis et même au yuzu. Le petit secret, pour faire varier l'intensité du côté piquant, c'est de savoir quand rajouter la moutarde dans sa sauce : en début de cuisson pour le faire disparaître, au milieu pour le diminuer, ou à la fin, pour le conserver intact.

Moutarderie Fallot
31 rue du Faubourg Bretonnière, 21200 Beaune

Tarifs : 10 € pour les adultes, 8 € pour les 10-18 ans et gratuit pour les moins de 10 ans
Site internet : fallot.com



Les spécialités culinaires
DE LA RÉGION

Je ne suis pas impartiale si je dis qu'il faut aussi aller en Bourgogne pour manger ; j'aime trop bien manger. Mais c'est tout de même une région connue pour certaines spécialités que j'ai pu déguster sur place, et que je reprendrais bien volontiers, là tout de suite, pour le déjeuner : 

- les escargots de Bourgogne, dont je raffole depuis absolument toujours,
- le jambon persillé, en petits dés à l'apéritif,
- les œufs en meurette au Chardonnay.

Je me suis aussi régalée avec une (pas tout à fait spécialité de la Bourgogne) belle entrecôte cuisinée dans une sauce au pinot noir, et un riz-au-lait à l'abricot, au Bistrot du bord de l'eau à Levernois (juste à côté de Beaune).

Bistrot du Bord de l'Eau
8 Rue du Golf, 21200 Levernois

Site internet : levernois.com


La chambre d'hôtes
PROSPER MAUFOUX

Et je crois que ce séjour n'aurait pas été parfait sans Pascale, qui tient la chambre d'hôtes Prosper Maufoux. Une femme adorable qui nous a invité à sa table et nous a préparé, elle-même, des choses absolument délicieuses. Le petit-déjeuner était juste ROYAL, tout comme la chambre dans laquelle j'ai dormi !

Chambre d'hôtes Prosper Maufoux
1 place du Jet d'Eau, 21590 Santenay

Réservation en ligne via Booking





Un grand merci à la maison Veuve Ambal et à l'agence Rouge Granit pour cette belle invitation, ainsi qu'à toutes les personnes passionnées que j'ai pu rencontrer durant ce séjour. 

4 commentaires:

  1. Oh que ça a l'air chouette et intéressant. J'avais fait à Prague une dégustation de vins italiens. J'ai adoré l'expérience. J'imagine qu'aller visiter les vignes et boire le vin de ces vignes est encore mieux! Ça me donne envie de faire un tour similaire en Moravie, région viticole de République Tchèque (plus proche de moi que la Bourgogne).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est hyper sympa ; c'est l'occasion de rencontrer des passionnés, et ça, c'est vraiment chouette !
      Du coup, j'espère que tu auras l'occasion de faire quelque chose de similaire en Moravie. :)

      Supprimer
  2. J'adore la Bourgogne c'est une si belle région ... et je ne parle même pas des vins, ça tombe sous le sens, ils sont top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est une très belle région ! :)

      Supprimer