Que cherchez-vous ?

19 mai 2017

Virée gourmande et design à Saint Etienne


Que je vous raconte tout : Saint Etienne, pour moi, ça a toujours été la ville next door, sans le côté sympathique. 

Je connaissais juste le grand centre commercial où on allait m'acheter des baskets quand j'étais en primaire, et plus tard, lorsque je cherchais du travail après mon master, ce fut la ville où j'eu la mauvaise idée de prendre un vélo pour aller passer un entretien à l'opéra, et de me perdre dans d'innombrables rues toujours montantes avant d'y arriver, stressée et au bout de ma vie.

En soi, je ne savais rien de la ville.
Je n'avais jamais réellement pris le temps de m'y PROMENER.

Chose à laquelle j'ai remédié pas plus tard que la semaine dernière, quand l'office du tourisme m'a invité à venir y passer quelques jours. C'était un peu un challenge, pour moi : poser un autre regard sur cette ville, me libérer de mes a priori fondés sur des escapades bien loin d'une virée agréable et touristique.

Et même si je n'ai pas envie de tout vous spoiler, je peux déjà vous dire ce que j'ai dit à monsieur et à mes amis quand ils m'ont demandé comment s'était passé ce séjour : j'ai BIEN et beaucoup trop mangé. Soit à peu près le résumé de ce qu'est le bonheur pour moi.


Une petite journée pour découvrir tout Saint Etienne, c'est clairement trop court. Alors on a picoré des bouts de la ville : la grande avenue de la Libération bordée d'immeubles plutôt très canon (avec de grandes fenêtres derrière lesquelles j'imagine bien un hyggekrog ; ces petits coins lecture plein de coussins), la jolie place de l'hôtel de ville avec le bruit apaisant de l'eau qui retombe dans la fontaine, ou encore la cité du design avec ses façades en brique que j'aurais bien ramenées chez moi si j'avais pu.


La cité
DU DESIGN

En dehors de la biennale, la Cité du Design est un endroit hyper calme, où on pourrait clairement juste venir pour se poser tranquillement au soleil avec un bouquin. Il y a aussi quelques expositions à voir (en ce moment, : Best of des métiers et design matrice).

Et puis il y a cette petite serre végétale juste improbable. Une serre qui reproduit ce que l'on pense avoir été la végétation stéphanoise au JURASSIQUE. Rien que ça ! Et toi, tu peux te promener parmi ces espèces carbonifères, en imaginant croiser un dinosaure si tu pouvais seulement remonter le temps quelques minutes.



Les ateliers
WEISS

Le problème, quand tu pars découvrir de chouettes endroits pas très loin de chez toi, c'est que tu peux y retourner. Je dis "le problème", parce que parfois, ces endroits sont des puits de TENTATION qui seraient bien capables de te faire faire un détour par Saint Etienne exprès.

Que je vous explique : on nous a proposé d'aller visiter les ateliers du chocolatier Weiss. Là où le chocolat est tellement roi que tu te prends un souffle olfactif chocolaté dès que tu as passé la porte. Mais vraiment !

Et là, juste en face de toi, trois robinets de chocolat qui coulent en continu ; des rayonnages hyper colorés, avec du chocolat juste partout, et un espace pour t'installer et commander un chocolat chaud. Avec ou sans café. Avec ou sans morceaux de praliné. Bref, la folie totale. D'ailleurs, on peut même déjeuner sur place et goûter la carte signée par le chef étoilé Christophe Roure.

Alors je me suis laissée sombrer dans mon lait chaud au praliné après avoir dégusté des petits chocolats au praliné (oui, j'ai une obsession compulsive pour le praliné...) dont on nous a expliqué la fabrication lors de la visite guidée des ateliers.

Donc voilà mon problème : ce lait chaud praliné de bonheur est à Saint Etienne, ville par laquelle on peut tout à fait passer pour descendre en Ardèche, où je vais minimum une fois par mois, pour rendre visite à ma famille. Certes, ça fait un petit détour, mais comme je vous le disais : ce lait chaud praliné de bonheur s'y trouve, sur ce petit détour... tout à coup, ça semblerait presque le meilleur chemin, non ?

Les ateliers Weiss
1 Rue Eugène Weiss, 42000 Saint-Étienne
Site internet : www.weiss.fr/ateliers-weiss


Bonnes adresses
À SAINT ETIENNE

Je ne sais pas vraiment d'où ça me vient, mais j'ai une passion folle pour les bonnes tables. Je n'imagine pas voyager sans bien manger ; ça va juste de paire, c'est tout. Je sais qu'à Lyon, on a de la chance d'avoir d'excellentes adresses ; mais à Saint Etienne, sur les trois restaurants où nous nous sommes attablés... je me suis régalée dans les trois !

Si je devais choisir mon préféré, ce serait peut-être Mon Jardin Secret. Parce que la cuisine est délicieuse, mais que le lieu est aussi complètement unique, et rassemble cette ambiance que j'appelle affectueusement British kitsch, et que j'aime tant. Des petites fleurs sur les murs, des coussins en crochet sur les banquettes, de la vaisselle chinée et une grande bibliothèque murale ; j'adore !

Et dans les assiettes, ce fut PARFAIT du début à la fin ; pas de gelée à la menthe mais une cuisine française très savoureuse : des profiteroles d'escargot et du médaillon d'agneau.

Mon jardin secret
1 Place Villebœuf, 42000 Saint-Étienne


Mais chronologiquement, c'est l'Aromatic qui fut la première adresse ; un bistrot GASTRONOMIQUE à deux pas de l'avenue de la Libération. Le décor intérieur est élégant et contemporain; une belle réussite ! Tout comme la carte. Je me suis laissée tenter par les crevettes en beignet avec la sauce aigre-douce et les chips de banane (vous avez bien lu !) et par le confit d'agneau en parmentier ; un régal.

L'Aromatic
7 Rue François Gillet, 42000 Saint-Étienne


Le soir, on nous a proposé de découvrir un quartier très animé de Saint Etienne, où l'on ne fait pas deux pas sans tomber sur un bar ou un restaurant, avant de s'arrêter à l'Absinthe café. Je crois bien y avoir savouré à peu près tout ce que j'aime le plus : de la truffe en tarte fine à la crème (une spécialité du chef), du foie gras en carpaccio mariné, et de la queue de homard. J'avais déjà bien trop mangé, mais le serveur nous a si bien vendu la crème brûlée - qui est aussi un de mes petits péchés mignons - qu'elle fut aussi de la partie !

L'Absinthe
23 Rue Léon Nautin, 42000 Saint-Étienne


Le site
LE CORBUSIER

Le ventre (déjà) bien trop plein, on a entamé la seconde journée de ce séjour par une excursion du côté de FIRMINY, qui est une commune de l'agglomération stéphanoise.

L'idée était de prolonger cette virée design en visitant le site Le Corbusier, avec la maison de la culture, le stade, l'église ainsi que l'unité d'habitation. Pour moi, c'était aussi une façon d'en apprendre plus sur cet architecte et son travail, que je ne connaissais que de loin.

Et j'avoue que, l'homme mis à part, j'ai réellement découvert autre chose de lui. Son désir de mettre les loisirs et la culture au centre de la vie urbaine et son amour du théâtre (on a un point commun !) notamment. Tellement qu'il y a une salle de spectacle dans la maison de la culture, un théâtre en plein air à côté du stade (et une tour d'escaliers prévue tout spécialement pour l'entrée des comédiens), et que l'entrée du stade a été pensée comme dans un théâtre antique !


Bref, on a fait le tour complet du site, en visite guidée, et on a appris plein de choses ; tellement qu'il me faudrait encore des centaines de lignes pour tout vous raconter, alors que le mieux, c'est d'être sur place et d'écouter un guide nous raconter tout ça.


Mais je vous glisse quand même une petite anecdote sur l'église (ça m'a bien amusé !). Sur l'une des façades, des tubes de plexiglas ont été insérés dans le béton afin de laisser passer la lumière extérieure ; c'est magnifique, et l'idée était de reproduire la CONSTELLATION d'Orion, qui est... à l'envers ! Parce qu'elle a été dessinée vue de l'intérieur, mais mise en oeuvre par une seconde personne, qui se trouvait... à l'extérieur !


On a terminé la visite par l'unité d'habitation, qui est le grand immeuble qui peut héberger, aujourd'hui encore, près de 1000 habitants. Un appartement témoin a été conservé pour que l'on puisse le visiter ; et je suis jalouse ! Jalouse de cette luminosité dingue dans tout l'appartement ! Deux grandes baies vitrées de chaque côté (l'appartement est traversant), avec certaines pièces de mobilier que je verrais bien chez moi, aujourd'hui. 


À l'époque, quand il y avait encore assez d'enfants dans l'unité d'habitation, l'école maternelle était située au dernier étage, avec cour de récréation sur le toit ! C'est pas ultra pratique, ça ?


Site Le Corbusier
Visites guidées les samedis
Site internet : sitelecorbusier.com

Un grand merci à l'office de Tourisme de Saint Etienne pour ce séjour follement gourmand.

16 commentaires:

  1. Bonsoir! Quel bel article qui confirme la bonne impression que j'ai eu de la ville! J'y vais à chaque fois pour le boulot mais je me dis toujours qu'il faut que je m'y attarde un peu plus! Et les resto m'ont mis l'eau à la bouche... Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Cécile pour le compliment ! :)
      J'espère que tu réussiras à prendre le temps de t'arrêter dans une de ces bonnes adresses, alors, la prochaine fois ! :D

      Supprimer
  2. eh bien, je n'aurais pas misé sur Saint Etienne avant de lire ton post mais j'avoue que cette ville pourrait désormais devenir un but de voyage ! merci pour cette "découverte".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir ! :D
      Ce sera peut-être l'occasion pour toi de t'arrêter, un jour, sur un trajet vers le sud par exemple. ^^

      Supprimer
  3. St Etienne à l'air d'être une très jolie ville !
    Bisou ma belle
    http://lilouuuu.com

    RépondreSupprimer
  4. Oh ça fait bizarre de voir la ville (et les alentours) où l'on a grandi avec un autre regard ! ça lui redonne un peu de splendeur et ce dire que c'est si mal finalement ! Tu as seulement oublié l'incontournable "Mary's Coffee shop" et leur cappuccino gourmand ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii, on m'a recommandé le Mary's Coffee Shop quand j'étais sur place, mais je n'ai pas pu y aller ; le programme était déjà bien chargé. :)
      Mais l'adresse est notée pour y aller une prochaine fois !

      Supprimer
  5. St Etienne est vraiment une ville qui ne m'attire pas c'est vrai... A part à l'occasion de la biennale du design je n'y vais jamais justement parce que je ne trouve pas ça joli, je trouve ça gris, mort... Mais c'est vrai que ton article me donne un autre aperçu, notamment gustatif car tes adresses donnent vraiment envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais le même a priori, mais je pense que ça venait des mauvaises conditions dans lesquelles j'étais allée à Saint Etienne. :)
      Un beau jour plein de soleil, pour la biennale du design, avec une bonne adresse à tester, je pense que c'est l'idéal !

      Supprimer
  6. J'ai fait mes études deux années de master dans cette ville (dans le quartier de la cité du design) et avant d'y vivre j'avais une mauvaise image. Je la voyais juste de loin sur l'autoroute des vacances donc juste des grands immeubles gris.
    Mais je suis bien d'accord avec toi la ville est en réalité jolie et d'ailleurs très agréable à vivre par son calme et les restaurants miam miam miam. Puis niveau culture la ville est assez riche. Bref j'aime beaucoup cette ville et je pousse les gens à dépasser leur préjugés pour aller la découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien !
      On a effectivement souvent des a priori infondés sur certaines villes, et c'est dommage en fait, de ne pas les dépasser. ^^

      Supprimer
  7. Tout comme Lyon, Saint-Etienne est une ville que je n'ai pas encore eu le temps de découvrir, too bad.

    RépondreSupprimer
  8. Wow quel bel article et quelle jolie vision de Saint-Etienne que voila ! Stéphanoise de naissance, actuellement étudiante à Bordeaux, j'ai eu trop souvent tendance à me plaindre de ma ville lorsque j'y vivais encore, mais aujourd'hui c'est un plaisir de rentrer "à la maison" ! Il faut y aller pour apprécier cette ville!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :)
      Parfois, on a besoin aussi de s'éloigner de là où l'on a toujours vécu pour en apprécier les charmes. C'est ce que ça m'a fait avec l'Ardèche, haha ! ^^

      Supprimer