SLIDER

L'+XPERIENCE - rencontres et dégustations


On a rarement l'occasion de passer par la petite porte, de se faufiler en coulisses, et de découvrir les backstage. Mardi, j'ai eu cette chance : rencontrer quatre artisans du goût lyonnais qui m'ont parlé de leurs produits, donné des conseils, et fait déguster de bonnes choses. On ne se refait pas : j'ai fait ma gourmande, et j'ai adoré ça.

J'avais envie de vous en parler parce que cette opération va se dérouler dans toute la France, et va permettre à tout un chacun de s'inscrire GRATUITEMENT à des ateliers découverte ; et pas seulement côté food. Il y a aussi des commerçants de la mode, de la beauté, du bricolage ou encore de l'art, qui y participent. L'occasion de découvrir un métier au travers d'un échange de connaissances.

Mardi, j'ai appris comment faire un pâté en croûte ; vous, vous serez peut-être plus tentés par des conseils de visagiste pour changer de coupe de cheveux ?

#labonnerencontre


L'opération (lancée par la Banque Populaire soit dit en passant) s'appelle L'+XPERIENCE, et elle démarre le vendredi 3 juin, soit la semaine prochaine. Donc pour y participer, ne traînez pas à vous inscrire

Mais avant, je vous parle peut-être de ces quatre ateliers organisés aux Halles Paul Bocuse (et auxquels vous pourrez participer !), non ? (en tout, il y en a 40 à Lyon ; on est gâté !)


Première rencontre de la journée chez Cellerier autour du pâté en croûte - parce qu'à Lyon, on ne rigole pas avec ce produit !

Le boucher nous a accueilli avec cinq ou six recettes différentes qu'il a tenu à toutes nous faire déguster avant de nous expliquer (et nous montrer) comment ça se prépare. Ce qui n'est pas si compliqué que ça, en fait. Le tout est d'avoir une excellente recette de pâte et de se faire plaisir dans les associations de produits.

D'ailleurs, il nous a même confié avoir envie de tenter une recette italienne avec du basilic et du fromage (original !)

Énorme plaisir gustatif avec le pâté en croûte porc / canard / foie gras et trompettes de la mort. En dégustant aux Halles Paul Bocuse, c'est ce qu'il y a de bien : on peut repérer des produits pour ses prochaines courses ! Donc cette recette, chez Cellerier, vous pouvez foncer les yeux fermés. Gourmande à souhait, et absolument pas sèche (c'est ce qui est difficile, parfois, avec le pâté en croûte).


Quelques stands plus loin, il a fallu enfiler le tablier et mettre la main à la pâte avant de pouvoir déguster quoique ce soit. Chez Les Toqués des Halles, l'idée était de participer à un petit cours de cuisine autour des amuse-bouches (et de se jeter dessus ensuite, bien sûr !).

La session dure 60 minutes ; pile le temps pour préparer des verrines, des clubs sandwichs, des fingers d'asperges ou encore des keftas de poulet. 

D'ailleurs, c'est TELLEMENT simple à faire, des keftas, qu'il faut absolument que j'en fasse la prochaine fois que j'achète des filets de poulet. Il suffit de mixer sa viande, de l'oignon et de l'ail, de rouler ses boulettes, et d'y passer à la poêle. C'est une peu la recette flemme qui épate, non ?


Je n'aime pas le fromage, c'est dit. Donc la dégustation du petit chèvre crémeux ou du Saint Nectaire, aussi bons soient-ils, je l'ai plutôt suivie de loin. En revanche, la dégustation de vins qui accompagnaient chaque fromage, avait subitement plus d'intérêt.

Le fromager Etienne Boissy - de la maison Mons - nous a d'ailleurs dispensé quelques conseils que je garde précieusement en tête (parce que si je ne mange pas de fromage, je reçois quand même des convives qui apprécient ça !) : le vin blanc sec est idéal pour accompagner un fromage crémeux, de chèvre notamment. Et il faut faire attention au rouge, qui n'est pas toujours l'association parfaite contrairement à ce que l'on croit ; le tanin peut parfois emporter le goût du fromage (et même lui donner une saveur peu appréciable).

Et le petit délice qui se marie apparemment très bien avec le chèvre : une cuillère à café de miel d'acacia à la truffe.


Mon produit préféré dans tout le monde du monde entier (avec la truffe) (ou légèrement devant la truffe, je ne sais pas) : le foie gras. On en a fait une petite dégustation chez Constant Frères, qui est une épicerie fine spécialisée dans les produits du Sud Ouest, et qui fait son propre son foie gras.

La dégustation, en elle-même, fut assez rapide (un peu trop même) : on a goûté du foie gras posé sur un toast de pain ainsi que cuisiné en crème brûlée. Mais l'atelier prévu durant l'opération devrait durer 60 minutes, donc nous avons peut-être juste manqué de temps.


Mardi, on a fait dans le salé de A à Z, et on a donc terminé... par une rencontre autour du poisson chez la maison Pupier. Ce qui m'a, d'ailleurs, terriblement donné envie de sashimi de saumon !!

Les deux artisans que l'on a rencontrés ont vraiment été très généreux dans la transmission de leur savoir-faire. L'atelier consistait en l'apprentissage de lever de filets, mais ils nous ont aussi donné leurs conseils pour acheter un poisson bien frais et pour le cuisiner ensuite.

Donc si ça vous intéresse pour vos prochaines courses chez le poissonnier :
- la chair doit toujours être bien ferme,
- les yeux doivent être vifs et brillants,
- le rouget doit avoir la tête bien rose veinée de rouge,
- les écailles du saumon doivent être brillantes,
- la sole doit être rosée et non jaune (il faut la retourner, côté "peau transparente").

Côté cuisson, pas d'huile d'olive (sauf pour une rascasse) car elle emporte le goût. On cuit plutôt le poisson à l'unilatéral, côté peau, dans une poêle baignée de beurre qui mousse, et on arrose le poisson de ce beurre durant toute la cuisson.

Oui, j'avoue, j'aurais dû mettre un disclaimer pour toutes les personnes qui liront cet article aux alentours de midi ou de 20h !

L'+XPERIENCE - un événement de la Banque Populaire
Inscription gratuite aux ateliers organisés dans 29 villes de France sur lexperience.banquepopulaire.fr


Bref, j'espère que vous trouverez de beaux ateliers près de chez vous !


Article écrit en partenariat

6 commentaires

  1. Comme j'aimerais être là-bas pour participer :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu habites où déjà ? :)
      Parce qu'il y a 29 villes, en France, qui participe l'événement. ^^

      Supprimer
  2. Quelle belle initiative! J'ai regardé rapidement et j'ai pu voir 4 ateliers autour de chez moi! Pas ceux qui m'intéresseraient le plus (hélas) mais ça peut être tout à fait intéressant! Merci de ce bon plan!;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, quels étaient les ateliers qui t'intéressaient le plus ? :)

      Supprimer
  3. Super je vais regarder s'il y a des ateliers dans ma ville !

    RépondreSupprimer

Louise Grenadine - blog slow lifestyle à Lyon depuis 2007